Les Actualités du 14 novembre 2014

Du nouveau au parc de la rue Stanley
«Le Rocket» est finalement le gardien des lieux


Photo

La nouvelle affiche (cliquez sur la photo pour lire le texte de la pancarte) (Photo : Philippe Rachiele)
L’arrondissement
Ahuntsic-Cartierville a finalement modifié l’affiche « Parc Stanley »
qui subsistait depuis des années au parc de la rue Stanley, alors qu’il était
devenu le parc Maurice-Richard.


Journaldesvoisins.com en avait parlé cet été, puis cet
automne, au moment où les Braves d’Ahuntsic songeaient à proposer  à l’arrondissement — de concert avec la
députée Maria Mourani–,  de renommer
l’aréna Ahuntsic, rue St-Hubert, aréna Maurice-Richard.

À peu près au même
moment, la saga du pont Champlain-Maurice-Richard a enflammé les réseaux
sociaux et semé la controverse auprès du public. Dans la foulée, le Journal de
Montréal a cité la découverte qu’avait fait journaldesvoisins.com, soulignant « l’affaire du parc Maurice-Richard-encore-appelé-parc-Stanley-onze-ans-plus-tard »,
d’abord par un article de Marc De Foy, dans le cahier des sports, puis par un
article de la journaliste Ameli Pineda, mercredi 12, dans lequel le maire
Coderre était cité qui disait que ce malentendu serait bientôt chose du passé.

Le jour même de ce
dernier article, l’arrondissement annonçait à journaldesvoisins.com que le parc était maintenant bel et bien
nommé « Parc Maurice-Richard » puisque l’affiche avait été remplacée.
Rappelons que le parc au nom du célèbre joueur de hockey est situé non loin de
la résidence où il habitait, à l’époque.
(Par Christiane Dupont) (2014-11-13)

________________________________________________________

Résolution d’appui du conseil d’arrondissement à la CDEC
Ordures, résidus verts, trottoirs, pacte fiscal
La conseillère de Sault-au-Récollet, Lorraine Pagé, est nommée mairesse suppléante mais les élus 
« oublient » de la féliciter pour sa victoire compte tenu de l’annulation du recours judiciaire


PhotoJanine Renaud (photo: P. Rachiele)

« Je suis étonnée de voir que vous n’avez pas souligné que Mme Pagé peut enfin respirer! », s’est exclamée Janine Renaud, résidante d’Ahuntsic-Cartierville, une des dernières à s’adresser aux élus à la période de questions qui précède la séance du conseil lors de chaque réunion.

En effet, et malgré le fait que la conseillère du district du Sault-au-Récollet était nommée mairesse suppléante pour le mois de décembre, ce soir-là, aucun des autres élus n’a souligné sa victoire bien réelle, compte tenu du désistement récent de la candidate Nathalie Hotte de l’équipe Denis Coderre dans la contestation du recomptage judiciaire en cour supérieure. N’eût été de Mme Renaud, personne n’aurait pipé mot, lors de cette soirée. À la suite de l’intervention de Mme Renaud, le maire Gagnier a offert de timides félicitations à Mme Pagé.

Au menu des questions des résidants ce soir-là, divers dossiers ont retenu l’attention. Notons l’inquiétude d’une résidante concernant le bannissement futur des sacs de plastique tel qu’invoqué il y a quelques jours par le maire Coderre (voir autre texte plus bas); les contrats très lucratifs donnés au Groupe Hexagone et à Gescar pour la reconstruction de trottoirs et de bordures dans l’arrondissement; la collecte des feuilles et des résidus verts qui ne semblent pas être égale d’un district à l’autre, et même d’une rue à l’autre.

Pour les jeunes

Au chapitre des décisions prises par le conseil d’arrondissement au cours de la séance, soulignons  que l’octroi d’ un soutien financier de 70 000 $ pour prévenir l’adhésion aux gangs de rue. Les membres du conseil ont approuvé des conventions avec différents organismes dont Rue Action Prévention Jeunesse (RAP JEUNESSE), Maison des Jeunes Bordeaux-Cartierville (MDJBC) et Centre des Jeunes Saint-Sulpice (CJSS). Parmi les actions réalisées, notons le travail de rue et de milieu. La présence soutenue sur le « terrain » permet de rejoindre et de créer des liens significatifs auprès des adolescents et des jeunes adultes (13-25 ans) vulnérables, gravitant en périphérie des gangs de rue ou à risque d’y adhérer;

Une aide financière à Cité Historia 

Cité Historia est un organisme à but non lucratif créé en 1991 sous le nom de Corporation de la maison du Pressoir. L’organisme s’est récemment adressé à l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville afin d’obtenir un soutien financier 
ponctuel de 20 000 $ pour lui
permettre d’équilibrer son budget de fonctionnement et poursuivre ses
activités.


Ahuntsic en devenir

Les élus de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville ont autorisé l’octroi d’une contribution financière de 3000 $ à Solidarité Ahuntsic pour l’organisation du forum Ahuntsic en devenir 2014 qui se tiendra le 22 novembre 2014, de 8 h 30 à 15 h 30, au Collège Ahuntsic. Le forum Ahuntsic en devenir est une activité organisée par Solidarité Ahuntsic, et appuyée par le Comité des ambassadeurs mis sur pied pour l’occasion, dans le but de faire le point sur les réalisations du plan stratégique 2009-2019 de développement social du quartier.

Résolution d’appui aux CDEC

Les élus ont résolu de voter une résolution dans le but d’appuyer la CDEC du territoire et les CDEC de Montréal qui subissent une baisse importante de leur budget. Ils ont résolu de demander au gouvernement d’analyser le mandat des CDEC. Bien qu’elle soit demeurée solidaire de ses collègues, la conseillère du district d’Ahuntsic, Émilie Thuillier, a trouvé que la résolution d’appui aux CDEC était un peu timide.. (Par Christiane Dupont, en collaboration avec le service des Communications de l’arrondissement) (2014-11-14)

Cliquez ici pour voir d’autres photos du conseil

 _____________________________________________________________________


Assemblée générale de transition FLO/Quartier Fleury Ouest
Naissance de la SDC Quartier Fleury Ouest


Photo

Le nouveau conseil d’administration de la SDC Quartier Fleury Ouest (Photo : Marie Bouchard avec le cellulaire d’Émilie Thuillier)
La transition entre l’Association des gens d’affaires de
Fleury Ouest (FLO) et la Société de développement commercial (SDC) Quartier
Fleury Ouest s’est entamée cette semaine avec l’assemblée générale de
constitution de la SDC, mardi 11 novembre. À l’issue de cette soirée, sept
membres ont été élus pour le nouveau conseil d’administration de Quartier
Fleury Ouest.


Au terme du scrutin, le C. A. de Quartier Fleury Ouest
compte désormais comme présidente Maude Théroux-Séguin, du restaurant Les
Cavistes. Les six autres membres élus sont: Audrée Des-Roches-Hétu
(vice-présidente), Éric Poulin (trésorier) Annamaria Mazzucco, (secrétaire) et
enfin Annick Dufresne, Isabelle Hébert et Jean Gauthier,
tous trois élus administrateurs.

«On se retrouve avec un beau conseil d’administration. Il
y a une belle diversité et comme un vent de fraîcheur avec des nouveaux, et en
même temps il y a comme un vent d’expérience parce qu’il y a des gens qui siègent
au conseil d’administration de FLO présentement qui ont été élus pour le
nouveau conseil de la SDC. Et il y a trois nouveaux membres», a fait valoir en
entrevue au journaldesvoisins.com,
Marie Bouchard, membre du comité de transition pour FLO.

Rayonnement à
suivre !


«On a vraiment eu une assemblée générale avec un taux de
participation élevé, qui marque finalement le pas à la nouvelle SDC. Je pense
que le message a été clair. Les gens sont venus, ils voulaient vraiment élire
un C. A. en bonne et due forme et ils se sont dotés d’un C.  A. fort. Je pense que
tout le monde veut que ça se poursuive, que ça continue, qu’il y ait un plus
grand rayonnement de Fleury Ouest à l’échelle de Montréal et même au-delà » a  mis en évidence Mme Bouchard.

« Ensemble, nous allons travailler très fort pour
rendre la rue toujours plus accueillante et augmenter l’achalandage sur
l’artère. Avec un budget quatre fois plus gros et des ressources pour soutenir
le C. A., nous allons poursuivre le travail qui a été fait par FLO et faire
connaître l’ensemble des commerces ici et à l’extérieur du quartier» a souligné
pour sa part le soir de son élection la nouvelle présidente du C. A.,  Maude Théroux-Séguin.

Au cours de cette AG, le budget de la nouvelle SDC a été
adopté tel que proposé avec des revenus de 115 000 $ et une cotisation
annuelle fixée à 500 $ par membre. Un huitième membre sera coopté lors d’une
prochaine réunion du C. A., tandis que le neuvième et dernier membre sera
désigné par le conseil d’arrondissement. À noter que FLO est encore existante
officiellement jusqu’au 31 décembre 2014, avant que Quartier Fleury Ouest ne
prenne le relais au 1er janvier 2015. (Par
Rabéa Kabbaj ) (2014-11-14)

________________________________________________________________________
 

Accroissement des vols internationaux à Montréal
Report des recommandations de la Commission sur le développement économique et urbain, et l’habitation

Le 19 novembre
prochain, la Commission sur le développement économique et urbain et
l’habitation devait se réunir de nouveau, cette fois pour faire part de ses
recommandations au Conseil municipal sur l’accroissement des vols
internationaux à Montréal. Toutefois, un avis publié dans les journaux, lundi
10 novembre, informait la population que la réunion était annulée et reportée à
une date ultérieure
.

La Commission avait
entrepris une étude publique sur les moyens de favoriser l’accroissement des
vols internationaux à Montréal, en septembre dernier. Comme
journaldesvoisins.com vous en avait informés, deux réunions avaient eu lieu à
ce jour. Plusieurs intervenants de l’arrondissement, dont les Pollués de
Montréal-Trudeau, se sont présentés au micro pour faire valoir leurs arguments
dans ce dossier, notamment au chapitre du bruit et des désagréments subis par
les résidants de l’arrondissement.

Le Conseil publiait
donc cet avis dans les journaux nationaux : « Vu le grand intérêt que
le sujet a suscité auprès des citoyennes et citoyens, mais également de la part
des organismes du milieu, la Commission souhait prendre le temps nécessaire
pour analyser attentivement les propositions et les préoccupations entendues
lors des séances publiques d’audition des mémoires avant de formuler ses
recommandations ».

Rappelons que le
maire de l’arrondissement, Pierre Gagnier, est membre de cette Commission. (Par Christiane Dupont) (2014-11-14)

Pour lire le dernier
article de
journaldesvoisins.com sur le sujet, cliquez ici

__________________________________________________

CONTESTATION DES ÉVALUATIONS FONCIÈRES
Dans Ahuntsic-Cartierville
Malgré une hausse du nombre de propriétés, on a moins contesté l’évaluation pour le rôle triennal 2014-2015-2016

Les
contribuables sont plus nombreux certes,  mais dans l’arrondissement
Ahuntsic-Cartierville, ils ont été moins enclins cette année à contester leur
évaluation foncière comparativement à 2011. Mais pour
l’ensemble de la ville de Montréal, la contestation a été un plus forte qu’il y
a trois ans.

On en
sait davantage sur les demandes de révision à l’encontre des rôles triennaux
2014-2015-2016 par arrondissement, par rapport aux rôles précédents, avec les
 données fournies par Patricia Lowe, relationniste, au Service des
communications de la division des affaires publiques de la ville de Montréal.

Stats
pour Ahuntsic-Cartierville

Pour les
rôles 2011-2012-2013, 217 propriétaires de résidences de notre arrondissement
et 110, dans le  créneau dit non-résidentiel (327 au total) avaient déposé
une demande en révision de la valeur de leur propriété.

Mais pour
le présent rôle, c’est 222 proprios du résidentiel et  100 dans le non
résidentiel (322 au total), soit un peu moins que pour les rôles précédents
(cinq de moins). Et en plus, le nombre de propriétaires a quand même légèrement
augmenté au fil du temps.

Contestation
en $ réels

En
dollars réels, les valeurs totales des propriétés dont on conteste l’évaluation
a été de 592 millions $ pour les rôles antérieurs versus 945 millions $ pour le
bloc 2014-2015-2016. C’est une fois et demie de plus en termes de valeurs
économiques; mais les valeurs des propriétés ont aussi grimpé, comme c’est le
cas depuis une quinzaine d’années.

A
Montréal, le service des finances s’appuie sur des revenus de taxation
provenant de 483 373 unités d’évaluation inscrites aux rôles 2014, soit 22 979
ou cinq pour cent de plus par rapport aux rôles précédents.

Selon
Pierre-René Perrin, qui s’occupe de contestation de dossier d’évaluation, il
est fort probable que les propriétés qui font l’objet de contestation cette
année sont de plus grande valeur, toute proportion équivalente. Pour l’ensemble
de la ville,  6429 dossiers de contestation ont été ouverts cette année
contre 5759  trois ans plus tôt. Reste à voir maintenant comment se
termine la contestation… (Par Alain
Martineau) (2014-11-14) 

________________________________________________________________________

Journée de la culture entrepreneuriale à la CDEC
«Ce soir, j’ai l’âme à la tristesse…»— le président.
.Les entrepreneurs nouvellement aidés par la CDEC font valoir combien l’aide qui leur a été donnée est précieuse


PhotoLa cuvée 2014 des entrepreneurs lauréats de la CDEC Ahuntsic-Cartierville. (Photo : Philippe Rachiele)

C’était journée de la culture entrepreneuriale à la CDEC Ahuntsic-Cartierville mercredi 12 novembre. Au menu, quelques activités, dont un déjeuner-conférence avec les quatre proprios du Centre d’escalade Bloc Shop du Marché Central, et un 5 à 7 qui rendait hommage aux nouveaux entrepreneurs ayant lancé leur entreprise au cours de la dernière année avec l’aide de l’organisme de proximité que représente la CDEC pour l’arrondissement.

Une vingtaine d’entrepreneurs sont venus fièrement chercher leur hommage et, en 30 secondes bien ramassé, ont présenté leur nouveau bébé, sous l’œil attentif du président de la CDEC, André Véronneau. M. Véronneau a, d’entrée de jeu, alerté la centaine de convives présents en leur disant –pour parodier une chanson de la regrettée auteure-compositeure Pauline Julien—que ce soir, « Il avait l’âme à la tristesse », faisant allusion au sort qui attend la CDEC d’Ahuntsic-Cartierville et les autres CDEC et CLD du Québec, leur budget ayant été amputé de 55 % par le gouvernement du Québec pour 2015.

« Je fais partie de l’élite économique du Québec, a dit M. Véronneau, propriétaire de Locations d’outils Simplex, puisque mon entreprise est dans les 225 plus grosses entreprises au Québec, mais je suis déçu de l’élite économique », a-t-il ajouté. M. Véronneau a fait un vibrant plaidoyer en faveur des CDEC. « Ce sont des combats difficiles qui nous attendent! », a-t-il ajouté.

Sur un ton plus joyeux, le président de la CDEC Ahuntsic-Cartierville a poursuivi en disant que la CDEC était fière d’avoir aidé les entreprises à démarrer, dont les 23 à qui l’organisme rendait hommage ce soir-là. (Par Christiane Dupont) (2014-11-14)

Cliquez ici pour voir d’autres photos de la soirée


________________________________________________________________________

Deuxième vie et ambiance améliorée pour le quartier St-Simon
Consultations publiques sur le futur parc Esplanade/Chabanel
. Un parc prévu pour l’automne 2015
« Pourquoi pas une murale de Stikki Peaches?»
 –Un résidant


Photo

Croquis d’ensemble – Photo : Philippe Rachiele


PhotoAssemblée publique (photo : P. Rachiele)

Environ une quarantaine de résidants intéressés à en apprendre plus et à donner leur opinion ont participé à deux consultations publiques au sujet du parc qui sera érigé sous peu,  à l’angle de l’avenue de l’Esplanade et de la rue Chabanel.

Les rencontres ont eu lieu à la salle du conseil de l’arrondissement, mercredi 12 novembre, l’une à 16h et l’autre à 19 h, pour demander l’avis des résidants et des travailleurs des quartiers Chabanel et Saint-Simon. L’arrondissement prévoit installer un espace vert et parc sur un petit terrain vague. Le service de développement du territoire a prévu un bel arrangement d’arbres, de mobilier urbain sous forme de béton poli, de massif de fleurs et de canopée lumineuse, pour le soir.

1 M $ pour l’aménagement

Le budget n’a pas encore été déterminé, les responsables disant vouloir consulter d’abord les résidants des quartiers environnants. Il le sera à la suite de ces rencontres. Toutefois, les responsables parlaient déjà d’un montant d’environ 1 M$ pour l’aménagement, et cela avant l’achat du terrain.

Les résidants ont fait différents commentaires et transmis leurs suggestions. L’un d’eux a suggéré que le Wifi y soit accessible. Il a également mentionné qu’une murale ou une sculpture de l’artiste Stikki Peaches y soit installé. Peaches est un artiste local qui a déjà commis différentes œuvres murales dans le secteur.

Un parc attendu

Dans l’ensemble, les résidants avaient l’air satisfaits. Les derniers commentaires entendus ont été : « J’ai hâte de voir ça! » « C’est très beau! » « C’est bien pensé! » « Ça va aider pour diminuer la pollution et les ilôts de chaleur du secteur. »

Les responsables présents étaient le conseiller du district de Saint-Sulpice, Pierre Desrochers; le chef du service de l’aménagement, Jocelyn Jobidon; et le directeur du service du développement, Gilles Côté. C’est Ysabelle Filiatrault, architecte paysagiste, qui a présenté les plans du futur parc aux participants.

Le parc devrait être en chantier durant l’été. « Les appels d’offres se feront cet hiver, a mentionné le directeur du développement, Gilles Côté, et le contrat sera donné au printemps. Les travaux seront sans doute complétés de septembre à novembre. Il restera sans doute un peu de végétation à finaliser au printemps suivant. »

Bien qu’une station-service était installée sur le terrain auparavant, le sol avait fait l’objet d’une décontamination en règle il y a trois ou quatre ans. « Il y aura un certain travail pour rétablir les sols s’ils ne sont pas suffisamment compactés », a conclu M. Côté. (Par Christiane Dupont) (2014-11-14)

________________________________________________________________


Fermeture de la clinique Perrier, sur Lajeunesse
Un système de navette serait mis en place

La députée de
Crémazie, Marie Montpetit, compte s’assurer que les usagers de la clinique
Perrier de la rue Lajeunesse, fermée depuis le premier novembre et relocalisée
assez loin dans l’arrondissement Saint-Léonard, ne seront pas trop pris au
dépourvu.


Mme Montpetit nous
a indiqué que sa priorité est de s’assurer de créer le moins de dérangement
possible. «Il y a 7000 patients inscrits et ma priorité est de m’assurer du
 bon suivi des opérations », a indiqué la représentante des citoyens de Crémazie à l’Assemblée nationale au journaldesvoisins.com.

Selon diverses
informations qui circulent, tout porte à croire qu’un système de navette
pourrait être mis en place pour faciliter les déplacements de ceux et celles
qui prévoient des difficultés de déplacement pour revoir leurs médecins qui ont
déménagé leurs pénates au 8000, boulevard Langelier, près de la Métropolitaine.

Un nouveau Groupe
de médecins de famille (GMF) serait également en gestation pour le nord de Montréal.

Nouvel espace

Les 35 employés, au
total, qui étaient sur Lajeunesse, tout près du métro Henri-Bourassa, ont plié
bagages en catastrophe (ou presque), conséquence dit-on d’une mésentente avec
le propriétaire de l’immeuble. Il semble que le proprio souhaitait reprendre
les locaux occupés par les médecins de la clinique.

Compte tenu qu’il
s’agit d’une clinique GMF (Groupe de médecins de famille), il va sans dire
qu’une délocalisation aussi loin a de quoi déplaire à plusieurs, qui auront
tout un déplacement à faire alors, comme on le sait, qu’il n’est pas si facile
de trouver un nouveau médecin de famille.

La clinique, qui
compte 17 médecins généralistes et sept spécialistes, a gardé ses mêmes numéros
de téléphone. Sur le site Web, la clinique, au 6e étage de
l’immeuble choisi, parle d’accès plus facile, du stationnement et d’un
environnement plus spacieux. La clinique est ouverte en soirée jusqu’à 20 ou 21
heures, selon la journée de la semaine, et le samedi.

Des md n’ont pas
suivi


Trois médecins ont
décidé de voguer ailleurs, soit le docteur Chantal Dufresne, maintenant sur le
boulevard des Laurentides, au nord de la 440, à Laval; le docteur Ana-Raquel
Vary, qui sera sur Henri-Bourassa ouest, près du métro Côte Vertu dès janvier ;
et le docteur Marie-Hélène Scott-Fleury maintenant sur Salaberry, à l’ouest de
l’autoroute 15.

Bref, dans tous les
cas, on parle de nouveaux lieux assez loin de la rue Lajeunesse,  surtout
si l’on n’a pas de véhicule pour se déplacer.

Alternatives ici

Il faut toutefois
noter que les résidants d’Ahuntsic peuvent compter, outre les hôpitaux
(Sacré-Cœur et Fleury)  sur divers cabinets privés sans oublier le
 GMF Ahuntsic au 241 ouest de la rue Fleury, clinique ouverte le jour, de
même que le jeudi soir et les fins de semaine jusqu’à 14 heures. C’est une
clinique sans rendez-vous pour tous les types de clientèle (inscrit et non
inscrit).

Et l’on prévoit
aussi l’ouverture d’une clinique au 10800, Avenue Millen  (Les Jardins
Millen), comme journaldesvoisins.com
vous l’avait indiqué récemment. (Par Alain
Martineau) (2014-11-14)


________________________________________________________________

_______________________________________________________________________

Bannissement des sacs de plastique dans les commerces 
Débat houleux en perspective en 2015


PhotoPauline Carignan (Photo: P. Rachiele)

Alors que le maire Coderre vient d’annoncer la semaine
passée en comité exécutif la tenue  d’une
consultation publique en 2015 visant à réfléchir sur le bannissement des sacs
de plastique des commerces montréalais, cette question semble déjà susciter le
débat et ne pas faire l’unanimité. Elle a ainsi ouvert la période de questions
du conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, lundi dernier.


La résidante Pauline Carignan a en effet ouvert sur ce
sujet la période de questions, manifestant de la sorte aux élus sa
préoccupation face à un bannissement éventuel des sacs de plastique, qu’elle
juge «extrêmement pratiques». Mme Carignan a également déploré que peu de place
soit accordée dans les médias aux citoyens en faveur de leur maintien.


Le président du comité exécutif de la Ville et conseiller
du district de Saint-Sulpice, Pierre Desrochers a assuré à Mme Carignan que
toutes les opinions auront voix au chapitre lors de la consultation publique à
venir. «Évidemment, on ne fera pas le débat ce soir, mais cela va certainement
susciter un débat. Il y aura l’occasion pour tous les citoyens intéressés à la
commission sur l’environnement de se prononcer et de là des recommandations
seront faites au conseil municipal pour voir. Donc ce n’est pas pour demain
matin, mais on croit que la consultation va avoir lieu et la commission devrait
se pencher sur le sujet au cours de l’année 2015», a notamment répondu en
période de questions M. Desrochers.


Pas d’unanimité
chez les élus


Du côté de Projet Montréal, la conseillère municipale du
district d’Ahuntsic, Émilie Thuillier, a estimé en entrevue au journaldesvoisins.com que la question
des sacs de plastique n’est pas la plus urgente dans une optique
environnementale. «Je trouve que M. Coderre n’a pas de sens des priorités,
parce que s’il y a quelque chose dans l’arrondissement – mais à Montréal aussi
–  en environnement sur lequel il faut
travailler, c’est la présence de voitures de plus en plus. M. Coderre s’est
prononcé en faveur du prlongement de l’autoroute 19, alors que la première
chose à faire en matière d’environnement c’est de refuser ce projet-là. Et
surtout de ne pas couper en transports en commun, ce qu’il est en train de
faire en ce moment. Donc c’est vraiment, si on veut travailler en
environnement, la première chose qu’on doit faire. »


Pour Mme Thuillier, d’autres voies autres que le
bannissement devraient également être envisagées. «Entre la situation actuelle et
le bannissement, il y a tout un champ de possibilités», a souligné la
conseillère d’Ahuntsic.


Un débat en tout cas nécessaire selon Lorraine Pagé,
cheffe du Vrai changement pour Montréal. «On sait qu’il y a des groupes
environnementaux et des citoyens qui font valoir à juste titre que ces sacs de
plastique sont des sources de pollution très importantes (…). Par contre, il
y a d’autres citoyens qui font valoir que ces sacs sont utiles pour entreposer
des déchets (…). Ils font aussi valoir que les sacs réutilisables que l’on
achète dans les commerces ne sont pas eux non plus facilement recyclables
lorsqu’on ne veut plus les utiliser, alors je pense qu’il y a place à un débat
sur cette question avec des audiences publiques pour entendre les points de vue
des citoyens et des citoyennes pour être sûrs que l’on étudie la question en
conseil municipal. 


Chose certaine, ces sacs-là posent des préjudices à l’environnement et je pense qu’il est très sain que l’on se pose la question de ce que l’on peut faire à cet égard-là», a fait valoir Mme Pagé, également conseillère du district Saut-au-Récollet. (Par Rabéa Kabbaj) (2014-11-14)

________________________________________________________________________


Casernes sous surveillance
L’air de la Caserne 43 sur Fleury Est sera plus sain


Photo

La caserne 43 qui sera mise au normes, coin Fleury et Charton. (Photo : Philippe Rachiele)
Comme la majorité des casernes de pompiers, celle de la rue Fleury, un peu à l’est de Papineau, devra se doter d’un mécanisme permettant d’évacuer les émanations de boucane de diesel sortant des camions rouges et argent quand ils fonctionnent. Une facture de plus de 16 millions $ pour l’administration Coderre-Desrochers.

La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST)  a ordonné à la ville d’obtempérer en ce sens, estimant, selon des experts, que les émanations sont cancérigènes. L’ordre de la CSST découle d’une plainte syndicale. La Ville avait suggéré de renforcer la ventilation mais l’organisme jugeait le tout insuffisant.

Dans Ahuntsic-Catierville, une première caserne (celle de Fleury Est) recevra des tuyaux flexibles se branchant temporairement au tuyau d’échappement. Cette caserne fait partie des 17 qui n’ont pas de système de captation contrairement à une quarantaine d’autres

Travail à long terme

Le travail pour l’ensemble des casernes devrait être complété d’ici cinq ans, dont celle localisée au coin des rues Fleury Est et Charton, où l’on vient d’ailleurs d’installer un arrêt, qui facilite entre autres la sortie des camions.

La caserne désignée numéro 43 a un intérêt patrimonial intéressant selon l’historique que l’on trouve sur le site de la Ville de Montréal. On dit que cette caserne est un bon témoin de l’évolution des mesures de protection contre les incendies à Montréal. On y apprend que l’établissement, de style art moderne, a été construit en 1950. Il a été conçu par Donat Beaupré, qui fut architecte en chef de Montréal pendant une trentaine d’années, ayant tiré sa révérence à la fin des années 1950.

Les rénovations et l’agrandissement de la caserne, poursuit-on, ont transformé la façade principale. De plus, les deux portes de garage ont été remplacées par une seule. On relève aussi, du bâtiment localisé tout près du poste de police, ses formes épurées, ses lignes simples (il n’y a pas d’ornementation) et la présence de fenêtres disposées en bandeaux.  Cet édifice a toujours abrité une caserne de pompiers. (Par Alain Martineau) (2014-11-14)
 
________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________

Expédition Sommet des tout-petits 2015 en Bolivie
Deux mamans d’ici grimperont pour les tout-petits de la DPJ


Picture



Deux mamans ahuntsicoises participeront en août 2015 au
Sommet des tout petits, une expédition-bénéfice en Bolivie, au profit des
enfants de 0-5 ans dont s’occupe la DPJ.


Regroupant entre 10 à 15 grimpeurs,
cette expédition durera 16 jours et aura comme point culminant l’ascension du
mont Chachacomani (6074 mètres), l’objectif de ce défi étant d’amasser 150 000
$ pour les enfants de 0-5 ans dont la situation a été signalée à la DPJ.

Pour
la bonne cause


Maman de trois enfants et travailleuse
sociale au Centre Jeunesse de Montréal (CJM) – dont la fondation organise ce
projet – Julie Malenfant n’a pas hésité une seconde à s’inscrire à ce défi,
dont les enjeux l’interpellent particulièrement. Pour Mme Malenfant, il s’agit
de «sensibiliser les gens aux défis auxquels sont confrontés les enfants (ndlr: de 0-5 ans dont s’occupe la DPJ)
qui sont victimes d’abandons, de négligences, d’abus, de mauvais traitements.
[…] Ce sont des enfants qui ont des parcours très difficiles, des défis
beaucoup plus grands qu’un enfant vit habituellement à cet âge-là. Donc, on
veut sensibiliser les gens aux difficultés que vivent ces enfants-là mais
surtout à l’espoir. […] Ce sommet c’est pour montrer qu’il y a de l’espoir en
aidant directement les familles.»

Une cause qui tient tout autant à coeur
à sa coéquipière d’expédition Isabelle Villemure. «Le développement des enfants
entre 0 et 5 ans est primordial au niveau du langage, au niveau des soins qui
leur sont apportés. Ce sont les bases de la vie. J’ai la chance d’avoir trois
enfants qui sont en santé, qui sont bien entourés […] Il y a des enfants qui
sont dans le besoin et les centres de jeunesse font tout leur possible pour les
aider […] C’est pas des choses inutiles, c’est du concret», a estimé Mme
Villemure, qui envisage ce projet comme un double défi, à la fois par rapport
aux fonds à collecter et à l’entraînement qu’il nécessite.

Conditions
d’ascension


Encadrés par les Karavaniers, une
équipe spécialisée dans les voyages d’aventure, les grimpeurs qui prendront
part à cette expédition recevront différentes formations de préparation. Ils
s’engagent à être en bonne forme physique mais ne sont pas pour autant tous
supposés être forcément des grimpeurs aguerris. «Il y a différents itinéraires
dans les montagnes et les équipes de guides se sont assurées de choisir des
itinéraires pour nous qui ne demandent pas des connaissances techniques
poussées», a assuré Mme Malenfant.

Composé pour le moment de huit
grimpeurs, le groupe est encore à la recherche de nouveaux participants. Pour
se joindre à l’équipe, chacun doit être prêt à défrayer les coûts de son voyage
d’un montant variant entre 2 500$ et 3 000$, et s’engager à collecter 5 000$ en
financement pour la cause. Les personnes désirant faire un don peuvent quant à
elles contacter la Fondation du Centre Jeunesse de Montréal et visiter le
blogue de l’expédition: www.chachacomani2015.blogspot.ca. Avis aux
intéressé(e)s ! Et c’est assurément à suivre !(Par Rabéa Kabbaj ) (2014-11-14)


________________________________________________________________________________


«Ça fait un an que le cône orange attend l’autobus!». 
Histoire de cônes: après la honte, la longévité…


Photo

(Photo: P. Rachiele)
Les semaines se
suivent et se ressemblent…parfois. 

Une résidante qui a contacté journaldesvoisins.com, récemment,
s’étonnait que d’autres citoyens se soient plaints d’un cône orange installé
sur le trottoir non loin des rues Christophe-Colomb et Gouin depuis plusieurs
semaines, et l’aient appelé « le cône de la honte », sur les réseaux
sociaux. D’ailleurs, vérification faite hier, ce dernier avait disparu; seule
la plaque de métal était encore en place.

Jeanne-Mance et Gouin

« Celui qui est
situé à l’arrêt d’autobus de la 69, sur le boulevard Gouin près de Jeanne-Mance, depuis plus d’un an, a souligné une de
nos lectrices, mi-figue mi-raisin, comment l’appellerait-on? Le cône de la
longévité? ».

Il est vrai qu’à
l’automne, travaux de voirie obligent avant l’hiver, plusieurs cônes oranges
traînent un peu partout dans l’arrondissement, mais pas seulement ici, à la
grandeur du territoire montréalais aussi à un point tel que certains citoyens
ont parlé du festival du cône orange… (Par Christiane Dupont) (2014-11-14)

________________________________________________________________


Un peu de civisme, selon la Charte montréalaise
Pour voir quatre vidéos percutants de 15 secondes, cliquez-ici

________________________________________________________________________

La STM/AMT tentent de convertir des automobilistes


Photo

Campagne de la STM/AMT pour convaincre des automobilistes d’utiliser le transport collectif. On offre 10 passages gratuits, à l’essai. Ici au coin Papineau et Prieur. (Photo : Philippe Rachiele)
________________________________________________________________________

Appel de textes pour des contes de Noël
Nous attendons vos écrits!

Journaldesvoisins.com invite les écrivains en herbe, jeunes et vieux, à se mettre à leur ordi ou à leur plume, et à nous soumettre un conte de Noël qui intéressera nos lecteurs! 


Un jury formé de trois résidantes d’Ahuntsic-Cartierville, soit Mesdames Caroline Merola (illustratrice), Marie Bouchard (consultante en communications) et Maryse Henri (membre du conseil d’administration représentant les OBNL), choisira les meilleurs textes parmi ceux que nous aurons reçus. 


Ces textes seront publiés dans la version papier de décembre prochain. Les trois gagnants dans les catégories enfants, adolescents et adultes mériteront un prix.

Date limite pour soumettre vos textes: 21 novembre.

Faites parvenir vos textes à : journaldesvoisins@gmail.com ou au 10369, rue Clark Mtl H3L 2S3


 _____________________________________________________________________
________________________________________________________________________

Nouvelle voie cyclable à contresens sur la rue Prieur 
.Amélioration importante pour la sécurité des cyclistes
.Inquiétude auprès de certains automobilistes


Photo

La nouvelle voie cyclable sur Prieur photographié au coin de la rue St-Hubert en direction Est. (Photo: P. Rachiele)
Une nouvelle bande cyclable à contresens a été peinte sur la chaussée entre les rues St-Hubert et Christophe-Colomb.  Cette innovation dans l’arrondissement donne officiellement aux cyclistes un lien est-ouest plus sécuritaire que de passer par la rue Fleury ou le boulevard Henri-Bourassa. Ce lien a été instauré, entre autres, pour permettre de relier de façon plus sécuritaire les liens cyclables nord-sud de Christophe-Colomb et Berri-Lajeunesse.  

Des mesures d’apaisement de la circulation ont été installées avant la mise en place de la bande cyclable, notamment des saillies de trottoir.  Au conseil d’arrondissement, la conseillère Lorraine Pagé a expliqué que les saillies sont installées plutôt que des « dos d’ânes » qui pourraient retarder les services d’urgence.  La conseillère Émilie Thuillier a expliqué que certaines saillies étaient installées pour les piétons (près de l’école) et que d’autres l’étaient pour les automobilistes qui viennent du sud. De cette façon, ils pourront bien voir les cyclistes  qui viennent de l’ouest sur la voie à contresens.  Auparavant, des autos garées trop près de l’intersection auraient pu obstruer la vue des automobilistes.

Inquiétudes des automobilistes

Lors de la réunion du conseil d’arrondissement, lundi, un résidant s’inquiétait de la priorité accordée aux cyclistes qui ralentissent les automobilistes qui roulent dans la même direction (direction ouest). Selon Marc Jolicoeur de Vélo-Québec, avec une chaussée désignée (dessins de vélos et chevrons), c’est comme toutes les autres rues.  Selon le code de sécurité routière (article 341), les automobilistes ont toujours la possibilité de dépasser les cyclistes de façon sécuritaire (habituellement un mètre d’écart) et même de traverser la ligne pleine si cela peut être fait en toute sécurité (article 344).  Les automobilistes qui roulent effectuent déjà ces dépassements en croisant une auto qui se gare ou une portière d’auto qui s’ouvre, un camion à ordure qui roule lentement, ou encore un véhicule garé en double file.

Un résidant, Marc Barrière, a expliqué au journaldesvoisins.com que bien qu’il soit automobiliste et piéton, il était d’accord avec la voie cyclable et les saillies car « cela devrait aider à ralentir la circulation qui roule trop vite sur la rue Prieur ». 

Catherine Lambert qui est une des porte paroles du groupe de transport actif Ahuncycle mentionne que ce nouveau tronçon cyclable est « un pas en avant ». « La visibilité de tous les usagers est meilleure grâce aux saillies, selon elle.  Mais, ajoute-t-elle, ça aurait été plus logique de combler les ornières et les trous avant de peindre la nouvelle voie cyclable. » Mme Lambert  s’interroge également sur  le fait que les dessins de vélo avec chevrons ont été peints au beau milieu de la zone de portières des voitures, sur la piste en direction ouest. » Un automobiliste pourrait ouvrir sa porte sans regarder et blesser sérieusement les cyclistes qui passent », s’exclame-t-elle. (Texte et photo : Philippe Rachiele)

Lien pour le Code de sécurité routière

__________________________________________________

Qu’est ce qu’on nous cache (et à vous aussi)?

Thème du congrès des journalistes de la FPJQ


PhotoLe journal du congrès des journalistes imprimé par le Journal de Montréal

Le ministre Jean-Marc Fournier (qui est le député des résidants de notre arrondissement à l’ouest du boulevard de l’Acadie) est l’un des conférenciers invités au congrès de la Fédération Professionnelle des Journalistes du Québec (FPJQ) le samedi 15 novembre. 

Ministre responsable de l’Accès à l’information, il prononcera une allocution sur la transparence de son gouvernement lors du dïner des congressistes. 

Pour l’instant, les journalistes (dont ceux du journaldesvoisins.com) se plaignent de ne pas toujours pouvoir faire leur travail car l’information en provenance des organismes gouvernementaux est difficile d’accès.  

Trop souvent, on nous refuse de l’information nécessaire pour bien informer les citoyens.  Plutôt que de donner l’information demandée, on nous demande de faire une “demande d’accès à l’information” qui peut retarder de plusieurs mois l’obtention des documents.  Lorsque l’on obtient finalement les renseignements, les pénalités pour avoir retardé l’information ne sont jamais appliquées, encourageant ainsi les organismes récalcitrants à continuer de retarder l’accès à l’information.  

Les journalistes espèrent que le ministre Fournier va leur permettre de mieux faire leur travail en encourageant un meilleur accès à l’information.  

Le premier ministre Couillard a émis un communiqué le 24 avril dernier qui mentionnait « Nous nous engageons à donner aux citoyens le gouvernement le plus transparent et ouvert qu’ils auront eu au Québec”.  (Par Philippe Rachiele) (2014-11-14)


_______________________________________________________________________

Magasin-partage de Noël du SNAC
Lancement de la collecte de denrées, jouets et argent 


Photo

Les membres du SNAC avec quelques unes des nombreuses boîtes utilisées pour la cueillette des denrées non périssables dans l’arrondissement (Photo : Philippe Rachiele)
Noël arrive à grand pas, mais cet événement festif n’a pas la même connotation joyeuse pour tous, dont les personnes économiquement défavorisées d’Ahuntsic. C’est
pourquoi chaque année, le Service de nutrition et d’action communautaire (SNAC)
organise un Magasin-Partage de Noël permettant à ces personnes de se constituer
un panier d’épicerie à leur goût, tout en assumant 10 % du coût de leurs
achats.
 

Les organisateurs espèrent que les résidants vont  participer à une chaîne de solidarité et de partage dans laquelle chacun et chacune apporte
sa contribution. C’est une occasion d’agir contre la pauvreté et la
faim en donnant des denrées non-périssables, des jouets ou de l’argent aux
endroits mentionnés ci-dessous.

Pour les dons en argent: 10 780, rue Laverdure, bureau 003, H3L 2L9. Du 8 au 17 décembre
Au même endroit, vous pourrez également apporter vos denrées et vos jouets ainsi qu’à de nombreux autres endroits où vous trouverez des boîtes de dons:
·        
Dans les écoles, les garderies, les compagnies et les organismes participants.

·        
Au bureau de la députée Maria Mourani, 9600, rue Meilleur, portes
ouvertes vendredi, le 5 décembre de 10 h à 19
h. Un chauffeur peut aller chercher vos dons : 514-383-3709.
·        
Chez les marchands suivants :
    Métro Fleury, 1745, rue Fleury Est et  Métro André-Grasset, 8935, av. André Grasset
        Provigo Michel Ricard, 10 455, boul.
St-Laurent et  Provigo Guillaume Chartrand, 2323,             boul. Henri-Bourassa Est.

Veuillez noter que les jouets en
peluche ne sont pas acceptés pour des raisons de sécurité.

Le SNAC va recevoir 400 familles lors du Magasin-Partage
qui aura lieu du 15 au 18 décembre 2014 et ils ont besoin de vos
dons pour réaliser cette activité dont l’objectif financier est de 20 000$.

Il y aura également des tourtières faites maison, vendues à
partir du 20 novembre et il y aura des quêtes les 5, 6 et 7 décembre dans les deux
supermarchés Métro. De petites banques ont également  été déposées près des caisses du
Provigo Michel Ricard. (Source : SNAC)

________________________________________________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…

Avancée majeure sur les commotions cérébrales.  L’initiateur de l’étude est Louis de Beaumont de l’hôpital Sacré-Coeur.  « cette découverte d’un important maillon manquant de la pathologie de la commotion cérébrale identifie une cible thérapeutique pour les athlètes commotionnés visant à freiner, voire même renverser, le processus de dégénérescence de la matière blanche du cerveau à la suite d’une commotion cérébrale, lequel est au moins en partie responsable du déclin prématuré aux plans cognitif et moteur » explique Louis de Beaumont.  (Source : HSC) 

L’Ahuntsicoise Caroline Merola a lancé le livre Ça commence ici,le 6 novembre à la librairie Monet.  Son livre inverse le sens de la lecture grâce à un concept ludique.  Sous forme de bulles de bandes dessinées. l’auteure/illustratrice invite le lecteur à suivre les
aventures d’un attachant petit loup à l’imagination débordante. Un album original, plein de fantaisie, pour initier les tout petits au plaisir de lire. (Source : Bayard)
Cliniques de vaccinations gratuites
Le Centre de santé et de services sociaux d’Ahuntsic et
Montréal-Nord offre une clinique de vaccination gratuite sans rendez-vous à
l’intention des clientèles mentionnées ci-dessous le 22-23 novembre, le 6 décembre et le 10 janvier au CLSC Ahuntsic.

Clientèles pouvant recevoir le vaccin gratuitement
Les personnes âgées de 60 ans et plus;
Les personnes de tout âge ayant des problèmes de santé chroniques (maladie
du cœur, des poumons ou des reins, diabète, obésité importante, cancer, asthme
ou système immunitaire affaibli);

Les enfants de 6 à 23 mois;
Les parents d’enfants de moins de deux ans;
Les femmes enceintes qui sont au 2e ou 3e trimestre
de grossesse;

Le personnel des établissements de santé ;
Toutes les personnes, incluant les enfants, qui vivent
dans l’entourage des groupes mentionnés précédemment. (Source : CSSSAM-N)


Picture

Je ne vois pas Montréal sans ma CDEC! À une semaine du forum Je vois Montréal, les CDEC de Montréal ont fait la preuve du rôle indispensable qu’elles jouent dans le développement des quartiers montréalais en étant partenaires de l’événement à plusieurs égards. Membre du comité organisateur de Je vois Montréal, le Réseau des CDEC de Montréal offrira dans la Zone laboratoire toute l’expertise des agents de développement et des conseillers en gestion des CDEC afin d’aider les leaders des projets qui n’auront pas été sélectionnés pour un atelier à les bonifier et les faire avancer pour qu’ils puissent éventuellement être réalisés. « La Zone laboratoire offrira aux promoteurs de projets diverses « stations » telle la station Réseautage intelligent ou la station Accélère ton projet où ils pourront, dans un environnement favorisant la créativité et la collaboration, interagir avec les personnes ressources des CDEC ou d’autres leaders de projets expérimentés et faire de nouveaux contacts susceptibles d’améliorer leurs propres initiatives » explique Pierre Morrissette, directeur général du Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) et représentant des CDEC au comité organisateur. Cet apport des CDEC ne pourra que bonifier les projets en développement. (Source : CDEC)


Picture

Sébastien Paquin-Charbonneau, enseignant en
Sciences sociales au Collège Ahuntsic, est l’auteur de l’un des textes
du recueil « Lettres à un souverainiste », publié aux éditions VLB.
L’ouvrage a fait l’objet d’un lancement au Monument
national, le 4 novembre dernier. (Source : Collège Ahuntsic)

L’Association
médicale canadienne
(AMC) a renouvelé l’agrément du programme de
Technologie de radiodiagnostic du Collège Ahuntsic
pour une période de six ans, de 2014 à 2020, à la suite d’un rigoureux
processus de qualification et d’inspection.  
Cet agrément vient couronner le travail et les efforts d’une équipe d’enseignants et de membres du personnel qui ont tout
mis en œuvre pour que le programme franchisse avec succès les diverses étapes du processus. (Source : Collège Ahuntsic)

L’avenir des zones d’emplois de Montréal est le sujet d’un
colloque le 25 novembre.  Les acteurs du
développement local de tous les horizons ainsi que les promoteurs et
propriétaires immobiliers seront invités à identifier les gestes à poser afin
stimuler le développement de ces zones et de les positionner comme moteur du
développement économique de Montréal et de ses quartiers.  Inscriptions : http://www.lescdec.org/Colloque+zones+emploi (Source : CDEC)
Séance ordinaire du conseil d’arrondissement, le 8 décembre. La séance du conseil a lieu à 19 h, à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions. Pour consulter l’ordre du jour, cliquez ici. 
__________________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, succès ou questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com, ou appelez-nous au 514 770-0858. Prenez note que nos jour et heure de tombée sont désormais le mercredi de chaque semaine, à 17 heures.


Picture

Bazar artisanal au profit de
Pause-famille, organisme du quartier qui vient en aide aux enfants de 0 à
5 ans. Organisé par les tricoteuses des Jardins Millen.
En plus d’y trouver des articles faits à la main, vous
viendrez en aide à ceux qui en ont besoin. 
Samedi et dimanche 15 et 16 novembre de 13 h à 16 h à la salle d’activités, 10800 avenue Millen. (Source : Jardins Millen)



Picture

Cours de francisation gratuits au CANA.  Vous connaissez quelqu’un que cela pourrait intéresser?  Il y aura une évaluation obligatoire le 26 novembre de 16 h à 19 h au 10780 rue Laverdure.  Inscriptions : 514 382-0735 (Source : CANA)


Picture

Urgent besoin de chauffeurs bénévoles avec auto pour aller chercher
les dons de denrées du 8 décembre au 11 décembre et pour aller reconduire les
participants à domicile pendant le Magasin-Partage de Noël, du 15 au 18
décembre, le SNAC a un urgent besoin de chauffeurs bénévoles avec auto. Pour la
collecte de denrées, le chauffeur est accompagné d’une personne.  
Rappelons que le Magasin-Partage  de Noël offre aux résidents du quartier
Ahuntsic qui éprouvent des difficultés financières, la possibilité de se
constituer un panier d’épicerie à leur goût, tout en assumant 10% du coût de
leurs achats. Des jouets sont donnés aux enfants. Vous êtes disponible; contactez Brigitte :
514-385-6499  brigitte@lesnac.com



Picture

Formations pour les résidant(e)s Le
Centre d’action bénévole de Bordeaux-Cartierville a mis sur pied des
formations gratuites pour les résidant(e)s du quartier sur différents
thèmes dont la prise de parole, l’écoute active et la gestion du stress.
Pour plus d’information et pour connaître aussi les formations données
par d’autres organismes consultez
formationcartierville.org ou Stéphanie au (514) 856-3553 poste 4. (Source : CABBC)

Offres de bénévolat Vous
souhaitez vous engager dans le quartier et vous aimeriez avoir des
suggestions d’offres? Le Centre d’action bénévole de
Bordeaux-Cartierville a mis sur pied le
Nota Bene: un envoi
mensuel d’offres de bénévolat. Pour vous inscrire et recevoir à tous les
mois les opportunités, appelez Stéphanie au
(514) 856-3553 poste 4 ou en écrivant à agentliaison@cabbc.org (Source : CABBC)


Photo

Café rencontre au Centre culturel Cartierville.  Votre quartier vous tient à cœur ? Venez en discuter avec nous autour d’un café, le dimanche, 16 novembre 2014 de 14 h à 16 h au 5945 boulevard Gouin Ouest, 2e étage.  Réservations non nécessaires pour le café rencontre. (accessible par ascenseur / halte-garderie disponible sur réservation). Renseignements : 514-332-6348 ou mobilisation@clic-bc.ca (Source : CLIC)


Picture

C’est bientôt le temps de la Guignolée! Oyez! Oyez! familles des paroisses St-André-Apôtre, St-Jude, St-Benoît et St-Nicolas.  Comme à chaque année, des
bénévoles  passeront à vos portes seulement de 13 h à 16 h dimanche, 23
novembre, pour recueillir vos dons. Ceux-ci serviront à dépanner
des familles dans le besoin à Noël et tout au long de l’année.  Nous vous demandons des denrées non-périssables (conserves,
pâtes, sucre, farine, céréales, riz, biscuits, etc.). Merci de ne pas donner de vêtements ni de denrées
périssables. Par contre, des dons en argent seront appréciés et
ils nous serviront à l’achat de ces denrées périssables (fruits ou
légumes frais, viande…). Vous pouvez aussi faire parvenir vos dons au presbytère
Saint-André-Apôtre (10530, rue Waverly). Si vous donnez par
chèque, veuillez le compléter à l’ordre de : « SSVP Conférence St-André-Apôtre ».  Nous invitons également tous ceux et celles qui veulent
participer bénévolement à la collecte des dons (à pied ou avec
leur voiture) à venir à l’église St-André-Apôtre, dès 13 h, le dimanche 23 novembre. (Source : SSVP)

Vente de livres! Présence Amie, organisme sans but
lucratif voué au bien-être des patients du centre hospitalier Fleury,
situé au 2180 Fleury est, organise une vente de livres usagés le 19
novembre prochain à l’entrée principale.  Venez en grand nombre, de 9 h à 16 h. (Source : Présence amie)


Picture

Souper spaghetti au profit des Louvetaux de St-André-Apôtre le 21 novembre, de 18 h à 19 h 30, au sous-sol de l’église au 10 505, rue de l’Esplanade (15 $ adultes, 10 $ enfants de 12 ans et moins) Billets : 103meute@gmail.com (Source : 103e meute St-André-Apôtre)  

Atelier : Apprendre à faire des purées et à cuisiner selon le Baby led weaning (alimentation autonome du bébé), le 19 novembre de 9 h 30 à 11 h 30.  À la maison des parents (12191, rue Lachapelle). Inscriptions : Gwen au 514 745-1144 (Source : Ville en vert)


Picture

La
Musicothérapie,
sera le thème de la conférence mensuelle de La Parentrie donnée par Pierre Gagné, musicothérapeute
travaillant auprès de diverses clientèles dont celle en santé mentale. Le 
26 novembre à 19 h au Centre communautaire
Ahuntsic, 10780 rue Laverdure.  Inscriptions : 
(514)385-6786. Coût : 3 $ (Source : La parentrie)



Picture

Exposition  sur l’art décoratif des oeuvres des participants aînés des ateliers l’Art de vivre le 21 et 22 novembre de 13 h à 16 h au Centre de Bénévoles
Ahuntsic-Sud situé au 9286, rue Berri. Cette année est spéciale en
termes de production artistique. Les participants ont exploré l’art
 décoratif de différentes époques en créant chacun une pièce unique
inspirée du passé. Ce fut une expérience très enrichissante pour eux.
C’est avec fierté que sont exposés ces œuvres d’une grande qualité
plastique 
et inspirée. (Source : Entraide Ahuntsic-sud)

La motricité fine.  Pourquoi est-il si important de travailler la motricité globale, pour améliorer la motricité fine? Venez
le découvrir dans l’atelier du 18 novembre à l’école Louisbourg de 17 h 30 à 20 h, le 19 novembre au Centre communautaire
de Bordeaux-Cartierville. 1405 Henri-Bourassa ouest local 021 De 13 h 30 à 16 h.  Aussi le 20 novembre à la bibliothèque de Cartierville de 9 h 30 à 12 h. Des idées, des activités et du matériel peu coûteux à proposer aux enfants.  Si vous êtes parent ou vous travaillez auprès des enfants de 0-5 ans cette rencontre pourrait vous intéresser.  Inscription : (514) 336 5554  poste 208 (Source : TCJBC)


Picture

Fermé pour cause d’Austérité! –Votre centre des femmes solidaires et engagées sera fermé le lundi 17 novembre prochain.  Dès
13h, elles serons à la Place Emilie-Gamelin (métro Berri) pour demander
au gouvernement un meilleur financement de la mission des organismes
communautaires autonomes.  
Pour en savoir davantage suivez-nous sur FACEBOOK! (Source : cfse)

Conférence sur la violence conjugale (en anglais) : 28 novembre 19 h  « Vivez-vous
ou connaissez-vous une personne de votre entourage qui vit une
situation de violence conjugale? Comment obtenir de l’aide
?». Animée
par J. Iacono et J. LeBlanc du Centre en collaboration avec l’Agent
sociocommunautaire George Manoli du Poste de Quartier 27. Un goûter sera
servi à 18 h. 
Inscriptions requises avant le 26 novembre au : 514-388-0980.  (Service de garde disponible sur demande)  1586 Fleury E. porte 100 Suivez-nous sur FACEBOOK! (Source : CFSE)
Atelier sur les notions.  Comment faire comprendre aux enfants les concepts abstraits comme « en haut, en bas, hier, demain » et plus? Venez le découvrir dans l’atelier du 21 novembre de 17 h 30 à 20 h à l’école Louisbourg, et le 27  novembre à la bibliothèque de Cartierville de 9 h 30 à 12 h. Des idées, des activités et du matériel peu coûteux à proposer aux enfants.  Si vous êtes parent ou vous travaillez auprès des enfants de 0-5 ans cette rencontre pourrait vous intéresser.  Inscription : (514) 336 5554  poste 208 (Source : TCJBC)

Expo-vente. Les Artisanes du Cercle de Fermières Ahuntsic, vous invitent à leur Expo-vente annuelle.  Les samedi et dimanche, 15 et 16 novembre  de 10 h à 16 h, au 2574 Fleury, est.  Inf: 514-387-1264. Vous y trouverez du tissage, des tricots, courtepointes, poteries, et autres choses fait main. Profitez de cette occasion pour acheter des cadeaux de Noël originaux. (Source : Fermières)
Le CANA cherche un enseignant d’anglais bénévole, niveau débutant (temps partiel 4h/sem + 3 h de préparation), pour la prochaine session du 12 janvier au 1er avril 2015.  Téléphone : 514 382-0735 (Source : CANA)


Picture

Formation – Initiation à la recherche sur internet
Bibliothèque Ahuntsic le 22 novembre de 11 h à 12 h 30. 

Inscriptions : 514 872-0568.
Formation – Initiation 
à l’internet
Bibliothèque de Cartierville le 28 novembre à 13 h 30. 
Inscriptions : 514 872-6989.

__________________________________________________

LE COIN DES COMMERÇANTS

La Promenade Fleury

Selon les rumeurs, le Père Noël viendrait sur la Promenade Fleury en décembre.  En attendant, les lutins sont en train d’installer les lumières de Noël tout le long de la rue.  À suivre… (Source : Promenade Fleury)

Fleury Ouest

Un cinq à sept a été organisé afin de célébrer la retraite bien méritée de René Leclair (deuxième à partir de la droite) qui passe les rênes de Chaussures Leclair à sa fille Nathalie.  C’est la troisième génération de Leclair à diriger l’entreprise.  Bonne retraite René ! (Texte et photo : Philippe Rachiele)
________________________________________________________________________

QUOI FAIRE….QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI


Picture

Le 18 novembre 14 h
Duo ex Aequo – Piano quatre mains à l’amusement ostentatoire! Spécialisés dans le répertoire classique et jazz à quatre mains, à un ou deux pianos, Laurence Lambert-Chan et Romain Pollet proposent des spectacles accessibles à tous les publics.  Ils élaborent leurs concerts avec l’interacion du public, un répertoire varié et surtout, le rire! Laissez-passer disponibles dès maintenant. À la maison de la culture (Source : Maison de la culture)


Picture

Le 19 novembre de 13 h 30 à 15 h 30
Claire Villeneuve nous convie à une Visite musicale à Paris, une conférence accompagnée d’écoute musicale, mercredi, à la salle de l’église Saint-Jude (10 120, d’Auteuil). Gratuit pour les membres de l’Alliance culturelle, 8 $ pour les autres. De plus, pour les membres, le cours intitulé Surprenante la science, qui portera sur les cheveux, le papier et le chocolat, commencera le lundi 17 novembre en après-midi. Se renseigner au 514 382-5716 ou à www.allianceculturelle.qc.ca


Picture

Le 23 novembre 20 h
Le malade imaginaire – Théâtre version multimédia Le concept artistique de la pièce allie la tradition, avec la commedia dell’arte et ses personnages hauts en couleurs, et le traitement contemporain par la projection sur écran de la vision d’Argan l’hypocondriaque.  Avec le Malade imaginaire, dernière comédie écrite par Molière et  il poussa son dernier soupir sur scène, nous revenons à la source du théâtre et parlons La langue de Molière, un langue superbement écrite, poétique, politique et socialement revendicatrice.  Molière écrivit la plus belle de ses farces pour régler ses comptes avec la médecine et la mort, une véritable machine théâtrale qui, par ses enjeux et ses extraordinaires dialogues, tient le spectateur en haleine tout en le faisant rire. Laissez-passer disponibles dès maintenant. À la maison de la culture (Source : Maison de la culture)



Picture

Le 21 novembre à 20 h
Piano, percussions : Regards croisés – En trois couleurs Trois des plus grandes figures de la musique au Québec réunis sur une même scène, trois musiciens/compositeurs qui ont le pouvoir de réchauffer l’âme.  La soliste-percussionniste Marie-Josée Simard, François Bourassa et Yves Léveillé proposent une véritable excursion à travers les méandres généreux du jazz contemporain et de la libre improvisation. Laissez-passer disponibles dès maintenant. À la maison de la culture (Source : Maison de la culture)


Picture

Le 22 novembre à 20 h
Ouanani : Concert au bout du monde « Soirée pour tous : emmenez vos enfants et vos grands-parents, chansons sans gros mots et gâteaux sans gluten ».  Issu de l’amour du Roi des orignaux et d’une ouananiche, Ouanani propulse un programme « poélitik » qui carbure aux rythmes blindés, aux émois «surationels » et au néo-naïf du XXIe siècle : le métissage. Laissez-passer disponibles dès maintenant. À la maison de la culture (Source : Maison de la culture)


Picture

Le 23 novembre à 13 h 30
Ciné-conférence de Suzanne Marchand, ethnologue, au musée des Soeurs de Miséricorde.  Fécondité, grossesse et accouchement seront les thèmes traités.Une visite du musée est offerte à la fin de l’activité, réservation requise.  Le Musée est situé au 12435, av. de la Miséricorde.  Réservation : 514 332-0550, poste 1-393. (Source : Musée des Soeurs de Miséricorde)

Le 29 novembre à 19 h 30
CONCERT DE ROBERT
LEBEL
– Pour contribuer à la levée de fonds destinée à rénover l’Église de
la Visitation, il y aura un concert du prêtre-chanteur Robert Lebel, à l’église
même. Billets en vente à la Fabrique, au 388-4050, ou info@la visitation.ca (Source : Église de la Visitation)


Picture

Jusqu’au 30 novembre
Exposition du regroupement des artistes Ress-art au café de Da.  Ress-art inc. est un organisme à but non lucratif qui a pour but de faire la promotion
des arts visuels centrés à Ahuntsic et rapprocher la population de ses
créateurs. Une trentaine d’œuvres vous sont présentées, aquarelles,
peintures et sculptures au Café de Da de la bibliothèque d’Ahuntsic. Le temps des
Fêtes approche une belle occasion d’offrir une œuvre d’art en cadeau et d’encourager les artistes du quartier. (Source : Ress-art) 


Photo

Jusqu’au 5 décembre
Exposition de Pol Turgeon Curius Vegetatus à la maison de la culture.  Pénétrez dans un monde décalé, un brin tordu et assurément surréaliste, un monde proche de l’univers onirique nourri à même la source de l’inconscient. (Source : Maison de la culture)


Picture

Pour les jeunes
_________________
Le 15 novembre 
Journée internationale du jeu Les trois bibliothèques de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville s’unissent pour offrir aux jeunes et leur famille un après-midi de découverte de jeux de société.

Tournoi du jeu Fauna, Bibliothèque d’Ahuntsic | 13 h à 16 h, 8 ans et plus
Quelle est la taille de la gazelle? Combien pèse un colibri? Quelle est la longueur de la queue d’un lémurien? Dans quelle région du monde vit le babouin? Avec Fauna on apprend, mais, surtout, on rigole! Que le meilleur gagne! Inscriptions 514 872-0568.

Les bêtes de jeu, Bibliothèque de Cartierville | 13 h 30 à 16 h 30, 
Pour toute la famille à partir de 8 ans. Les jeunes sont invités à une activité ludique et récréative sur le thème des animaux.

Jeux de société en famille, Bibliothèque de Salaberry | 14 h et 16 h 30
Pour les enfants de 5 ans et plus et leurs parents

Les enfants et leurs parents sont invités à venir jouer et découvrir de nouveaux jeux de société à la bibliothèque.  (Source : Arrondissement)
___________________

Le 15 novembre
Sortie chic en famille – Alice au pays des merveilles (pour jeunes de 6 à 10 ans)
Un spectacle coup de cœur qui plaira à toute la famille! Un lapin en retard… Un œuf sur un mur qui a peur de tomber… Un chat qui sourit pour sourire et une jeune fille qui refuse de faire ses leçons, et bien d’autres.  Laissez-passer disponibles dès maintenant. À la maison de la culture à  19 h. (Source : Maison de la culture)


__________________________________________________

Si vous voulez contribuer à une meilleure information locale
Devenez membre!

Dix dollars par année, c’est peu payé pour de la bonne info!


Photo

Vous désirez devenir membre du jdv? Ou vous voulez faire un don, quel que soit le montant, car vous croyez que l’information est un enjeu majeur de notre société?

Faites-le par la poste en envoyant votre chèque et vos coordonnées au : 10369, rue Clark, Montréal QC  H3L 2S3. 

Nous recevons des dons de différents montants et chacun d’entre eux est précieux! Il démontre que les résidants ont à coeur la qualité de l’information locale.

Par ailleurs, l
a carte de membre coûte 10 $ (moins de 3 cents par jour) et elle est valable pour l’année 2014.

Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une), et votre adresse postale.


Joignez-vous aux quelques 140 autres membres!
(C.D.)

__________________________________________________

Pour plus de nouvelles «Aimez-nous»
sur Facebook à journaldesvoisins.com

______________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur « Archives – Actualités » tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) Ahuntsic-Cartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Journaldesvoisins.com :

  • Premier prix, catégorie Opinion, pour “Le bien des autres”, éditorial du bimestriel papier de décembre 2013, aux prix de l’AMECQ
  • Gagnant d’une bourse de 5 000 $ au concours Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention “Coup de coeur du jury” au Concours québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie “économie sociale”


Journaldesvoisins.com
est un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour les résidants d’Ahuntsic-Cartierville, et dont le siège social se trouve à Ahuntsic. Notre journal est un bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic-Cartierville qui se consultent sur le Web à: www.journaldesvoisins.com

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).
Coordonnées: journaldesvoisins@gmail.com Téléphone: 514 770-0858
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration: Diane Viens, présidente; Pierre Foisy, vice-président; Me Hugo Hamelin, secrétaire; Philippe Rachiele, trésorier; Douglas Long, administrateur; Christiane Dupont, secrétaire adjointe; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et gens d’affaires), et Pascal Lapointe, administrateur.
Éditeur désigné : Philippe Rachiele
Représentants publicitaire
: Philippe Rachiele 514 770-0858, Pierre Latreille 514 965-4812
Rédactrice en chef: Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint: Alain Martineau
Rédacteurs en chef adjoint suppléants: François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski
Journalistes, version Web: Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj
Journalistes, version papier: Christiane Dupont, Alain Martineau, Élizabeth Forget-Le François, François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Collaborateurs à la rédaction et à la photographie: Élaine Bissonnette, Laetitia Cadusseau, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont,  Patrick De Bortoli, Hélène Maillé, Nacer Mouterfi.
Photos: Philippe Rachiele
Mise en page: Philippe Rachiele, Christiane Dupont, et François Barbe
Illustrations originales: Claire Obscure
Caricaturiste: Denis Pépin
Correction/révision, version Web: Christiane Gervais
Correction/révision, version papier: Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien
Réseaux sociaux: Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele
Impression, version papier: Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier: journaldesvoisins.com
Dépôt légal, version papier: BNQ – ISSN1929-6061
Dépôt légal, version Web: BNQ – ISSN1929-607X

_________________________________________________________

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ

Journaldesvoisins.com et ses artisans sont membres de:

________________________________________________________________________

Photo

32 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires