Poussette bloquée au passage piéton pour traverser la voie ferrée au coin Crémazie et Autoroute métropolitaine
Poussette bloquée au passage piéton pour traverser la voie ferrée au coin Crémazie et Autoroute métropolitaine (Crédit : Leila Fayet – JDV)

Les poussettes et chaises roulantes ne peuvent pas emprunter le passage piéton pour traverser la voie du chemin de fer Canadian Pacific, coin Crémazie/avenue du Parc. Les bollards, poteaux empêchant les voitures de passer, sont trop rapprochés. Journaldesvoisins.com a rencontré une riveraine coincée entre les bollards.

Carte indiquant les deux endroits (en rouge) où poussettes et chaises roulantes n’ont pas accès à cause des bollards. (Carte, source: Google Maps)

Jeune maman, Sandy Wodarka voudrait bien utiliser avec sa poussette ce passage piéton de la voie ferrée pour se rendre au Marché central. Mais elle a beau essayer, les roues de sa petite poussette restent coincées entre les bollards.

« Pour passer je devrai porter la poussette au-dessus de ma tête, avec mon bébé de quelques mois dedans, c’est trop lourd. Et trop dangereux, mon bébé peut tomber, et moi avec. Les poussettes et les chaises roulantes ne peuvent pas passer. Les cyclistes sont obligés de débarquer pour passer de l’autre côté », déclare Mme Wodarka.

Conséquence: les utilisateurs comme Mme Wodarka doivent faire un détour de plus de deux kilomètres. Elle passe sous la voie ferrée par la rue Chabanel pour aller magasiner : au lieu de lui prendre 15 mn, elle est obligée de compter 45 minutes à l’aller et même chose au retour.

La traversée du chemin de fer à la hauteur de Crémazie est plutôt ardue pour les vélos et très difficile sinon impossible pour les poussettes, remorques, personnes à mobilité réduite (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

Demande en cours

La citoyenne a déposé une demande pour distancer les bollards au 311 le 18 décembre 2019. Mme Wodarka a relancé une fois le dossier auprès du 311, mais n’a pas eu de réponse satisfaisante. D’après le 311, le dossier a été transmis à la Division des études techniques le 10 octobre 2020.

Journaldesvoisins.com s’est renseigné:

  • « Pour les bornes de protection, les potelets ou les bollards, prévoir une distance minimale de 915 mm entre chacun d’eux. » selon le Guide d’accompagnement de mobilier urbain – Approvisionnement en biens et services accessibles aux personnes handicapées de l’Office des personnes handicapées du Québec
  • La police confirme que le passage des piétons, les poussettes et les chaises roulantes sont autorisées sur le passage piéton ferroviaire coin Crémazie/avenue du Parc.
  • La mairie indique que « suite à des demandes de l’arrondissement à Canadien Pacifique pour la modification de ce passage, l’entreprise ferroviaire aurait refusé d’entreprendre les travaux ».

Devant cette impasse, que peut faire l’arrondissement? Hadrien Parizeau, le conseiller de ville du district de Saint-Sulpice, là où est situé ce passage, n’a pas retourné les appels du JDV à ce sujet.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Pandémie ou pas : les consultations publiques ont bien changé

Pandémie oblige, les consultations publiques qui touchent les citoyens d’Ahuntsic-Cartierville se déroulent…
Au 10 rue Mongeau après abattage des arbres (Photo : Courtoisie) Ahuntsic Cartierville Montréal

Plus de clarté quant à l’abattage d’arbres dans Ahuntsic-Cartierville

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a décidé une fois pour toutes de clarifier les règlements…

Guêpes : Le compte à rebours est commencé

« On habite chez les insectes, c’est normal d’en rencontrer de temps…

Capsule ornithologique: Gazouillis d’été

Juillet est arrivé, et bien que la météo joue au yo-yo, les…