Photo

On dit souvent que la rentrée coûte cher aux parents et qu’il est diffi cile de consommer de façon responsable pendant cette période… Mais est-il possible de vivre une rentrée autrement? Il y a bien sûr des achats incontournables en ce début d’année scolaire, mais qui a dit qu’il fallait renouveler la garde-robe des enfants au complet à la rentrée? Ayant vécu quelques (!) rentrées avec ma marmaille, j’ai fi ni par développer certains principes et quelques trucs basés sur un peu de planification. •Prendre congé : prendre un ou deux jours de congé vers la fi n de l’été pour planifier la rentrée et faire les achats requis peut éviter bien des achats impulsifs… Sinon, on peut se réserver une soirée « planification ». •Étaler : effectuer les achats sur plusieurs semaines en profitant des spéciaux sur les fournitures scolaires et les vêtements, en faisant les ventes-débarras, les sites d’annonces, en lançant des appels à tous pour certains articles, etc.
 
•Inventorier : que ce soit pour les fournitures scolaires ou les vêtements, le temps mis à faire un inventaire est du temps gagné lors des achats.
 
•Consommer « durablement » en achetant, au moins en partie : a) des articles solides qui vont durer plusieurs années et seront plus économiques à long terme (par exemple, un sac à dos MEC pourra être réparé gratuitement si la fermeture éclair se brise et sans même avoir conservé la facture!); et b) des articles d’occasion, par exemple une calculatrice graphique sur Kijiji, un site Web de petites annonces. ◊ ◊ ◊ Fournitures scolaires Voilà qui constitue évidemment un point majeur de la rentrée des élèves.
 
 •Faire un inventaire (un simple tableau Excel) est très utile pour éviter les achats inutiles et profiter des spéciaux. Idéalement, on a fait le ménage à la fi n de l’année scolaire et mis de côté les articles en bon état. Les plus moches, on les a conservés pour les bricolages des jours de pluie… Dans ce tableau Excel, on entre donc les articles disponibles déjà utilisés, les neufs de la réserve (voir ci-dessous) et les achats requis selon les listes fournies par les écoles. Ma liste Excel calcule alors le nombre précis d’articles à acheter : plus simple que de traîner plusieurs listes!
 
•Faire des achats écologiques le plus possible (pas toujours évident, car certains articles sont imposés par l’école) en achetant des cahiers en papier recyclé, des articles en vrac (sans emballage inutile), des stylos rechargeables, des cartables solides, etc.
 
•Magasiner seul, pour éviter les réclamations des enfants pour des articles « à la mode » (qui sont souvent de piètre qualité et donc peu écologiques); acheter à l’occasion un petit article peu cher (stylo, gomme à effacer, duotang) à l’effigie de leur personnage favori (ça aide à avoir hâte à la rentrée!).
 
•Recycler : une activité intéressante à faire avec les enfants lors d’une journée de pluie de fi n d’été, comme décorer un duo-ang ordinaire ou un cartable d’occasion avec des collants ou une image à l’effigie du personnage aimé par l’enfant, en recouvrant ensuite cette décoration d’une pellicule transparente et autocollante (du magasin à un dollar) pour la solidifier. L’enfant a plus de chance d’apprécier sa propre création tout au long de l’année…
 
•Réserve : emmagasiner des articles achetés à bas prix à la rentrée (les feuilles mobiles et cahiers « Canada » sont alors presque donnés!), des cartables inutilisés au bureau (les vieux guides de formation sont épatants), des articles échangés entre amis, etc.
 
J’ai une tablette de rangement au sous sol pour les cartables ainsi qu’une boîte solide où je conserve ces articles (ma réserve). Vêtements Oui, vraiment, qui a décrété qu’il fallait renouveler la garde-robe des enfants au complet à la rentrée? Sauf peut-être si votre enfant fréquente une école exigeant un uniforme (écoles privées et même parfois publiques, voir ci-dessous « Uniforme »). Les mêmes principes s’appliquant aux achats de fournitures peuvent être valides ici… Faire un inventaire, tenir compte de ce qui fait encore bien, des vêtements qui ne font plus à l’aîné, des vêtements d’occasion reçus des amis et de l’entourage (et stockés prudemment!), faire les ventes-débarras, les petites annonces sur Internet, suivre la page Facebook du Bazar d’Ahuntsic (vous pouvez même faire des demandes spécifi ques), et compléter par des achats de neuf. Mais rien n’oblige à tout acheter en même temps. Étaler les achats permettra de profiter des spéciaux.. Votre enfant a besoin d’une deuxième ou troisième (!) paire de chaussures pour l’école, la maison ou la garderie? Si les chaussures actuelles font encore, mais sont abîmées, pensez au cordonnier du quartier. Ou vous pouvez vousmême réparer bien des peƟ ts journaldesvoisins.com août-septembre 2014 21 bobos (semelle décollée, petit trou) avec du Shoe Goo, une colle à chaussure en tube en vente chez les cordonniers. École privée Vous avez des préoccupations écologiques ou votre budget est plus serré (par exemple si certains élèves sont boursiers, mais qu’il leur faut tout de même se procurer les manuels et l’uniforme)? Encore là, il est possible de consommer différemment. Manuels scolaires Certains collèges les louent aux élèves (situation idéale!) ou ont mis en place un système de contact entre parents des différents niveaux pour l’achat et la revente des volumes. Pour ma fi le, chaque année, j’ai pu ainsi acheter les livres d’une élève d’un an plus âgée pour les revendre l’année suivante à une élève plus jeune. Il existe aussi un site d’achat et vente de manuels scolaires et autres livres d’occasion : www. lesacdecole.com (temporairement en reconstruction ayant été victime de piratage). Et, bien sûr, les sites de petites annonces (Kijiji, LesPAC, Freecycle et autres) sont des sources intéressantes pour trouver des manuels scolaires, des calculatrices et d’autres articles d’occasion. Uniforme L’uniforme : une dépense importante et difficile à contourner, surtout que certains ados peuvent être réticents à porter un uniforme d’occasion. Mais une combinaison de « neuf » et « d’occasion » a des chances d’être mieux acceptée! Par exemple, les pantalons, jupes, cardigans et vestes vieillissent en général mieux que les chemisiers et t-shirts. Certaines écoles ont des activités de ventes de pièces d’uniformes au profit de leur fondation (ce qui était le cas du collège de ma fille). Et, encore là, les petites annonces des sites Internet regorgent d’annonces d’uniformes. Au bout du compte, si vous devez acheter tout en neuf, allez-y raisonnablement la première année (quitte à laver plus souvent l’uniforme!), car les jeunes grandissent vite au secondaire… et c’est à l’usage qu’ils vous diront quelles sont leurs pièces d’uniformes préférées ( exemple : pantalon ou jupe). L’année suivante, vous pourrez acheter uniquement ces morceaux supplémentaires. ◊ ◊ ◊ Finalement, puisque la rentrée est une période importante dans la vie de vos enfants, dès qu’ils seront assez vieux pour comprendre, prenez le temps de leur expliquer vos principes afin qu’ils soient sensibilisés à vos valeurs d’économie, de consommation responsable et de protection de l’environnement, et, surtout, pour qu’ils participent à la démarche! Votre but étant de minimiser l’impact de la rentrée sur la planète que vous leur laisserez… jdv