Les Actualités du 31 octobre 2014

Fête de voisins à l’occasion de l’Halloween sur Beau-Bois
. Les enfants sont généreusement reçus, mais pas les autos!
. Le SPVM choisit la prudence

Picture

Beaucoup
de résidants ouvriront leurs portes aux petits monstres, fées, et chevaliers à
l’occasion de la fête de l’Halloween. Certains en profitent même, si le temps
le permet, pour s’installer à l’extérieur afin de recevoir la marmaille et
festoyer entre voisins.

C’est le cas des résidants de l’avenue du Beau-Bois, dans Cartierville,
qui en font une belle occasion de festivités depuis quelques années et reçoivent
généreusement les enfants qui les visitent, alors que leur rue sera
momentanément fermée à la circulation automobile.

 « Les parents qui
accompagneront leurs enfants en voiture sont invités à garer leur véhicule plus
bas et à se rendre à pied faire le tour des résidences », a précisé
l’agent David Mercier, affecté à la circulation au poste de quartier numéro 10.

Compte tenu du volume de véhicules qui s’y rendaient, la circulation était
devenue un peu problématique le soir de l’Hallowen, dans le cul-de-sac avenue
du Beau-Bois

au coin de Jean-Bourdon.  Par conséquent, le PDQ a
pris la décision de fermer cette rue avec des barricades, approximativement entre
18 h et 21 h, ce soir là. La circulation locale sera contrôlée par des
bénévoles et un policier.
(Par Christiane Dupont) (2014-10-31)



Pour voir des photos d’Halloween prises dans l’arrondissement, cliquez-ici


________________________________________________________________________


Maurice Richard
Divers lieux publics devraient porter le nom du grand citoyen
.Le parc Maurice-Richard est toujours orphelin de pancarte

PhotoLe Parc Maurice-Richard, qui fait partie du parcours Gouin (des berges de la rivière des Prairies) porte encore la pancarte “Parc Stanley”. (Photo: jdv P. Rachiele)


Le travail s’est fait discrètement depuis un certain temps. Et le président des Braves d’Ahuntsic, Martin Longchamp, n’est pas loin d’atteindre son objectif : rebaptiser certains lieux de notre arrondissement du nom de l’illustre numéro 9 du Canadien de Montréal, Maurice Richard, un homme qui est demeuré humble et qui ne courait vraiment pas après les honneurs, pourtant grandement mérités.

Ca tomberait bien en 2015 : les Braves célébreront leur 60e anniversaire d’engagement auprès des jeunes amoureux du hockey et en mai prochain, on se rappellera du départ, il y a 15 ans déjà, de Maurice Richard, qui fut là dans les premières années de l’organisation sportive.

Outre le nom du petit parc linéaire (dont l’affiche n’a pas encore été remplacée avec son nom) situé à quelques mètres de ce qui fut sa résidence, (Park Stanley et Péloquin), sauf erreur, on ne trouve rien d’autre dans le quartier où Maurice a passé sa vie.

Aréna, rue, statue, etc.

Si tout va bien, d’ici quelques mois, on devrait parler de l’avenue Maurice-Richard au lieu de celle du Parc Stanley, de l’aréna Maurice-Richard au lieu de l’aréna d’Ahuntsic. Ce n’est pas tout. Cet aréna où des enfants de Maurice ont déjà joué, selon M. Longchamp, serait l’endroit idéal pour déposer des artéfacts, bronzes et divers souvenirs du « Rocket ». Et pourquoi ne pas déplacer la statue du numéro 9, celle qui se trouve près du Stade olympique au coin de Viau et Pierre-de-Coubertin?

 Débat : aréna

Présentement, l’aréna situé sur la rue Viau portant le nom de « Maurice-Richard » n’a plus une vocation de hockey. Le patinage de vitesse a pris le dessus sur le hockey. L’endroit est le domicile du Centre national courte piste. « Ce serait plus représentatif si cet endroit portait le nom de Nathalie Lambert ou Gaétan Boucher », a suggéré M. Longchamp.

Même chose pour la statue qui ne se trouve pas au meilleur endroit au coin de Viau et Pierre-de-Coubertin. Elle devrait être déménagée à l’aréna du quartier Ahuntsic-Cartierville, qui d’ailleurs n’est pas loin de l’ancienne résidence de Maurice Richard. « Il ne faut pas oublier que Maurice a dirigé les Braves et que ses cinq enfants ont joué pour l’organisation. Jusqu’ici, on ne veut pas trop brasser la cage, il faut y aller par étape », a prudemment affirmé le patron des Braves, section hockey.

Pétition à signer

Question de mettre un peu plus de pression, la députée fédérale d’Ahuntsic, Maria Mourrai a, dans la dernière livraison de son journal d’information distribué à chaque résidence, invité les citoyens à appuyer la famille de Maurice Richard et l’Association des Braves d’Ahuntsic auprès de la Ville de Montréal. « C’est effectivement le premier blitz de signatures dans ce dossier », a précisé Jonathan Boursier, attaché politique de Maria Mourani. Il a ajouté que l’idée est issue d’une rencontre entre Mme Mourani et M. Longchamp.  « L’idée première du rapatriement vient bien sûr de la famille Richard elle-même », a-t-il mentionné. Donc, l’appel à tous est lancé. Il suffit de signer la pétition pour faire avancer les choses.

Démarches au municipal

Sur le plan municipal, la démarche est bien enclenchée même si la liste d’épicerie est longue. Les hommes et femmes politiques du nord de la ville sont bien sûr d’accord.  Martin Longchamp nous a dit qu’il reste à convaincre la conseillère Émilie Thuillier. « Quatre sur cinq ont montré beaucoup d’intérêt pour des modifications », a-t-il conclu. (Par Alain Martineau) (2014-10-31) 
___________________________________________________________ ____________


______________________________________________________________________

ÉLECTIONS SCOLAIRES du 2 NOVEMBRE
L’avenir des commissions scolaires en jeu

. Taux de participation décevant au vote par anticipation
. La Ligue d’Action civique exhorte les électeurs à voter

PhotoLa Ligue d’Action civique a installé des affiches sur quelques artères pour inciter les citoyens à aller voter dimanche 2 novembre (Photo: jdv P. Rachiele)

L’avenir des commissions scolaires comme on les connaît se joue ce dimanche 2 novembre, jour des élections scolaires au Québec. L’enjeu est crucial alors que le gouvernement jongle avec divers scénarios pour l’avenir de cette structure, en fonction du taux de participation. Et certains politiciens de l’Assemblée nationale ont depuis longtemps fait leur nid en remettant en question l’avenir même des commissions.

Pourtant, au même moment, de nouvelles équipes se sont formées, un peu partout, notamment à la Commission scolaire  de Montréal (CSDM), permettant d’avoir d’autres opinions sur cet enjeu majeur pour la société, l’éducation.

Un souffle nouveau, car depuis longtemps, le Mouvement pour une école moderne et ouverte (MÉMO), au pouvoir, était  pratiquement seul. Mais, un indice qui peut en dire long sur l’importance du vote des commissaires, le taux de participation a atteint un maigre  0,3% dimanche dernier, alors que les des Montréalais avaient huit heures pour aller voter en avance.

Quoi qu’il en soit, un peu plus de 600 000 électeurs de la CSDM ont le droit de vote. Ceux qui se déplaceront dimanche désigneront  ceux et celles qui les représenteront comme commissaires scolaires pour un mandat de quatre ans.

