Photo

 Dans ma chronique de novembre dernier (voir le pdf du Mag Papier sur journaldesvoisins.com), j’ai parlé brièvement de la restauration de meubles dans un contexte de décoration responsable. Cette technique de restauration de meubles est à la mode… sans pourtant être une invention récente!
 
Petite fille, j’ai souvent vu ma mère repeindre des meubles pour les rafraî- chir et leur donner un petit coup de jeunesse. Je l’ai même vu changer le recouvrement de chaises rembourrées! Sa créativité pouvait aller loin! Je me souviens d’un fauteuil de vinyle qui avait repris vie sous un jaune pé- tant, avec une grande lampe assortie repeinte de motifs jaunes et noirs. Une vraie métamorphose! Tout ceci nécessitant un peu de temps et de minutie, mais effectué à peu de frais (ma mère devait probablement utiliser des restes de peinture puisqu’elle devait gérer le budget d’une famille nombreuse).
 
Écodécorateurs…
Bon sang ne sachant mentir, notre mobilier de chambre de jeunes mariés (c’est- à-dire nos commodes d’enfants…) fut remis à neuf par une peinture assortie à la tapisserie (dénichée dans un centre de liquidation). Et c’était parti pour une autre génération d’écodécorateurs. Les chambres de nos cinq enfants furent garnies de meubles solides généralement obtenus de la parenté, d’amis et connaissances. Au besoin, ils furent repeints, décorés au pochoir et parfois garnis de nouvelles poignées. Pour un résultat durable, il fallait habituellement bien préparer le meuble par un bon nettoyage, une opération de sablage et l’application d’une couche de fond. L’été dernier, afin de refaire le recouvrement du plancher de notre cuisine, nous avons dû vider la pièce, incluant le contenu d’un buffet qui y trônait depuis plusieurs années. Ceci me motiva à redonner un nouveau look à ce meuble solide, offert par mes parents il y a bien des années. Par hasard, je venais d’entendre parler d’une peinture à meuble très particulière et ne nécessitant que peu de préparation, la peinture à la craie (la Chalk Paint™ d’Annie Sloan). Autre heureux hasard, cette peinture n’est disponible que dans quelques points de vente au Québec, dont un dans Ahuntsic!
 
Tranquillement, pendant les soirs et une fin de semaine, j’ai remis à neuf ce buffet avec un bon nettoyage au P.S.T., deux couches de peinture Chalk Paint™ « bleu Aubusson » et un fini à la cire, en conservant quelques ta- blettes avec leur fini original de bois verni. Avec de nouvelles poignées, le changement était tellement majeur que le meuble paraissait neuf! Mon fils, moniteur dans un camp de vacances et qui avait été absent pendant quelques semaines, fut convaincu à son retour que nous avions acheté un nouveau meuble (ce qu’il trouvait très étonnant de la part de ses parents!).
 
Plusieurs raisons
Mais pourquoi se donner le mal de restaurer des meubles quand on peut en acheter des neufs facilement? Dans notre cas, depuis nos premiers essais de jeunes mariés, c’était pour économiser, pour conserver des meubles ayant une histoire de famille (sans être des antiquités de grande valeur), pour posséder des meubles solides (le passé étant garant de l’avenir), et parce que ces meubles sont plus sains que les neufs (pourvu que les produits utilisés pour les peindre ne diffusent pas de solvants dans l’air, surtout dans une chambre). Et, finalement, parce que c’est un geste écologique. Faire le choix de récupérer des meubles n’est pas un geste anodin, particulièrement dans notre société de consommation où il est facile de jeter pour se procurer du neuf. Pour nous, c’est une façon de poser un geste concret et important pour la planète. Remarque : Pour des idées de transformation de meubles, voyez les capsules de « Sauvez les meubles » sur www. canalvie.com/webtele et consultez les magazines de décoration (ex. « Je peinture »), YouTube, Pinterest et les nombreuses pages Facebook et blogues sur le sujet… Pour trouver des meubles d’occasion, il y a bien sûr les bazars, ventes de débar- ras et brocantes diverses, les sites de petites annonces, le site Freecycle, sans oublier, tout près de nous, les pages Facebook « Bazar d’Ahuntsic » et « Jeté Trouvé »! Et n’oubliez pas de passer le mot dans la parenté et chez vos amis et connaissances!