Dans Ahuntsic-Cartierville, le Centre de services scolaires de Montréal (CSSDM) doit encore doter 14 de ses écoles en lecteurs de CO².

Au 17 décembre 2021, 14 écoles publiques francophones d’Ahuntsic-Cartierville étaient équipées avec des lecteurs de CO², selon les informations publiées par le CSSDM sur la page consacrée à la ventilation et la qualité de l’air.

Les 14 établissements suivants étaient équipés :

  • École secondaire : Sophie-Barat et son annexe
  • Écoles primaires :
    Fernand-Seguin – Pavillon Hubert-Reeves
    Saint-André-Apôtre et son annexe
    Ahuntsic et son annexe
    François-de-Laval et son annexe
    Saint-Paul-de-la-Croix
    Christ-Roi
    Saints-Martyrs-Canadiens et annexe
    Saint-Antoine-Marie-Claret

Échéancier dans le champ, par pénurie

Il reste encore une quinzaine d’écoles sans lecteurs de CO², mais le CSSDM ne peut pas « déterminer d’échéance » pour compléter l’installation.

« Nous installons les lecteurs au fur et à mesure que nous les recevons. Il y a un problème d’approvisionnement à l’échelle du Québec, » explique Alain Perron, responsable des relations de presse du CSSDM.

L’approvisionnement en lecteurs de CO² demeure difficile, comme le soulignait un reportage de Radio Canada publié le mois dernier.

Co2 dans les écoles- Crédit geralt
CO2 dans les écoles- Crédit geralt

Écoles en attente

Malgré tout, le CSSDM compte munir les écoles suivantes de lecteurs, dès approvisionnement.

  • Écoles secondaires : Évangéline et La Dauversière
  • École secondaire et primaire : Dominique-Savio
  • Écoles primaires :
    Marie-Anne et son annexe Rosalie-Jetté
    Sainte-Odile et son annexe
    Louisbourg
    Alice-Parizeau
    Saint-Isaac-Jogues
    Gilles-Vigneault et son annexe
    Saint-Benoît
    Louis-Collin
    Saint-Simon-Apôtre

CO² dans les écoles et Covid-19 ?

Les liens entre la qualité de l’air dans les écoles et la COVID-19 sont abondamment documentés.

La qualité de l’air pourrait avoir été en cause dans l’explosion des cas dans les écoles d’Ahuntsic-Cartierville l’automne dernier, mais aussi dans la multiplication des éclosions en milieu scolaire l’hiver dernier ou encore dans la propagation des nouveaux variants au printemps.

Alors que de nombreuses écoles dépassent les limites fixées par Québec, l’installation de lecteurs de CO² est un outil parmi d’autres pour assurer un suivi de la qualité de l’air dans les les écoles qui accueilleront sous peu de nouveau des élèves dont la couverture vaccinale demeure limitée, en particulier dans le groupe des 5 à 11 ans.


Vous avez apprécié cet article? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journaldesvoisins.com donne droit à un reçu fiscal.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Covid-19: De moins en moins d’hospitalisations dans le nord de Montréal

Alors que le nombre de gens atteints de la COVID-19 ne cesse…

COVID-19: La cinquième vague serait derrière nous

La docteure Mylène Drouin, directrice régionale de santé publique pour la région…
Station crémazie

Dre Mylène Drouin expose son rapport de la gestion de la pandémie de la COVID-19

La docteure Mylène Drouin, directrice régionale de la Santé publique à Montréal,…
Vaccination COVID-19

COVID-19 : on souffle enfin… et sans masque

Il y en a qui ont hâte au 14 mai, d’autres s’en…