Donne différente

Pour l’élection 2014, la première depuis 2007, plusieurs modifications ont été apportées dont l’élection au suffrage universel au poste de président.

Quatre candidats s’affrontent : la présidente sortante, Catherine Harel-Bourdon, du MÉMO, Jocelyne Cyr, de Priorité écoles, Christine Fournier, de la Coalition du renouveau des écoles montréalaises (CREM) et Martin Boyer, un indépendant.  Sur le plan local, la CSDM est maintenant divisée en 12 circonscriptions électorales contre 21, autrefois. Ce qui fait que le territoire à couvrir ressemble davantage à celui d’une circonscription électorale fédérale.

Québec s’en mêle

On savait que la Coalition avenir Québec ne voit pas d’un  bon œil le maintien des commissions scolaires. Les députés de cette formation ont même indiqué qu’ils s’abstiendront de voter. Le
ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, avait affirmé plus tôt que le taux de
participation à ces élections serait déterminant pour l’avenir des commissions
scolaires. « À la lumière de la participation populaire, nous pourrons
tirer des constats qui viendront alimenter la réflexion entreprise sur la
gouvernance, le rôle et le mandat des commissaires scolaires », a tonné
Yves Bolduc.
Pour la CAQ, en conclusion, le scrutin du 2 novembre est donc devenu « référendaire » et pour ce parti, une abstention signifie  un message pour une abolition des commissions scolaires.

Candidates à la présidence en furie 

Les équipes formées pour l’élection de dimanche n’ont guère apprécié les propos de certains politiques, notamment, la présidente sortante de la CSDM, Catherine Harel-Bourdon, qui  n’y voit rien de moins qu’une entorse à la démocratie. « C’est inadmissible que des députés, élus démocratiquement par la population, remettent en question une autre instance démocratique, alors que dans plusieurs pays du monde, les gens ne peuvent même pas aller voter », a-t-elle répliqué à la CAQ.

Jocelyne Cyr, une ancienne du MÉMO qui a changé son fusil d’épaule pour créer une nouvelle équipe, ne voit pas comment on pourrait sabrer dans la plus importante commission scolaire du Québec.

Pour sa part, la candidate de la CREM, Christine Fournier, a dit craindre que les gens ne se présentent pas aux urnes croyant que la décision du gouvernement ne soit déjà prise.

Appel à se rendre voter

A  la CSDM, on a tenu à rappeler que d’exercer son droit de vote, c’est une bonne façon de participer aux décisions « importantes » de la communauté en matière d’éducation.

Pour leur part, plusieurs élus municipaux ont aussi dit souhaiter  une « bonne participation » à l’élection dimanche.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a estimé que la population a tout à gagner en allant voter, ce qui permettrait, selon lui, d’éviter l’abolition des commissions scolaires.

Le leader du Vrai changement pour Montréal et conseillère de Sault-au-Récollet, Lorraine Pagé, plaide aussi pour un vote solide afin d’éviter le démantèlement des commissions scolaires.

Même le tout nouveau chef intérimaire de Projet Montréal, Luc Ferrandez, a ajouté son grain de sel pour un déplacement des électeurs dimanche, ajoutant même qu’il fallait renforcer le rôle des commissions scolaires.

Pour sa part, la Ligue d’action civique, organisation composée de citoyens vigilants et d’élus de toutes allégeances en faveur d’une saine gouvernance des villes et des commissions scolaires, a aussi lancé un appel aux citoyens à l’aide d’affiches posées sur certaines artères, afin que les gens se rendent aux urnes dimanche.

Ahuntsic divisé en deux

Sur le plan local, le nord de Montréal se divise en deux pour les fins de l’élection scolaire. D’abord dans Cartierville-Ahuntsic-Ouest (à l’ouest de Saint-Hubert et jusqu’à l’arrondissement Saint-Laurent), deux candidats s’affrontent, soit Chantal Jorg, pour le MÉMO, et Camile Diodati, de Priorité écoles. Mme Jorg s’est engagée notamment à maintenir les services comme l’aide aux devoirs et l’aide alimentaire tout en garantissant un environnement sain aux élèves. Son adversaire, M. Diodati, insiste pour refiler plus de pouvoirs à l’école, qui doit, selon lui, occuper une place centrale.

Dans Ahuntsic-Est–Saint-Michel (tout ce qui est à l’est de St-Hubert, jusqu’au boulevard Saint-Michel, en incluant les quartiers Saint-Michel et le domaine Saint-Sulpice), pas moins de six candidats se font la lutte, dont trois indépendants. Mohamed Maazami (MÉMO), s’engage à continuer à travailler avec les parents d’enfants de concert avec les organismes communautaires pour la réussite scolaire des élèves. Marie-Ève Laurendeau (CREM) mise beaucoup sur le soutien aux  parents et l’engagement des partenaires du milieu pour épauler les élèves. Karim El-Dakdouk (Priorité écoles) souhaite que tous les acteurs de la société montréalaise participent pour défendre l’école publique. Marie Michèle Jean-Louis (indépendante), veut se battre bec et ongles pour l’éducation et la réussite scolaire, tout comme Fernand Jean-Louis, derrière des programmes de formation pour adultes dans Saint-Michel, alors que Ganene Marie-Ange Museghe vise une intégration réussie et un environnement sans intimidation.

Les bureaux de scrutin seront ouverts de 10 heures à 20 heures dimanche. (Par Alain Martineau) (2014-10-31)

_______________________________________________________________


________________________________________________________________________

SUIVI AUX ÉLECTIONS MUNICIPALES 2013   
Sault-au-Récollet : q
ui sera la conseillère?
.Le procès concernant le résultat des élections dans le district a lieu au cours des prochains jours

Picture


D’ici quelques jours, si le juge rend son jugement séance tenante, ou dans peu de temps s’il prend la cause en délibéré, les résidants du district du Sault-au-Récollet seront fixés et sauront qui les représentera pour de bon comme conseillère de ville pour les trois prochaines années. Ce sera Lorraine Pagé, ou Nathalie Hotte, candidate pour l’Équipe Coderre, qui conteste en cour l’élection de Lorraine Pagé.

C’est en effet, du 4 au 7 novembre prochains que doit se dérouler cette instance au Palais de justice de Montréal, dont l’issue est de déterminer si un ou des bulletins de vote ont été mis dans la mauvaise pile.

Une seule voix

En novembre 2013, lors de l’élection municipale, Lorraine Pagé avait gagné son élection par huit voix seulement. Un dépouillement judiciaire avait été demandé. On se souviendra qu’à la suite de ce recomptage, Mme Pagé avait bel et bien été confirmée gagnante par une seule voix par les instances judiciaires.

Mais l’Équipe Denis Coderre a décidé d’intenter un recours juridique pour en appeler de cette décision, à l’endroit de Lorraine Pagé et du président d’élections (mis en cause dans cette affaire) arguant que des votes déclarés gagnants ne l’étaient pas. La poursuite allègue que des bulletins n’étaient pas conformes, estimant que certains ne portaient pas les initiales du scrutateur ou encore que de l’encre verte avait été utilisée sur un bulletin.

Du pain sur la planche

Lorraine Pagé, l’actuelle conseillère, déclarée gagnante au terme du recomptage, a évidemment bien hâte de connaître la fin de cette saga. Nul doute que les commettants du district du Sault-au-Récollet ont bien hâte eux aussi. Dans l’intervalle, Mme Pagé a effectué son travail de conseillère sans angoisser outre mesure. «Je ne me suis pas empêchée de faire ce que j’avais à faire ou mis de côté des choses compte tenu de la situation », a-t-elle dit au jdv. Elle a tenu une rencontre avec ses commettants au printemps dernier, notamment. « Ces jours-ci, a-t-elle poursuivi, il y a beaucoup de travail avec l’adoption du PTI de la Ville-centre et l’adoption du budget.»  La conseillère Pagé mentionne que le PTI contient des montants prévus pour des travaux de rénovation dans son district, notamment. (Par Christiane Dupont) (2014-10-31)
______________________________________________________________________


__________________________________________________

Une plaque d’acier sous le cône 
« de la honte »
Et le début de la fin!  

Photo(Photo: jdv P. Rachiele)

Journaldesvoisins.com vous en parlait dans ses Actualités de la semaine dernière: le cône orange à l’angle des rues Gouin et Christophe Colomb faisait beaucoup jaser depuis près de cinq semaines et suscitait la préoccupation des résidants de par son emplacement jugé peu sécuritaire. C’est désormais chose du passé, puisque l’arrondissement y a ajouté, en dessous, une plaque d’acier au cours du week-end dernier. Elle s’apprête à y effectuer des travaux pour réparer le trou en question.

Vendredi dernier, après la parution de notre article, l’arrondissement a annoncé ainsi au jdv qu’une plaque d’acier serait installée dès le lendemain « afin de sécuriser le trou, en remplacement du cône orange » et avant que des travaux ne soient entrepris.

Cette semaine, le jdv a pu obtenir davantage de détails sur les démarches à venir. «L’équipe des travaux publics va aller sur les lieux pour procéder à une inspection visuelle, et si cela est possible obtenir un diagnostic, l’équipe procédera aux travaux d’égouts d’ici trois semaines (égouts à proximité).  Si, après une inspection visuelle, il n’est pas possible d’établir un diagnostic, l’équipe procédera à une inspection avec caméra pour établir le diagnostic. Les travaux seront exécutés dans les trois semaines suivantes», a déclaré Marlene Ouellet, porte-parole de l’arrondissement. (Par Rabéa Kabbaj ) (2014-10-31)



________________________________________________________________________


________________________________________________________________

Décontamination: un cadeau de Noël pour les contribuables!
Stationnement de Montréal assure que Shell ne paiera pas pour la décontamination du stationnement Fleury Est/Chambord
. Ce sont encore les Montréalais qui vont casquer!

Picture

À la lumière de ce que l’on sait, ce sont encore les contribuables montréalais qui vont payer pour la décontamination d’un terrain utilisé par Shell angle Chambord et Fleury au début des années 1980, et racheté par la Ville de Montréal pour en faire un stationnement depuis. Stationnement de Montréal est une société en commandite relevant de la Ville de Montréal à qui elle verse une part de ses profits. Si Stationnement de Montréal défraie la facture de semblables travaux, les profits remis à Montréal seront moins gros.

À moins d’imprévus, le stationnement public de la Promenade Fleury, fermé pour cause de décontamination et de réaménagement, rouvrira en décembre, mais les travaux d’embellissement se poursuivront seulement au printemps.

La facture de l’opération réhabilitation ou décontamination, inconnue pour l’instant, sera défrayée par son propriétaire soit Stationnement de Montréal, jure Sophie Charrette, directrice adjointe aux communications de la Société Stationnement de Montréal.

On aurait cru que la facture serait assumée par la pétrolière Shell, la dernière entreprise installée sur l’emplacement (Fleury et Chambord) au début des années 1980. Le terrain convoité a été acheté par la Ville de Montréal afin d’y aménager un stationnement devant servir aux clients de la Promenade Fleury.

Qui dit vrai?

Certaines personnes ont indiqué que l’opération nettoyage serait payée par Shell.  C’est le groupe Sobeys (IGA) qui est propriétaire des stations-service Shell au Québec. Mais vérification faite, au bureau de l’entreprise à Montréal, on précise qu’aucuns travaux de réhabilitation ne sont en cours dans Ahuntsic. A Shell Canada, dont le siège social est à Calgary, nous n’avons pas encore pu obtenir de réponse.

Stationnement de Montréal réaffirme pour sa part qu’il va payer la note mais pas moyen de savoir combien. Pourquoi? Reste à savoir si la ville, lors de l’achat, s’était engagée à prendre la responsabilité de la décontamination du terrain en payant moins cher le terrain.  Sinon, ce sont les Montréalais qui feront les frais de cette opération.

Tel que mentionné dans une livraison Web récente du journaldesvoisins.com, on en sait un peu plus sur les coûts, de façon générale. Selon le ministère de l’Environnement, les coûts moyens de décontamination au mètre carré varient entre 65 $ et 120 $.

Suite des travaux plus tard

Divers travaux d’aménagement (lire embellissement) ne se feront qu’au printemps étant donné le temps froid à venir. Mais les habitués du stationnement vont pouvoir garer à nouveau leur véhicule dans quelques semaines.

Comme nous l’avons déjà souligné, Stationnement de Montréal claironne toujours que la vocation de l’emplacement va demeurer  intacte. Sophie Charrette a martelé que rien d’autre n’est planifié à ce carrefour stratégique de la Promenade Fleury, dans l’avenir. (Par Alain Martineau) (2014-10-31)


________________________________________________________________________


________________________________________________________________________

Des patients contents…
Nouvelle clinique médicale aux Jardins Millen
.Mais la clinique Perrier déménage à St-Léonard

Picture

Une nouvelle clinique médicale ouvrira ses portes aux Jardins Millen au cours des prochaines semaines. 

Sous le nom de Forcemédic, la clinique recevra des patients du quartier en médecine générale, en médecine du travail, en médecine sportive et en réadaptation pour enfants en difficulté. L’ouverture est prévue en décembre selon l’employée que le jdv a jointe.

Pendant ce temps, la clinique Perrier, située sur la rue Lajeunesse,  déménagera, elle, ses pénates à Saint-Léonard.  Il s’agissait du premier groupe de médecine familiale (GMF) créé en 2009 sur le territoire du CSSS Ahuntsic-Montréal-Nord.

Pour avoir plus d’infos sur la nouvelle clinique, on communique avec le siège social de Forcemédic qui compte d’autres cliniques à Montréal, au 514 787-1818, ou par courriel au info@forcemedic.com (Par Philippe Rachiele et Christiane Dupont) (2014-10-31)

Pour avoir plus d’infos sur les cliniques Forcemédic, cliquez ici

 
_______________________________________________________________________


_______________________________________________________________________

L’existence de la CDEC Ahuntsic-Cartierville est menacée
.Les autres CDEC et les CLD goûtent à la même médecine et doivent monter au front pour justifier leur raison d’être

Picture

Non seulement l’enveloppe budgétaire des CLD (CDEC à Montréal) a-t-elle rétréci au printemps dernier dans la foulée des annonces des premières compressions budgétaires, voilà que le ministre Leïtao a lancé un autre ballon d’essai il y a quelques jours : le gouvernement examine la possibilité de « tasser » les CLD et les CDEC (région de Montréal) en leur coupant purement et simplement les vivres et en donnant leur mandat de développement économique aux MRC qui choisiraient le meilleur véhicule économique pour faire le boulot.

Pourtant, les CDEC font beaucoup pour les futurs entrepreneurs et les entrepreneurs en devenir de la région montréalaise. En 2013-2014, à Montréal, saviez-vous que les CDEC ont contribué à la création de 498 entreprises; offert leur soutien technique à plus de 3 388 entreprises en démarrage ou déjà en activités; ont investi  près de 4 M $ qui ont généré des retombées de plus de 29 M $ dans le développement économique de Montréal; et ont permis la création et le maintien de près de 10 000 emplois?

« Depuis plus de trente ans, les CDEC s’affairent sur les plans économique, social, environnemental et culturel à développer des communautés toujours plus fortes, inclusives et prospères. L’engagement et le soutien financier conjoints des gouvernements du Canada et du Québec et des villes depuis leur tout début (NDLR : les CDEC existent depuis le début des années 80) ont assuré la réussite du travail des CDEC et permis d’en faire de véritables développeurs de communauté», a déclaré Marc-André Perron, directeur général de la CDEC Ahuntsic-Cartierville.

Les CDEC ont des équipes de professionnels aguerris qui misent sur la souplesse, la capacité d’adaptation, l’innovation et l’efficacité pour répondre aux besoins des entrepreneurs de demain et des entreprises existantes au sein de leur communauté.

Pour être en mesure d’offrir des services de proximité en matière de financement pour le démarrage et l’expansion d’entreprises et de recrutement de main-d’œuvre locale, elles ont mis au point de multiples partenariats avec Emploi-Québec, Développement économique Canada, le Fonds de solidarité FTQ, Fondaction CSN, le Mouvement Desjardins et d’autres institutions financières, les universités, les centres de recherche et les cégeps.

Ne pas sabrer. Au contraire.

Les CDEC proposent donc au gouvernement du Québec de miser sur le réseau de développement économique local pour en faire la véritable porte d’entrée universelle pour les entrepreneurs, peu importe leur origine, leur âge, leur sexe ou leur secteur d’activités.

Les CDEC rendent des comptes au gouvernement du Québec, à la Ville de Montréal et à leur communauté.  Elles sont dirigées par un conseil d’administration issu du milieu.

Qui siège au c.a.?

À titre d’exemple, la CDEC Ahuntsic-Cartierville est dirigée par un conseil d’administration composé d’élus municipaux (Lorraine Pagé, Émilie Thuillier), de députés de l’Assemblée nationale (Marie Montpetit, Christine St-Pierre, Jean-Marc Fournier), de représentants des milieux d’affaires (André Véronneau, Jean Gauthier, Jean-François Harel), du milieu syndical (Michel Ducharme), des institutions (Diane Brière), des organismes communautaires (Nathalie Fortin, Donald Boisvert, Azzedine Achour) et des citoyens (Guy Bédard, Isabelle Péan), etc.

« Les partenaires du développement économique local réunis au sein des CDEC souhaitent vivement que le travail et les projets en cours ne soient pas ralentis ou compromis, ceci dans un contexte où toutes les ressources disponibles pour soutenir la reprise économique doivent être maintenues et renforcées », a poursuivi Marc-André Perron.

Il semble que le gouvernement Couillard soit à examiner la possibilité de donner les responsabilités des CLD (CDEC à Montréal) aux Municipalités régionales de comté (MRC) qui choisiraient le meilleur véhicule pour assurer le développement économique de leur région. N’est-ce pas changer trois dix sous pour un trente sous? (Par Christiane Dupont) (2014-10-31)

_______________________________________________________________________


______________________________________________________________________

Comment bien disposer de nos feuilles d’automne?

Picture

L’automne ayant étendu son long manteau coloré sur les rues de notre quartier, le temps est venu, pour nous citoyens, de nous munir de nos balais à feuilles et de disposer de nos résidus de jardin et de ces jolies feuilles qui tapissent nos pelouses, et qui, semble-t-il, ne cessent de tomber.

Comment faire ?  

Plus souvent qu’autrement, nous suivons notre « bon sens ». Nous
reproduisons les façons de faire de nos parents et imitons les pratiques de nos
voisins. 
Aujourd’hui, avec un souci plus prononcé pour notre environnement et les nouveaux défis que nous posent la dispersion de l’agrile du frêne, nous nous devons d’être plus vigilants et plus méthodiques dans la façon dont nous disposons de nos résidus verts.

Qu’est-ce qu’un résidu vert ?

Ce qu’on appelle résidu vert, ce sont tous les résidus de nettoyage et de
fermeture de nos jardins. On y compte également les résidus des potagers et des
arbres fruitiers, ainsi que les feuilles mortes. 
Les résidus alimentaires (restes de table), les litières d’animaux, la terre et la pierre, de même que les souches, troncs d’arbres et branches de feuillus n’en font pas partie.

Choses à faire et ne pas faire

Malgré nos habitudes, et leur coût avantageux, il est strictement interdit de
mettre nos feuilles et résidus verts dans des sacs en plastique, quels qu’ils
soient
. Dorénavant, ces sacs ne seront pas ramassés.

Il convient mieux de les mettre dans des sacs en papier, conçus à cet effet, qui
permettent d’économiser une étape dans le processus de la gestion des résidus.
Les sacs de plastique devaient, jadis, être ouverts et séparés de leur contenu, car non compostables.
Vous pouvez vous procurer gratuitement quelques-uns de ces sacs à l’éco-quartier Ahuntsic-Cartierville ou aux bureaux d’accès Montréal, avec une preuve d’adresse.

Il est également adéquat de mettre vos résidus verts dans des boîtes de carton (non cirées) ou encore dans des récipients en métal ou plastique rigide, munis de poignées ou d’anses et n’ayant pas de couvercle.

Surtout pas dans la rue !

Malgré qu’il semble parfois logique de le faire, il est également interdit de pousser ou souffler nos feuilles dans la rue. Il est vrai que la Ville viendra ramasser les feuilles qui sont tombées dans la rue et faire d’énormes tas temporaires aux intersections. En revanche, l’habitude d’ajouter nos résidus ou nos sacs à ces tas, de même que celle de balayer nos feuilles à la rue, ralentira le processus de nettoyage et contribuera à bloquer les puisards. Sans compter que nos risquons une amende de 100 $ à 2000 $ !

Branches de feuillus

Si l’on vous dit de ne pas mettre vos branches de feuillus avec les autres résidus verts, c’est dans le but de contrer la propagation de l’agrile du frêne. Il faut les déposer en paquets non attachés, en bordure de trottoir, et contacter le 311 pour les faire ramasser. Elle seront déchiquetées sur les sites de traitement afin d’éviter que l’agrile en émerge sous forme adulte, au printemps suivant. Un citoyen averti en vaut deux ! (Par Patrick De Bortoli) (2014-10-31)

________________________________________________________________________


À la suite des attentats de la semaine dernière
Déclaration de Maria Mourani à la Chambre des communes 

_______________________________________________________________________

On s’amuse ferme à l’école Louis-Collin !
Une autre activité de la campagne de financement

Le jeudi 30 octobre, les écoliers de l’école Louis-Collin on reçu la visite d’une ferme ambulante dans le cadre de leur campagne de financement.  Les écoliers ont pu voir plusieurs animaux de ferme tel que veau, vache, porc, chèvres, poules.  Ils ont aussi appris la façon d’attraper un porc sans leur faire mal (bien que cela les agace…). Journaldesvoisins.com a aussi appris quelques notions du travail à la ferme… Il faut prendre les porcs par les pattes de derrière. (Texte et photos : jdv – P. Rachiele) 
______________________________________________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…

