Cas et décès par arrondissement ou villes liées à Montréal (27 mai 2020). Source : Santé Montréal/Population https://santemontreal.qc.ca/population/coronavirus-covid-19/

Comme à leur habitude, les premiers ministres Justin Trudeau et François Legault ont tenu, ce mercredi, un point de presse. Hier, les forces armées canadiennes ont publié un rapport accablant à l’encontre des centres de soins de longue durée de l’Ontario. Aujourd’hui, c’est au tour du Québec d’être pointé du doigt. Toutefois, le gouvernement québécois n’a pas semblé surpris outre mesure. Parallèlement, il annonce une vaste opération de recrutement pour des préposés au sein du réseau des CHSLD, avec une formation payée, un poste à plein temps et un bon revenu à la clé.

Quelques chiffres

Depuis hier, 541 nouvelles personnes ont été déclarées positives à la COVID-19. Le total des cas confirmés s’élève maintenant à 49 139. Ce sont aussi 89 nouveaux décès qui ont été enregistrés au cours des 24 dernières heures pour un total de 4228.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a souligné, ce matin, avoir lu le rapport des Forces armées canadiennes sur la situation dans les CHSLD de l’Ontario. Un second rapport, cette fois-ci concernant le Québec, a lui aussi été publié.

Dans le rapport concernant le Québec, le document, moins accablant, révèle toutefois des situations très préoccupantes au sein des établissements du Québec.

Ce rapport fait principalement état d’un manque criant de personnel et de matériel de protection. Un bilan, somme toute moins lourd que celui portant sur l’Ontario.

Pour le premier ministre du Canada, le rôle positif des militaires au sein des établissements de soins de longue durée n’est que confirmé par ce rapport. Il a donc souligné sa fierté relativement au travail des militaires au sein de ces établissements.

Longuement questionné à savoir s’il souhaitait prendre des mesures au niveau fédéral pour régler ce problème, le PM Trudeau est resté vague. Il n’a toutefois pas souhaité s’imposer aux provinces, rappelant que la responsabilité des CHSLD relève des compétences provinciales.

Le premier ministre a surtout souligné son désir de discuter avec les provinces afin de trouver une solution.

Justin Trudeau a aussi rappelé que le fédéral restait prêt à intervenir si son aide était réclamée par une province.

«Le fédéral est là pour collaborer», a-t-il souligné

La PCU va s’arrêter

La PCU a été la cible de certaines critiques puisqu’elle peut être vue comme une alternative décourageant le retour au travail.

Le premier ministre du Canada a rappelé que la PCU ne sera quant à elle pas renouvelée, une fois la période de 4 mois terminée, la prestation ne pourra pas être demandée pour un second terme. Le premier ministre a incité les entreprises à réembaucher leur personnel pour assurer la santé économique du Canada.

La subvention salariale offerte par le gouvernement fédéral permettrait aux entreprises de recommencer le versement des salaires, que le retour au travail soit commencé ou non.

Québec recrute! Encore

Le premier ministre François Legault n’a pas tardé, lors de sa conférence de presse quotidienne, à annoncer le lancement d’une campagne de recrutement.

Même si le nombre de personnes infectées diminue de jour en jour, la situation reste difficile dans les CHSLD.

Le problème réside toujours au niveau du personnel selon le premier ministre.

«Il manquerait 10 000 employés pour atteindre le ratio raisonnable», souligne M. Legault concernant le manque de personnel dans les CHSLD.

Ce recrutement mènera à une formation payée d’une durée de trois mois

Les personnes qui compléteront la formation obtiendront un emploi à temps plein avec un salaire horaire de 26 dollars au sein d’un CHSLD.

De la mi-juin à la mi-septembre, les centres de formation professionnelle pourront recevoir les demandes.

Le premier ministre Legault semblait croire au succès assuré de cette initiative, invitant les Québécois concernés à postuler rapidement puisque les centres seront vite débordés par les demandes.

«C’est un énorme défi», souligne M. Legault, précisant espérer que la fameuse deuxième vague attende jusqu’à la mi-septembre avant de frapper le Québec.

Pour François Legault, pas d’étonnement

Le premier ministre a fait un retour sur le rapport concernant l’état de la situation dans les CHSLD du Québec, tel que décrit par les forces armées canadiennes. Le premier ministre n’a toutefois pas semblé étonné par le contenu de ce rapport.

«C’est sur qu’en ayant 10 000 personnes sans formation […] c’est plus difficile de respecter la bonne utilisation des équipement de protection individuelle», a-t-il notamment affirmé.

Rappelant que la crise dans les CHSLD n’avait pas commencé avec la COVID-19, M. Legault a souligné que cela fait plusieurs années que les CHSLD accusent un retard dans l’embauche de personnel notamment.

Entre personnels en congés de maladie ou en quarantaine, le gouvernement québécois s’est vite retrouvé  devant un manque criant d’employés au sein de ces établissements. Ces absences s’ajoutaient à celles déjà existantes.

Le premier ministre a aussi souligné qu’il aimerait voir les militaires maintenus en poste jusqu’à la mi-septembre. Cette date coïnciderait avec la fin de la formation de la relève.

Difficile de savoir combien de temps encore les forces armées canadiennes resteront sur place. Le premier ministre Justin Trudeau semblait considérer le soutien actuel comme une aide à court terme.

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

La biblio Ahuntsic inaugure un nouveau système qui fera boule de neige à Montréal

Des dizaines de personnes, dont des représentants de divers groupes d’intérêt, des…

Le coin communautaire – Semaine du 3 avril 2020

La série de concerts Moments Musicaux Chers auditeurs et amis de Moments…

Approvisionnement alimentaire: cyclistes en renfort

S’il y a des points positifs à retenir de la crise de…

Pas de membres des Forces armées canadiennes ici; Encore un problème de blouses

Après les médecins spécialistes, ce sera au tour des étudiants en Santé…