En partant de la droite, Louise Donaldson, directrice adjointe, responsable des bénévoles du SNAC et Antonio Trejo, responsable des dépannages alimentaires au SNAC, le 1er décembre 2021 pendant un dépannage alimentaire - Crédit Leila Fayet
En partant de la droite, Louise Donaldson, directrice adjointe, responsable des bénévoles du SNAC et Antonio Trejo, responsable des dépannages alimentaires au SNAC, le 1er décembre 2021 pendant un dépannage alimentaire – Crédit Leila Fayet

À coup de 100 bénévoles par-ci, 500 bénévoles par-là, trois encore ici et deux là-bas, Ahuntsic-Cartierville s’en va en guerre contre la faim, le froid, l’analphabétisme, la violence et bien d’autres maux, petits et grands. Solidarité en bandoulière, main dans la main, de discrets bénévoles travaillent de concert avec organismes, arrondissement et tout autre organisation mise à contribution dans notre société.

Et devinez-quoi ? Aujourd’hui le 5 décembre, comme chaque année depuis 1985, c’est la Journée internationale des Volontaires, comme dit l’ONU, le lanceur de cette journée! Et justement des bénévoles et des organismes ont répondu au journaldesvoisins.com sur ce que représente cette journée et la reconnaissance à leur endroit.

La journée du 5 décembre

Commençons par le Centre d’Action Bénévole de Bordeaux-Cartierville (CABBC). Il aide les organismes de Bordeaux-Cartierville et alentour, à trouver et à gérer des bénévoles. Aujourd’hui, il en compte plus compte plus de 560 au total. Presque 240 de ceux-ci habitent Ahuntsic-Cartierville. Le responsable des bénévoles du CABBC, Serge Dumais, salue le travail des 296 bénévoles travaillant directement pour le CABBC, dont environ 130 habitent Ahuntsic-Cartierville.

« Nous fêtons cette journée chaque année, le 1er jeudi du mois de décembre. En 2019, 68 bénévoles étaient présents. En temps de COVID, évidemment, c’est plus difficile. Cette année, nous avons décidé d’inviter nos bénévoles au restaurant en plusieurs groupes et à des jours différents », annonce Serge Dumais.

D’après l’arrondissement, le 5 décembre, la direction de la Culture, des Sports, des Loisirs et du Développement social envoie un courriel aux 90 organismes pour les remercier de leur engagement. Cet envoi de masse est destiné à envrion 500 bénévoles.

Mais pour Geneviève Antonius-Boileau, directrice générale des Associés bénévoles qualifiés au service des jeunes (ABQSJ), comme d’autres organismes de l’arrondissement, le 5 décembre n’est pas leur journée de reconnaissance favorite.

« Le 5 décembre, c’est une journée à l’international. On la marque par des envois virtuels avec les bonnes nouvelles de nos partenaires. Nous avons entre 100 et 200 bénévoles membres à contacter, dont plus d’une vingtaine habitant Ahuntsic-Cartierville », dit Mme Antonius-Boileau.

Geneviève Antonious-Boileau - ABQSJ - le 23 novembre 2021 - Tableau de travil des bénévoles du Comité de formation - Crédit Leila Fayet.jpg
Geneviève Antonius-Boileau – ABQSJ – le 23 novembre 2021 – Tableau de travail des bénévoles du Comité de formation – Crédit Leila Fayet.jpg

Mais encore ?

L’ABQSJ, comme la plupart des organismes préfèrent marquer le coup en avril, pendant la Semaine des bénévoles du Québec.

« Nous, on préfère faire la fête de reconnaissance en avril pendant la semaine des bénévoles du Québec », précise Madame Antonius-Boileau de l’ABQSJ.

Comme pour tous les organismes interrogés par Journaldesvoisins.com, la reconnaissance envers les bénévoles s’exprime par divers moyens.

Au Service de nutrition et d’action communautaire (SNAC), Louise Donaldson, directrice adjointe, responsable des bénévoles du SNAC, donne le ton. L’ambiance de cet après-midi du mercredi 1er décembre est aussi joyeuse que l’intonation chantante de sa voie. La distribution de nourriture pour le dépannage alimentaire est ponctuée d’éclats de rire.

« Nous aimons que notre centaine de bénévoles s’impliquent dans l’organisme et nous leur expliquons aussi les conséquences et les effets de leur bénévolat. Et bien sûr, nous remercions souvent les bénévoles. C’est gratifiant de voir qu’on tient le coup, qu’on fait avancer le bateau pendant cette tempête-là », précise Louise Donaldson.

Remerciements

Les ainés ne sont pas en reste pour remercier les bénévoles. Le projet, Appels et visites d’amitié (AVA) est organisé par CABBC. Actuellement, COVID-19 oblige, environ 90 bénévoles rendent visite ou appellent plus de 160 aînés. Parfois des bénévoles appellent Graciela Koehle, la coordonnatrice du projet AVA. Elle écoute attentivement les observations du bénévole.

« Cela nous permet de repérer un aîné en difficulté et par la suite de le signaler aux bons services », dit Mme Koehle.

Reconnaissance par des professionnels

Le CABBC n’est pas le seul à reconnaître la valeur du travail des bénévoles. Les professionnels en urbanisme et en construction de l’arrondissement ne sont pas en reste pour les huit bénévoles du Comité Louvain Est. Certains sont retraités, d’autres ont toujours une activité professionnelle, avec ou sans jeunes enfants, Ce Comité participe au projet de 800 à 1000 unités de logements abordables sur le site de Louvain Est. Journaldesvoisns.com suit ce projet depuis ses débuts, et en a fait part sur plusieurs publications.

« Nous sommes des bénévoles hautement qualifiés dans divers domaines hors urbanisme. J’ai travaillé 25 heures par semaine sur 45 semaines par an depuis juillet 2018. […] Il a fallu s’adapter à un code établi dans un grand projet d’urbanisme de ce type. […] Il a fallu que nous soyons capables de développer des propositions qui peuvent être entendues par des professionnels de la ville. Ça a été le cas. […] C’est aussi de la reconnaissance », observe Ghislaine Raymond, présidente, Comité de Pilotage Louvain Est.

Ce comité est soutenu par la table de concertation Solidarité Ahuntsic dotée d’une cinquantaine de bénévoles et d’une quarantaine de membres (organismes et organisations). La reconnaissance par des professionnels, les bénévoles de la jeunesse l’expérimentent aussi.

 

Kathy Beauvais bénévole au SNAC, charge sa voiturre pour livrer le dépannage alimentaire - 1-11-2021 - Crédit Leila Fayet
Kathy Beauvais bénévole au SNAC, charge sa voiture pour livrer le dépannage alimentaire – 1-11-2021 – Crédit Leila Fayet

« Tous nos partenaires professionnels disent “Ah ce bénévole-là est extraordinaire, Celui-là sait bien ce qu’il fait. Celui-ci est assidu. Il a une belle attitude. Il dégage une belle énergie.” Nous avons beaucoup de compliments sur les bénévoles qui sont passés par nos formations », souligne Geneviève Antonius-Boileau de l’ABQSJ.

Les organismes prennent tellement les bénévoles au sérieux, qu’ils utilisent d’autres formes de reconnaissance.

Implication dans l’organisme

L’ABQSJ pratique la mobilisation du savoir expérientiel pour valoriser ses bénévoles. Mais qu’est-ce que c’est que ça, la mobilisation du savoir expérientiel ?

« Dans notre cas, c’est partager des expériences d’un bénévole avec les autres bénévoles. Nous créons un groupe de soutien ou un cercle de partage. Ou encore, au cours d’une formation, poser des questions aux bénévoles pour qu’ils nous racontent leurs expériences. Nous invitons également une bénévole à donner une conférence sur son expérience. Les bénévoles participent au Comité de formation. Ils peuvent ajouter des points à la formation ou proposer des formations complètes selon les besoins des bénévoles », explique Geneviève Antonius-Boileau de l’ABQSJ.

Un autre bel exemple de la reconnaissance des bénévoles par la participation : l’atelier tricot du CABBC ! En 2006, une bénévole voulait faire du tricot et partager son temps et son savoir avec d’autres. Qu’à cela ne tienne! Le CABBC met à sa disposition une salle et la soutient pour monter l’atelier. En 2020-2021, 31 bénévoles et 5 547 heures plus tard,
519 tricots ont vu le jour et ont été distribués, d’après le rapport annuel 2020-2021. Que d’enfants chaudement habillés grâce à ces bénévoles ! Et quel plaisir pour les bénévoles de voir les photos des enfants portant leur création.

Diane Despatie - bénévole SNAC au bureau livraison et Secrétaire au CA du SNAC - 1 décembre 2021 - Crédit Leila Fayet
Diane Despatie – bénévole SNAC au bureau livraison et Secrétaire au CA du SNAC – 1 décembre 2021 – Crédit Leila Fayet

La reconnaissance par le conseil d’administration est aussi une pratique adoptée par les organismes. Au SNAC, Journaldesvoisins.com a vu deux bénévoles membres du C.A. Suzanne Bourque, présidente du C.A. et Diane Despatie, secrétaire. Mme Bourque était en train de remplir des sacs pour le dépannage alimentaire et Mme Despatie venait de finir les derniers enregistrements de livraison des paquets bien trop lourds pour être transportés sans voiture.

Et ce n’est pas fini, la reconnaissance passe aussi par la formation. Le CABBC propose une formation sur comment devenir un administrateur bénévole (pour devenir membre d’un C.A., justement). D’autres formations existent et elles envoient toutes un signal de confiance en la capacité d’adaptation des bénévoles.

C’est bien tout ça, mais les fêtes, elles sont où ?

Hé bien commençons par le 5 décembre, comme chaque année, c’est la Journée internationale des Volontaires. Le CABBC souligne la journée, cette fois-ci par petits groupes sur plusieurs jours. La semaine prochaine, les restaurateurs seront contents ! Par exemple, la trentaine de tricoteuses se retrouveront en deux groupes, les 7 et 9 décembre, pour manger, rire et recevoir les remerciements du CABBC et des cadeaux. Pour l’ABQSJ, pas de fête du 5 décembre, mais la fête de Noël, en présentiel aura lieu le 9 décembre.

Suzanne Bourque bénévole et présidente du CA - Diane Bélanger bénévole au SNAC- Dépannage alimentaire du 1er décembre 2021 - Crédit Leila Fayet
En partant de la droite, Suzanne Bourque bénévole et présidente du CA – Diane Bélanger bénévole au SNAC- Dépannage alimentaire du 1er décembre 2021 – Crédit Leila Fayet

En termes de journée ou semaine officielle de reconnaissance, la semaine des bénévoles en avril est très suivie au Québec. Tous les organismes la fêtent sans complexe, si le temps le permet (pandémie comprise) lors de la semaine des bénévoles du Québec. Mais pour tout dire, plusieurs organismes s’en donnent à cœur joie. Tous les prétextes sont bons, si l’organisme en a les moyens. Par exemple, le SNAC et le CABBC fêtent sans vergogne, au plaisir des plus fêtards des bénévoles : Noël, Halloween et la fameuse St-Valentin.

« Mais, en réalité l’amour, c’est une affaire à l’année longue. La reconnaissance, c’est pareil, on est reconnaissant à l’année », s’amuse Serge Dumais du CABBC.

D’ailleurs, le SNAC ne se gêne pas : un gâteau d’anniversaire pour fêter le bénévole chanceux, un temps de rires et de bons vœux, avant de continuer son dur labeur.

Rappelons que le 5 décembre sera surtout célébré par les réseaux sociaux pour la plupart des organismes mentionnés dans cet article. Qu’il s’agit surtout de reconnaissance. Ici les organismes privilégient la semaine des bénévoles en avril, les gestes au quotidien de remerciement, la formation, les évènements divers et variés, l’engagement au sein de conseils d’administration (C.A).

« À vous qui êtes partout et que nous célébrons le 5 décembre, Journée internationale des bénévoles, c’est grâce à vous : merci de colorer nos vies !», déclare dans sa Lettre ouverte le Réseau de l’action bénévole du Québec (RABQ)

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Cuisine modulable - Autour du bébé - Crédits : Autour du bébé

L’OBNL Autour du bébé renaît dans de nouveaux locaux sur la Promenade

Le Centre de ressources périnatales Autour du bébé a déménagé ses pénates…

Allégations de conflits d’intérêts : Mélanie Joly exige une rétractation

Après avoir ignoré les demandes répétées d’entrevue avec le candidat local dans…

Lettres ouvertes – Semaine du 5 novembre 2021

Que vaut un arbre à Montréal? En 2017, j’ai fait une requête…
Ankh One projet de murale à Aire Ouverte

On dessine sur le mur les images de ce qu’on aime

À Aire ouverte, un service original offert aux jeunes avec diverses problématiques,…