Picture

L’AGAAC prend
position sur le parachèvement de l’autoroute 19.
L’association des
gens d’affaires d’Ahuntsic-Cartierville (AGAAC) reconnaît que l’actuelle
route 335 ne sert pas adéquatement les résidants de la rive-nord et de Laval et
est favorable à son élargissement en boulevard urbain en lieu et place du
projet de parachèvement de l’autoroute 19.
L’AGAAC reconnaît les efforts considérables déployés par la Ville de Montréal, la Ville de Laval et le Gouvernement du Québec, depuis 25 ans, pour améliorer la vie
urbaine aux abords du pont Viau. La fermeture du stationnement dans le parc
Ahuntsic, la prolongation de la ligne orange du métro à Laval, le déménagement du
terminus de la STL et l’aménagement d’un stationnement incitatif à la station
de métro Cartier, l’aménagement d’une piste cyclable sur le pont Viau ont
contribué grandement à la non utilisation de la voiture comme moyen de
transport pour entrer et sortir de Montréal. L’AGAAC déplore cependant que rien
n’est prévu dans le projet actuel pour améliorer l’avenue Papineau et la
sécurité des citoyens aux intersections. Un accroissement prévisible de la circulation va progressivement nuire aux affaires et à la qualité de vie aux abords et aux intersections de l’avenue Papineau.

Le Centre
des femmes solidaires et engagées
d’Ahuntsic se joindra aux centres de sept
autres régions du Québec, le 31 octobre, dans les rues de Montréal,
pour proposer #10milliards de solutions fiscales contre les politiques
d’austérité du Gouvernement, dans le cadre de la grande manifestation L’austérité, une histoire d’horreur,
organisée par la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des
services publics. Information : 514 388-0980 (Source : CFSE)

Je change l’heure, je vérifie mon avertisseur!  Avec le retour à l’heure normale dans la nuit
du 1er au 2 novembre, le Service de sécurité incendie de Montréal (SIM) vous
invite à profiter de ce moment pour vérifier votre avertisseur de fumée.
Renseignements : http://ville.montreal.qc.ca/sim/ (Source SIM)

PhotoPierre Poirier (directeur général de la Caisse populaire Bois-Franc- Bordeaux-Cartierville) et Sophie Bourque (chargée de projets aux communications à la CDEC Ahuntsic-Cartierville).

Journée de la culture entrepreneuriale
d’Ahuntsic-Cartierville le 12 novembre prochain. 
Organisé par
la Corporation de développement économique communautaire (CDEC)
Ahuntsic-Cartierville l
e projet vise à encourager le développement de la culture
entrepreneuriale et à faire connaître les services offerts en développement et
consolidation d’entreprises. 
Au programme : Déjeuner-conférence « Devenir
entrepreneur » avec Nicolas et Frédéric Charron, des champions de
l’escalade qui ont démarré leur propre centre d’escalade Bloc Shop.  Soirée « 5 à
8 » réseautage   : – Conférences de Mme Daniele Henkel, la
célèbre « dragonne » et Robert Brouillette, ange investisseur/mentor.   
Entrée gratuite,
mais inscription obligatoire :
www.cdec.qc.ca/culture-entrepreneuriale.   Présenté par les caisses Desjardins du
territoire : Ahuntsic, Cité-du-Nord, Saint-Simon-Apôtre,
Sault-Au-Récollet, Bois-Franc-Bordeaux-Cartierville ainsi que le CDE de l’Ouest
de Montréal.  (Source : CDEC)

Picture

 « Mon CJE, j’y tiens » est
le titre de la campagne de mobilisation  pour que le service demeure
accessible pour tous les jeunes du Québec, sans égard à leur statut
socio-économique et ethnoculturel. La mission du CJE est d’accompagner et
d’outiller les jeunes adultes de 16 à 35 ans dans leur cheminement vers
l’emploi, le retour aux études ou le démarrage d’une entreprise. Depuis 18 ans,
ces CJE offrent des services qui répondent tant aux besoins des jeunes de leur
région qu’à ceux de leur communauté.  Ils
invitent toute la population (anciens participants, étudiants, parents,
employeurs, partenaires) à se mobiliser pour soutenir les carrefours
jeunesse-emploi du Québec.
Renseignements : 514 383-1136
 (Source : CJE)


Conférence Améliorer vos relations parent-ado avec Mme Danie
Beaulieu, offerte par l’association
des parents du collège Regina Assumpta (APCRA) le mardi 11 novembre 2014, à 19
h, au collège Regina Assumpta.  Le
s relations parent-ado sont parmi
les plus exigeantes, les plus éprouvantes, mais aussi les plus émouvantes. Cette
conférence remplie d’«énergie parentale» vous outillera de stratégies efficaces
pour affronter les situations du quotidien.
Aucune réservation n’est requise pour la conférence et l’entrée est
gratuite.  Les élèves sont les bienvenus.
(Source : Collège Régina Assumpta)

Fermeture pour l’Halloween du cul-de-sac avenue du Beau-Bois au coin de Jean-Bourdon.  Le poste de quartier 10 informe que le cul-de-sac de l’avenue du Beau-Bois sera fermé le vendredi 31 octobre dans le cadre de la fête de l’Halloween.  Des barricades seront installées à compter de 18 h, et la réouverture de la rue se fera dans les environs de 21 h. La circulation locale sera contrôlée par des bénévoles et un policier. (Source : SPVM) 

Picture

Cent vingt neuf animaux ont reçu une micropuce.  C’est dans une ambiance conviviale que s’est déroulée la première
clinique de micropuçage de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, le
dimanche 26 octobre dernier, au centre communautaire de
Bordeaux-Cartierville. La micropuce permet de retracer plus facilement le propriétaire d’un animal perdu. Cette clinique, organisée par la Ville de
Montréal, en collaboration avec des établissements vétérinaires et
l’Association des techniciens en santé animale du Québec (ATSAQ), était
un projet pilote dans cinq arrondissements, dont Ahuntsic-Cartierville. (Source : Arrondissement)

Consultation publique – Écoterritoire de la coulée verte du ruisseau Bertrand – Le 5 novembre 2014, à 19 h.  La Ville de Montréal invite la population à une consultation publique
sur le plan concept qui définira les orientations en termes de
protection et de mise en valeur de l’écoterritoire qui se déploie dans
trois arrondissements de Montréal (Saint-Laurent, Ahuntsic-Cartierville
et Pierrefonds-Roxboro) et deux villes liées (Dollard-Des-Ormeaux et
Dorval). Au c
entre des loisirs de Saint-Laurent, 1375, rue Grenet, Saint-Laurent (Québec) H4L 5K3 (Source : Arrondissement)

Picture

Un prix prestigieux pour Marie‐Louise
Pépin
,
enseignante en arts visuels du Collège Bois de Boulogne.  Elle est récipiendaire du Prix de la
Présidente du Conseil d’administration du Bureau canadien de l’éducation
internationale (BCEI) pour service méritoire. Ce prix vise à reconnaître le
service extraordinaire d’un individu lié à l’éducation internationale au sein d’un
établissement ou d’un organisme. Le projet d’art postal international est sans
aucun doute l’un des projets marquants de l’enseignante et de son homologue
Ernesto Blanco Sanciprián de la Academia El Alba à Cuba. Rappelons que
l’exposition Realismo
Mágico
,
présentée en février 2013 en marge de l’exposition Pérou : Royaumes
du Soleil et de la lune
, a connu un grand succès auprès de plus de 4 000 visiteurs. Les
œuvres 
issues du projet d’art postal seront présentées le 6 décembre prochain
dans les Studios Art & Éducation Michel de la Chenelière au Musée des
beaux‐arts de Montréal (MBAM).
 (Source : Collège Bois de Boulogne)


La « Découverte de quartiers » s’est avérée
satisfaisante au niveau de la participation des futurs acheteurs dans
Ahuntsic-Cartierville. Plus d’une centaine de personnes ont participé à
l’une ou à l’autre des quatre visites guidées les samedis 18 et 25
octobre derniers. Les participants de ces visites ont été très heureux d’explorer plus de douze des offres résidentielles neuves qui sont disponibles actuellement dans les différents secteurs de l’arrondissement. (Source : Arrondissement)

Picture

L’avenir des zones d’emplois de Montréal est le sujet d’un
colloque le 25 novembre.  Les acteurs du
développement local de tous les horizons ainsi que les promoteurs et
propriétaires immobiliers seront invités à identifier les gestes à poser afin
stimuler le développement de ces zones et de les positionner comme moteur du
développement économique de Montréal et de ses quartiers.  Inscriptions : http://www.lescdec.org/Colloque+zones+emploi (Source : CDEC)


L’arrondissement lance un concours.  Il est très facile de participer, vous devez simplement vous
inscrire à l’Infolettre d’Ahuntsic-Cartierville et courez la chance de
gagner un des deux iPad Air, ou bien des certificats cadeaux de la SDC
Promenade Fleury d’une valeur de 250 $ et de 100 $, ou encore de 50 $ de
l’Association des gens d’affaires de la rue Fleury Ouest (FLO). Faites comme plus de 5000 lecteurs qui reçoivent déjà l’Infolettre de
l’arrondissement, et soyez branchés sur tous les dossiers de l’heure
qui concernent la culture, les sports, les loisirs, le développement
social, les travaux publics, et bien plus encore.  
Le concours se termine le 7 décembre 2014. Une équipe de l’arrondissement sera présente occasionnellement au Centre sportif Claude-Robillard lors du Festival sportif qui se tiendra du 4 au 7 décembre inclusivement pour prendre vos inscriptions. Soyez-y nombreux et inscrivez-vous en grand nombre!  (Source : Arrondissement)

Séance ordinaire du conseil d’arrondissement, le 10 novembre. La séance du conseil a lieu à 19 h, à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions. Pour consulter l’ordre du jour, cliquez ici. 
__________________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, succès ou questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com, ou appelez-nous au 514 770-0858. Prenez note que nos jour et heure de tombée sont désormais le mercredi de chaque semaine, à 17 heures.

Recherche de bénévoles pour la popote roulante.  Vous
voulez faire une différence? Le Centre d’action bénévole de
Bordeaux-Cartierville est présentement à la recherche de citoyens
voulant s’impliquer à la popote roulante comme chauffeur. La popote est
une livraison de repas à domicile pour personnes en perte d’autonomie.
Nous avons donc besoin de bénévoles du mardi au vendredi de 9 h à
12 h. Un remboursement de 0,45 $ du kilomètre est fourni. Pour plus
d’information, veuillez contacter Sylvain Caron au
(514) 856-3553 poste 1 ou à cabbc@cabbc.org

Picture

L’Etat
et moi –  Session d’information
le 7
novembre à 18 h. 
Vous venez
d’arriver au Québec et vous avez des difficultés à comprendre les différences
entre le fédéral et le provincial? Quelles sont les compétences du Canada
et du Québec? Vous avez envie d’y voir plus clair et vous avez de nombreuses
questions?  Parfait, cette session est
faite pour vous!
Inscrivez-vous
et venez poser vos questions à Maria Mourani, députée fédérale.
Inscriptions
au 514 382
0735 poste 225

Service Juridique Vous avez des questions concernant vos droits? Une avocate sera sur place au Centre des femmes solidaires et engagées pour répondre à vos questions le mercredi 12 novembre prochain. Veuillez prendre rendez-vous au 514-388-0980. Contribution suggérée de 5$. (Source : CFSE)

Picture

Journée d’adoption
pour les chats.  Le samedi 1er novembre
de 11 h à 17 h, Chez Pitou, Minou & Compagnons au 10410, rue Lajeunesse,
Montréal.Tél.:514-507-8131. 
(Source : Maison le chat botté)


L’Halloween avec l’Union des Familles d’Ahuntsic: Dès 18 h, les 12 ans et moins (et
familles)  sont invités à se maquiller, se costumer et venir  visiter
notre kiosque sur la rue Prieur à l’ouest de l’école St-André-Apôtre. Il y aura
des gâteries… (Source : UFA)

À l’Halloween, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) invite tous les
jeunes ainsi que les automobilistes à redoubler de prudence.

10 règles à respecter pour un Halloween sécuritaire
·
Porter des vêtements courts pour éviter de trébucher;

·
Porter des vêtements aux couleurs claires ou avec des bandes réfléchissantes pour être bien visible;

·
Éviter les masques. Choisir un maquillage qui permet de bien voir;

·
Utiliser une lampe de poche pour mieux voir et pour vous rendre plus visible aussi;

·
Convenir avec ses parents du trajet et de l’heure de son retour;

·
Sonner aux portes en groupe ou accompagné d’un adulte et attendre à l’extérieur des maisons;

·
Parcourir un seul côté de la rue à la fois pour éviter de traverser inutilement;

·
Traverser les rues aux intersections et respecter la signalisation routière;

·
Refuser d’approcher un véhicule ou d’y monter sans la permission de ses parents;

·
Vérifier avec ses parents les friandises reçues pour être sûr de pouvoir les manger sans danger.

Les jeunes –  et moins jeunes –  sont aussi invités à visionner, sur le site Internet du SPVM, une vidéo démontrant
les règles de sécurité à suivre lors de la soirée d’Halloween :
http://www.spvm.qc.ca/fr/Jeunesse/enfant-prudent-halloween.asp
.

(Source : SPVM)

Maison Hantée du Club Optimiste Montréal-Ahuntsic le 31 octobre à compter de 17 h au coin Fleury Ouest et rue Meunier.  Le Club Optimiste est au service des jeunes du quartier depuis plus de 30 ans. (Source : Club Optimiste)

Formation pour les parents sur le thème « la motricité globale » et « plaisir du plein-air en hiver »  à l’école Louisbourg le 4 ou le 6 novembre.  Inscriptions : 514 336-5554, p. 208

Picture

Le Centre d’action bénévole de Bordeaux-Cartierville recrute!
Vous avez envie de vous investir bénévolement auprès des aînés de votre
quartier? Le Centre d’action bénévole de Bordeaux-Cartierville vous invite à
découvrir son projet de visites d’amitié qui est à la recherche de nouveaux
citoyens dynamiques qui ont le bien-être de nos aînés à coeur. Renseignements :
514 856-3553 p.2. (Source :
CABBC)


Picture

Cafés-conversation pour les nouveaux
arrivants
du Café de Da!  Vous
connaissez un nouvel arrivant ou un immigrant non francophone? Vous aimeriez
l’aider à améliorer sa capacité de s’exprimer en français de façon agréable, en
bonne compagnie et en petit groupe? Parlez-lui de cette activité sera offerte gratuitement, tous les mercredis, de 14 h à 15 h, au
Café de Da de la bibliothèque d’Ahuntsic, à partir du 12 novembre
Une animatrice francophone guidera
la conversation sur des sujets variés de la vie courante. Places limitées.  Inscriptions : 514 872-0568 (Source : Arrondissement)


Les causes sociales vous tiennent à cœur?
Prenez part au comité Femmes en action du Centre des Femmes Solidaires et
engagées tous les jeudis de 18 h 30 à 20 h 30.
Vous pouvez également vous joindre
au groupe de discussion (en anglais) tous les mercredis de 10 h à 12 h. Inscriptions
par téléphone au 514 388-0980 ou sur place au 1586 Fleury E porte
100. (Source : CFSE)

Picture

Vente de livres d’occasion (usagés) au YMCA Cartierville les 6-7-8 et 9 novembre 2014 dans l’Atrium du YMCA. Les fonds amassés par cette vente vont pour La campagne YMCA pour nos enfants. Les livres sont vendus à petit prix. Il y a des livres pour adultes et pour enfants en français et en anglais.  Les 6 et 7 novembre de 8 h 30 à 20 h 30 et le 8 et 9 novembre de 10 h à 15 h.  Information: 514-313-1111 poste 4055 


Picture

Vous avez un peu de temps libre à offrir aux aînés du
quartier ?
Nous recherchons des chauffeurs
avec voiture et des accompagnateurs bénévoles pour nous aider à
assurer le transport et l’accompagnement des aînés lors de rendez-vous
médicaux, pour la popote roulante et pour des activités de magasinage, des
sorties au resto et des rencontres de socialisation. Rejoignez l’équipe
d’Entraide Ahuntsic-Nord.  
Info. France Brochu : 514-382-9171 ou www.entraideahuntsicnord.org 

Picture

Session interactive sur l’hiver avec le CANA. Vous êtes nouvel arrivant et appréhendez un peu le froid ? Vous êtes Québécois et désirez faire partager votre expérience ? Tout le monde est convié à cette session interactive car plus on est nombreux plus on se réchauffe!!  Venez en apprendre plus sur l’hiver: la santé, le logement, les habits et les activités à faire!! Inscriptions : 514 382-0735.  Cours de préparation à la citoyenneté au CANA. Inscrivez vous aux cours de
préparation pour étudier en groupe et avec l’aide d’un professeur. Inscriptions :
514 382-0735 
 (Source : CANA)

Picture

La vente annuelle d’agrumes de la Fondation de l’école Ahuntsic est en cours. Oranges et pamplemousses sont disponibles à partir de 25$ pour 20 lbs. Jusqu’au 31 octobre, contactez fondation.ahuntsic@gmail.com pour plus de détails ou pour commander.

Picture

Formation – Initiation à l’informatique
Bibliothèque Ahuntsic le 8 novembre de 11 h à 12 h 30. Inscriptions : 514 872-0568.
Formation – Initiation à la recherche sur internet
Bibliothèque de Cartierville le 31 octobre à 13 h 30. Inscriptions : 514 872-6989.

Photo

Feuilles mortes ?  Demandez aux élèves de Sophie-Barat de les ramasser pour les encourager et ramasser des fonds pour leur campagne de financement de voyage de ski dans l’ouest Canadien.  Coût 40 $ l’heure pour 3 élèves vaillants qui fournissent les râteaux et les sacs.  514 992-6389.

Picture

Ateliers parents-adolescents offerts par la Maison des parents en collaboration avec le Forum
jeunesse.  Ces ateliers qui se
dérouleront à l’école secondaire Évangéline les jeudi soirs s’intitulent
« Se comprendre pour mieux vivre ensemble » et visent à favoriser une
relation harmonieuse et une bonne communication entre les parents et les
adolescents âgés entre 12 et 17 ans issus de l’immigration et résidents dans Bordeaux-Cartierville. Il
s’agit d’ateliers de groupe où le parcours d’immigration, les chocs entre la
culture d’accueil et la culture d’origine, les difficultés inhérentes à la
relation parents-adolescents seront notamment abordés. À travers la discussion,
la tenue d’activités et de sorties à la fois entre parents et entre adolescents
et avec les parents et les adolescents, les participants partageront de
l’information et des moyens pour favoriser la bonne communication et un climat
agréable au sein de la famille et construiront des outils visant à aider
d’autres parents dans leur parcours d’immigration. Renseignements : 514 745-1144
(Source : Maison des parents)

__________________________________________________

LE COIN DES COMMERÇANTS

La Promenade Fleury

Photo

On prépare les activités de l’Halloween. À cette occasion, plusieurs commerçants offriront des friandises décadentes aux petits monstres, princesses, extra terrestres et autres qui auront été assez braves pour sortir sur La Promenade entre 16 h et 20 h.  Les commerçants de La Promenade Fleury défient les jeunes de venir affronter leurs peurs en visitant les deux maisons hantées: la première située au Metro Plus Fleury (1745, rue Fleury Est), la seconde au restaurant La Molisana (1014, rue Fleury Est – notre photo). (Source : Promenade Fleury – Photo : jdv – P. Rachiele)


Fleury Ouest

La Fête de l’Halloween des commerçants de FLO n’AURA PAS LIEU au parc Tolhurst, cette année, en raison des travaux d’aménagement du parc qui ont commencé il y a quelques jours. Pour cette raison, les enfants sont invités à venir visiter les commerçants de la rue Fleury Ouest entre St-Urbain et Waverly qui leur réservent des friandises et des surprises. La rue a aussi été décorée encore plus! C’est un rendez-vous! (Source : FLO)


Les membres de la future SDC sont conviés à une assemblée de constitution le 11 novembre afin de procéder à l’élection du nouveau conseil d’administration et de voter le nouveau budget 2015. (Source : FLO)
________________________________________________________________________

QUOI FAIRE….QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI

Conférence voyage sur le Proche-Orient au Café de Da, le mardi 4 novembre, à 19 h 30, avec le globe-trotteur Daniel Charbonneau.  Il a passé 20 ans à faire plusieurs fois le tour du monde. Il a parcouru plus de 60 pays sur les cinq continents. Ce voyage en Israël, Jordanie et Cisjordanie est à la fois un voyage dans l’espace et dans le temps qui ravira tous les amateurs d’exotisme! Lors de sa conférence, M. Charbonneau saura vous captiver par les images qu’il a recueillies au cours de son voyage et les commentaires que ces pays lui ont inspirés. Gratuit, mais inscription obligatoire : 514 872-0568 (Source : Arrondissement)

Concert à la Visitation – Studio de
musique ancienne de Montréal
– Joyaux d’Angleterre.  Douze vois à cappella chantent les œuvres de
John Taverner, musicien de la Renaissance, et de John Taverner, musicien d’aujourd’hui.  De ce dernier, on entendra le Song for Athene,
donné en 1997 aux funérailles de Lady Diana Spencer, princesse de Galles.  Cinq siècles séparent les deux musiciens
britanniques, mais leurs œuvres témoignent de la formidable continuité de la
tradition chorale anglaise.  À l’église
de la Visitation, entrée libre, le 9 novembre à 15 h.  (Source :
Maison de la culture)

CONCERT DE ROBERT
LEBEL
– Pour contribuer à la levée de fonds destinée à rénover l’Église de
la Visitation, il y aura un concert du prêtre-chanteur Robert Lebel, à l’église
même, le samedi 29 novembre, à 19 h 30. Billets en vente à la Fabrique, au 388-4050, ou info@la visitation.ca

Picture

Lancement
collectif de 4 albums
jeunesse des Éditions Bayard Canada : Zaza en morceaux, de Caroline Barber
La maison de Jules, de Paul
Martin
Ça commence ici !, de Caroline Merola. À la librairie Monet, le jeudi 6
novembre, à 17 h 30 (Source : Librairie Monet)


Conférence sur les plantes d’intérieur.  Mme Hélène Baril viendra à la Société d’horticulture et d’écologie du nord de Montéal, le 5 novembre à 19 h 30 à l’école Louis-Colin, 10122, boul. Olympia (Coût de 5 $ pour un non membre).  Information : 514 384-5681.
Causerie de Jean-François Lépine, animée par Alexis De Lancer, à l’occasion de la parution de son essai biographique Jean-François Lépine : Sur la ligne de feu aux Éditions Libre Expression. L’une des figures marquantes
du journalisme québécois nous propose « de redécouvrir et de raconter, à
travers les anecdotes tirées de ses carnets, les grands moments de ses
expéditions sur la planète..
»  À la librairie Monet, le 13 novembre, à 19 h (Source : Librairie Monet)

Photo

Exposition de Pol Turgeon Curius Vegetatus à la maison de la culture.  Pénétrez dans un monde décalé, un brin tordu et assurément surréaliste, un monde proche de l’univers onirique nourri à même la source de l’inconscient. (Source : Maison de la culture)

Picture

Concert au bout du monde – Iles La compagnie musicale la Nef propose un véritable « road trip » musical, des Iles du Pacifique, en passant par les Antilles, vers les Iles entourant l’Afrique et l’Europe.  Avec une panoplie d’instruments, Iles amène l’auditeur avec des musiques aux accents de jazz, chansons créoles et complaintes corses.  Le 1er novembre à 20 h.  Laissez-passer disponibles dès maintenant. (Source : Maison de la culture)

Picture

Causerie de
Michèle Ouimet,
animée par Tristan Malavoy-Racine, à l’occasion de la parution
du roman
La promesse, publié aux Éditions
du Boréal. 
Journaliste à La
Presse
depuis 1989. Michèle
Ouimet
a couvert des guerres, des zones dangereuses et des désastres
naturels. Elle nous offre son premier roman,
La promesse, qui nous propose
une fine réflexion sur la fragilité des idéaux, sur la difficulté de venir en
aide aux êtres dont le destin nous émeut, sur l’amitié au féminin. » À la librairie Monet l
e samedi 1er novembre 2014, à 14 h. (Source : Librairie Monet)


Picture

Rencontre avec Alain
Poissant
, au Cercle de lecture de la Librairie Monet  Il est  auteur du roman Le
Sort de Bonté III
, animée
par
Caroline
Le Gal et Maxime Nadeau. « La rencontre
improbable de deux êtres solitaires, dans une petite ville où ne pas être utile
signifie mourir à petit feu.

»  À la lbrairie Monet, le mercredi
5 novembre 2014, à 19 h.  (Source : Librairie Monet)


Picture

Triptyque de Robert Lepage – L’ONF
à la maison.  Adaptation
cinématographique de Lipsynch, pièce mise en scène par Robert Lepage, Triptyque
est une fresque urbaine contemporaine qui raconte l’histoire de Michelle,
libraire schizophrène, sa sœur Marie, chanteuse et comédienne, et Thomas,
neurologue allemand et futur époux de Marie.
Sur fond de poésie écrite et visuelle, le film dépeint trois moments
charnières dans la vie des personnages, en abordant la création, l’équilibre
mental, la vie en société, la solitude et l’affectivité, autant d’aspects déclinés
sur le thème de la voix humaine.  Une
discussion avec un artisan du film suivra la projection.  À la maison de la culture, le 5 novembre à 19
h 30.  Laissez-passer disponibles dès
maintenant.  (Source : Maison de la culture)


Picture

Double
conférence sur le trépas à l’église de la Visitation
le 1er novembre
à 14 h. « À la recherche des cimetières disparus de Montréal » avec
Anne-Marie Balac et « Ce qu’on fait des cadavres.  Les débuts polémiques de la crémation au
Québec » avec Martin Robert.  Organisé
par Cité Historia. Réservations : 514 850-4222.  Contribution volontaire suggérée 5 $.  (Source :
Cité Historia)


__________________________________________________

Si vous voulez contribuer à une meilleure information locale
Devenez membre!

Dix dollars, c’est peu payé pour de la bonne info!

Photo

Vous désirez devenir membre du jdv? Ou vous voulez faire un don, quel que soit le montant, car vous croyez que l’information est un enjeu majeur de notre société?

Faites-le par la poste en envoyant votre chèque et vos coordonnées au : 10369, rue Clark, Montréal QC  H3L 2S3.

Nous recevons des dons de différents montants et chacun d’entre eux est précieux! Il démontre que les résidants ont à coeur la qualité de l’information locale.

Par ailleurs, la carte de membre coûte 10 $ (moins de 3 cents par jour) et elle est valable pour l’année 2014.

Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une), et votre adresse postale.

Joignez-vous aux quelques 140 autres membres! (C.D.)


__________________________________________________

Pour plus de nouvelles «Aimez-nous»
sur Facebook à journaldesvoisins.com

______________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur « Archives – Actualités » tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

__________________________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) Ahuntsic-Cartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Journaldesvoisins.com :

  • Premier prix, catégorie Opinion, pour “Le bien des autres”, éditorial du bimestriel papier de décembre 2013, aux prix de l’AMECQ
  • Gagnant d’une bourse de 5 000 $ au concours Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention “Coup de coeur du jury” au Concours québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie “économie sociale”

Journaldesvoisins.com est un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour les résidants d’Ahuntsic-Cartierville, et dont le siège social se trouve à Ahuntsic. Notre journal est un bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic-Cartierville qui se consultent sur le Web à: www.journaldesvoisins.com

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).
Coordonnées: journaldesvoisins@gmail.com Téléphone: 514 770-0858
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration: Diane Viens, présidente; Pierre Foisy, vice-président; Me Hugo Hamelin, secrétaire; Philippe Rachiele, trésorier; Douglas Long, administrateur; Christiane Dupont, secrétaire adjointe; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et gens d’affaires), et Pascal Lapointe, administrateur.
Éditeur désigné : Philippe Rachiele
Représentant publicitaire
: Pierre Latreille
Rédactrice en chef: Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint: Alain Martineau
Rédacteurs en chef adjoint suppléants: François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski
Journalistes, version Web: Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj
Journalistes, version papier: Christiane Dupont, Alain Martineau, Élizabeth Forget-Le François, François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Collaborateurs à la rédaction et à la photographie: Élaine Bissonnette, Laetitia Cadusseau, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Viviane Poirier, Patrick De Bortoli, Hélène Maillé, Nacer Mouterfi.
Photos: Philippe Rachiele
Mise en page: Philippe Rachiele, Christiane Dupont, et François Barbe
Illustrations originales: Claire Obscure
Caricaturiste: Denis Pépin
Correction/révision, version Web: Christiane Gervais
Correction/révision, version papier: Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien
Réseaux sociaux: Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele
Impression, version papier: Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier: journaldesvoisins.com
Dépôt légal, version papier: BNQ – ISSN1929-6061
Dépôt légal, version Web: BNQ – ISSN1929-607X

_________________________________________________________

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ

Journaldesvoisins.com et ses artisans sont membres de:

________________________________________________________________________

Photo

32 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires