(Courtoisie : Héma-Québec)

Héma-Québec organise une collecte de sang les 25 octobre et 26 octobre, de 9 h 30 à 15 h 30, au Pavillon Ignace-Bourget du Collège Bois-de-Boulogne. L’objectif est de 60 dons. Toutefois, l’organisme émet des restrictions pour les donneurs provenant de certaines régions du monde, foyers de maladies transmissibles et dangereuses.

 

Régions exclues temporairement

Par exemple, toute personne ayant séjourné ou provenant du Venezuela ou d’Haïti pourrait être porteuse du parasite plasmodium, provoquant la malaria, aussi appelée paludisme. Les régions de la province d’Alajuela au Costa Rica, du Chiapas et Chihuahua au Mexique et enfin les régions autonomes de la Côte caraïbe nord et de la Côte caraïbe sud du Nicaragua sont aussi des zones à risque pour la malaria. Cette maladie sévit aussi dans tout le Guatemala, à l’exclusion des villes d’Antigua, Guatemala et du Lac Atitlan.

Quant au Royaume-Uni, la France, l’Europe de l’Est et l’Arabie Saoudite, l’interdiction tombe pour les voyageurs ou migrants ayant séjourné dans ces régions, trois mois ou plus, durant la période du 1er janvier 1980 au 31 décembre 1996. Le risque de la variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob ou maladie de la vache folle est important. En effet, pendant cette période, ces pays ont été fortement touchés durant la crise de la vache folle. Notons que cette maladie à prions (protéines constituantes naturelles des cellules animales) peut mettre des années avant de se déclarer.

Par ailleurs, d’après Héma-Québec, « Si, au cours des 21 derniers jours, vous êtes revenu d’un voyage ailleurs qu’au CANADA, aux ÉTATS-UNIS continentaux ou en EUROPE, vous ne pouvez pas donner de sang pendant trois semaines (21 jours) à partir de votre date de retour ». Cette restriction serait nécessaire pour diminuer les risques d’infection avec le virus Zika et autres arbovirus (virus qui se transmettent par piqûre de moustique, tiques, etc.). 

Là ne s’arrêtent pas les mesures de protection des donneurs et des receveurs.

Donneurs sélectionnés

Un homme ayant eu une relation sexuelle avec un homme dans les trois mois précédant le don ne pourra pas être admis.

Les individus sous antibiotiques ou ayant mal à la gorge ne sont pas admissibles non plus aux dons de sang, ni les femmes enceintes.

Si une personne a eu une injection intraveineuse, même une seule fois, elle ne peut pas donner son sang.

La victime d’une piqûre de tique à moins de 30 jours de la collecte devra aussi s’abstenir de faire un don de sang.

Il existe aussi d’autres restrictions décrites dans le document d’Héma-Québec, comme l’acupuncture, le cancer, le diabète, l’électrolyse, les médicaments, les piqûres de tique, le poids et les vaccins.

Rappelons qu’Héma-Québec met à disposition un outil de recherche des collectes en fonction du code postal saisi.

Pour la collecte de sang au Collège Bois-de-Boulogne les 25 et 26 octobre, les donneurs doivent prendre rendez-vous au  1 800 343-7264 ou par Internet. Le stationnement est gratuit.

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Les trois points à retenir du conseil d’arrondissement de février

Le premier conseil d’arrondissement de l’année 2024 a investi la salle du…

Les langues parlées à Ahuntsic-Cartierville: le français et bien plus

Quelles langues parlent les résidents d’Ahuntsic-Cartierville? Principalement le français (à la maison…

L’entrepreneur abandonne le chantier du parc Saint-Simon-Apôtre

La saga du réaménagement du parc Saint-Simon-Apôtre se poursuit. Cette fois c’est…
Réfugiés, Maison miracle

Une «Maison miracle» pour sauver des réfugiés de l’itinérance à Ahuntsic

La Maison miracle Lajeunesse est un immeuble qui offrira 12 logements aux…