Les Actualités du 15 mai 2015

________________________________________________________________________

PRIMEUR!        
Le Wifi bientôt à la salle du conseil 


Photo

Journaldesvoisins.com
a appris que le service WiFi sera bientôt
disponible dans la salle même du conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville,
au 555 rue Chabanel Ouest, 6e étage.

En outre, ce
même service sera également disponible pour les réunions des élus dans les 18 autres
arrondissements, et ce sans doute d’ici l’automne et peut-être même avant.
« C’est mon souhait, en tout cas, a déclaré, a déclaré Harout Chitilian, conseiller de Bordeaux-Cartierville et responsable de la Ville intelligente au Comité exécutif, à journaldesvoisins.com.

Le programme est
présentement en préparation, soit le volet édifices publics de la Ville et
le volet milieu urbain, incluant le centre-ville et endroits de tourisme. Il est
d’ailleurs sur le point d’être finalisé, après quoi ce sera le déploiement,
notamment dans les mairies d’arrondissement. »

M. Chitilian
soulignait que pour dessiner les zones de couverture des antennes, il fallait
obtenir les plans des édifices publics de tous les arrondissements. « Il
faut uniformiser les édifices déjà existants. Pour les 10 arrondissements
qui existaient déjà avant la fusion avec les villes liées (9 nouveaux
arrondissements), les plans des édifices étaient disponibles, sans problème, a
souligné M. Chitilian. Toutefois, dans le cas des neuf autres
arrondissements, cela a été un peu plus problématique. Mais ça progresse. En
tout cas, a-t-il ajouté, j’ai bon espoir que le WiFi sera disponible avant l’automne. ».

Rappelons
que, sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville, l’arrondissement a installé le WiFi
au parc Ahuntsic et au chalet du parc Henri-Julien au début de l’été dernier. (Par C. Dupont) (2015-05-15)
________________________________________________________________________


________________________________________________________________________

Adoption du PPU Henri-Bourassa Ouest 
Chahut au conseil, lundi dernier


Photo

Deux membres du comité Stop la démesure tenant fièrement une bannière affichant leur logo créé depuis les tout débuts du processus participatif du PPU Henri-Bourassa Ouest, au printemps 2013. (Photo: P. Rachiele)
La
période de questions du conseil d’arrondissement de lundi s’est déroulée sous
les huées, les applaudissements envers les citoyens intervenant au micro, et le
chahut, en présence de 75 résidants, outre les élus et les fonctionnaires
de l’arrondissement.


Faisant fi du
décorum, plusieurs résidants ont interrompu le maire Gagnier ou les conseillers
qui prenaient la parole, notamment la conseillère Lorraine Pagé, pendant une
bonne partie de la période des questions qui a porté, principalement, sur le
Plan particulier d’urbanisme (PPU) d’Henri-Bourassa Ouest. 

Deuxième lecture, différent

C’est que
c’est lundi soir que le conseil d’arrondissement adoptait en deuxième lecture ce
fameux PPU sur lequel ont planché des dizaines de résidants d’Ahuntsic Ouest
depuis bientôt trois ans. Toutefois, il ne s’agissait pas du PPU adopté en
première lecture le 9 février dernier, lequel avait obtenu un consensus
assez large, mais plutôt d’un PPU alternatif suggéré, « un concept
alternatif pour fin de discussion » lors de la dernière consultation
publique, le 18 mars dernier.  

Que s’est-il passé
entre la réunion du conseil d’arrondissement du 9 février et la
consultation publique du 18 mars sur le PPU Henri-Bourassa Ouest? Le 9 février,
le conseil d’arrondissement avait adopté en première lecture un PPU pour
Henri-Bourassa Ouest selon un consensus établi avec les résidants. Puis, le 18 mars,
à la consultation publique « finale » sur le même sujet, quatre des
cinq élus proposaient un PPU alternatif, qui modifiait, notamment, le nombre de
logements à l’hectare. Or, ce facteur de densité constituait un point important
et une donnée sensible de la démarche des résidants d’Ahuntsic Ouest.

«Dans mon cas, ce qui a été déterminant, c’est la dimension du logement social… Notre travail, comme élu, c’est d’écouter tout le monde et tous les comités! »
                                                               
La conseillère Lorraine Pagé 

Pour la suite de cet article, cliquez ici.

________________________________________________________________________
________________________________________________________________________

Stationnement Chambord/Fleury
D’autres nouvelles…


Photo(Photo : Philippe Rachiele)

Les résidants des environs du stationnement situé sur la rue Fleury Est, angle Chambord, devront encore prendre leur mal en patience. 

Selon une source bien informée, il semblerait que les travaux de pavage et d’aménagement paysager du stationnement seront entrepris seulement fin mai, par Stationnement de Montréal. Selon cette même source, les travaux devraient s’échelonner sur trois semaines.

Toutefois, aucune précision quant aux plans de l’aménagement ne serait encore disponible.  

Au mieux, les usagers du stationnement savent désormais qu’ils auront à attendre jusqu’à la Saint-Jean pour garer leur véhicule dans le stationnement indisponible depuis l’automne dernier. Au pire… À suivre! (C.D.) (2015-05-15)


_______________________________________________________________________
________________________________________________________________________

YMCA de Cartierville : déjà cinq ans!


Photo

L’édifice du YMCA qui fête ses cinq ans

Photo

Stéphane Vaillancourt, directeur des YMCA du Québec

Photo

Jeanine Laurin, la « bougie d’allumage » du projet du YMCA
« Qui aurait pensé, il y a dix ans, que le site qui était vacant depuis
si longtemps deviendrait un tel pôle de rassemblement pour toute la communauté
? », a lancé Stéphane Vaillancourt, directeur des YMCA du Québec, à
l’occasion de la petite fête qui réunissait utilisateurs et intervenants pour
souligner les cinq ans d’existence du YMCA de Cartierville, le 13 mai dernier.


Le centre accueille une clientèle  représentative du quartier. Tous les groupes
d’âge, de tous horizons, fréquentent le centre. 
Parmi les 12 300 utilisateurs, les jeunes du quartier sont
nombreux. Ils participent à de nombreuses activités telles « les vendredis
soirs ados », le bain libre gratuit, et beaucoup d’autres sports. 

Le YMCA Cartierville est aussi en lien étroit avec une cinquantaine
d’organismes communautaires.  Stéphane
Vaillancourt a également souligné que « la bougie d’allumage de cette
formidable aventure » était Jeannine Laurin avec d’autres membres du CASC
(Comité pour la construction d’un complexe aquatique, sportif et communautaire
de Cartierville).

Rappelons que le YMCA est le fruit d’un partenariat public-communautaire
entre les membres du CASC, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport
du Québec, la Ville de Montréal, l’arrondissement et les YMCA du Québec.  (Texte
et photo : Philippe Rachiele) (2015-05-15)

Pour voir d’autres photos du cinquième anniversaire, cliquez ici. 
________________________________________________________________________ 

________________________________________________________________________

Bonne nouvelle
Beau succès du Festival Trad Montréal

« La Grande Rencontre » reviendra ici en mai 2016


Photo

Un public enthousiaste (Photo : Festival Trad)

Photo

Une session de musique (Photo : Festival Trad)
Les organisateurs
du Festival Trad de Montréal ont dressé un bilan on ne peut plus positif de
leur 23e grande rencontre qui se tenait à la Maison de la culture d’Ahuntsic-Cartierville,
pendant quatre jours, le week-end dernier, à un point tel que l’événement
reviendra dans ce même lieu au printemps 2016.


Le grand patron d’Espace
trad, Gilles Garand, s’est félicité de ce « grand succès » et ce, pour
diverses, alors qu’il était interrogé à la suite du festival par journaldesvoisins.com. Une quinzaine de
groupes (60 artistes : Québec, Bretagne, Belgique, Louisiane, Irlande et Cap-Breton
entre autres) ont pris part à l’événement qui comprenait aussi des cours de
danse et des échanges dans divers ateliers. 


« Les gens qui
sont venus et les artistes ont eu beaucoup de plaisir, a souligné M. Garand,
grand promoteur de la musique trad et directeur artistique du festival. Après
les concerts et les danses, les amateurs de musique ont eu de belles
discussions au bar. J’ai vu beaucoup de sourires durant les quatre jours de
festivités. Ce fut une belle réussite. Nous avons un devoir de mémoire, de
transmettre cette musique traditionnelle et l’objectif a été atteint, »
a-t-il insisté.  

Autre fait à
signaler, M. Garand  est heureux d’avoir vu de nouveaux visages lors
de ce bel évènement culturel, qui attire aussi son lot d’admirateurs habitués à
faire le circuit des événements de musique trad ou de musique du monde. « Parmi
ces nouveaux visages, il y en avait plusieurs de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville»
a indiqué M. Garand.

Destination 2016

Fort d’avoir pu
remplir les lieux au deux tiers environ (les chiffres définitifs seront connus
plus tard), Gilles Garand a signalé que l’espace ne manquait pas. Mais si
jamais on déborde, il y a toujours le grand parc Ahuntsic juste de l’autre côté
de la rue. Il serait alors facile d’agrandir en y implantant une ou deux
scènes. Un peu plus et cela aura été fait la semaine dernière.

Histoire de mémoire

Espace trad a été
créé en mai 1981 par des personnes voulant en premier lieu conserver l’originalité
et la richesse des pas et figures traditionnellement dansés au Québec. Elles
ont mis sur pied la Société pour la promotion de la danse traditionnelle
québécoise, une suite logique après les succès des célèbres Veillées du Plateau
(un party trad à chaque mois de l’automne au printemps). Le festival La Grande
Rencontre est venu par la suite, en 1993. Rappelons que l’équipe s’occupant de
l’organisation a pignon sur rue au deuxième étage de la Maison de la culture de
notre arrondissement (coin Fleury et Lajeunesse) depuis décembre 2013. (Par Alain Martineau) (2015-05-15)

Pour voir d’autres photos du Festival Trad, cliquez ici.

________________________________________________________________________
________________________________________________________________________

Traite des personnes
La loi C-452 de la députée d’Ahuntsic Maria Mourani adoptée par le Sénat


PhotoMaria Mourani (Photo : Archives jdv)

Le Sénat du Parlement du Canada a adopté en troisième lecture
le projet de loi C-452, Loi modifiant le Code criminel (exploitation et traite
de personnes), projet de loi qui avait été présenté à la Chambre par la députée d’Ahuntsic. 

Dorénavant, le simple fait de demeurer
avec une victime de la traite aura pour effet de présumer que vous exploitez
celle-ci. 

Cette mesure est mise en place pour éviter que les victimes ne soient
obligées de témoigner. Or, ces personnes sont souvent traumatisées et les
obliger à témoigner est souvent inhumain. Une personne accusée par ce biais
pourra toujours chercher à s’expliquer aux enquêteurs, et éventuellement au
tribunal.  De plus, les trafiquants de
personnes pourront voir leurs biens saisis et feront l’objet de peines
consécutives.

