Les Actualités du 13 decembre 2013

__________________________________________________________________________

Une vingtaine de citoyens au micro, ce lundi
Première séance du nouveau conseil de l’arrondissement

. Les conseillers se sont prêtés au jeu de la chaise musicale…


Photo


Journaldesvoisins.com était présent à la première réunion du nouveau conseil d’arrondissement, lundi 9 décembre. À cette occasion, nous avons pu constater que les places des conseillers représentant leurs districts respectifs ont été modifiés à la table du conseil.

Sièges plus stratégiques?

Ainsi, alors qu’auparavant, le représentant du district du Sault-au-Récollet était assis à l’extrême-gauche
, voilà que dorénavant, Lorraine Pagé, qui représente ce district a été priée de s’assoir à l’extrême-droite. Auparavant, c’était Jocelyn-Ann Campbell, du district de Saint-Sulpice, qui était assise à cet endroit.

Quant à Émilie Thuillier, conseillère du district Ahuntsic, sa nouvelle place est à l’extrême-gauche (de face, sur la photo). Auparavant, elle était assise immédiatement à la gauche (de face) du maire Gagnier. Finalement, seuls le maire Gagnier et le conseiller Harout Chitilian n’ont pas changé de place.

L’octroi de ces différents sièges permet aux trois candidats élus de l’Équipe Denis Coderre, soit MM. Pierre Desrochers (Saint-Sulpice), Pierre Gagnier (mairie) et Harout Chitilian (Bordeaux-Cartierville) d’être assis à proximité les uns des autres entre les deux représentantes féminines des districts d’Ahuntsic et de Saint-Sulpice.

Questions


Pour cette première réunion du conseil, de nombreux citoyens s’étaient déplacés et près d’une vingtaine de questions ont été posées aux élus, notamment sur :

  1. le désir de connaître bientôt le nouveau budget de l’arrondissement alors que plusieurs règlements d’emprunt étaient prévus à l’ordre du jour, le soir même;
  2. le pourquoi de l’interdiction de tourner sur les rues résidentielles à certaines heures de la journée;
  3. le manque de places de stationnement près de Place L’Acadie et ce que les élus entendent faire pour corriger la situation qui devient fort problématique;
  4. le lieu de la future usine de compostage en remplacement de l’usine prévue puis annulée à Saint-Michel;
  5. les consultations futures des citoyens dans l’arrondissement;
  6. les suites données par le nouveau conseil aux demandes des citoyens concernant les nuisances occasionnées par les avions qui atterrissent ou décollent de l’aéroport Dorval-Trudeau;
  7. le fait que les citoyens de l’arrondissement –outre les riverains– n’aient pas été consultés pour le projet de rénovation et d’agrandissement du poste Fleury d’Hydro-Québec mais que les élus aient été au courant;
  8. les autobus sur la rue Grenet qui occasionnent pollution et augmentation de la circulation selon quelques résidants;
  9. le droit de vote aux référendums sur les projets immobiliers dans l’arrondissement;
  10. la collecte des résidus verts;
  11. le détail sur un point à l’ordre du jour concernant une dépense de plus de 10 M $;
  12. le fait qu’il y ait absence totale de décorations de Noël dans la salle du conseil;
  13. les suites qui seront données au PPU du boulevard Henri-Bourassa;
  14. le montant de plus de 1 M $ qui sera octroyé à l’arrondissement par Hydro-Québec si le poste Fleury reçoit l’aval du BAPE et du ministère de l’Environnement, et l’assurance que les résidants de l’arrondissement seront consultés au sujet des éventuelles dépenses d’un tel montant;
  15. l’embellissement de la rue Chabanel et le problème de plantations faites mais qui éprouvent de la difficulté à pousser compte tenu du fait qu’elles sont régulièrement piétinées;
  16. la collecte sélective et la limite de vitesse à proximité du parc des Hirondelles


Résolution de l’arr. de Lachine

D’autres sujets présents à l’ordre du jour n’ont pas nécessairement suscité de questions de la part de l’auditoire mais intéressent journaldesvoisins.com, et a fortiori ses lecteurs. Ainsi, le point 10.05 a fait état d’une correspondance en provenance de l’arrondissement de Lachine. Vérification faite, auprès du Service des communications de l’arrondissement, il s’agit d’un extrait de la résolution que le conseil d’arrondissement de Lachine a adressé à Aéroports de Montréal, dont la conclusion se lit comme suit:




Photo

Proposition de l’extrait de résolution du conseil d’arrondissement de Lachine qui a été expécié à ADM avec copies à différents conseils d’arrondissement de Montréal, organismes et ministres québécois et canadiens
Il semble qu’un accusé-réception d’ADM a également été envoyé en copie conforme à l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, qui déconstruit point par point les “attendu que” de l’arrondissement de Lachine. Nous vous en reparlerons dans un prochain numéro.

Réservoir d’huile et décontamination

Plusieurs autres points à l’ordre du jour ont retenu l’attention de journaldesvoisins.com, notamment un point concernant l’octroi d’un contrat à une firme concernant “l’exécution de travaux de démantèlement d’un réservoir d’huile souterrain, la réhabilitation environnementale des sols et la réfection de la ruelle de l’édirice Albert Dumouchel”. Ce n’est pas tant le montant du contrat qui nous intéressait, mais plutôt pourquoi la ruelle de l’édifice Albert-Dumouchel n’avait pas été libérée du réservoir d’huile avant, et également décontaminée avant, quand l’édifice fut construit.

La réponse de l’arrondissement fut la suivante: “
Le
réservoir d’huile était partie intégrante de l’ancien système de chauffage de
l’édifice Albert-Dumouchel. Le système de chauffage datait de 1969. En juin
2013, nous avons donné un contrat pour la réfection du système de chauffage
(les chaudières sont rendues à la fin de leur vie utile). L’enlèvement du
réservoir est la phase 2 des travaux, afin de finaliser le projet.”

Recouvrement de dommages auprès de Irebec


Le point 30.06 faisait référence au fait de “mandater le Service des affaires juridiques et de l’évaluation foncière pour intenter une action contre Construction Irebec inc. (anciennement connue sous le nom de Mivela construction inc.) et contre la caution, La Garantie, compagnie d’assurance de l’Amérique du Nord en recouvrement de dommages”.

Renseignements pris auprès de l’arrondissement, voici l’explication: “
Le 19 août 2013, la
Direction du développement du territoire a été informée du fait que la demande
d’autorisation de Construction IREBEC inc., anciennement connue sous le nom de
Mivela Construction inc., auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) avait été retirée pendant la période
de validité de sa soumission alors que l’appel d’offres était assujetti au
Décret 206-2013, le tout conformément à l’article 86 de la Loi sur
l’intégrité en matière de contrats publics
. Le 28 octobre 2013,
la Direction Performance, greffe et services administratifs de l’arrondissement
d’Ahuntsic-Cartierville a soumis au Service des affaires juridiques et de
l’évaluation foncière la demande d’examen du dossier en vue de réclamer des
montants (à être déterminés) à Construction IREBEC inc. en raison du fait
qu’elle a retiré sa demande d’autorisation auprès de l’AMF durant la période de
validité de sa soumission.

Route verte

Finalement, le point 40.03 intriguait journaldesvoisins.com. Il se lisait comme suit: “Déposer et transmettre au ministère des Transports du Québec le rapport des dépenses d’entretien du tronçon de la Route verte dans l’arrondissement, dans le cadre du Programme d’aide financière à l’entretien de la Route verte.” Quel était le coût de cet entretien dans l’arrondissement?”

L’arrondissement nous a transmis une réponse, et nous avons appris, par le fait même, que 50% du coût des travaux d’entretien étaient payés par les résidants. Ainsi, “le montant
d’entretien de la Route verte pour l’arrondissement est de 22 320$, remboursé à
50% par le ministère des Transports du Québec”.

Nominations

En outre, lors de la séance ordinaire du conseil, le maire Pierre Gagnier et le conseiller Harout Chitilian,  du district de Bordeaux-Cartierville ont été respectivement nommés président et vice-président du comité consultatif d’urbanisme (CCU) de l’arrondissement pour un mandat de deux ans. Journaldesvoisins.com s’est posé la question: pourquoi pas deux élus de deux partis différents, MM. Gagnier et Chitilian étant tous deux de Équipe Denis Coderre? Nous n’avons pas de réponse…

Pour sa part, la conseillère du district d’Ahuntsic, Mme Émilie Thuillier, a été désignée mairesse suppléante par le conseil d’arrondissement. Mme Thuillier assurera la suppléance du maire jusqu’au 31 décembre 2013.

270 000 $ pour l’élimination de graffitis

Les membres du conseil ont approuvé la convention entre la Ville de Montréal et l’organisme à but non lucratif Prévention du crime Ahuntsic-Cartierville (Tandem) pour l’enlèvement de graffitis sur le territoire de l’arrondissement pour une période de trois ans, à raison de 90 000 $ par année. Cette enveloppe financière permettra à Tandem de renforcer ses moyens d’intervention en matière de sécurité urbaine : prévention du crime, information et sensibilisation sur la fraude et les abus sur les personnes âgées, prévention des vols de voiture et de vélo, etc.

Prévention de l’adhésion des jeunes aux gangs de rue

Le conseil a approuvé les conventions entre l’arrondissement et différents organismes pour la réalisation d’activités de prévention de l’adhésion des jeunes aux gangs de rue. Pour ce faire, les membres du conseil ont octroyé une contribution financière totalisant 70 000 $, provenant de la Ville centre. Ce budget est destiné au fonctionnement des organismes suivants : Rue Action Prévention Jeunesse, la Maison des jeunes de Bordeaux-Cartierville et le Centre des jeunes Saint-Sulpice.

Contributions financières pour la réalisation du programme Éco-quartier

Le conseil a également approuvé la convention entre l’arrondissement et l’organisme Éco-quartier Cartierville (Ville en vert) pour la réalisation de son programme. Vérification faite, cela exclut l’Éco-centre.

À cet effet, le conseil a octroyé à l’organisme une contribution financière totale de
1 136 700 $, pour une période de trois ans, à raison de 378 900 $ par année, et ce jusqu’au 31 décembre 2016.

Consultations publiques 

Une assemblée publique de consultation aura lieu le 14 janvier 2014, à la salle du conseil d’arrondissement, située au 555 Chabanel Ouest, 6e étage. Les consultations porteront sur les dossiers suivants : l’occupation du rez-de-chaussée de l’immeuble portant les numéros 438-440, boulevard Gouin Est à des fins de bureaux – Lot 1995775 du Cadastre du Québec – Zone 0256; la transformation des deux derniers étages du bâtiment portant les numéros 9300 à 9340, boulevard Saint-Laurent à des fins d’habitation et l’aménagement d’une terrasse paysagée au niveau du sol dans la cour latérale nord – angle nord-ouest de la rue Chabanel – Zone 0413; le projet de Règlement de concordance modifiant le Règlement d’urbanisme de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville (01-274) afin de modifier les dispositions sur les antennes; le projet de règlement relatif aux usages conditionnels de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. (Par Christiane Dupont) (2013-12-13)

Cliquez-ici pour voir d’autres photos du conseil d’arrondissement

_________________________________________


Démission de la députée d’Ahuntsic du Bloc Québécois  
Vingt-huit militants, membres et ex-membres de l’Exécutif du BQ du comté
s’interrogent sur les vrais motifs de Maria Mourani

Près d’une trentaine de militants de longue date, dont plusieurs sont toujours membres de l’exécutif du Bloc Québécois du comté d’Ahuntsic, sont convaincus que la députée Maria Mourani s’est servi de la question de la charte comme prétexte pour faire avancer ses propres intentions politiques secrètes en démissionnant du Bloc Québécois en septembre dernier.

C’est du moins ce qui ressort d’entrevues qu’a donné un représentant de ce groupe à
journaldesvoisins.com, M. Jean Archambault, et d’un courriel échangé avec le journal Le Devoir par M. Claude Morrissette, et dont journaldesvoisins.com a obtenue copie. Ironiquement, ces deux militants –dont l’un a été responsable pendant sept ans du financement du Bloc Québécois dans le comté d’Ahuntsic–, avaient tous deux démissionné de leurs fonctions au sein de l’exécutif du BQ dans le comté, outrés, quand le chef du BQ, Daniel Paillé, avait exclus Maria Mourani du caucus des députés du Bloc.

Anti-démocratique


“Madame Mourani nous a tout simplement mis devant le fait accompli de sa démission. La non-consultation de ses membres nous apparaît comme un geste anti-démocratique d’une députée qui se prétend différente des autres”, a déclaré Jean Archambault. “Les militants sont l’ossature même de l’organisation, à part ses attachés politique et son conjoint qui était président de l’exécutif du parti dans le comté. Cette organisation a fait gagner trois élections à Maria dans des conditions très difficiles, a poursuivi M. Archambault. Ces militants ont donné des milliers d’heures.”

La charte, un prétexte


Pour ces militants, la charte invoquée par Mme Mourani pour ne pas rester membre du Bloc Québécois ne serait qu’un prétexte. À la suite de la publication d’un article sur la question dans le journal Le Devoir, mercredi 11 décembre, Mme Mourani avait accepté de rencontrer les représentants du groupe de militants, devançant ainsi de quelques jours la rencontre qu’elle leur avait promise.

Déjà ailleurs


Jean Archambault était présent à cette rencontre. “
Elle soutient que la charte crée deux catégories de gens quant à l’accès à l’emploi, dit M. Archambault. Nous maintenons qu’elle aurait pu contester la charte comme d’autres. Faisant valoir que Gilles Duceppe et Bernard Landry n’étaient pas d’accord avec la charte mais n’avaient pas dit qu’ils n’étaient plus souverainistes, M. Archambault ajoute: “D’ailleurs, sur la question à savoir si elle est encore souverainiste, ses hésitations laissent à penser qu’elle est déjà ailleurs. Je lui ai même dit qu’elle négociait ailleurs, a-t-il précisé. Elle n’a pas pris la peine de relever cette remarque. Selon moi, les ponts sont rompus et elle maintient le suspense pour pouvoir négocier les meilleures conditions dans son nouveau parti. Je parie que le NPD sera son choix!”, lance le militant d’expérience, qu’on sent très déçu.


Intervention planifiée


Claude Morrissette, quant à lui, conclut, dans un courriel échangé avec Le Devoir, et dont journaldesvoisins.com a obtenu copie: “Le public doit être informé qu’il est de plus en plus évident que le débat sur la Charte des valeurs ne fut qu’un prétexte pour la députée Mourani dans toute cette affaire et que son intervention était préparée de longue date.”


Réactions de Maria Mourani

Journaldesvoisins.com a sollicité un entretien téléphonique avec la députée d’Ahuntsic pour avoir sa version des événements et son appréciation de la lettre en question, mais a dû se contenter de recevoir un commentaire écrit, dans un courriel que lui a fait parvenir son attachée de presse:« Je tiens à rappeler que j’ai quitté le Bloc Québécois le 13 septembre dernier et que je demeure députée fédérale d’Ahuntsic jusqu’à la fin de mon mandat. Par ailleurs, j’accueille les réactions et commentaires des citoyennes et des citoyens. »

Dans le bulletin hiver 2013 qui a été distribué récemment aux résidants de son comté, Mme Mourani fait allusion à sa démission par ces propos: “Au moment où j’écris ce mot, un point est clair pour moi: je compléterai le mandat que vous m’avez donné et je continuerai à vous servir avec autant de passion et de dévouement. (…) Aussi, mon engagement politique futur sera sans doute au sein d’une formation politique qui permettra le mieux de défendre l’idée d’une identité Québécoises (sic) où tous les citoyens sont égaux et où la lutte à l’exclusion est l’une des priorités.” (Par Christiane Dupont) (2013-12-13)

Voici le texte complet de la lettre adressée à la députée d’Ahuntsic par ces militants dont plusieurs sont encore membres de l’exécutif du Bloc Québécois dans Ahuntsic.

Lettre à Maria
Mourani.


Nous nous sommes tus
pendant plus de deux mois avec une profonde
tristesse au fond du cœur.

Nous sommes tes
militants et plusieurs d’entre nous faisions partie de l’exécutif du Bloc
Québécois de la circonscription fédérale d’Ahuntsic. Le 12 septembre au soir,
lors de notre dernière réunion de l’exécutif, toi et notre président Ibrahim El
Bechara, vous annonciez votre décision de quitter le parti. Nous étions sous le
choc! Bien sûr, Daniel Paillé t’avait mise
hors du caucus, mais pourquoi as-tu alors choisi de quitter précipitamment le
parti?

Nous, nous ne sommes
que des militants, mais nous avions la conviction que nous formions, avec toi,
une équipe soudée et imbattable. Celle qui avait permis, grâce à ton travail
inlassable, ta réélection en mai 2011.

Bien sûr, nous
savons que les militants sont là, d’abord, pour faire élire leur candidat. Nous
aurions tout de même aimé que tu nous parles avant de prendre cette décision,
et même peut-être que tu nous aurais consultés.

Choqués par la
décision du Chef, tu as vu notre colère! Certains ont décidé de démissionner de
l’exécutif sur-le-champ; d’autres ont cherché à réconcilier ce qui
apparaissait, même sur le moment, irréconciliable. Mais cette démarche,
disais-tu, te mettait mal à l’aise! Tu étais déjà ailleurs, n’est-ce pas?

Nous qui
t’avons entendue maintes fois dénoncer avec fougue et intelligence que nos
droits collectifs en tant que nation ont toujours été bafoués par un
fédéralisme canadien peu soucieux de notre volonté de survivre et même de
prospérer en tant que peuple, nous sommes
un peu surpris de ta foi grandissante en les pouvoirs du fédéral et la Charte
canadienne des droits et libertés. Tu sembles trop facilement oublier la Loi
fédérale sur les mesures de guerre de 1970, le rapatriement, sans l’accord du
Québec, et le changement de la Constitution canadienne en 1982, l’échec de
l’accord du Lac Meech en 1990 et la Loi fédérale sur la clarté référendaire de
Stéphane Dion en 2000…

N’est-ce pas en
raison de cette même Charte canadienne des droits et libertés que, dernièrement
encore, la Cour suprême du Canada s’opposait à la volonté unanime de notre très
démocratique Assemblée nationale de protéger notre langue française, que toi
aussi tu chéris tant? Pourtant, notre Assemblée nationale avait balisé très
respectueusement pour la minorité anglophone la question des écoles passerelles
(Loi No 104 en juin 2002).

Le peuple du Québec,
toutes minorités incluses, n’a toujours pu compter que sur «sa» très
démocratique Assemblée nationale pour la protection de ses droits et libertés.
Tu as dit assez souvent que nous n’avions rien à attendre de bon d’Ottawa.

Tes
dernières déclarations sur l’unanimité de l’Assemblée nationale pour l’adoption
de la loi sur la nouvelle Charte des valeurs et sur le Parti Québécois qui
serait devenu un parti populiste ne te ressemblent pas.

Pourtant,
Patriote de l’année 2012, les tiens reconnaissaient clairement ton engagement
et ton travail inlassable pour le Québec et l’épanouissement de notre Nation. Tu
n’as pas le droit d’en douter. Maintenant, tu voudrais bloquer la démarche
démocratique en cours, plutôt que de participer à l’acte fondateur d’un meilleur
vivre ensemble que veut être cette nouvelle Charte des valeurs?

Nous sommes en deuil
de notre député bloquiste, nous sommes en deuil de notre Maria Mourani, notre
députée intelligente, dévouée, engagée.

Après deux mois de
silence, nous aimerions encore te dire que nous respectons ta décision, mais il
nous est difficile de nous reconnaître, de te
reconnaître, dans toutes ces déclarations assourdissantes que nous entendons de
toi. Avoue-le, tu n’as jamais eu autant de place dans les médias que depuis que
tu t’acharnes à vouloir détruire, systématiquement, tous les ponts avec ce projet
de vie que tu disais porter dans ton cœur.

Ton analyse sur la
Charte n’est pas mesurée et ne justifie certes pas tes dénonciations. Notre
peuple a été peut-être parfois trop permissif! Cette Charte sur les valeurs est
un des nombreux moyens que nous nous donnons en tant que peuple. Notre langue
française est en danger dans la grande région de Montréal. Le pays est à faire
et sa route est parsemée d’embûches. Maria, tu nous connais : crois-tu
vraiment que notre appui à la Charte est un geste d’intolérance?

Les milliers d’heures
consacrées au Bloc Québécois, à notre députée,
avaient comme objectif de nous inscrire dans le vaste mouvement national de
libération du peuple québécois. Nous croyons toujours que la population
québécoise, celle que tu disais tant chérir, a
besoin de ton apport. Si madame Fatima Houda-Pépin s’est dite d’abord
canadienne et fédéraliste, pourquoi n’as-tu pas réaffirmé que toi, tu étais
d’abord québécoise et souverainiste?

Maria, nous t’avons
toujours appuyée dans les bons comme dans les mauvais jours. Notre loyauté
était indéfectible. Maintenant que tu sembles faire un autre choix, comprends
que nous sommes encore meurtris. Dis-nous comment nous ne pourrions pas nous
sentir trahis?

De ce long parcours
fait ensemble, que reste-t-il? Notre réponse est claire, nous continuerons de
travailler pour la souveraineté du peuple québécois. Et toi que feras-tu?

Ont signé le 30 novembre 2013:

Claude Morissette et Jean Archambault,  ex-membres de l’exécutif du Bloc
Québécois d’Ahuntsic, militant de longue date dans Ahuntsic

Claude Desrosiers,  Claude Boyer, Jean Fortier, Émile Masse, Gilles Baillargeon, Houhou Ahmed Said, Pierre Paré, membres de l’exécutif du Bloc
Québécois d’Ahuntsic, militants de longue date dans Ahuntsic

Gaston Bergeron, Liette Denis, Hélène Jacob, Marcel Jacob, Jacques Chapdeleine, Andrée Desrochers, Claude Plante, Isabelle Lamarche, André Payette, Marthe Charpentier, Daniel Vinet, Danielle Lagacé, Maurice Gendron, Claude Racette, Joseph Pellerin, Antoine Ferrandez, François Marquis, François Meunier, militants de longue date au Bloc
Québécois d’Ahuntsic



____________________________________________________

______________________________________________________

Membre de la famille Rachelle-Béry
L’ancien IGA sur Fleury Est devient Aliments de santé Laurier


Photo






C’est au début février qu’ouvrira
finalement l’épicerie santé de 6000 pieds carrés qui succédera au marché
d’alimentation IGA de la Promenade Fleury, au coin de Péloquin. Il s’agira, au
Québec,  d’un deuxième Aliments de Santé Laurier, membre de la famille
Rachelle-Béry, un réseau d’épiceries de produits naturels et biologiques de
l’empire Sobeys. Le premier établissement Aliments de Santé Laurier a
 ouvert ses portes à Québec. L’enseigne extérieure du commerce doit être
installée bientôt. L’entreprise a procédé récemment à une campagne de
recrutement de personnel. Mais elle rate la lucrative période des achats des
fêtes.

Et l’intérieur?


Présentement, il est possible d’avoir
une idée de la configuration intérieure de  l’établissement, en regardant
par certaines ouvertures des larges vitrines de la façade. Ou encore, on peut
se rendre au Rachelle-Béry de la rue De Mortagne, à Boucherville, pour voir de
plus près quel  genre de commerce on retrouvera au coin de Fleury et
Péloquin. Sobeys dit proposer un nouveau concept dans le créneau des produits
naturels.

Une décision qui a déplu


Plusieurs résidants du quartier n’ont
pas apprécié la décision de la chaine alimentaire pancanadienne Sobeys de ne
pas avoir opté pour une amélioration de l’ancien IGA ou sa transformation en
une épicerie du réseau Tradition, bref de ne pas avoir maintenu une épicerie de
proximité.

Une source à  Sobeys affirme
qu’il y aura des spéciaux (il y a aura circulaire en vigueur aux deux
semaines), que les prix des produits et ceux de son café-bistro  ne seront
‘’pas plus chers qu’ailleurs’’.

Une pétition a circulé pour tenter de
faire reculer Sobeys, mais en vain. L’entreprise voulait que les clients
lorgnent ‘’naturellement’’ vers le IGA Extra situé sur la rue Millen, près du
boulevard Henri-Bourassa, où a déjà été localisé un Steinberg, à une autre
époque.

Produits bio ailleurs

Il va sans dire que la présence d’une
grande épicerie axée sur les produits biologiques pourrait nuire à des
commerces du même genre, qui ont la particularité de se retrouver dans des
établissements plus petits, avec leur côté sympathique.

Mais en général, ce genre de commerce
de moins de mille pieds carrés, comme Panier Santé, plus à l’est sur Fleury et
en place depuis 1967 (la première épicerie de produits bios dans l’île de
Montréal et, ironiquement, ex-membre du réseau Rachelle-Béry) compose avec une
clientèle qui lui est fidèle depuis belle lurette. Outre la marchandise bien
sélectionnée, on mise sur la qualité des informations transmises aux
consommateurs, friands de bio.

La première succursale Rachelle-Béry a
ouvert ses portes il y a près de 30 ans dans le Plateau. 

A travers le Québec, le réseau compte
huit épiceries avec la même dénomination et 18 boutiques situées à l’intérieur
des supermarchés IGA Extra. (Texte et photo: Alain Martineau) (2013-12-13)

______________________________

Fêtes de fin d’année…
“Pas de cadeaux pour ADM!” — Les Pollués de Montréal-Trudeau


PhotoAntoine Bécotte, Photo : jdv

À
l’occasion des fêtes de fin d’année, le groupe Les Pollués de Montréal-Trudeau n’a pas l’intention d’offrir de
présents et des compliments aux responsables du transport aérien dans la région
de Montréal. “C’est une pétition qui se retrouvera dans leur bas de laine, comme
les morceaux de charbon offerts aux enfants turbulents des siècles passés…”, a fait valoir ironiquement le président de l’organisme, Antoine Bécotte.

Une
pétition de 4 000 signatures sera déposée à la Chambre des communes en
cette fin d’année et au début de 2014 par trois députés, soit Isabelle Morin de
Notre-Dame-de-Grâce Lachine (NPD), Stéphane Dion de Saint-Laurent Cartierville (Libéral)
et Maria Mourani d’Ahuntsic (Indépendante).  

 Cette
pétition comporte trois demandes:

 §  Réviser les trajets et niveaux de vols des
avions commerciaux au-dessus de l’île de Montréal pour diminuer grandement la
pollution sonore et toute autre forme de pollution qu’ils engendrent;


§  Stipuler un véritable couvre-feu de nuit
(de 23 h à 7 h du matin) sans dérogations autres que les dangers d’écrasement
et les transports de dons d’organes;


§  Créer 2 postes au conseil d’administration
d’ADM pour des représentants de groupes de citoyens et intégrer 2 autres
citoyens au sein du comité consultatif sur le climat sonore d’ADM.


Les pollués de Montréal-Trudeau est
un regroupement arc-en-ciel ouvert à tous les citoyens de la région de Montréal
qui ont pour objectif de sensibiliser les élus de tous les paliers
au bruit incessant et infernal provoqué à toute heure de la journée et de la
nuit par les avions partant ou arrivant à l’aéroport Montréal-Trudeau et
survolant les quartiers de Montréal. Nous faisons des demandes répétées  mais jusqu’à maintenant sans succès, afin de
rencontrer les administrateurs d’Aéroport de Montréal (ADM) et d’être
représentés au sein du Comité consultatif sur le climat sonore mis sur pied par
ADM. (Par Christiane Dupont) (2013-12-13)


_______________________________

Des fissures dans un viaduc du Canadien National


Photo

Le Canadien national a dû
procéder à des travaux sur l’un de ses viaducs, forçant la fermeture d’une voie
sur une courte distance sur la rue Lajeunesse, entre les rues Port-Royal et
Louvain, non loin du métro Sauvé. La circulation doit en principe revenir à la
normale le jeudi 19 décembre.

Présentement,
une voie est fermée à la circulation automobile, de même que la piste cyclable
et le trottoir se trouvant du côté est de l’artère.

Depuis
la fin novembre, des travaux sont effectués sur une portion du viaduc, sur
Lajeunesse, et aussi près de la rue Berri, afin de corriger ‘’des problèmes de
drainage’’ aux dires du porte-parole du Canadien National, Louis-Antoine
Paquin.

En
circulant sur l’artère, on a  pu voir récemment une entreprise spécialisée
dans les réparations de fissures en train de faire des travaux et ce, pendant
plusieurs jours. Une autre équipe s’est occupée de revamper la culée, soit la
partie située sur la rive qui doit supporter le poids du  tablier.

Le
porte-parole du CN a ajouté que des travaux sur la voie ferrée seront aussi
entrepris en 2014. Il semble qu’ils n’ont rien à voir avec l’ajout du très
attendu Train de l’est, reliant Montréal et Mascouche, quelque part l’an
prochain.

La
gare Sauvé sera localisée tout près, mais à l’ouest du métro, sur la rue
Port-Royal, juste un peu au sud de la rue Sauvé, jouxtant le cimetière. (Texte et photo: Alain Martineau) (2013-12-13)


__________________________________

FAITES CONNAISSANCE AVEC…

Harout Chitilian, conseiller du district de Bordeaux-Cartierville
Ce jeune politicien polyglotte sait faire preuve d’humilité…
Mais est sans doute destiné à un brillant avenir


PhotoCrédit photo : jdv – Philippe Rachiele

Harout Chitilian est
entré en politique un peu par hasard, en juillet 2009. « Je me souviens de
la date car c’est une date importante » dit-il, sur le ton sérieux qu’on
lui connaît. « Ma photo a paru pour la première fois dans un journal
de quartier à cette date. Ça s’est fait un peu de façon spontanée. Ce n’était pas planifié et ça ne faisait pas partie de mon plan de carrière. »

 Le jeune ingénieur en
informatique/télécommunications et consultant à l’international, a été approché
par l’équipe d’Union Montréal, à l’époque. Aujourd’hui, il est prudent et
rappelle qu’il n’est resté que peu de temps avec l’équipe du maire Tremblay
avant de devenir conseiller indépendant. Il s’est donc présenté sous cette
bannière, à l’époque, dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, dans un
district qu’il connaissait bien, même s’il n’y habite pas : celui de
Bordeaux-Cartierville.

 « Quand l’occasion
s’est présentée en 2009, je me suis dit : “Pourquoi pas?”,
dit-il. « J’étais curieux de voir ce qu’était la politique et les
circonstances s’y prêtaient bien! Et surtout, c’était pour un quartier que je connaissais
très bien. J’ai grandi sur la frontière entre Bordeaux-Cartierville et
Saint-Laurent, où j’habitais. C’était un quartier d’accueil dans les années 90
quand je suis arrivée à Montréal, à l’âge de 9 ans. »

 Bordeaux-Cartierville
avant tout


Arménien d’origine
libanaise, Harout Chitilian est arrivé au Québec avec ses parents, encore
enfant. «  J’ai passé une partie de ma jeunesse et de mon adolescence ici,
dans Bordeaux-Cartierville, même au cégep, car j’ai fréquenté le cégep Bois-de-Boulogne.
Étudiant en sciences de la santé, il a bifurqué, par la suite, en génie, à
l’université, à l’École Polytechnique. « J’ai toujours étudié en
français », précise le jeune politicien polyglotte de 33 ans.

 Il ne fut pas tenté de
se présenter dans l’arrondissement de St-Laurent car, dit-il, il ne connaissait
pas autant le secteur qu’il connaît Bordeaux-Cartierville. « Un de mes
amis habitait sur Louisbourg. J’étais presque toujours rendu dans
Bordeaux-Cartierville ».

 Après une année d’études
en génie, en 2002, supputant que les emplois ne seraient pas légion, compte
tenu de l’éclatement de la bulle des technologies de l’information, Harout Chitilian envisage sérieusement
l’idée de poursuivre ses études à temps partiel et de faire un stage à plein
temps, de jour, dans son domaine au sein d’une entreprise privée. Il fait le
calcul qu’il lui sera plus facile ainsi de se trouver du travail après ses
études universitaires. En effet, il découvre que les entreprises qui embauchent
un stagiaire durant leurs études bénéficient d’avantages fiscaux intéressants,
mais que ces avantages disparaissent une fois que l’étudiant devient diplômé.

Une
bonne idée suivie par d’autres aussi!


 ll constate rapidement
toutefois que d’autres collègues étudiants, comme lui, ont la même idée…
« Mais j’ai quand même décidé vite de faire le saut », dit-il,
ajoutant : « Je ne réagis pas, je réfléchis et j’agis
rapidement! » Décrocher un stage ne fut pas une sinécure, toutefois. Il
passe 40 entrevues mais, finalement, en 2003, réussit à trouver son stage chez
Ericsson. Comme prévu, il poursuit parallèlement à temps partiel les études
pour l’obtention de son baccalauréat. Déjà, par la suite, décrocher un autre
stage sera plus facile. Cette fois, ce sera au sein d’une entreprise américaine
à l’avant-garde pour développer des réseaux de communication sur Internet.

 Il termine le
baccalauréat en 2004. Le lendemain de sa scolarité, avant même d’avoir obtenu son
diplôme, Ericsson, une entreprise suédoise, lui fait une offre qu’il accepte. Au
début, il est affecté aux équipes de développement. Mais par la suite, la
direction prend acte du fait qu’il aime interagir avec la clientèle et lui
propose un autre poste. Il participe à des séances de formation et fait même un
séjour en Suède pour apprendre les rudiments de ses tâches.

 « Ce fut une bonne
expérience! », dit-il. Par la suite, il travaille ailleurs à l’étranger,
notamment en Amérique latine (en Colombie, plus précisément), et aux
États-Unis.

« C’était bien que
j’aie une très haute tolérance à l’inconnu, dira-t-il, car les routes en
Amérique latine ne sont pas de tout repos! »



PhotoCrédit photo : jdv – Philippe Rachiele

Son
propre patron


En 2007, il quitte le
giron d’Ericsson et se lance à son propre compte. Son ancien employeur devient
vite son client. Il doit s’exiler en Italie, pour quelque temps, « un doux
exil », admet-il. « Curieusement, alors que j’ai appris l’espagnol,
dit-il, je n’ai pas appris beaucoup d’italien! »  

En 2008 et 2009, Harout
Chitilian était au Québec et tout en travaillant pour son propre compte,
regardait attentivement ce qui se passait autour de lui. Quand il se présente
en politique, dit-il, je n’ai pas eu le choix de m’informer des choix
questionnables qui avaient été faits par l’administration précédente.
« Nous avons été les boucs-émissaires de ces choix questionnables ».

Il croit que les
citoyens sont capables de faire la part des choses et qu’ils ne portent pas de
jugement sans avoir réfléchi à la question. « Je n’avais rien à faire avec
ce qui s’est passé, même si j’ai été avec le parti du maire Tremblay pendant un
bref moment », précise-t-il.

Réservé,
pas rébarbatif…


Tout en disant qu’il
laisse plutôt aux autre le soin de le décrire, Harout Chitilian se voit comme une
personne relativement généreuse, pas sur l’aspect financier, mais plutôt au
sens où il a toujours du temps pour écouter les autres, proches ou résidants de
son district. Il peut paraître distant, croit-il, mais c’est avant tout parce
qu’il est réservé, à première vue. Le fait qu’il soit très grand (6 pieds 3
pouces), qu’il ait des gènes arméniens, ait des traits foncés, les cheveux
foncés n’aident peut-être pas, dit-il à la blague. Mais quand on apprend à le
connaître, il est perçu comme quelqu’un de très accessible et chaleureux. « Je
ne suis pas toujours souriant! Je n’ai pas un faux sourire collé en
permanence », objecte-t-il

« Je suis toujours
optimiste. Je ne me laisse pas abattre par quoi que ce soit. Même s’il y a des
gens qui disent « on  a fait de
notre mieux », moi je veux toujours viser plus haut…et surtout,
collectivement », lance-t-il. « Je hais les demi-mesures! Je veux
qu’on vise l’excellence »

Il a pratiqué des sports
d’équipe au niveau collégial, notamment le basket, mais sa taille est
dépassée par ceux qui continuent de grandir… « Moi j’ai arrêté de grandir
et d’autres ont continué de grandir, donc j’étais trop petit! (même à 6 pieds
trois pouces!) » À cause de cette différence de taille avec les extrêmement
grands, il raconte en riant : «  J’en ai mangé des coups de coude
dans le visage. J’ai cassé mon nez trois fois. » Autre activité sportive
qu’il a pratiqué : le water-polo. Encore aujourd’hui, pour se détendre il
pratique la natation plusieurs fois par semaine, peut-être moins durant la
campagne électorale et en début de mandat. « J’ouvre la piscine avec le
concierge du condo où j’habite tous les matins à 7 heures, quand il n’y pas
personne », dit-il en souriant.

Des
responsabilités grandissantes


Si son dernier mandat
l’a vu présider aux destinées du conseil municipal, celui-ci le verra jouer le
rôle de vice-président du comité exécutif. « Mais ma responsabilité la
plus importante, tient-il à préciser, c’est celle de conseiller de mon district.
Je tiens à commencer avec ça. »

Soulignant qu’il a pleinement
apprivoisé les efforts et le temps requis pour être un bon conseiller dans son
premier mandat, il sait le temps qu’il doit consacrer aux résidants
de son district pour être présent. « Je n’ai pas l’intention de négocier
sur cet effort critique et nécessaire pour être un bon conseiller »,
dit-il.

Actuellement, étant un
« gars de système, un ingénieur » rappelle-t-il, il est à mesurer le temps
qu’il estimera nécessaire pour être aussi un bon membre de l’exécutif et
surtout pour remplir pleinement son mandat à l’hôtel de ville. Certes, il aura
de l’aide. « Mais, dit-il, les gens se sont habitués à m’appeler
directement sur mon cellulaire. Parfois, ils m’appellent même le samedi et le
dimanche. On ne changera pas les habitudes! Mais par la suite, dans
l’organisation du travail, Vanna prendra la relève », ajoute-t-il.

Le fait d’être membre du
comité exécutif et d’en être un des vice-présidents implique d’autres
responsabilités au-delà des dossiers spécifiques qui lui ont été confiés,
reconnaît-il. « Je dois, outre mes propres dossiers, avoir une
connaissance approfondie de tout ce qui se passe car techniquement un vice-président
doit pouvoir remplacer le président si nécessaire. Il doit donc connaître les dossiers
des finances, de l’administration, les dossiers prioritaires, les dossiers gouvernementaux,
celui du Capital humain », énumère-t-il.
 

Au chapitre des dossiers
spécifiques et du dossier jeunesse que le premier magistrat lui a confié par la
suite, il est responsable du dossier des réformes administratives, de la
gestion opérationnelle des technologies de l’information (TI) au niveau de la
Direction des TI et du projet de Ville intelligente : « Un projet
fédérateur, qui va aller au-delà de la Direction des TI, mais inclus plusieurs
directions de la Ville de Montréal ainsi que plusieurs acteurs montréalais ».
 

Déjà quelques semaines après
sa nomination, il a été aspiré par une multitude de rencontres. Partageant la vice-présidence
avec la mairesse de l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc Extension, Anie Samson (les deux postes de vice-président sont prévus par
la loi, précise-t-il), il prend la mesure de la tâche énorme qui l’attend au cours
des prochaines quatre années.

Présent
et avenir


Jeune marié qui n’ a pas
d’enfant –« pas encore », précise-t-il—pour se détendre, outre la natation,
il aime bien la lecture, notamment les récits historiques, les biograhies et les
magazines spécialisés comme Foreign policy.

« J’aime bien
regarder la télé mais pas quelque chose à suivre… » dit-il. « Quand
vous dites 19-2 et La Galère, je sais pas de quoi vous parlez! Même chose du
côté américain », précise-t-il. Mais il aime bien écouter le hockey, les
sports, surtout le football européen, le samedi matin. Il aime aussi beaucoup l’art
visuel et apprécie visiter les musées des pays qu’il visite.

Le voyage fait en France,
au printemps dernier, alors qu’il était l’invité du gouvernement français dans le
cadre d’un programme d’excellence pour « les personnalités d’avenir »
 lui a permis de visiter le Louvre et le
musée du quai d’Orsay, ce qu’il a particulièrement apprécié. « Bien que cela
ait été un voyage d’étude, j’ai été comblé par tout ce que j’ai pu voir de beau
et d’historique », précise-t-il.

Bref, Harout Chitilian est
un jeune politicien sérieux, sans doute appelé à de grandes réalisations, mais qui,
pour l’instant, ne veut pas négliger ses commettants du district de Bordeaux-Cartierville,
loin s’en faut! (Par Christiane Dupont) (2013-12-13)

___________________________________________________________________________



PUBLICITÉ

_______________________________________________________
Le 8 décembre, Évangéline Bastien a fêté ses 100 ans!
Résidante du Sault-au-Récollet, elle est née en 1913…


PhotoÉvangéline Bastien, centenaire


Mme Évangéline Bastien, résidante
du Sault-au-Récollet, célébrait son 100e anniversaire le dimanche 8 décembre
dernier.

Évangéline
Bastien a eu sept enfants et de nombreux petits-enfants.

Les
fondateurs, les membres du conseil d’administration et du comité de rédaction,
les artisans et les nombreux bénévoles de journaldesvoisins.com
lui offrent leurs vœux les plus
sincères.

Née
le 8 décembre 1913, alors que Montréal, et le quartier, avaient un tout autre
visage, Mme Bastien est sûrement une des doyennes de l’arrondissement! Merci à
son fils Pierre, également résidant d’Ahuntsic, qui nous a informés de
l’événement! (Par Christiane Dupont) (2013-12-13)


______________________________
Pour financer le voyage à Toronto des élèves de sixième année…
Succès-bouffe à l’école Louis-Colin


Photo

Le traditionnel buffet international
de l’école Louis-Colin, pour financer le projet annuel de voyage à Toronto, a de
nouveau connu un vif succès cette année et ce, tant sur les plans gastronomique
que financier.

Des parents, des élèves du cours
d’anglais intensif de sixième année, et des enseignants de l’école primaire de
la rue Olympia, dans Ahuntsic, organisaient, comme à chaque année, la campagne
de financement à divers volets afin de pouvoir alléger les coûts du voyage
prévu pour juin 2014.

Un peu de tout pour pas cher!


Pour huit dollars, le billet d’entrée
donnait droit de goûter, vendredi dernier, à une multitude de plats allant du
couscous aux rouleaux impériaux, en passant par des pizzas de tous genres ou de
la soupe froide à la tomate sans oublier les nombreux desserts.

Les dégustateurs n’ont pas tari
d’éloges à l’endroit de la vingtaine de parents qui ont mis la main à la pâte
pour faire de cet événement un autre grand succès.

Les recettes de ce « souper »
hors de l’ordinaire, ainsi que celles provenant de la vente de billets de
tirage (plusieurs commerçants du quartier et même des parents ont offert des
cadeaux comme des billets pour un match du Canadien) et d’un week-end d’aide à
l’emballage dans un grand marché d’alimentation permettront à chaque jeune voyageur de payer  200 $ plutôt que 380$ le coût de ce voyage de trois jours.

Outre la préparation des savoureux
petits plats à déguster, des parents ont aussi participé à la collecte des
commandites, la réservation des réchauds ou l’aménagement de la salle.

Pas pour Rob Ford…

Alors qu’ils seront sur le point de
dire adieu au primaire, les élèves du cours d’anglais auront l’occasion
de s’exercer un peu à la langue de Shakespeare quand ils visiteront la ville dont
on a surtout entendu parler en raison des frasques de son maire Rob Ford, au
cours des derniers mois.

 « On terminera l’année en
beauté »,  a indiqué Lucie Asselin,  enseignante
 (français, mathématiques, sciences et éthique) à l’issue de l’événement.
‘’Ce sera un beau voyage pour se dire un dernier au revoir’’, de conclure Mme
Asselin qui en était à son septième buffet à Louis-Colin. (Texte et photo: Alain  Martineau) (2013-12-13)


_________________________________
Décoration de sapins sur Fleury Ouest
L’école Ahuntsic répond à l’appel !


Photo

Les écoliers du quartier ont été mis à contribution pour décorer les conifères installés sur Fleury Ouest pour la période des Fêtes.

Les élèves de l’école Ahuntsic ont fait preuve d’imagination.

Ils ont entouré certains arbres de grandes foulards tricotés et ont déposé au bout des branches des disques d’ordinateur attachés avec un joli ruban rouge.

Les arbres ainsi décorés n’ont pas manqué de retenir l’attention des promeneurs.

En outre, l’affiche bien placée nous rappelle lequel des établissements scolaires du quartier a répondu à l’appel de l’Association des gens d’affaires de Fleury Ouest.

Une belle initiative!
(Par Christiane Dupont) (2012-12-13)

_________________________________________________________________________

Du sucre en poudre éparpillé parmi le sapinage du quartier…


Photo

La saison froide comporte aussi ses charmes… Et quand elle commence, risque de nous faire rêver –si nous n’avons pas à sortir et à rouler suite aux précipitations… Ce fut le cas ici! Notre photographe a croqué cette scène de Mère nature sous la neige, une nature saupoudrée de blanc, comme si c’était du sucre en poudre… Crédit photo : jdv – Élaine Bissonnette

_______________________________________________________
Un terrain déjà en préparation, coin Meilleur et Port-Royal
Hydro-Québec n’attend pas la décision du Ministre pour le début des travaux entourant la rénovation du Poste Fleury, invoquant pour cela des raisons impératives ayant trait à la sécurité

Alors que journaldesvoisins.com constatait et s’étonnait que des travaux aient déjà commencé à proximité du poste Fleury d’Hydro-Québec, à l’intersection des rues Port-Royal et Meilleur, et cela avant même que le BAPE et le ministère de l’Environnement n’aient donné leur aval aux travaux, Hydro-Québec nous transmettait la réponse suivante:

“Hydro-Québec Équipement est propriétaire du bâtiment en question depuis le mois de mai 2013. Depuis son acquisition, le bâtiment devenu vacant a fait l’objet de nombreuses infractions d’accès et des déversements de déchets de toutes sortes à la cour arrière. De plus, il était devenu un lieu de stationnement de véhicules personnels où des gens passaient la nuit. C’est donc pour ces raisons de sécurité qu’Hydro-Québec a jugé nécessaire de démolir ce bâtiment.”

Journaldesvoisins.com comprend ces raisons, mais se questionne. Maintenant que le bâtiment a été démoli, pourquoi y a-t-il encore des travaux nécessitant trois pelles mécaniques? (Par Christiane Dupont) (2013-12-13)

Photo prise alors qu’un camion marqué “décontamination” était à proximité de l’immeuble acheté

Photo prise après démolition de l’immeuble
Crédits photo : jdv – Philippe Rachiele (2013-12-11)

 

__________________________________________________________________________


Le MCCQ soutient financièrement votre journal communautaire
Les fondateurs de journaldesvoisins.com reçoivent une subvention du MCCQ par l’entremise de la députée de Crémazie


PhotoLa Ministre Diane De Courcy, Philippe Rachiele et Christiane Dupont (Crédit-photo: Élaine Bissonnette, jdv)

C’est la députée de Crémazie, ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, Diane De Courcy, qui a officialisé l’octroi d’une aide financière de plus de 13 000 $ par le ministre de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ), Maka Kotto, dans le cadre du Programme d’aide financière au fonctionnement des médias communautaires, à journaldesvoisins.com, pour l’année 2013.

Devant ses bureaux sur la Promenade Fleury, jeudi 12 décembre, par une froide journée d’hiver, la Ministre et députée de Crémazie s’est dite heureuse de transmettre la bonne nouvelle de l’octroi de l’aide financière aux fondateurs du journal et les a félicités pour le succès avéré du média hebdomadaire en ligne (1300 abonnés/semaine/3000 lecteurs/semaine) et bimestriel papier dont le tirage est maintenant de 22 100 exemplaires.
La présidente du conseil d’administration du journaldesvoisins.com, Diane Viens, devait être présente mais a eu un empêchement.

Journaldesvoisins.com est le seul journal communautaire d’Ahuntsic-Cartierville, (Par Christiane Dupont) (2013-12-13)



__________________________________________________________________________

_______________________________________________________
Marché de Noël à l’école Ahuntsic
La Fondation de l’école garnit ses goussets grâce à l’activité


PhotoFanie Grégoire, artiste, une des organisatrices.

Différents artisans ont réservé des tables au Marché de Noël organisé par la Fondation de l’école Ahuntsic, vendredi dernier.
Ces artisans ont vendu cartes, bijoux, lingerie fine, produits gastronomiques du terroir, artilcles de bébé et autres.

Les profits de la vente des tables permettront à la Fondation de l’école Ahuntsic d’organiser des activités ou d’acheter de l’équipement supplémentaire dont pourront bénéficier les écoliers de l’établissement scolaire.
(Par Christiane Dupont) (2013-12-13)

Cliquez ICI pour voir d’autres photos du marché de Noël
_________________________________________________________________________

L’AGAAC souligne la période des Fêtes par un petit-déjeuner


Photo

Le petit-déjeuner de Noël de l’association des gens d’affaires d’Ahuntsic-Cartierville (AGAAC) a eu lieu le 11 décembre dernier à la Corbeille Bordeaux-Cartierville. Sur la photo, on aperçoit Michel Hamel, vice-président, s’adressant à une partie des membres présents. (Crédit photo : jdv – Philippe Rachiele)
______________________________________________

TC Media achète tous les hebdos de Quebecor

Nous apprenions, cette semaine, que la division Sun Media (Quebecor) avait vendu ses 74 hebdos en région à Transcontinental Média. Pour l’instant, TC Média ne prévoit pas fermer ou regrouper certains doublons sur un même territoire, à la suite de cette transaction dont plusieurs nouveaux ont été mis sur pied par Quebecor qui sont situés en Montérégie, dans Lanaudière, dans les Laurentides, en Mauricie et dans le Centre-du-Québec. Ce sont 600 employés de Quebecor qui s’ajouteront aux 1000 de TC Média. Le Bureau de la concurrence doit toutefois examiner la transacton.

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) et le gouvernement du Québec se sont dits inquiets de la transaction. Il faudra voir la suite des événements, mais le bureau du ministre de la Culture et des Communications, a laissé savoir qu’il était préoccupé par cette nouvelle car cela “ne contribuait pas à accroître la diversité de l’information”.  (Par Christiane Dupont) (2013-12-13)

____________________________________________

Contes du Temps des Fêtes de journaldesvoisins.com
Les membres du jury sont au travail!


Photo

Les trois membres du jury des Contes du Temps des Fêtes de journaldesvoisins.com sont au travail!

Il s’agit de Mesdames Mélanie Meloche-Holubowski, résidante et journaliste, également collaboratrice à journaldesvoisins.com; France Brochu, coordonnatrice à Entraide Ahuntsic-Nord; et Monsieur Pascal Lapointe, rédacteur en chef Agence Science-Presse/Les débrouillards, membre du conseil d’administration de journaldesvoisins.com.

Voici les titres des sept contes que journaldesvoisins.com a reçus:

Catégorie
adultes
 : Conte
pour Monica; Coup de foudre en décembre;  Flocon et Fleurimon; Les crampons de Noël.

Catégorie
enfants
 : 

Noël
à Ahuntsic; Les rennes et le père Noël sont très gourmands; Le lutin isolé.

Les noms des gagnants vous seront communiqués vendredi prochain, dans nos Actualités. Le gagnants de la catégorie “adultes” méritera un certificat-cadeau de 50 $ et le gagnant de la catégorie “enfants” méritera un petit panier cadeau avec friandises et fruits de saison, les deux gracieuseté de Provigo Michel Ricard, du boulevard Saint-Laurent, que nous remercions! (Par Christiane Dupont) (2013-12-13)

__________________________________________________________________________





 

___________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com, version Est et version Ouest
Où se procurer le journal papier si vous n’avez pas de boîte aux lettres ….


PhotoMarguerite Latour, dans la nouvelle chronique “Nos aînés actifs”

Les deux versions papier de votre journal bimestriel, journaldesvoisins.com, Est et Ouest, sont désormais disponibles. Les camelots ont commencé à en faire la livraison et la distribution porte-à-porte devrait se terminer ce dimanche.

Si toutefois vous n’avez pas de boîte aux lettres extérieure, ou si vous habitez en logement et que les camelots n’ont pas accès à votre foyer, vous pouvez vous procurer un exemplaire dans quelques commerces de la rue Fleury, ou encore au Centre communautaire de la rue Laverdure ou à la bibliothèque Ahuntsic.
Vous pouvez également vous abonner pour l’année, moyennant des frais annuels de 20$, en nous faisant parvenir vos nom et prénom, votre adresse postale, ainsi qu’un chèque libellé à l’ordre de journaldesvoisins.com. Vous recevrez ainsi votre journal par la poste. Bonne lecture!

P.S.: Prenez note que journaldesvoisins.com a malencontreusement omis d’ajouter le nom d’une de nos collaboratrices, très appréciée, dans la cartouche de sa version papier, en page 2. Il s’agit de Sandrine Dussart, musicienne et réalisatrice de talent, bien connue dans Ahuntsic Ouest. Nous nous en excusons.  C’est d’ailleurs Sandrine qui signe la nouvelle chronique “Nos aînés actifs”.
(Par Christiane Dupont) (2013-12-13)

___________________________________________________________________________

BRÈVES…..BRÈVES….BRÈVES….BRÈVES…..BRÈVES….BRÈVES


PhotoCrédit photo : Bureau de Diane de Courcy

La députée d’Ahuntsic Maria Mourani vous invite à venir
déposer à son bureau (9880, rue Clark, bureau 100) vos denrées et jouets, le
vendredi 13 décembre de 10 h à 19 h, dans le cadre de sa grande collecte
annuelle au profit du Service de nutrition et d’action communautaire (SNAC) et
de la Corbeille Bordeaux-Cartierville. 
Cueillette disponible si vous ne pouvez vous déplacer.  Renseignements : 514 383-3709.  Des récipients pour accueillir les piles et cartouches d’encre
ont été installés dans les églises St-André, St-Jude et St-Isaac-Jogues dans le
cadre du programme « églises vertes». 
Les ordinateurs sont également cueillis sur rendez-vous.  Renseignements : 438 765-0364. Le Collège Ahuntsic a honoré ses 1 574 finissants et
finissantes de 2012-2013, parmi lesquels 618 diplômes préuniversitaires et 956
diplômes techniques.  Une des diplomées, Évelyne
Lecavalier-Hurtubise, du programme de Sciences de la santé et de la vie – est lauréate
2013 de la médaille du Gouverneur général du Canada avec une moyenne générale
de 98,41 %. 

Rosalie Cadron-Jetté
, fondatrice des Sœurs de la
Miséricorde, a été déclarée vénérable par le pape François 1er, le 8
décembre dernier.  Le Musée des Sœurs de
la Miséricorde est situé dans Cartierville. Le lancement de l’ouvrage Le Petit Rédac à la bibliothèque
du Collège Ahuntsic a eu lieu le 5 décembre dernier devant une centaine de
personnes.  Quatre enseignantes du
Collège sont les auteures de cette deuxième édition du Petit Rédac, qui est un
ouvrage de référence et qui a pour but de rappeler aux étudiants les grandes
étapes de l’élaboration d’un travail.  La CDEC Ahuntsic-Cartierville octroi un prêt
de 5000$ afin d’aider au démarrage et consolider le fond de roulement de l’Agence
Webdiffusion, un service de communications novateur.  L’entreprise a ouvert ses
portes en juin dernier sur notre territoire et se spécialise
dans la production et diffusion d’événements en direct sur le Web et est conçue
pour la nouvelle génération d’ordinateurs mobiles et d’écrans haute définition.  

Plus de 75 sapins ont été vendus le 6 et 7 décembre dernier lors
de la vente au profit du SNAC organisée par la députée Diane De Courcy.  Lundi, le 16 décembre, dans le cadre
de la première journée du Magasin-Partage de Noël, Mme De Courcy et son équipe
seront présents toute la journée afin de donner un coup de main à la
distribution des denrées. C’est à cette occasion que sera dévoilé le montant
amassé lors de la vente de sapins.  Le futur parc au coin des rues Chabanel et Esplanade est en
voie d’être créé et on sollicite vos suggestions.  Répondez à la question « Je passerai du temps
ici si…» à l’adresse courriel esplanade.chabanel@ville.montreal.qc.ca.  Ville en vert vous propose un atelier de purée pour
bébé  le mardi 17 décembre à la maison des
parents de Bordeaux-Cartierville de 10 h 30 à 11 h 30 pour parents et enfants
de 0 à 24 mois avec  une nutritionniste.  Inscriptions : 514 745-1144.  Bénévoles recherchés pour le recensement des oiseaux de Noël Audubon avec le Club d’ornithologie Ahuntsic le 14 décembre.  Renseignements : 438 338-4138.  La  réunion du conseil d’arrondissement aura lieu le lundi 9 février, à 19 heures, à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions, pour vous inscrire. POUR LIRE L’ORDRE DU JOUR DE LA RÉUNION, cliquez ici. (Par Philippe Rachiele et Christiane Dupont) (2013-12-13)

__________________________________________________________________


QUOI FAIRE ?


Photo

FAMILLES

Sortie chic en famille – Théâtre acrobatique pour les 10
ans et plus, le 21 décembre à 19 h.  Une
femme portée par la tempête trouve refuge sur un banc au milieu d’un parc.  Elle a tout quitté et rêve d’une vie
meilleure.  Elle cherche à entrer en
contact avec les gens qui passent dans l’espoir de retrouver des traces de ce
qu’elle a perdu.  Son regard croisera
celui d’une jeune fille qui fuit elle aussi. 
À la maison de la culture. 
Laissez-passer nécessaires.
ADULTES
Concert de l’ensemble Vocal Carpe Diem, chorale établie dans Ahuntsic depuis plus de dix ans.  En cette saison de festivités, vous êtes conviés à un concert où Aladin, Le Roi Lion, Ariel et plusieurs autres sauront vous charmer avec leurs belles mélodies.  Le concert aura lieu le 15 décembre prochain à 13 et 16 heures à l’école Mont-de-La Salle. Information : info@ensemblevocalcarpediem.com.
Au Brûloir:   Tremblay, chanson francophone, vendredi 18 décembre, 20 h ; 343, rue Fleury Ouest; Rens.: 514 508-2888.
Concert au bout du monde avec le trio Vishten qui présente des musiques originales et traditionnelles, acadiennes et celtiques de leur quatrième album Mosaïk, le samedi 14 décembre à 20 h à la Maison de la culture.  Laissez-passer nécessaire. (Par Philippe Rachiele et Christiane Dupont) (2013-12-13)

___________________________________________________________________________


Dernière semaine! Tirage de Noël de journaldesvoisins.com
Déposez votre coupon chez Chocolaterie Bonneau, sur FLO
ou à la Lingerie des Petits, sur la Promenade Fleury
 .Il vous reste une semaine pour déposer vos coupons dans les boîtes prévues à cet effet (le gong sonnera samedi 21, 17 h)


Photo

Comme l’année dernière,  alors qu’il avait fait deux heureux/heureuses, journaldesvoisins.com vous invite à participer à son tirage de Noël!
Remplissez l
e coupon (voir plus bas) et déposez-le dans la boîte de Noël qui sera sur le comptoir de la Chocolaterie Bonneau, à partir du dimanche 1er décembre prochain, ainsi qu’à la Lingerie des petits, sur la Promenade Fleury.

Cette année, nous n’acceptons pas de participation par courriel; seulement les coupons déposés dans la boîte.

À gagner, cette année: savoureuses conserves maison, petits plats cuisinés, douceurs et sucreries gracieusement fournis par les commerçants du quartier, autant de Fleury Ouest, que de la Promenade Fleury, ou du boulevard Henri-Bourassa. De quoi réchauffer bien des petits cœurs durant cette saison particulièrement festive qu’est la période des fêtes de Noël et du Nouvel An!


Aussi: un panier semblable sera remis à la Société Saint-Vincent-de-Paul pour être donné à une famille qui a particulièrement besoin de douceurs cette année, en cette période des Fêtes, pour des raisons particulières. (Par Christiane Dupont) (2013-12-13)

——————————————————————————————————————-
TIRAGE DE NOÊL de journaldesvoisins.com

(Le tirage aura lieu le dimanche 22 décembre à la Chocolaterie Bonneau, à 15 heures).

Nom:————————————————————–

Prénom:———————————————————–

Adresse:———————————————————–

Adresse courriel, le cas échéant:———————————

Numéro de téléphone:—————————————————–

Coupon à déposer dans la Boîte de Noël de journaldesvoisins.com
de la Chocolaterie Bonneau,
au 69, rue Fleury Ouest
(Tél. : 514 419-7892)

* Il n’est pas nécessaire d’imprimer ce coupon.  Écrivez les renseignements demandés sur un bout de papier (de grandeur similaire) et déposez-le dans la boîte à la Chocolaterie.
———————————————————————————————————————



_________________________________________________________________________

Vous avez manqué les précédentes Actualités?

Allez sur «Archives – Actualités» tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

_________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com, c’est…

·        
1 386 abonnés à nos Actualités hebdomadaires sur Internet

.
        22 100 exemplaires de notre bimestriel papier

·        
Plus de 2 752 visiteurs hebdomadaires sur notre site

·        
150 membres de l’OBNL journaldesvoisins.com

·         504 abonnés Facebook

·         204 abonnés Twitter

·        
9 membres au conseil d’administration

·        
11 membres au comité de rédaction

·        
4 journalistes bénévoles

·        
10 chroniqueurs invités

·        
5 chroniqueurs

·        
5 comités et responsables de comités

·        
16 bénévoles pour la distribution, lorsque nécessaire

·        
2 versions papier, pour Ahuntsic Ouest, et Ahuntsic Est

·        
6 numéros papier par année

·        
52 semaines d’Actualités par année sur Internet

·        
1 siège social dans Ahuntsic

·        
2 membres fondateurs, résidants d’Ahuntsic depuis 25 ans

Bref, toute une communauté, la vôtre!
UN VRAI JOURNAL COMMUNAUTAIRE!

_________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com et ses artisans sont membres de:


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ
________________________________________________________________________

Photo

22 100 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires