Picture

Réflexion sur la ville intelligente
Montréal accueille la Smart City Expo
. Le conseiller de Bordeaux-Cartierville y met son grain de sel


Depuis mercredi et jusqu’à vendredi se tient au Palais des Congrès la Smart City Expo Montréal, une conférence internationale sur la ville de demain réunissant les administrations publiques, des experts venus des quatre coins du globe et des entreprises spécialisées en développement urbain. Un rendez-vous d’envergure en matière de ville intelligente auquel journaldesvoisins.com s’est intéressé cette semaine, notamment parce que le conseiller de Bordeaux-Cartierville et responsable de la ville intelligente au comité exécutif, Harout Chitilian, y était présent à titre de conférencier.

Sous la houlette de l’organisme privé, Eventium, et en partenariat avec Fira Barcelona, organisateur de l’édition originale de l’événement dans la métropole catalane, ce colloque s’articule autour de quatre grands thèmes de réflexion : la résilience des villes, l’engagement citoyen au sein d’un gouvernement ouvert, la mobilité durable, ainsi que les défis liés à l’énergie et aux changements climatiques.

Citoyen,  au cœur

Quatre grands axes qui démontrent que la ville intelligente ne saurait se résumer à « simplement rajouter des objets technologiques dans notre quotidien », comme l’a souligné Paul Lewis, président d’honneur de l’événement et doyen de la faculté d’aménagement de l’Université de Montréal. . « C’est-à-dire que oui cela va en prendre (…) oui, certains d’entre eux vont nous permettre de résoudre nos problèmes, mais l’objectif en fait c’est de réussir à donner une meilleure vie aux gens, de réussir à faire participer les gens dans les processus. Les technologies le permettent. En fait, l’idée de base de la ville intelligente, c’est qu’elle va chercher l’intelligence collective pour résoudre les problèmes auxquels on est confrontés, comme société qui s’urbanise rapidement. »

Montréal, inspirante?

Interrogé quant à savoir ce qu’il manque à Montréal pour être une ville encore plus intelligente, M. Lewis a fait valoir que, si de nombreuses initiatives inspirantes et intéressantes ont déjà été menées par la métropole – à l’instar notamment de Bixi -, il reste encore beaucoup à faire.

« Ce que Montréal a fait c’est qu’il y a une volonté politique pour faire la ville intelligente. Elle a mis en place un Bureau de la ville Intelligente, mais, pour l’instant, ce qui manque ce sont des actions concrètes pour faire la ville intelligente. Oon ne peut pas dire qu’elle part de zéro » a estimé M. Lewis, notant que Montréal peut autant inspirer que s’inspirer d’autres grandes villes intelligentes comme Copenhague, Lyon, Amsterdam, New York ou encore Vienne, et qu’en la matière, aucune ville n’incarne à elle seule « un modèle idéal de ville intelligente ».

Projets à venir

Responsable du dossier de la ville intelligente, Harout Chitilian est intervenu mercredi au colloque en tant que conférencier pour présenter la stratégie montréalaise 2014-2017 en la matière. « Une expérience très enrichissante », a-t-il confié à journaldesvoisins.com, qui lui a permis d’échanger avec les différents acteurs internationaux présents à l’événement, notamment barcelonais.

« On a présenté la stratégie montréalaise et ça a été très bien reçu. Plusieurs villes nous ont indiqué qu’elles aussi avaient également ces mêmes objectifs stratégiques et, ultimement, en ce qui nous concerne nous sommes en mode exécution », a indiqué M. Chitilian. « À Montréal, nous avons déjà ciblé nos axes prioritaires : le transport, la numérisation des services publics,la démocratie participative et plus de transparence. Nous travaillons en ce sens », a ajouté M. Chitilian, en confirmant par ailleurs que des projets touchant aux télécommunications et à l’utilisation des données ouvertes seraient annoncés dans les mois à venir.

À noter que cette première édition montréalaise de la Smart City Expo – un colloque qui s’est déjà exporté sur quelques continents – constitue également une première édition en Amérique du Nord. (Par Rabéa Kabbaj) (2015-03-27) – journaldesvoisins.com