Aînée au balcon durant la pandémie de la COVID-19 (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

La pandémie ne laisse de répit à personne, autant aux aînés qu’aux autres. Le gouvernement du Canada a donc annoncé une aide financière unique de 300 $ à 500 $ qui est destinée aux personnes âgées. Une aide qui était très attendue.

Les dernières semaines ont été très difficiles pour les aînés. Ils sont grandement affectés par la situation de la Covid-19, et les effets de la pandémie se font sentir « autant sur le moral que sur les finances », a souligné le premier ministre Trudeau.

Pour les aider à mieux traverser la crise, le gouvernement Trudeau a donc annoncé une aide financière de 2,5 milliards de dollars exclusive aux personnes âgées. Cette décision soutiendra environ sept millions d’aînés.

Plus précisément, tous ceux qui reçoivent la pension de la Sécurité de la vieillesse (SV) obtiendront un montant unique et non imposable de 300 $. Les aînés admissibles au Supplément de revenu garanti (SRG) recevront un 200 $ supplémentaire, pour un total de 500 $.

Selon le ministre de la Famille, des enfants, et du développement social, et responsable du dossier des aînés, Jean-Yves Duclos, ces paiements uniques seront envoyés dans les prochaines semaines.

La pension de la SV est offerte mensuellement aux citoyens canadiens âgés de 65 ans et plus.  Le Supplément de revenu garanti est une prestation mensuelle non imposable. Pour y être admissible, il faut déjà être inscrit à la pension de la Sécurité de vieillesse, en plus d’avoir un besoin financier important.

Plusieurs milliers d’aînés du territoire d’Ahuntsic-Cartierville bénéficieront de cette aide.

« Dans le comté de Bourassa (ndlr: pour ceux et celles qui demeurent à l’est de l’avenue Papineau), plus de 4 600 aînés ont droit à la prestation de la Sécurité de la vieillesse et plus de 18 000 aînés profiteront du Supplément [de revenu] garanti », a précisé le député fédéral de Bourassa, Emmanuel Dubourg, dans un communiqué expédié aux médias.

Journaldesvoisins.com a tenté de joindre le bureau de la députée d’Ahuntsic-Cartierville, Mélanie Joly, pour connaître le nombre de personnes âgées qui avaient déjà droit à la pension de la Sécurité de la vieillesse, et qui recevraient cette prestation unique annoncée par le PM Trudeau, mais votre média n’avait pas eu de retour d’appel au moment de mettre l’article en ligne.

D’autres formes d’appui

Le gouvernement Trudeau ajoute également 20 millions de dollars au Programme Nouveaux Horizons pour les aînés (PNHA).

Cet investissement vise à « réduire l’isolement, à améliorer la qualité de vie des aînés et à les aider à maintenir un réseau de soutien social », a déclaré le premier ministre Trudeau.

De plus, les versements du SRG et du programme d’allocation pour les aînés seront temporairement prolongés pour ceux dont les renseignements sur le revenu en 2019 n’ont pas été évalués.

Justin Trudeau rappelle que les aînés sont plus sensibles aux symptômes de la Covid-19.

Ainsi, ils sont forcés au confinement et ne peuvent prendre les transports en commun ou sortir faire leurs achats.

« Ils comptent sur des services de livraison pour faire leurs courses et, souvent, ça veut dire qu’ils ne peuvent pas profiter des soldes en magasin », ajoute-t-il.

Cette aide financière permet donc, selon lui, de compenser les coûts additionnels causés par la pandémie.

Il ajoute que le Canada épaulera le gouvernement québécois dans le grand défi que représente la gestion des CHSLD, sans donner davantage de détails.

À quand l’aide à long terme?

Pour ceux et celles qui désiraient davantage de soutien du gouvernement fédéral, Justin Trudeau défend le fait que son gouvernement a déjà mis en place plusieurs mesures pour les aînés.

Pourtant, différents regroupements comme la FADOQ déplorent le manque d’appui à long terme.

C’est aussi le cas de Claire Noël, résidante aînée d’Ahuntsic-Cartierville et auteure de l’essai Vieillir dans la dignité et non dans la pauvreté, dont le jdv a parlé à quelques reprises. 

En entrevue avec Journaldesvoisins.com, Mme Noël témoigne du fait qu’elle est très déçue de l’appui du premier ministre Trudeau. Elle qualifie le montant qui sera envoyé par le gouvernement « d’immoral », tout en expliquant qu’il est inacceptable de laisser autant d’aînés vivre sous le seuil de la pauvreté.

Pour sa part,  l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) d’Ahuntsic–St-Laurent apprécie la mesure d’aide, mais ses attentes face à une révision du montant accordé mensuellement demeurent.

« On comprend qu’il ne peut le faire tout de suite, mais on espère qu’il pourra bonifier sa promesse entre temps », soutient Amy Nalbandian, membre du conseil d’administration de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) d’Ahuntsic–St-Laurent.

Pour davantage de détails concernant votre admissibilité à la pension de la Sécurité de la Vieillesse, ou pour en faire la demande, cliquez ici. 

Pour vérifier votre admissibilité au Supplément de revenu garanti, cliquez ici.

 

 

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

3 commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

COVID-19 : Point de presse, 20 avril – 19319 cas confirmés – Double tragédie

Les points de presse d’aujourd’hui, spécialement celui de Justin Trudeau, étaient marqués…

Les préjugés et la grippe «espagnole»

Il y a à peine un mois, qui aurait pu prévoir que…

Points de presse du 27 avril – 24 982 cas confirmés — Les écoliers montréalais du primaire retournent en classe le 19 mai

Dans leurs points de presse du lundi 27 avril, les premiers ministres…

Points de presse du 1er juin 2020 – 51364 cas confirmés – La question du racisme s’invite aujourd’hui – QC annonce 250M de $ de plus pour la culture

Depuis le meurtre de George Floyd à Minneapolis le 25 mai dernier,…