PPU Henri Bourassa Ouest :
La version préliminaire présentée aux citoyens

Jeudi soir à l’amphithéâtre du cégep Bois-de-Boulogne, le conseil d’arrondissement a présenté aux citoyens d’Ahuntsic-Cartierville la version préliminaire du Plan Particulier d’Urbanisme du boulevard Henri-Bourassa Ouest. Ces premières recommandations donnent suite aux travaux des citoyens lors des différents ateliers qui se sont déroulés au mois de mai. Une cinquantaine de résidents sont venus découvrir ces premières propositions d’options d’aménagement du secteur Henri-Bourassa Ouest.

Les différents intervenants

Etaient présents :

Élus :

• Pierre Gagnier, maire de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville
• Etienne Brunet, conseiller de la Ville, district du Sault-au-Récollet
• Jocelyn Ann Campbell, conseillère de la Ville, district de Saint-Sulpice
• Harout Chitilian, conseiller de la Ville, district Bordeaux-Cartierville
• Emilie Thuillier, conseillère de la Ville, district Ahuntsic

Personnel de l’arrondissement

• Ronald Cyr, directeur général
• Pierre Larue, conseiller en aménagement, chargé de projets, Direction du développement du territoire
• Gilles Côté, directeur de la Direction du développement du territoire
• Jean-Claude Cayla , conseiller en aménagement, mise en valeur du territoire, direction
principale de l’urbanisme et du développement économique, Ville de Montréal.
• Richard Blais, chef de division de l’urbanisme, permis et inspection, Direction du développement du territoire

Partenaires

• Yveline Roc, directrice principale des études, planification et innovation, ’Agence
métropolitaine de Transport (AMT)
• André Gravel, commissaire Bordeaux-Ahuntsic et vice-président du comité exécutif de la commission scolaire de Montréal (CSDM)
• Isabelle Joly, conseillère, relations avec les partenaire,s à la Société de Transport de Montréal (STM)
• Michel Rochefort, coordonnateur de l’aménagement du territoire métropolitain,
Communauté métropolitaine de Montréal
• Francine Leduc, conseillère en aménagement, direction des transports de la Ville de
Montréal
• Bernard Cyr, chef de division, développement résidentiel, Ville de Montréal


Les écoles au centre du débat

Avant la présentation des deux options d’aménagement du secteur Henri-Bourassa Ouest, André Gravel a félicité le conseil d’arrondissement et les citoyens pour l’intégration de la construction future d’une école dans le PPU. Intégration indispensable, puisque le manque de place dans les écoles pose déjà problème aujourd’hui. Problème qui risque de s’aggraver si le nombre d’habitants dans le secteur augmente, ce qui arrivera avec la construction des nouveaux logements prévue dans le PPU. La question des écoles a d’ailleurs été abordée à plusieurs reprises par les citoyens à la fin de la consultation, puisque la construction de cette école est prévue à long terme, dans plus de 20 ans, ce qui ne résoudra donc pas le problème à moyen terme.

Orientations du PPU

Pierre Larue a ensuite rappelé les grandes orientations du Plan Particulier d’Urbanisme (PPU) du boulevard Henri-Bourassa :

• Faire du boulevard Henri-Bourassa un boulevard urbain plus convivial, plus sécuritaire, plus attrayant par son architecture et son aménagement paysager et mieux défini quant à son caractère.
• Développer un quartier résidentiel dont le logement s’adresse à une diversité d’habitants, favorise en premier lieu les familles et permet de retenir dans le quartier ses habitants vieillissants.
• Développer un quartier résidentiel à l’échelle humaine, en consolidant le tissu urbain
existant.
• Compléter les services du quartier en y incluant la réponse aux besoins du nouveau
développement.
• Compléter le réseau des parcs de l’arrondissement en répondant aux besoins et au potentiel spatial du secteur et du quartier environnant.
• Constituer un pont entre l’est et l’ouest du corridor ferroviaire au croisement de la voie
ferrée et du boulevard Henri-Bourassa, en misant sur la présence du Collège Bois-deBoulogne et d’autres équipements collectifs.
• Préserver et favoriser l’emploi dans les domaines industriel et institutionnel, pour des
établissements de caractère compatible avec celui d’un quartier résidentiel.
• Aménager le secteur selon des principes de développement durable.

Les deux options d’aménagement du secteur Henri-Bourassa Ouest

Après avoir retracé l’évolution du territoire depuis 1907, Pierre Larue a ensuite présenté les deux options envisagées pour l’aménagement du secteur, rédigées à partir des réflexions des citoyens.

Option 1

• Parc de voisinage dans l’axe du dôme (de la prison de Bordeaux).
• Bâtiments sur quatre étages le long du boulevard et trois étages à l’intérieur.
• Parc linéaire et jardins communautaires le long de la voie ferrée.
• Trois rues en ruelles vertes.
• Commerces de voisinage au coin d’Henri-Bourassa et de l’axe.
• Loblaws réduit et conservé.

Le calendrier prévu pour cette option se diviserait en trois phases :

• Phase 1 sur une période de 5 ans : Développement des terrains du MTQ comprenant la
partie sud du parc de voisinage, construction de quelques bâtiments de 3 étages bordant la zone de retrait de la prison Tanguay, relocalisation partielle des terrains de la SAAQ dans la cour de service de la ville
• Phase 2 sur une période de 5 à 20 ans : Les développements sont unifiés, le parc linéaire est complété, un lien cyclable intérieur joint la route cyclable.
• Phase 3 sur une période de plus de 20 ans : Le parc de voisinage est réalisé, une école ou un autre équipement public pourrait être implanté en bordure du parc, et la trame est jointe à l’est,  et le parc de voisinage et l’école sont accessibles par Dazé.  Une variante avec l’intégration d’équipement communautaire est prévue pour cette option, avec la
possible construction d’un centre sportif et communautaire, ainsi que de bureaux d’arrondissement localisés en face du Loblaws, d’un côté ou de l’autre de l’axe.

Option 2

• Bâtiments sur quatre étages le long du boulevard et trois étages à l’intérieur.
• Parc de voisinage bordant l’axe du dôme (de la prison de Bordeaux).
• Plus de logements multifamiliaux que dans la première option.
• Développement du Loblaws en un ensemble mixte avec habitation.
• Possibilité d’aménager une place publique en face du Loblaws.

Le calendrier prévu pour cette option se diviserait en trois phases :

• Phase 1 sur une période de 5 ans : Développement des terrains du MTQ comprenant la
partie sud du parc de voisinage, relocalisation partielle des terrains de la SAAQ dans la cour de service de la ville, et première phase de développement des terrains de Loblaws.
• Phase 2 sur une période de 5 à 20 ans : Les développements sont unifiés, le parc linéaire est complété, la partie ouest du terrain du Loblaws est redéveloppé avec des logements en multi, par-dessus l’aire commerciale, et un lien cyclable intérieur joint la route cyclable côté nord et côté sud.
• Phase 3 sur une période de plus de 20 ans : Le parc de voisinage est réalisé, une école ou un autre équipement public pourrait être implanté en bordure du parc, et la trame est jointe à l’est,  et le parc de voisinage et l’école sont accessibles par la rue Dazé.

Typologies des différents logements

Pierre Larue a ensuite présenté les différents types de logements qui pourraient être aménagés dans le cadre de ce PPU : des plex, duplex, triplex et 5-plex en rangée, des multifamiliaux, et des maisons en rangée.

Profil du boulevard Henri-Bourassa

Gilles Côté a ensuite présenté les différents profils que pourrait revêtir le boulevard Henri-Bourassa d’ici quelques années , avec l’intégration de 3 ou  4 voies à certains endroits du boulevard, notamment à l’est de la rue Meilleur, et entre la rue Meilleur et la voie ferrée. Pour les rues locales, le PPU prévoit pour le moment d’améliorer l’indice de canopée.

Avancement et étapes à venir

Un agenda des étapes à venir a ensuite été dévoilé aux citoyens :

• 18 juillet, 24 juillet et 8 août 2013 : de nouveaux ateliers de groupe seront organisés pour permettre aux citoyens de rebondir sur la première esquisse de ce PPU
• De juillet à décembre 2013 : la Ville développera la planification détaillée du PPU, et la
présentera aux citoyens début décembre
• Début 2014 : dernière révision du PPU
• 2014 : Adoption par le conseil d’arrondissement  d’un projet de règlement du PPU
• 2014 : Consultation publique sur le PPU, par l’arrondissement ou l’OCPM
• 2014 : Adoption du règlement du PPU par le conseil municipal, et entrée en vigueur du PPU.

Crédit-photos : Élaine Bissonnette (cliquer pour agrandir)