Les Actualités du 17 octobre 2014

Pour mesurer le bruit des aéronefs
Les Pollués de Montréal-Trudeau reçoivent 1350 $ des élus



Photo

Les élus municipaux ont voté en faveur de l’octroi d’une contribution financière de 1350 $ au groupe Les Pollués de Montréal-Trudeau lors du conseil d’arrondissement, mardi 14 octobre. Une décision qualifiée d’« extraordinaire » par l’organisme qui va ainsi pouvoir financer l’achat de trois capteurs de sons pour documenter la nuisance sonore provenant de l’Aéroport Montréal-Trudeau.

« C’est une nouvelle extraordinaire! On ne s’attendait pas à ce que l’arrondissement s’engage comme ça dans notre projet. Parce que, pour notre part, ça fait deux ans qu’on fait des démarches auprès de tous les paliers de gouvernement, autant provincial, municipal, que fédéral. Vraiment de tous les politiciens, le maire de l’arrondissement et les conseillers sont ceux qui ont contribué le plus jusqu’à présent. Pour nous, c’est un appui extraordinaire », s’est réjoui Antoine Bécotte, président du groupe des Pollués.

Ces 1350 $ permettront au groupe d’acheter trois stations de mesure du son qu’ils installeront dans Ahuntsic-Cartierville pour documenter les nuisances sonores en provenance de l’aéroport Montréal-Trudeau. Cette contribution intervient en réponse à une demande faite à l’arrondissement par les Pollués. « Au départ, on demandait que l’arrondissement paye quatre stations de mesure. Ils ont accepté d’en payer trois. C’est une belle contribution », a souligné M. Bécotte. Celle-ci s’inscrit dans le cadre de la campagne de financement lancée par le groupe en juin dernier pour collecter 10 000 $, et qui a pu compter sur le soutien des citoyens, comme l’a souligné M. Bécotte en indiquant que le montant récolté s’élève aujourd’hui à 6 600$.

Cibler la nuisance sonore

Du côté de l’arrondissement, on a particulièrement été sensible à la pertinence du projet dans l’octroi de cette contribution. L’achat et l’utilisation de ces stations vont permettre une plus grande acuité et une meilleure précision dans la collecte des données sonores.

« Je trouvais que leur demande était très intéressante, a signalé Émilie Thuillier, conseillère de ville du district d’Ahuntsic, en entrevue au jdv, parce qu’effectivement, Aéroports de Montréal (ADM) a des données, mais auxquelles on n’a pas vraiment accès, puis surtout ils n’ont pas l’air de collecter des données au-dessus de notre arrondissement. Donc, on discute toujours un peu dans le vide quand vient le temps de parler de l’impact des nuisances au-dessus d’Ahuntsic-Cartierville », a poursuivi Mme Thuillier.
« Finalement, on nous dit qu’il n’y a pas de nuisances sonores, mais il n’y a pas vraiment de chiffres à l’appui. Et ils n’ont pas tout à fait les mêmes normes. C’est sûr que la manière de prendre des données, et de les traiter surtout, n’est pas la même pour ADM. C’est un calcul qui est autorisé, qui fait partie des normes internationales, mais ils répartissent ça sur un 24 heures; ce n’est pas la même chose de répartir une nuisance sonore sur 24 heures que de la cibler vraiment et de voir les heures et les décibels exacts à un point donné », a ajouté Mme Thuillier.

Pour les Pollués de Montréal-Trudeau, la prochaine étape consistera, après avoir recueilli les données sonores, à les faire analyser par des spécialistes qui pourront dès lors produire un rapport visant à vulgariser les chiffres. Cela leur permettra de comparer leurs résultats avec ceux d’ADM. « Parce qu’Aéroports de Montréal aussi a des stations de mesure, mais leurs résultats sont cachés et ce qu’ils publient ce sont des calculs mathématiques. Ils font des moyennes; autrement dit, de très hauts bruits, il n’y en a pas, c’est toujours une moyenne. On va montrer à Aéroports de Montréal que les bruits sont plus élevés que ce qu’ils disent », a résumé M. Bécotte. Pour l’heure, les Pollués de Montréal-Trudeau achèvent la rédaction d’un mémoire qu’ils déposeront ce lundi à la consultation publique de la Commission sur le développement économique et urbain de Montréal. Une série de demandes sera ainsi présentée par le groupe aux élus municipaux. (Par Rabéa Kabbaj) (2014-10-17)

 _______________________________________________________________________

Projet de la Crown, Cork & Seal au 10 000, rue Meilleur 
Le conseil va de l’avant avec l’adoption d’une deuxième résolution, mais il y a dissidence de la conseillère Thuillier


Photo(Photo: Archives jdv)

Les élus de l’arrondissement ont adopté à la majorité des voix un second projet de résolution visant à autoriser la construction de plusieurs immeubles résidentiels au 10 000, rue Meilleur, angle Sauvé, sur le terrain qui était anciennement la propriété de la Crown Cork & Seal.

La conseillère du district Ahuntsic, Émilie Thuillier, a exprimé sa dissidence lors de ce vote. Elle a expliqué en entrevue au jdv qu’entre l’ancien projet soumis lors de la consultation publique et le projet actuel, le dossier n’avait pas assez évolué et que, pour cette raison, elle ne pouvait l’endosser.

À la suite de ce vote, un avis public sera publié. Il y aura ouverture d’un registre au bureau de l’arrondissement pour que les résidants du secteur concerné qui ne sont pas d’accord avec le projet viennent y apposer leur signature. Si le nombre de signatures se révèle suffisant, un référendum sera tenu par la suite.

En outre, dans la foulée, les élus ont également recommandé majoritairement au conseil municipal d’adopter, sans changement, un règlement modifiant le Plan d’urbanisme de la Ville de Montréal pour modifier le secteur d’affectation « emplois » à « résidentiel » dans l’arrondissement pour permettre cette construction. Ils ont également recommandé au conseil municipal la création d’un secteur de densité 01-T9 à même une partie du secteur de densité 01-06.

Si la conseillère Thuillier était d’accord pour faire modifier le secteur d’affectation, en revanche, elle ne l’était pas pour recommander la création d’un secteur avec ces nouveaux paramètres. Elle a donc également exprimé sa dissidence lors de ce vote. « Au chapitre de la densité, si le nombre d’étages et de logements sont diminués, d’autres critères ne sont pas pris en compte dans la création de ce secteur, notamment la typologie des logements », a-t-elle fait valoir. (Par Christiane Dupont) (2014-10-17)

________________________________________________________________________

Projet retardé
Pas de projet de promoteur retenu encore pour transformer l’ancienne caserne sur Bois-de-Boulogne en condos


Photo(Photo: archives jdv)

L’ancienne caserne de pompiers sur Bois de Boulogne n’est pas encore prête à changer de vocation alors que la Ville voudrait la voir transformer en immeuble en copropriété.

Le bâtiment historique du 12 137 Bois-de- Boulogne est vacant depuis maintenant sept ans, mais aucun promoteur n’a, à ce jour, été retenu pour en faire 12 ou 13 condos.

Pourtant, à la suite d’un récent appel d’offres, deux groupes avaient manifesté de l’intérêt et soumis des projets au cours des derniers mois. « Il n’y a pas de projet sur la table encore », nous dit Karine Tougas, l’une des responsables des communications à l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

Règles contraignantes

Peut-être en raison de règles strictes ou du ralentissement dans le secteur immobilier, il faudra encore patienter pour savoir ce qu’il adviendra de ce bâtiment.

« Si quelqu’un fait éventuellement l’acquisition de la caserne, de poursuivre Mme Tougas, un projet respectant la réglementation et les critères inscrits sur les documents de vente devra être présenté à l’arrondissement pour l’obtention d’un permis ».

L’éventuel promoteur immobilier devra « respecter le caractère monumental du bâtiment et lui conserver ses valeurs artistiques et architecturales », précise la ville.

Rappelons que l’immeuble chargé d’histoire a été jugé « excédentaire » par la direction des Immeubles de la Ville de Montréal.

Les pompiers du nord-ouest de la ville ont été longtemps localisés dans ce bâtiment. En fait, c’était leur « résidence » entre 1915 et 1972. Puis, les employés de la Direction de la culture, des sports, des loisirs et du développement social de l’arrondissement ont installé leurs quartiers dans ces lieux. Toutefois, il y a sept ans, regroupement oblige, ils ont été délocalisés pour rejoindre leurs collègues au 555, rue Chabanel Ouest, entre autres.

Règlement d’emprunt

Plus tôt cette année, au conseil d’arrondissement, autrefois responsable de l’immeuble, les conseillers avaient adopté un règlement abrogeant celui par lequel le conseil avait préalablement autorisé un emprunt, en mars 2005, pour la réfection de la toiture du bâtiment.

L’arrondissement a prévu la tenue d’un registre (du 20 au 23 octobre au 555, Chabanel Ouest) comme l’exige la Loi sur les cités et villes, pour ceux qui veulent s’opposer au règlement abrogeant le règlement d’emprunt de 237 655 $ prévu à l’origine pour la réfection de la toiture.  S’il y a 2114 personnes qui s’y opposent, il y aura référendum. Mais en pratique, on se demande qui s’opposerait à la mesure qui vise à épargner un montant d’argent étant donné que c’est l’éventuel promoteur qui devra prendre en charge les travaux sur le toit de la vieille caserne.

« L’abrogation doit suivre le même processus que celui de l’approbation du règlement », rappellent la Ville et l’arrondissement. (Par Alain Martineau et Christiane Dupont) (2014-10-17)

 _______________________________________________________________________


ÉLECTIONS SCOLAIRES
MÉMO: deux candidats dans le nord de la ville
Le MÉMO vise la coupe

. L’équipe au pouvoir, le MÉMO, prête à se retrousser les manches face aux défis nombreux 


Photo

Chantal Jorg (Photos: archives jdv)

Photo

Mohamed Maazami (Photo: FB)
Chantal Jorg, très engagée au sein du milieu communautaire du nord de la ville, ne tient rien pour acquis. Même si le Mouvement pour une école moderne et ouverte (MÉMO) est au pouvoir depuis des lustres à la Commission scolaire de Montréal (CSDM), elle ratisse jour après jour l’immense circonscription électorale, la partie ouest du quartier Ahuntsic-Cartierville.

La circonscription couvre un vaste territoire allant en gros de la rue St-Hubert à la limite ouest de Cartierville et de la Métropolitaine à la rivière. Jointe par journaldesvoisins.com, Mme Jorg, doctorante en anthropologie, sans oublier une expertise en coopération internationale (Haïti) et en ethnopsychiatrie, entre autres, a reconnu que les campagnes électorales sont toujours difficiles, elle qui en temps normal est déjà fort occupée : trois enfants (deux filles et un garçon âgés de 8, 11 et 13 ans), de nombreuses participations à des activités communautaires et un travail à temps partiel.

Campagne au ras du sol

Chantal Jorg, qui tenait une campagne de financement mardi soir dernier, s’est engagée à rencontrer le plus de parents possible des 15 écoles de la circonscription, d’ici le jour du scrutin, le 2 novembre. « Je consacre une quinzaine d’heures par jour à la campagne », a-t-elle confié au jdv. Je vais à la rencontre des parents à l’école, mais aussi dans les services de garde, dans les parcs et autres lieux publics. »

Mme Jorg prévoit un taux de participation plus élevé que les 4 % obtenus en 2007. « Avec ce que j’entends, je prévois que plus de parents vont se déplacer cette fois. Il faut envoyer un message fort alors que circule l’hypothèse de l’abolition de commissions scolaires et les compressions budgétaires, a-t-elle fait remarquer. Pourtant, l’éducation est un service essentiel. Et il est important de préserver la démocratie scolaire et faire entendre la voix des citoyens », a martelé Mme Jorg.

La jeune femme qui a à cœur l’éducation dit partager les mêmes valeurs que le MÉMO avec le parti pris pour l’école communautaire qui développe notamment des projets tels les jardins, l’embellissement des cours d’école ou les repas santé à l’école. Elle aime rappeler aux gens qu’elle rencontre que c’est l’école qui fait le lien avec la communauté.

Engagement communautaire

Chantal Jorg est fortement engagée dans son quartier. Elle a siégé au sein de divers organismes. Elle a été longtemps présidente du conseil d’établissement de l’école alternative Atelier, localisée dans l’autre circonscription, dans le secteur de Saint-Michel et Sauriol.

Aujourd’hui, Chantal Jorg est vice-présidente de Solidarité Ahuntsic, qui chapeaute divers groupes communautaires, présidente du Jardin communautaire Sault-au-Récollet et vice-présidente du Comité logement Ahuntsic-Cartierville, entre autres. « Mon implication politique est dans la suite logique de mon engagement communautaire », a répété Mme Jorg.

Disant avoir bénéficié de l’appui de divers organismes dans sa vie, aujourd’hui, elle retourne l’ascenseur en participant à son tour, même si elle demeure très occupée. Mais maintenant, elle veut ajouter une autre corde à son arc, devenir commissaire scolaire alors que des débats majeurs sont en cours. L’an dernier, elle était battue comme candidate de Vision Montréal toujours dans le nord de la ville.

Ahuntsic-Est-Saint-Michel

À l’est d’Ahuntsic, et avec un territoire englobant non seulement le quartier Saint-Michel, mais le domaine Saint-Sulpice, avec la refonte de la carte électorale, on retrouve pour le MÉMO, Mohamed Maazami. Il est d’ailleurs le commissaire scolaire sortant.

En cours de mandat, M. Maazami avait remplacé un commissaire scolaire MÉMO qui a décidé de retourner aux études. Mohamed Maazami a lui aussi une longue feuille de route en tant que citoyen engagé dans sa communauté.

Il a aussi siégé au conseil d’administration de différents organismes : la Maison de la famille, le CPE Le Camélia, la Joujouthèque Saint-Michel, etc. Ce père de six enfants mène depuis longtemps un combat contre le décrochage scolaire.

Combat au décrochage

« Il faut aller plus loin que ce qui s’est fait jusqu’ici », dit-il en entrevue au jdv. Le décrochage scolaire est un véritable fléau que l’on doit combattre. » Pour lui, d’abord, il est essentiel que tout l’entourage de l’adolescent ou de l’adolescente contribue afin qu’il garde le cap sur l’école.

« Il faut un partenariat, un triangle avec à un bout le parent, puis l’école et la communauté aux autres extrémités », a expliqué celui qui a aussi présidé le conseil de trois écoles de quartier et qui s’est engagé pour le maintien des jeunes à l’école.

En deuxième lieu, il plaide pour un suivi serré de l’élève avec, entre autres, l’aide au devoir et le tutorat. « Il faut des intervenants lors de phases de difficultés majeures », a soutenu le commissaire scolaire.

Il y a trois ans, il avait créé le Phare de l’espoir, un organisme à but non lucratif, dont la mission est la persévérance scolaire et la lutte au décrochage. Avec des bénévoles du niveau universitaire, il vient en aide aux jeunes des écoles primaires et secondaires

Engagements pour l’avenir

De l’avis de M. Maazami, il est donc possible de faire plus et de montrer que l’on peut être efficace dans ce combat dont on parle peut-être un peu moins qu’il y a 15 ans par exemple. « Il faut que l’élève utilise tous les outils qu’il a sa disposition », a martelé celui qui est confiant pour le soir du 2 novembre.

Mais c’est, selon lui, tôt pour célébrer. Il pense d’abord à la nécessité de mettre la main à la pâte, à commencer par les parents, pour s’assurer de la réussite scolaire des élèves. « J’ai mal au cœur quand je vois certaines choses », mentionne-t-il, faisant allusion aux risques de compressions draconiennes exigées par Québec.

En conséquence, il s’engage à maintenir l’aide aux devoirs dans les écoles, à lutter contre l’intimidation, sécuriser les corridors, donner accès aux gymnases toute l’année pour des activités physiques et culturelles, notamment. Et assurer la réussite scolaire des élèves demeure sa priorité. (Par Alain Martineau) (2014-10-17)

________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

Sécurité ferroviaire 
Selon Maria Mourani, des normes fédérales doivent être adoptées afin d’éviter d’autres tragédies comme celle de Lac-Mégantic


Photo(Photo: archives jdv)

Dans sa dernière édition papier, journaldesvoisins.com consacrait un dossier spécial aux transports, en s’intéressant notamment à la problématique de la sécurité ferroviaire dans Ahuntsic-Cartierville, un an après la tragédie de Lac-Mégantic. Une question encore d’actualité comme en témoigne l’intervention de la députée Marie Mourani à la Chambre des communes, le 30 septembre dernier.

La députée d’Ahuntsic a ainsi interpellé le gouvernement fédéral sur la nécessité, selon elle, d’établir une distance minimale entre toute nouvelle construction et les voies ferrées au Canada. Un enjeu crucial de sécurité publique pour Mme Mourani sur lequel elle est revenue en entrevue avec le jdv.

Citant un rapport de mai 2013 de la Fédération canadienne des municipalités qui recommande une distance minimale de sécurité de 30 mètres entre la construction de nouveaux immeubles et une ligne principale de chemin de fer, la députée d’Ahuntsic a invité le gouvernement fédéral à mettre en place des règles qui prévaudraient pour toutes les municipalités. Ce faisant, Mme Mourani a indiqué au jdv s’être fait l’écho des municipalités, dont certaines déplorent l’absence d’une juridiction sur le sujet pour l’ensemble du Canada. « J’ai eu des discussions avec des partenaires municipaux, de la Ville de Montréal notamment, et on m’a sensibilisée au fait qu’il y avait un rapport qui avait été fait par les municipalités […] mais que chaque municipalité décidait un petit peu de ce qu’elle voulait faire elle-même. Il n’y avait pas une norme nationale qui était établie. »

Selon Mme Mourani, le besoin d’une législation fédérale sur ce point se fait sentir et doit être entendu par le gouvernement. « Je dis au gouvernement fédéral, oui l’aménagement du territoire c’est de juridiction municipale, mais vous n’avez pas à vous cacher derrière cela pour ne pas prendre vos propres responsabilités qui sont d’établir des normes minimales de distance en matière de transport, particulièrement pour les voies ferrées. Ça, c’est de votre juridiction. »

Préoccupation citoyenne

La députée a confirmé au jdv avoir relevé de l’inquiétude chez certains Ahuntsicois depuis la catastrophe de Lac-Mégantic. « Ce qui s’est passé à Lac-Mégantic, ça a choqué le Québec, ça a eu un impact dans notre mémoire collective, donc les gens sont préoccupés. C’est sûr que dans Ahuntsic nous avons des chemins de fer et, oui, il y a des citoyens qui m’ont interpellée, surtout […] quand il y a eu ce drame-là. […] Il y a eu une préoccupation citoyenne qui s’est davantage exprimée, que ce soit par courriels, au moment où il y a eu le Lac-Mégantic, mais je dirais que, de manière assez récurrente, les gens en parlent », a expliqué Mme Mourani.

Peut mieux faire

Du côté d’Ottawa, la députée d’Ahuntsic explique ne pas encore avoir « eu grande réponse », après avoir posé sa question, le secrétaire parlementaire du ministre des Transports ayant alors « renvoyé un peu la balle du côté des municipalités ». « Or, on sait que  les municipalités n’ont pas toutes les mêmes règles, même si on sait que la Fédération canadienne des municipalités a établi une règle. Cela n’oblige pas les municipalités à la respecter. Elles font ce qu’elles veulent. Et ça, c’est une préoccupation, c’est sûr, pour certaines municipalités qui considèrent qu’il faudrait qu’il y ait une norme nationale », a souligné Mme Mourani.

Outre la question de la distance minimale, la députée estime qu’il y a également d’autres aspects sur lesquels le gouvernement fédéral devrait se pencher. « Il y a toute la question de la responsabilité. On a vu malheureusement ce qui s’est passé à Lac-Mégantic, comment le propriétaire rejetait un petit peu la faute sur les travailleurs, on a vu que les gens se lançaient la balle. Il y a des choses à faire à ce niveau-là. […] Il faudrait étudier la possibilité d’un fonds qui serait financé par les compagnies ferroviaires – un peu comme un pot commun – qui permettrait, lorsqu’il y a des catastrophes comme ça, de pouvoir réagir rapidement au niveau monétaire. Ça pourrait être une solution. Je pense qu’il faudrait analyser tout ce qui s’est passé et envisager des solutions concrètes pour l’avenir : comment faire pour pallier ce genre de crises humanitaires là?».

La députée d’Ahuntsic déplore d’ailleurs que, à la suite de la tragédie de Lac-Mégantic, il n’y ait pas eu « davantage d’analyses de ce qui s’est passé pour aboutir peut-être à de meilleures […] façons de réagir ». « Oui, il y a enquête, oui il y a des gens qui se retrouvent devant la justice, mais la grande question que l’on doit se poser à partir de tout ce qui s’est passé : qu’est ce que nous, au niveau fédéral, on peut faire pour améliorer nos façons de faire, pour aussi avoir des fonds que ce soit pour être donné aux victimes, que ce soit pour les réparations? Oui, c’est vrai que le fédéral a débloqué quelques fonds, mais qu’est ce que les compagnies elles-mêmes font dans ce genre de catastrophes-là? » a insisté Mme Mourani. Un dossier que la députée entend donc bien continuer à faire avancer à la Chambre des communes. (Par Rabéa Kabbaj) (2014-10-17)

________________________________________________________________________


__________________________________________________

Chez nos voisins… Inauguration en grande pompe
Projet majeur dans le nord de la ville pour les personnes ayant besoin de soins en fin de vie


Photo

Maquette de l’extérieur du nouveau pavillon
Les premiers patients seront admis dès le 1er novembre au Pavillon Mère-Anselme- Marie et à son unité de soins palliatifs, baptisée Oasis de Paix, inaugurés vendredi dernier à l’Hôpital Marie-Clarac, sur le boulevard Gouin, un peu à l’est du boulevard Saint-Michel, à deux pas de la limite est de notre arrondissement.

L’ajout d’un bâtiment moderne et de nouvelles installations se retrouvaient dans un projet de quelque 35 millions de dollars, dont 24 millions pour la seule unité des soins palliatifs. C’était un objectif que caressait Mère Pierre Anne Mandato, soit celui d’ajouter une « ressource inestimable » pour les personnes en fin de vie et leurs proches dans la grande région de Montréal.

La Congrégation des Sœurs de Charité de Sainte-Marie, de la Fondation de l’hôpital Marie-Clarac, le milieu des affaires et le grand public ont injecté environ 30 millions pour concrétiser le projet. 

Le gouvernement du Québec, comme l’a souligné la députée de Crémazie Marie Montpetit, a consenti une subvention de 5 millions de dollars. De plus, le gouvernement, par le biais du ministère de la Santé et des Services sociaux, a aussi prévu un budget opérationnel annuel pour chaque lit de l’institution.

Immeuble moderne

Le bâtiment de trois étages compte 18 chambres de soins palliatifs. Il y a aussi 27 lits dits polyvalents, un centre de traitement en physiothérapie et en réadaptation, un centre de radiologie, une clinique médicale et une clinique gériatrique, entre autres.

Pour la facilité d’accès et l’environnement extérieur, on a prévu deux paliers de stationnement intérieur et des jardins. Le nouveau pavillon, un immeuble coloré, se trouve dans le complexe de l’Hôpital Marie-Clarac. Les promoteurs du projet ont insisté pour que le centre dispose d’espaces nécessaires pour les patients et leur famille, dont des cuisinettes.

50 ans, déjà!

À l’aube de ses 50 ans, l’Hôpital Marie-Clarac tenait à rendre hommage à sa fondatrice et première directrice générale, Mère Anselme Marie Parisotto, religieuse de la congrégation italienne des Sœurs de Charité de Sainte-Marie, en nommant à sa mémoire le nouveau Pavillon.

De nombreux invités étaient sur place dont le nonce apostolique au Canada, son Excellence Luigi Bonazzi, de même que Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal, et Mère Myriam Sida, supérieure de la Communauté des Sœurs de Charité de Sainte-Marie.

Objectif atteint

La présidente-directrice générale de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, Patricia Gauthier, également sur place, a affirmé que l’organisme tablait sur l’ajout de 197 lits en soins palliatifs, objectif qui sera atteint et même dépassé (de trois lits) en 2015, car le CHSLD Notre-Dame-de-la-Merci dans Ahuntsic ajoutera pour sa part huit lits dans ce créneau au cours de l’hiver..

Interrogée sur l’impact des mesures d’optimisation (ou de compression), Mme Gauthier a indiqué que les soins palliatifs ne seront pas touchés. Bref, le nord de Montréal, dont Ahuntsic, profite de l’accroissement de lits en soins palliatifs. (Par Alain Martineau) (2014-10-17)

PhotoAccueil du nouveau pavillon

Crédit-photos: Fondation Hôpital Marie-Clarac.


Photo

Une des chambres du nouveau pavillon
________________________________________________________________________

________________________________________________________________

SDC Quartier Fleury Ouest: un nouveau nom à retenir

L’arrondissement autorise la création d’une SDC sur FLO

Le conseil d’arrondissement a adopté à l’unanimité, mardi dernier, la résolution visant à autoriser la création d’une société de développement commercial (SDC) sur Fleury Ouest. Une approbation officielle qui vient confirmer un succès référendaire sans surprise et ouvrir la voie aux prochaines étapes.

« À la suite du scrutin référendaire tenu le dimanche 5 octobre 2014, vingt-huit (28) contribuables ont indiqué un vote positif alors que vingt-deux (22) ont indiqué un vote négatif à la question suivante : Approuvez-vous la requête pour la constitution de la 
Société de développement commercial Quartier Fleury Ouest?. Considérant que plus de cinquante pour cent (50 %) des contribuables ayant voté ont indiqué qu’ils y sont favorables, le conseil peut adopter une résolution pour autoriser la constitution de la société », peut-on lire dans le sommaire décisionnel du conseil d’arrondissement dévoilant les résultats du scrutin.

Une victoire sans surprise pour Marie Bouchard, consultante pour l’Association des gens d’affaires de Fleury Ouest (FLO), au regard du soutien qu’avait rencontré l’association cet été au moment du dépôt de sa requête. « On peut estimer que c’est un Oui assez fort », a noté Mme Bouchard.

Quartier Fleury Ouest

À la fin de l’année, l’association va donc être dissoute pour laisser place à partir de 2015 à la SDC Quartier Fleury Ouest. « Ça change de nom. Pour l’instant, ça va s’appeler Quartier Fleury Ouest, parce que ça englobe le quartier et ça touche une partie de Saint-Laurent avec les quatre commerces aux quatre coins de Saint-Laurent et Fleury » a expliqué Mme Bouchard au jdv.

Le conseil d’arrondissement de la nouvelle SDC sera élu quant à lui au cours d’une assemblée générale dont la date n’a pas encore été fixée, mais qui devrait se tenir, en novembre, d’ici à trois semaines approximativement. « La prochaine étape a expliqué Mme Bouchard, c’est vraiment l’assemblée générale de constitution et, à partir de là, il va y avoir élection des membres du conseil d’administration. Il va y avoir au total neuf administrateurs au c.a. et parmi les neuf il y en a six qui vont être élus le soir de l’AG. »

Mme Bouchard a souligné que tous les commerçants qui font partie de la rue Fleury sont invités à l’assemblée générale. « Il va y a voir des gens qui vont se présenter pour être au c. a et s’il y a plus que six personnes, automatiquement il va y avoir des élections », a résumé Mme Bouchard. Au total sur neuf membres, le c. a englobera six membres élus, deux membres nommés et un représentant de la Ville de Montréal. La nouvelle SDC représentera 90 commerces.

Avantages de la SDC

D’après Marie Bouchard, la création de la SDC permettra un plus grand rayonnement de la rue Fleury Ouest et l’organisation d’activités en plus grand nombre. « En ayant une SDC, ça permet à la rue commerciale d’entretenir des contacts avec l’arrondissement pour faire des demandes en matière de propreté, de sécurité, d’événements, a ajouté Mme Bouchard. Avec la nouvelle SDC il va y avoir plus de ressources pour la coordination et la réalisation des activités. C’est sûr que la SDC va vraiment bénéficier d’un plus grand budget qui va lui permettre d’engager des ressources pour agir », a estimé la consultante de FLO, en soulignant notamment que la SDC Quartier Fleury Ouest recevra une contribution annuelle de 60 000$ de la Ville et que l’ensemble des commerçants cotiseront chacun un montant de 500 $ annuellement. (Par Rabéa Kabbaj) (2014-10-17)
 
________________________________________________________________

________________________________________________________________________

Sous peu sur Papineau, entre Charland et Crémazie
Nouvelle limite de 50 km/heure

Dans la foulée de la construction du centre de soccer de Montréal, l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a diminué à 50 km/h la limite de vitesse actuelle (60km/h) sur l’avenue Papineau, direction sud pour assurer la sécurité des utilisateurs. 

« Ce sera effectif quand les panneaux seront installés, a mentionné la conseillère Émilie Thuillier, interrogée par le jdv. Actuellement, les gens doivent rouler à 50 km/h avant et après ce passage-là de Papineau. L’arrondissement va se coordonner avec celui de St-Michel-Parc-Extension pour que la vitesse soit également diminuée direction nord. »

Il est important de mentionner que la rue Papineau relève des deux arrondissements; côté ouest, d’Ahuntsic-Cartierville, et côté est, de St-Michel-Parc-Extension.

 Il n’y a pas si longtemps, nous rappelait Mme Thuillier, les automobilistes pouvaient rouler à 70 km/h sur Papineau, ce que d’aucuns appelaient « l’autoroute Papineau ». (Par Christiane Dupont) (2014-10-17)

 
_______________________________________________________________________

Lettre ouverte reçue cette semaine


La propreté dans Ahuntsic (Catherine Tremblay)


Cliquez ici pour lire les « Lettres ouvertes » 


________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

Ne manquez pas…
Notre journal papier d’octobre-novembre


PhotoArbres d’automne, rue St-Hubert, dans Ahuntsic (Crédit-photo: Réjean Leroux, que nous remercions, en passant! jdv)

Si vous habitez Ahuntsic, au moment où les feuilles tombent des arbres, voilà qu’arrivera, sur le parvis de votre logis ou dans votre boîte aux lettres, le petit dernier né du journaldesvoisins.com, en bimestriel papier : le numéro d’octobre-novembre. Vous pourrez le lire bien au chaud, à la maison!

C’est un complément à nos Actualités hebdomadaires, un journal où vous retrouverez des reportages inédits de nos journalistes et des textes savoureux de nos chroniqueurs.

Au menu, cette fois-ci : un tour d’horizon des logements insalubres de la rue Ranger (tout ce que vous avez toujours voulu savoir, mais n’avez jamais osé demander!); la présentation de celui qui dirige l’équipe de fonctionnaires de l’arrondissement depuis plus de cinq ans; une Belle rencontre avec l’animateur et journaliste de l’émission « Enquête », Alain Gravel; une « initiation » aux élections scolaires qui se dérouleront à Montréal le 2 novembre; une chronique horticole sur l’ouverture… et non la fermeture du potager pour l’hiver;  une recette marrante pour les petits voisins à l’occasion de l’Halloween.

Tant qu’à parler de l’Halloween, découvrez la menace qui plane sur les chauves-souris, dans la chronique urbaine de quartier. Nos voisins venus du vaste monde nous feront connaître, cette fois-ci, une famille d’origine syrienne et libanaise qui est heureuse de vivre en paix dans le quartier. Vous avez de faux besoins, de vrais besoins? Apprenez-en plus à ce sujet dans la chronique Éco-pratico. Pour nos Aînés actifs, journaldesvoisins.com a pensé vous présenter la M.A.D.A. ; vous ignorez ce que c’est? Lisez l’article!

Tout ça, et encore plus, dans notre bimestriel papier de 28 pages de l’automne dont la distribution commence ce week-end et se poursuivra le week-end prochain! Bonne lecture!

N.B. : Si vous le désirez, vous pouvez recevoir le journaldesvoisins.com papier aux deux mois, par la poste. Faites-nous parvenir un chèque de 25 $ pour compenser les frais de manutention et de poste pour un abonnement d’un an (six numéros). Nous vous l’enverrons chez vous. Faites parvenir votre chèque à :

Journaldesvoisins.com
10369, rue Clark
Montréal (Québec) H3L 2S3

_______________________________________________________________________


Pour voir les photos du conseil du 14 octobre , cliquez-ici


________________________________________________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…


Photo

C’est avec une grande fierté que le journaldesvoisins.com s’associe cette année à la Semaine nationale de visibilité de l’action communautaire autonome (SNV-ACA) qui se tiendra du 19 au 25 octobre. Plus que jamais, alors que l’austérité gouvernementale frappe à nos portes, nous considérons qu’il est important de mettre de l’avant le travail et les pratiques des 4000 organismes d’action communautaire autonome (ACA) qui sont à l’avant garde du développement social et communautaire au Québec. (Source : AMECQ)


Photo

Audiences publiques du BAPE sur le projet de prolongement de l’autoroute 19, le mercredi 22 octobre à 19 h au Collège Régina Assumpta, 1750 rue Sauriol Est.


« Découverte de quartiers » Offerte par la Ville de Montréal qui invite les futurs propriétaires, et tout spécialement les familles qui souhaitent acquérir une résidence, à participer à la cinquième présentation de l’activité. Cette activité gratuite, qui se tiendra les samedis 18 et 25 octobre prochains à 10 h et 14 h, propose de vous faire découvrir l’offre résidentielle variée et abordable, la vie de quartier et les trésors patrimoniaux montréalais en effervescence. Ahuntsic-Cartierville offre un circuit guidé en autobus qui sera commenté par un spécialiste en immobilier du secteur, par un représentant de la Ville et par une passionnée d’histoire du quartier afin de vous permettre de découvrir les nombreux atouts et attraits que recèlent ceux-ci. Ils seront également en mesure de répondre à vos questions concernant les différents programmes de la Ville en matière d’habitation. Peut-être y trouverez-vous la résidence dont vous avez toujours rêvé?  Le nombre d’inscriptions étant limité, inscrivez-vous dès aujourd’hui afin de garantir votre place à l’adresse suivante : habitermontreal.com/decouverte (Source : Arrondissement)

Soirée d’information sur l’agrile du frêne à la salle du conseil d’arrondissement du 555, Chabanel Ouest, 6e étage, mardi le 21 octobre prochain à 19 h. Un expert en arboriculture sera présent pour vous informer notamment sur l’agrile, sur les frênes et sur les décisions que chaque propriétaire devra prendre concernant son arbre dans l’espace privé.  Des signes de dépérissement d’un frêne infesté peuvent indiquer la présence de ce petit insecte. Pour les connaître, consultez le site : www.ville.montreal.qc.ca/agrile. Le moyen le plus sûr est sans contredit de recourir à un expert en arboriculture. (Source : Arrondissement)


Photo

Concours pour les étudiants, dans le cadre de la commémoration du 25e anniversaire de la tragédie de Polytechnique, le 6 décembre prochain par le collectif de jeunes activistes pour le contrôle des armes à feu, Génération Action.  Il s’agit de concevoir une affiche en lien avec le contrôle des armes à feu, et les quatorze jeunes femmes qui ont perdu la vie à la Polytechnique en 1989. Trois bourses à gagner : 500 $ (1ère place), 250 $ (2e place) et 100 $ (3e place). La date limite est le 28 octobre 2014 à 18 h. Pour plus d’informations : www.generation-action.com. (Source : génération-action)


Fermeture pour l’Halloween du cul-de-sac avenue du Beau-Bois au coin de Jean-Bourdon.  Le poste de quartier 10 informe que le cul-de-sac de l’avenue du Beau-Bois sera fermé le vendredi 31 octobre dans le cadre de la fête de l’Halloween.  Des barricades seront installées à compter de 18 h, et la réouverture de la rue se fera dans les environs de 21 h. La circulation locale sera contrôlée par des bénévoles et un policier. (Source : SPVM) 


Picture

L’auteure ahuntsicoise Danielle Pouliot et Frédéric Millaud, ont publié « Institut Philippe-Pinel : 50 ans d’histoires ».  L’ouvrage raconte en mots et en images la formidable aventure d’une équipe qui a mis toute son énergie à soigner et à réinsérer socialement des patients aux parcours singuliers provenant des quatre coins du Québec.  L’institut Philippe-Pinel est un hôpital surspécialisé en psychiatrie légale. (Source : Institut Philippe Pinel)



Picture

David Jasmin Barrière, un poète originaire d’Ahuntsic lancera le 21 octobre son deuxième recueil, La Divine Mitochondrie (écrite en grande partie rue Chambord près Prieur!) aux éditions de l’Hexagone. Renseignements : 514 316-8761. (Source : M. Barrière)

Séance ordinaire du conseil d’arrondissement, le 10 novembre. La séance du conseil a lieu à 19 h, à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver        à 18 h 30 si vous désirez poser des questions. Pour consulter l’ordre du jour, cliquez ici. 
__________________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, succès ou questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com, ou appelez-nous au 514 770-0858. Prenez note que nos jour et heure de tombée sont désormais le mercredi de chaque semaine, à 17 heures.


Picture

« Réveille-toi Arthur » est une pièce de théâtre gratuite offerte par le poste de quartier 10, en collaboration avec le poste de quartier 27. Cette pièce, écrite par deux policiers de la ville de Longueuil, présentée par la troupe Poivre et Sel, s’adresse aux aînés ainsi qu’à leurs aidants naturels. Grâce à l’incursion dans le quotidien d’Arthur, aîné à la retraite et veuf, le public est sensibilisé à toutes les formes d’abus que les aînés pourraient vivre. Cette pièce a pour but d’inciter les aînés à dénoncer les abus commis à leur égard ou à l’égard d’autres aînés de leur entourage. Malheureusement, trop d’aînés hésitent encore à dénoncer ces situations et préfèrent les vivre dans le silence.  Présentée le 29 octobre 2014 à 13 h 30 à l’auditorium Notre-Dame-de-la-Merci, 555 boul. Gouin Ouest.  Réservez vos billets GRATUITS auprès de Agent Caroline Bernier ou Agent Annie Prud’homme, au 514 280-0410. (Source : PDQ 10)


Picture

Lire, c’est payant ! À l’occasion de la Semaine des bibliothèques publiques, qui se déroulera du 18 au 25 octobre prochain, les bibliothèques de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville proposent aux jeunes abonnés âgés de 13 ans et moins de payer leurs amendes en lisant! Pour chaque minute de lecture en bibliothèque, dix sous seront retranchés de la somme due. C’est amusant, c’est simple et… c’est payant! Il s’agit en effet d’une façon amusante d’enseigner le sens des responsabilités aux jeunes et de les encourager à la lecture. Il faudra s’inscrire et s’installer dans la zone de lecture spécialement aménagée pour l’occasion.


Picture

Journée d’adoption : un organisme qui oeuvre avec amour pour le bien-être des chats vous invite à une journée d’adoption. L’activité a lieu samedi 18 octobre de 11 h à 17 h, Chez Pitou, Minou & Compagnons au 10410, rue Lajeunesse, Montréal.Tél.:514 507-8131. (Source : Maison le chat botté)


Picture

L’Association des Modélistes Ferroviaires de Montréal est à la recherche de nouveaux membres désireux de participer à la réalisation d’une maquette imposante à l’échelle HO (1/87) en construction dans ses nouveaux locaux au 9475, rue Meilleur.  Cette maquette, d’une longueur de plus de cinq cent pieds aura une superficie supérieure à mille sept cent pieds² et sera parcourue par quelques trois mille huit cent pieds de voies ferrées. L’Association ouvrira ses portes au public les 25 et 26 octobre prochains de 10 h à 15 h.


Le Centre des femmes solidaires et engagées fête l’Halloween! Le 28 octobre prochain à 12h30, le centre des femmes vous invite au dîner communautaire de l’Halloween. On se déguise et on apporte un plat à partager! Participez au tirage. De nombreux prix à gagner au profit de Centraide. Pour confirmer votre présence, communiquez avec nous par courriel : info@cfse.ca ou par téléphone au 514 388-0980. On vous attend au 1586, rue Fleury E. porte 100. (Source : CFSE)


Picture

Ateliers informatiques du Créca – le 20 et 27 octobre, 3 et 10 novembre. Quatre ateliers pour aller plus loin dans la connaissance de votre tablette Android ou IPad, de votre ordinateur portable ou de votre ordinateur de bureau. Les ateliers sont toujours le lundi de 13 h à 15 h. Les frais de chaque atelier sont de 10 $. Vous êtes invités à apporter votre appareil.  Pour plus d’information sur le contenu de ces ateliers et pour vous inscrire, cliquez dans la section « Ateliers informatiques » de la page d’accueil du site web du Créca à l’adresse http://www.creca.net   ou en communiquant avec le (514) 596-7629.

Vous apportez de l’aide et du soutien à une personne de votre entourage? Sachez que vous n’êtes pas seul à vivre cette situation! Venez assister à notre rencontre d’information sur le thème « Proches aidantes et aidants » le mardi 21 octobre prochain à 13 h 30 au Centre des femmes solidaires et engagées situé au 1586, rue Fleury E., porte 100. Tél. 514 388-0980 (Source : CFSE)


Picture

La vente annuelle d’agrumes de la Fondation de l’école Ahuntsic est en cours. Oranges et pamplemousses sont disponibles à partir de 25$ pour 20 lbs. Jusqu’au 31 octobre, contactez fondation.ahuntsic@gmail.com pour plus de détails ou pour commander.


Picture

Formation – Initiation aux médias sociaux
Bibliothèque Ahuntsic le 25 octobre de 11 h à 12 h 30. Inscriptions : 514 872-0568.
Formation – Initiation a la bibliothèque numérique
Bibliothèque de Cartierville le 24 octobre à 13 h 30. Inscriptions : 514 872-6989.



Picture

Formations pour les résidant(e)s – Le Centre d’action bénévole de Bordeaux-Cartierville a mis sur pied des formations gratuites pour les résident(e)s du quartier sur différents thèmes dont la prise de parole, l’écoute active et la gestion du stress. Information : formationcartierville.org ou 514 856-3553 poste 4.

Offres de bénévolat – Vous souhaitez vous impliquer dans le quartier et vous aimeriez avoir des suggestions d’offres? Le Centre d’action bénévole de Bordeaux-Cartierville a mis sur pied le Nota Bene: un envoi mensuel d’offres de bénévolat. Pour vous inscrire et recevoir à tous les mois les possibilités, 514 856-3553 poste 4 ou agentliaison@cabbc.org (Source CABBC)



Picture

Inauguration d’un verger urbain au rond point du boulevard St-Germain (au sud de Dudemaine) le 21 octobre de 15 h 30 à 17 h 30.  Venez célébrer cet espace dédié à la vie collective et à la biodiversité urbaine. Des collations et breuvages seront offerts.  Le verger urbain St-Germain est une série d’aménagements comestibles destinés aux familles du quartier qui permettra de créer des liens d’amitié et de partage. (Source : Ville en vert)

Administrateurs bénévoles recherchés.  L’œuvre des Samaritains est un centre de distribution alimentaire pour toutes personnes à faible revenu. Nous sommes a la recherche d’administrateurs : en gestion, en comptabilité et pour les demandes d’aides financières ainsi que secrétaire/commis comptable.  Vous avez à cœur notre mission ? Appelez nous au 514-388-4095 ou 514-373-5061.  (Source : Oeuvre des Samaritains)


Picture

Les leçons : « Oui cela peut être agréable pour tous » Soirée conférence gratuite pour les parents ou accompagnateurs. Annie Lussier, orthopédagogue au Centre d’évaluation neuropsychologique et d’orientation pédagogique (CÉNOP) proposera des outils et des approches gagnantes pour accompagner les enfants du primaire dans leurs études.  Elle répondra aux questions qui touchent les devoirs et les leçons. Durée : 1 heure + période de questions de 30 minutes. Le lundi 27 octobre à 19 h 30 au restaurant Les Cavistes : 169, rue Fleury O. Organisé par FLO et le CENOP.  Inscription:  514 858-6484

Présence Amie, organisme sans but lucratif voué au bien-être des patients du Centre hospitalier Fleury, situé au 2180 Fleury est, organise une vente de livres d’occasion (usagés) le 22 octobre prochain à l’entrée principale.  Venez en grand nombre, de 9h à 16h. 


Picture

Nettoyage de la ruelle verte, samedi 18 octobre 2014 de 10 h 30 à 12 h 30, entre les rues de Salaberry, Grenet, De Meulles et Michel-Sarrazin,   Ville en vert vous invite à vous réunir afin de réaliser un grand nettoyage dans la ruelle de Cartierville. Le but est d’entretenir notre belle ruelle verte!  Vos efforts seront récompensés par de délicieuses gâteries de saison et des breuvages chauds servis en guise de remerciement. (Source : Ville en vert)


Picture

Les Haltes maraichères Ahuntsic se poursuivent cet automne!Sur place, découvrez des démonstrations culinaires et
dégustations de recettes faciles, originales et colorées mettant en vedette les
produits du jardin et les fruits et légumes frais à faible cout du Marché
Mobile. L’équipe d’animation de Ville en vert vous proposera également des
conseils horticoles pour vous appuyer dans vos projets d’agriculture urbaine.

Horaire d’octobre
• Les mercredis à l’école de la Visitation de 15 h à 16 h 30
• Les jeudis au Collège Ahuntsic (dans le stationnement
derrière le collège, accès par la rue Émile-Journault) de 12 h à 14 h
• Les jeudis à l’école Saint-Simon-Apôtre de 15 h à 16 h 30
• Les vendredis à l’école Saints-Martyrs-Canadiens de 15 h à
16 h 30
Information :  514 447-6229 (Source : Ville en vert)


__________________________________________________

LE COIN DES COMMERÇANTS

La Promenade Fleury


Photo

Installation d’une première borne signalétique sur la Promenade Fleury dans le cadre de la réalisation du projet Par-ci, Par-là, conduit par l’Association pour le métissage artistique et culturel (AMETAC).  Le projet de deux designers, baptisées « Les Fleuristes », Isabelle Raymond et Serina Tarkhanian qui a retenu les faveurs du jury du concours de design créatif. Le concept consiste en l’installation de bornes lumineuses, qui, à la manière de phares, guident les piétons à partir de la rue Péloquin jusqu’à la rue Garnier. La première borne est installée au coin de St-Charles.  Chaque borne sera personnalisée et son colori directement inspiré par son environnement. Pensées comme points de repères visuels, ces bornes répondent à des besoins signalétiques et identitaires. Sur chacune d’elles brillera en permanence le nom de la rue ou de l’avenue qui forme l’intersection avec la rue Fleury, permettant au passant de se situer. (Source : Promenade Fleury – Photo : Philippe Rachiele)


Fleury Ouest


Picture

À l’approche de l’Halloween, les élèves de 5e année des écoles Ahuntsic et Saint-André-Apôtre ont confectionné des épouvantails  au parc Tolhurst, vendredi 10 octobre. Les jeunes y ont mis beaucoup de coeur alors que la journée était magnifique et le parc, invitant! Les épouvantails ont par la suite été répartis tout au long de la rue chez les commerçants pour le plaisir des promeneurs.
(Photos : Élaine Bissonnette)


_________________________________________________________________________

COMMERÇANTS ET GENS D’AFFAIRES D’AHUNTSIC-CARTIERVILLE

Dernière chance de réserver un espace publicitaire pour le journal papier d’octobre-novembre, version à l’est de la St-Hubert, du journaldesvoisins.com! Contactez Philippe, au 514 770-0858


__________________________________________________________________________

QUOI FAIRE….QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI


Picture

Anne-Marie Prud’homme fera la Lumière sur l’énergie électrique au Québec dans une conférence qu’elle prononcera mercredi le 22 octobre à 13 h 30, à la salle de l’église Saint-Jude (10 120, avenue d’Auteuil). Gratuit pour les membres de l’Alliance culturelle, 8 $ pour les autres. Un cours faisant un panorama de la littérature américaine est également offert à compter de lundi après-midi le 20 octobre. Pour plus de détails, appeler au 514 382-5716 ou  www.allianceculturelle.qc.ca (Source : Alliance culturelle)


Picture

Concert à la Visitation – Lune d’avril – Récital soprano et harpe.  Dans la lueur mystérieuse de la lune d’avril, la voix cristalline de la soprano Marianne Lambert résonne, enveloppée par des harmonies chaleureuses de la harpe de Valérie Milot.  Les deux artistes vous convient à un récital intime marqué par l’émotion des lieder (chants) allemands, la poésie des chansons françaises et l’intensité des grands airs d’opéra italiens. le 19 octobre à 15 h. Entrée libre (Source : Maison de la culture)


Picture

Causerie de Marjolaine Hébert sur son essai historique « Lacorne Saint-Luc, l’odyssée d’un noble : 1711-1784 » L’auteure nous fera découvrir un personnage haut en couleur et au destin tumultueux, mais qui est demeuré trop longtemps méconnu. Les Amérindiens et les Canadiens le respectaient et l’admiraient tandis que les Anglais et les Américains le craignaient et le qualifiaient de «fieffé coquin aussi malin que le diable». Une causerie qui nous fera (re)découvrir une page oubliée de notre histoire. À la Librairie Monet, le 18 octobre 2014 à 14 h.  Entrée Libre. (Source : Librairie Monet)



Picture

La gloire démystifiée: une soirée avec Josélito Michaud et Nathalie Petrowski Artistes, écrivains, politiciens, sportifs, ils les ont tous rencontrés, lui avec son empathie et connivence, elle avec sa passion et son esprit critique. Quand deux grands noms du journalisme québécois se réunissent pour discuter de la gloire et de ses effets sur nos contemporains, la soirée promet d’être à la fois palpitante et émouvante. Le 23 octobre 2014 à 19 h à la Librairie Monet.  Entrée libre. (Source : Librairie Monet)



Picture

Théatre – Grains de sable Dans la plus pure tradition du théâtre documentaire, Grains de sable de Milena Buziak est construit à partir d’entretiens menés avec des personnes reliées entre elles par leur expérience de l’Afghanistan.  Trois hommes et trois femmes, épouses de militaires, nous confient leurs expériences du déploiement et, surtout, du retour.  La représentation de 55 minutes sera suivie d’une discussion.  À la Maison de la culture, le 22 octobre à 20 h.  Laissez-passer disponibles dès maintenant. (Source : Maison de la culture)


Picture

Les jeudis jazz – Guy Donis Bercé par le jazz et la musique classique, puis immergé dans le bluegrass et le folk, la musique qui surgit de la têt et du banjo de Guy Donis ne ressemble à aucoune autre.  Cela donne une musique belle, exubérante et… inatendue ! À la Maison de la culture, le 23 octobre à 20 h.  Laissez-passer disponibles dès maintenant. (Source : Maison de la culture)

Soirées culturelles : 
Reggiani, Montant, Ferrat, Par Pierrot Fournier, 17 octobre, 2014 à 18h00 · 44.95$ *
Brel, Brassens, Ferré, Par Pierrot Fournier, 18 octobre, 2014 à 18h00 · 44.95$ *
Cours de Thé, Par Tanina, 19 octobre, 2014 à 18h00 · 25$
Trio Cardinal, Par Christian Cardinal, Olivier Nicolas & François Gervais, 21 octobre, 2014 à 18h00 · 0$
Trio Martin Bellemare, 22 octobre, 2014 à 18h00 · 0$
Soirée Tzigane, Par Sergeï & Olga Trofanov, 23 octobre, 2014 à 18h00 · 44.95$ *
Mémorables Mélodies, Par Jocelyn St-Jean, 24 octobre, 2014 à 18h00 · 42.95$ *
Hommage à Piaf, Par Angélique Duruisseau et Marc-André Cuierrier, 25 octobre, 2014 à 18h00 · 44.95$ *
* Souper spectacle.  Au Rendez-Vous du Thé, réservations : 514 384-5695


Picture

L’Agent Jean et L’ultime symbole absolu Les jeunes amateurs de BD, fans de la populaire série L’Agent Jean seront heureux de rencontrer Alex A., son créateur. Inspirée de James Bond, ces histoires humoristiques racontent les aventures de Jean, un agent gaffeur mais très doué qui travaille dans une agence qui n’a pas vraiment de nom et qui a plusieurs édifices dispersés à travers la planète. Chaque album de la série Agent Jean s’est vite fait une place au palmarès des titres les plus populaires à la Librairie Monet. Alex nous parlera de sa série et de ses projets et il se fera un plaisir de dédicacer ses albums! Entrée libre. Pour les 7 ans et +. Le 25 octobre 2014 à 14 h à la Librairie Monet.  (Source : Librairie Monet)



Picture

Spectacle pour les jeunes – Là où j’habite Téqui aime la terre et ce qui y pousse, Téoù préfère l’espace et ce qui y flotte.  Dans leurs jeux, leurs pieds deviennent des voitures, leurs têtes des maisons, leurs bras des chemins et leurs voix des villes.  En toute simplicité, Là où j’habite explore avec les petits spectateurs de grandes questions sur l’état d’habiter : habiter son corps, sa maison, son village, sa planète. Places limitées. À la Maison de la culture, le 26 octobre à 11  h.  Laissez-passer disponibles dès maintenant. (Source : Maison de la culture)

Ouf! C’est vendredi! Des activités pour les 10-14 ans tout l’automne à la bibliothèque de Cartierville.   C’est le début de la fin de semaine et c’est le temps de lâcher un peu son fou! Une fois par mois, la bibliothèque t’attend avec une panoplie de jeux vidéo pour tous les goûts! Des consoles PS3 et XBOX 360 seront à ta disposition afin de faire des mini-tournois et d’essayer des nouveaux jeux vidéo. Ouf! C’est vendredi! se déroule les vendredis suivants :
17 octobre à 15 h 30, 14 novembre à 15 h 30, 12 décembre à 15 h 30. Les places sont limitées. Pour y participer, il faut réserver en téléphonant au 514 872-6989 ou en se présentant directement au 5900, rue De Salaberry.


Picture

Dernière chance de voir l’exposition d’huiles sur toiles d’Hassane Amraoui à la maison de la culture jusqu’au 18 octobre. Natif de Aurès en Algérie, Hassane Amraoui est un peintre d’origine berbère dont l’art est fait de traits interminables et de fils entrelacés, et ses couleurs prennent des nuances chaleureuses de terre.  Il peint le désert, les Aurès, la montagne, les nomades, les hommes bleus, les femmes antiques, les premiers dessins à même la pierre… Hassane Amraooui crée et expose en Afrique du Nord (Algérie et Tunisie surtout), en France et est présent sur la scène culturelle montréalaise depuis quelques années. Entrée libre.  (Source : Maison de la culture)

__________________________________________________

Si vous voulez contribuer à une meilleure information locale
Devenez membre!

Dix dollars, c’est peu payé pour de la bonne info!


Photo

Vous désirez devenir membre du jdv? Ou vous voulez faire un don, quel que soit le montant, car vous croyez que l’information est un enjeu majeur de notre société?

Faites-le par la poste en envoyant votre chèque et vos coordonnées au : 10369, rue Clark, Montréal QC  H3L 2S3. 

Nous recevons des dons de différents montants et chacun d’entre eux est précieux! Il démontre que les résidants ont à coeur la qualité de l’information locale.

Par ailleurs, l
a carte de membre coûte 10 $ (moins de 3 cents par jour) et elle est valable pour l’année 2014.

Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une), et votre adresse postale.


Joignez-vous aux quelques 140 autres membres!
(C.D.)

__________________________________________________

Pour plus de nouvelles «Aimez-nous»
sur Facebook à journaldesvoisins.com

______________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur « Archives – Actualités » tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

__________________________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) Ahuntsic-Cartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Journaldesvoisins.com :

  • Premier prix, catégorie Opinion, pour “Le bien des autres”, éditorial du bimestriel papier de décembre 2013, aux prix de l’AMECQ
  • Gagnant d’une bourse de 5 000 $ au concours Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention “Coup de coeur du jury” au Concours québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie “économie sociale”


Journaldesvoisins.com
est un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour les résidants d’Ahuntsic-Cartierville, et dont le siège social se trouve à Ahuntsic. Notre journal est un bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic-Cartierville qui se consultent sur le Web à: www.journaldesvoisins.com

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).
Coordonnées: journaldesvoisins@gmail.com Téléphone: 514 770-0858
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration: Diane Viens, présidente; Pierre Foisy, vice-président; Me Hugo Hamelin, secrétaire; Philippe Rachiele, trésorier; Douglas Long, administrateur; Christiane Dupont, secrétaire adjointe; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et gens d’affaires), et Pascal Lapointe, administrateur.
Éditeur désigné : Philippe Rachiele
Représentant publicitaire
: Pierre Latreille
Rédactrice en chef: Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint: Alain Martineau
Rédacteurs en chef adjoint suppléants: François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski
Journalistes, version Web: Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj, et François Barbe
Journalistes, version papier: Christiane Dupont, Alain Martineau, Élizabeth Forget-Le François, François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Collaborateurs à la rédaction et à la photographie: Élaine Bissonnette, Laetitia Cadusseau, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont,  Laetitia Cadusseau, Viviane Poirier, Patrick De Bortoli, Hélène Maillé.
Photos: Philippe Rachiele
Mise en page: Philippe Rachiele, Christiane Dupont, et François Barbe
Illustrations originales: Claire Obscure
Caricaturiste: Denis Pépin
Correction/révision, version Web: Christiane Gervais
Correction/révision, version papier: Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien
Réseaux sociaux: Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele
Impression, version papier: Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier: journaldesvoisins.com
Dépôt légal, version papier: BNQ – ISSN1929-6061
Dépôt légal, version Web: BNQ – ISSN1929-607X

_________________________________________________________

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ

Journaldesvoisins.com et ses artisans sont membres de:

________________________________________________________________________

Photo

32 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires