Les Actualités du 19 septembre 2014

Selon le commissaire de Bordeaux-Ahuntsic
Québec ne trouvera pas de «surprises» dans les finances de la CSDM


PhotoAndré Gravel (Crédit-photo: MÉMO)

Le commissaire
scolaire du district Bordeaux-Ahuntsic, André Gravel, du MÉMO, qui tire sa révérence
après onze ans de travail, affirme que la Commission scolaire de Montréal
(CSDM) va collaborer pleinement avec Québec qui nommera un vérificateur pour
examiner les finances de l’institution. Mais il dit douter que ce vérificateur
spécial trouve « des surprises » dans les finances de la CSDM.


Le
ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, est intervenu au lendemain de la décision
de la CSDM d’adopter un budget déficitaire. Pour lui, le budget ne respecte pas
les balises du gouvernement. Et son Ministère entend donner, dans les prochains
jours, « un mandat de vérification afin d’avoir la juste mesure de la situation
financière de celle-ci ».

Le
ministre a déploré ce qu’il appelle « le manque de volonté évident de la
Commission scolaire de faire un pas dans la bonne direction ».

Réplique
de la CSDM


« Déjà,
dit le commissaire Gravel, nous sommes à la troisième année de la démarche de
redressement budgétaire prévue sur cinq ans. Et des rapports sortent au trois mois,
ce qui fait que la personne qui sera nommée ne pourra pas découvrir de
nouvelles choses », a-t-il prédit.

« Notre
plan d’effectif sort en mai et sachons que 78% du budget va aux
salaires et aux avantages sociaux », a rappelé André Gravel. Il estime
que l’on pourrait piger dans la réserve et compter sur la vente de
certains bâtiments de la CSDM, ce qui est d’ailleurs déjà prévu.

M. Gravel
a confié qu’un de ces bâtiments est dans Ahuntsic, et faisait partie autrefois de
l’école St-Martyr-Canadiens. Servant à des loisirs, le bâtiment situé du côté
est de la rue Parthenais  devrait être vendu à la Ville de Montréal.

Bilan
lourd selon Québec


Le
gouvernement Couillard indique que la CSDM cumule les déficits d’exercice
depuis l’année financière 2008‑2009. « La
situation a assez duré », a soutenu M. Bolduc. « Nous allons être
très fermes sur cette question et nous prendrons toutes les mesures nécessaires
pour que la CSDM respecte son engagement de retour à l’équilibre ». Cette
question devrait rebondir durant la campagne électorale scolaire. (Par Alain Martineau) (2014-09-19)

_________________________________________________________________________



Financement d’écoles
Québec versera plus de 8 millions de dollars à la CSDM pour la construction de 14 autres classes du primaire à St-Martyrs-canadiens, de même que pour l’achat de l’école primaire privée de la rue Tolhurst


Picture

Une bonne
nouvelle pour les parents et enfants du secteur Ahuntsic alors que Québec a
annoncé qu’il épaulera financièrement la Commission scolaire de Montréal (CSDM)
pour deux projets d’écoles dans Ahuntsic.


Ainsi, le
gouvernement fournira  8 285 261 $ à la Commission scolaire de Montréal
pour la construction d’une école primaire de 14 classes sur le terrain de
l’école Saints-Martyrs-Canadiens, rue Parthenais, à Montréal et des fonds sont
prévus pour l’achat de l’école primaire privée (Institut Lucien-Guilbault) sur
la rue Tolhurst, dans l’ouest.

A la
CSDM, quinze projets recevront des fonds de Québec pour soutenir divers
projets.

Saint-Martyrs :
ajout

La
 députée de Crémazie, Marie Montpetit, a fait l’annonce de la contribution
pour l’école St-Martyr-Canadiens au nom du ministre de l’Éducation, du Loisir
et du Sport, Yves Bolduc. Ce dernier faisait part, pour l’ensemble de la
province,  d’investissements gouvernementaux de 247 millions de dollars
pour 34 projets  de construction, d’agrandissement d’écoles et
d’acquisition de bâtiments ou de matériel.

Mme
Montpetit a précisé que ce projet d’aide s’inscrit dans le cadre du Plan
québécois des infrastructures 2014-2024. Ce plan à long terme devrait se
traduire par des investissements totaux de l’ordre de plus de 90 milliards de dollars.

«Un
environnement d’apprentissage stimulant, agréable et attrayant, a souligné Mme
Montpetit, c’est ce que l’on souhaite pour nos enfants et c’est ce
qu’offrira la CSDM aux élèves qui fréquenteront cette nouvelle école ».

École :
infos

A la
Commission scolaire de Montréal, le porte-parole Alain Perron, a indiqué
qu’outre  les 14 classes, l’établissement comptera aussi un gymnase. Mais
il est encore trop tôt pour parler d’échéancier.

«L’estimation
des travaux est de plus de 9 millions $. Il est trop tôt pour connaître
l’échéance», de signaler M. Perron.

On a
appris par ailleurs que l’annexe de l’école se trouvant de l’autre côté de la
rue Parthenais et qui sert pour des loisirs sera vendu à la Ville de Montréal.

La somme
recueillie servira à éponger une partie du déficit de la CSDM.

Une école
de plus

Dans la
partie ouest d’Ahuntsic, des parents dont les  enfants se déplacent plus
loin que prévu pour fréquenter l’école primaire (pour cause de surpeuplement)
seront heureux d’apprendre que la CSDM pourra aller de l’avant avec l’achat de
l’école primaire privée de rue Tolhurst (entre Gouin et Henri-Bourassa), le
Centre d’apprentissage Lucien-Guilbault.

« C’est
une bonne nouvelle» a clamé M Gravel joint par journaldesvoisins.com.

Les
compressions annoncées par la CSDM ne toucheront pas ce dossier d’achat pour
lequel se battait le commissaire André Gravel qui avait été à l’origine du
processus. Selon lui, on pourra compter sur onze classes du primaire et une
maternelle, prêtes peut-être pour septembre 2015.

Présentement,
 135 élèves du primaire en  difficultés graves d’apprentissage
fréquentent l’école. Il faudra payer un peu plus de deux millions et demi de
dollars pour l’établissement  et injecter 650 000 $ en matériel et
équipements. On ignore si la facture sera complètement assumée par le ministère
de l’Éducation. (Par Alain Martineau)
(2014-09-19)


__________________________________________________________________________


__________________________________________________________________________________

Sites d’injection (de drogues) supervisée (SIS)
Trois sites permanents seront ouverts à Montréal
.Ahuntsic-Cartierville devrait être desservi par une unité mobile

La Ville de Montréal a annoncé la semaine dernière qu’elle avait demandé
l’autorisation au gouvernement provincial pour ouvrir trois sites d’injection
supervisée (SIS), ainsi que la mise sur pied d’une unité mobile.
Ahuntsic-Cartierville sera l’un des quatre territoires montréalais qui sera
particulièrement couvert par ce service.

Le gouvernement doit toujours approuver ce projet et la Direction de la santé
publique de Montréal n’a pas encore reçu d’échéancier. Les SIS seront implantés
progressivement sur trois ans; un premier site fixe dans Ville-Marie (avec
l’organisme CACTUS); un deuxième dans Hochelaga-Maisonneuve (avec l’organisme
Dopamine) et un troisième dans Ville-Marie (avec l’organisme Spectre de rue).

Enfin, l’unité mobile sera gérée en collaboration avec l’organisme
l’Anonyme et devrait être mise en service dès la première année. Tous les
détails concernant les lieux et les heures d’intervention seront déterminés une
fois que l’autorisation aura été accordée.

Beaucoup d’utilisateurs

Les territoires des Centres de santé et de services sociaux (CSSS) de
Jeanne-Mance, de Lucille-Teasedale, du Sud-Ouest-Verdun, d’Ahuntsic et de
Montréal-Nord ont été choisis puisque la population d’utilisateurs de drogue
est importante. Selon les statistiques, 4000 personnes consomment des drogues
par injection. Selon des statistiques de 2011 du CSSS d’Ahuntsic et
Montréal-Nord, 845 visites ont été effectuées dans les sites.

 Le CSSS d’Ahunstic et Montréal-Nord offre déjà un service d’échange et
de récupération de seringues usagées pour les utilisateurs de drogues
injectables. En 2006, 1118 personnes ont effectué une visite aux centres
d’accès au matériel stérile, plaçant le CSSS d’Ahunstic et Montréal-Nord,
cinquième sur les 12 CSSS montréalais. Cette même année, 10 846 seringues ont
été distribuées et 5750 récupérées.

Aide et soutien

En plus d’offrir un soutien aux personnes vivant diverses difficultés
personnelles, l’organisme le RAP Jeunesse possède également une unité mobile,
L’Accès-Soir, qui distribue du matériel d’injection et d’inhalation. Une
infirmière effectue également des dépistages de maladies infectieuses et offre
la vaccination des hépatites A et B. En 2011-2012, 3650 seringues et 1600 tubes
en pyrex ont été distribués.

