Photo

Par Julie ​Dupont

Notre premier appartement de jeune couple était entièrement meublé d’articles d’occasion obtenus de membres de nos familles, à part notre ensemble matelassommier,
qui était neuf… Notre petit ensemble de cuisine en métal de cette époque ferait maintenant,
en 2014, très vintage… Plus tard, à l’arrivée de notre premier enfant, nous avons eu la chance que ma sœur aînée et son mari aient déjà été parents. Nous étions aussi très ouverts à l’idée d’acheter des trucs d’occasion. En fait, nous pensions rarement à acheter « du
neuf » quand il y avait tant de possibilités de trouver des trucs d’occasion.
 
Mais j’avais souvent – et j’ai encore le sentiment que dans notre société le neuf était perçu comme meilleur et supérieur. C’était probablement le cas avant l’avènement de la société de consommation. Par contre, avant cette époque, on réparait les choses et on les conservait longtemps, jusqu’à ce qu’elles soient inutilisables… Ce n’est plus le cas, et ce depuis bien longtemps. On continue de croire et d’enseigner à nos enfants qu’un article neuf est pré-
férable à un article d’occasion. Pour ma part, c’est le contraire que j’ai essayé de démontrer à mes en- fants. À voir leurs transactions maintenant sur le Web, je pense n’avoir pas trop mal réussi! Bien sûr, il ne faut pas non plus tenir pour acquis qu’un article d’occasion
est toujours un meilleur achat. Voici mes « pour » et mes « contre ».
 
Avantages des articles d’occasion
Le prix est bien plus bas. J’ai trouvé de nombreux jeux de société et jouets d’occasion que j’ai offerts à mes enfants à Noël et à leurs fêtes. Je n’aurais pu leur en offrir autant des neufs et ils réalisaient leur chance! C’est un achat plus écologique, car il évite que l’arcle se retrouve au dépotoir et que de nouvelles ressources soient utilisées pour en fabriquer un nouveau. Certains articles d’occasion sont plus rares ou plus esthétiques, par exemple les meubles antiques. On nous vend même des meubles neufs ayant un look ancien et usé!
L’état de l’article d’occasion indique qu’il durera encore longtemps alors que, pour un article neuf, on court le risque de l’acheter sans savoir s’il durera. Un vêtement de bonne qualité qui est demeuré en bon état le sera encore après plusieurs lavages.
Beaucoup d’articles d’occasion sont mieux conçus et plus résistants. J’ai plusieurs vieux accessoires de cuisine qui sont plus solides que des neufs et nos commodes ont toutes été acquises d’occasion pour leur solidité. Le plaisir de chercher et trouver l’article d’occasion est une gratification en soi… Il est certes facile et rapide de prendre un article neuf
sur la tableBe d’un magasin, mais c’est un défi amusant que de chercher, trouver et négocier s’il y a lieu. Finalement, il peut y avoir un as- pect « nostalgie » à acquérir un article qui a du vécu, une histoire.
 
Avantages du neuf
Il est parfois impossible de trouver l’article d’occasion, car il est trop récent (ex. : un nouveau jeu) ou qu’il n’est pas disponible en quantité suffisante (ex. : bois de cons- truction, tissus, laine). Parfois, la technologie récente est meilleure et il est plus économique à long terme d’acheter l’article neuf (ex. : la plupart des réfrigéra-teurs neufs sont plus écoénergétiques). Il est possible que le coût d’une réparaon équivale au prix d’achat de l’article neuf parce que les pièces de remplacement sont introuvables ou hors de prix. Malheureusement, l’obsolescence programmée n’est pas un mythe. Certains articles ont une durée de vie planifiée et le manufacturier n’offre pas de pièces de rechange. Il arrive que l’article neuf soit soldé à un point tel qu’il est aussi peu cher que son équivalent d’occasion ou que sa durée de vie sera alors plus grande à coût équivalent. Comme les articles neufs sont ha- bituellement garantis, ils peuvent être remboursés ou échangés au- près du détaillant. Les articles usagés sont très sou- vent de bonnes occasions… et peu vent prendre une place importante dans une maisonnée. Et les sources d’approvisionnement sont nom- breuses, le Web rivalisant mainte- nant avec les bazars, activités de troc, ventes-débarras et autres. Pour notre famille, l’achat ultime d’occasion, fut certainement celui de notre maison dans Ahuntsic, construite en 1961, et qui répondait à tous les avantages expliqués ci-dessus… jdv