Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Les Actualités du 17 octobre 2012

Publié le 17/10/2012
par Rédaction

Découverte automnale…
Et l’automne est vraiment arrivé dans le quartier…


Photo

Est-ce de la nostalgie ? Une question de préférence ? Une admiration certaine pour les végétaux qui changent de couleur à l’approche de la saison froide?

Toujours est-il que l’automne fait à plusieurs d’entre nous un effet…particulier!

Après les chaudes journées de l’été –et particulièrement celles de l’été dernier– un peu de répit, de fraîcheur est certes bienvenue! Même chose pour les couleurs dont se parent les arbres: quel plaisir pour l’œil!

Au parc Nicolas-Viel, comme ailleurs dans le quartier, les couleurs se font vibrantes, attirantes. L’automne est encore beau quand les feuilles ne sont pas tombées.

Noël 2018 sur Fleury Ouest

Publicité

Comme l’écrivait Théodore de Banville, poète français, lui qui faisait en son temps l’éloge des vendanges automnales: « Sois le bienvenu, rouge Automne, accours dans ton riche appareil, embrase le coteau vermeil, que la vigne pare et festonne. » (2012-10-17)
____________________________


Les Actualités du 17 octobre 2012

Les priorités auxquelles entend s’atteler Diane De Courcy, la nouvelle députée de Crémazie, elle les avait déjà en tête durant la campagne électorale. « C’est le fruit d’une réflexion de plusieurs semaines avec des gens du comté, dit-elle. Vous savez, ajoute-t-elle, la campagne électorale, ce n’est pas seulement de la propagande; c’est aussi le moment où on écoute les gens. »

Selon Diane De Courcy, Crémazie est un comté en mutation, où de nombreuses personnes immigrantes vivent avec des Québécois dits de souche. La circonscription est donc une sorte de microcosme pour la nouvelle députée qui a aussi charge de ministère dans le domaine de l’immigration.

Logement et CPE

La situation du logement pour les familles et les personnes âgées, dans la circonscription, est une de ses priorités. « Les conditions dans lesquelles vivent les personnes âgées dans certaines parties de la circonscription me préoccupent dans un comté où il y en a quand même beaucoup, dit-elle.

« À l’autre bout de la vie, ajoute-t-elle, je suis aussi préoccupée par le manque de places pour les tout-petits dans les centres de la petite enfance (CPE). » Mme De Courcy a vu, comme les autres résidants, que plusieurs nouvelles garderies privées ont ouvert leurs portes dans Ahuntsic Ouest et Ahuntsic Est. « Malgré les crédits d’impôts, signale-t-elle, cela revient quand même plus cher aux parents. »

Les projets dans sa mire

Dans un autre ordre d’idées, la députée de Crémazie veut soutenir certains projets et se questionner sur d’autres. Les projets de développement économique en font partie, le prolongement de l’autoroute 19, l’agriculture urbaine.

Elle a déjà rencontré les représentants de certains organismes communautaires du quartier, qu’elle connaît bien, habitant dans Ahuntsic depuis 30 ans.  Les représentants de Solidarité Ahuntsic font partie de ces premières rencontres. « J’ai regardé avec eux dans quelle mesure je peux leur donner un coup de main », précise-t-elle.

Le bruit des avions

Une autre des préoccupations de la nouvelle députée de Crémazie est le bruit occasionné par les avions au-dessus de la circonscription. « Quand je faisais du porte-à-porte et que je parlais aux gens, quand un avion passait, on ne s’entendait pas parler! », dit-elle, ajoutant que dans une circonscription comme Crémazie, tous les éléments pouvant contribuer à la qualité de vie étant en place, toute agression semblable est désagréable. « Je vais voir avec les différents intervenants gouvernementaux tout ce que je fais pouvoir faire pour ce problème particulier », souligne-t-elle.

Même bureau

Journaldesvoisins.com a rencontré la nouvelle députée de Crémazie à son bureau de circonscription. (La circonscription de Crémazie commence à la limite est d’Ahuntsic Ouest). Son bureau a pignon sur la rue Fleury Est, tout près de la rue Christophe-Colomb. « J’ai conservé le même bureau que Lisette Lapointe », dit-elle. « Ça minimise les coûts et par les temps qui courent, je pense que c’est de bon aloi. »

D’ailleurs, pour décorer son bureau, elle entend faire appel aux gens de la circonscription. Elle invite les citoyens de Crémazie à lui faire parvenir des photos qu’ils auront prises du comté. Avec ce matériel en provenance de ses commettants, elle entend agrémenter les différents espaces de son bureau de circonscription.  « Les citoyens vont photographier les choses qui les préoccupent. J’espère que le projet va susciter de l’intérêt », dit-elle, en souriant. Vous pouvez faire parvenir vos œuvres à deputee.cremazie@micc.gouv.qc.ca

Un privilège

Mme De Courcy considère que c’est un très grand privilège que lui ont fait les citoyens de la circonscription de Crémazie en l’élisant députée. « Le taux de participation à l’élection était très élevé dans la circonscription, dit-elle, plus haut que le taux de participation national. »

Rappelons que Mme De Courcy a également été nommée ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration, et ministre responsable de la Charte de la langue française, dans le nouveau gouvernement de Pauline Marois. (2012-10-17)


Photo

La nouvelle députée de Crémazie et ministre des Communautés culturelles et de l’immigration, également ministre responsable de la Charte de la langue française, Mme Diane De Courcy

Photo

Mme De Courcy considère que les électeurs de la circonscription lui ont fait un grand privilège en l’élisant.

La semaine prochaine: Christine St-Pierre (L’Acadie)

__________________

Halloween sur FLO !
Les commerçants accueillent les enfants


Photo

Lu et vu sur le site FB de FLO: une belle affiche dessinée pour l’occasion, qui mentionne que les commerçants accueilleront les enfants au cours de la soirée du mercredi 31 octobre et leur remettront des friandises. Certains des commerçants seront déguisés pour l’occasion!

Dans le quartier, traditionnellement, les jeunes passent très tôt aux portes, généralement à l’heure où l’on se met à table pour le souper! Déjà, à la première noirceur, parents et tout-petits sonnent aux portes…et font japper le chien! C’est la tournée qui commence et qui, généralement, ne s’arrête pas avant un bon moment!

Généralement, les plus vieux passent aux portes un peu plus tard (maquillage approfondi et déguisement sophistiqué, obligent!).

Faites gaffe de ne pas jeter vos citrouilles…  Ça se recycle une citrouille; ça se cuisine; ça se mange et c’est savoureux!  (2012-10-17)


________________
Les citrouilles des Pionniers font fureur!
Les scouts de 16-18 ans regarnissent leur caisse grâce aux résidants d’Ahuntsic Ouest


Photo

Grâce aux résidants d’Ahuntsic Ouest, les Pionniers –scouts de 16 à 18 ans de Saint-André– ont regarni leur écot, avec la vente de citrouilles dans quatre rues du quartier.

Samedi dernier, de bon matin, les scouts ont fait provision de citrouilles, petites et grandes, au Marché central.

Quelques heures plus tard, ils visitaient les résidants des rues Clark, Saint-Urbain, Waverly et de l’Esplanade, pour vendre leurs citrouilles et regarnir leur caisse. Les profits leur permettront d’organiser leurs camps à moindre coût. (2012-10-17)


_______________________

Gens d’Ahuntsic, créez des souvenirs pour les jeunes du quartier. Répondez à la porte le soir de l’Halloween!
    -Mitche D., proprio du resto « Le chien rose »


Photo

Mitche, lors des rénovations

Tant qu’à parler de l’Halloween*- fête païenne, s’il en est– parlons du blogue de la jeune propriétaire du restaurant Le Chien rose, situé au coin des rues Fleury et Tolhurst. Cette semaine, elle fait vibrer notre corde sensible.

Elle se rappelle avec bonheur son enfance et les beaux souvenirs de la fête de l’Halloween dans le quartier, puisqu’elle y a habité, souvenirs qu’elle garde précieusement. Elle se remémore la créativité et la participation des résidants un peu partout dans les rues, et les décors de l’Union des Familles d’Ahuntsic (UFA) sur le terrain de l’église Saint-André-Apôtre.

Déplorant que plusieurs adultes n’ayant pas ou n’ayant plus de jeunes enfants à la maison, prennent la poudre d’escampette, ce soir-là, elle signale qu’elle-même et son personnel seront au restaurant pour accueillir les enfants qui passeront au soir de l’Halloween. Elle ajoute: « Anyway, même mes propres parents s’enfuient au cinéma le jour de l’Halloween pour ne pas se faire déranger par la sonnette, tsé (sont poches). Je compte bien que ça change, Ahuntsicois! C’est important, les souvenirs qu’on laisse aux générations futures. Gens d’Ahuntsic, ceci est un message d’espoir: faites un décor, please! Répondez à la porte, donnez des bonbons, déguisez vous! Ça met de la vie! » (2012-10-17)

* Le mot « Halloween » vient de l’anglais: « All Hallow’s Eve », c’est à dire, « la veille avant la Toussaint »; « Hallow » venant de « Holy Saint », la Toussaint étant une fête dans la religion catholique qui souligne la journée de nos chers disparus. La fête a aussi une origine celtique.