En instaurant des sites fixes et en offrant l’accès à une unité mobile,
la Ville de Montréal espère ainsi prévenir la propagation de maladies, réduire
le nombre de surdoses, réduire la quantité de seringues dans les espaces
publics et venir en aide aux utilisateurs, qui sont souvent touchés par de
nombreux problèmes de santé. (Par Mélanie
Meloche-Holubowski) (2014-09-19)

__________________________________________________________________________


__________________________________________________________________________

TRANSPORTS MENAÇANTS DANS L’ARRONDISSEMENT?
Lundi 22 novembre: grosse journée!

. Audiences du BAPE à Laval pour le prolongement de la 19 
. Consults publiques pour accroissement de vols internationaux

Deux consultations publiques importantes qui concernent toutes deux Ahuntsic-Cartierville mais qui auront toutes les deux lieu à l’extérieur de l’arrondissement sont à l’ordre du jour du lundi 22 novembre, à la même heure! Toutes deux se poursuivront également en octobre.

Les audiences publiques du BAPE sur le parachèvement de l’autoroute 19 commencent ce lundi, 22 septembre, à 19 h, au Centre Embassy Plaza, Salle Gouverneur, situé au 1003, boulevard Curé-Labelle à Laval. Les séances se poursuivront les jours suivants, selon les besoins du public et de la commission. Comme journaldesvoisins.com le précisait la semaine dernière, pour l’instant, aucune audience publique n’est prévue dans l’arrondissement.

La consultation publique  sur les moyens pour favoriser l’accroissement des vols directs internationaux de la Commission sur le développement économique et urbain et l’habitation de la Ville de Montréal commencera également lundi 22 septembre, à 19 h, à la salle du conseil de l’Hôtel de ville de Montréal, au 275, rue Notre-Dame Est. Si vous désirez vous inscrire pour poser une question, communiquez avec le Service du greffe au 514 872-3000, ou par courriel à commissions@ville.montreal.qc.ca, ou encore arrivez 30 minutes avant le début de la consultation.

Le maire Pierre Gagnier, de l’arrondissement, sera sans doute de la consultation publique sur l’accroissement des vols internationaux, étant membre de la Commission.

Les Pollués de Montréal-Trudeau seront présents à cette dernière consultation. “Nous y serons, a déclaré Antoine Bécotte, président, au journaldesvoisins.com. Plus tard, en octobre, nous y présenterons un document au nom de notre organisme.” Le groupe des Pollués invite les résidants de l’arrondissement à se faire entendre. “C’est une soirée d’information ouverte au grand public, signale M. Bécotte. Voici une rare occasion de participer au débat!”


Pour avoir plus d’infos sur les audiences du BAPE sur la 19 et le calendrier, cliquez ici
Pour avoir plus d’infos sur la consultation publique concernant l’accroissement des vols internationaux et le calendrier, cliquez ici
Pour lire notre dossier “Transports menaçants?” dans l’arrondissement, téléchargez ici
.

(Par Christiane Dupont) (2014-09-19)

___________________________________________________________________________

ÉLECTIONS SCOLAIRES : de l’opposition pour le MÉMO
La commissaire scolaire Jocelyne Cyr lance Priorités écoles en vue de l’élection scolaire du 2 novembre
.Et une rumeur circule sur la formation d’une troisième équipe

On
croyait bien que le Mouvement pour une école moderne et ouverte (MÉMO) était
pour naviguer encore seul, sans concurrent à l’horizon, dans le cadre de la prochaine
campagne électorale scolaire à Montréal. Erreur.
Une « formation » politique sera lancée bientôt, a appris
journaldesvoisins.com.


Jocelyne Cyr, conseillère sortante dans Cartierville,  (elle avait
quitté le MÉMO en décembre dernier)  compte présenter une équipe complète
 pour les prochaines élections scolaires du 2 novembre.

Sous
l’égide de Priorité écoles, pour un
renouveau scolaire montréalais, le groupe veut donner une plus grande place à
l’école, stimuler l’apprentissage et favoriser les rapprochements avec la
communauté.

Et ce
n’est pas tout, une autre organisation (cette fois du sud-ouest de la ville)
serait en train de se former pour présenter une équipe complète aussi en vue du
prochain scrutin.   

Cyr contre
Harel-Bourdon


Madame
Cyr briguera rien de moins que la présidence de la CSDM contre Catherine
Harel-Bourdon. C’est la première fois, cette année, que la présidence de la
plus importante commission scolaire au Québec sera élue au suffrage
universel. 

Dans une
entrevue au journaldesvoisins.com, Jocelyne Cyr, qui a quitté
le MÉMO en décembre dernier, soutient que la commission scolaire doit prendre
sa place et  « faire autrement ». Elle souhaite que l’école soit
le pivot du système. 

« Le
budget de la CSDM est d’un milliard de dollars, il y a moyen de faire davantage pour nos
élèves. N’oublions pas qu’ils sont nos prochains travailleurs », a indiqué
Mme Cyr, faisant référence à l’importance de l’éducation pour l’avenir.

Mère de
trois enfants,  Jocelyne Cyr a œuvré longtemps en administration avant de
se consacrer à l’éducation. Elle s’est aussi engagée au sein de groupes
communautaires.

Mme Cyr
parlera davantage du programme de son équipe dans les prochaines semaines, en
dévoilant des chapitres au fur et à mesure que se déroulera la campagne. Entre
temps, elle a hâte d’en découdre avec l’équipe au pouvoir qui doit dévoiler son
programme très bientôt.


Photo

Jocelyne Cyr (Source : Priorité Écoles)

PhotoCamile Diodati (Source : Priorité Écoles)




Candidat
dans le nord de la ville


La
nouvelle équipe  (les partis politiques ne sont pas reconnus sur le plan
scolaire) présentera des candidats aux idées similaires dans tous les districts
électoraux.

Ainsi, on
connait un premier candidat dans le nord de la ville. Camile Diodati, qui habite
le secteur Cartierville depuis près de 20 ans. Il affrontera la candidate du
MÉMO, Chantal Jorg, dans Cartierville/Ahuntsic Ouest.

M.
Diodati a été élu au conseil d’établissement de l’école Sainte-Odile et a été
délégué au comité de parents du Réseau des établissements scolaires Nord de la
CSDM. Ce père de deux enfants estime que nos écoles doivent aussi être un lieu
de formation et  d’intégration, et être ouvertes à des projets
rassembleurs visant à stimuler l’apprentissage.

M.
Diodati plaide pour qu’il y ait un plan pour freiner la surpopulation des
écoles et combattre la pauvreté. Les écoles de la CSDM devront composer avec
une hausse de plus de 1000 élèves de plus par année d’ici 2020.

Des
nouveautés


Il faut savoir
qu’il y aura élection pour la première fois depuis 2007 alors que normalement les
élections scolaires se tiennent aux au 4 ans. Il y a eu maintes tergiversations
à Québec sur la question de la tenue de ces élections en même temps que celles
se déroulant à l’échelle municipale. Mais rien de concluant n’en est sorti.
Sept ans plus tard, on a enfin un rendez-vous électoral mais en solo, sans lien
avec un scrutin municipal.

Pour des
raisons d’économie, on a redessiné la carte électorale avec deux fois moins de
districts qu’avant (on est passé de 22 à 12). La CSDM compte maintenant 12
districts électoraux mis à part l’élection d’un président au suffrage
universel. La grande région d’Ahuntsic-Cartierville compte deux
circonscriptions. (Par Alain Martineau)
(2014-09-19) 



___________________________________________________________________________

On freine l’agrile du frêne!
L’arrondissement et la ville centre y travaillent

PhotoFeuille de frêne (Source : Arrondissement)









Photo

Frênes recevant un traitement préventif (source : Arrondissement)

Photo

Agrile : l’insecte qui décime les frênes – (Source : Arrondissement)


PhotoPierre Francoeur

Saviez-vous que près d’un arbre sur six dans l’arrondissement est menacé
par l’agrile du frêne, un insecte qui n’a pas de prédateur local?  Dans les rues du district du
Sault-au-Récollet, c’est même un arbre sur quatre qui est sérieusement
menacé. Il y a quelques jours, l’arrondissement tenait une rencontre avec les médias pour expliquer son plan de match.

L’année 2014 est une année
charnière pour tenter de prolonger la vie de nombreux frênes.  Pour contrer la menace, l’arrondissement a
alloué des fonds de 290 000 $ qui s’ajoutent aux fonds de la division des « Grands
parcs ».  

Voici comment on procède pour
combattre l’agrile. On identifie
les frênes qui en sont affectés.  Les autres
frênes dans l’entourage recevront alors un traitement s’ils ont une chance raisonnable
de survivre, sinon ils seront abattus. 

Des
7574 frênes de l’arrondissement, 2039 devraient recevoir un traitement
préventif cette année et jusqu’à 200 arbres pourraient être abattus.  Les arbres traités/ciblés seront identifiés
avec des codes de couleur comme journaldesvoisins.com l’avait déjà mentionné
dans ses Actualités du 8 août dernier.

