Les Actualités du 12 juillet 2013

__________________________________________

Suivez-nous !

Click here to edit.

_______________________________
Transport de matières dangereuses par voie ferroviaire
Qu’en est-il dans Ahuntsic?
   . Après la tragédie de Lac-Mégantic, des peurs bien légitimes


Photo

Source: Ville de Montréal

Pétrole, essence, chlore ou acide, des centaines de tonnes de matières dangereuses traversent chaque jour  l’Île de Montréal, par le biais d’énormes convois affrétés par les entreprises ferroviaires. L’Association des chemins de fer du Canada estime même à 140 000 le nombre de wagons-citernes transportant du pétrole brut circulant sur les rails du pays en 2013, contre seulement 500 en 2009 !

Après le terrible drame qui s’est abattu sur Lac-Mégantic ce week-end, des questions s’imposent. Les municipalités, et notamment l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, traversé par au moins deux voies ferrées, sont-elles prêtes à prévenir et à faire face à ce genre de catastrophe ? Des plans d’urgences sont-ils prévus ? A quels règlements doivent répondre les transporteurs ? Les réponses à ces questions sont surprenantes.

Deux voies ferrées traversent Ahuntsic

Notre arrondissement est traversé par deux voies de chemin de fer : une à l’ouest, en provenance de l’île Perry, longeant le Loblaws,  et une au sud, longeant la rue Sauvé d’est en ouest (voir graphique plus haut). Sur cette dernière, des trains de marchandises passent fréquemment, environ aux trois heures, de jour comme de nuit. Mais sait-on vraiment quels types de produits transportent ces trains ?

D’après ce que rapporte un article de Radio Canada publié le 8 juillet, la réponse est non ! Louise Bradette, chef de division au Centre de sécurité civile de Montréal, y explique en effet que les nombreuses demandes des autorités aux entreprises ferroviaires pour connaître la nature des produits transportés sont restées sans réponses, notamment car la loi fédérale ne les y oblige pas. Les entreprises ferroviaires invoquent toujours le fait qu’elles sont sous juridiction fédérale. Une loi québécoise avait pourtant été votée il y a plus de dix ans, obligeant les compagnies ferroviaires à communiquer aux municipalités la liste des produits dangereux qu’elles transportent sur leur territoire. Toutefois, cette loi  n’a jamais été mise en application.

En ce qui concerne les entreprises situées sur le territoire de l’arrondissement, qui fabriquent ou manipulent des produits dangereux ou toxiques,  elles ont seulement pour obligation d’en déclarer les usages.  Elles doivent aussi prévoir des plans d’intervention d’urgence en cas de déversement, de fuites ou de sinistre. Les autorités ont connaissance de tous les produits dangereux fabriqués et utilisés à Montréal, mais restent dans un flou total en ce qui concerne leur transport, notamment par train même si ces trains passent dans les quartiers résidentiels.

Les Plans d’urgence, de relève et de mission

Selon Mme Bradette, la Ville est tout de même en mesure d’intervenir de manière efficace en cas d’accident majeur. La plupart des arrondissements montréalais disposent en effet d’un PURM (Plan d’urgence, de relève et de mission), prêt à être déployé en cas de sinistre majeur.  Ces plans sont intégrés dans le Plan de sécurité civile de l’agglomération de Montréal.

Certains arrondissements, comme Saint-Laurent, présentent au moins de façon sommaire leur plan d’urgence, de relève et de mission sur leur site Web, en plus de mettre à la disposition de ses citoyens, un Guide du citoyen en situation d’urgence. Toutefois, aucun plan de cette nature n’est disponible sur le site de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

À la dernière réunion du conseil d’arrondissement, le Conseil avait mis à l’ordre du jour l’adoption du Plan d’urgence, de relève et de mission de l’arrondissement. Il s’agissait, nous a-t-on dit, d’une mise à jour d’un plan déjà existant mais que nous ne trouvons pas sur le site Web. Journaldesvoisins.com s’est posé la question : s’agissait-il là d’une coincidence ? Vérification faite auprès de résidants assistant à la réunion du Conseil lundi,  l’ordre du jour disponible 48 heures ouvrables avant la réunion contenait effectivement  le point 12.01 « Adoption du Plan d’urgence, de relève et de mission .

Pour  Emilie Thullier, conseillère de la Ville, il s’agit bien d’une coincidence, puisque selon elle le conseil avait eu une réunion préparatoire à ce sujet il y a quelques semaines. Selon un communiqué du conseil d’arrondissement, « le Plan d’urgence qui vient d’être adopté, est une mise à jour du PURM déjà existant dans l’arrondissement. Son actualisation répond de la volonté de l’arrondissement de tenir compte des particularités évolutives du territoire ainsi que des nouveaux outils de gestion permettant le déploiement optimal des mesures d’urgence en cas de sinistre ».

Plan existant bientôt disponible

Bien que le plan existait déjà, il n’a donc pas été mis sur le site Web de l’arrondissement pour informer les citoyens, comme dans d’autres arrondissements. Mais il semblerait que ce n’est que partie remise. D’après Lisa Siminaro, la nouvelle directrice, Performance, Relations avec les citoyens, Greffe et Services administratifs, c’est tout simplement que la direction n’a pas encore trouvé le moyen de supprimer de ce plan d’urgence des informations confidentielles, comme les noms et numéros de téléphone des autres intervenants. Cette dernière a néanmoins indiqué que le nouveau plan serait prochainement mis en ligne.

Dans le quartier, certaines personnes s’inquiètent, résidants ou travailleurs. Marion, par exemple, travaille rue Meilleur, à seulement quelques mètres de la voie ferrée qui longe la rue Sauvé. À cet endroit, des trains de marchandises passent environ toutes les trois heures. « Avant l’accident de Lac-Mégantic, nous étions sereins, nous n’y pensions pas. Aujourd’hui, quand on voit ou qu’on entend les trains passer, on y pense, on prête plus attention au bruit, ça nous stresse un peu. Mais on ne va pas s’arrêter de travailler pour ça », témoigne la jeune femme.

Dans l’arrondissement de Rosemont-La Petite Patrie, selon ruemasson.com, le maire François Croteau, a fait parvenir, le 8 juillet dernier, une lettre à la compagnie ferroviaire CP dont une voie traverse l’arrondissement, afin de s’enquérir des matières dangereuses transportées par son entreprise sur le territoire de l’arrondissement, ainsi que des mesures de sécurité établies par le CP pour le transport de ces marchandises, et, ultimement, pour connaître le plan d’urgence de la compagnie ferroviaire en cas d’accident. Selon M. Croteau, l’entreprise ferroviaire serait maintenant réceptive à la demande de l’arrondissement et y donnera suite. Mais il semble qu’il n’en ait pas toujours été ainsi, de façon générale.

À l’heure actuelle, face à la rétention d’information des compagnies ferroviaires, et au manque de données disponibles temporairement sur le site Web de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, et bien qu’il ne faille pas tomber dans la paranoïa, il est encore difficile de savoir si l’on peut dormir sur nos deux oreilles. ( Par Amaury Luthun et Christiane Dupont) (2013-07-12)

Liens utiles :

Arrondissement de Saint-Laurent: Guide du citoyen en situation d’urgence
http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/page/arrond_sla_fr/media/documents/guide_citoyen_urgence_fr.pdf

Arrondissement de Saint-Laurent: PURM (Plan d’urgence, de relève et de missions) et Centre des opérations d’urgence de l’arrondissement (COUA)

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7937,87125574&_dad=portal&_schema=PORTAL
Portail de la Sécurité civile de l’Île de Montréal

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7637,82323572&_dad=portal&_schema=PORTAL



Photo

Pont ferroviaire du CN qui surplombe le boulevard Saint-Laurent à la hauteur de la rue Sauvé

_________________________________
Dernier conseil d’arrondissement avant la relâche d’été
Le Conseil adopte une résolution de solidarité avec Lac-Mégantic

    . Les états financiers de 2012 n’étaient pas disponibles le soir de la réunion du conseil, mais le sont depuis (voir lien plus bas)


Photo

Gilles Larocque, résidant

La dernière réunion du conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a commencé sur des chapeaux de roue lundi dernier, alors que, d’entrée de jeu, le directeur général, Ronald Cyr, a présenté l’état d’avancement du Plan de gestion stratégique de l’arrondissement tel qu’il avait été décidé en 2009, devant une salle pleine de participants.

Sur 38 projets mis sur pied, à l’époque, 21 sont terminés ou en cours d’implantation dans ce Plan de gestion stratégique. Cela va du programme Écoquartier, aux équipements culturels, en passant par la Banque 311 jusqu’au Chantier des berges, et au transport actif. Dès l’automne, a fait valoir M. Cyr, le plan sera accessible sur le site Web de l’arrondissement.

Par la suite, les élus –Étienne Brunet, Émilie Thuillier, Pierre Gagnier et Harout Chitilian– ont voté à l’unanimité une résolution de solidarité envers les gens de la municipalité de Lac-Mégantic et de la mairesse, Colette Roy-Laroche.

A suivi la période de questions où, comme à l’habitude, plusieurs résidants se sont présentés, qui des nouveaux venus pour des questions concernant leurs propres préoccupations, qui, des habitués, mettant en évidence certaines lacunes ou, au contraire, félicitant les élus pour leur travail.

Centres de compostage

Les centres de compostage que la Ville de Montréal a prévu installer sur le territoire continuent de faire couler beaucoup d’encre. Ainsi, trois résidants habitant le quartier Saint-Sulpice, dont Louise Rondeau et René Morales, se sont présentés au micro pour sensibiliser les élus au fait que le futur Centre de compostage Saint-Michel allait être construit, dans certains cas à 200 mètres de leurs résidence, en contravention d’un règlement édicté par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) qui stipule qu’il doit y avoir une distance d’au moins 500 mètres entre un centre de compostage et une résidence.

Ce n’est pas la première fois que les résidants de ce secteur viennent faire part de leurs doléances aux élus. À la question: “Où en êtes-vous rendus avec vos démarches pour déplacer cette usine-là?”, le maire Pierre Gagnier, bien qu’il approuve l’idée de mettre sur pied des usines de compostage, a informé les résidants qu’il avait fait part de sa désapprobation concernant l’emplacement de cette usine au ministre de l’Environnement, Yves Blanchet, et qu’il attendait maintenant une réponse. “Votre point est valide. J’en fais mon combat, a dit le maire. Votre intervention est légitime.”

Puisards et balais mécaniques

Un résidant a fait valoir que, dû au mauvais travail des balais mécaniques, dans son secteur, c’était lui et son voisin qui nettoyaient les puisards bloqués par les amas de feuilles qui y étaient poussées par les balais mécaniques. “Vous préférez payer les inondations plutôt que les balais!”, a-t-il lancé, exaspéré, refusant d’écouter plus avant les explications de la chef de service représentant le directeur des Travaux publics. “Laissez faire les réponses! Je veux des actions”, a-t-il lancé en retournant à sa place.

Un plan pour les nids-de-poules

Le citoyen Raymond L’Abbé est, quant à lui, toujours aussi exaspéré par les nombreux nids-de-poules dans l’arrondissement. “Avez-vous un plan?” (sous-entendu: un plan pour réparer les nids-de-poules), a-t-il lancé, à quelques reprises en direction du premier magistrat de l’arrondissement, aiguisant sa patience.

Faisant valoir que les trous sur le boulevard Gouin, en face de l’église Notre-Dame-des-Anges, était extrêmes, il a conclu, n’écoutant pas nécessairement les explications du maire Gagnier: “Bouchez-les, les trous!”

Pas d’états financiers

Le résidant Gilles Larocque, qui s’est présenté au micro pour parler des dernières réunions du conseil d’arrondissement et du comité consultatif d’urbanisme, a terminé son intervention en demandant aux élus et au directeur général, à quel moment l’arrondissement allait présenter ses états financiers de l’année 2012.

“Il n’y a que deux arrondissement sur les 19 de Montréal qui n’ont pas encore présenté leurs états financiers, dont Ahuntsic-Cartierville”, a dit M. Larocque.

Dernière heure:
Depuis la réunion du conseil, les états financiers ont été rendus disponibles par l’arrondissement et ils se trouvent sur son site Web à:http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/ARR_AHUN_FR/MEDIA/DOCUMENTS/XML/R%C9SULTATS%20FINANCIERS%202012%20AHUNTSIC-CARTIERVILLE.PDF

Logement social

Deux intervenants du Comité logement Ahuntsic-Cartierville, Hubert Gendron-Blais et Patrice Sansregret, ont posé aux élus diverses questions concernant le logement social dans l’arrondissement, notamment : “Allez-vous appuyer la mise sur pied d’une réserve de terrains pour le logement social?”; et “Les inspections préventives: est-ce quelque chose que vous envisagez pour l’arrondissement?”

Les élus ont, tour à tour, fait part de leurs positions concernant la première question. Alors qu’Émilie Thuillier, de Projet Montréal, faisait valoir que son parti dépose des projets depuis trois mois au conseil municipal à ce sujet, car c’est là que ça se joue, mais que jusqu’à présent, rien n’avançait, Harout Chitilian a déclaré qu’il était sensible à la question mais qu’il voulait élargir le spectre des débats en envisageant, par exemple, le rachat d’immeubles délabrés.  Quant à Étienne Brunet, il a ajouté que la Ville de Montréal pouvait faire des réserves de terrain mais il fallait qu’il y ait aussi une volonté politique des autres paliers de gouvernement.

Concernant les inspections préventives des édifices à logements, Étienne Brunet a souligné que ces ententes-là existaient déjà et qu’Ahuntsic-Cartierville avait été l’un des premiers arrondissements à les signer.

Campagne électorale

Janine Renaud, résidante, voulait savoir –notamment– à quel moment l’arrondissement et la municipalité entreraient officiellement en campagne électorale. (Voir notre article plus bas à ce sujet). On lui a répondu que selon la loi électorale, c’était 45 jours avant l’élection. Harout Chitilian a précisé que les nouveaux élus entreraient en fonction le 14 novembre.

Canopée

Le résidant Marc L’Écuyer a voulu savoir quel était le plan d’action pour rehausser la canopée dans l’arrondissement. Le directeur général, Ronald Cyr, a précisé que l’arrondissement plante plusieurs centaines d’arbres par année.

Contrat pour jeux d’eau: démesuré!

Pauline Carignan, une autre habituée des réunions du conseil d’arrondissement, s’est inquiétée du montant –qu’elle juge élevé– octroyé (950 884,94 $) par l’arrondissement pour un contrat de démolition de pataugeoire, et de fabrication de jeux d’eau en remplacement, au parc Sault-au-Récollet. “C’est pour combien de jours de travail?”, a-t-elle insisté.

“Avec la Commission Charbonneau, on sait que la mafia est rendue dans les parcs!”, a-t-elle lancé, ajoutant qu’elle suggérait que l’arrondissement et la Ville ouvrent la marché des contrats de cette nature et autres à l’Ontario et aux États-Unis.

Madame Carignan a été applaudie chaleureusement par les participants.

Compost et voiture

Jean Rémillard, résidant et cycliste, a déploré le fait qu’il n’y ait plus de compost disponible aux écoquartiers. “Ce n’est pas pratique pour les gens qui n’ont pas d’auto”, a-t-il fait valoir précisant que tous doivent maintenant se rendre au Centre Saint-Michel pour s’en procurer. Auparavant, il semble que les résidants pouvaient avoir du composte dans les écoquartiers. Le directeur général de l’arrondissement a dit qu’il allait vérifier auprès des écoquartiers s’il y avait une possibilité de revenir à cette pratique.

Retour à l’ordre du jour

Après une période de questions-réponses mouvementée, le
maire Pierre Gagnier et les conseillers de l’arrondissement, Etienne Brunet,
Emilie Thuillier et Harout Chitilian ont adopté toute une série de mesures.

Parmi les plus importantes :

Adoption du PURM
(Plan d’Urgence, de Relève et de Mission) de l’arrondissement

Selon les élus, ce plan existait déjà, et il ne s’agirait ici que
d’une mise à jour. Ce
Plan d’urgence s’intègre dans le Plan global de sécurité civile de
l’agglomération de Montréal (PSCAM) et vise à assurer la protection des
citoyens, des employés, ainsi que des installations et des infrastructures de
l’arrondissement en cas de sinistre.

Elaboré en partenariat avec différents acteurs de la Ville comme
le Service de police de la Ville
de Montréal (SPVM), le Service de sécurité incendie de Montréal (SSIM), le Plan
d’urgence permet à l’arrondissement de se doter des moyens et ressources
nécessaires afin de faire face à toute éventualité, et ce, quelle que soit son
importance.

Il ne sera pas publié sur le site de l’arrondissement tout de
suite. Il faut en effet attendre que l’arrondissement trouve un moyen de cacher
les données confidentielles de ce plan, tels que les noms et numéros de téléphone
des personnes qui y apparaissent.

Du matériel informatique offert
à l’OPEQ

Suite à l’entente signée entre la Ville de Montréal et l’organisme
à but non lucratif Ordinateurs Pour
Ecoles du Québec
, le conseil a annoncé qu’il accordait un don de matériel
informatique désuet de l’arrondissement à l’OPEQ (ordinateurs, écrans,  souris, imprimantes etc.). Cela permettra de
donner une seconde vie à ces ordinateurs, tout en réduisant  la fracture numérique au niveau des écoles et
organismes à vocation éducative en leur facilitant l’accès à l’outil
informatique.

L’OPEQ s’occupera de remettre tout ce matériel à neuf, puis le
distribuera ensuite aux écoles, centres de la petite enfance (CPE), organismes
à but non lucratif à vocation éducative et bibliothèques publiques du Québec.

Nettoyage des puisards

Le conseil a autorisé l’octroi d’un contrat de trois ans à SEE
Environnement Inc. et une dépense de 147 710,68 $, incluant les taxes,
pour le nettoyage annuel d’environ 2525 puisards en  2013, 2014, et 2015 sur environ 10 000
puisards de rues et trottoirs dont dispose l’arrondissement. Ce programme de
nettoyage de puisards donne suite à l’entente de partenariat conclue entre la Direction de la gestion
stratégique des réseaux d’eau et l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

Ce nettoyage devrait permettre d’assurer un meilleur
fonctionnement des réseaux pluviaux, et de contribuer à diminuer les problèmes
de refoulement dans les rues ou les habitations.

Contribution financière accordée
à  plusieurs organismes de
l’arrondissement

Dans le cadre du Programme d’accompagnement en loisir, les membres
du conseil ont autorisé le versement d’une enveloppe financière de 28 255
$ à différents organismes de l’arrondissement pour l’année 2013, pour les aider
à atteindre leurs objectifs.

Le projet « Rue Prévention Jeunesse » s’est donc vu
accordé un soutien de 3000$ afin de souligner le dixième anniversaire des Jeux
de la rue. Le conseil a également octroyé une contribution totale de 4 845
$ à divers autres organismes. La corbeille Bordeaux-Cartierville et la friperie
Cartier Émilie, ont également reçu un montant total de 1675 $.

Projet de transformation
de l’immeuble du 10 905 rue Berri

Le conseil a accordé un contrat à Martin Roy et associés pour la
production d’une étude de faisabilité d’un projet de transformation d’une
maison patrimoniale appartenant à la
Ville et située au 10 905, rue Berri. Les dépenses
totales autorisées s’élèvent à 83 931,75 $, taxes comprises. Ce bâtiment
est actuellement vacant et en désuétude, et requiert une rénovation rapide en
vue de son occupation. (Par Christiane Dupont et Amaury Luthun) (2013-07-12)

Lien utile:
*États financiers 2012 de l’arrondissement:

http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/ARR_AHUN_FR/MEDIA/DOCUMENTS/XML/R%C9SULTATS%20FINANCIERS%202012%20AHUNTSIC-CARTIERVILLE.PDF



Photo

Une résidante du district Saint-Sulpice

Photo

Pauline Carignan, résidante

Cliquez ici pour autres photos du conseil d’arrondissement.

______________________________
Concours “Le pouce vert” du journaldesvoisins.com
Voici le sixième participant…


Photo

Photo 6 – rue Clark

Il y a quelques semaines, journaldesvoisins.com a lancé son concours “Le pouce vert”.

Si vous désirez participer, ou faire participer vos voisins, faites-nous parvenir une photo à journaldesvoisins@gmail.com.

Nous présenterons la photo à nos lecteurs au cours des prochaines semaines.

Voici une photo du sixième participant.

En septembre, nous mettrons de nouveau toutes les photos reçues dans un article qui clôturera l’envoi des candidatures.

En tant que lecteur, vous serez invité à voter pour le jardin, la rocaille, la verdure, le potager, qui vous aura le plus inspiré au cours des Actualités estivales du vendredi. (2013-07-05)


_______________________________
ÉLECTIONS MUNICIPALES — Améliorez vos connaissances!
2. Les dates-clés de la campagne électorale

    .”Nous sommes en pré-campagne…quand serons-nous dans la vraie campagne électorale?” — Une résidante


Photo

Source: bureau du DGEQ

A
quelques mois des élections municipales, journaldesvoisins.com veut, avec vous, mieux comprendre la vie politique de notre arrondissement et de Montréal. 
À la suite d’une question posée par une résidante au dernier conseil d’arrondissement, nous avons pensé qu’il serait approprié de vous présenter les dates-clés de la campagne électorale. Avec l’aide du bureau du Directeur général des élections du Québec (DGEQ), voici ce que nous avons obtenu comme renseignements.


Au plus tard le 29 août
2013 : Le président d’élection publie l’avis d’élection.

30 août 2013 :
Début de la période électorale. A partir de ce moment, toutes les dépenses
électorales sont comptabilisées.

20 septembre 2013 :
Premier jour pour produire une déclaration de candidature.

24 septembre 2013 :
Premier jour pour autoriser un intervenant particulier.

11 octobre 2013 :
Dernier jour pour produire une déclaration de candidature.

14 octobre 2013 :
Dernier jour pour autoriser un intervenant particulier.

3 novembre 2013 :
Jour du scrutin

1er février 2014 :
Date limite de remise du rapport de dépenses
électorales d’un parti politique autorisé et des rapports d’un candidat
indépendant autorisé.

Pour vous aider à mieux comprendre, voici
quelques réponses aux questions que vous pouvez-vous poser :

Qui est
le président d’élection à Ahuntsic-Cartierville ?


Selon la loi sur les élections et
les référendums dans les municipalités, c’est le greffier de la municipalité
qui endosse le rôle de président d’élection. Il y a donc un président
d’élection pour la Ville de Montréal, Me Yves Saindon, aidé par 19 adjoints, un
pour chaque arrondissement.

Le président d’élection planifie,
organise, réalise et contrôle les activités qui assureront l’exercice du droit
de vote des électeurs dans le respect des dispositions de la Loi. A cette fin,
il procède au recrutement et à la formation du personnel électoral et dirige
leur travail.

Il peut donner, pour le bon
déroulement des élections, des directives qui obligent toutes les personnes
auxquelles il s’adresse.

Le président d’élection et
l’ensemble du personnel électoral doivent faire preuve d’impartialité dans
l’exercice de leurs fonctions pour garantir l’intégrité nécessaire à tout
exercice démocratique.

Qu’est-ce
qu’une déclaration de candidature ?


La déclaration
de candidature est un document officiel que chacun peut se procurer au bureau du
président d’élection de sa municipalité. Ce document sert à :

  • vous identifier en tant que
    candidat;
  • préciser le poste électif pour
    lequel vous vous présentez;
  • identifier, le cas échéant, le
    parti ou l’équipe que vous représentez;
  • présenter le nombre de
    signatures d’appui requises à votre candidature en vertu de la loi.

Les signatures,
provenant des électeurs de la municipalité, ne peuvent être recueillies que par
la personne qui soumet sa candidature ou par une personne désignée à cette fin
sur la déclaration de candidature. Le nombre minimal de signatures d’électeurs
appuyant votre candidature varie selon le poste électif et la taille de votre
municipalité.

Dans le cas de
notre arrondissement, qui compte plus de 100 000 habitants, une personne
doit obtenir au minimum 200 signatures d’électeurs pour
pouvoir déclarer sa candidature au poste de maire d’arrondissement, et 25
signatures pour pouvoir déclarer sa candidature au poste de conseiller.

Lorsque la
déclaration de candidature a été remise et acceptée par le président
d’élection, elle devient publique et accessible à tous.

Qu’est-ce
qu’un intervenant particulier ?


Un intervenant
particulier est un électeur ou un groupe d’électeurs qui entend effectuer des
dépenses de publicité pendant de la période électorale pour faire connaître son
opinion sur un sujet d’intérêt public ou obtenir un appui à une telle opinion,
ou pour prôner l’abstention ou l’annulation du vote. Tout cela sans favoriser
ni défavoriser directement un candidat ou un parti. (Par Amaury Luthun) (2013-07-12)

Source: Bureau du Directeur général des élections du Québec (DGEQ)

Lien utile:
http://www.electionsquebec.qc.ca/francais/municipal/

________________________________________________________________________


_____________________________________________________
Les douze travaux du résidant (7)

Portes et fenêtres: des rénovations courantes, mais avec permis


Photo

Source: forum menuiserie.com

Journaldesvoisins.com poursuit la publication
d’une série qui informe les résidants des règlements ou autres renseignements à
connaître pour qui veut réaliser douze travaux sans trop de dommages! 

Alors que nous mettons souvent le nez dehors à cause de la belle saison, intéressons-nous quand même à la
règlementation concernant l’ajout, l’agrandissement ou le remplacement des
portes et des fenêtres qui nous permettent de voir dehors par tous les temps, depuis nos maisons. L’arrondissement prévoit en effet des normes relatives
à l’éclairage naturel, la ventilation,
la sécurité, et, dans certains secteurs, à l’apparence des portes et des
fenêtres.

Éclairage
naturel et ventilation

Le Règlement sur la salubrité,
l’entretien et la sécurité des logements spécifie les normes
minimales suivantes pour les immeubles déjà construits, en particulier :

• Toutes les pièces habitables d’un logement (la salle de bains n’est pas une
pièce habitable), à l’exception de la cuisine, doivent être éclairées par la
lumière du jour provenant d’une fenêtre ou d’une porte vitrée. La surface vitrée
doit représenter 5 % de la superficie d’une chambre à coucher fermée et 10 % de
la superficie de toute autre pièce. Un lanterneau peut remplacer une fenêtre.

• Toutes les pièces habitables doivent avoir une porte ou une fenêtre
comportant une ouverture de ventilation d’au moins 0,28 m2 (3 pi2).
La fenêtre d’une salle de bains doit avoir une ouverture d’au moins 0,09 m2
(1 pi2). Toutefois, la cuisine et la salle de bains peuvent être
ventilées par un ventilateur à la place d’une fenêtre ouvrante.

En ce qui concerne les immeubles construits depuis le 1er janvier
1994, les normes du Code de construction provincial s’appliquent.

Fenêtre en saillie et porte-fenêtre
Il existe également des normes relatives à l’installation de fenêtres en
saillie courbe et des portes-fenêtres coulissantes (portes patio) : que ce soit
par rapport à leur emplacement vis-à-vis la limite de propriété, au pourcentage
d’ouverture dans une façade, à la combustibilité des saillies, à la propagation
d’incendie à travers les surfaces vitrées ou encore, selon que la porte-fenêtre
constitue ou non une issue. Dans tous les cas, il est conseillé de consulter un
concepteur de plans et devis.

Le permis

Tous les travaux concernant la transformation des portes et
des fenêtres nécessitent un permis, qui vous sera accordé par la Direction du développement du territoire. Vous
devez vous présenter au bureau des permis avec des documents spécifiques. (Vous
retrouverez la liste de ces documents ici).  En 2013, le coût du permis s’établit comme suit: 8,90 $ par 1000 $ du coût des travaux, le tarif minimal étant de 130 $ pour le secteur résidentiel, et de 390 $ pour le secteur commercial. (Par Amaury Luthun) (2013-07-12)

Lien utile:

http://www1.ville.montreal.qc.ca/banque311/content/ahuntsic-cartierville-%E2%80%93-portes-et-fen%C3%AAtres

_____________________________________________


VERS LES ÉLECTIONS MUNICIPALES 2013
Neuf candidats à la mairie de la Ville-centre


Photo

Kofi Sonokpon

Selon un article du quotidien Le Devoir du 11 juillet 2013, neuf candidats brigueraient la mairie de Montréal aux prochaines élections municipales.

Ce sont: Michel Bédard (ancien chef du Parti Éléphant Blanc), Michel Brûlé (éditeur), Richard Bergeron, Denis Coderre, Marcel Côté, Mélanie Joly, Denis McCready (documentariste), Clément Sauriol (travailleur autonome), et Kofi Sonokpon (expert en aéronautique).

Certains sont connus, d’autres le sont moins… Ce qui ne veut pas dire qu’ils seront les seuls; il reste quelques semaines aux aspirants-maires de Montréal pour se manifester.

Quant aux autres candidats, notamment ceux qui brigueront la mairie dans l’arrondissement ou un poste de conseiller, ils ne se sont pas tous commis. Nous attendons… À suivre. (2013-07-12)


_____________________________________________


BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES


Photo

Les travaux du Laurent-Fleury démarrent enfin! Après plusieurs mois d’hibernation, les travaux consistant à construire des édifices de condominiums ont démarré à l’intersection du boulevard Saint-Laurent et de la rue Fleury Ouest. Regroupement des caisses
Desjardins Ahuntsic-Viel et du Domaine St-Sulpice.
Il y aura donc regroupement des caisses, tel qu’approuvé par les membres, à la suite des assemblées d’information du 4 et 5
juin dernier ainsi que des assemblées générales extraordinaires du 17 et 18
juin dernier.  La nouvelle caisse qui verra le jour au début de l’année 2014 comptera 34 000 membres, 100 employés, 870$ millions d’actif et 1,7$ milliard de chiffre
d’affaires. Les patrouilleurs Tandem enlèvent les graffitis dans le quartier. En se promenant à vélo, durant la semaine, journaldesvoisins.com a rencontré les patrouilleurs de Tandem: ce sont des étudiants embauchés pour l’été qui enlèvent les graffitis un peu partout dans l’arrondissement. Tout de bleu vêtu, ils ne passent pas inaperçus…comme les graffitis. Et ils font sûrement oeuvre utile en nettoyant l’arrondissement de graffitis qui ne sont pas nécessairement les bienvenus. Ville en vert voudrait rectifier les faits. Concernant la fermeture de la Boutique Labonne Diffuzion, annoncée par journaldesvoisins.com dans ses Brèves de la semaine dernière, Benoit Rey, adjoint aux communications, de Ville en vert, tient à apporter la précision suivante: “Ce n’est pas parce que la boutique L’Escale verte a été créée que Labonne Diffuzion a dû mettre la clé sous la porte, malheureusement.” Dont acte. Attention à
l’agrile du frêne.
Les frênes représentent, environ 20% des arbres de rue à
Montréal, soit un arbre de rue sur cinq! À ce nombre, on peut ajouter les
milliers de frênes dans les différents parcs de la ville. Mais ces frênes sont
menacés par l’agrile du frêne, un insecte qui détériore le système de transport
des éléments nutritifs et de l’eau de l’arbre. A terme, ces insectes peuvent
causer le dépérissement, voir la mort de l’arbre. Pour éviter leur propagation,
les branches de feuillus doivent être ramassées séparément. Pour savoir comment
vous occuper de vos frêles ou pour planifier un ramassage des branches,
contactez le 311. Plus d’informations sur www.ville.montreal.qc.ca/agrile L’organisme
Entraide Ahuntsic-Nord à la recherche de bénévoles

Entraide Ahuntsic-Nord est un organisme à but non
lucratif œuvrant auprès des aînés de 60 ans et plus du quartier Ahuntsic. Sa
mission est de favoriser le maintien à domicile et de briser l’isolement des
ainés. L’organisme propose plusieurs services : popote-roulante, visites
et appels d’amitié, groupes de socialisation, transport et accompagnement
médical. Si vous souhaitez rejoindre l’équipe des bénévoles, contactez l’organisme
au 514-382-9171 ou sur www.entraidenord.org. La campagne Cenne
qui roule n’amasse pas mousse continue
Cette campagne a pour but de collecter votre petite monnaie au profit des projets
entrepreneuriaux jeunesse de l’arrondissement et au profit d’activités jeunesse
du territoire. Cette collecte se poursuit jusqu’à la fin septembre. Rejoignez
dès-maintenant la page Facebook de
l’opération
, ou déposez vos dons à l’un des trois points de chute
suivant : au Carrefour Jeunesse emploi Ahuntsic Bordeaux-Cartierville,
10794, rue Lajeunesse; à la Maison des Jeunes Le Squat, au 1239, boulevard
Gouin Est; et à Solidarité Ahuntsic, 10780, rue Laverdure. Les nouveaux bacs
de recyclages maltraités ?
Comme nous vous l’indiquions dans nos précédentes Actualités, les nouveaux bacs de recyclage sont en cours de distribution dans
l’arrondissement. La municipalité avait même souligné que ces bacs restent une
propriété publique, et qu’il fallait donc prendre soin de ne pas les
dégrader ! Ce qui étonne un résidant du quartier, qui nous a contactés pour
nous informer que, étant donné la manière dont les nouveaux bacs sont lancés après avoir
été vidés, leur durée de vie risque d’être courte ! STM : Pas
encore de décision concernant les lignes 69 Gouin et 180 De Salaberry

La STM organisait le 22 mai dernier une assemblée
publique afin de rencontrer et d’entendre les usagers du secteur Cartierville,
à propos de trois propositions de modification de service concernant les lignes
69 Gouin et 180 De Salaberry. La STM a annoncé qu’elle avait bien pris en
compte l’ensemble des commentaires des citoyens et des élus, qui souhaitent
améliorer la desserte sur De Salaberry sans pour autant réduire l’offre de
service sur Gouin, mais que la décision finale n’avait pas encore été prise. Vous maîtrisez bien l’anglais? Vous avez quelques heures à consacrer aux autres? Une bénévole et résidante du quartier, Céline Carrière, est à la recherche d’une personne parfaitement bilingue pour aider des nouveaux arrivants à améliorer leur anglais. Vous avez 1 heure ou 2 pour faire la conversation avec quelques uns d’entre eux? Communiquez avec Mme Carrière, au carriere.cel@gmail.com. Départ de la commandant Carole Lalonde du PDQ-27 Nous apprenions, lors de la dernière réunion du conseil d’arrondissement, que la commandant Carole Lalonde, du PDQ27 avait quitté l’arrondissement. Elle est remplacée par le commandant Benoit Amyot. Nous souhaitons bonne chance à la première et bienvenue au second. L’organisme Ville en vert / Eco-Quartier vous propose de nombreuses activités
cet été : participez à la randonnée
vélo au parc Lafontaine le samedi 13 juillet
. Le départ est prévu à 10h30
au 5090 rue Salaberry, retour prévu vers 16h00. Inscrivez-vous auprès de jeanbaptiste@ecoquartier.ca ou au
514 903-9990. Le vendredi 19
juillet de 10h à 16h au Parc d’Auteuil
, faites soigner vos vélos à la Clinique vélo, et allez faire régler vos roulements à billes au 2331 rue
Fleury Est de 16h45 à 18h
. Le jeudi
25 juillet de 18h30 à 20h
, participez à l’atelier compostage au café de Da (inscriptions obligatoires à communication@ecoquartier.ca ou
au 514 447-6242). (Amaury Luthun, Christiane Dupont et Philippe Rachiele) 

(2013-07-12)


____________________________________________________
QUOI FAIRE DANS LE QUARTIER?


Photo

FAMILLES
L’OSM au parc Ahuntsic. Comme nous l’avons annoncé il y a déjà quelque temps, l’Orchestre symphonique de Montréal se produira au Parc Ahuntsic le vendredi 2 août prochain, à 19 h 30. Ne manquez pas cette occasion d’assister à un concert champêtre, près de chez nous, avec un orchestre montréalais dont la réputation n’est plus à faire. N’oubliez pas d’apporter vos chaises. C’est gratuit, car les taxes des contribuables de l’arrondissement ont déjà servi à défrayer une partie de ce qui sera, à n’en pas douter, une magnifique prestation à laquelle il nous tarde d’assister! Le présentateur de la soirée sera le comédien Charles Lafortune, tandis que le maestro à la baguette sera le chef Nathan Brock. Soyez au rendez-vous!
Prenez
une pause avec vos enfants à la Cité Historia,
le dimanche 14 juillet à 11 h Pendant que vous vous prélassez tranquillement sur la terrasse au bord
de l’eau et profitez d’un bon brunch, vos enfants seront accueillis par les
animateurs de la Cité Historia pour une activité bricolage. Réservation
obligatoire au 514 850-4222 ou à info@citehistoria.qc.ca.
Plus d’informations sur www.citehistoria.qc.ca.

Tout au long de l’été, profitez des piscines extérieures, des pataugeoires et des jeux d’eau, ouverts tous les jours : du 21 juin au 25 août : Complexe aquatique Gabriel-Lalemant de 10 h à 19 h 30, 2350 rue Sauvé Est; du 14 juin au 18 août : Complexe aquatique Marcelin-Wilson de 10 h à 19 h 30, 1655 rue Dudemaine (Corridor de natation : de 10 h à 11 h); du 22 juin au 18 août : Pataugeoire Ahuntsic de 10h à 18h30, 10555 rue Lajeunesse (angle de la rue Prieur Est); Jeux d’eau Saint-André-Apôtre, 215 rue Prieur Ouest (angle de l’avenue de l’Esplanade); Jeux d’eau Saint-Benoît, 521 rue Sauvé-Ouest (angle de la rue Meilleur)
ENFANTS
Retour du Festival de lecture Je lis, tu lisdans les parcs et organismes communautaires de l’arrondissement. Ce festival est orienté sur l’éveil à la lecture et à l’écriture des enfants de cinq ans et moins. Du 25 juin au 25 août, deux animatrices parcourront les parcs de l’arrondissement pour offrir des activités d’animation et de lecture sous la tente. Infos : 514 872-0568.
Les bibliothèques de l’arrondissement invitent les jeunes de 3 à 13 ans à voyager de façon imaginaire et amusante en visitant le vaste monde par des lectures et bricolages en s’inscrivant au «club de lecture d’été TD» (bibl. Ahuntsic, t. 514 872-0568, bibl. Cartierville, t. 514 872-6989, bibl.. Salaberry, t. 514 872-1521)
Exposition et animation pour clubs de vacances à la maison de la culture Ahuntsic. Voyez et participez à un aménagement ludique et convivial sur le thème des robots du 9 juillet au 7 septembre.(animation pour clubs de vacances sur réservations).   L’exposition sera ouverte du mardi au samedi de 13h à 18h pour le grand public.  Rens. : 514 872-8749.
ADULTES
Profitez des
concerts de l’été au Bruloir

Cet été, le café
Le Bruloir
, situé sur Fleury Ouest, vous propose toute une série de
concerts variés. Au programme : le groupe folk aux accents country et
blues Fée Tempête le vendredi
19 juillet à 20h
, le groupe swing/manouche/country Les
Poissons Voyageurs
le vendredi 2
août à 20h
, et le chanteur Patrick Lac le vendredi 16 août à 20h. Le Bruloir collabore également avec le Festiblues au mois d’août :
retrouvez Charles A. Barrington Duo
le jeudi 8 août à 20h,
Christian Mallette Duo le vendredi 9 août à 20h, et Smoked Meat Duo le samedi 10 août à 20h et 21h.
Pour les 50 ans et plus… Le Réseau PLaisir Loisirs de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville vous propose des animations gratuites  en plein air dans différents endroits de l’arrondissement au cours des prochaines semaines. Au programme: gymnastique douce, danse en ligne, aquaforme et marche active. Pour plus de renseignements:
http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/ARROND_AHC_FR/MEDIA/DOCUMENTS/AFFICHE%20PROMO%202013%20A%CEN%C9S.PDF
Le SNAC organise son spectacle-bénéfice mettant en vedette Bob Walsh en formule quartet le vendredi le 6 septembre 2013, à 19h00 à la Maison de la Culture d’Ahuntsic située au 10 300 Lajeunesse. Billets en vente au SNAC 514-385-6499.
Le conseil d’arrondissement Ahuntsic-Cartierville fait relâche pour les vacances jusqu’en septembre. (2013-07-12)


__________________________________
Vous désirez devenir membre de journaldesvoisins.com ?
C’est facile! Voici comment procéder…

Faites-nous parvenir un chèque de 5 $ (ou plus si vous désirez faire un don de solidarité comme quelques personnes l’ont déjà fait), écrivez-nous vos nom et prénom; adresse postale; courriel et numéro de téléphone), incluez-y une enveloppe timbrée et nous vous retournerons votre carte de membre par le courrier, au cours des prochains jours.

Libellez votre chèque à: Journaldesvoisins.com

Expédiez le tout (avec une enveloppe timbrée à l’intérieur ) à:

journaldesvoisins.com
10369, rue Clark
Montréal  (Québec) H3L 2S3

Devenir membre de journaldesvoisins.com, vous permettra de prendra part à ses orientations lors de son assemblée générale, en octobre prochain.

Être membre de journaldesvoisins.com, c’est participer à la vie communautaire et démocratique de votre quartier.

Carte de membre annuelle individuelle ou pour OBNL : 5 $
Carte de membre annuelle pour entreprise: 10 $

(2013-07-12)

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires