Le député de Papineau est muet sur l’un des principaux enjeux locaux, selon Les Pollués de Montréal-Trudeau.

Selon le comité de citoyens, le député de Papineau et chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, est muet sur la question de la pollution sonore aérienne qui affecte tous les secteurs de sa circonscription ainsi que plusieurs autres telles Ahuntsic-Cartierville.

« Depuis l’hiver dernier, nous avons demandé de le rencontrer et nous avons tenté, encore il y a quelques jours, d’avoir un entretien avec lui à ce sujet, explique Antoine Bécotte, le président des Pollués de Montréal-Trudeau. Chaque fois, nous n’avons même pas reçu d’accusé de réceptionC’est désolant pour nous de le voir s’engager au plan national sur une multitude de sujets alors qu’il n’a pas levé le moindre petit doigt depuis trois ans pour tenter de résoudre la problématique des vols d’aéronefs à basse altitude survolant sa circonscription alors que c’est là un dossier entièrement de juridiction fédérale. Et qu’il ne daigne même pas nous recevoir pour en discuter. »

M. Bécotte note que de 25 à 30 % des membres du groupe des Pollués habitent l’arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, qui recoupe en grande partie la circonscription de Papineau.

Thomas Mulcair avait, lui, accueilli une délégation de sept personnes (dont le maire de Mont-Royal, Philippe Roy) du comité de citoyens au bureau de sa circonscription d’Outremont, en avril dernier, et avait montré beaucoup de réceptivité à cette cause. L’ancien chef du Bloc Québécois, Mario Beaulieu, avait aussi accueilli des représentants des Pollués de Montréal-Trudeau. « Nous avons eu une meilleure écoute au cours des récentes années des députés Stéphane Dion et Maria Mourani alors que dans le cadre de la présente élection fédérale, Robert Libman (Conservateur, Mont-Royal), Mélanie Joly (Libéral, Ahuntsic-Cartierville) et Anthony Housefather (Libéral, Mont-Royal) ont accepté avec empressement de s’entretenir avec nous », d’exprimer
M. Bécotte.

Une manif

« ll dit qu’il écoute les Canadiens, a poursuivi son collègue Raymond Prince. Pourtant, il n’écoute pas les citoyens de son comté, Papineau. Contrairement à Thomas Mulcair, Justin Trudeau n’a pas trouvé le temps depuis un an de rencontrer une délégation de citoyens voulant lui parler de l’intolérable pollution sonore aérienne dont ils sont victimes en raison des décisions prises par NAV Canada et Aéroports de Montréal. »

Pour signaler ce manque d’appui à leur cause, une vingtaine de ces citoyens ont manifesté vendredi 16 octobre devant le local électoral de la circonscription de Papineau de Justin Trudeau sur l’avenue du Parc. (Par Christiane Dupont) (2015-10-16)

Cliquez sur les petites photos pour agrandir et visionner
Crédit photos : jdv – Philippe Rachiele