Ce projet de loi a été été élaboré en collaboration avec des policiers du
SPVM, des intervenantes qui travaillent auprès de victimes de la traite, des
juristes spécialisés en droit criminel et des légistes du Parlement. (C.D.) (2015-05-15)
________________________________________________________________________


________________________________________________________________________

Le « BIG » en action
Inspecteur général de la Ville: un vibrant appel à tous les contribuables montréalais


PhotoPériode de questions lors de l’assemblée (Photo : Alain Martineau)

L’Inspecteur général de la Ville de Montréal lance un vibrant appel aux citoyens : il ne faut pas se gêner afin d’intervenir auprès de son bureau, en action depuis près d’un an, si l’on est témoin ou l’on apprend des choses pas très « catholiques ».

Maître Denis Gallant, l’un des avocats vedettes de la Commission Charbonneau, ne met pas de gants blancs quand il parle de son mandat et des moyens mis à sa disposition pour surveiller les divers processus de passation des contrats et leur exécution dans la métropole québécoise.

Devant une soixantaine de citoyens montréalais qui répondaient à l’appel du groupe de pression Montréal pour tous, au Resto-Plateau, lundi soir dernier, Me Gallant a expliqué son mandat et les gestes qu’il peut poser au sein de son Bureau de l’inspecteur général de la ville, connu sous le nom de BIG.

Historique et action

Me Gallant a été désigné patron du BIG (à l’unanimité des membres du Conseil de ville de Montréal) le 24 février 2014, mais son entrée en fonction s’est faite quelques mois plus tard à cause de la tenue de l’élection provinciale.

Le célèbre avocat a rappelé que son mandat de cinq ans n’est pas renouvelable, qu’il a un budget garanti et surtout toute l’indépendance nécessaire pour mener à bien ses actions. Un point intéressant : son Bureau ne se limite pas à ce qui se passe seulement dans les arrondissements et la municipalité. Il ratisse assez large, car il peut scruter ce qui se passe par exemple à Stationnement de Montréal ou à la Société de transport de Montréal et d’autres organismes paramunicipaux. « Les enquêtes administratives peuvent se faire quand des contrats sont passés par ces diverses entités aussi, a indiqué l’orateur invité. Nous sommes des chiens de garde. On peut recommander de stopper un processus en cours dans l’octroi de contrats ou d’annuler le contrat. Mais les élus peuvent aussi renverser notre décision » a averti Me Gallant.

Déjà aux États-Unis

Il existe des BIG aux États-Unis. Denis Gallant a dressé un historique de cette structure qui s’est implantée au sud de notre frontière au début des années 1970. « On s’est rendu compte alors que les gros ministères du gouvernement américain géraient d’énormes sommes et qu’il fallait ainsi exercer une surveillance, a relaté Me Gallant. Puis des villes où sévissait de la corruption ont emboîté le pas. »

Ici, Montréal s’est surtout inspiré du travail qui se fait à Chicago. « Montréal a 28 000 employés, Chicago 39 000, dit-il. Montréal a des juridictions semblables à celles de Chicago. Et là-bas, on a même ajouté les mandats de surveiller ce qui se passe au sein du service policier et de faire de l’audit (une vérification d’états financiers) », a ajouté Me Gallant. Le BIG Montréal est membre de l’association américaine des inspecteurs généraux.

 Rapports ponctuels

Me Gallant a déjà présenté un premier rapport. Il contenait quatre recommandations (trois en 2014 dont une sur une histoire de vente de terrain dans Ville-Marie) et une cette année, la plus percutante, portant sur le parc Jean-Drapeau. On avait noté des « irrégularités majeures » dans l’octroi de contrats en lien avec le projet de revitalisation du parc situé dans l’île Sainte-Hélène. Mais Me Gallant nous a confié qu’il préférait sortir des rapports ponctuels. Questions diverses

Plusieurs personnes ont pu intervenir après l’exposé du patron du BIG qui aura duré 45 minutes. À une question, Denis Gallant a précisé qu’il ne touchait pas, par exemple, aux « politiques », ni au zonage, bien que dans ce dernier cas, des suspicions concernant la vente de terrain peuvent amener à faire des enquêtes en lien avec le zonage. À une autre, on a pu apprendre, avec un certain étonnement, que son Bureau peut aller à des endroits parfois insoupçonnés. « On peut aller sur le terrain, tenter de savoir pourquoi une entreprise demande souvent des cahiers de charge pour formuler une soumission, mais sans jamais en faire », a-t-il confié.

L’inspecteur général insiste aussi pour prendre toutes les mesures afin de s’assurer que l’anonymat d’une personne qui fait un signalement ou une dénonciation soit préservé. Et il tient mordicus à préserver l’anonymat quand il y a dénonciation. « Il peut y avoir une dénonciation non fondée, a affirmé Me Gallant, mais parfois des éléments refilés peuvent nous amener sur d’autres pistes ». Un membre de l’assistance avait posé une question visant la protection des dénonciateurs ou ceux que l’on désigne comme des lanceurs d’alerte. Notons par ailleurs que le BIG refile des dossiers à l’UPAC (L’unité permanente anticorruption) s’il y a des gestes criminels commis.

Montréal pour tous, satisfait

A l’issue de la rencontre, Pierre Pagé, le porte-parole du groupe montréalais s’est déclaré fort satisfait de l’intervention de Maître Gallant, qui a été chaudement accueilli. « Je suis très heureux même si 60 personnes étaient présentes, a indiqué M. Pagé au journaldesvoisins.com. Ça bouge plus quand on reçoit le compte de taxes. Mais nous sommes contents d’avoir eu des gens de divers arrondissements de la ville. Les gens ont été rassurés par les propos de Me Gallant  notamment sur la question de la protection des sources. On sent une maîtrise du dossier », a-t-il déclaré.

Le groupe Montréal pour tous continuera de faire pression sur le bureau du contentieux de la ville et celui des finances afin de voir comment on pourrait récupérer des sommes « volées » par des entrepreneurs (les fameux contrats gonflés de 30 %), lors d’octroi de contrats. Interrogé justement sur les tentatives de récupération, Me Gallant a refusé de parler de ce dossier… (Par Alain Martineau) (2015-05-15)

Pour plus d’infos sur le Bureau de l’Inspecteur général, cliquez ici.
Pour plus d’infos sur le groupe Montréal pour tous, cliquez ici.
    

Pour une dénonciation au Bureau de l’inspecteur général :
514 280-2800 – BIG@bigmtl.ca – Télécopieur 514 280-2877

________________________________________________________________________


________________________________________________________________________

Résidants et élus
Le soufflage de la neige sur les terrains ne fait pas l’unanimité chez les résidants


Picture

Le mai, le maire de Montréal Denis Coderre, présentait sa nouvelle politique de déneigement. Au programme : uniformisation des pratiques entre les arrondissements et recours plus fréquent au soufflage sur les terrains pour éliminer la neige. Comme le soulignait Pierre André Normandin, de La Presse, certains maires d’arrondissement ont exprimé très tôt après la présentation du maire leur opposition à ce nouveau plan d’action.

Si le soufflage de la neige est plus économique pour la ville et plus respectueux de l’environnement, il doit cependant s’effectuer dans certaines conditions. Il faut en effet s’assurer qu’il y a une place suffisante pour accueillir la neige avant de la souffler, et il est nécessaire de préserver la visibilité aux intersections, et ainsi d’assurer la sécurité des résidants.

Résidants partagés

Lorsque journaldesvoisins.com a interrogé ses lecteurs quant à la possibilité de souffler la neige sur les terrains résidentiels dans le quartier, les résidants d’Ahuntsic-Cartierville sont apparus divisés. Certains ont avancé que le sel contenu dans la neige qui serait soufflée sur les terrains détruirait leurs aménagements paysagers qui souffrent déjà beaucoup pendant la période hivernale. Il est vrai qu’Ahuntsic est un quartier résidentiel où de nombreuses maisons disposent de plates-bandes de fleurs à l’avant.

D’autres lecteurs ayant apparemment vécu dans des municipalités où le soufflage de la neige est plus commun se sont positionnés en faveur de cette technique. De leur point de vue, lorsque la neige est soufflée, le déneigement est moins long, mais aussi moins coûteux pour les résidants, laissant entendre que les taxes consacrées au déneigement pourraient peut-être diminuer…

En évaluation…

Journaldesvoisins.com a également contacté l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville il y a quelques jours pour connaître la position des élus à ce sujet. Pour le moment, aucune décision n’a été prise. Selon une porte-parole de l’arrondissement, la direction est présentement en train d’évaluer la faisabilité de cette nouvelle stratégie de déneigement, notamment en répertoriant les terrains qui seraient en mesure de recevoir de la neige.

Rappelons qu’Ahuntsic est l’un des arrondissements de Montréal qui dépense le plus pour ses opérations de déneigement, avec Hochelaga-Maisonneuve et Ville-Marie, comme le révélait journaldesvoisins.com dans un article de janvier 2015. D’après le budget prévisionnel fourni par l’arrondissement, l’enlèvement de la neige restait en 2015 le poste de charges le plus élevé pour le quartier, comme il l’était l’année passée. (Par Gabrielle Ramain) (2015-05-15)

Cliquez ici pour lire l’article de journaldesvoisins.com de janvier, sur le déneigement. 

________________________________________________________________________


Beau geste à Dominique-Savio
Quinze artistes décorent les murs de l’établissement bénévolement

Les plus jeunes de l’école Dominique-Savio, située juste à côté du
Cégep Ahuntsic, ont reçu de la belle visite il y a un mois. Des artistes qui
ont pris possession de certains murs de leur milieu de vie.

Quinze œuvres exécutées par des illustrateurs québécois sont maintenant
incrustées dans les murs des corridors, salles de jeux et autres pièces réservés
aux élèves âgés de 6 à 12 ans qui étudient au primaire de cette institution
spécialisée de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. Il s’agit d’une belle
initiative de ces artistes qui ont proposé d’agrémenter ce lieu unique d’enseignement.

Cette école primaire particulière de la CSDM accueille des élèves dont
la plupart sont hébergés sur place par le Centre jeunesse de Montréal. Il y
aussi un volet secondaire. À peu près 50 élèves pour chacun des niveaux.

Plusieurs de ceux qui fréquentent l’école ont composé dans leur jeune
vie avec un ou des événements troublants. L’un a été battu par un adulte, un
autre a été agressé sexuellement. Des jeunes ont subi de la violence psychologique.
Il peut en avoir certains aux prises avec des troubles graves de comportement. Plusieurs
doivent ainsi être suivis par un intervenant psychosocial.

Belle incursion

A la mi-avril, 15 artistes mettaient la main à la pâte après avoir
offert leurs services comme illustrateurs. Un beau geste de ces bénévoles pour les
élèves du primaire. Armés de pinceaux et rouleaux, ils se sont attaqués aux
murs. Pour égayer le milieu de vie, les peintres ont concocté diverses
fresques, collées à de belles scènes de vie.

Projet-collaboration

Le projet a été mis sur pied par Anabelle Soucy-Côté, fondatrice et rédactrice en chef du site Web Les P’tits
mots-dits, un site collaboratif qui jette un regard critique et humoristique sur la littérature jeunesse et ce qui l’entoure, et Nicolas Trost, chargé du développement des affaires, Illustration Québec, qui, aux
dires d’Isabelle Tremblay, chef de service du bénévolat au Centre jeunesse de
Montréal, souhaitaient mettre un peu de couleurs et de joie sur les murs de
l’institution. « Leur rêve était de contribuer à leur façon au mieux-être
des petits », a-t-elle mentionné.

Mais la contribution de ces derniers ne s’est pas arrêtée là. Par leur recherche intensive de partenaires et de commanditaires, ils ont pu obtenir et offrir pas moins de 300 albums et romans jeunesse, des accessoires décoratifs,
des coussins, des tableaux, des autocollants muraux, des jeux de société, des
crayons de couleur, etc. aux enfants. Outre l’instigatrice du projet, et le chargé du développement des affaires, les artistes, des partenaires de
l’école ainsi que divers commanditaires et des bénévoles se sont engagés, à
leur façon, pour les jeunes élèves. Ainsi, au final, les dons, le temps et le
matériel ont été évalués à quelque 40 000 dollars. Les enfants ont pu voir à
l’œuvre un « grand frère » ou une « grande sœur » durant la
journée.

Les artistes étaient sur place de 7 h à 19 h pour exécuter leurs œuvres… Et
il y a eu une belle interaction. « Les enfants ont pu discuter avec les
artistes pendant leur travail. A la fin de la journée, il y a eu un repas de
groupe, des moments magiques pour tous ces jeunes et les artistes aussi »
dira Mme Tremblay.

Nombreux bénévoles

Les illustrateurs qui se sont déplacés ne sont pas les seuls à agir en
tant que bénévoles à Dominique-Savio. Des dizaines d’autres n’hésitent pas à
donner de leur  temps pour épauler ces jeunes
élèves. « La communauté veut participer au mieux-être des  enfants. Ce sont, dans les faits, nos
enfants. Certains adultes donnent du temps pour faire une activité, aux trois semaines
par exemple. Du transport, par exemple, pour uni visite médicale, une thérapie,
ou un déplacement chez les parents. Une quarantaine de personnes sont prêtes à
agir pour effectuer cette action bénévole », a indiqué Mme Tremblay.
Ce n’est pas tout, d’autres ayant une spécialité offrent aussi leurs services dans
des spécialités (yoga, musique, etc.) L’école et le centre peuvent compter sur
une centaine de ces bénévoles qui donneront un coup de pouce aux jeunes avant
qu’ils ne prennent leur envol. (Texte et photos : Alain Martineau)
(2015-05-15)

Pour voir d’autres photos des murs décorés par les artistes, cliquez ici.

______________________________________

Qui sont les bénévoles et artistes qui ont collaboré au projet des murales ?

Anabelle Soucy-Côté, Nicolas Trost, Élise Gravel,
Guillaume Perreault, Josée Bisaillon, Pascal Blanchet, Manon Gauthier,
Bellebrute (Vincent Gagnon & Marianne Chevalier), Benoit Tardif,
Julien Chung, Yves Dumont, Virginie Egger, Mathieu Potvin, Gabrielle Grimard,
Bruce Roberts et Catherine Petit.

Cliquez ici, pour visionner une vidéo
sur les généreux illustrateurs qui ont contribué à l’embellissement de
plusieurs murs de l’École Dominique-Savio-Mainbourg.


Cliquez ici
, pour visionner une vidéo qui parle du site collaboratif Les p’tits mots dits.

__________________________________________________

Bannissement des sacs de plastique
Début de la consultation publique 


Photo

La consultation publique sur les enjeux et les impacts du bannissement des sacs d’emplettes à usage unique dans les commerces de détail montréalais s’est ouverte ce mardi à Montréal. Visant à mesurer les impacts environnementaux, sociaux et économiques d’un éventuel bannissement, cette consultation a donné lieu, à l’occasion de sa première séance, à une présentation du dossier suivie d’une période de questions du public. Présente à cette occasion, une résidante de Cartierville a livré ses impressions au journaldesvoisins.com.

Opposée au bannissement de ces sacs de plastique, Pauline Carignan, qui est souvent présente aux réunions du conseil d’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, ne comprend pas pourquoi la Ville de Montréal choisit de s’attaquer à cette question. « Je trouve qu’à Montréal il y a bien d’autres problèmes bien plus graves. Personnellement, dans mon quartier, la pollution de l’air, la pollution par le bruit, les ilots de chaleur, ça se sont de vrais problèmes de pollution, qui affectent beaucoup notre qualité de vie et même notre santé. […] Je ne vois pas l’urgence de s’attaquer aux problèmes de sacs de plastique », a estimé Mme Carignan en entrevue au journaldesvoisins.com au lendemain de la consultation.

Pas de mesure du cas montréalais?

Relevant que la majorité des cas présentés à titre d’exemple, lors de la séance d’information de ce mardi, pour démontrer l’impact que pourrait avoir un bannissement des sacs d’emplettes à usage unique à Montréal étaient des cas hors Québec, Mme Carignan trouve en outre que, jusqu’ici, la commission n’a pas apporté d’arguments spécifiques au cas de la métropole, ni quantifié concrètement le problème montréalais de pollution qu’elle souhaiterait régler en allant de l’avant avec un éventuel bannissement de ces sacs.

« Quand on ne connaît pas l’ampleur du problème à la source, comment fait-on par la suite pour mesurer les impacts de l’action qui va être menée? […] Ils savent combien de sacs de plastique sont utilisés à Montréal, mais ils n’ont aucune idée de combien se retrouvent dans la rue. Le phénomène de pollution en soi n’est pas mesuré à Montréal. Donc, à mon avis, avant de se lancer pour dépenser des fonds publics, ils auraient dû faire cela », a fait valoir Mme Carignan, en déplorant un certain manque de rigueur dans l’approche choisie.

Efficacité questionnée

Mme Carignan estime par ailleurs que la solution envisagée serait d’autant moins efficace que les personnes souhaitant continuer à utiliser ce genre de sacs à emplettes à usage unique auront toujours la possibilité d’aller magasiner dans les villes voisines de la métropole.

En ce sens, elle considère qu’il serait plus pertinent de demander aux manufacturiers de sacs de plastique d’inscrire sur les différents sacs l’usage à en faire après utilisation pour éviter la pollution. « Si les sacs de plastique allaient dans le bon bac, parce que c’est écrit sur le sac, je suis certaine qu’on réglerait déjà une bonne partie du problème », a déclaré Mme Carignan, qui compte faire entendre sa « voix citoyenne », en déposant prochainement un mémoire à cette consultation publique.

Poursuite des travaux

Réalisée par Elsie Lefebvre, présidente de la Commission permanente sur l’eau, l’environnement, le développement durable et les grands parcs, cette consultation publique souhaite mesurer les impacts environnementaux, sociaux et économiques d’un éventuel bannissement des sacs à emplettes à usage unique dans les commerces de détail montréalais, à la lumière des expériences d’autres villes et États qui ont banni ce type de sac.

Jointe par journaldesvoisins.com, Mme Lefebvre nous a plutôt recommandé de parler à Réal Ménard, maire de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et responsable des dossiers de l’environnement et des parcs au sein du Comité exécutif de la Ville de Montréal, pour toute demande d’entrevue sur ce sujet à ce stade-ci de la consultation. Contacté par l’entremise de son attachée de presse ce jeudi, M. Ménard n’avait pas donné suite à notre demande d’entrevue à l’heure où nous mettions nos Actualités en ligne.

À noter que le document présenté lors de la séance d’information de ce mardi est accessible sur le site Web de la Commission. La consultation poursuivra ses travaux les 3, 4 et 8 juin prochains avec l’audition des mémoires. Les personnes intéressées à présenter un mémoire ont jusqu’au 20 mai pour s’inscrire et au 31 mai pour le faire parvenir à la la Division des élections, du soutien aux commissions et de la réglementation. (Par Rabéa Kabbaj) (2015-05-15)

Pour consulter le site de la consultation publique, cliquez ici.
________________________________________________________________________


Épreuves de français collégiales
Deux établissements sous la moyenne générale dans Ahuntsic-Cartierville 

(Deuxième article d’une série de 2)

Le collège privé André-Grasset, dans Ahuntsic, se classe parmi les meilleurs collèges dans les épreuves de français collégiales. Près de 100 pour cent des étudiants ayant subi l’épreuve uniforme de français du mois de décembre 2014 ont réussi leur examen. Mais du côté des collèges Ahuntsic et Bois de Boulogne (cégeps publics), les étudiants de ces deux établissements se sont retrouvés sous la moyenne des cégeps publics.

Afin d’obtenir des éclaircissements sur ces résultats, journaldesvoisins.com a contacté Marie Nadeau, Directrice du Département de didactique des langues à la Faculté des sciences de l’éducation de L’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Par exemple, certains pourraient être étonnés de constater qu’il y a 17 pour cent des 42500 cégépiens du réseau public qui font face à l’échec. Ils doivent en conséquence redoubler d’ardeur pour avoir leur diplôme et continuer dans certains cas vers l’université.

« Pour le critère III « Maîtrise de la langue » de la grille d’évaluation de l’EUF, a noté Mme Nadeau, le seuil de passage est encore de 30 erreurs (incluant celles de vocabulaire) dans un texte de 900 mots. À vous de juger si ce seuil est trop sévère. À ma connaissance, c’est ce critère qui entraîne le plus d’échecs », a indiqué Mme Nadeau.

Sélection préalable?

Au sujet de l’écart dans les résultats entre Grasset et les deux cégeps publics, Marie Nadeau veut remettre les pendules à l’heure, comme on le fait aussi quand on compare la performance des élèves du privé avec ceux du public au secondaire. « Est-ce que Grasset, un collège privé, sélectionne ses étudiants à l’entrée? Combien y a-t-il d’étudiants dans les programmes de trois ans et combien dans ceux de deux ans qui mènent à l’université, dans chacune de ces institutions? Quel soutien offre chacune ou quelles sont les mesures en place pour aider les étudiants à perfectionner leur maîtrise du français?

De bonnes questions à vérifier et la liste pourrait s’allonger aussi. Chose certaine, il est bon de rappeler que nos deux cégeps publics d’Ahuntsic-Cartierville sont plus axés sur les techniques alors que Grasset a pour mission la préparation aux études universitaires. La formation technique de Grasset est donnée dans un autre lieu que sur Crémazie.

Corriger le tir

Alors, que devons-nous faire pour améliorer la situation? C’est un problème complexe, certes. Certains ont le blâme facile. La faute des autres, les profs, ou le système. Parallèlement, les jeunes ont créé leur propre langage avec la mode texto. On simplifie à outrance. Mais il faut d’abord se motiver, selon Mme Nadeau.

«Il est toujours possible de mieux faire, en enseignement, mais les élèves et étudiants doivent aussi vouloir maîtriser la langue et ses normes chaque fois qu’ils écrivent, et non uniquement lorsqu’il s’agit d’un examen d’écriture», a averti la spécialiste. Plus on écrit avec le souci de bien écrire (avec une «vigilance» qui amène le scripteur à prendre le temps de bien se relire à chaque texte qu’il écrit), plus il devient aisé de bien écrire (de se relire et de se corriger avec efficacité). Il y a donc aussi un problème d’attitude chez plusieurs de nos jeunes et un changement d’attitude ne peut pas être pris en charge seulement par les enseignants de français, c’est un problème de société » a-t-elle analysé.

Réforme de l’orthographe?

La directrice du Département de didactique des langues à la Faculté des sciences de l’éducation de l’UQAM est par ailleurs revenue avec la suggestion qui circule depuis belle lurette, celle de réformer l’orthographe française radicalement. « Il faut, d’après elle, la rendre plus transparente afin que les ressources cognitives soient mises presque uniquement au service de l’expression des idées lors de l’écriture d’un texte », a-t-elle plaidé. (Par Alain Martineau) (2015-05-15)

Pour voir les résultats de tous les cégeps du Québec, cliquez ici.
________________________________________________________________________

Plus de vignettes accordées à Montréal
Une hausse moins notable dans A-C


Photo(Photo : Philippe Rachiele)

Au lendemain de la
publication d’un article de La Presse fin avril faisant état d’une explosion du
nombre de vignettes de stationnement à Montréal, journaldesvoisins.com a
cherché à savoir si, dans l’arrondissement, une situation comparable était
observable. Après vérification, il semble que le nombre de vignettes accordées
par l’arrondissement a augmenté de 25 % en sept ans, au cours des
dernières années.

Effectivement,
d’après les chiffres communiqués au journaldesvoisins.com
par la Ville-centre, il y a eu une augmentation de 25 % du nombre de
vignettes accordées par l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville pour des
stationnements sur rue réservés aux résidants (SRRR) entre 2007 et 2014, soit
sur sept ans, le nombre de vignettes étant passé de 1831 en 2007 à 2291 en
2014. D’une année à l’autre, l’augmentation est d’environ 3,5 %.

Quand on se compare…

Une augmentation
dont l’importance est probablement à relativiser si on la compare avec celles
respectivement observables pour un arrondissement comme le Plateau Mont-Royal
d’une part, et pour l’ensemble des arrondissements montréalais confondus,
d’autre part. Ainsi, sur cette période, le nombre de vignettes pour SRRR accordées
par l’arrondissement du Plateau est passé de 8545 en 2007 à 11 834 en 2014,
soit une hausse de 38 %.

Sur l’ensemble des
arrondissements montréalais confondus, l’augmentation enregistrée sur la même
période atteint quant à elle 56 %, avec un total global de 27 936 vignettes pour SRRR accordées en
2007, comparativement à un total global de 43 656 vignettes pour SRRR
accordées en 2014. Comme nous l’a confirmé la Ville-centre, ce sont les
arrondissements qui accordent eux-mêmes les vignettes.  (Par
Rabéa Kabbaj) (2015-05-15) 

________________________________________________________________________


JARDINS ET POTAGERS DE PATRICK
Pour un aménagement paysager réussi
Douze notions de base 
(Deuxième article d’une série de deux)


Photo

Compagnonnage végétal : Les œillets d’Inde (orange) protègent les tomates (placées à l’arrière) des attaques parasitaires (Source : Wikipédia)
Dans la chronique de la semaine passée, je vous ai présenté la première partie des notions de base pour la création d’un aménagement paysager réussi. Cette semaine, j’exposerai les six notions suivantes, plus classiques, vous verrez, qui vous aideront à réaliser vos plus fous projets horticoles.

7. La structure. De façon générale, les premiers végétaux mis en place sont ceux dit des « plantes piliers ». Ce sont ces végétaux qui structureront votre aménagement, et ce, au cours des quatre saisons. Ainsi, pensez à introduire dans vos réalisations, des arbres (même petits), des conifères, des graminées, des arbustes ou des plantes à feuillage persistant.

8. La texture. Afin de créer une certaine stabilité, choisissez des végétaux aux textures variées. La texture renvoie à une impression de sensation des matériaux utilisés (ici les plantes, mais aussi des matériaux inertes). Rappelez-vous que les textures fines éloignent, et les plus grossières rapprochent.

9. Périodes de floraison et couleurs. Naturellement, quand vient le temps de planifier nos aménagements, on pense aux couleurs variées de nos végétaux, surtout si nous cherchons à créer une atmosphère particulière. N’oubliez pas de bien harmoniser vos couleurs; le fait d’inclure trop de couleurs peut introduire un élément de confusion à l’ensemble. Petit truc : la toile de fond idéale pour tout aménagement est le vert. Le temps de floraison est bien entendu capital, car on ne veut pas se retrouver avec une floraison spontanée et ensuite plus rien. On souhaite que l’aménagement soit toujours en action, donc n’oubliez pas l ‘automne et l’hiver.

10. Jeux de formes et hauteurs. Chaque plante possède une forme propre. Afin de dynamiser votre aménagement, variez aussi les formes de vos végétaux en choisissant des types qui se complètent ou encore qui se contrastent. Insérez ici et là des formes particulières qui viendront briser la monotonie et donner du rythme et de la cadence à votre création. Surveillez les hauteurs afin de mettre les plantes plus hautes au centre, ou en arrière plan, afin de ne pas cacher les plus petites.

11. Rythme. C’est ici que vos habiletés de chef d’orchestre serviront, dans la mesure où l’on cherche à donner vie à nos aménagements en dosant chacune des notions vues jusqu’à présent. Utiliser les formes, les hauteurs, les couleurs, les textures et les plantes piliers de façon équilibrée, pour créer dynamisme et harmonie. Répétez à trois ou cinq endroits différents certaines de ces caractéristiques de façon à guider l’œil vers des points névralgiques et le reposer tout à la fois, en l’emmenant en terrain connu.

12. Unité. Un aménagement horticole est comme une histoire racontée. Il doit se tenir du début à la fin et avoir une certaine cohérence. Vous pouvez très bien marier des styles différents (i.e. ornemental et comestible) mais dans la mesure où vous vous assurez d’avoir une certaine continuité des différents éléments tout au long de votre aménagement. Tout doit paraître comme un ensemble qui se tient et non simplement un amalgame d’éléments disparates réunis.

Amusez-vous surtout avec toutes ces notions, essayez-en, trompez-vous et n’oubliez pas d’être créatifs aussi et d’y découvrir d’autres éléments qui feront de vos aménagements paysagers les plus beaux et les plus originaux!

Au plaisir de faire votre connaissance dans un potager près de chez nous!
Votre fermier urbain,
Patrick

________________________________________________________________________

Portrait de la violence conjugale dans B-C
Crimes contre la personne en baisse, mais taux de violence conjugale demeure stable


Photo

Baisse des crimes contre la personne

Photo

Concentration de la violence conjugale dans le secteur de la RUI
Selon le PDQ10, le taux de crimes contre la personne est en baisse constante depuis plusieurs années, mais le taux de violence conjugale reste malheureusement plutôt stable dans Bordeaux-Cartierville. Voilà le constat fait lors du lancement du document « Problématique du portrait en violence conjugale et intrafamiliale de Bordeaux-Cartierville » de l’organisme Concertation Femme en collaboration avec le PDQ 10, qui a eu lieu le 11 mai dernier au YMCA. 

Pour répondre à l’objectif principal de l’enjeu de la réduction de la violence sous toutes ses formes au sein des familles de Bordeaux-Cartierville, un comité de suivi a été mis sur pied : le Comité Violence intrafamiliale. 

Dirigé par Concertation-Femme, ce comité de suivi réunit plusieurs autres organismes communautaires : Cartier Émilie, la Maison des parents, Rap Jeunesse, Tandem, la Table de concertation Jeunesse de Bordeaux-Cartierville, le CSSS, le PDQ10 et des citoyennes du quartier.

Les statistiques démontrent également que le problème de violence conjugale se concentrait surtout dans le secteur de la RUI (Revitalisation urbaine intégrée). (NDLR : voir photos).  L’organisme Concertation-Femme a présenté une recherche qualitative. Dix constats et neuf recommandations ont été établis pour tenter de réduire le problème. L’un des constats, « la violence conjugale entraîne un impact important sur les résultats scolaires des enfants exposés à cette violence » est en lien direct avec l’enjeu sur la réussite scolaire du plan d’action en développement social « Bordeaux-Cartierville, quartier de tous les possibles ». 

Afin de lutter contre cette violence et de favoriser la réussite scolaire des enfants dès leur plus jeune âge, il est recommandé de travailler à briser l’isolement des familles du quartier. Quelques versions papier sont encore disponibles sur demande auprès de Concertation-Femme. (Texte et photos : Philippe Rachiele)

Pour consulter le document intégral, cliquez ici.
Pour voir d’autres photos du lancement, cliquez ici.

_______________________________________________________________________
________________________________________________________________________

LETTRES OUVERTES 

Journaldesvoisins.com se fait un plaisir de publier vos lettres ouvertes si elles traitent d’une situation, d’une problématique, ou encore d’un événement concernant le territoire. Prière d’envoyer vos lettres avant le mercredi, 17 heures, en fichier Word (et non en pdf), et d’en vérifier l’orthographe avant l’envoi. Nous nous réservons le droit de les éditer, de les raccourcir si nécessaire, ou de les corriger en espérant que vous aurez fait vos devoirs avant de nous faire parvenir votre missive. Merci! (C.D.)


Mes brèves : Conseil Municipal Ahuntsic-Cartierville du 11 mai
Par Gabriel Fugulin  

_______________________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…


PhotoDe gauche à droite, Carole Baron, Josée Maynard (les propriétaires), Diane Eng, Christine St-Pierre et Myriam Paré (coiffeuse). (Photo : Courtoisie)

Plus de 6000 $ pour Leucan au défi
« tête rasées »
de Diane Eng, résidante d’Ahuntsic.  Diane Eng c’est fait raser la tête le 9 mai
dernier (jour de son anniversaire) au salon Concept St-Laurent avec plusieurs membres de sa famille, amis,
et collègues de travail du bureau de la ministre Christine St-Pierre.  « Curieusement, le moment du rasage fut plus
émotif pour de nombreux spectateurs présents que pour moi qui s’était déjà faite
à l’idée » dit elle.  Son objectif
personnel de recueillir 4000 $ a été dépassé car il a maintenant atteint 6000
$ grâce à plus de 60 donateurs.  Au nom des enfants et de leurs
familles qui vont bénéficier de services grâce à cet argent, elle remercie tous
ceux qui l’ont encouragée et rappelle qu’il reste encore deux semaines pour
faire des dons à Leucan en son nom en cliquant ici.   (Par Philippe Rachiele)

Consultation publique sur le bannissement des sacs d’emplettes à usage unique.  La commission souhaite mesurer les impacts environnementaux, sociaux et économiques d’un éventuel bannissement à la lumière des expériences d’autres villes et états qui ont banni ce type de sacs.  La commission souhaite également évaluer l’impact de la mise en place d’une réglementation pour les commerçants et les fabricants de sacs et trouver des solutions de rechange aux sacs à usage unique.  La consultation se déroulera en trois parties.  La première sera une séance d’information suivie d’une période de questions du public qui a eu lieu le 12 mai à 19 h.  La deuxième est l’audition des mémoires et des opinions les 3, 4 et 8 juin ; quant à la troisième, il s’agit de l’étape d’adoption et elle aura lieu à une date qui sera communiquée ultérieurement.  Lieu: Hôtel de ville, salle du conseil.  Pour s’inscrire à la période de questions, communiquer avec le greffe au 514 872-3000. (Source : Ville de Montréal)
Ahuntsic-Cartierville : bilan du gel de tuyaux dans l’arrondissement. Les équipes des Travaux publics d’Ahuntsic-Cartierville ont affronté cette année un hiver glacial où le gel a sévit pendant de longues semaines ce qui a provoqué de nombreux inconvénients aux tuyaux des entrées d’eau de résidences d’Ahuntsic-Cartierville. En effet, plus de 400 requêtes et plaintes ont été répertoriées en raison du gel des tuyaux, alors qu’en moyenne le nombre de demandes varie autour de 40 annuellement. En 2015, le gel a atteint une profondeur de 2,15 mètres, alors que la moyenne est de 1,22 mètre. Ce fut le troisième hiver le plus froid depuis 23 ans. En plus de leur tâche de dégèlement, les cols bleus ont distribué de l’eau aux résidents qui n’avaient plus d’eau dans leur résidence. La méthode électrique s’est avérée la méthode la plus efficace pour le dégèlement des tuyaux. L’obligation d’être accompagné d’électriciens a rassuré les résidents. Aucun incident n’est survenu dans notre arrondissement. Tous les employés mandatés sont expérimentés et sont tous formés pour ce type d’intervention. Les plus importantes problématiques que les travailleurs ont rencontrées lors de cette période ont été de se procurer une génératrice assez puissante pour répondre aux besoins; l’absence des résidents pour donner accès aux entrées d’eau de leur résidence, et ce malgré les appels téléphoniques qui ont été effectués; et pour terminer, l’obligation de retourner une deuxième ou troisième fois à la même adresse car les résidents ne suivaient pas toujours les directives de laisser couler en permanence un filet d’eau du robinet. (Source : Arrondissement)


PhotoCredit photo : Marc Sardi

La fête des Plantes au Parc Ahuntsic aura lieu le 23 mai de 10 h à 16 h. Dans le cadre de l’initiative Cultiver Montréal et en collaboration avec l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, Ville en vert vous invite à la première édition de la Fête des plantes au parc Ahuntsic! Lors de l’activité, l’équipe de Ville en vert, accompagnée du Marché Ahuntsic-Cartierville, proposera la vente à faible cout de végétaux comestibles (plants de plantes potagères et fruitières et fines herbes), vivaces indigènes et mellifères (dont les fleurs attirent les insectes pollinisateurs) cultivés localement dans la serre du Collège Ahuntsic. Sur place, l’équipe d’animation en agriculture urbaine offrira des ateliers pratiques sur le jardinage urbain (semis, potager de balcon, etc.) et des démonstrations/dégustations de recettes simples à l’aide des produits locaux et saisonniers du jardin et du marché. Des informations sur les bonnes pratiques vertes au jardin seront également disponibles sur place. Info : 514 447-6229, biodiversite@villeenvert.ca ou sur la page facebook de l’évènement (Source : Ville en vert)


Photo

Un conte et des percussions à l’image de Bordeaux-Cartierville. Des citoyens de diverses générations et origines ont participé, dimanche le 3 mai au YMCA, au quatrième et dernier atelier du projet La Caravane des dix mots à Bordeaux-Cartierville organisé par le Comité citoyen sur le dialogue interculturel (CCDI). Sous la supervision de Myriam El Yamani, écrivaine et conteuse, et de Marise Demers, percussionniste multi-instrumentiste, ces citoyens se sont métamorphosés en artistes le temps d’une pratique générale du conte qui sera rythmé au son des percussions et qu’ils présenteront lors de la Fête de la famille le 23 mai prochain au Parc Louisbourg. La Caravane des dix mots est un projet d’action artistique et linguistique présent à travers la francophonie et dont le porteur au Québec est l’organisme Projet Ose auquel s’est associé le CCDI. (Source : Comité Interculturel)

Lancement d’une pétition en soutien aux coopératives de logement d’Ahuntsic-Cartierville. Le 15 avril dernier, Maria Mourani, députée d’Ahuntsic, invitait les représentants des coopératives de logement du territoire d’Ahuntsic-Cartierville à une rencontre. Une vingtaine de membres y ont manifesté leurs préoccupations suite au non renouvellement des conventions d’exploitation avec le fédéral via la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). En effet, l’enjeu sera le maintien dans ces coopératives d’habitation des personnes les plus vulnérables du point de vue économique. Les participants ont manifesté leur intention de faire circuler une pétition et la députée d’Ahuntsic s’est engagée à la déposer au Parlement en juin. Cette pétition demande au gouvernement canadien le maintien du financement fédéral aux ménages à faible revenu du montant total de 1,7 G$ consacrés aux conventions d’exploitation et au réinvestissement au sein de nouvelles ou récentes coopératives d’habitation. La députée d’Ahuntsic invite tous les citoyennes et citoyens qui sont intéressés à signer cette pétition à venir le faire à son bureau, au 9600, rue Meilleur, bureau 160. (Source : Bureau de la députée Maria Mourani)
La Fondation du Collège Ahuntsic a décerné le 5 mai ses prix d’excellence en communications graphiques. Cette fête annuelle salue le partenariat du Collège avec les acteurs de l’industrie et rend hommage au dynamisme, à la créativité et à la détermination d’un secteur économique des plus importants au Québec. Mme Isabelle Beaudoin, présidente de Communications Isabo et ancienne étudiante du Collège Ahuntsic, a remporté le Prix Louis-Philippe-Beaudoin qui récompense une personnalité du monde des communications graphiques pour sa performance globale dans cette industrie. M. André Dion, directeur de l’Institut des communications et de l’imprimabilité (ICI) depuis 1998, a reçu, quant à lui, le Prix Albert-Dumouchel, décerné à un employé du Collège Ahuntsic ou de son centre collégial de transfert de technologie (CCTT), afin de souligner sa contribution exceptionnelle au développement des communications graphiques et des relations avec l’industrie. (NDLR : Notons que Monsieur Dion était le conférencier cette semaine au petit déjeuner de l’AGAAC (Association des gens d’affaires d’Ahuntsic-Cartierville).La Fondation a également accordé des prix d’excellence à 33 étudiants inscrits dans les programmes de Graphisme, d’Infographie en prémédia, de Techniques de l’impression et de Gestion de projet en communications graphiques, dont la valeur s’échelonne de 250 $ à 1000 $, pour une valeur totale de 15 000 $. (Source : Collège Ahuntsic).

Photo

M. Roch Tremblay (à gauche), directeur du Collège de 1996 à 2008 et Mme Nathalie Vallée (à droite), directrice des études du Collège ont remis une plaque honorifique et une gravure de M. Richard Lacroix, ancien enseignant du Collège à M. André Dion (au centre)

Photo

Mme Colette Sigouin (à droite), enseignante au Département d’infographie et M Benoit Pagé (à gauche), directeur général du Collège ont remis une plaque honorifique et une reliure d’art à Mme Isabelle Beaudoin (au centre)
L’arrondissement embauche 30 étudiants pour l’été. Ils travailleront au mieux-être des citoyens de l’arrondissement. Ainsi, l’équipe d’Ahuntsic-Cartierville pourra compter sur l’apport de huit étudiants, cette main-d’œuvre sera impliquée, entre autres, dans des projets comme le Parcours Gouin, la lutte contre l’agrile du frêne ou encore le recensement de piscines privées extérieures. Ces embauchent représentent un investissement de 76,000$ et aideront les jeunes à financer leurs études mais serviront également à améliorer les services aux citoyens. C’est dans la même optique que l’arrondissement a souscrit au projet de patrouille environnementale locale de l’organisme Éco-quartier Ahuntsic-Cartierville en permettant l’embauche de dix étudiants. Le coût de cette participation totalise 9113 $. Finalement, 13 autres étudiants viendront s’ajouter à cette liste. Neuf patrouilleront tout le territoire en vélo d’Ahuntsic-Cartierville dans le but d’informer les citoyens quant au respect de règlements municipaux en vigueur dans les parcs et sur les pistes cyclables ou de rapporter les problèmes et les anomalies qui relèvent de la direction des travaux publics. Quatre autres étudiants seront affectés aux brigades graffiti dont les tâches consisteront à recenser les graffitis dans les parcs ainsi que sur le mobilier urbain et d’en faire le nettoyage. (Source : Arrondissement)


Picture

Fermeture d’un SuperClub Vidéotron. Surprise sur Place
Fleury, le minicentre commercial où se termine la Promenade Fleury, à l’est. Le
SuperClub Vidéotron (à côté d’une succursale de la SAQ) met la clé sous la
porte. 
Pour les intéressés, le proprio (les clubs de location sous
cette bannière sont des franchisés) a décidé de liquider tout ce qu’il a en
stock, des milliers de DVD et Blu-Ray. On ignore les raisons qui ont poussé le
propriétaire à fermer boutique. Mais nous avons appris que cette fermeture
survient alors que le propriétaire était, comme d’autres, en négociation pour
le renouvellement du bail. Il faut rappeler qu’il n’y a pas de Régie du
logement pour ceux qui louent dans le créneau commercial. 
Une enseigne « À louer » a été installée dans la
vitrine du commerce qui occupait un bon espace, assez grand pour attirer de
gros joueurs ou des bannières connues à un tel endroit stratégique. 
Notons que la situation des clubs vidéo est difficile
depuis quelques années. Les gens friands de films ou de séries utilisent
beaucoup des sites de visionnement en ligne comme Netflix ou passer par Illico.
On préfère souvent tout faire en ne sortant pas de son logis. 
Depuis cinq ans, on estime qu’un club sur deux a fermé ses
portes au Québec. Il y a deux ans, un club indépendant avait aussi abandonné
les affaires sur Fleury entr
e Francis et Curotte. Un
autre club (Superclub Vidéotron) avait fermé il y a quelques années au coin des
rues Louvain et Christophe-Colomb.
(Texte et photo : Alain Martineau)
(2015-05-15)




PhotoWalter Tshibangu, enseignant et responsable de la coordination du Département de génie industriel (à gauche), Denis Sénéchal,responsable du service aux étudiants de l’OTPQ (au centre) etAlain Bernier,président de l’Ordre des professionnels etenseignant au Département de génie civil du Collège (à droite), en compagnie d’Audrey Lemieux et de Marc-André Lemieux, les deux lauréats.

Deux étudiants du Collège Ahuntsic remportent des bourses de l’OTPQ. Deux étudiants du Collège Ahuntsic ont remporté des bourses de l’Ordre des technologues professionnels du Québec (OTPQ). Audrey Lemieux, étudiante en Technologie du génie industriel, a remporté la bourse Entreprise 2014, d’une valeur de 1 000 $, pour la qualité remarquable de son dossier scolaire. Tandis que Marc-André Lemieux, étudiant en Technologie de génie civil, a remporté la bourse Méritas d’une valeur de 1 000 $, pour la qualité remarquable de son dossier scolaire de même que pour ses qualités d’engagement. Les bourses leur ont été remises au cours d’une cérémonie tenue au Collège, le 29 avril dernier. La direction du Collège Ahuntsic est fière de ces deux étudiants et leur transmet ses plus sincères félicitations ! (Source : Collège Ahuntsic)

Séance ordinaire du conseil d’arrondissement le lundi 8 juin. La séance a lieu à 19 h à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions. L’ordre du jour devrait être disponible 48 heures à l’avance sur le site de l’arrondissement ici. 
_______________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, des succès ou des questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com. Prenez note que nos jour et heure de tombée sont le mercredi de chaque semaine, à 17 h. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception. Nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et tenter de publier le plus possible de ce que nous recevons. Merci!

La BD dont tu es le héros
Lors de cet atelier,
les enfants apprendront à créer eux-mêmes les héros, ou les héroïnes, de
bandes dessinées en suivant les conseils de la bédéiste Jocelyne Jalette. Destinée aux jeunes âgés de 8 à 15 ans, l’activité aura lieu à la bibliothèque d’Ahuntsic le dimanche 17 mai à 14 heures. Inscriptions : 514 872-0568
(Source : Arrondissement)

Recherché : Laine à donner. Afin d’assurer la pérennité de ses ateliers de tricot, le Centre d’action bénévole Bordeaux-Cartierville est à la recherche de dons de laine ou tout autre matériel pour le tricot et le crochet. Les bénévoles impliquées dans cet activité créent des vêtements et des accessoires destinés principalement à des enfants de 0 à 5 ans. Les tricots sont distribués gratuitement par différents organismes de Montréal. Pour tous dons ou demande d’informations, veuillez communiquer avec Francisca Gagné au 514 856-3553 poste 2 ou par courriel à : projet@cabbc.org.(Source : cabbc)


Picture

Grand bazar de financement du SNAC, le samedi 16 mai 2015 de 10h à 16h.  Le SNAC vous invite à un bazar au 10780, rue
Laverdure, au sous-sol. Des tables sont à louer au coût de 30 $ chacune. Nous
acceptons aussi les dons de marchandises que nous vendrons au profit du SNAC. Vous
pourrez nous les apporter dès le 11 mai entre 9 h et 16 h. Pour tout renseignement ou don,
communiquez avec Louise Donaldson au 514-385-6499 ou louise@lesnac.com (Source : Le SNAC)

Vous
avez un arbre fruitier
dont vous ne récoltez pas les fruits? Vous
demeurez à Cartierville et avez envie d’en apprendre d’avantage sur les
fruits qui poussent dans votre quartier ? Le projet Jamais loin de l’arbre
de Ville en vert vous invite à échanger des fruits contre de l’aide
pour la cueillette. Nos activités de récolte ont lieu entre juillet et
octobre. Nous cherchons des cueilleurs et des propriétaires! Inscrivez-vous auprès d’Andréa (514) 447-6242 (Source : Ville en vert)
Programme des jeunes animateurs bénévoles (JAB). Le programme jeunes animateurs bénévoles (JAB) offre aux jeunes de 14 et 15 ans une première expérience d’animation auprès de la clientèle des clubs de vacances. Pour plus de renseignements: veuillez communiquer avec Nathalie Plante, assistante intervention-loisirs au 514 872-7099 (Source : Arrondissement)


Picture

Les ressources de l’été. Quelles sont les activités à faire à Montréal durant l’été? Camps de jour pour les enfants, festivals, sports et loisirs etc…Venez vous procurer le bottin des activités de l’été 2015 le jeudi 21 mai à 13 h 30. Info et inscriptions : 515 382 0735 (Source : Carrefour d’aide aux nouveaux arrivants)


Picture

Un arbre pour mon quartier. La Ville de Montréal, la Société de verdissement du Montréal métropolitain (SOVERDI) et le Regroupement des éco-quartiers (REQ) invitent tous les Montréalais à participer à l’opération en plantant un ou des arbres à partir de 25 $ l’unité sur leur terrain. Jusqu’au 5 juin prochain, les citoyens intéressés peuvent passer leur commande en ligne sur www.eco-quartiers.org ou auprès de leur éco-quartier. Différentes essences d’arbres feuillus et fruitiers indigènes sont proposées. Les institutions, commerces et industries peuvent également encourager la biodiversité urbaine et accroître le couvert végétal de leur quartier en achetant des arbres au coût unitaire de 40 $ ou plus. En plantant des arbres, on contribue à améliorer la qualité de vie de tous les citoyens. Alors, n’hésitez plus et participez à cet effort collectif de verdissement! (Source : Arrondissement)

Vente de livres usagés le mercredi 3 juin de 9 h à 16 h à l’hôpital Fleury. Tous les profits sur les ventes servent à l’amélioration de la qualité des soins aux patients. Info : 514 384 2000 (Source : Centre de santé et de services sociaux d’Ahuntsic et Montréal-Nord)
Le Relais rivière du Tour de la route bleue aura lieu le samedi 13 juin de 11 h à 18 h, vous pouvez vous inscrire jusqu’au 22 mai! Venez vivre une randonnée de 2 à 3 heures en kayak ou en rabaska du Cap-Saint-Jacques jusqu’au parc de Beauséjour en vous inscrivant au Relais rivière! L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville et ses partenaires vous offrent la possibilité de vivre une expérience nautique unique sur la rivière des Prairies dans un environnement sécuritaire et animé. L’inscription est obligatoire et le nombre de participants est limité. Inscriptions et informations. (Source : Arrondissement)
________________________________________________________________________


Picture

Assemblée générale annuelle de Prévention du crime Ahuntsic-Cartierville le mardi 26 mai à 18h, au centre communautaire de Bordeaux/Cartierville. Lors de cette rencontre, un bilan des activités réalisées en 2014 ainsi qu’un plan d’action pour 2015 y seront présentés. Aussi, un léger goûter-cocktail vous sera offert sur place. Réservation : tmac@bellnet.ca ou 514-335-0545 (Source : PCAC)


Picture

Cours d’informatique tous les jeudi à partir du 21 mai. Le centre scalabrini de Montréal propose des cours d’informatique tous les jeudi jusqu’au 18 juin. Initiation à word, powerpoint et excel de 9 h à 11 h (40 $) et initiation à l’informatique de 13 h à 16 h (20 $). Info et réservation : 514 387 4477 ou info@scalabrinimontreal.org (Source : Centre scalabrini)

Manifestation nationale à Montréal le jeudi 21 mai à 13 h. À l’occasion de l’ouverture du Camp pour le droit au logement organisé par le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), une manifestation est organisée, à laquelle le Comité logement Ahuntsic-Cartierville vous invite à participer. Ce Camp d’une durée indéterminée sera érigé en plein cœur de Montréal. Il vise à accroître la pression sur les gouvernements supérieurs pour qu’ils assument pleinement leurs responsabilités à l’égard du financement du logement social, ainsi qu’à sensibiliser la population à la gravité des problèmes d’habitation et d’itinérance. Un transport gratuit en autobus est organisé à partir du 10 780, rue Laverdure le 13 mai à 11 h 45. Une collation sera fournie. Info et réservation : 514 331-1773. (Source : Comité logement Ahuntsic-Cartierville).
« Y-a-t’il un problème de jeu compulsif dans votre famille ou votre entourage? » Gam-Anon peut aider les parents et amis des joueurs compulsifs. Info : 514-484-6666 ou 1-866-484-6664 (sans frais) www.gam-anon.org


Picture

Tournée des services et ressources de Bordeaux-Cartierville le mercredi 27 mai de 8 h 30 à 14 h. Cette tournée, qui se déroule en autobus, est destinée aux nouveaux résidents tout comme à ceux et celles qui désirent en apprendre plus sur la vie de quartier, sur les activités et services offerts par les organismes communautaires et les institutions de Bordeaux-Cartierville. Activité est gratuite, un lunch végétarien est même fourni! Possibilité de service de garde pour les parents ayant de jeunes enfants. Info et réservations : 514 856 3511 ou macda.tardieu@caci-bc.org. (Source : CACI)

Colloque en santé respiratoire le 29 mai de 8 h 30 à 15 h 30. L’hôpital du Sacré Coeur accueillera un colloque le 29 mai toute la journée. Les thèmes abordés seront les suivants : Les traitements pharmacologiques de la MPOC, les agents thérapeutiques biologiques dans le traitement de l’asthme sévère, cessation tabagique, l’asthme chez la femme enceinte et chez l’enfant. Info et inscriptions : 514 343 6111 ou genevieve.lalonde@umontreal.ca (Source : Hôpital du Sacré Coeur)


Picture

Le vendredi 29 mai à 18 h
Assemblée générale de la Parentrie, organisme communautaire d’entraide et de répit aux familles en santé mentale. Rejoignez les au Centre communautaire d’Ahuntsic à partir de 18 h.  RSVP : 514 385-6786 (Source : La Parentrie)



Picture

Assemblée générale annuelle de Relax-Action le vendredi 5 juin. Relax-Action Montréal, organisme communautaire sans but lucratif venant en aide aux adultes vivant avec un problème de santé mentale vous invite à son AGA à 14 h au centre communautaire d’Ahuntsic. RSVP 514 385-4868. (Source : Relax-Action)

Portes ouvertes et Assemblée générale annuelle de Carrefour Jeunesse Ahuntsic-Cartierville le mercredi 17 juin. Seront présentés le rapport annuel d’activité ainsi que les états financiers vérifiés 2014-2015. Pour avoir le droit de vote lors de l’assemblée l’adhésion doit être complétée avant le mardi 2 juin 16 h 30. Info : 514 383 1136. (Source : Carrefour Jeunesse)
Cours de cuisine Qu’est-ce qu’on mange? Au coût de 10 $, comprenant une carte-cadeau de 10 $. Le cours se donne les vendredis, de midi à 13 h,
tout le mois de mai au Loblaws Ahuntsic. (Source : Loblaws Ahuntsic)

________________________________________________________________________

Le coin des commerçants

La promenade Fleury

Nouveaux commerces :
Bienvenue à la Boîte à café au 1732, rue Fleury Est.
Bienvenue  à Myriam Ganier, nouvelle chiropraticienne au Centre de santé chiropratique Ahuntsic au 1587 Fleury Est.
Le Havre aux glaces est maintenant ouvert au 1575, rue Fleury Est, à temps pour le temps chaud.

Fleury Ouest


Photo

La transformation du parc Tolhurst avance. Vue de la rue Fleury (Photo : Philippe Rachiele)
________________________________________________________________________

QUOI FAIRE….QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI

Le vendredi 15 mai de 12 h à 20 h
et samedi 16 mai de à 10 h à 16 h
Exposition Artisanale, Cercle de Fermières Ahuntsic.  Les CFQ (Cercles de Fermières du Québec) célèbrent leurs 100 ans en 2015 et le Cercle Ahuntsic ses 40 ans. Vous êtes invités à venir visiter l’exposition artisanale et admirer les tricot-graffitis affichés devant leur cercle au 2574, rue Fleury est.  Renseignements : 514 387-1264 (Source : Fermières d’Ahuntsic)


Picture

Le vendredi 15 mai à 18 h
Reggiani, Montant, Ferrat : trois grand noms de la chanson française dont tous connaisse les plus belles chansons, connues ou moins connues… Venez les redécouvrir et laissez Pierrot leur redonner un second souffle … Souper-Spectacle 44.95 $ (Source : Les rendez-vous du thé)


PhotoBois-de-Saraguay, sentier Polo
Photo J.L. Gauvin

Le samedi le 16 mai à 13 h 30
Visite guidée printanière au Bois-de-Saraguay. Venez découvrir la biodiversité exceptionnelle de la plus ancienne et la plus belle forêt de Montréal. Nous y observerons des fleurs sauvages printanières, des arbres rares, des oiseaux et peut-être, le chant flûté des rainettes. Rendez-vous à 13 h 30 à l’entrée principale du parc-nature. Pensez à prendre jumelles et chasse moustique. Activité gratuite. Info et Réservation : 514 745-2795 ou ruisseau22@gmail.com (Source : Arrondissement)


Picture

Le samedi 16 mai à 18 h
Hommage à Joe Dassin. Doté d’une solide expérience de scène ainsi que d’une voix chaude et grave naturellement semblable à celle de Joe Dassin, l’interprète, Raphaël Torr, fait revivre les plus grands classiques de Dassin. De Salut les Amoureux à l’Amérique, en passant par Les Champs-Élysées et L’été indien, c’est un véritable voyage dans le temps qui vous attend. Le spectacle de celui qu’on désigne comme ”le meilleur interprète de Joe” devient vite une véritable fête à la mémoire de Dassin Souper-spectacle 44.95 $  (Source : Les rendez-vous du thé)

Le dimanche 17 mai à 14 h
Spectacle de danse du Service des loisirs Saints-Martyrs-Canadiens, à la salle Marguerite-Bourgeois du Collège Régina Assumpta au 1750, rue Sauriol Est. Coût : 20 $. Renseignements : 514 872-5333.  (Source : Arrondissement)


Picture

Le lundi 18 mai à 18 h 00
Rendez-Vous poétique. Avec plus de 60 ans de carrière a son palmarès, Béatrice Picard, grande dame du théâtre, de la télévision et du cinéma au Québec, nous fait l’Honneur d’une visite au Rendez-Vous du Thé pour venir y présenter ses ”Coups de Cœur Poétiques”. Entrée Libre (contribution volontaire). (Source : Les rendez-vous du thé)


Picture

Les mardis 19 et 26 mai à 18 h
Soirées d’observation ornithologique gratuites au parc-nature de l’Île-de-la-Visitation, avec le Club d’ornithologie d’Ahuntsic (COA). Les guides et les membres plus expérimentés prennent plaisir à indiquer comment repérer et reconnaître les oiseaux parmi plus de 100 espèces différentes pouvant être observées dans ce magnifique parc. Sortie gratuite pour tous. Débutants bienvenus. Information : 438 338-4138. (Source : COA)


Picture

Le mardi 19 mai à 18 h 00
Con fuoco. Duo de guitares montréalais formé par Simon Duchesne et Hugo Larenas. Ils explorent depuis leurs débuts l’univers de la guitare classique dans sa forme la plus étendue. De Bach à Frank Zappa, il n’ont de cesse de mettre de l’avant leur immense talent et de le partager avec leur public! Ils démontrent savoir faire et raffinement, sans pour autant laisser de côté leurs influences particulières, puisant allègrement dans la musique latine, le flamenco, le folk et le rock afin de dynamiser leurs interprétations. Entrée Libre. (Source : Les rendez-vous du thé)

Le mercredi 20 mai à 13 h 30
Conférence : Un pèlerinage à CompostelleCompostelle, quelle force d’appel ! Quel mystère! Pourquoi les gens se sentent-ils de plus en plus appelés par cette destination ? Anne St-Hilaire nous raconte son périple qui débuta au fabuleux Mont St-Michel. Après trois mois et une semaine de marche, 1400 km plus loin, sa vie est complètement changée. Il y a donc maintenant pour elle : « avant et après Compostelle » ! L’activité est gratuite et elle aura lieu à la Bibliothèque de Cartierville. Réservation : 514 872-6989 (Source : Maison de la culture)


Picture

Le mercredi 20 mai à 13 h 30
Conférence « La vie comme je l’aime ». Marcia Pilote nous convie à un tête-à-tête intime sous forme de partage et d’échange, où le rire, l’émotion et l’authenticité seront au rendez-vous.  Elle partage avec générosité des moments importants de sa vie et les petits trucs qui lui permettent de garder l’équilibre dans l’incessant tourbillon de la réalité. Rendez-vous à la salle de l’église Saint-Jude. Gratuit pour les membres de l’Alliance culturelle, 8 $ pour les non-membres. Info : 514 382-5716. (Source: Alliance culturelle)


Picture

Le mercredi 20 mai à 18 h 00
Soirée Lorca. Anissa Lahyane (Poésie), José Lumbreras ‘’El Chélé’’ (Canté Flamenco) et Roger Lapierre (Guitare Flamenca) ont uni leurs talents pour présenter quelques extraits du ‘’Romancero Gitano’’ de Federico Garcia Lorca. Lorca était poète, romancier, pianiste, peintre et, malgré son statut social de fils de propriétaire terrien et de petit-bourgeois, probablement le plus marginal des lettrés que la société espagnole de cette époque a pu produire. C’est cette atmosphère qu’Anissa, Chélé et Roger vont tenter de faire revivre en interprétant, comme sans doute l‘aurait voulu Lorca à travers les Compàs et les Palos flamenco, quelques-uns des moments forts de son ‘’Romancero Gitano’’. Entrée Libre. (Source : Les rendez-vous du thé)



Picture

Le jeudi 21 mai de 10 h à 16 h 30
Sortie thématique. Sortie au aux jardins de la Route des Gerbes d’Angelica (Mirabel) organisée par le Centre des femmes solidaires et engagées. Le départ se fait du Centre. Apportez votre lunch. Info et inscriptions : 514 388-0980. (Source : Centre des femmes)


Picture

Le jeudi 21 mai à 18 h 00
Fugain, Lama, Sardou. Une soirée à vous laisser bercer par les plus belles mélodies de ces trois géants de la chanson populaire française. Jocelyn St- Jean vous interprète, simplement, à sa manière, Bravo Monsieur le Monde, Les P’tites Femmes de Pigalle, Les Vieux Mariés et plusieurs autres grands succès de ces légendes vivantes. Avis aux nostalgiques…rendez-vous dans le passé! Contribution Volontaire. (Source : Les rendez-vous du thé)

Le jeudi 21 mai à 18 h 30
Soirée cinéma au Centre des femmes: venez passez la soirée avec nous… Collation et café offerts! Réservation : mobilsation@cfse.ca (Source : Centre des femmes)


Picture

Le vendredi 22 mai à 18 h 00
Les Imposteures. C’est l’heure de l’apéro, et «c’est toujours notre heure préférée !», dit la chanson titre du dernier opus de Christine Tassan et les Imposteures. C’est à un spectacle frais et pétillant que vous convient les quatre musiciennes mûres pour trinquer avec vous. Les quatre comparses profiteront de cette soirée pour vous faire découvrir quelques titres de leur prochain album qui s’intitulera « Entre Félix et Django », dont l’enregistrement est prévu pour l’automne 2015. Souper-Spectacle 44.95$ (Source : Les rendez-vous du thé)


Picture

Le samedi 23 mai à 9 h
Observation ornithologique au boisé Marcel-Laurin, avec le Club d’ornithologie d’Ahuntsic (COA). Venez observer les oiseaux dans ce boisé aménagé avec soin.  Plus de cinquante espèces d’oiseaux différents fréquentent cet îlot de nature en plaine ville dont plusieurs espèces de parulines et l’Épervier de Cooper.  Apportez vos guides d’identification et jumelles si vous en avez. Départ du chalet de l’Île de la Visitation. Covoiturage disponible pour 4 $.  Sortie gratuite pour tous.  Bienvenue aux débutants. Information : 438 338-4138. (Source : COA)

Le samedi 23 mai de 9 h à 12 h
Distribution de fleurs. Les citoyens sont invités à se procurer gratuitement des fleurs annuelles et vivaces en vue d’enjoliver leur jardin, balcon ou parterre. Pour les résidants d’Ahuntsic au pavillon du parc Ahuntsic, pour les résidants de Bordeaux/Cartierville au pavillon du parc de Louisbourg. (Source : arrondissement)
Le samedi 23 mai de 11 h à 16 h
Fête de la famille 2015 au parc de Louisbourg.  Afin de bien démarrer la saison estivale, la Fête de la famille de Bordeaux-Cartierville revient pour une neuvième édition. Petits et grands sont donc conviés pour prendre l’air et s’amuser. Au cours de la journée vous pourrez profiter de prestations musicales, de contes, de maquillage, d’animations pour les enfants et de toutes sortes d’autres activités. D’autre part, un barbecue ainsi que d’autres offres alimentaires pourront bonifier votre propre pique-nique. De plus, un grand nombre d’organismes du quartier seront sur place afin de vous présenter leurs activités pour l’été 2015. Info : 514-856-3553. (Source : Centre d’action bénévole Bordeaux-Cartierville)
Le samedi 23 mai à 15 h
Concert Mozart à la carte présenté par le Chœur Radio-Ville-Marie avec, en entrée, les Vêpres solennelles d’un confesseur, et comme plat principal, la Messe de couronnement. À l’église Saint-Jude d’Ahuntsic, au 10120 ave.
D’Auteuil. Le chœur, dirigé par Simon Fournier et accompagné de
solistes et d’un orchestre, aborde avec passion et fraîcheur un
répertoire riche et enlevant. Un plaisir à partager. Billetterie crvm.org et Admission.com (Source : Choeur Radio-Ville-Marie)


Picture

Le samedi 23 mai à 18 h 00
Hommage à Brel. Pierrot Fournier est engagé dans deux avenues, la création de chansons et l’interprétation des classiques de Brel, de Ferré et de Brassens. Au Québec, l’excellence de son interprétation du répertoire brellien est depuis longtemps reconnue. Venez le découvrir ou redécouvrir pour une soirée extraordinaire ! Souper-spectacle 44.95$ (Source : Les rendez-vous du thé)

Le samedi 23 mai à 20 h, pour toute la famille.
Conférence et atelier d’initiation à l’astronomie. Présentés par la Société d’Astronomie de Montréal (SAM). Conférence sur les étoiles visibles au mois de juin et atelier pour apprendre à utiliser un cherche étoile (si le ciel est étoilé). Si le ciel est couvert, venez prendre des conseils pour l’achat d’un premier télescope. Télescopes et jumelles mis à disposition après la conférence. Activité gratuite. Au chalet du Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation. (Source : SAM)


Picture

Le dimanche 24 mai 2015 de 12 h à 16 h, pour toute la famille
« Un
poisson au bout du fil»
, dans le cadre des Journées de la nature de la
Fondation David Suzuki. La rivière des Prairies est un
point d’eau regorgeant de poissons. Certains les pêchent pour se nourrir et
d’autres comme loisir. Un éducateur-naturaliste de GUEPE vous apprendra à
connaître certaines espèces et vous rappellera les comportements à adopter pour
une bonne pratique de la pêche. Les poissons et la nature vous en seront
reconnaissants. Au Parc-nature de l’Ile-de-la-Visitation. Rendez-vous au chalet d’accueil, 2425, boulevard Gouin
Est Montréal, Québec, H2B 1X7. (Source : GUÈPE) 



Picture

Le lundi 25 mai à 18 h 00
Les lundis de Sergeï Trofanov. Le violoniste et chanteur Sergeï Trofanov vous propose une magnifique soirée dans une ambiance romantique, légère et joyeuse! Son répertoire international de chansons, de musiques de films et d’airs populaires, interprétés dans des styles musicaux variés, produit immanquablement une atmosphère des plus chaleureuse. Entrée libre – contribution volontaire. (Source : Les rendez-vous du thé)

Le mardi 26 mai à 14 h
Mon chœur (sic) est un violon. Des chansons populaires (du Québec et de France) et des airs classiques (Lakmé, Schubert) seront interprétés avec enthousiasme par un chœur d’une trentaine de personnes, justement appelé “Les sons charmants”. Sous le parrainage de l’Association des retraités d’Ahuntsic à la salle communautaire de Présâges, au 1474 Fleury est. Entrée libre. (Source : Association des retraités d’Ahuntsic)


Photo

Le mardi 26 mai à 18 h 00
Soirée poésie-musique. Par Arlène Créations, Catherine Ouellet-Simard, Chantal Desmarais. Trois poétesses passionnées et réunies pour vous faire passer une soirée dont vous ressentirez l’empreinte des mots et ce, bien après leur rencontre! Venez voir et entendre ces femmes aux gestes, aux regards, aux émotions versatiles! Entrée libre – contribution volontaire. (Source : Les rendez-vous du thé)

Le mardi 26 mai à 19 h 30
Causeries musicales. Madame Bolduc et la vie montréalaise avec Monique Jutras au Café de Da. Inscription : 514 872 0568 ou au comptoir de la bibliothèque d’Ahuntsic. (Source : Arrondissement)
Le mercredi 27 mai à 10 h
Formation d’initiation à la lecture numérique. Avec 70 000 emprunts en 2014 dans les bibliothèques de Montréal la lecture numérique est une expérience de plus en plus recherchée! Pour ceux qui aimeraient s’y mettre, une formation d’initiation à la lecture numérique sur liseuse et tablette iPad est proposée au Café de Da. (Source : Arrondissement)
Le mercredi 27 mai et le samedi 30 mai à 10 h 30, pour les enfants
Heures du conte. Les aventuriers de la lecture : une activité familiale combinant le plaisir, les contes et le bricolage. Pour les enfants âgés de 3 à 6 ans et leurs parents, à la bibliothèque d’Ahuntsic. (Source : Arrondissement)


Photo

Le mercredi 27 mai à 18 h 00
Invitation au Voyage…En Blues. La chanteuse Barbara Diab et ses musiciens vous invitent à faire un voyage en blues à travers le monde et les époques. Avec sa voix chaude et veloutée, elle revisite quelques grands classiques du blues et du blues-rock. Pour l’instant d’une soirée, Barbara vous fera revivre l’ambiance des bars enfumés, fréquentés par Bessie Smith et les autres grandes dames du Blues, puis vous serez transporté à l’époque du rock avec Elvis, les Beatles et les Rolling Stones! Barbara vous fera redécouvrir l’essence du blues: la peine, mais aussi la joie et l’espoir. Entrée Libre – Contribution Volontaire. (Source : Les rendez-vous du thé)


Photo

Le jeudi 28 mai à 18 h 00
Fado Portugais, swing et rythmes du cap vert. Embarquez dans le navire du groupe “Iguana Caravel” en voyage avec un répertoire de Fado portugais teinté de swing; de rythmes des îles du Cap Vert et d’Angola. Hommages à Amalia Rodriges et Mariza en passant par Cesaria Evora et Waldemar Bastos. Ce voyage musical lusophone s’aventurera sur plusieurs continents, avec le piano, l’accordéon, la guitare manouche, la basse et les percussions de musiciens-chanteurs hautement voyageurs. Un spectacle raffiné, multiculturel et coloré ! Entrée libre. (Source : Les rendez-vous du thé)


Photo

Le vendredi 29 mai à 18 h 00
Hommage à Francis Cabrel et Gerry Boulet. C’est avec fougue et passion que Rocky Chouinard présente un spectacle hommage à ces artistes majeurs du Québec et de la France que sont Gerry Boulet et Francis Cabrel. Guitariste et chanteur flamboyant, Rocky interprète les classiques d’Offenbach, des chansons de l’album solo de Gerry, ainsi que les plus belles chansons de Cabrel. Poésie, mélodies, énergie sont au rendez-vous. Souper-Spectacle 42.95$ (Source : Les rendez-vous du thé)


Photo

Le samedi 30 mai à 18 h 00
Chansons françaises et québécoises: Un chemin de rencontre. Une présence, une voix grave et douce, prenante, dans une interprétation à la fois sobre et vibrante des œuvres des grands poètes, auteurs et compositeurs québécois et français…Interprète de la chanson francophone, Madeleine Royer parcourt ce chemin depuis plus de quinze ans, telle une révérence à la vie pour cette passion qu’elle a reçue et redonne. Elle nous entraîne dans cet univers ou les mots touchent et deviennent porteurs de vie, de souvenirs : un chemin de rencontre ou la chanson française et québécoise se côtoient et, ou des airs de Paris s’élèvent : Anne Sylvestre, Aragon, Barbara, Pauline Julien, Ferré , Guy Béart, Brel, Clémence, Georges Dor, Gréco, Léveillée, Piaf, Trenet, Vigneault. Souper-Spectacle 42.95$ (Source : Les rendez-vous du thé)

Autres idées d’activités sans date précise


Picture

Prêt gratuit de vélos jusqu’au 15 octobre. À L’escale verte, 10416, rue Lajeunesse. Profitez de la piste cyclable qui longe les berges et découvrez les nombreux parcs qu’elle traverse. Réservation : 514 447-6232. (Source : Ville en vert)


Picture

Marcher pour rester en santé.  Avec
le printemps, l’Association des retraités d’Ahuntsic reprend ses marches santé
au parc-nature
de l’Île-de-la-Visitation. C’est une heure
de randonnée agréable et stimulante à travers les sentiers. Chacun se balade à
son rythme, en bonne compagnie et dans la bonne humeur. 
C’est
gratuit pour les membres de l’ARA (la carte pour l’été ne coûte que $ 6). 
Rien à
réserver: il suffit de se présenter. L
es lundis matins à 9 h 30 (sauf
en cas de pluie) 
au bistro du parc de la Visitation. (10897
rue du Pont, qui se prend par le boulevard Gouin, un peu à l’ouest de De
Lorimier). (Source : ARA)



Picture

Tennis. Horaires jusqu’au 12 juin.
Parc Nicolas-Viel : Lundi au Vendredi de 16h à 20h, Samedi et Dimanche de 9h à 19h
Parc Marcelin-Wilson : Lundi au Vendredi de 16h à 20h, Samedi et Dimanche de 12h à 20h
Henri-Julien : Sans surveillance
Tennis Camille : Tous les jours de la semaine de 9h à 23h, sans réservation (Source : arrondissement)

______________________________________________________________________
Numéros de téléphones utiles
Bibliothèque d’Ahuntsic : 514 872-0568
Bibliothèque de Cartierville : 514 872-6989
Bibliothèque de Salaberry : 514 872-1521
Café de Da : 514 872-5674
Le Rendez-vous du thé : 514 384-5695
Maison de la culture : 514 872-8749

* Les renseignements de la section « Que faire » sont publiés à titre indicatif. C’est avec plaisir que journaldesvoisins.com corrige les coquilles, mais il ne peut être tenu responsable d’erreurs ou d’omissions. 

_________________________________________________

En 2015…
Améliorez la qualité de l’information en joignant les rangs de
la Société des amis du journaldesvoisins.com
 


Photo

Faites comme 160 autres résidants d’Ahuntsic–Cartierville! Joignez les rangs de La Société des amis du journaldesvoisins.com.

Faites-le par la poste en envoyant votre chèque libellé à l’ordre de journaldesvoisins.com et vos coordonnées au : 10 780, rue Laverdure Montréal, QC  H3L 2L9. Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une) et votre adresse postale.

Cinq catégories de membres

  • Membre ordinaire : 10 $
  • Membre bronze : 20 $
  • Membre argent : 30 $
  • Membre or : 40 $
  • Membre bienfaiteur : 50 $ – 999 $
  • Membre bienfaiteur émérite: 1000 $ et plus

Les noms des membres de la Société des amis du journaldesvoisins.com seront publiés dans notre magazine bimestriel papier, à moins de mention contraire de votre part.

Joignez-vous aux autres membres qui ont compris que, avoir de l’information locale de qualité, c’est possible, pour peu qu’on mette la main à la pâte! (C.D.)

Pour devenir membre, cliquez ici.

________________________________________________________________


Pour plus de nouvelles « Aimez-nous »
sur Facebook à
journaldesvoisins.com
Nous sommes également sur Twitter : @jdesvoisins

________________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur « Archives – Actualités » tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) AhuntsicCartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Journaldesvoisins.com :

  • Gagnant de cinq (5) Prix d’excellence au congrès annuel 2015 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ): catégories “nouvelle”, “reportage”, “entrevue”, “photo de presse”, et 2e meilleur média.
  • Gagnant d’une bourse de 5000 $ au concours
    Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention Coup de cœur du jury au Concours
    québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal
    au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie Économie
    sociale



Journaldesvoisins.com
est
un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour
les résidants d’Ahuntsic–Cartierville, et dont le siège social se trouve
à Ahuntsic. Notre journal est un bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne qui, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic–Cartierville, se consulte sur le Web, à www.journaldesvoisins.com.

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).
Courriel : journaldesvoisins@gmail.com.
Téléphone : 514 770-0858.
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration : Paul Guay, FCA, président; Pierre Foisy, vice-président;
Me Hugo Hamelin, secrétaire; Douglas Long, trésorier; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et les gens d’affaires), Pascal Lapointe, administrateur, et Liliane Gingras-Lessard, administratrice.
Éditeur : Philippe Rachiele.
Représentant publicitaire : Philippe Rachiele, 514 770-0858
Rédactrice en chef : Christiane Dupont.
Rédacteur en chef adjoint : Alain Martineau.
Rédacteurs en chef adjoints suppléants : François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Journalistes, version Web : Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj, Mélanie Meloche-Holubowski, Elizabeth Forget-Le François.
Journalistes, version papier : Alain Martineau, François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Collaborateurs à la rédaction et à la photographie : Élaine Bissonnette, Laetitia Cadusseau, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Patrick De Bortoli, Hélène Maillé, Nacer Mouterfi, Corinne Dupont-Rachiele, Gabrielle Ramain.
Photos : Philippe Rachiele.
Mise en page : Philippe Rachiele, Christiane Dupont et Nacer Mouterfi.
Illustrations originales : Claire Obscure.
Caricaturiste : Florence Tison.
Correction/révision, version Web : Christiane Dumont, Gabrielle Ramain.
Correction/révision, version papier : Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien.
Réseaux sociaux : Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele.
Impression, version papier : Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier : journaldesvoisins.com.
Dépôt légal, version papier : BNQ – ISSN1929-606.
Dépôt légal, version Web : BNQ – ISSN1929-607X.

________________________________________________________

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ

Journaldesvoisins.com et ses artisans sont membres de :

________________________________________________________________________

Photo

34 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires