Pour la Journée internationale des femmes, le Centre des femmes solidaires et engagées, en collaboration avec La Promenade Fleury, a organisé un cinq-à-sept original qui faisait place, notamment, aux femmes artistes.

Les artistes-peintres France Bélanger et Marie Frenette  ont présenté quelques œuvres, tandis que la céramiste, Christiane Dion, et la designer d’intérieur et d’objets design, Vivan Dubreuil, en ont également fait voir de toutes les couleurs.   Les cinéastes Paule Beaudoin et Charlotte Beaudoin-Poisson, ont quant à elles présenté leur court métrage de 14 minutes « Rencontre-moi au parc » qui a été tourné au somment du parc des Hirondelles en un seul plan-séquence, ce qui donne un effet très original. Le groupe Odaya, formé de trois jeunes femmes autochtones, ont chanté « le chant de la femme forte » accompagnées de leurs tambours. La chanson honorait la force et la féminité des femmes tout à la fois.

Les élues, Mélanie Joly, Émilie Thuillier, Lorraine Pagé et Marie Montpetit (en vidéo) ont fait une courte allocution. La ministre Joly a mentionné que son gouvernement était conscient de l’importance de calculer les conséquences des politiques sur les femmes. La conseillère Pagé a parlé de l’état actuel du féminisme, insistant d’une part sur le fait que maintenant, il s’agit plus d’un féminisme de proximité si on le compare aux grandes réalisations du passé, mais que, d’autre part, il reste encore beaucoup à faire. La conseillère Thuillier a, quant a elle, parlé de la surprise qui fut la sienne à son arrivée sur le marché du travail qui n’était pas aussi égalitaire que le monde universitaire. Elle a rappelé son parcours pour convaincre ses pairs au conseil de ville d’obtenir pour elle et les futures mères, un droit de s’absenter 18 semaines pour une naissance. (Texte et photos : Philippe Rachiele) (2016-03-11)

Cliquez sur les petites photos pour agrandir et visionner
Crédit photos : jdv – Philippe Rachiele