Meus queridos vizinhos… *

Un coin des Açores à Ahuntsic

Saviez-vous qu’au 229 de la rue Fleury Ouest, entre la rue Meunier et l’avenue de l’Esplanade, se trouve la Maison des Açores du Québec, une association socioculturelle qui regroupe près de 450 membres provenant de l’archipel des Açores?

Les Açores sont un archipel de neuf îles portugaises qui se trouvent dans l’océan Atlantique Nord, à l’ouest de Lisbonne, la capitale du Portugal. Elles constituent une région autonome. Selon Wikipédia, certains considèrent les Açores comme les sommets émergés de l’Atlandide, cette supposée civilisation disparue.

Si loin de leur pays natal et si près de nous, dans Ahuntsic Ouest, l’association de ces Québécois d’origine açorienne a donc élu pignon sur rue dans ce qui a longtemps été le Buffet Rochon, une salle de réception du quartier qui a vu bien des familles y célébrer fêtes et mariages et qui appartenait à la famille Rochon, bien connue dans le quartier.

1992, date charnière

La Maison des Açores du Québec ouvre donc ses portes à Montréal en 1978, mais s’installe à Ahuntsic Ouest en juin 1992.  Sa mission est de créer une entité capable de valoriser la culture açorienne et portugaise à Montréal et au Québec.  L’association est aussi un lien important en matière de communications entre ses membres et le gouvernement des îles des Açores.

Cuisine portugaise

Les locaux qui abritent la Maison des Açores se divisent en trois. D’abord, on trouve au premier étage une salle pouvant recevoir plus de 75 personnes. Elle est utilisée pour les réceptions et les activités de l’association.  Ensuite, au sous-sol, se trouve un restaurant offrant un menu typiquement portugais. Peu de gens le savent, y compris les résidants, mais le restaurant, ouvert le vendredi soir seulement et principalement à l’usage des membres, peut également accueillir les résidants du quartier. « Jusqu’à présent , souligne Benjamin Moniz, président de la Maison des Açores du Québec, nous n’avons jamais refusé de servir ceux et celles qui se présentent .»

Toujours dans les locaux de l’association, au deuxième étage, on trouve une bibliothèque qui met à la disposition de ses membres des livres, des CD et des DVD en portugais. Les aînés peuvent également se retrouver entre eux à la Maison des Açores, puisqu’ils y ont un club de l’âge d’or.

Bons vivants

 Les Açoriens sont, comme plusieurs Québécois, de bons vivants! Ainsi, un groupe folklorique composé de danseurs, danseuses et musiciens interprète des danses et chansons typiquement portugaises. En outre, une fanfare composée de 40 musiciens participe chaque année à différents défilés et festivals à Montréal et au Québec, tels que le défilé de la St-Jean, celui de la fête des Irlandais, la St Patrick, et bien sûr, le célèbre défilé du père Noël!

Le groupe folklorique et la fanfare sont également mis à contribution pour des événements privés. La fanfare fera d’ailleurs l’ouverture de la fête sur FLO, le 15 juin. Les deux groupes sont souvent invités à participer à des mariages portugais. Finalement, les célébrations de Pâques, de la fête de l’Esprit Saint (du 9 au 16 juin) et de la fête de Santo Christo (19 mai), évènements hautement célébrés par les Açoriens, mettent également à profit leurs talents. Ainsi, vous remarquerez des groupes importants sur les trottoirs et à l’intérieur du 229, rue Fleury Ouest à l’occasion de ces trois évènements. 

Une semaine bien spéciale


La semaine culturelle portugaise, qui a lieu la troisième semaine d’octobre, est sans aucun doute l’évènement le plus populaire et le plus rassembleur parmi la communauté portugaise. Sept jours festifs réunissent les membres. Au cours de ces journées, on organise plusieurs activités culturelles, de même que des dégustations de mets, et l’on présente folklore et chants portugais.

Plusieurs invités du Portugal et des îles açoriennes assistent et participent à cette semaine que l’on dit hors de l’ordinaire. Elle se conclut d’ailleurs par un grand rassemblement de la communauté le samedi soir, lors d’un souper dansant.

Ainsi, dans notre quartier, on retrouve  une association d’hommes, de femmes et d’enfants, d’origine açorienne portugaise, fiers de leurs traditions et de leur culture tout en ayant adopté avec plaisir nos habitudes, nos   façons de faire et notre mode de vie québécois.

NDLR : Merci à M. Benjamin Moniz, président de la Maison des Açores du Québec, d’avoir partagé ces renseignements avec nous, ce qui nous a permis de vous présenter une autre page de Nos voisins venus du vaste Monde. 

  * Mes chers voisins                                                       
_______________________________________________________ 

Pâques all’italiana      (mars 2013)


Photo

La communauté italienne est présente dans   Ahuntsic Ouest depuis de nombreuses décennies. Plus de 6 300 résidants de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville parlent l’italien à la maison. Certains sont arrivés dans les années cinquante et soixante,  d’autres bien avant. Leurs enfants ont ensuite suivi leurs traces et se sont, eux aussi, installés dans le quartier. Aujourd’hui, la génération de leurs petits-enfants s’est jointe à cette grande famille de concitoyens d’origine italienne. Tous ensemble, ils se sont intégrés à la culture québécoise tout en conservant les traditions de leurs ancêtres.

Coutumes et traditions

Une dizaine de paroisses italiennes sont apparues à Montréal depuis l’arrivée des Italiens d’outre-mer, notamment dans les quartiers Saintt-Léonard, Rivière des Prairies, la petite Italie, LaSalle, Saint-  Michel et Ahuntsic où se trouve Saint-Simon-Apôtre. Puisque les églises de ces paroisses sont majoritairement fréquentées par des personnes d’origine italienne, elles ont maintenu des coutumes et des traditions que l’on retrouve encore aujourd’hui en Italie.

Dans la chrétienté, Pâques est la principale fête célébrée par les fidèles. Elle commence avec le dimanche des Rameaux. Pour les nombreux Québécois d’origine italienne de religion catholique, la fête de Pâques a une signification importante. Ainsi, à l’église Madonna di Pompéi, sur la rue Sauvé près du boulevard Saint-Michel, vous trouverez, lors du dimanche des Rameaux, plusieurs rameaux sous différentes formes, ainsi que des branches de palmiers.

Rameaux, Pâques et Pasquetta

En Italie, cette fête commence le jour des rameaux et se termine le lundi de Pâques, aussi appelé Pasquetta ou petite Pâques. Après la période du carême, qui consiste en 40 jours de jeûne et de prières, c’est la grande fête en famille, où différentes denrées et spécialités italiennes, telles que biscotti, pâtisseries, gâteaux et repas traditionnels sont à l’honneur.

Même si le carême n’est pas respecté par autant de fidèles de religion catholique par le passé, plusieurs d’entre eux réduisent leur consommation de viande, d’œufs, de fromage, de  bonbons et de gâteaux.

Les œufs étant considérés comme un symbole de vie, de fertilité et de renouvellement, la cuisine de Pâques en fait bon usage. La soupe Brodetto Pasquale, « bouillon de Pâques », en est un bel exemple. D’autres plats, comme la frittata au jambon et fromage, la tarte de Pâques, le fiadone di Pasqua (pâtisseries avec un assortiment de fromages) et les œufs en chocolat constituent autant de délices que les Italiens dégustent à cette occasion.

Surprise et chocolat

À Montréal, c’est une coutume de s’échanger des cadeaux en chocolat comme des lapins, des écureuils, des poules, etc. Nos voisins de la communauté italienne s’offriront des œufs en chocolat de  formes et de grandeurs diverses à l’intérieur desquels on retrouve un cadeau-surprise. On peut se procurer ces œufs de Pâques dans les épiceries et les pâtisseries italiennes d’Ahuntsic et du grand Montréal

Comme en Italie, nos concitoyens d’origine italienne considèrent la fête de Pâques comme étant la plus importante après Noël. Ainsi, le repas de Pâques est grandiose; tous les membres de la famille et les amis y sont conviés. Habituellement, la fête pascale est célébrée à la résidence « della mamma et del papà » avec un repas constitué de plusieurs services. L’agneau rôti, symbole de la nativité et du berger, est le plat traditionnel principal.

Comme dessert, on se régalera de pâtisseries et de biscuits de Pâques, mais surtout de la colomba di Pasqua, la colombe pascale, une délicieuse pâtisserie en forme de colombe faite d’ingrédients riches incluant du beurre, de la pâte d’amande, des amandes en quantité, du sucre et un brin de citron.

Fête familiale

La « Pasquetta », ou petite Pâques est aussi célébrée par plusieurs avec la famille et les amis, au lendemain de la grande fête. Dans un contexte informel, on déguste les « restants » de Pâques et, la fin de la journée, marque la fin de la fête qui a commencé une semaine auparavant, le jour des Rameaux. On se retrouvera tous au prochain printemps pour une autre fête pascale, mais en attendant, il y aura de nombreuses autres occasions de revoir la famille! BUONA  PASQUA  A  TUTTI !

*Ernesto Garofalo, notre nouveau collaborateur

Certains l’appellent Ernest, mais il préfère Ernesto! Natif de Montréal, il est trilingue. Informaticien de profession, il profite de sa retraite depuis huit ans pour voyager en compagnie de son épouse, notamment en Italie et en Sicile. À l’origine, sa famille vient de la région de Molise, dans le sud de l’Italie, non loin de l’Adriatique. Il prépare actuellement un guide touristique sur l’Italie.