Sur des terrains privés

Les résidants qui ont
des frênes encore en bonne santé sur leur propre terrain sont
invités à les faire traiter (à leur frais) pour retarder les coûteux frais d’abattage.  Si le frêne a 30% ou plus de dépérissement ou
si vous notez la présence de galeries sous l’écorce, il est considéré comme déjà
trop attaqué et il est mieux de l’abattre. 
Il faut le faire entre le 1er octobre et le 15 mars pour éviter de
propager l’agrile.  Il faut demander un
permis à l’arrondissement pour le faire abattre  (84 $) mais le coût sera remboursé si c’est bel
et bien un frêne.  Il faut également s’assurer
que les résidus du frêne abattu seront disposés selon les mesures prescrites
par la Ville de Montréal pour prévenir la propagation.

SLAM

Selon Pierre Francoeur, agent technique principal en
horticulture et arboriculture à l’arrondissement, la méthode SLAM (Slow Ash
Mortality
– Ralentissons la mortalité des frênes) est la meilleure méthode utilisée
pour l’instant.  L’abattage de tous les frênes
en même temps serait de toute façon trop coûteuse, et en utilisant le système SLAM,
on permettra peut-être à certains frênes de passer au travers de la vague de l’agrile
et en sortir plus vigoureux à long terme. 
Il est naturellement hors de question pour l’instant de planter de
nouveaux frênes de Penssylvannie pour remplacer ceux qui sont abattus mais
il pourrait être éventuellement envisagé de planter une variété asiatique résistante à l’agrile. Certains frênes dans l’arrondissement
sont munis d’un piège pour tenter de transmettre un champignon à l’agrile afin de
le rendre stérile et ainsi éviter qu’il ait des descendants. 

Il y aura une assemblée d’information sur l’agrile le 21
octobre prochain à laquelle les résidants seront invités pour en
savoir plus à ce sujet.  (Texte et photo : Philippe Rachiele) (2014-09-19)

___________________________________________________________________________


Fête de la rentrée scolaire dans Bordeaux-Cartierville


Photo

Parcours amusant avec la police de quartier (Source : TCJBC)

Photo

C’était la fête malgré la chaleur accablante (Source : TCJBC)
Quelque 1300 jeunes du secondaire des écoles de Cartierville, La Dauversière et Évangeline ont participé à une journée remplie d’activités leur permettant de montrer leurs talents et prendre connaissance de ce qui leur est offert dans le milieu afin de poursuivre leur rêve. Le tout s’est déroulé le vendredi 5 septembre au parc Marcellin-Wilson.

L’objectif de cette journée a permis aux jeunes d’être en contact avec différents intervenants et différentes options d’activités ou de services qui leur sont offerts tout en s’amusant.

Sur
le terrain, il y avait diverses activités telles que le Poste de Quartier 10
du Service de Police de Montréal (SPVM) qui a invité les jeunes à faire un
parcours demandant de l’adresse pour menotter et démenotter un ami ou une amie, le tout
accompagné d’exercices de type boot camp; Concertation femme profitait du
contact avec les jeunes pour les questionner sur leurs connaissances en matière
de droit de la jeunesse avec tirage de prix. L’infirmière et la travailleuse
sociale scolaire du CSSS BCSTL ont demandé aux jeunes d’inscrire leur rêve pour
la prochaine année scolaire en échange de surprises, Rap jeunesse, avec son
équipe de sexologue et travailleur de rue, ont invité les jeunes à prendre
connaissance de certaines informations en matière de contraception ainsi que
sur les dangers de la consommation de substances illicites. Sans oublier, les
parties de soccer amicales et l’animation musicale de la radio étudiante EVLA et
de l’équipe de la maison des jeunes de Bordeaux-Cartierville.

La
journée s’est terminée avec une excellente et dynamique séance de Zumba, offerte
par le YMCA Cartierville, sous un soleil de plomb avec humidex à plus de 38 C! Enseignants,
directions d’écoles, intervenants et jeunes ont participé en grand nombre.

Le
mot de la fin a été donné par les directions des écoles «Nous sommes fières de
la jeunesse de Bordeaux-Cartierville. Ils sont beaux et vivants nos jeunes. Il
faut remercier la communauté de travailler avec nous de manière aussi
soutenue».

L’activité était organisée par les écoles secondaires publiques, en collaboration avec les membres de la Table de concertation Jeunesse Bordeaux-Cartierville. La famille Leduc du magasin IGA des Galeries Normandie a aidé à financer les achats de denrées. (Source : TCJBC)

_____________________________________________________
__________________________________________________________________________

À la suite des révélations de la Commissions Charbonneau…
Pas de baisse de taxes dans Ahuntsic-Cartierville…
Mais plus de services?


PhotoRaymond L’Abbé (archives jdv)

Lors du dernier conseil d’arrondissement, un résidant, Raymond Labbé a demandé si “on peut s’attendre à une diminution de taxes vu qu’on payait 25 à 30% de trop ” tel que mentionné lors des révélations de la commission Charbonneau.

Pierre Desrochers, conseiller du district de Saint-Sulpice et président du Comité exécutif de Montréal, lui a répondu que le conseil municipal s’était engagé à ne pas hausser les taxes plus que le taux d’inflation.  Avec les économies réalisées par la baisse du prix des contrats, cela va permettre « d’en faire plus avec le même argent », donc augmenter les services aux citoyens, a-t-il dit. (Texte et photo :Philippe Rachiele) (2014-09-19)


______________________________________________________

«Génial!» Un nouveau feu de circulation
Il remplace une traverse pour piétons sur Henri-Bourassa!

Un nouveau feu de
circulation a été installé au coin de la rue Séguin et
Henri-Bourassa (une rue à l’est de la rue Papineau).
 


Micheline Elkhoury, secrétaire à l’école de la Visitation située à proximité, trouve cela génial.  «Ça fait près de six ans que l’on demandait (elle et les brigadiers) un feu de circulation.  La traverse de piétons était rarement respectée et c’était très dangereux pour les jeunes de traverser les huit voies du boulevard Henri-Bourassa».  Quelques matins, elle et son conjoint avaient même aidé certains jeunes à traverser car ils étaient arrivés trop tôt, devançant l’horaire de la brigadière. Elle est bien contente qu’aucun jeune n’ait été blessé jusqu’à présent.  Maintenant, avec le nouveau feu, elle se sent plus rassurée.

Heure de pointe difficile

Selon l’adjointe du dentiste dont le bureau est situé à l’intersection du nouveau feu, tout n’est pas réglé pour autant.  Pour la sécurité des piétons, c’est mieux, dit-elle, mais pour la circulation automobile, cela ne semble rien régler.  «À l’heure de pointe c’est toujours aussi congestionné », dit celle qui a déjà été témoin de plusieurs accidents et d’un cas de rage au volant.

Lorraine Pagé, conseillère du district Sault-au-Récollet avait constaté elle-même le non respect de la traverse de piétons et militait pour l’installation d’un feu de circulation.  « Si on veut favoriser les déplacements actifs, il faut que les gens se sentent en sécurité, sinon, ils vont prendre leur auto », dit-elle.

De l’avis de Mme Pagé, il reste encore beaucoup d’éducation à faire pour que les automobilistes respectent les traverses de piétons installées pour assurer la sécurité de ces derniers. Interrogée par journaldesvoisins.com à savoir s’il était normal que tous les résidants de Montréal paient pour l’installation d’un feu de circulation destinée à assurer la sécurité des piétons alors que le non-respect du code de sécurité routière incombe souvent à quelques automobilistes qui ignorent les règles de sécurité routière, Mme Pagé a mentionné qu’il y a du progrès mais il reste encore beaucoup à faire en ce sens. « Si on l’a fait pour réduire la vitesse, on devrait pouvoir aussi le faire pour les traverses de piétons. »
(Texte et photo : Philippe Rachiele)
(2014-09-19)


___________________________________________________________

Pas de grille métallique ! Encore plus d’arbres !
Nouvelle configuration proposée au parc Tolhurst

Lors du dernier pique-nique sur FLO, mercredi 17 septembre, la conseillère du district Ahuntsic, et le commissaire au développement économique de l’arrondissement, Jean-François Soulières présentaient aux résidants participant à l’activité la nouvelle configuration proposée pour l’aménagement du parc Tolhurst.

On peut apercevoir, c
i-dessus, les détails de la partie située à proximité de la rue Fleury de la nouvelle configuration proposée pour le parc Tolhurst.  Par rapport à ce qui avait été présenté précédemment, il n’y aurait pas de plate-forme métallique longeant la rue Fleury.  Il y aurait une “place centrale” où pourraient se tenir certains évènements, et le sentier asphalté existant serait remplacé par du gazon. (Texte et photo : Philippe Rachiele) (Source : Arrondissement) (2014-09-19)

___________________________________________________________________________
________________________________________________________________________________

Des résidants satisfaits des travaux effectués sur André-Jobin
Conduites d’eau remplacées par Aqua-Rehab


Photo(Crédit-photo: Aqua Rehab).

Les histoires de citoyens qui se plaignent à la ville (à tort ou à
raison!) sont monnaie courante. Mais il est plus rare de voir un citoyen faire
circuler une « pétition » pour remercier des travailleurs!


C’est ce qu’a fait un citoyen de la rue André-Jobin, Ronald Gareau,
après avoir observé pendant plusieurs semaines les travaux de réhabilitation
des conduites d’eau sur sa rue.

Malgré les désagréments, le bruit et la poussière, M. Gareau a tellement
été impressionné par le travail des employés, qu’il a décidé d’écrire une
lettre à la compagnie mandatée pour faire les travaux (Aquarehab à Laval).

De plus, il a fait le tour du voisinage pour demander aux gens de signer.
Plus d’une trentaine de résidants ont accepté de signer cette « pétition »,
comme l’appelle Ronald Gareau.

« Les gens étaient heureux de voir que quelqu’un avait pris
initiative », dit M. Gareau. « Quand on est choqué, on peut chialer,
mais il y a des fois que les gens ont le goût de remercier, de féliciter le
travail. Si on est content et satisfait, pourquoi ne pas le dire? »,
insiste M. Gareau.

Encore des kilomètres de conduites à réparer

Lorsqu’il a visité la compagnie pour leur remettre la lettre signée par
le voisinage, M. Gareau en a profité pour en apprendre un peu plus sur la
nature des travaux et a réalisé à quel point le réseau d’aqueduc de la Ville de
Montréal est en piètre état. « On ne se rend pas compte à quel point ces
tuyaux sont fatigués », dit l’Ahuntsicois.

Sur l’île de Montréal, on trouve 5 200 km de conduites principales et
secondaires. Ces conduites ont une durée de vie moyenne variant entre 80 et 120
ans et plusieurs conduites approchent de leur fin de vie utile. À lui seul, le
projet de la rue André-Jobin, s’est étalé sur 288 mètres et a coûté quelques
centaines de milliers de dollars.

La Ville de Montréal s’était donné une vingtaine d’années comme
échéancier pour arriver à réhabiliter toutes ces conduites d’eau. En 2005, la
Ville de Montréal estimait qu’il faudrait 10 milliards de dollars sur 20 ans.

Les travaux de réfection qu’il reste à faire pour les conduites d’eau dans
Ahuntsic-Cartierville en 2014:

  • Avenue
    Curotte, entre Prieur et Gouin
  • Rue
    Fleury, entre Clark et D’Auteuil
  • Rue
    Émile-Journault, entre Saint-Hubert et le Centre Claude-Robillard
  • Place
    d’Argenteuil, du côté est de l’avenue Robert-Giffard
  • Place
    Saint-Germain, depuis le boul. Gouin
  • Rue
    André-Jobin, entre Prieur et Fleury
  • Rue
    Émile-Nelligan, jusqu’au boul. Laurentien
  • Rue
    Lajeunesse, entre Chabanel et Sauvé

__________________________________________________________________________


 

__________________________________________________________________________

Début des travaux sur Prieur
Un exemple de partage de rue pas toujours facile
Piétons, cyclistes, automobiles…et corridor scolaire


Picture

La mise
en place d’une piste cyclable, en réalité une bande cyclable, ne fait pas
l’affaire de tout le monde sur la rue Prieur entre les rues Christophe-Colomb
et Saint-Hubert.


Marc
Coiteux, résidant de la rue Olympia (première rue à l’est de
Christophe-Colomb) avait déjà relevé des problèmes, notamment en matière de
signalisation, alors que l’on note un nombre élevé de véhicules empruntant de
petites rues aux heures de pointe du matin et de l’après-midi, au lieu de
prendre les collectrices, des rues plus larges, plus importantes.

« Le
trajet vers l’école Saint-Paul-de-la-Croix (quelques rues à l’ouest de Christophe-Colomb)
est périlleux », a-t-il déploré dans une missive expédiée à journaldesvoisins.com

Et
maintenant, il dit craindre que la bande cyclable à venir bientôt sur Prieur
engendre des problèmes, notamment près de l’école Saint-Paul-de-la-Croix , une
école qui offre le préscolaire et le primaire.

Sécurité

Les
divers travaux prévus sur la rue Prieur doivent commencer la semaine prochaine.
La Ville de Montréal ne touchera pas au stationnement de rue des deux côtés de
Prieur, qui est à sens unique, en direction Est, sur le tronçon, même si l’on
fait un lien cyclable entre Christophe-Colomb et le Parc Ahuntsic.

Selon
Jocelyn Jobidon, spécialiste en la matière à l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville,
il y aura, en direction Est, des lignes blanches en continu pour faire le
corridor cyclable alors qu’en direction ouest, vers le parc, ce sera du
marquage au sol avec un vélo comme symbole.

De plus,
il y aura élargissement des trottoirs au coin des rues Péloquin, Georges-Baril,
Chambord et de La Roche, pour des raisons de sécurité.

La
signalisation sera refaite, notamment pour la traverse d’écoliers. Bref,
automobilistes et cyclistes sauront mieux qu’avant qu’ils empruntent un
corridor scolaire quand l’opération sera complétée dans quelques semaines et
ils devront aussi partager pacifiquement la rue.

Interrogations


Mais M.
Coiteux est visiblement inquiet alors que des travaux commenceront bientôt. Il
dit craindre que l’on soit obligé d’apporter des correctifs après avoir procédé
au marquage de la chaussée.

Le
résidant du secteur n’est pas contre une bande cyclable, mais il pense
avant-tout à la sécurité des jeunes.

« C’est
une excellente chose (la piste cyclable) mais qui va reporter à plus tard
quelque intervention que ce soit pour la création d’un corridor scolaire
protégé » a-t-il prédit.

Débarcadère
de l’école


De plus, on note, à côté de l’école primaire, la présence d’un
 débarcadère, servant aux parents venant conduire leurs enfants à l’école.
Le risque pour la sécurité de tout le monde, quand on ouvre les portières
d’auto, par exemple.

« Le
problème restera entier », avertit M. Coiteux, qui suggère une
intervention illico afin que la bande
cyclable à deux sens soit seulement du côté nord de la chaussée, en enlevant le
stationnement de rue s’il le faut. « Cela ferait en sorte que les enfants
n’auraient pas à risquer de se faire happer par un cycliste », a-t-il
analysé.

Gestion
des interventions


Dans
l’attente, M. Coiteux a eu de bons mots pour divers intervenants sur le plan
municipal, dont le service de police et la conseillère municipale Lorraine
Pagé.

Il a eu
aussi des discussions avec M. Jobidon de l’arrondissement, mais il n’en
revient pas du manque de communication entre tous ces intervenants. Et en plus
l’école semble avoir été mise au parfum seulement dernièrement.

Toutefois,
il note que tout ce beau monde veut bien faire. « A divers  niveaux,
on ne se parle pas et c’est déplorable, Il faudrait seulement faire du fine tuning, a-t-il suggéré.

Reste à
voir maintenant ce que sera la rue Prieur qui composera avec une forêt de
nouveaux panneaux de signalisation et des saillies de trottoirs. Mais la chaussée
ne sera pas refaite, au grand dam de tout le monde. (Par Alain Martineau) (2014-09-19)


______________________________________________________

______________________________________________________

Conservation de sites patrimoniaux du Sault-au-Récollet
La conseillère Lorraine Pagé interpelle deux membres du comité exécutif responsables des dossiers du patrimoine et des parcs

La conseillère du district Sault-au-Récollet, Lorraine Pagé, a fait parvenir à deux membres du comité exécutif, Madame Manon Gauthier et Monsieur Réal Ménard, respectivement responsables des dossiers du patrimoine et des grands parcs, une lettre dans laquelle elle attire leur attention sur l’état du parc de l’Île-de-le-Visitation, de la maison du meunier, de la maison du Pressoir et du Site des moulins.  

J’ai jugé approprié de faire cette intervention compte tenu des préoccupations des citoyennes et des citoyens, de l’adoption prochaine du PTI de la ville-centre pour les prochaines années, et dans le contexte du 375e anniversaire de Montréal”, a déclaré Mme Pagé au journaldesvoisins.com, à qui elle a également fait parvenir un exemplaire de sa lettre.

On peut prendre connaissance de la missive de Mme Pagé, dans notre section « lettres ouvertes » en cliquant ici. (Par Christiane Dupont) (2014-09-19)
__________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________

Chronique Jardins et potagers de Patrick
Découverte historique dans mon potager!


PhotoMelon de Montréal, 1935.
(Archives de Debra Aubin, sur Potagers d’antan)

Quand on adopte une approche écologique du jardinage, on prend conscience
assez rapidement que toutes les tâches dites fastidieuses (désherbage, lutte
aux insectes, arrosage, taille de gourmands, etc.) sont soudainement prises en
charge par le système, par l’écologie du jardin. Le jardinier s’évertue en
début et en fin de saison, à nourrir le sol adéquatement, et ce dernier prend
ensuite soin de nourrir les plantes. Il peut arriver, alors, malgré une récolte
abondante tout au long de la saison, qui nous entraîne constamment vers le
potager, d’oublier certaines plantes tardives, et qui nécessitent relativement
peu de soins dans un environnement équilibré. Ayant confiance en nos méthodes,
on se dit qu’elles doivent bien se porter et on s’attarde davantage aux fruits
flamboyants de fraîcheur, qui sont de saison.


 La fin de saison arrivant à grand pas, certaines plantes
potagères se dégarnissent, perdant leurs feuilles, pour investir tout ce qui
leur reste d’énergie à assurer leur postérité (en produisant fruits et
graines). Du coup, certains secteurs de plate-bande se découvrent et on y
retrouve ces grandes oubliées automnales. 
Et c’est précisément se qui m’est arrivé, mardi dernier, quand, faisant
visiter mes potagers à d’aimables concitoyens d’Ahuntsic-Cartiervillle, j’ai
posé le pied dans le passé et j’y ai découvert un melon de Montréal, à
maturité, là, gisant devant moi, dans un silence détonnant.

Savez-vous ce qu’est le melon de Montréal ? Il est
aussi connu sous les noms de « Montreal market muskmelon », de
« melon muscade » et de « Montreal nutmeg melon ». Voici
l’histoire fascinante de ce fruit incroyable et du parcours étonnant de ses
semences au travers le temps!

Déjà en 1684…

Les premières traces historiques du melon muscade remontent
à 1684, alors que des jésuites récemment installés au Québec faisaient pousser
un melon au goût de muscade. Toutefois, il faudra attendre la fin des années
1870, pour que le plant s’acclimate totalement à nos terres et à notre
environnement et que ses principaux cultivateurs, les familles Groman et
Décarie, en stabilisent les caractéristiques qui lui vaudront son nom et sa
réputation. Vous connaissez l’autoroute Décarie ? Et bien, c’est au début
du 20e siècle, que les champs situés à cet endroit même, à Notre-Dame-de-Grâce,
et gérés par la famille Décarie, accueillaient d’immenses cultures de ce
gargantuesque melon de Montréal. Celui-ci pouvait atteindre à l’époque le poids
faramineux de 11kg et on devait faire affaire à des compagnies de transport
spécialisées dans les melons de Montréal, tant sa taille était imposante et son
écorce fragile.

Populaire
 aux « States »


Selon une source publiée en 1885 on décrivait le melon
de Montréal comme suit : « Le fruit est de la plus grande taille, les spécimens pesant souvent 20 lbs et
plus. La forme de ce melon est presque ronde, aplatie aux deux extrémités, et
profondément nervurée, la peau verte est en forme de filet, avec une chair très
épaisse et d’une saveur exceptionnelle ».

Il est dit qu’on exportait le melon à New York, à Boston,
à Philadelphie et même à Chicago. Atteignant son apogée de popularité dans les
années 1920, le melon de Montréall se vendait de 25 $ à 35 $ la douzaine, et
certaines sources vont jusqu’à avancer qu’il en coûtait 1,25 $ la tranche,
dans les rues chics de New York ! Depuis ces moments de gloire, sa
popularité s’est mise à péricliter, jusqu’en 1954, où l’on ne trouva plus
aucune mention de lui dans les catalogues de semences…

 Qu’est-il arrivé ? Quelques hypothèses de réponse
existent dont une, plus plausible : sa difficulté à le cultiver.

Culture difficile

Il semblerait, d’une part, que le génome du melon de
Montréal ne soit pas stable. Ce qui signifie qu’à chaque année, les meilleurs
melons, porteurs des caractéristiques tant recherchées, devaient être
sélectionnés, car la récolte n’était pas uniforme (taille, goût, couleur de la
chair, etc.). C’est sa chair verte, sa taille et son goût musqué, qui en
faisaient sa spécificité, mais qui rendaient aussi sa culture mal aisée. Lourd,
et à large superficie on devait poser chaque melon sur des pierres
individuelles et les tourner religieusement chaque semaine afin d’exposer tous
les côtés uniformément au soleil et éviter la pourriture du fruit. Son port
étant aussi très différent d’un fruit à l’autre, le transport devint une charge
supplémentaire et onéreuse. Finalement, l’apparition de variétés hybrides, plus
faciles de culture et plus rapides de croissance, de même que le transport
standardisé (caisses de taille définie) sonna le coup de grâce du melon de
Montréal.

Quelque part en
Iowa…


Et cela, jusqu’en 1996, alors qu’un journaliste de The Gazette, fait une découverte
étonnante, lors d’une visite d’une banque de semences en Iowa : 200
semences du supposé melon de Montréal ! Quoiqu’on ne puisse encore, de nos
jours, être à 100 % sûrs qu’il s’agisse bien du même melon de Montréal
cultivé dans NDG par la famille Décarie, d’autres indices semblent confirmer
l’hypothèse.

Quoiqu’il en soit, les semences du melon de Montréal sont
aujourd’hui considérées comme des semences du patrimoine et font partie de
notre histoire.

Une découverte !

Semant quelques graines, en début de saison, de ce fameux
melon, dans mes plates-bandes de façade de maison, j’avouerai que je n’y
croyais qu’à moitié. Déjà, les melons ne sont pas toujours une mince tâche à
faire pousser au potager (demande en eau, taille, etc), alors le melon de
Montréal…

Mais, c’est à ma très grande surprise que je l’aperçu, en
début de semaine, comme par magie. Sévèrement nervuré, tacheté, et assez gros,
il ne faisait aucun doute. Plein d’enthousiasme, je l’ai immédiatement récolté,
d’autant plus qu’il commençait à pourrir en dessous ! Ma joie fut estompée
par son goût en revanche, qui était plutôt fade et aqueux. Un défi pour l’année
prochaine par contre, mais en lui procurant plus de soins!

Des conseils

Quelques petites choses à retenir si l’envie vous en
prenait, à vous aussi, de cultiver le melon de Montréal l’an prochain. Il
serait judicieux de démarrer vos plants à l’intérieur, quatre semaines avant la
date du dernier gel. Sachez que les plants de la famille des cucurbitacées sont
exigeants en soleil, en éléments nutritifs et en eau. L’emplacement au jardin
sera donc déterminant, d’autant plus qu’un plant de melon s’étend rapidement et
généreusement.

Puisque la saison est plutôt courte chez nous, n’hésitez
pas à sacrifier plusieurs fleurs sur votre plant, au profit d’une ou deux, dans
lesquelles le plant investira toute son énergie.

N’oubliez pas de poser vos melons sur des roches ou
surfaces aérées et de tourner le fruit régulièrement. Je tenterai d’appliquer
mes propres conseils pour l’an prochain, et si vous en faites autant,
envoyez-moi des photos de vos melons ! Qui aura le plus gros melon de
Montréal en 2015 ?

Au
plaisir de faire votre connaissance dans un potager près de chez nous !


Votre fermier urbain,
Patrick

P.S. : Je
vous invite à venir visiter ma page Facebook, Fermier Ahuntsic, où vous trouverez photos,
recettes et informations supplémentaires sur la plante vedette de cette
semaine !
 

NDLR: La chronique de la semaine prochaine sera la dernière de la saison, sur le Web. Dans nos parutions papier de la saison morte, vous pourrez retrouver votre fermier urbain. En début de printemps prochain, nous reprendrons cette chronique Web avec Patrick.

La semaine suivante, nous ferons le tirage parmi toutes les questions reçues au cours de l’été. Le gagnant ou la gagnante méritera un certificat-cadeau de 50$, offert par Provigo Michel Ricard, du boulevard Saint-Laurent.

___________________________________________________________________________


Lettres ouvertes

Cette semaine, plusieurs citoyens ont fait part du désir de s’exprimer. Voici cinq lettres ouvertes. Vous n’avez qu’à cliquer pour les ouvrir, et descendre votre curseur une fois que vous êtes sur la page des Lettres ouvertes.
Projet Crown Cork & Seal (Élaine Bissonnette)
Un parc à chiens à 210 537,23 $ (Sylvain Bruneau)
Lettre à mes voisins de la rue André-Jobin (Ronald Gareau)
Sites patrimoniaux du Sault-au-Récollet (Lorraine Pagé)
Lettre à Maria Mourani  (Élaine Bissonnette)


___________________________________________________________________________

Voisins, prenez la porte! 
Notre photographe Élaine Bissonnette vous offre une pause artistique.  Les portes de l’arrondissement (cliquez-ici)

___________________________________________________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…

Ahuntsic vert, exprimez-vous! Une rencontre citoyenne sur des thématiques environnementales le lundi 29 septembre à 18 h à la maison de la culture Ahuntsic-Cartierville. L’évènement est organisé par l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville et les organismes Solidarité Ahuntsic et Ville en vert (éco-quartier Ahuntsic-Cartierville).  Organisée sous forme de présentations et de tables rondes, cette rencontre citoyenne sera l’occasion d’explorer plusieurs thématiques environnementales. Les thèmes suivants seront abordés : gestion des matières résiduelles, mobilité durable, verdissement, biodiversité et agriculture urbaine. Ainsi, chaque participant aura le privilège de participer aux quatre tables de discussion. Cet événement citoyen rassembleur permettra de recueillir des informations, des idées et des suggestions pour l’élaboration de plans d’actions, d’activités, de projets et d’autres forums qui toucheront les intérêts des citoyens de l’arrondissement (dont le forum Ahuntsic en devenir 2014 organisé par Solidarité Ahuntsic le 22 novembre prochain). Inscriptions : 514 382-9090, poste 26. (Source : Arrondissement)


Photo

Inscription ici en ligne pour le micropuçage de votre animal de compagnie. Se fait dès maintenant et jusqu’au vendredi 17 octobre; il y a 200 places disponibles. Le coût est de 25 $ par animal; ce prix inclut l’installation de la micropuce sous la supervision de deux vétérinaires, Dre Odette Girard et Dre Isabel Martinez. La Ville de Montréal, en collaboration avec des vétérinaires et l’Association des techniciens en santé animale du Québec (ATSAQ) organise ce projet pilote de cliniques de micropuçage dans cinq arrondissements, dont celui d’Ahuntsic-Cartierville. La clinique aura lieu le dimanche 26 octobre, de 9 h à 16 h, au Centre communautaire de Bordeaux-Cartierville (1405, Henri-Bourassa Ouest). (Source : Arrondissement)


Picture

La recherche scientifique et l’innovation pédagogique vous intéresse? Le Collège Ahuntsic 
vous invite à participer à un projet de recherche sur leur nouveau site Web. Vous souhaitez amorcer un
projet de recherche? Consultez la rubrique sur les ressources et celle sur les
étapes d’un projet.  Il y a : listes des chercheurs,
boîte à outils, appels de projets, classe d’apprentissage actif, etc.



Picture

Programmation des activités d’automne
L’arrondissement Ahuntsic Cartierville a publié l’édition Automne 2014 de sa Programmation culturelle, de même que l’édition Automne 2014/Hiver 2015 de son Répertoire des activités de loisirs. Pour consulter ou télécharger le tout, cliquez sur Programmation ou sur Répertoire. (Source : Arrondissement)


Picture

Journée d’adoption par la maison Le chat botté, un organisme qui oeuvre avec amour pour le bien-être des chats le samedi 20 septembre de 11h à 17h, Chez Pitou, Minou & Compagnons au 10410, rue Lajeunesse, Montréal.Tél.:514-507-8131. (Source : le chat botté)

Deux étudiantes-athlètes récompensées à l’occasion de la cérémonie annuelle de remise de bourses de la Fondation Sports-Études, le 15 mai dernier.  Geneviève Peel, nageuse synchronisée, a ainsi remporté une bourse Desjardins de 2 500 $, tandis que sa collègue Zaenebe Hage, plongeuse, est repartie avec une bourse Aquasport de 1 000 $. (Source : Collège Ahuntsic)
Séance ordinaire du conseil d’arrondissement, le mardi  14 octobre, à 19 heures, à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions.
__________________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, succès ou questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com, ou appelez-nous au 514 770-0858. Prenez note que nos jour et heure de tombée sont désormais le mercredi de chaque semaine, à 17 heures.


Picture

Sortie aux pommes, au coût de 10 $ pour une famille composée de 2 adultes et 3 enfants (rajouter 3 $ pour chaque enfant supplémentaire). Le prix comprend le transport en bus ainsi que le sac de pomme de 8 lb. Départ le matin du 27 septembre à 9h30 du CANA et retour en fin d’après midi à 15h30. Inscriptions : 514 382 0735 poste 225.  (Source CANA)



Picture

Le Magasin-Partage  de Noël offre aux résidents du quartier
Ahuntsic qui éprouvent des difficultés financières, la possibilité de se
constituer un panier d’épicerie à leur goût, tout en assumant 10% du coût de
leurs achats. Des jouets sont donnés aux enfants. Vous devez résider dans le
quartier (H2B-H2C-H2M-H2N-H3L) et ne pas avoir fait de demande ailleurs. Un
rendez-vous pour s’inscrire est obligatoire. Des preuves de résidence (facture
de téléphone ou d’électricité),  d’identité
de tous les membres de la famille, de revenu et le montant équivalent au 10% (une
pers, 6 $; 2 à 3 pers,  7,50 $ ; 4 à 5
pers, 10 $; 6 à 7 pers, 12 $) sont demandés. Il est à noter que nous avons un
nombre maximum à respecter. Nous avons besoin de bénévoles et les dons en
denrées, en argent, ou en jouets sont les bienvenus. Rendez-vous et renseignements :
514-385-6499



Picture

Jeunes de 16 à 30 ans recherchés pour travail non spécialisé.  Doivent souhaiter  acquérir de l’expérience professionnelle. Ils devront
porter de l’intérêt au travail manuel et au travail en équipe.  Le Projet  M.A.R.C (Mouvement vers des
alternatives rémunérées et constructives) est un projet en pré-employabilité. Paie
: 12 $/h comptant pour 21 heures de travail maximum/mois.  Inscription et information : 438 495-6272


Conférence avec M.
Louis-Paul Allard
, avocat, journaliste, animateur, environnementaliste et
humoriste en un seul homme! M. Allard mène une vie active malgré son diabète et
il viendra en témoigner le 30 septembre à 19 h 30 à l’hôpital Sacré-Cœur, salle
J. Organisé par les Diabétiques du Nord de Montréal.  Renseignements 438 828-3565.


Picture

Formation – Initiation à l’informatique :
Bibliothèque Ahuntsic le 20 septembre de 11 h à 12 h 30. Inscriptions : 514 872-0568.
Bibliothèque de Cartierville le 23 septembre à 13 h 30. Inscriptions : 514 872-6989.
Formation – Initiation à l’Internet
Bibliothèque Ahuntsic le 27 septembre de 11 h à 12 h 30. Inscriptions : 514 872-0568.



Picture

Les Haltes maraichères Ahuntsic se poursuivent cet automne!Sur place, découvrez des démonstrations culinaires et
dégustations de recettes faciles, originales et colorées mettant en vedette les
produits du jardin et les fruits et légumes frais à faible cout du Marché
Mobile. L’équipe d’animation de Ville en vert vous proposera également des
conseils horticoles pour vous appuyer dans vos projets d’agriculture urbaine.

Horaire de septembre 2014
• Les jeudis au Collège Ahuntsic (dans le stationnement
derrière le collège, accès par la rue Émile-Journault) de 12 h à 13 h 30 (jusqu’au
25 septembre)
• Les jeudis à l’école Saint-Simon-Apôtre de 15 h à 16 h 30
(jusqu’au 25 septembre)
• Les vendredis à l’école Saints-Martyrs-Canadiens de 15 h à
16 h 30 (jusqu’au 26 septembre) Information :  514 447-6229 (Source : Ville en vert)



Picture

Conférence
sur le droit d’accès au service de santé
avec Me Hélène Guay qui se penchera sur les questions à savoir si ce droit est reconnu à toute personne et s’il
est respecté.  Elle
proposera des voies de recours le cas échéant. Cette conférence aura lieu le
mercredi 24 septembre à 10 h au Café de Da de la bibliothèque d’Ahuntsic.  Inscription
deux semaines à l’avance au 514 872-0568 (Source : Arrondissement)


Le Centre des femmes solidaires et engagées
situé sur la Promenade Fleury (1586 Fleury E. porte 100) offre
aux femmes du quartier une clinique d’information juridique. Dès le 17
septembre, une avocate sera sur place les mercredis (aux 2 semaines) de 13 h à
15 h pour répondre à vos questions concernant vos droits et recours. Veuillez prendre
rendez-vous au 514-388-0980. Une contribution de 5$ est suggérée. (Source :
CFSE)


Picture

Plus de 300 jeunes d’Ahuntsic-Cartierville font partie des Scouts, le plus grand mouvement
de jeunes de la planète qui existe depuis 1907.  C’est pour les jeunes
de 7 à 18 ans qui veulent vivre plus près de la nature en petit groupe
et améliorer leur santé, leur caractère, leur sens des autres, leur
débrouillardise et leur sens spirituel. 
Les jeunes apprennent par le jeu selon leur groupe d’âge selon une certaine thématique.  Des adultes bénévoles encadrent les activités.  Pour trouver lequel des 7 groupes scouts de l’arrondissement est le plus proche voyez la carte ici ou appelez au 514 849-9208.


Photo

La
schizophrénie
sera le thème de la conférence mensuelle de La Parentrie,
association communautaire d’entraide aux familles en santé mentale. Le
24 septembre à 19 h au Centre communautaire d’Ahuntsic.  3 $ Inscriptions : 514 385-6786



Picture

Atelier sur l’aliénation parentale, un phénomène encore méconnu, mais cependant en pleine croissance chez les
couples séparés. Il s’agit de stratagèmes que certains parents utilisent  pour s’arracher l’amour de leurs enfants. L’aliénation
parentale constitue un sujet délicat, sournois et caché qui a un impact
destructeur sur toutes les personnes impliquées, notamment sur le développement
des enfants. Le 23 septembre de 18 h 30 à 20 h 30. Inscriptions : 514 381-3511.



PictureCatherine Florent

Souper-bénéfice de Bois Urbain – BOIS URBAIN est une entreprise d’insertion en emploi qui permet à de jeunes adultes âgés de 18 à 35 ans de développer leurs compétences et de vivre de belles réussites à travers un parcours de formation en ébénisterie. Visitez leur magasin sur la Promenade Fleury. Afin de financer ses activités, l’organisme vous invite à son souper-bénéfice annuel, tenu cette année sous la présidence d’honneur de la comédienne Catherine Florent (Caméra Café, Lance et Compte). Le tout se déroulera le jeudi 25 septembre, à compter de 17 h 30, au restaurant Maison Kam Fung, situé au 7209, boul. Taschereau, à Brossard. Les coûts sont de 95$ par personne (reçu d’impôt de 45$). Infos et réservations: 514 388-5338.

____________________________________________________

LE COIN DES COMMERÇANTS

Fleury Ouest


Photo

Une partie du site du dernier pique-nique du 17 septembre – Photo : Philippe Rachiele

Le dernier pique-nique de l’année le mercredi 17 septembre au parc Tolhurst a été un succès. Selon les organisateurs il y aurait eu près de 700 personnes qui ont été accueillies par les 16 commerçants.  Dame nature a pleuré sur les invités… mais seulement à la fin alors que tous les résidants et commerçants avaient eu le temps de se rencontrer et s’amuser.

Pour voir les photos de la soirée, cliquez ici


La Promenade Fleury


PhotoPhoto : P. Rachiele

Assemblé générale des membres de la Promenade Fleury le 23 septembre à 18 h, pour récapituler la dernière année ainsi que présenter et adopter le budget pour la prochaine année. 

Cela fait maintenant 10 ans que le sympatique
Mimmo vous sert avec le sourire au Café Arôma.

La décontamination du stationnement coin Chambord va bon train.  Pour l’instant, la contamination semble limitée au coin nord-est du terrain et la fin des travaux est prévue pour la mi-novembre s’il n’y a pas trop de journées de pluies d’ici là.

Autres commerces

La boîte à bulle, traiteur sur la rue Sauvé, qui a dû cesser ses activités temporairement à cause d’un accident au début de l’été, a malheureusement décidé de fermer boutique de façon permanente.  On leur souhaite bonne chance pour leur futurs projets! 
________________________________________________________________________________

QUOI FAIRE….QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI


Picture

___________________________
LES JOURNÉES DE LA CULTURE DES TROIS MUSÉES D’AHUNTSIC-CARTIERVILLE

Visite au M
usée des Sœurs de Miséricorde
2014 marque le 165e anniversaire de la graduation de la première cohorte de sœurs sages-femmes, un métier autrefois pratiqué par les sœurs de Miséricorde. Découvrez ce pan méconnu de l’histoire à travers une capsule historique. La visite régulière du musée sera aussi offerte à cette occasion. Pour les 13 ans et plus. Cet événement s’inscrit dans le cadre du 150e anniversaire du décès de Rosalie Cadron-Jetté, fondatrice de cette communauté et sage-femme. Information : 514-332-0550 p. 1-393 ou www.museemisericorde.org
Les Sœurs de Miséricorde et les sages-femmes : 26-27 sept. : Exposition, capsule historique intégrée à la visite guidée régulière, départs de visites : 10 h, 13 h et 15 h.
Les Sœurs de Miséricorde et les « filles-mères » : 26-27 sept. : Exposition, visites guidées : 14 h. Adresse : 12435, av. de la Miséricorde (Source : Musée des Soeurs de la Miséricorde)

Cité historia vous propose une visite à travers le patrimoine modifié ou disparu de l’ancien village du Sault-au-Récollet. Un bon prétexte pour réfléchir à la protection et à l’évolution des vestiges et des bâtiments de ce secteur nommé site du patrimoine par la Ville de Montréal. Pour réservation : 514-850-4222. Adresse : 10865, rue du Pressoir
Le patrimoine en évolution, patrimoine disparu : 28 sept. : Visite extérieure à pied, départ à 14 h de la maison du Pressoir, réservation requise, durée 90 min. (Source : Cité Historia)

Le Musée des Sœurs de la Providence est fier de participer à la 18e édition des Journées de la culture. Pour cette occasion, en plus des visites de l’exposition thématique, Libérez le Trésor, la documentariste Hélène Choquette présentera son tout dernier documentaire, Les discrètes, sur les Sœurs de la Providence. Pour plus de détails : 514-334-9090 poste 223.
Libérez le trésor : 26 sept. : Exposition, visites guidées : 10 h, 12 h, et 15 h │ 27 sept. : Exposition, visites guidées : 10 h et 12 h. 
« Les discrètes », projection en partenariat avec Hélène Choquette, documentariste : 26 sept. : Documentaire, 13 h 30; durée : 70 min │ 27 sept. : Documentaire, projection avec la documentariste, 13 h 30; durée : 70 min. Adresse : 12055, rue Grenet (Source : Musée de soeurs de la Providence)
_________________________


Picture

Le « ciel du mois d’octobre », présenté par La Société d’Astronomie de Montréal (SAM) samedi 4 octobre à 20 h 00, au chalet du Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation. Cette soirée est gratuite et s’adresse à toute la famille.  Après la conférence, des télescopes et jumelles seront mis à votre disposition. Apprenez à reconnaître les constellations et venez observer la Lune, les planètes et les objets du ciel profond. Note : L’observation à l’aide de télescopes n’aura pas lieu si le ciel est couvert. (Source SAM)

Afrikespoir est un OBNL pour venir en aide aux enfants pauvres de Guinée en leur donnant la possibilité de s’éduquer, de se soigner, de s’abriter et de se vêtir convenablement et enfin de manger deux repas par jour. Leur dernière action était d’envoyer du matériel pédagogique  (une valeur de 8500 $ can), dans une des écoles de la préfecture de Labé (deuxième ville en importance de la Guinée). Ils sont à la recherche d’un ou deux bénévoles qui sont intéressés par notre mission et voudrait se joindre à nous : c’est-à-dire, intégrer notre conseil d’administartion (CA) Coordonnées Mario De Luca ou Hadiatou Baldé Renseignements : 514-759-1899 (Source Afrikespoir)


Picture

Conférence Vivre sa mémoire, par Guillemette Isnard, le 24 septembre à compter de 13 h 30 à la salle de l’église Saint-Jude (10 120, d’Auteuil). Organisée par l’Alliance culturelle.  Gratuite pour les membres, 8$ pour les autres. Cette conférence est une excellente introduction aux ateliers qui seront offerts à l’hiver 2015. Pour plus d’information, s’adresser au 514 382-5716 ou à www.allianceculturelle.qc.ca



Picture

Visite guidée sur le patrimoine disparu ou modifié du Sault-au-Récollet. Dans le cadre des Journées de la culture et de l’Opération Patrimoine architectural de Montréal, Cité historia organise cette activité qui aura lieu le dimanche 28 septembre 2014, à 14 h. L’activité est gratuite, sur réservation, au 514 850-4222 (places limitées).

Le Répertoire des activités offertes dans l’arrondissement est arrivé! Pour tout connaître sur les activités culturelles, de sports et de loisirs offertes cet automne dans l’arrondissement!  Version imprimée disponible aux endroits suivants en cliquant ici. (Source : Arrondissement)
Le Cercle de Fermières Ahuntsic profite des Journées de la Culture pour tenir leur Porte-ouverte.  Profitez de cet évènement pour nous connaître et découvrir les ateliers de tricot, crochet, broderie et tissage.  Il est temps de vous inscrire à ces ateliers et au cours de peinture donné par un professeur reconnu.  Le 28 septembre de 11 h à 16 h, au 2574 Fleury, est.  Inf: 514-387-1264 (Source : Fermières)


Picture

Vernissage d’huiles sur toiles d’Hassane Amraoui à la maison de la culture le 19 septembre à 18 h.  Natif de Aurès en Algérie, Hassane Amraooui est un peintre d’origine berbère dont l’art est fait de traits interminables et de fils entrelacés, et ses couleurs prennent des nuances chaleureuses de terre.  Il peint le désert, les Aurès, la montagne, les nomades, les hommes bleus, les femmes antiques, les premiers dessins à même la pierre… Hassane Amraooui crée et expose en Afrique du Nord (Algérie et Tunisie surtout), en France et est présent sur la scène culturelle montréalaise depuis quelques années. Entrée libre.  (Source : Maison de la culture)


Picture

La P’tite Pasto – Activité parent-enfant – 5 ans et
moins 

Jeux, chants,
contes et bricolages pour explorer, dans le plaisir, différents thèmes de la
vie des tout-petits : sa famille, ses amis, ses talents, le partage, Noël et
découvrir les grandes valeurs chrétiennes. Activité animée par des parents. Sous-sol
de l’église St-André : tous les jeudis à partir du 9 octobre ainsi que les samedis 25 octobre et
29 novembre. Informations: 514-334-5521. (Source : Petite Pasto)



Picture

COMPLET-Thomas Hellman chante Roland Giguère.  Fruit de la rencontre entre l’univers d’un grand poète québécois et celui d’un auteur-compositeur de la nouvelle génération, ce spectacle met en scène les chansons du dernier livre-disque de Hellman, paru en novembre 2012.  Thomas Hellman chante et récite Roland Giguère et quelques auteurs marquants des Amériques ainsi que ses propre chansons.  Rappelons que le parc Roland-Giguère a été inauguré le mois dernier sur le site de la place l’Acadie.  Le 19 septembre à 20 h à la maison de la culture.  Laissez-passer disponibles dès maintenant. (Source : Maison de la culture)

Ouf! C’est vendredi! Des activités pour les 10-14 ans tout l’automne à la bibliothèque de Cartierville.   C’est le début de la fin de semaine et c’est le temps de lâcher un peu son fou! Une fois par mois, la bibliothèque t’attend avec une panoplie de jeux vidéo pour tous les goûts! Des consoles PS3 et XBOX 360 seront à ta disposition afin de faire des mini-tournois et d’essayer des nouveaux jeux vidéo. Ouf! C’est vendredi! se déroule les vendredis suivants :
19 septembre à 15 h 30, 17 octobre à 15 h 30, 14 novembre à 15 h 30, 12 décembre à 15 h 30. Les places sont limitées. Pour y participer, il faut réserver en téléphonant au 514 872-6989 ou en se présentant directement au 5900, rue De Salaberry.


Picture

Journées de la culture – Session de musiques : Apportez vos instruments!  La maison de la culture vous invite à venir participer à une grande session de musique et de dans traditionnelles québécoises sur la scène de la maison avec la Société pour la promotion de la danse traditionnelle québécoise (SPDTQ).  Apportez vore instrument : violon, cuillères, accordéon, banjo, guitare, vos chansons et vos souliers de danse.  Ça va «swinguer» pour la rentrée! Le 28 septembre de 13 h à 17 h à la maison de la culture.(Source : Maison de la culture)


Picture

Journées de la culture – Peinture en direct avec Hassane Amraoui.  Natif des Aurès en Algérie, cet artiste est depuis 20 ans engagé dans la promotion du langage pictural ancestral des arts premiers jaillis de la culture berbère.  Il présente ses œuvres, son approche, ses histoires, ses symboles, etc.  Le 27 septembre de 14 h à 17 h à la maison de la culture. (Source : Maison de la culture)

Journées de la culture – Pour les jeunes
De 5 à 12 ans – La peinture en papier recyclé à la bibliothèque de Salaberry le 27 septembre à 10 h 30.
Pour tous à partir de 7 ans – Atelier de danse kathakali à la bibliothèque de Cartierville le 27 septembre à 14 h.
Pour tous à partir de 7 ans – Lecture de J’épouserai le Petit Prince et rencontre avec Karim Akouche, poète, dramaturge et romancier, à la bibliothèque d’Ahuntsic le 27 septembre à 14 h.
De 5 à 12 ans – Les mini-ruches d’art faites à partir de matériaux recyclés! À la bibliothèque d’Ahuntsic le 28 septembre à 14 h.

Pour toute la famille – Il était une voix dans l’WestDevant la bibliothèque d’Ahuntsic (sur la rue Lajeunesse, au coin de
Fleury) De 12 h à 17 h –  La
bibliothèque d’Ahuntsic? Un Westfalia? Mais qu​el est ce drôle de concept?
C’est tout simplement « Il était une voix dans l’West… », qui fait prendre la
route à la littérature et un peu d’air aux livres, embarquant à son bord une
voix et des écrits, pour vous offrir la lecture en partage! (Source : Arrondissement)

La conciliation travail-famille.  Détour à l’épicerie, panne de métro, poussée de fièvre du petit, rénovations de la cuisine, promotion au travail, 5 à 7 improvisés…c’est ça la vie, non?  Et si l’équilibre c’était de bien fonctionner dans le déséquilibre?  Après avoir été elle-même tiraillée entre le travail et mille autres obligations, Sujata Vadlamudy vous livrera divers conseils et astuces pour gérer ces situations plus facilement. Le 23 septembre à 19 h 30 au café de Da. (Source : Maison de la culture)


Picture

Plus de 60 activités sportives différentes, sont proposées cet automne par Sports Montréal, dont 12 nouveautés, telles que Insanity, Piloxing, poussette tonus, tai‐chi,Zumba Step, Zumbébé et plus encore! L’offre diversifiée saura répondre aux besoins de tous : toutpetits,adolescents, adultes, nouvelle maman ou papa! Une toute nouvelle gamme d’activités aégalement été mise en place pour satisfaire la clientèle senior, entraînement physique, yoga etZumba Gold sont au rendez‐vous.  Retrouvez également des grands favoris comme : boot camp, kickboxing, aqua spinning,entraînement Pump, cardiovélo, tennis, Essentrics, yoga, Pilates et Zumba. Il y a des cours en salle, en piscine et à l’extérieur, tout au long de la journée (matin, midi et soir). Les activités se déroulent principalement au complexe sportif Claude‐Robillard.  Information : 514 872-7177 (Source : Sports Montréal)


Picture

Les journées de la culture chez nos voisins de la TOHU.  Au programme de la journée : deux représentations du spectacle en cours de création, Circo Minimo, de Veronica Melis suivi d’un atelier de jeu clownesque, une dernière occasion de visiter de l’exposition Trésors de cirque du Fonds Jacob-William, un atelier de création d’une mosaïque géante, des prestations de danses improvisées par la compagnie La Marche du Crabe, des visites guidées du Complexe environnemental de Saint-Michel, conception d’une murale sous l’autoroute 40 par MU Montréal et plus encore!  Renseignements ici  (Source : TOHU)

_____________________________________________________

Journaldesvoisins.com papier, numéro de septembre
Si vous avez manqué ou n’avez pas reçu notre bimestriel papier de la rentrée, cliquez ici pour en faire la lecture
Ne manquez pas notre dossier “Transports menaçants”.
_____________________________________________________

Si vous voulez contribuer à une meilleure information locale
Devenez membre!


Photo

Vous désirez devenir membre du jdv? Ou vous voulez faire un don, quel que soit le montant, car vous croyez que l’information est un enjeu majeur de notre société?

Faites-le par la poste en envoyant votre chèque et vos coordonnées au : 10369, rue Clark, Montréal QC  H3L 2S3. 

Nous recevons des dons de différents montants et chacun d’entre eux est précieux! Il démontre que les résidants ont à coeur la qualité de l’information locale.

Par ailleurs, l
a carte de membre coûte 10 $ (moins de 3 cents par jour) et elle est valable pour l’année 2014.

Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une), et votre adresse postale.


Joignez-vous aux quelques 140 autres membres!
(C.D.)

______________________________________________________

Pour plus de nouvelles «Aimez-nous»
sur Facebook à journaldesvoisins.com

__________________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur « Archives – Actualités » tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

__________________________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) Ahuntsic-Cartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Journaldesvoisins.com :

  • Premier prix, catégorie Opinion, pour “Le bien des autres”, éditorial du bimestriel papier de décembre 2013, aux prix de l’AMECQ
  • Gagnant d’une bourse de 5 000 $ au concours Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention “Coup de coeur du jury” au Concours québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie “économie sociale”


Journaldesvoisins.com
est un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour les résidants d’Ahuntsic-Cartierville, et dont le siège social se trouve à Ahuntsic. Notre journal est un bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic-Cartierville qui se consultent sur le Web à: www.journaldesvoisins.com

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).
Coordonnées: journaldesvoisins@gmail.com Téléphone: 514 770-0858
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration: Diane Viens, présidente; Pierre Foisy, vice-président; Me Hugo Hamelin, secrétaire; Philippe Rachiele, trésorier; Douglas Long, administrateur; Christiane Dupont, secrétaire adjointe; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et gens d’affaires), et Pascal Lapointe, administrateur.
Éditeur désigné et représentant publicitaire: Philippe Rachiele
Rédactrice en chef: Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint: Alain Martineau
Rédacteurs en chef adjoint suppléants: François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski
Journalistes, version Web: Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Mélanie Meloche-Holubowski et François Barbe
Journaliste, version Web, été 2014: Élizabeth Forget-Le François et Mélanie Meloche-Holubowski
Journalistes, version papier: Christiane Dupont, Alain Martineau, Élizabeth Forget-Le François, François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Collaborateurs à la rédaction et à la photographie: Élaine Bissonnette, Laetitia Cadusseau, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Alain Martineau, Maude Dupont-Foisy, Laetitia Cadusseau, Viviane Poirier.
Photos: Philippe Rachiele
Mise en page: Philippe Rachiele,Christiane Dupont, et François Barbe
Illustrations originales: Claire Obscure
Caricaturiste: Fanie Grégoire
Correction/révision, version Web: Christiane Gervais
Correction/révision, version papier: Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien
Réseaux sociaux: Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele
Impression, version papier: Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier: journaldesvoisins.com
Dépôt légal, version papier: BNQ – ISSN1929-6061
Dépôt légal, version Web: BNQ – ISSN1929-607X

_________________________________________________________

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ

Journaldesvoisins.com et ses artisans sont membres de:

________________________________________________________________________

Photo

32 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires