Les Actualités du 22 mai 2015

________________________________________________________________________

DERNIÈRE HEURE
Rencontre avec ADM (Aéroports de Montréal)

Journaldesvoisins.com a appris que des représentants d’Aéroport de Montréal (ADM) viendront rencontrer les résidants d’Ahuntsic-Cartierville, le 2 juin à 18 h, pour aviser des travaux qui auront lieu cet été à l’aéroport Montréal-Trudeau et des impacts à prévoir.  Cette séance d’information a été initiée suite à une demande des élus de l’arrondissement.  La séance d’information de 20 minutes serait suivie d’une période de questions jusqu’à 19 h. Lieu : La salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. (Par Philippe Rachiele) (2015-05-22-13 h 45)
_________________________________________________________________________

Un ex-conseiller inquiet
BEAUCOUP DE TRAVAUX À FAIRE AU PARC AHUNTSIC;
L’ARRONDISSEMENT PROMET D’AGIR AVANT LA FÊTE


Photo

L’étang du parc Ahuntsic devrait être rempli d’ici la fête du 5 juin selon une porte parole de l’arrondissement. (Photo : Alain Martineau)
Deux
semaines avant la fête familiale de l’arrondissement au Parc Ahuntsic, un
ex-conseiller municipal de Montréal est revenu à la charge pour dénoncer la
«lenteur» des autorités concernant l’entretien du vaste espace vert.

Pierre
Lachapelle, conseiller dans Ahuntsic entre 1986 et 1994 sous le règne de Jean
Doré et du Rassemblement des citoyens de Montréal, ne veut pas lâcher le morceau.

Le grand étang qu’on y
trouve, c’est beaucoup grâce à lui. Le retrait du vaste stationnement public  ( occupant le quart du parc à une époque), c’est
encore lui.

Mais 20 vingt plus tard, le défenseur
de l’un des poumons de notre quartier affirme sans ambages que le parc semble
avoir pris un coup de vieux (dont l’étang) alors que l’on a  mis le paquet pour mettre l’aréna aux normes d’aujourd’hui
et refaire une beauté au stade de baseball, qui porte maintenant  le nom de l’ex-receveur étoile des Expos de
Montréal, Garry Carter.

PROBLÈMES ÉTANG

L’étang, localisé entre
l’aréna et l’espace de jeux pour les enfants,  se retrouve encore à sec. Les galets sont éparpillés
alors qu’ils pourraient être ensachés, protégés par un immense filet afin de  demeurer en place, a mentionné M. Lachapelle
qui a expédié plusieurs missives aux hauts fonctionnaires de l’arrondissement et
élus municipaux depuis 2006.

«Il
est possible d’observer qu’environ 60% du rivage de l’étang a perdu sa
couverture de galets de rivière, qui ont été projetés année après année, vers
le milieu de l’étang. L’étang artificiel existe grâce à une membrane spéciale
qui retient l’eau» a-t-il déjà précisé dans une lettre à la conseillère
d’Ahuntsic, Émilie Thuillier.

Selon lui, l’arrondissement pourrait
déplacer les galets sur le rivage, tout simplement. «Une première fois depuis
1994 ne serait pas une fois de trop», a-t-il-indiqué.

La
fontaine aussi a ses problèmes, car elle est non-fonctionnelle. Elle avait redémarré
tardivement à l’été 2014, qu’au mois d’août seulement.

«Tout
devrait être maintenant prêt alors que la fête familiale arrive à grands pas. L’étang
doit être rempli. La fontaine décorative, en quelque sorte la cerise sur le
gâteau de cet équipement, aussi» dira M. Lachapelle.

SENTIERS À PROBLÈMES

Pierre Lachapelle a aussi
relevé des problèmes  concernant les
sentiers et le terrain. Il y a des ornières en plusieurs endroits, faisant suite
à des visites de camions de la ville ou de voitures du service de police dans
le parc.

«L’essieu des véhicules de
la ville ou des entrepreneurs, a affirmé M. Lachapelle,  dépasse souvent la largeur des sentiers et il
faut réparer de chaque côté» a-t-il dit.

Il y aussi des clôtures
brisées près de l’aréna et des  graffitis
au pavillon principal qui est pourtant neuf.

Des balançoires n’étaient pas
encore installées le week-end dernier.

«Il ne faut pas oublier que
le parc est un refuge pour s’éloigner de l’asphalte, du béton et des îlots de
chaleur. Et outre les citoyens du secteur, des enfants des garderies et des élèves
des écoles primaires et secondaires utilisent le parc Ahuntsic», a-t-il
rappelé. 

INTERVENTIONS ET RÉPONSES

Malgré de nombreuses
interventions, Pierre Lachapelle, qui demeure près du parc, a eu peu de
réponses.

«J’ai expédié des missives
au maire d’arrondissement, aux conseillers et au directeur général de l’arrondissement.
Les fonctionnaires ont tout de même le mandat de s’occuper des biens publics et
les politiciens doivent intervenir, y compris Lorraine Pagé. Son district
électoral, à l’ouest  se termine sur la
rue St-Charles, et bon nombre de ses électeurs fréquentent le parc Ahuntsic»,
a-t-il souligné. Mais on apprendra finalement que Mme Pagé avait contacté Mme
Thuillier à ce sujet.

Ce n’est pas tout, une pluie
de bonnes nouvelles devaient tomber jeudi, de la part de la conseillère d’Ahuntsic
justement et de notre arrondissement.

«Nous venons de recevoir la
pompe aujourd’hui (jeudi) qui était en réparation et nous aurons le temps de
remplir l’étang d’ici la fête de l’arrondissement», a fait savoir Marlene
Ouellet l’une des porte-paroles de l’arrondissement.

La conseillère Émilie
Thuillier insiste pour dire qu’il y a beaucoup de travaux à faire au printemps dans
l’arrondissement et que la  mise en eau est
sur la liste.

«L’arrondissement a pour
objectif d’avoir nettoyé et rempli l’étang, ainsi que de faire fonctionner la
fontaine pour la fête de l’arrondissement le 6 juin » a-t-elle ajouté.

En ce qui concerne les sentiers
et les arbres, ils sont aussi sur la listes des travaux  pour l’entretien «dans les prochains jours
voire semaines, comme toutes les années précédentes. Ceci fait partie du
travail d’entretien habituel saisonnier » a ajouté Mme Ouellet de l’arrondissement.

Mais il y aussi un travail
qui se fera davantage à moyen terme, au sujet des sentiers et de l’étang.

«Les sentiers, ils seront
refaits dans les prochaines années. L’arrondissement a en effet déjà planifié
de faire plusieurs travaux dans le parc Ahuntsic, notamment la réfection de
l’étang ainsi que des sentiers», a conclu Émilie Thuillier.
(Par
Alain Martineau) (2015-05-22)
___________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

Inauguration du musée du Pressoir
L’histoire du Sault-au-Récollet s’expose


Photo

Les invités à l’inauguration visitent le musée (Photo : Philippe Rachiele)
Le vernissage de la nouvelle exposition permanente de Cité Historia, située dans le parc-nature de l’Île-de-la-Visitation, a eu lieu hier (jeudi) en présence de l’équipe de Cité Historia et de plusieurs élus.

L’exposition, qui ouvrira officiellement ses portes ce dimanche à l’occasion de la Journée des musées montréalais, retrace l’histoire du Sault-au-Récollet du 17e siècle à nos jours.

Elle prend place dans la Maison du pressoir (au 10865 Rue du Pressoir), complètement rénovée pour l’occasion. Gratuite dimanche prochain lors la journée des musées montréalais, l’entrée vous coûtera 5 $ à partir du lendemain.

Nouvelle organisation

Les visiteurs y découvriront une exposition sur deux niveaux : au rez-de-chaussée, plusieurs panneaux permettent de se familiariser avec l’histoire du village et mettent en avant son importance historique.

On y apprend par exemple que l’endroit a commencé à se développer dès 1696 pour finalement gagner le titre de site du patrimoine en 1992 grâce aux actions des comités citoyens du quartier.

À l’étage se trouve une thématique tournante, celle en place actuellement, et qui y restera pour deux années, concerne les congrégations religieuses du quartier. Un espace est également dédié à la «mémoire vivante » du village, constituée d’un ensemble de témoignages d’habitants du Sault-au-Récollet.

Une histoire commune

« Ce projet vous appartient, il s’agit d’un pan de votre histoire » soulignait Michel Villeneuve, directeur du conseil d’administration de Cité Historia. Le but de cette nouvelle exposition est en effet de créer un sentiment d’appartenance dans le quartier et de faire découvrir sa richesse aux résidants du village mais aussi aux autres Montréalais.

L’exposition a vu le jour grâce au financement important apporté par le ministère de la Culture et des communications du Québec, une aide précieuse soulignée à la fois par Marie Montpetit, députée de Crémazie, et par l’équipe de Cité Historia. Elle a par ailleurs tenu à rappeler l’engouement de Mme Hélène David, ministre de la Culture, pour ce projet. La ministre devrait d’ailleurs se déplacer bientôt pour voir l’exposition.

Les archives des congrégations religieuses

Vincent Garneau, directeur du développement historique a quant à lui mis en lumière les ressources fournies par les différentes congrégations religieuses, qui ont permis à l’équipe de recherche d’accéder à leurs archives.

En effet, quatre congrégations différentes se sont un jour établies au Sault-au-Récollet : les Soeurs de Miséricorde, les Dames du Sacré-Coeur, les Jésuites et les frères de Saint-Gabriel. Souvent poussées hors du village par l’urbanisation et l’industrialisation de la fin du vingtième siècle, elles ont néanmoins influencé l’histoire du quartier et contribué à son développement.

« C’est l’aboutissement d’un long processus mais aussi un point de départ pour notre équipe » a précisé M. Garneau. Ainsi, 1,7 million de dollars sera dédié à la rénovation de deux autres bâtiments de l’île : les recherches ne font que commencer pour l’équipe de Cité Historia!
(Par Gabrielle Ramain) (2015-05-22)

L’exposition est ouverte du 24 mai au 31 octobre 2015, tous les jours, de midi à18 h.
Site internet : http://www.citehistoria.qc.ca/nouvelle-exposition-permanente.html

Cliquez-ici pour voir d’autres photos de l’inauguration du musée.

________________________________________________________________________
________________________________________________________________________

PPU HENRI-BOURASSA OUEST ALTERNATIF 
ÉMILIE THUILLIER LANCE UNE PÉTITION;
DES OPPOSANTS À L’HÔTEL DE VILLE LUNDI


Picture

La conseillère d’Ahuntsic, Émilie Thuillier, vient de lancer une
pétition afin que les résidents d’Ahuntsic puissent se faire entendre au
conseil municipal dans le dossier du Plan particulier d’urbanisme (PPU) Henri-Bourassa
ouest.


Le 11 mai dernier, quatre des cinq membres du conseil d’arrondissement
(la seule opposition venant de Mme Thuillier) avaient voté en deuxième lecture non
pas sur le PPU adopté en première lecture le 9 février dernier (qui avait obtenu
un large consensus) mais sur celui qui a été modifié,  permettant ainsi aux promoteurs la
construction de bâtiments comprenant plus de logis à l’hectare (entre  Henri-Bourassa et la prison de Bordeaux).

La balle se trouve maintenant dans le camp du comité exécutif
de la Ville de Montréal qui devra par la suite le soumettre au conseil
municipal.

La conseillère d’Ahuntsic a lancé un appel à tous et à toutes
afin qu’ils signent la pétition (il faut cliquer sur http://www.monprojetmontreal.org/ppuhb)

Cette pétition sous l’égide de la famille politique de Mme Thuillier,
Projet Montréal, demande aux élus de la métropole québécoise de rejeter le «nouveau»
PPU quand il sera débattu au conseil municipal, afin de revenir au PPU
participatif Henri-Bourassa Ouest.

Une belle bataille en perspective qui se transporte maintenant
dans la ville-centre mais la conseillère municipale d’Ahuntsic est confiante.

«Ce n’est pas fini, tant que ce n’est pas fini» nous a dit
Mme Thuillier, pour reprendre l’expression d’un ex-gérant des Yankees de New York.

«J’ai encore espoir que les élus du conseil municipal se
rendent compte que nous avons tout avantage à adopter un plan conforme au
consensus dégagé après un an et demi de travail», a-t-elle martelé dans un
échange de courriels avec le journaldesvoisins.com.

RAPPEL
DES FAITS

Rappelons que lors de la réunion du conseil d’arrondissement
du 9 février,  les conseillers d’Ahuntsic-Cartierville
 avaient  adopté en première lecture un PPU pour
Henri-Bourassa Ouest selon un consensus établi avec les résidants.

Mais, le 18 mars, lors  la consultation publique dite «finale», quatre
des cinq élus proposaient un PPU alternatif, qui modifiait à la hausse le
nombre de logements à l’hectare. Et le lundi 11 mai, le groupe des quatre
votaient pour ce nouveau PPU alternatif.

Après examen par le comité exécutif, le PPU sera mis au vote
à la séance normale du conseil municipal, selon toute vraisemblance en juin.

RÉSIDANTS
EN FURIE

Luc Villandré, résidant déçu par les modifications des  paramètres du projet et membre du comité Stop
la démesure
, a rappelé que le PPU n’était pas encore officiellement adopté.

Il entrera en vigueur seulement quand l’arrondissement ici aura
voté un règlement de concordance, au cours des six mois suivant le vote au
conseil municipal. Donc, quelque part d’ici la fin 2015.

Selon lui, la densité qui serait permise pour le promoteur
Musto sur sa parcelle de terrain du ministère des transports de Québec serait de
125 logements à l’hectare.

Des opposants envisagent aussi de porter plainte à
l’ombudsman de la ville de Montréal.

Et plusieurs d’entre eux comptent se présenter à la séance
du conseil municipal le 25 mai pour faire valoir leurs points de vue. La
période de questions du public se déroule généralement à 19 h.

ÉLUS POUR

Les quatre élus qui ont  approuvé la nouvelle mouture du  PPU sont Lorraine Pagé, Pierre Desrochers,
Pierre Gagnier et Harout Chitilian.

Ils avaient notamment invoqué des demandes
de divers intervenants pour réaliser des logements sociaux et ils s’interrogeaient
sur la faisabilité financière du projet si le nombre de logis par hectare était
trop bas.

«Pour l’ensemble des projets de la Ville,
la faisabilité financière est l’une de mes préoccupations», a affirmé M Desrochers,
représentant de Saint-Sulpice et aussi vice-président du comité exécutif de la
Ville de Montréal.

(Par Alain Martineau) (2015-05-22)
_______________________________
___________________________________________


________________________________________________________________________

Mur dangereux 
L’arrondissement intervient sur la promenade fleury
Mais le proprio n’est pas averti


Photo

Barricades du 9 mars dernier (photo : Philippe Rachiele)
Marc Doré, le propriétaire de l’épicerie fine Le Fouvrac, constatait avec étonnement, un lundi matin du mois de mars, alors qu’il arrivait à son commerce, que des barricades ceinturaient la partie ouest de l’immeuble au coin des rues Fleury et Christophe-Colomb.

Des employés municipaux étaient intervenus durant la fin semaine, estimant que le mur de l’immeuble était pour le moins dangereux. On a même pris la peine de dérouler un ruban jaune portant l’inscription “danger” pour prévenir les gens qu’ils devaient rester loin du mur. Même l’arrêt d’autobus de la ligne 146 était déplacé d’environ 75 pieds (25 mètres).

M. Doré a aussitôt alerté son proprio qui était tout aussi étonné de la chose, soit de ne pas avoir été averti par les autorités. « J’ai moi-même appelé le propriétaire. Il a fallu deux semaines pour procéder à la réparation du mur de briques. Il fallait faire vite car même pour le commerce, ce n’est pas bon d’avoir de genre d’intervention surtout que l’on ne vit pas une période faste » a déploré M. Doré, joint par journaldesvoisins.com.

M. Doré, avait hâte d’en finir avec ces travaux. « Tout le monde a agi avec célérité mais il y a eu de la poussière dans mon commerce », a-t-il relevé.

Réactions de l’arrondissement

L’arrondissement a commenté brièvement le cas du mur de brique. « Il y avait un ballonnement au niveau de la partie supérieure du mur. Cinq à six rangs de brique ont été retirés, la condition dangereuse a été enlevée. Pour la reconstruction de la partie enlevée, aucun permis n’est requis » a indiqué l’arrondissement dans un courriel expédié à journaldesvoisins.com. L’inspecteur a dit avoir constaté que le propriétaire avait pris la situation en main.

De façon générale, on nous dit que lorsque l’on constate une condition “dangereuse’’ à la suite d’une requête ou d’une observation, l’arrondissement évalue le risque de la condition, la sécurité du public étant une priorité.  « Lorsque requis, nous pouvons demander la présence de barricade et le propriétaire est avisé de régler la situation » nous a dit l’arrondissement. 

Fouvrac heureux sur la promenade

Marc Doré a d’abord acheté Le Fouvrac de la rue Laurier Est (coin Garnier) avant d’en créer un sur la Promenade.

Vendredi dernier, une trentaine de commerce du Petit Laurier (entre Papineau et le parc Laurier) ont symboliquement annoncé qu’ils étaient à vendre, question de dénoncer le blocage de rues (nombreux travaux et modifications) et l’ajout de stationnement avec des vignettes (moins d’espace pour les clients des commerces).

M. Doré déplore le manque de communication avec l’arrondissement du Plateau Mont-Royal alors qu’ici, tout baigne dans l’huile. « Il n’y aucune comparaison, a avancé Marc Doré. La SDC (la Société de développement commercial de la Promenade Fleury) est proactive, dynamique, à l’écoute. On peut ainsi installer une ou deux tables sur le trottoir les vendredis et samedis de l’été sans coûts supplémentaires » a-t-il noté, pour démontrer l’appui solide de l’organisme et de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville envers les marchands locaux.

Dans le Plateau, les relations marchands-arrondissement ne semblent pas aussi harmonieuses. « C’est l’enfer avec (Luc) Ferrandez, le Fernandel de la politique à Montréal, a soutenu M. Doré. Il n’y a pas moyen de discuter avec le roi du Plateau qui ne pense qu’à prendre toute la place, à être à l’avant-scène » a-t-il martelé dans une charge à fond de train contre le chef intérimaire de Projet Montréal. (Par Alain Martineau) (2015-05-22)

_______________________________________________________________________
___________________________________________________________________________

BON À SAVOIR
Objets saisis après des évictions de locataires
L’arrondissement détruit les biens non réclamés après 60 jours d’entreposage

A la suite de la publication le mois dernier par La Presse d’un article faisant le point sur le sort réservé aux objets saisis – entre autres par la Ville et les arrondissements après des évictions de locataires – journaldesvoisins.com a cherché à savoir cette semaine ce qu’il en était à Ahuntsic-Cartierville.

Ainsi, comme nous l’a confirmé l’arrondissement, après une période d’entreposage réglementaire de 60 jours, les biens non réclamés du locataire évincé sont détruits.

«À la suite d’un jugement de la Régie du logement, le propriétaire doit mandater un huissier pour exécuter le jugement. C’est l’huissier qui communique avec la Ville pour aviser et transmettre les coordonnées de l’éviction. Les biens du locataire seront déposés sur le domaine public par l’huissier et, par la suite, la Ville récupère les biens et les entrepose pour une période de 60 jours» a indiqué par courriel Mme Marlene Ouellet, porte-parole de l’arrondissement, en réponse aux interrogations du journaldesvoisins.com visant à confirmer le sort réservé aux objets saisis aux locataires expulsés en raison de loyers impayés.

92 dossiers d’éviction en 2014

Selon Mme Ouellet, pour l’année 2014, l’arrondissement a reçu «92 dossiers d’éviction». Le matériel ainsi saisi par l’arrondissement est «entreposé dans un milieu sécuritaire pendant 60 jours», lieu dont les coordonnées «ne sont communiquées qu’au locataire ou au logement» et ce «par mesure de sécurité», comme l’a souligné Mme Ouellet.

 «Si l’évincé n’a jamais communiqué avec nous (pour obtenir les informations sur la façon de récupérer ses biens) ou si nous n’avons aucune nouvelle de lui, après un délai de 60 jours, les biens seront détruits après notre approbation», a déclaré Mme Ouellet, notant par ailleurs que l’arrondissement ne saisit aucun véhicule.

Dans les autres arrondissements ?

Une marche à suivre qui fait écho à celles qu’entreprennent la majorité des arrondissements montréalais à en croire La Presse. Dans son article, le quotidien souligne que le recours à la destruction des biens au terme du délai de 60 jours est choisi par crainte de la présence éventuelle de punaises de lit dans ces biens confisqués et demeurés non réclamés. Selon La Presse, l’arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce opte quant à lui pour le tri puis la redistribution des objets saisis et non réclamés à des organismes communautaires.
(Par Rabéa Kabbaj) (2015-05-22)

________________________________________________________________________ 

________________________________________________________________________

BON À SAVOIR
Peut-on se garer devant son entrée de garage ?


Photo

Photo : Philippe Rachiele
Contacté
récemment par des lecteurs soucieux de savoir s’il est légal de stationner sa
voiture devant sa propre entrée de garage, journaldesvoisins.com s’est penché
sur cette question cette semaine.

Après
vérification auprès du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), il
s’avère donc que le stationnement devant ce type d’entrée – également appelée
entrée charretière – ne prête pas à conséquences, dans ce cas précis, si l’on
en est le propriétaire.

«Si
quelqu’un se stationne devant ce qu’on appelle une entrée charretière – l’endroit
où les véhicules peuvent accéder à une propriété – les policiers vont
généralement attendre d’avoir une plainte pour ce genre de stationnement-là,
parce que le code ne prescrit pas que l’on ne doit pas se stationner devant une
entrée charretière, mais devant une entrée charretière d’une résidence privée.
Alors si c’est le propre propriétaire qui se stationne lui-même devant son
entrée, vous comprendrez qu’à ce moment-là on ne mettra pas de constat
d’infraction» a expliqué en entrevue au journaldesvoisins.com, le sergent
Laurent Gingras des Relations Médias du SPVM.

«Donc
[ndlr: dans ce cas], on fonctionne par plaintes, contrairement à certaines
infractions par exemple pour lesquelles on va émettre un constat d’infraction
sur le champ […]. Mais pour une entrée charretière, on va attendre d’avoir
une plainte du public et on va émettre le constat d’infraction à ce moment-là»
a ajouté M. Gingras.

Stationnement sur une rue résidentielle

Autre
sujet touchant au stationnement sur lequel journaldesvoisins.com a été
interpellé récemment par ses lecteurs, concerne, cette fois, la durée maximale
de stationnement en continu autorisé pour un automobiliste sur sa propre rue
résidentielle, dans notre arrondissement.

Après
vérification auprès du poste de quartier, il nous a été confirmé que la durée
maximale autorisée est bien toujours de 24 heures ici mais que cela «n’est pas
applicable sauf en cas de plainte».
(Par
Rabéa Kabbaj) (2015-05-22)

________________________________________________________________
________________________________________________________________________

Fonds disponibles pour le 150e du Canada
Maria Mourani suggère à l’arrondissement et aux OBNL de présenter des projets de restauration

La députée fédérale d’Ahuntsic, Maria Mourani, lance un appel à l’arrondissement, à la ville et aux divers groupes d’intérêt de la société civile afin qu’ils n’hésitent pas à soumettre des projets de restauration de leurs infrastructures alors que des fonds seront disponibles dans le cadre du 150e anniversaire de la fédération canadienne.

Dans un communiqué émis cette semaine, le bureau de la députée indépendante est revenu sur l’annonce faite vendredi dernier par le gouvernement du Canada, relativement à la mise en place d’un programme visant à financer la rénovation, l’expansion et la remise en état d’infrastructures communautaires et culturelles.

« Un budget de 150 millions de dollars a été réservé pour les infrastructures, a mentionné celle qui est aussi la candidate du Nouveau parti démocratique dans la nouvelle circonscription d’Ahuntsic-Cartierville à l’élection fédérale du 19 octobre 2015. Aussi, j’invite la ville de Montréal et l’arrondissement à soumettre des projets ainsi que les organisations qui le souhaitent. Il faut cependant faire vite car les projets sélectionnés devront être complétés d’ici la fin de 2017», a averti Mme Mourani.

Exemples-projets

Maria Mourani, qui est bien au fait de ce qui se passe dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, y est allée de suggestions de rénovations pouvant se faire dans différents coins d’Ahuntsic et de Cartierville. « Par exemple, selon la députée fédérale, le programme pourrait servir à financer les rénovations de la maison qui abrite le Cercle des fermières située au Parc des Hirondelles, ou la rénovation des installations des ruines du moulin dans le Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation ou des projets associés au Bois de Saraguay, dont le Manoir McDougall ainsi que la rénovation de la caserne Bois-de-Boulogne, etc. » a-t-elle suggéré.

CSDM invitée

Mme Mourani lance même une invitation à la Commission scolaire de Montréal (CSDM) qui, comme on le sait, est à bout de souffle sur le plan financier. Ainsi, le programme fédéral pourrait peut-être servir à la restauration de l’ancien externat situé sur le terrain de l’école secondaire Sophie-Barat, ravagé par les flammes il y a longtemps.

L’ex-présidente de la CSDM, Diane De Courcy, avait tenté en vain de lancer un projet sur l’emplacement qui gagnerait à être revampé. «Ces ruines constituent une perte pour notre collectivité, dit Mme Mourani. Tôt ou tard, ce lieu devra être réinvestit au profit des élèves de cette magnifique école publique mais aussi pour toute la communauté», a-t-elle ajouté. (Par Alain Martineau) (2015-05-22)

Pour plus d’informations, les intervenants peuvent contacter le bureau de Maria Mourani. Il suffit de joindre M. Réjean Paul Forget au 514 513-9391

_________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________

BON À SAVOIR
L’OCPM ça fait quoi ?


Picture

Vous avez
probablement déjà vu passer ce nom lors de consultations publiques tenues dans
l’arrondissement. Et pour cause! L’Office de consultation publique de Montréal
(OCPM) est un organisme indépendant qui a pour mission de réaliser les mandats
de consultation publique qui lui sont confiés tant par le conseil municipal que
par le comité exécutif de la Ville de Montréal. Portant principalement sur des
projets relevant des compétences municipales en urbanisme et en aménagement du
territoire, ces mandats peuvent aussi s’étendre à tout projet soumis par
chacune de ces deux instances.

Outre cela, l’OCPM a
aussi comme fonction de «proposer des règles visant à encadrer la consultation
publique à Montréal afin d’assurer la mise en place de mécanismes de
consultation crédibles, transparents et efficaces», comme l’indique sa
présentation sur sa page web. Nommés par le conseil municipal au 2/3 des voix,
ses commissaires ne sont ni des élus, ni des fonctionnaires. «Ils sont neutres
et ont le mandat d’assurer que l’information pertinente a été dévoilée et comprise,
que toutes les questions des participants ont été posées et que toutes les
opinions ont été entendues. Ils offrent un traitement équitable à tous»,
peut-on lire sur cette même présentation.

Modus operandi des consultations publiques

Lorsqu’il prépare
des consultations publiques, l’Office s’assure de bien les publiciser au
préalable et surtout d’en informer tous les secteurs et parties concernés.
L’OCPM tient d’ailleurs les assemblées dans des lieux à proximité des projets
débattus. De même, toute la documentation nécessaire au public peut être
obtenue auprès des commissaires, et toutes les assemblées sont retranscrites et
enregistrées.

Pouvant aussi bien
porter sur un nouvel établissement que sur un site patrimonial, de grandes
infrastructures, un équipement collectif ou encore des projets de politiques
municipales etc… les consultations publiques se déroulent toujours selon les
mêmes étapes.  À une ou plusieurs séances
d’information menées par le promoteur du projet et la Ville, succède, trois
semaines plus tard, la présentation des mémoires des citoyens et organismes –
qui se sont inscrits pour ce faire au préalable – souhaitant défendre leurs
points de vue sur le projet débattu devant la commission.

Au terme de toutes
ces séances publiques et à la lumière de tous les documents qui lui auront été
soumis, la commission de la consultation publique entame alors sa période de
délibérations. À l’issue de celle-ci, elle rédige son rapport qui synthétise
les différents points de vue exprimés, ses propres analyses et ses
recommandations aux élus municipaux sur ledit projet débattu. Une fois terminé,
ce rapport de la consultation publique est alors envoyé au Maire de Montréal.

Deux semaines plus
tard, ce rapport est rendu public sur le site web de l’OCPM et déposé au
conseil municipal et au comité exécutif. (Par Rabéa Kabbaj) (2015-05-22)


________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________

Commerces en moins


PhotoLe restaurant Le Goût de la Thaïlande (Photo : Alain Martineau)

Le Goût de la Thaïlande cesse la cuisine ; Bois Urbain ferme sa boutique de la rue Fleury mais demeure dans Ahuntsic.

Un autre restaurant de la rue Fleury cesse ses activités. Cette fois, c’est Le goût de la Thaïlande qui a dû se résigner à fermer après des  années d’activités sur la Promenade, au 1345 Fleury est, au coin de Sacré-Cœur.

Interrogés sur la rue Fleury lundi dernier, des passants ne se disaient pas surpris de cette fermeture; les clients se faisaient de plus en plus rares et pour cause. Le resto qui se targuait d’être spécialisé en cuisine thaïlandaise et vietnamienne avait reçu à plusieurs reprises la visite des inspecteurs du ministère de l’Agriculture, des pêcheries et de l’alimentation (MAPAQ). En trois mois, récemment, il y a eu trois condamnations; les propriétaires ont dû payer des amendes pour malpropreté. Lors du déménagement d’appareils ménagers, mardi dernier, on a pu constater que certains appareils n’avaient pas été lavés depuis des lustres.

La  rumeur veut qu’un autre restaurant prenne la relève dans les prochaines semaines.

Bois Urbain – relocalisation

La boutique Bois Urbain, située près de l’église Saint-Paul-de-la-Croix sur Fleury déménage ses meubles avant la fin de mai mais elle demeure tout de même dans Ahuntsic. D’ici le début de juin, la boutique du 1205 de la rue Fleury pliera bagages pour emménager dans les locaux de son siège social situé au 9015, rue Meilleur, dans l’ouest du quartier Ahuntsic.

Bois Urbain, créée il y a 20 ans, est une entreprise d’insertion sociale; elle offre à des jeunes qui composent avec des problèmes d’employabilité une expérience de travail en entreprise. Le taux de réussite scolaire est élevé parmi ceux et celles qui ont persévéré en ébénisterie, en finition et en vente.
Au siège social, on vendra les mêmes produits tout en offrant les mêmes services, selon ce que nous a dit une personne œuvrant au sein de cette organisation sans but lucratif. Présentement, des rabais de 25 % sont consentis sur la marchandise et  40 % sur les commandes jusqu’à épuisement des stocks.

Moins de location de DVD

De bons rabais sont aussi offerts jusqu’au début juin au SuperClub Vidéotron qui fermera ses portes sur Place Fleury, entre Garnier et Papineau. L’aventure qui aura duré six ans se termine mal pour le propriétaire de la franchise, Richard Bélanger, pourtant plein de bonne volonté. « Ça laisse un goût amer», nous a dit M. Bélanger qui a toujours bien aimé le quartier, l’ayant habité quand il était adolescent. Il avait fréquenté les écoles Saint-Paul-de-la-Croix et Mgr Georges-Gauthier.

Le vaste local de 4500 pieds carrés est à louer. M. Bélanger aurait pu diviser en deux son vaste local et prévoir par exemple ouvrir une boutique Vidéotron mais il aurait encore fallu investir un bon montant  d’argent (au moins 100,000$, selon lui). « Les sommes sont importantes quand l’on fait l’addition des dépenses comme le loyer, les salaires ou encore les factures d’Hydro-Québec qui grimpent plus vite que l’inflation, ou encore les frais pour l’association des commerçants (SDC-Promenade Fleury) », a-t-il indiqué. Il va sans dire qu’en 2009, l’industrie de la location de films allait bon train mais la donne a changé avec les Netflix de ce monde. Cela permet de rester à la maison pour faire le plein de location de films ou de séries, la nouvelle tendance.

« J’ai vu une baisse importante depuis l’été dernier, a poursuivi M. Bélanger. On ne peut plus continuer avec des diminutions annuelles de 10, 15 ou 30 % à la fin. Quand le Canadien de Montréal joue en série, cela nous affecte, même chose quand il fait beau. Avec la pluie, il y a une ruée. Mais encore là, ce qu’on appelle l’évolution dans la société (Netflix), ne nous a pas aidés » a-t-il déploré.

Avenir Fleury

M. Bélanger reconnaît que la Promenade est une belle rue commerciale mais il dit s’interroger pour l’avenir. « Il y a de l’achalandage, certes, mais des commerces voisins (d’importantes bannières) notent aussi que les gens hésitent avant de dépenser, que les hausses au chapitre des ventes sont faibles » a-t-il analysé, avant de conclure qu’il devra maintenant se trouver un emploi.

Renaud-Bray

En même temps, cette semaine, on apprenait mardi l’achat  des magasins Archambault par le groupe Renaud-Bray et on dévoilait, le lendemain, la teneur du mégaprojet multifonctionnel Royalmount (1,7 milliard $), qui sera localisé au coin des autoroutes 15 et 40, pas tellement loin d’Ahuntsic-Cartierville. Interrogés par journaldesvoisins.com, des employés de la librairie Renaud-Bray de la rue Fleury (coin Garnier) ne semblaient pas craindre pour l’avenir même si souvent dans ce genre de transaction, l’acheteur procède à de la rationalisation, se traduisant par des fermetures ou des compressions de personnel.

Renaud-Bray saura en septembre ou octobre si elle a le feu vert du Bureau de la concurrence pour ficeler la transaction avec Québecor. (Par Alain Martineau) (2015-05-22)

________________________________________________________________________


________________________________________________________________________

L’agrile du frêne au banc des accusés!

L’agrile du frêne est l’insecte qui ravage de nombreux frênes de l’arrondissement.  Pour tenter de prévenir la propagation de l’insecte, de nombreux frênes ont été abattus. Or, il semblerait qu’un des employés qui s’occupait de cette besogne a réussi trouver une façon originale et utile en transformant ce frêne en banc au parc Nicolas-Vieil. (Photo : Philippe Rachiele)
________________________________________________________________________

L’opération «Une naissance, un livre » toujours d’actualité dans les bibliothèques d’Ahuntsic-Cartierville


Picture

Vous venez de devenir parent ou vous avez dans votre entourage un enfant de moins d’un an ? Rendez-vous avec une preuve de naissance et une preuve de résidence dans une des bibliothèques d’Ahuntsic-Cartierville pour y abonner votre tout-petit et recevoir une trousse de lecture.

L’opération « Une naissance, un livre », menée par l’Association des bibliothèques du Québec, permet aux parents de tout-petits d’acquérir gratuitement une trousse-cadeau contenant un livre cartonné, un magazine et des surprises.

Comment?

Il suffit pour cela de se rendre au comptoir d’accueil des bibliothèques participantes. Dans notre arrondissement,  celles d’Ahuntsic, de Cartierville et de Salaberry prennent part à l’opération. Il vous faudra présenter une preuve de naissance (certificat de naissance ou carte d’assurance maladie), ainsi qu’une preuve de résidence (une facture mentionnant votre adresse, par exemple) pour y abonner gratuitement votre enfant et recevoir sa trousse.

Pourquoi?

«Il n’y a pas d’âge pour commencer à apprécier la lecture! » rappelle l’association québécoise. Même si les tout-petits ne peuvent pas encore lire eux-mêmes, ni maintenir leur attention pendant un temps de lecture trop long et souvent ne comprennent pas toute l’histoire qu’on leur raconte, sensibiliser les enfants à la lecture dès le plus jeune âge est essentiel. Les bénéfices sont doubles : lire à votre bébé vous permet de créer et d’entretenir avec lui une relation privilégiée mais aussi de stimuler son développement.
Les bébés aiment les images vibrantes de couleurs des livres pour enfants et la musicalité des textes, pensés pour être lus à voix haute. Lire est une expérience très positive pour les enfants, même les plus jeunes.

Quelques conseils

Le magazine Naître et Grandir, partenaire de l’opération, distille sur son site web des conseils aux parents qui souhaitent initier leurs bébés à la lecture. Dans leurs dossiers-conseils, on retrouve notamment les cinq commandements pour faire de la lecture un moment de plaisir en famille.

Tout d’abord, n’hésitez pas à laisser votre enfant se coller à vous pendant la lecture, c’est une occasion de développer votre relation affective. Laissez le jouer avec le livre, le retourner, le toucher, le manipuler…la plupart des ouvrages jeunesse sont conçus pour être mâchouillés et malmenés. Lisez à voix haute, décrivez les images : vous avez le droit de vous détacher du texte pour vous attarder sur une page en particulier, de cette façon votre tout-petit étend son vocabulaire. Attirez aussi son attention en pointant du doigt certaines images, à son tour il se mettra à indiquer les illustrations qu’il préfère, prenez du temps pour les décrire.
Finalement : amusez-vous ! Ce moment de lecture est un temps privilégié dans la journée entre vous et votre tout-petit, profitez-en.

Si vous avez des difficultés à choisir des livres adaptés à votre bébé, n’hésitez pas à vous adresser au personnel des bibliothèques d’Ahuntsic-Cartierville, toujours prêt vous orienter et vous aider. La trousse-cadeau distribuée dans le cadre de l’opération «Une naissance, un livre » contient également une foule de conseils émanant du magazine. (Par Gabrielle Ramain) (2015-05-20)


_______________________________________________________________________

JARDINS ET POTAGERS DE PATRICK
Le nodule noir du cerisier


Photo

Exemple de nodule noir (Photo : Philippe Rachiele)
Aujourd’hui, je réponds à une lectrice qui s’inquiète de son prunier qui est atteint d’une maladie fongique, et qui cherche à savoir comment le traiter.

Alors qu’elle et son conjoint viennent d’emménager, elle découvre le printemps venu, la présence de trois arbres fruitiers dans sa cours. En parlant à sa voisine, elle apprend qu’il s’agit d’un poirier, d’un cerisier et d’un prunier. Du même coup, elle remarque des excroissances noires qui encerclent certains rameaux de son prunier qui lui donnent un aspect plutôt lugubre. Est-ce un gros problème, entre autres pour les autres arbres?

Il s’agit du nodule noir du cerisier ou du prunier. Ces deux types d’arbres font partie d’un même genre, soit le Prunus, qui est vulnérable à cette maladie cryptogamique (champignon) et qui comprend plus de 200 espèces différentes. Issu d’un champignon microscopique, le Aspiosporina morbosa ou le Dibotryon morbosa, le nodule noir du cerisier est favorisé par des conditions climatiques chaudes et humides. Ses spores se propagent par le vent et la pluie sur quelques kilomètres, pour se poser sur de jeunes rameaux et s’implanter. Ayant un cycle de vie de deux ans, il se manifeste d’abord discrètement le premier printemps suivant sa dissémination, comme un léger renflement à la base des jeunes pousses de l’année. De couleur vert pâle et ciselé, il grossit au cours de l’été pour prendre sa forme caractéristique charbonnée, à la fin de la saison. Le nodule noir nuira esthétiquement à votre arbre et réduira peu à peu le rendement de sa production de fruits, pour le voir mourir, sur plusieurs années, mais prématurément.

Cette maladie est hautement contagieuse et il faut donc procéder avec soins pour éviter de la répandre à d’autres arbres, comme le cerisier de notre lectrice. La méthode la plus indiquée pour la contrôler est l’élagage des branches atteintes. Coupez ainsi 15 à 20 cm sous le nodule, en prenant bien soin de désinfecter vos sécateurs avec de l’alcool à 70 %, après chacune des coupes. Le nodule noir, avec le temps, finit par faire le tour de la branche, empêchant ainsi la circulation libre de la sève, qui mène à la mort de la partie de la branche située au-dessus du nodule. Pour les plus motivés, mais souvent avec des résultats mitigés, vous pouvez faire une application, au printemps, avant le débourrement des feuilles, de cuivre ou de bouillie bordelaise, deux produits préventifs à faibles impacts, que vous trouverez dans un centre jardin près de chez vous. Répétez après 7 à 10 jours.

Une fois les branches coupées, ne les laissez pas traîner, et disposez-en convenablement dans des sacs bien fermés. Pour voir un exemple d’un arbre atteint du nodule noir, promenez-vous sur la rue Esplanade, entre Prieur et Henri-Bourassa, sur le côté est de l’école Saint-André-Apôtre, vous y trouverez un Prunus virginiana «Schubert», hautement décoré !  

Au plaisir de faire votre connaissance dans un potager près de chez nous!
Votre fermier urbain,
Patrick

________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

LETTRES OUVERTES 

Journaldesvoisins.com se fait un plaisir de publier vos lettres ouvertes si elles traitent d’une situation, d’une problématique, ou encore d’un événement concernant le territoire. Prière d’envoyer vos lettres avant le mercredi, 17 heures, en fichier Word (et non en pdf), et d’en vérifier l’orthographe avant l’envoi. Nous nous réservons le droit de les éditer, de les raccourcir si nécessaire, ou de les corriger en espérant que vous aurez fait vos devoirs avant de nous faire parvenir votre missive. Merci! (C.D.)
   

_______________________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…


Photo

Un hamburdog (Photos : Philippe Rachiele)
Restaurant Day à Ahuntsic : bacon cheeseburridog sur Fleury Ouest. Chaque année la journée mondiale du restaurant permet à des cuisiniers amateurs d’ouvrir un restaurant éphémère. Ahuntsic n’était pas en reste puisque Philippe Cigna et Maxime Bergeron, inventeurs du hamburdog (la rencontre, comme son nom l’indique, d’un cheeseburger et d’un hot dog) et résidants du quartier ont participé à l’évènement le 16 mai dernier en ouvrant leur restaurant sur la terrasse du Chien Rose (234 Fleury Ouest). Ils proposaient cette année une alliance de burritos et de hot dog : un bâtonnet de fromage fondu, enrobé de viande à bacon et habillé de bacon mariné aux piments forts, le tout posé dans un tortilla de blé, accompagné de laitue, de doritos et d’une sauce. Un franc succès pour les restauranteurs d’un jour : dès 14 h 30 tous les burridog étaient vendus et les clients repus. Votre fidèle photographe était au rendez-vous pour vous rapporter des photos de la délicieuse invention culinaire. (Par Gabrielle Ramain)


PhotoLes étudiants en sciences humaines du collège autochtone Institution Kiuna, de la communauté d’Odanak, et Nicole O’Bomsawin, leur enseignante

Rencontres autochtones – Opitciwan 2015 au Collège d’Ahuntsic
Une soirée bénéfice tenue le 18 avril dernier au nouveau Café Qu’on Sert du Collège Ahuntsic a regroupé plus de 130 invités mobilisés autour du projet académique et culturel « Rencontres autochtones – Opitciwan 2015 ». Le projet, qui en est à sa cinquième année d’existence, permettra à des étudiants du Collège de se rendre dans la communauté atikamekw d’Opitciwan, du 25 mai au 1er juin prochain, pour un séjour d’immersion. Cette activité amènera les étudiants et les membres de la communauté d’accueil à établir un dialogue interculturel axé sur les ressemblances entre leurs deux cultures et centré sur les liens humains. La soirée, qui a rassemblé des étudiants du collège d’Ahuntsic et des étudiants du collège autochtone Institution Kiuna, de la communauté d’Odanak, s’inscrivait dans une dynamique d’échange et de partage culturel. L’évènement a permis d’amasser près de 2 000 $, une somme qui sera remise aux Services sociaux d’Opitciwan. (Source : Collège Ahuntsic)


Picture

La réussite académique des jeunes d’Ahuntsic appuyée par la fondation des Canadiens. Le programme « Après l’école » de l’organisme Acadé-Kicks consiste à sélectionner 80 jeunes en difficulté académique et à leur offrir, à raison de deux fois par semaine pendant un an, une séance d’aide aux devoirs ainsi qu’une séance d’arts martiaux. L’idée d’Acadé Kicks est d’enseigner aux élèves en difficultés les valeurs des arts martiaux afin qu’ils puissent les transposer dans leur vie académique. La pratique des arts martiaux leur apporte confiance, contrôle de soi et leur permet même d’augmenter leur moyenne académique de façon remarquable. Le programme, qui vient de recevoir un financement à hauteur de 20 000 $ de la part de la fondation des Canadiens pour l’enfance, existe depuis 2010. Il a été salué de nombreuses fois depuis sa création et va pouvoir s’agrandir avec ce nouveau financement. (Source : Acadé-Kicks)

Le Collège de Bois-de-Boulogne récompense 42 étudiants au Gala hommage 2015. 
Le 7 mai dernier avait lieu la septième édition du Gala hommage du Collège de Bois-de-Boulogne. Au total, 43 bourses ont été remises à 42 étudiants de l’enseignement ordinaire et de la formation continue qui se sont distingués non seulement par leurs résultats scolaires exceptionnels, mais aussi par leur engagement social et leur participation à la vie étudiante et sportive du Collège. L’octroi des bourses dans le cadre du Gala hommage 2015 a été rendu possible grâce à la générosité des partenaires du Collège. Le Collège de Bois-de-Boulogne, situé sur le territoire d’Ahuntsic, est un collège d’enseignement supérieur public qui offre à ses étudiants des programmes de formation pré-universitaire et technique. 

Photo

Remise des bourses d’excellence Desjardins

Photo

Remise de la médaille du Gouverneur général du Canada


Photo Marc-Olivier Lecours a remporté le prix dans la catégorie « géométrie de la route », pour le projet à Saint-Mathieu-de-Beloeil, tandis que Delphine Audy a gagné dans la catégorie « ouvrage d’art » pour le projet à Stanbridge East.

Prix d’excellence en technologie routière attribué à deux étudiants du Collège Ahuntsic. Marc-Olivier Lecours et Delphine Audy, deux finissants du Collège Ahuntsic en Technologie de génie civil, ont remporté un prix d’excellence en technologie routière lors d’une cérémonie organisée au Collège, le 14 mai dernier. Offert par le ministère des Transports du Québec (MTQ), ce prix s’adresse aux étudiants de 3année en Technologie du génie civil, dans le contexte d’un cours de projet synthèse de fin d’études. Il a pour objectif de souligner les compétences, la performance et la qualité du travail des étudiants, tout en leur faisant mieux connaître le travail réalisé par le Ministère. Deux projets ont été soumis par le MTQ à une cinquantaine de finissants : le pont d’étagement de la route 229 (montée des Quarante-Deux) passant au-dessus de l’autoroute 20, et l’aménagement de ses intersections, à Saint-Michel de Beloeil, ainsi que la reconstruction du ponceau du chemin Perry, au-dessus de la rivière aux Brochets Nord, à Stanbridge East. (Source : Collège Ahuntsic)


Picture

Marche du maire de Pierrefonds le dimanche 24 mai.
Chez nos voisins de Pierrefonds-Roxboro le maire Beis participera à une marche de 15 km dans le cadre du mois de l’activité physique et sportive, du programme « Montréal Bouge » et en partenariat avec le Mouvement Ceinture Verte. Dans une atmosphère ludique et agréable, le maire invite les résidants du nord de Montréal à le rejoindre pour cette marche qui partira du Bois-de-Liesse aux portes de Cartierville à 10 h et se terminera au parc Cap-Saint-Jacques à 15 h. Vous traverserez l’arrondissement et « la ceinture verte » qui couvre le territoire la Plaine du haut Saint-Laurent dont la faune et la flore diversifiée lui confère une haute valeur écologique. Cette marche sera l’occasion pour les résidants de montrer leur attachement au patrimoine naturel du quartier, mais aussi de faire de rencontres et de discuter avec leurs élus. L’activité est gratuite, ouverte à tous et un déjeuner gratuit sera servi aux participants. Inscription obligatoire : marie-eve.deslauriers@ville.montreal.qc.ca (Source : Mouvement Ceinture Verte)


Picture

Guy St-Onge nommé au Panthéon des anciens du Mont-Saint-Louis. 
Le jeudi 14 mai dernier, l’Association des Anciens du Mont-Saint-Louis a honoré le musicien Guy St-Onge, en le nommant au Panthéon des anciens du Mont-Saint-Louis. Il rejoint ainsi un groupe sélect de personnalités qui ont toutes connu un parcours remarquable marqué par un passage au Mont-Saint-Louis. Le panthéon des anciens, inauguré en 2008 à l’occasion du 120e anniversaire du Mont-Saint-Louis, souligne la contribution exceptionnelle à la société québécoise d’anciens qui se sont illustrés de façon remarquable sur les plans social, scientifique, artistique, sportif ou dans le monde des affaires. Guy St-Onge y a gagné sa place grace à ses multiples talents. L’homme de musique multi-instrumentiste est chef d’orchestre, arrangeur, compositeur, réalisateur, directeur musical et producteur. Il a également été directeur musical pour plusieurs émissions de télévision et galas. Tout au long de sa carrière, il a réalisé plus d’une centaine d’albums dont plusieurs se sont illustrés au sommet des palmarès, tels que Merci Félix (Johanne Blouin), I think of you (Grégory Charles) et Smile (Ima). Depuis l’été 2014, Guy St-Onge, Patricia Deslauriers et leurs enfants ont réalisé un rêve en partageant leur passion pour la musique et les arts en fondant Le Havre musical de L’Islet à L’Isle-aux-Coudres. Ce havre de paix, situé sur la pointe sud-ouest de l’île, offre hébergement et concerts d’été avec vue imprenable sur le fleuve et fait le bonheur de toute la région de Charlevoix. (Source : Association des Anciens du Mont-Saint-Louis)



Photo

Les membres du cercle des fermières d’Ahuntsic étaient fières d’exposer leur belles réalisations la fin de semaine dernière pour souligner un double anniversaire.  Celui de leur 40e anniversaire dans Ahuntsic et le 100e anniversaire de fondation de l’organisme mère. (Par Philippe Rachiele)


PhotoCredit photo : Marc Sardi

La fête des Plantes au Parc Ahuntsic aura lieu le 23 mai de 10 h à 16 h. Dans le cadre de l’initiative Cultiver Montréal et en collaboration avec l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, Ville en vert vous invite à la première édition de la Fête des plantes au parc Ahuntsic! Lors de l’activité, l’équipe de Ville en vert, accompagnée du Marché Ahuntsic-Cartierville, proposera la vente à faible cout de végétaux comestibles (plants de plantes potagères et fruitières et fines herbes), vivaces indigènes et mellifères (dont les fleurs attirent les insectes pollinisateurs) cultivés localement dans la serre du Collège Ahuntsic. Sur place, l’équipe d’animation en agriculture urbaine offrira des ateliers pratiques sur le jardinage urbain (semis, potager de balcon, etc.) et des démonstrations/dégustations de recettes simples à l’aide des produits locaux et saisonniers du jardin et du marché. Des informations sur les bonnes pratiques vertes au jardin seront également disponibles sur place. Info : 514 447-6229, biodiversite@villeenvert.ca ou sur la page facebook de l’évènement (Source : Ville en vert)


Photo

Un conte et des percussions à l’image de Bordeaux-Cartierville. Des citoyens de diverses générations et origines ont participé, dimanche le 3 mai au YMCA, au quatrième et dernier atelier du projet La Caravane des dix mots à Bordeaux-Cartierville organisé par le Comité citoyen sur le dialogue interculturel (CCDI). Sous la supervision de Myriam El Yamani, écrivaine et conteuse, et de Marise Demers, percussionniste multi-instrumentiste, ces citoyens se sont métamorphosés en artistes le temps d’une pratique générale du conte qui sera rythmé au son des percussions et qu’ils présenteront lors de la Fête de la famille le 23 mai prochain au Parc Louisbourg. La Caravane des dix mots est un projet d’action artistique et linguistique présent à travers la francophonie et dont le porteur au Québec est l’organisme Projet Ose auquel s’est associé le CCDI. (Source : Comité Interculturel)

Consultation publique sur le bannissement des sacs d’emplettes à usage unique.  La commission souhaite mesurer les impacts environnementaux, sociaux et économiques d’un éventuel bannissement à la lumière des expériences d’autres villes et états qui ont banni ce type de sacs.  La commission souhaite également évaluer l’impact de la mise en place d’une réglementation pour les commerçants et les fabricants de sacs et trouver des solutions de rechange aux sacs à usage unique.  La consultation se déroulera en trois parties.  La première sera une séance d’information suivie d’une période de questions du public qui a eu lieu le 12 mai à 19 h.  La deuxième est l’audition des mémoires et des opinions les 3, 4 et 8 juin ; quant à la troisième, il s’agit de l’étape d’adoption et elle aura lieu à une date qui sera communiquée ultérieurement.  Lieu: Hôtel de ville, salle du conseil.  Pour s’inscrire à la période de questions, communiquer avec le greffe au 514 872-3000. (Source : Ville de Montréal)
Séance ordinaire du conseil d’arrondissement le lundi 8 juin. La séance a lieu à 19 h à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions. L’ordre du jour devrait être disponible 48 heures à l’avance sur le site de l’arrondissement ici. 
_______________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, des succès ou des questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com. Prenez note que nos jour et heure de tombée sont le mercredi de chaque semaine, à 17 h. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception. Nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et tenter de publier le plus possible de ce que nous recevons. Merci!

Recherché : Laine à donner. Afin d’assurer la pérennité de ses ateliers de tricot, le Centre d’action bénévole Bordeaux-Cartierville est à la recherche de dons de laine ou tout autre matériel pour le tricot et le crochet. Les bénévoles impliquées dans cet activité créent des vêtements et des accessoires destinés principalement à des enfants de 0 à 5 ans. Les tricots sont distribués gratuitement par différents organismes de Montréal. Pour tous dons ou demande d’informations, veuillez communiquer avec Francisca Gagné au 514 856-3553 poste 2 ou par courriel à : projet@cabbc.org.(Source : cabbc)
Vous
avez un arbre fruitier
dont vous ne récoltez pas les fruits? Vous
demeurez à Cartierville et avez envie d’en apprendre d’avantage sur les
fruits qui poussent dans votre quartier ? Le projet Jamais loin de l’arbre
de Ville en vert vous invite à échanger des fruits contre de l’aide
pour la cueillette. Nos activités de récolte ont lieu entre juillet et
octobre. Nous cherchons des cueilleurs et des propriétaires! Inscrivez-vous auprès d’Andréa (514) 447-6242 (Source : Ville en vert)


Picture

Un arbre pour mon quartier. La Ville de Montréal, la Société de verdissement du Montréal métropolitain (SOVERDI) et le Regroupement des éco-quartiers (REQ) invitent tous les Montréalais à participer à l’opération en plantant un ou des arbres à partir de 25 $ l’unité sur leur terrain. Jusqu’au 5 juin prochain, les citoyens intéressés peuvent passer leur commande en ligne sur www.eco-quartiers.org ou auprès de leur éco-quartier. Différentes essences d’arbres feuillus et fruitiers indigènes sont proposées. Les institutions, commerces et industries peuvent également encourager la biodiversité urbaine et accroître le couvert végétal de leur quartier en achetant des arbres au coût unitaire de 40 $ ou plus. En plantant des arbres, on contribue à améliorer la qualité de vie de tous les citoyens. Alors, n’hésitez plus et participez à cet effort collectif de verdissement! (Source : Arrondissement)

Souper Spaghetti organisé par les scouts de Bois-de-Boulogne le dimanche 24 mai à 14 h au centre Melkite (10025 Boul. de l’Acadie). Vous êtes invités à l’activité annuelle de financement de printemps, le fameux Souper Spaghetti Bois de Boulognèse! Venez passer un bon moment avec votre famille et vos amis. 15 $. Réservations et infos : sandrine@246bdb.org (Source : 246e groupe scout)


Picture

28e semaine « L’amitié n’a pas d’âge ». Les citoyens d’Ahuntsic-Cartierville sont invités à participer aux activités de la 28e semaine consacrée à la reconnaissance et à la promotion des initiatives intergénérationnelles au Québec. Le 25 mai rejoignez l’association, dont les locaux sont situés sur la promenade Fleury, pour un déjeuner de presse de 8 h à 10 h au Hall d’honneur de l’Hôtel de Ville de Montréal pour le lancement de la Semaine l’amitié n’a pas d’âge. Le 29 mai vous êtes invités à un gala au 7355, avenue Christophe-Colomb de 14 h à 17 h afin de récompenser les lauréats du concours de la Semaine l’amitié n’a pas d’âge. Avec cet événement festif et convivial, animé par la porte-parole Anne-Marie Dupras, auteure et humoriste, la population est conviée à célébrer les relations intergénérationnelles. Inscriptions : 514 382 0310 ou coordination@amitieage.org. (Source : Association l’Amitié n’a pas d’âge)


Picture

Assemblée générale annuelle de Prévention du crime Ahuntsic-Cartierville le mardi 26 mai à 18 h, au centre communautaire de Bordeaux/Cartierville. Lors de cette rencontre, un bilan des activités réalisées en 2014 ainsi qu’un plan d’action pour 2015 y seront présentés. Aussi, un léger goûter-cocktail vous sera offert sur place. Réservation : tmac@bellnet.ca ou 514-335-0545 (Source : PCAC)


Photo

Tournée des services et ressources de Bordeaux-Cartierville le mercredi 27 mai de 8 h 30 à 14 h. Cette tournée, qui se déroule en autobus, est destinée aux nouveaux résidents tout comme à ceux et celles qui désirent en apprendre plus sur la vie de quartier, sur les activités et services offerts par les organismes communautaires et les institutions de Bordeaux-Cartierville. Activité est gratuite, un lunch végétarien est même fourni! Possibilité de service de garde pour les parents ayant de jeunes enfants. Info et réservations : 514 856 3511 ou macda.tardieu@caci-bc.org. (Source : CACI)

Colloque en santé respiratoire le 29 mai de 8 h 30 à 15 h 30. L’hôpital du Sacré Coeur accueillera un colloque le 29 mai toute la journée. Les thèmes abordés seront les suivants : Les traitements pharmacologiques de la MPOC, les agents thérapeutiques biologiques dans le traitement de l’asthme sévère, cessation tabagique, l’asthme chez la femme enceinte et chez l’enfant. Info et inscriptions : 514 343 6111 ou genevieve.lalonde@umontreal.ca (Source : Hôpital du Sacré Coeur)


Picture

Le vendredi 29 mai à 18 h
Assemblée générale de la Parentrie, organisme communautaire d’entraide et de répit aux familles en santé mentale. Rejoignez les au Centre communautaire d’Ahuntsic à partir de 18 h.  RSVP : 514 385-6786 (Source : La Parentrie)



Photo

Assemblée générale annuelle des Diabétiques du Nord de Montréal Inc le mardi 29 mai à 19 h. Les Diabétiques du nord de Montréal vous invitent à leur dernière rencontre de la saison. L’Assemblée générale sera suivi d’un goûter. Auditorium Émilie-Gamelin, Aile J, de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, 5400, boulevard Gouin Ouest. Stationnement gratuit par l’entrée du pavillon Jacques A. Corbeil, rue de la Miséricorde. (Source : DNM)

Venez bouger au parc Nicolas Viel le samedi 30 mai de 10 h 30 à 12 h! Dans le cadre du Mois national de l’activité physique, Cardio Plein Air, les arrondissements de la ville de Montréal et la FADOQ Montréal invitent la population à venir bouger dans les parcs de la ville. Des entraîneurs seront présents dans 21 parcs répartis dans les 19 arrondissements pour animer petits et grands. (Source : FADOQ)
Fête de la Famille et Vente de garage de l’école La Visitation le samedi 30 mai. Venez participer à cet événement annuel familial qui aura lieu dans la cour de l’école La Visitation. Plusieurs organismes du quartier seront présents.  Il y aura une cantine, de l’animation et des jeux gonflables dans le parc Sault-au-Récollet et les jeux d’eau seront ouverts s’il fait chaud!  Vous pouvez également réserver une ou plusieurs tables pour vendre objets, jouets, vêtements et livres personnels… La vente débutera à 9h. Les profits iront aux divers projets pour les élèves de l’école. Réservation et renseignements : 514 596-5295. (Source : CE école de La Visitation)
Bazar organisé par le Chœur Massenet le samedi  30 mai de 10 h à 16 h au sous-sol de l’église Saint-Jude, 10120, avenue d’Auteuil, dans Ahuntsic. Les profits seront remis au Chœur Massenet. (Source : le Choeur Massenet)
Concert annuel du chœur Allegro du quartier Ahuntsic le samedi 30 mai à 19 h 30. Le Chœur Allegro a le plaisir de vous convier à son concert annuel, sous la direction de Jacques Lachapelle et Romain Pollet pianiste. Le chœur Allegro a un répertoire varié qui plaira à tous.  Il est présenté cette année à l’auditorium du Collège Vanier, au 865 avenue Ste-Croix à Ville St-Laurent. De nombreux choristes résident dans le quartier et seront ravis de partager avec vous ce moment. Info et réservations : 514-331-9711 ou sbolduc3@gmail.com (Source : Le Choeur Allegro)


Photo

22e Assemblée générale annuelle de La Maison des Parents de Bordeaux-Cartierville le lundi 1er juin à 18 h 30 au YMCA Cartierville. Un goûter sera servi sur place et un service de halte-garderie est prévu. Confirmer votre présence au plus tard le 27 mai en indiquant si vous désirez bénéficier du service de halte-garderie : 514-745-1144 ou gestion@lamdpb-c.org (Source : Maison des Parents de Bordeaux-Cartierville)

Vente de livres usagés le mercredi 3 juin de 9 h à 16 h à l’hôpital Fleury. Tous les profits sur les ventes serviront à l’amélioration de la qualité des soins aux patients. Info : 514 384 2000 (Source : Centre de santé et de services sociaux d’Ahuntsic et Montréal-Nord)


Picture

Assemblée générale annuelle de Relax-Action le vendredi 5 juin. Relax-Action Montréal, organisme communautaire sans but lucratif venant en aide aux adultes vivant avec un problème de santé mentale vous invite à son AGA à 14 h au centre communautaire d’Ahuntsic. RSVP 514 385-4868. (Source : Relax-Action)

La fête des voisins sera soulignée au Musée des Soeurs de la Miséricorde les vendredi 5 et samedi 6 juin avec des visites gratuites. Profitez de la Fête des voisins pour vous familiariser avec le musée, sa communauté et des voisins méconnus dans l’arrondissement. Le muséen situé au 12435 av. de la Miséricorde est voué à raconter l’histoire de l’assistance aux « filles-mères » et à leurs enfants par les Soeurs de la Miséricorde. Samedi 6 juin ne ratez pas l’occasion de jaser avec une soeur de Miséricorde autour d’un verre de jus et d’un biscuit après votre visite. Départs à 10 h 30 et 14 h 30 Information : 514 332 0550 ou site. (Source : musée des Soeurs de la Miséricorde)

Le comité circulation Cartierville invite les résidants de Bordeaux-Cartierville à un café-rencontre qui se tiendra le dimanche 7 juin 2015, de 13 h à 16 h à la bibliothèque Cartierville (5900, rue de Salaberry, coin Grenet). Le comité  citoyen vous parlera de l’apaisement de la circulation, de la sécurité des piétons et du transport en commun dans le quartier. Mais, avant tout, le comité sera là pour vous écouter. Vous voulez parler de sécurité routière dans votre quartier, alors venez nous voir. Halte garderie disponible sur réservation seulement. Pour plus d’information appelez au CLIC 514 332 6348 ou mobilisation@clic-bc.ca (Source : CLIC)
Le Relais rivière du Tour de la route bleue aura lieu le samedi 13 juin de 11 h à 18 h, vous pouvez vous inscrire jusqu’au 22 mai! Venez vivre une randonnée de 2 à 3 heures en kayak ou en rabaska du Cap-Saint-Jacques jusqu’au parc de Beauséjour en vous inscrivant au Relais rivière! L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville et ses partenaires vous offrent la possibilité de vivre une expérience nautique unique sur la rivière des Prairies dans un environnement sécuritaire et animé. L’inscription est obligatoire et le nombre de participants est limité. Inscriptions et informations. (Source : Arrondissement)
Concert de la chorale des chanteurs de l’amitié le 14 juin à l’église Christ-Roi (rue Louvain et Lajeunesse). Des places sont encore disponibles, vous êtes attendus nombreux ! Info et réservations : solangechante@videotron.ca ou 514 324 5543
Portes ouvertes et Assemblée générale annuelle de Carrefour Jeunesse Ahuntsic-Cartierville le mercredi 17 juin. Seront présentés le rapport annuel d’activité ainsi que les états financiers vérifiés 2014-2015. Pour avoir le droit de vote lors de l’assemblée l’adhésion doit être complétée avant le mardi 2 juin 16 h 30. Info : 514 383 1136. (Source : Carrefour Jeunesse)


Picture

Cours d’informatique tous les jeudi à partir du 21 mai. Le centre scalabrini de Montréal propose des cours d’informatique tous les jeudi jusqu’au 18 juin. Initiation à word, powerpoint et excel de 9 h à 11 h (40 $) et initiation à l’informatique de 13 h à 16 h (20 $). Info et réservation : 514 387 4477 ou info@scalabrinimontreal.org (Source : Centre scalabrini)


Photo

« Après l’école » un programme mêlant arts martiaux et réussite académique. Acadé Kicks est un organisme à but non lucratif ayant pour mission de combattre le decrochage scolaire par le biais de arts martiaux. Chaque année 80 jeunes en difficulté sont sélectionné pour participer au programme « Après l’école » qui leur permet d’assister, à raison de deux fois par semaine pendant un an, à des séances d’aide aux devoirs puis à un cours d’arts martiaux. La pratique de cette discipline sportive leur apporte confiance, contrôle de soi et leur permet même d’augmenter leur moyenne académique de façon remarquable. Renseignement : (514) 995-4257 (Source : Acadé-Kicks)

Programme des jeunes animateurs bénévoles (JAB). Le programme jeunes animateurs bénévoles (JAB) offre aux jeunes de 14 et 15 ans une première expérience d’animation auprès de la clientèle des clubs de vacances. Pour plus de renseignements: veuillez communiquer avec Nathalie Plante, assistante intervention-loisirs au 514 872-7099 (Source : Arrondissement)
« Y-a-t’il un problème de jeu compulsif dans votre famille ou votre entourage? » Gam-Anon peut aider les parents et amis des joueurs compulsifs. Info : 514-484-6666 ou 1-866-484-6664 (sans frais) www.gam-anon.org
Cours de cuisine Qu’est-ce qu’on mange? Au coût de 10 $, comprenant une carte-cadeau de 10 $. Le cours se donne les vendredis, de midi à 13 h,
tout le mois de mai au Loblaws Ahuntsic. (Source : Loblaws Ahuntsic)

________________________________________________________________________

QUOI FAIRE….QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI


Picture

Le vendredi 22 mai à 18 h 00
Les Imposteures. C’est l’heure de l’apéro, et «c’est toujours notre heure préférée !», dit la chanson titre du dernier opus de Christine Tassan et les Imposteures. C’est à un spectacle frais et pétillant que vous convient les quatre musiciennes mûres pour trinquer avec vous. Les quatre comparses profiteront de cette soirée pour vous faire découvrir quelques titres de leur prochain album qui s’intitulera « Entre Félix et Django », dont l’enregistrement est prévu pour l’automne 2015. Souper-Spectacle 44.95$ (Source : Les rendez-vous du thé)


Picture

Le samedi 23 mai à 9 h
Observation ornithologique au boisé Marcel-Laurin, avec le Club d’ornithologie d’Ahuntsic (COA). Venez observer les oiseaux dans ce boisé aménagé avec soin.  Plus de cinquante espèces d’oiseaux différents fréquentent cet îlot de nature en plaine ville dont plusieurs espèces de parulines et l’Épervier de Cooper.  Apportez vos guides d’identification et jumelles si vous en avez. Départ du chalet de l’Île de la Visitation. Covoiturage disponible pour 4 $.  Sortie gratuite pour tous.  Bienvenue aux débutants. Information : 438 338-4138. (Source : COA)

Le samedi 23 mai de 9 h à 12 h
Distribution de fleurs. Les citoyens sont invités à se procurer gratuitement des fleurs annuelles et vivaces en vue d’enjoliver leur jardin, balcon ou parterre. Pour les résidants d’Ahuntsic au pavillon du parc Ahuntsic, pour les résidants de Bordeaux/Cartierville au pavillon du parc de Louisbourg. (Source : arrondissement)
Le samedi 23 mai de 11 h à 16 h
Fête de la famille 2015 au parc de Louisbourg.  Afin de bien démarrer la saison estivale, la Fête de la famille de Bordeaux-Cartierville revient pour une neuvième édition. Petits et grands sont donc conviés pour prendre l’air et s’amuser. Au cours de la journée vous pourrez profiter de prestations musicales, de contes, de maquillage, d’animations pour les enfants et de toutes sortes d’autres activités. D’autre part, un barbecue ainsi que d’autres offres alimentaires pourront bonifier votre propre pique-nique. De plus, un grand nombre d’organismes du quartier seront sur place afin de vous présenter leurs activités pour l’été 2015. Info : 514-856-3553. (Source : Centre d’action bénévole Bordeaux-Cartierville)
Le samedi 23 mai à 15 h
Concert Mozart à la carte présenté par le Chœur Radio-Ville-Marie avec, en entrée, les Vêpres solennelles d’un confesseur, et comme plat principal, la Messe de couronnement. À l’église Saint-Jude d’Ahuntsic, au 10120 ave.
D’Auteuil. Le chœur, dirigé par Simon Fournier et accompagné de
solistes et d’un orchestre, aborde avec passion et fraîcheur un
répertoire riche et enlevant. Un plaisir à partager. Billetterie crvm.org et Admission.com (Source : Choeur Radio-Ville-Marie)


Picture

Le samedi 23 mai à 18 h 00
Hommage à Brel. Pierrot Fournier est engagé dans deux avenues, la création de chansons et l’interprétation des classiques de Brel, de Ferré et de Brassens. Au Québec, l’excellence de son interprétation du répertoire brellien est depuis longtemps reconnue. Venez le découvrir ou redécouvrir pour une soirée extraordinaire ! Souper-spectacle 44.95$ (Source : Les rendez-vous du thé)

Le samedi 23 mai à 20 h, pour toute la famille.
Conférence et atelier d’initiation à l’astronomie. Présentés par la Société d’Astronomie de Montréal (SAM). Conférence sur les étoiles visibles au mois de juin et atelier pour apprendre à utiliser un cherche étoile (si le ciel est étoilé). Si le ciel est couvert, venez prendre des conseils pour l’achat d’un premier télescope. Télescopes et jumelles mis à disposition après la conférence. Activité gratuite. Au chalet du Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation. (Source : SAM)


Picture

Le dimanche 24 mai 2015 de 12 h à 16 h, pour toute la famille
« Un
poisson au bout du fil»
, dans le cadre des Journées de la nature de la
Fondation David Suzuki. La rivière des Prairies est un
point d’eau regorgeant de poissons. Certains les pêchent pour se nourrir et
d’autres comme loisir. Un éducateur-naturaliste de GUEPE vous apprendra à
connaître certaines espèces et vous rappellera les comportements à adopter pour
une bonne pratique de la pêche. Les poissons et la nature vous en seront
reconnaissants. Au Parc-nature de l’Ile-de-la-Visitation. Rendez-vous au chalet d’accueil, 2425, boulevard Gouin
Est Montréal, Québec, H2B 1X7. (Source : GUÈPE) 



Picture

Le lundi 25 mai à 18 h 00
Les lundis de Sergeï Trofanov. Le violoniste et chanteur Sergeï Trofanov vous propose une magnifique soirée dans une ambiance romantique, légère et joyeuse! Son répertoire international de chansons, de musiques de films et d’airs populaires, interprétés dans des styles musicaux variés, produit immanquablement une atmosphère des plus chaleureuse. Entrée libre – contribution volontaire. (Source : Les rendez-vous du thé)

Le mardi 26 mai à 14 h
Mon chœur (sic) est un violon. Des chansons populaires (du Québec et de France) et des airs classiques (Lakmé, Schubert) seront interprétés avec enthousiasme par un chœur d’une trentaine de personnes, justement appelé “Les sons charmants”. Sous le parrainage de l’Association des retraités d’Ahuntsic à la salle communautaire de Présâges, au 1474 Fleury est. Entrée libre. (Source : Association des retraités d’Ahuntsic)


Picture

Le mardi 26 mai à 18 h
Soirée d’observation ornithologique gratuites au parc-nature de l’Île-de-la-Visitation, avec le Club d’ornithologie d’Ahuntsic (COA). Les guides et les membres plus expérimentés prennent plaisir à indiquer comment repérer et reconnaître les oiseaux parmi plus de 100 espèces différentes pouvant être observées dans ce magnifique parc. Sortie gratuite pour tous. Débutants bienvenus. Information : 438 338-4138. (Source : COA)


Photo

Le mardi 26 mai à 18 h 00
Soirée poésie-musique. Par Arlène Créations, Catherine Ouellet-Simard, Chantal Desmarais. Trois poétesses passionnées et réunies pour vous faire passer une soirée dont vous ressentirez l’empreinte des mots et ce, bien après leur rencontre! Venez voir et entendre ces femmes aux gestes, aux regards, aux émotions versatiles! Entrée libre – contribution volontaire. (Source : Les rendez-vous du thé)

Le mardi 26 mai à 19 h 30
Causerie musicale au Café de Da. Madame Bolduc, pionnière de la chanson canadienne-française au temps de la crise mondiale, est remise à l’honneur sous l’éclairage du milieu montréalais qu’elle affectionnait particulièrement. Passant en revue la biographie et le répetoire composé par Madame Bolduc, Monique Jutras propose, à travers des extraits sonores et ses propres interprétations, une relecture de l’oeuvre de cette grande dame de la chanson québécoise. Entré libre, inscriptions : 514 273 0880. (Source : Espace Trad)

Le mercredi 27 mai à 10 h
Formation d’initiation à la lecture numérique. Avec 70 000 emprunts en 2014 dans les bibliothèques de Montréal la lecture numérique est une expérience de plus en plus recherchée! Pour ceux qui aimeraient s’y mettre, une formation d’initiation à la lecture numérique sur liseuse et tablette iPad est proposée au Café de Da. (Source : Arrondissement)
Le mercredi 27 mai et le samedi 30 mai à 10 h 30, pour les enfants
Heures du conte. Les aventuriers de la lecture : une activité familiale combinant le plaisir, les contes et le bricolage. Pour les enfants âgés de 3 à 6 ans et leurs parents, à la bibliothèque d’Ahuntsic. (Source : Arrondissement)


Photo

Le mercredi 27 mai à 18 h 00
Invitation au Voyage…En Blues. La chanteuse Barbara Diab et ses musiciens vous invitent à faire un voyage en blues à travers le monde et les époques. Avec sa voix chaude et veloutée, elle revisite quelques grands classiques du blues et du blues-rock. Pour l’instant d’une soirée, Barbara vous fera revivre l’ambiance des bars enfumés, fréquentés par Bessie Smith et les autres grandes dames du Blues, puis vous serez transporté à l’époque du rock avec Elvis, les Beatles et les Rolling Stones! Barbara vous fera redécouvrir l’essence du blues: la peine, mais aussi la joie et l’espoir. Entrée Libre – Contribution Volontaire. (Source : Les rendez-vous du thé)


Photo

Le jeudi 28 mai à 18 h 00
Fado Portugais, swing et rythmes du cap vert. Embarquez dans le navire du groupe “Iguana Caravel” en voyage avec un répertoire de Fado portugais teinté de swing; de rythmes des îles du Cap Vert et d’Angola. Hommages à Amalia Rodriges et Mariza en passant par Cesaria Evora et Waldemar Bastos. Ce voyage musical lusophone s’aventurera sur plusieurs continents, avec le piano, l’accordéon, la guitare manouche, la basse et les percussions de musiciens-chanteurs hautement voyageurs. Un spectacle raffiné, multiculturel et coloré ! Entrée libre. (Source : Les rendez-vous du thé)


Photo

Le vendredi 29 mai à 18 h 00
Hommage à Francis Cabrel et Gerry Boulet. C’est avec fougue et passion que Rocky Chouinard présente un spectacle hommage à ces artistes majeurs du Québec et de la France que sont Gerry Boulet et Francis Cabrel. Guitariste et chanteur flamboyant, Rocky interprète les classiques d’Offenbach, des chansons de l’album solo de Gerry, ainsi que les plus belles chansons de Cabrel. Poésie, mélodies, énergie sont au rendez-vous. Souper-Spectacle 42.95$ (Source : Les rendez-vous du thé)


Photo

Le samedi 30 mai de 7 h 30 à 14 h 00 (reportée au 31 mai)
Visite du refuge « Le nichoir ». Venez visiter le refuge et ses volières où les bénévoles recueillent des oiseaux et les soignent pour les réhabiliter. Prévoir un don pour venir en aide à cette belle cause. Possibilité d’observations à d’autres sites. Pensez à apporter votre lunch. Info et réservation : coamessages@gmail.com ou 438 338 4138 (Source : COA)


Photo

Le samedi 30 mai à 18 h 00
Chansons françaises et québécoises: Un chemin de rencontre. Une présence, une voix grave et douce, prenante, dans une interprétation à la fois sobre et vibrante des œuvres des grands poètes, auteurs et compositeurs québécois et français…Interprète de la chanson francophone, Madeleine Royer parcourt ce chemin depuis plus de quinze ans, telle une révérence à la vie pour cette passion qu’elle a reçue et redonne. Elle nous entraîne dans cet univers ou les mots touchent et deviennent porteurs de vie, de souvenirs : un chemin de rencontre ou la chanson française et québécoise se côtoient et, ou des airs de Paris s’élèvent : Anne Sylvestre, Aragon, Barbara, Pauline Julien, Ferré , Guy Béart, Brel, Clémence, Georges Dor, Gréco, Léveillée, Piaf, Trenet, Vigneault. Souper-Spectacle 42.95$ (Source : Les rendez-vous du thé)


Picture

Le samedi 30 mai à 19 h 30
Concert de l’Ensemble vocal Musica Viva. Musica Viva, sous la direction de Cristian Gort, vous invite son concert le samedi 30 mai à 19 h 30, à l’église Saint-Jude, au 10 120, avenue d’Auteuil. Pour ce concert intitulé Visages de Maries, nous proposerons diverses représentations musicales de la femme. (D’où le pluriel, que M. Grevisse explique et permet.) Venez nombreux à ce concert qui promet d’être magique ! Billets : 20 $. Info et réservations : 514 522 6525 ; musicaviva.qc.ca ou encore sur facebook


Photo

Le lundi 1 juin à 18 h 00
Les lundis de Sergeï Trofanov. Le violoniste et chanteur Sergeï Trofanov vous propose une magnifique soirée dans une ambiance romantique, légère et joyeuse! Son répertoire international de chansons, de musiques de films et d’airs populaires, interprétés dans des styles musicaux variés, produit immanquablement une atmosphère des plus chaleureuse. Entrée Libre – Contribution Volontaire. (Source : Le rendez-vous du thé)


Picture

Le mardi 2 juin à 18 h 00
Ambiance Jazz avec Cardinal Jazz Quartet. Récemment formé par le guitariste Montréalais Christian Cardinal, le Cardinal Jazz Quartet interprète des standards de jazz venant de plusieurs horizons. En plus du guitariste Christian Cardinal, on retrouve le saxophoniste Richard Gourdeau, le contrebassiste François Gervais et le batteur Michel Massicotte. La rencontre spontanée de ces quatre musiciens inspirés des grands maîtres du jazz comme, John Coltrane, Miles Davis, Wes Montgomery, Django Reinhardt…. a révélé un grand potentiel d’énergie musicale. Le Cardinal Jazz Quartet qui s’est déjà produit sur quelques scènes dans la région de Montréal ainsi que dans les Laurentides dont sur l’une des prestigieuses scènes du FestiJazz du Mont-Tremblant offre un spectacle de jazz teinté des styles bebop, swing et latin. Entrée Libre. (Source : Le rendez-vous du thé)


Picture

Le mercredi 3 juin à 18 h 00
Hommage à Diane Dufresne et Luc Plamondon. Louise Ménard rend hommage à la grande période artistique de Diane Dufresne et Luc Plamondon. Un spectacle époustouflant à ne pas manquer! Entrée Libre (contribution volontaire). (Source : Le rendez-vous du thé)


Picture

Le jeudi 4 juin à 18 h 00
Hommage à Frida Boccara. Marie Labreck possède une voix chaude et puissante qui donne des frissons.Dans ce spectacle rempli d’émotions,elle revisite à sa manière jazzée le répertoire de la grande Frida Boccara. Marie Labreck a de nombreuses années d’expérience sur la scène jazz montréalaise, ayant participé au Festival de jazz à plusieurs reprises Ce soir là, elle sera accompagnée par l’excellente pianiste Lucie Cauchon, une habituée du Rendez-vous du thé. Un spectacle tout en douceur qui vous touchera au coeur. Entrée Libre – Contribution Volontaire (Source : Le rendez-vous du thé)

Les vendredi 5 et samedi 6 juin à 10 h 30 et 14 h 30.
Visites gratuites du musée des Soeurs de la Miséricorde. Ne ratez pas cette occasion de vous familiariser avec ce beau musée d’Ahuntsic-Cartierville. Le samedi 6 juin vous aurez également l’opportunité de rencontrer une des soeurs de la miséricorde et de jaser autour d’une collation. (Source : musée des Soeurs de la Miséricorde)


Photo

Le vendredi 5 juin à 18 h 00
Létourneau Chante et Rechante. Pierre Létourneau chante et raconte sa vie d’auteur-compositeur-interprète. Les Boîtes à Chansons, «Tous les jours de la semaine» à Jeunesse d’aujourd’hui, sa collaboration avec Nicole Martin («Laisse-moi partir»), son quinzième album avec «Tout de toi» et «Les Bébé-Boomers ». Michel Robidoux, le frère qu’il aurait aimé avoir, l’accompagne à la guitare. Tout y est. «La vie de ville», « Les pissenlits», « Les Colombes», «Il faut bien rêver», «Maurice Richard», «Elle fait semblant d’être heureuse». On rit, on pleure, on écoute, on respire et on chante. Souper-Spectacle 44.95 $ (Source : Le rendez-vous du thé)


Picture

Le samedi 6 juin à 18 h 00
Hommage à Piaf. La même intensité, le chagrin dans la gorge et l’amour qui déborde, la voix qui gonfle et vous pour frissonner avec elle les beautés de la vie! Angélique fait revivre le répertoire de la grande Édith Piaf! La foule, Padam, Je ne regrette rien… accompagnée de Marc-André Cuierrier au piano. Souper-Spectacle 44,95 $ (Source : Le rendez-vous du thé)

Autres idées d’activités sans date précise


Picture

Prêt gratuit de vélos jusqu’au 15 octobre. À L’escale verte, 10416, rue Lajeunesse. Profitez de la piste cyclable qui longe les berges et découvrez les nombreux parcs qu’elle traverse. Réservation : 514 447-6232. (Source : Ville en vert)


Picture

Marcher pour rester en santé.  Avec
le printemps, l’Association des retraités d’Ahuntsic reprend ses marches santé
au parc-nature
de l’Île-de-la-Visitation. C’est une heure
de randonnée agréable et stimulante à travers les sentiers. Chacun se balade à
son rythme, en bonne compagnie et dans la bonne humeur. 
C’est
gratuit pour les membres de l’ARA (la carte pour l’été ne coûte que $ 6). 
Rien à
réserver: il suffit de se présenter. L
es lundis matins à 9 h 30 (sauf
en cas de pluie) 
au bistro du parc de la Visitation. (10897
rue du Pont, qui se prend par le boulevard Gouin, un peu à l’ouest de De
Lorimier). (Source : ARA)



Picture

Tennis. Horaires jusqu’au 12 juin.
Parc Nicolas-Viel : Lundi au Vendredi de 16h à 20h, Samedi et Dimanche de 9h à 19h
Parc Marcelin-Wilson : Lundi au Vendredi de 16h à 20h, Samedi et Dimanche de 12h à 20h
Henri-Julien : Sans surveillance
Tennis Camille : Tous les jours de la semaine de 9h à 23h, sans réservation (Source : arrondissement)

______________________________________________________________________
Numéros de téléphones utiles
Bibliothèque d’Ahuntsic : 514 872-0568
Bibliothèque de Cartierville : 514 872-6989
Bibliothèque de Salaberry : 514 872-1521
Café de Da : 514 872-5674
Le Rendez-vous du thé : 514 384-5695
Maison de la culture : 514 872-8749

* Les renseignements de la section « Que faire » sont publiés à titre indicatif. C’est avec plaisir que journaldesvoisins.com corrige les coquilles, mais il ne peut être tenu responsable d’erreurs ou d’omissions. 

_________________________________________________

En 2015…
Améliorez la qualité de l’information en joignant les rangs de
la Société des amis du journaldesvoisins.com
 


Photo

Faites comme 160 autres résidants d’Ahuntsic–Cartierville! Joignez les rangs de La Société des amis du journaldesvoisins.com.

Faites-le par la poste en envoyant votre chèque libellé à l’ordre de journaldesvoisins.com et vos coordonnées au : 10 780, rue Laverdure Montréal, QC  H3L 2L9. Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une) et votre adresse postale.

Cinq catégories de membres

  • Membre ordinaire : 10 $
  • Membre bronze : 20 $
  • Membre argent : 30 $
  • Membre or : 40 $
  • Membre bienfaiteur : 50 $ – 999 $
  • Membre bienfaiteur émérite: 1000 $ et plus

Les noms des membres de la Société des amis du journaldesvoisins.com seront publiés dans notre magazine bimestriel papier, à moins de mention contraire de votre part.

Joignez-vous aux autres membres qui ont compris que, avoir de l’information locale de qualité, c’est possible, pour peu qu’on mette la main à la pâte! (C.D.)

Pour devenir membre, cliquez ici.

________________________________________________________________


Pour plus de nouvelles « Aimez-nous »
sur Facebook à
journaldesvoisins.com
Nous sommes également sur Twitter : @jdesvoisins

________________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur « Archives – Actualités » tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) AhuntsicCartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Journaldesvoisins.com :

  • Gagnant de cinq (5) Prix d’excellence au congrès annuel 2015 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ): catégories “nouvelle”, “reportage”, “entrevue”, “photo de presse”, et 2e meilleur média.
  • Gagnant d’une bourse de 5000 $ au concours
    Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention Coup de cœur du jury au Concours
    québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal
    au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie Économie
    sociale



Journaldesvoisins.com
est
un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour
les résidants d’Ahuntsic–Cartierville, et dont le siège social se trouve
à Ahuntsic. Notre journal est un bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne qui, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic–Cartierville, se consulte sur le Web, à www.journaldesvoisins.com.

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).
Courriel : journaldesvoisins@gmail.com.
Téléphone : 514 770-0858.
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration : Paul Guay, FCA, président; Pierre Foisy, vice-président;
Me Hugo Hamelin, secrétaire; Douglas Long, trésorier; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et les gens d’affaires), Pascal Lapointe, administrateur, et Liliane Gingras-Lessard, administratrice.
Éditeur : Philippe Rachiele.
Représentant publicitaire : Philippe Rachiele, 514 770-0858
Rédactrice en chef : Christiane Dupont.
Rédacteur en chef adjoint : Alain Martineau.
Rédacteurs en chef adjoints suppléants : François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Journalistes, version Web : Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj, Mélanie Meloche-Holubowski, Elizabeth Forget-Le François.
Journalistes, version papier : Alain Martineau, François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Collaborateurs à la rédaction et à la photographie : Élaine Bissonnette, Laetitia Cadusseau, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Patrick De Bortoli, Hélène Maillé, Nacer Mouterfi, Corinne Dupont-Rachiele, Gabrielle Ramain.
Photos : Philippe Rachiele.
Mise en page : Philippe Rachiele, Christiane Dupont et Nacer Mouterfi.
Illustrations originales : Claire Obscure.
Caricaturiste : Florence Tison.
Correction/révision, version Web : Christiane Dumont, Gabrielle Ramain.
Correction/révision, version papier : Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien.
Réseaux sociaux : Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele.
Impression, version papier : Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier : journaldesvoisins.com.
Dépôt légal, version papier : BNQ – ISSN1929-606.
Dépôt légal, version Web : BNQ – ISSN1929-607X.

________________________________________________________

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ

Journaldesvoisins.com et ses artisans sont membres de :

________________________________________________________________________

Photo

34 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires