Les Actualités du 25 mars 2016

________________________________________________________

SDC District Central 
Pas de référendum en vue


Picture

La rue Chabanel fera partie tout comme le Marché Central de la nouvelle SDC District Central (Photo : Archives jdv)
La création de la SDC District Central a le vent dans les voiles et pourra aller de l’avant. En effet, il n’y aura pas de référendum dans le but de convier les commerçants des rues visées par la constitution de la Société de développement commercial SDC-District central à voter en sa faveur ou non. La future SDC peut donc poursuivre sa route pour être créée officiellement

Picture

Des artisans de la création de la SDC District Central, dont, à l’avant-plan, le commissaire industriel Jean-François Soulières; le conseiller du district de Saint-Sulpice et président du comité exécutif de la Ville de Montréal, et la directrice générale de l’arrondissement, Michèle Giroux.
En effet, les résultats de la signature d’un registre visant à demander un référendum dans ce but ne sont pas concluants, selon ce qui est requis. Le référendum restera donc lettre morte.

Selon le commissaire industriel d’Ahuntsic-Cartierville, Jean-François Soulières, 187 signatures de commerçants et gens d’affaires du secteur étaient requises pour que soit organisé un référendum. Mais lors de la journée de signature du registre la semaine dernière, seulement 88 commerçants et gens d’affaires se sont prévalus de leur droit de signature du registre.

Par conséquent, la constitution de la SDC District Central suivra donc son cours dans les prochains mois. (Par Christiane Dupont) (2016-03-25)

​Pour lire l’article publié par journaldesvoisins.com sur la future SDC District Central dans son édition du 22 janvier dernier (deuxième nouvelle), cliquez ici.

_______________________________________________________
________________________________________________________

Comptes de taxes élevés 
Aide pour proprios de 65 ans et plus, mais critères serrés

En campagne électorale provinciale, Philippe Couillard avait promis d’apporter une aide aux propriétaires de 65 ans et plus qui font face à une hausse importante de leur compte de taxes. C’est maintenant chose faite.

L’occasion était belle pour Philippe Couillard pour présenter cette mesure, car celui qui allait devenir premier ministre en avril 2014 avait fait son annonce le jour même où il était de passage dans Crémazie, lors de la traditionnelle visite d’un chef libéral à la Résidence Angelica du boulevard Gouin, à Montréal-Nord (un segment de l’arrondissement, le long de la rivière, se trouve dans la circonscription électorale de Crémazie, où se trouvent beaucoup d’aînés).

La mesure dévoilée l’an dernier dans le budget s’applique maintenant étant donné que l’on produit présentement notre déclaration de revenus 2015. Une somme de 2 millions $ est prévue par l’État pour épauler les contribuables. Mais les critères sont serrés. La personne doit être propriétaire de sa résidence depuis au moins 15 années consécutives et son revenu familial pour l’année d’imposition précédente doit être de 50 000 $ ou moins.

On sait que le problème se pose quand des gens âgés, ayant des revenus limités, se retrouvent avec des avis d’imposition significatifs (surtout en secteur touristique), à la suite du dépôt du nouveau rôle foncier avec le reflet des valeurs des immeubles sur le marché.

Exemple d’aide

L’aide promise par Québec est disponible quand la hausse est d’au moins 7,5 % supérieure à la moyenne enregistrée dans la municipalité. Par exemple, une propriété dont l’évaluation est passée de 175 000 $ à 215 600 $ compose avec une hausse de 23 %; la moyenne de la ville est de 3 %. Le contribuable se retrouve avec une augmentation de 360 $. Alors le gouvernement va défrayer 200 $.
Il faudra attendre quelques semaines avant de connaître le nombre de proprios ayant fait une réclamation. « Nous n’avons pas de statistiques sur le nombre de demandes pour cette aide financière, puisque les demandes se font à même les déclarations de revenus, et la période des impôts n’est pas terminée », a indiqué Geneviève Laurier, porte-parole de Revenu Québec.

Montréal pour tous : intervention

Lors du conseil municipal du 23 février, le président du comité exécutif de la ville Pierre Desrochers (aussi conseiller dans le district Saint-Sulpice de l’arrondissement) a rappelé l’existence du programme d’aide. Mais le groupe de pression Montréal pour tous lui a dit que le programme est « nul » compte tenu des critères.
Le groupe de Pierre Pagé signale qu’il y a d’autres moyens pour intervenir comme contester son évaluation. Mais il faudra attendre à septembre prochain pour agir, quand sera publié le prochain rôle foncier a dit le groupe qui s’inquiète toujours quand le compte de taxes augmente plus fortement que les revenus des gens comme c’est parfois le cas.

Par ailleurs, on se félicite que le maire Denis Coderre semble ouvert à une suggestion qu’on lui a faite. « Il s’est dit ouvert à l’idée de former un groupe de travail sur la fiscalité des immeubles résidentiels, en concertation avec Montréal pour tous, dans une prochaine étape », a-t-on indiqué.

Un groupe formé par la ville étudie présentement la taxation dans le non résidentiel et son rapport est attendu en juin. Quoi qu’il en soit, il serait intéressant de savoir, par curiosité, combien les contribuables auraient épargné au fil des ans, en taxes, si les conventions collectives municipales étaient semblables, en coûts, à celles du  secteur privé ou de l’État québécois.

Un six ou sept pour cent en moins au chapitre du compte de taxes aurait été apprécié alors que plusieurs doivent se serrer la ceinture, même parmi les proprios, surtout ceux qui sont passés en mode retraite. (Par Alain Martineau) (2016-03-25)
_______________________________________________ 

________________________________________________________

Budget fédéral 2016
Autre gouvernement, autre type de culture…
.Plus d’$ pour la SRC, les films, les arts… 
.Les médias de proximité en mode attente 


PictureMélanie Joly, députée de la circonscription, et ministre du Patrimoine canadien, responsable de la SRC. (Photo : Archives jdv)

Les libéraux l’avaient promis en campagne électorale. Des fonds supplémentaires seraient au rendez-vous pour les organismes culturels qui soutiennent les artisans de toutes sortes. Chose certaine, l’argent ne manquera pas en culture dans les prochaines années, si l’on se fie au premier budget du gouvernement libéral, déposé mardi dernier, à Ottawa.

Le fédéral injectera 675 millions de dollars sur cinq ans pour revitaliser Radio-Canada à l’ère du virage numérique alors que, déjà, la société d’État a une aide annuelle de plus d’un milliard $. Le budget prévoit aussi un réinvestissement massif pour le Conseil des arts du Canada, Téléfilm Canada et l’Office national du film. Les artistes, les divers intervenants jubilent, après des années de diminution des budgets en matière culturelle sous l’ère Harper.

Aide aux petits?

Au cours de la dernière campagne électorale, Mélanie Joly, notre députée devenue ministre du Patrimoine canadien, avait souvent fait référence entre autres aux besoins de Radio-Canada à l’heure du virage numérique. À son bureau d’Ottawa, on a aussi réitéré son engagement en faveur du monde des communications, y compris dans le créneau de la diffusion à l’échelle locale.

Présentement, le comité parlementaire du Patrimoine écoute les doléances de divers intervenants au sujet de l’information locale, notamment les médias imprimés, qui ne roulent pas sur l’or. Mais, ces derniers semblent avoir l’oreille de la ministre et députée fédérale d’Ahuntsic-Cartierville.

 « Il est clair pour la ministre que le journalisme local joue un rôle central au sein de notre démocratie, il favorise l’engagement citoyen et permet aux résidents d’un quartier de s’informer sur les enjeux qui les touchent. Nous sommes conscients que l’industrie des journaux fait face à des défis importants causés par l’évolution technologique, le choc démographique et la compétition publicitaire », a-t-on indiqué dans un courriel à journaldesvoisins.com. « Cette réflexion en profondeur nous permettra de mieux saisir les défis et les opportunités qui touchent le monde des médias. »

Cri d’alarme

​Après le budget, il faudra voir maintenant comment devrait se traduire l’aide pour les « autres » — lire les petits joueurs dans l’industrie des médias –, car les gros sont déjà bien appuyés.
Le professeur François Demers, du Centre des études sur les médias de l’Université Laval, a été clair en témoignant devant le comité fédéral récemment. « Les grands joueurs, ils cherchent à survivre (…) Mais ils ont les poches arrière pleines d’argent. Ils ont les moyens de tenter des choses comme l’a fait Gesca avec La Presse+ », a-t-il mentionné au journal Le Droit.

« En raison du besoin d’information de proximité, le repli des grands crée un besoin pour rejoindre les clientèles locales. Mais les médias régionaux font face aux mêmes défis de l’ère numérique que les grands médias. L’obstacle, c’est le contrôle des grands sur le marché publicitaire qui empêche l’entrée de nouveaux joueurs. (…)   Mais pendant combien de temps les petits pourront-ils survivre? Comment faire cette transition? » demande le professeur Demers. (Par Alain Martineau) (2016-03-25)


_______________________________________________________
_______________________________________________________

Café-rencontre Saint-Simon
Un succès!


Picture

Les participants au café-rencontre (Photo : Matthew Lee)
Plus de 75 personnes ont participé au café-rencontre organisé par le comité des citoyens de Saint-Simon, samedi dernier.

Intitulé le Café du Monde, la rencontre ayant pour but de promouvoir le bon voisinage dans le secteur, a réuni jeunes et moins jeunes provenant de diverses communautés culturelles pour vivre un moment d’échange et de partage. « Nous nous croisons tout le temps dans la rue, mais on n’a jamais eu l’occasion de se parler avant aujourd’hui », a dit une participante parlant d’un voisin rencontré sur place.

Dégustation

L’après-midi a commencé avec une dégustation de cafés et de thés de différentes cultures du monde. Plus tard, une animation a incité les participants à se parler et trouver, entre eux, des points communs. L’après-midi s’est terminé par une danse folklorique, animée par la Société pour la promotion de la danse traditionnelle québécoise, qui a fait participer tout le monde présent, y compris le conseiller du district Saint-Sulpice et président du comité exécutif de la Ville, Pierre Desrochers. 

Tensions

​Le Comité des citoyens Saint-Simon a été créé à la suite de l’émergence de tensions intercommunautaires dans Saint-Simon. Le Comité, avec le soutien du centre communautaire la Maison du monde et divers partenaires communautaires et institutionnels, poursuit son travail afin de favoriser le mieux-vivre ensemble du quartier. (C.D., avec la collaboration de Matthew Lee) (2016-03-25)
​________________________________________________________

________________________________________________________

Henri-Bourassa/Berri
Pourquoi autoriser le virage à gauche?


Picture

Intersection Berri/Henri-Bourassa (Photo : Philippe Rachiele)
Un lecteur du journaldesvoisins.com demandait pourquoi l’arrondissement a autorisé les virages à gauche à l’intersection du boulevard Henri-Bourassa et de la rue Berri pour les automobilistes provenant de l’est. Celui-ci s’inquiétait notamment pour les piétons qui traversent la rue Berri à leur sortie du métro Henri-Bourassa.

L’arrondissement explique qu’auparavant, les virages à gauche étaient interdits entre 7 h à 22 h à l’exception des autobus. Ce nouveau virage à gauche avec une phase protégée est autorisé depuis le 8 mai 2015. Le but de cette modification? Réduire le nombre de véhicules sur les rues locales avoisinantes.

Des citoyens, particulièrement ceux de l’avenue d’Auteuil, ont demandé, il y a quelque temps, de réduire la circulation sur leur rue. Les automobilistes qui ne pouvaient pas tourner à gauche à l’intersection du boulevard Henri-Bourassa et de la rue Berri tournaient plutôt sur la première rue qui descend vers le sud, soit l’avenue d’Auteuil.

En 2013, un comptage montrait que 386 véhicules par heure circulaient sur l’avenue d’Auteuil pendant la période de pointe du matin et que 265 véhicules par heure passaient par cette rue locale en début de soirée. Ces résultats dépassaient le volume maximal souhaité de 250 véhicules par heure pour une rue locale.

Depuis, le nombre de véhicules circulant sur l’avenue d’Auteuil a significativement baissé. En octobre 2015, un nouveau comptage a montré qu’il y a maintenant une moyenne de 212 véhicules par heure le matin et 186 véhicules par heure en début de soirée. L’arrondissement considère donc que cette modification à la signalisation a été concluante et a eu un effet positif sur le voisinage.

Afin de prendre sa décision, l’arrondissement a également considéré la présence d’une nouvelle voie cyclable sur la rue Prieur et le corridor scolaire relié à l’école Ahuntsic Annexe située sur l’avenue d’Auteuil près de la rue Sauvé. 

Intersection accidentogène

Malgré les précautions prises par l’arrondissement, le citoyen craint tout de même que les piétons soient davantage à risque d’être impliqués dans un accident à cause de ce nouveau virage. Plus de 11000 véhicules passent par cette intersection par jour.

Rappelons que du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2012, le ministère des Transports du Québec a recensé 85 accidents à cette intersection, dont 29 accidents corporels. Au Québec, 25 % des accidents corporels survenus à un carrefour muni de feux de circulation sont causés par le non-respect des feux rouges. C’est pourquoi le MTQ va bientôt mettre en service un appareil de surveillance au feu rouge à cette intersection. Le MTQ a procédé à plusieurs essais à travers la province, entre 2010 et 2012. Le nombre d’accidents a diminué de 41 % lorsque des appareils de surveillance aux feux rouges étaient installés. (Par Mélanie Meloche-Holubowski) (2016-03-25)
​_______________________________________________________

Conditions des détenues au centre de détention Leclerc
Manif devant la prison Tanguay


Picture

(Photo : Philippe Rachiele)

Picture

(Photo : Philippe Rachiele)
Une vingtaine de personnes se sont réunies pour une manifestation de bruit devant la prison Tanguay, samedi soir dernier, afin d’exprimer leur solidarité avec les détenues qui ont été transférées au centre de détention Leclerc, il y a maintenant plusieurs semaines.

Auparavant, dans le même but, une cinquantaine de personnes s’étaient réunies à Laval, devant le centre de détention Leclerc. On se rappellera que les prisonnières de la prison Tanguay d’Ahuntsic-Cartierville ont été transférées au centre de détention Leclerc, une prison pour hommes à Laval. Dans la foulée, les conditions de détention des détenues à Leclerc ont été dénoncées récemment.

Conditions décriées

Dénonçant eux aussi les conditions de détention dans la prison, les participants à la manifestation ont fait du bruit, chanté des chansons et lu différents textes dénonçant le système carcéral. La manifestation était organisée par le groupe « Toute détention est politique ». Un petit orchestre de musiciens accompagnait le groupe qui s’est mis en marche sur la rue Tanguay, vers le sud, quelques minutes après avoir commencé à chanter devant la prison. Un autobus les attendait à l’angle du boulevard Henri-Bourassa.

Dans un communiqué émis par le groupe et dont journaldesvoisins.com a obtenu copie, on pouvait lire : « Le 31 décembre 2015, les femmes de Tanguay ont publié une liste de demandes et ont récemment dénoncé la violence arbitraire et les abus qu’elles ont subis durant le transfert vers Leclerc. Elles vivent désormais des conditions plus difficiles qu’à Tanguay (leur manifeste est en ligne au https://toutedetentionestpolitique.wordpress.com ). Les auteures de ces demandes dénoncent le manque de nourriture adaptée à leurs besoins, de produits nettoyants et d’accès à des produits d’hygiène. Elles demandent également l’accès aux programmes de réinsertion, plus de temps dans la cour et des soins médicaux adaptés pour les personnes souffrant de dépendances. »

​L’une des organisatrices, Virginie Dubeau a déclaré : « Les femmes qui demandaient des meilleures conditions à Tanguay et qui sont maintenant à la prison provinciale de Leclerc, font partie intégrale de la lutte contre l’austérité. Nous devrions connecter leur lutte à l’intérieur des prisons avec nos luttes à l’extérieur ».

Devant la prison Tanguay, des silhouettes en carton ont été attachées sur les clôtures pour commémorer les impacts des prisons sur les individus. (C.D.) (2016-03-25)

________________________________________________________

__________________________________________________
« The Food Room »

Bientôt des espaces culinaires à partager dans Chabanel


Picture

À la tête de The Food Room, Amélie Morency, 24 ans, propose un espace collaboratif aux entreprises en démarrage du secteur de la transformation et des services alimentaires. (Photo: JDV, Philippe Rachiele)

Picture

En espérant qu’un jour les bixis se rendent près de Chabanel, Amélie Morency se propulse pour l’instant en planche à roulettes à partir du métro (Photo: JDV, Philippe Rachiele)
Attirée par la renaissance espérée du secteur Chabanel, de même que sa proximité avec le métro et le Marché central, une jeune entrepreneure, Amélie Morency, 24 ans, y ouvre bientôt un espace collaboratif alimentaire appelé « The Food Room », rue Port-Royal Ouest.

The Food Room, c’est 7500 pieds carrés à partager. Pour moitié, l’espace comportera des cuisines où s’activeront jusqu’à 20 personnes à la fois à toute heure du jour ou de la nuit et pour autre moitié, des bureaux et des salles de formation.

À une fraction du coût d’une cuisine commerciale, les clients pourront se prévaloir non seulement d’une panoplie d’équipements commerciaux, mais aussi du WiFi, de café à volonté, et d’un certain nombre de tablettes d’entreposage en chambre froide, sèche ou de congélation. À ne pas négliger : ils auront accès à une communauté de gens comme eux. Le tout est offert en forfaits qui comprennent aussi des services en démarrage d’entreprise.

« Nous voulions un rez-de-chaussée avec stationnement, et ce n’est pas loin du centre-ville », expose la jeune femme, qui voit de nombreux avantages à cet emplacement. « Ahuntsic veut revitaliser Chabanel et fait des investissements majeurs dans le quartier. Il y a beaucoup d’espaces vides et notre local, c’est un ancien entrepôt qui a été converti en loft. Il n’y a plus qu’à l’aménager ». Elle attend le permis de construction de la ville pour décider de la date d’ouverture, « mais on s’enligne pour juin », confie-t-elle.

Liste d’attente

Déjà, 23 clients ont signé une lettre d’intention, et 106 entreprises sont inscrites sur une liste d’attente. « Ceux-là préfèrent voir de leurs yeux avant de s’engager. C’est une bonne variété de clients. La moitié est tournée vers les produits : sauces, biscuits, crème glacée, etc. L’autre moitié, ce sont les services : livraison, traiteurs, école de cuisine. »  

La jeune femme connaît les besoins de ce secteur où les coûts de démarrage sont prohibitifs. Elle a déjà tenu un service de traiteur, À toutes les sauces, qui avait triplé ses activités lorsqu’elle avait loué une cuisine de production. « Je faisais plusieurs événements par soir. Un producteur maraîcher me donnait ses légumes qu’il ne pouvait pas vendre parce qu’ils étaient laids ou tachés et on partageait mes ventes moitié-moitié. Mais, j’ai perdu accès à la cuisine du jour au lendemain », relate celle qui a dû alors fermer boutique, faute de pouvoir répondre à la demande.

En anglais

Pourquoi avoir choisi une raison sociale en anglais? « J’ai le droit, lance-t-elle, sur la défensive. Ce n’est pas illégal, pourvu que ce soit un trade-mark (NDLR: marque de commerce). Je suis à Montréal, où 30 % de ma clientèle n’est pas francophone. Et puis, les mots français sont trop longs pour une adresse Internet », répond-elle, tout en arguant que peu de gens se sont intéressés à cette question, à part sa mère. « Et puis, graphiquement, on peut faire beaucoup de choses avec les deux “o” dans chaque mot », répond une Amélie Morency pas nationaliste pour un sou, mais par ailleurs engagée contre le gaspillage alimentaire et en faveur de l’achat local. (Par Christiane Dumont) (2015-03-25)
​________________________________________________________

___________________________________________________

Célébrations locales du 375e de Montréal
Ahuntsic-Cartierville ne sera pas en reste 


Picture

En 2017, si les célébrations du 375e anniversaire de Montréal prévoient des projets de grande envergure, ils feront également la part belle aux 19 arrondissements de la métropole, à leur histoire et à leurs spécificités. Des festivités locales auxquelles n’échappera pas Ahuntsic-Cartierville qui sera notamment mis en valeur le temps d’un week-end à l’occasion de la Grande tournée du 375e.

Entre mai et septembre 2017, la Grande tournée du 375e consacrera successivement une fin de semaine à chacun des 19 arrondissements de la métropole. Articulée autour d’une base commune d’activités, cet événement itinérant s’adaptera aux spécificités de chaque arrondissement, en proposant à chacun le temps d’un week-end une formule spécifique élaborée avec les artistes et partenaires locaux.

«Il y aura des prestations artistiques du Cirque Éloize, qui va travailler avec les artistes de chaque arrondissement. Le Musée McCord va réaliser une exposition historique qui aura un volet montréalais et un volet plus spécifique par rapport à l’histoire d’Ahuntsic-Cartierville, par exemple», a souligné en entrevue au jdv Kathia St-Jean, directrice des relations publiques et gouvernementales de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, l’OBNL responsable de la conception et de l’organisation de ces festivités.

Célébrer les quartiers

La Grande tournée du 375e prévoit également l’organisation de grands apéros de quartier, qui seront l’occasion de rassembler la population autour d’une grande fête champêtre, en collaboration avec les marchands locaux. Des parcours gourmands seront également au rendez-vous et permettront de régaler les papilles dans les meilleures adresses de chaque quartier. En outre, petits et grands pourront tester leurs connaissances au cours de rallyes de quartier. Enfin, l’événement «Les fenêtres qui parlent» sera l’occasion pour les résidants de laisser des artistes envahir leurs fenêtres, portes et autres balcons pour y exposer leurs œuvres.
«On souhaite que le 375e soit plus que juste une fête. On veut donner plus d’authenticité, une portée plus grande pour le futur, générer un élan de fierté et d’appartenance auprès des citoyens. Cette notion-là on sait donc qu’on peut la générer en ayant des activités qui permettent de vivre quelque chose ensemble», a fait valoir Mme St-Jean.

Projets particuliers

Par ailleurs, les arrondissements montréalais proposeront également des initiatives locales découlant d’un appel de projets de quartiers, effectué auprès des OSBL locales et qui s’est clôt à l’automne dernier. Si pour l’heure la phase de sélection des projets n’est pas terminée, ce sont près d’une centaine qui seront retenus sur plus de 300 projets déposés.

Provenant essentiellement de la Ville, du gouvernement provincial et de fonds privés, le budget global échu à cet appel de projet a été de 4 M$ répartis équitablement entre les différents arrondissements. Dans cette perspective, Ahuntsic-Cartierville a reçu un peu plus de 270000$. «On a travaillé très fort sur cet appel de projets parce qu’on voulait qu’il y ait une mobilisation importante de la communauté», a noté Mme St-Jean en expliquant que les organismes locaux retenus seront appuyés et accompagnés par le savoir-faire de leurs arrondissements respectifs.

À noter que pour l’heure ni le calendrier de la Grande tournée, ni les projets de quartier n’ont encore été retenus. À suivre donc dans les prochains mois. (Par Rabéa Kabbaj) (2016-03-25)


________________________________________________________
________________________________________________________

Bilan du Flo-Fest
Succès sous le soleil de mars

Plusieurs centaines de personnes ont participé au Flo-Fest, la semaine dernière, que ce soit dans les promotions offertes dans les restos de Fleury Ouest, ou dans les autres commerces, aux spectacles de la Maison des Açores, ou aux activités de la journée de samedi au parc Tolhurst.

Le conteur François Lavallée a plu à la foule présente tandis que le Winston Band a fait taper des mains et des pieds, le samedi midi, ce qui a permis de se réchauffer un peu parce que le vent froid pinçait un brin!

Tire sur la neige, stands de bouffe, activités pour les tout-petits : il y en avait pour tous les goûts. Cette fête genre « cabane à sucre » revisitée, aussi connue sous le nom de la fête de FLO pour souligner l’équinoxe du printemps, a visiblement fait des heureux ravis de retrouver une température un tantinet plus douce, ou des activités qui nous rappelaient le beau temps qui s’en vient, en attendant de pouvoir enlever quelques pelures! (C.D.) (Photos : Philippe Rachiele) (2016-04-25)

_______________________________________________________
___________________________________________________

Entrez par l’arrière!
Pour accélérer l’embarquement


Picture

L’entrée par l’arrière est disponible seulement sur les autobus de la ligne 121 jusqu’au 19 juin (Photo : Philippe Rachiele)
La STM procède à un essai sur la ligne d’autobus 121. Depuis quelques jours, les usagers de cette ligne de bus peuvent monter par toutes les portes des véhicules du circuit d’autobus Sauvé-Côte-Vertu s’ils ont en leur possession une passe mensuelle ou hebdomadaire. L’objectif est de rendre l’embarquement des passagers plus efficace et d’améliorer « l’expérience client ». 

L’essai qui a commencé le 21 mars se poursuit jusqu’au 19 juin. Plusieurs villes au Canada et dans le monde utilisent déjà un système semblable.

​Interviewés par journaldesvoisins.com, quelques membres du syndicat présents sur place au métro Sauvé ont fait part de certaines préoccupations concernant cet essai. Ils ont noté que l’embarquement « toutes portes » permet de faire entrer beaucoup plus de passagers dans un autobus, mais que, ce faisant, les clients aux arrêts suivants peuvent se retrouver avec des autobus pleins qui ne peuvent les laisser monter. En outre, l’un d’entre eux a mentionné que, dans la foulée des attentats de Bruxelles, les chauffeurs pourraient s’inquiéter d’avoir des passagers inconnus qui entrent par l’arrière.   (Par Philippe Rachiele) (2015-03-25)

________________________________________________

Aide aux médias locaux
Déjà des pistes de solutions


Picture

Quelques journaux hyperlocaux en ligne
Jusqu’à la fin du printemps, des députés fédéraux entendent des dirigeants d’entreprises du monde des communications, des universitaires et d’autres intervenants qui ne cachent pas leur inquiétude pour l’avenir des médias dits de proximité.

L’imprimé recule certes, mais a toujours sa raison d’être, dit-on, et le mode numérique change les façons de faire, partout. Bref, les journaux de quartier ou de régions, les radios (pas seulement communautaires), et même ceux qui font transiter les infos par le Web se retrouvent tous et toutes dans un monde « en transition ». Mais il semble se dégager des pistes de solutions, pouvant être implantées rapidement pour « aider » à passer au travers.

​À mi-parcours de leurs consultations, les députés membres du Comité permanent du Patrimoine canadien sont bombardés de mémoires. Près de 230 mémoires ont été expédiés au bureau du Comité : des intervenants de partout, d’un océan à l’autre, selon une source officielle du Comité. Journaldesvoisins.com prépare lui aussi un mémoire qui sera expédié au Comité au cours des prochaines semaines.

Le vice-président de ce comité, le député de Longueuil-Saint-Hubert, Pierre Nantel, a reconnu qu’il ne manque pas de matière. « Je n’en reviens pas, a confié le député néo-démocrate à journaldesvoisins.com à la veille du dépôt du budget fédéral, de la variété des mémoires reçus, venant des régions, des provinces, en anglais et en français. C’est volumineux et il faudra plus de temps, je pense, pour analyser les documents », a-t-il confié. « C’est volumineux, en tenant compte des “pièces jointes” et tableaux de toutes sortes, c’est complexe et il faudra du temps pour tout éplucher» a-t-il averti.

Plusieurs témoins sont encore attendus, car au total, dix séances d’écoute ont été prévues d’ici la fin du printemps.

Comité-suggestions

Le comité parlementaire doit notamment faire des suggestions au gouvernement pour soutenir les médias locaux, notamment les journaux, qui ont presque partout, une plateforme Web à alimenter. Tous et toutes ont déjà une assez bonne idée des problèmes; il reste à trouver des solutions.

Pierre Nantel, lui, a déjà une petite idée au chapitre de l’aide, estimant que la balle n’est pas seulement dans le camp de Patrimoine Canada. « Le Ministère fait sa part, mais d’autres peuvent aussi en faire plus comme le ministère de l’Industrie et du Commerce. Car tout ne relève pas nécessairement du ministère du Patrimoine, quand on regarde l’ensemble. Le gouvernement peut aussi contribuer dans la publicité. Je sais que pour certains médias locaux, c’est un drame au niveau de la publicité locale. Il y a un manque à gagner important », a-t-il rappelé.

L’ex-gouvernement conservateur avait arrêté d’acheter des publicités dans les journaux locaux, par exemple. En conséquence, des publications ont vu leur budget être réduit de moitié.

Pistes de solutions

​Le Fonds du Canada pour les périodiques, qui relève du ministère du Patrimoine canadien, donne un sérieux coup de pouce à ceux qui publient. Ce sont des éditeurs de magazines et de journaux non quotidiens imprimés, des publications payantes toutefois qui reçoivent un appui financier.

Des indépendants, comme Protégez-Vous, Les Débrouillards et Vélo Québec n’hésitent pas à dire que la subvention du fédéral est une aide précieuse. Il serait ainsi facile d’élargir le programme pour inclure les publications qui distribuent gratuitement comme journaldesvoisins.com, qui, à l’heure actuelle, ne reçoivent rien du fédéral à ce chapitre.

Pour sa part, récemment, François Olivier, le grand patron de Transcontinental-TC Média (qui publie 110 journaux régionaux), est intervenu publiquement. « Dans les grands centres comme Montréal, où l’on a plusieurs publications, c’est plus difficile que dans les régions. Il faudra réévaluer si chaque quartier peut avoir son hebdo. Le tirage des journaux a fléchi considérablement et les frais payés en lien avec le recyclage n’ont pas suivi la même tendance », a déploré M. Olivier qui demande une correction.

M. Nantel n’a pas caché qu’il tend l’oreille aux interventions des spécialistes du milieu universitaire. « C’est intéressant d’avoir les opinions comme celles des gens de l’École des médias de l’Université du Québec à Montréal. Mais au comité, on est bien au fait de la situation qui prévaut dans le monde des médias locaux », a-t-il conclu. (Par Alain Martineau) (2016-03-25)

_______________________________________________________

__________________________________________________

Signes du printemps!

Malgré la neige, voici deux signes indéniables que le printemps est arrivé.  Les premiers crocus sortent de terre et les carouges à épaulettes mâles sont de retour de leur hiver dans le sud. (Photos : Jean Poitras)
​______________________________________________________

Le coin des commerçants

La Promenade

Chasse aux œufs ce samedi sur La Promenade! Avec de nombreux prix et un tirage pour les tout-petits sur La Promenade comme par les années passées. De 10 h à 14 h. Le point de rencontre des parents et des enfants (et peut-être aussi des grands-parents!) sera la Caisse Desjardins d’Ahuntsic, au 1050, rue Fleury Est. Il y aura des départs groupés toutes les 15 minutes. L’activité est gratuite pour toute la famille. Il y aura des énigmes adaptées pour les enfants, et la direction nous informe que le parcours est sécuritaire.

Le Fou vrac (angle Christophe-Colomb) réaménage de son espace et vous réserve quelques surprises au cours des prochaines semaines…

Aux mélomanes « maison » du quartier et aux passants qui ont hâte de revoir les pianos et de pousser la chansonnette… ​Les pianos publics seront de retour ce printemps sur l’artère commerciale. À suivre!


PictureLemya Djeffal (Photo: site Web)

Boulevard Saint-Laurent

Mon paradis bio situé sur le boulevard Saint-Laurent, entre la rue Fleury et la rue Mongeau, au nord, propriété de Lemya Djeffal, docteure en chimie, est la trouvaille de la semaine! Boutique de cadeaux bios pour bébés et mamans, l’espace sert également de lieu pour y donner des cours/ateliers par des professionnels (le langage des signes pour bébé; atelier d’apprentissage du massage pour bébés; l’éveil musical; la discipline parentale, etc.). Lemya est maman d’une petite fille de 2 ans. Chimiste de profession, elle a fait ses études en France. Au Québec depuis quelques années, elle a suivi des formations dans le domaine des affaires pour fonder sa propre boîte, notamment avec le Service d’aide aux jeunes entrepreneurs (SAJE). Épaulée par PME Montréal-Centre-Ouest et son conseiller, Gérard Bernaténé, elle mène sa barque avec enthousiasme et réalisme. Fait intéressant: Lemya encourage essentiellement des artisans/artisanes du Québec qui fabriquent des vêtements, accessoires et autres objets utiles pour les bébés et leurs mamans, tout cela dans une gamme de produits bio. Finalement, elle fabrique elle-même les produits de soins pour bébé offerts en boutique, étant soucieuse du contenu des crèmes et poudres pour bébés et enfants, dont sa fille! Donc, bio et originaux! Plus d’infos : http://monparadisbio.com/

Fleury Ouest

Voir le reportage photo ci-dessus sur le Flo-Fest.


Boulevard Henri-Bourassa


Picture

L’un des bouchers de la Salaison Saint-André, Gaston Plante, célébrait son 90e anniversaire de naissance le 21 mars, ce que n’a pas manqué de souligner le proprio, André Savoie, et les clients. Ici, l’un des clients, trésorier et administrateur du journaldesvoisins.com, Douglas Long, félicitant l’actif nonagénaire.
_________________________________________

Le vrai printemps tarde à arriver…
Mais le mag papier d’avril, lui, est bien là!


Picture

Dans notre mag papier du printemps, qui contient 32 pages bien tassées de chroniques, photos, articles de fond et nouvelles, vous trouverez également, dans les pages centrales, une courte présentation de plusieurs de nos collaborateurs.

Le mag d’avril a donc été distribué. Si vous ne l’avez pas trouvé pas à votre porte, vous pourrez peut-être vous en procurer un exemplaire dans nos différents points de chute, s’il en reste, la preuve que nous ne mettons pas tous nos oeufs dans le même panier… (bibliothèques, YMCA de Cartierville, résidences Les Deux Aires et Jardins Millen, Entraide Ahuntsic-Nord, Centre communautaire de Bordeaux-Cartierville, Centre communautaire Ahuntsic, etc.). Bonne lecture ! (C.D.) 


________________________________________________________

LETTRES OUVERTES

Journaldesvoisins.com se fait un plaisir de publier vos lettres ouvertes si elles traitent d’une situation, d’une problématique ou encore d’un événement concernant le territoire. Prière d’envoyer vos lettres avant le mercredi, 17 heures, en fichier Word (et non en pdf), et d’en vérifier l’orthographe avant l’envoi. Nous nous réservons le droit de les éditer, de les raccourcir, si nécessaire, ou de les corriger en espérant que vous aurez fait vos devoirs avant de nous faire parvenir votre missive. Merci! (C.D.)

_______________________________________________
BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈV

Marie Montpetit accorde 8 500 $ au SNAC. 15 mars 2016Marie Montpetit, députée de Crémazie, a octroyé au nom du gouvernement du Québec 8 500 $ au Service de nutrition et d’action communautaire (SNAC). « On oublie trop souvent que dans Ahuntsic plusieurs personnes et familles vivent dans la précarité. L’aide alimentaire et le soutien communautaire offerts par le SNAC sont essentiels dans notre quartier. C’est pourquoi il est important pour moi de supporter financièrement cet organisme phare de notre communauté. Merci à Chantal Comtois et à toute son équipe pour leur excellent travail  », a déclaré Marie Montpetit. (Source: Jonathan Boursier. Bureau de comté de la députée de Crémazie) (2016-03-22)
Simulation des Nations-Unies. Marie Montpetit salue les représentants d’André-Grasset avant leur départ pour New- York. Du 25 mars au 1er avril prochain, 16 étudiants du Collège André-Grasset iront représenter leurs pairs à la Simulation des Nations-Unies à New York et iront ainsi se mesurer à plus de 5000 étudiantes et étudiants en provenance de partout dans le monde. « Je suis fière de supporter financièrement ce dynamique groupe de jeunes. Voilà près d’un an que ces étudiants mettent temps et efforts afin de vivre l’expérience onusienne. Ce fut un réel plaisir de les entendre parler avec passion du travail accompli à ce jour. Je suis persuadée qu’ils nous représenteront fièrement.», a déclaré Marie Montpetit, députée de Crémazie. Marie Montpetit a rencontré le groupe le 13 février dernier alors qu’il chapeautait la 17e édition de SIMONU Grasset, la plus importante simulation francophone de l’Organisation des Nations-Unies du réseau collégial québécois. Les étudiants qui iront représenter André-Grasset à New York sont: Vincent Beaupré, Raphael Godue Tobie, Benjamin Imbach, Jean Lindsay, Joseph Dardia, Celine Langri Khando, Gaëlle Lehraupt Thomas, Florence Normandin, Florence Perreault, Jean Baptiste Portrait, Jade Racine, Mélina Ramirez-Evrard, Camille Rochon, Maximilien Sauvé-Bourassa, Jean-Maxime St-Hilaire et Victoria Wong. (Source: Jonathan Boursier. Bureau de comté de la députée de Crémazie) (2016-03-22)       
Forum citoyen « Sault-au-Récollet en devenir» Solidarité Ahuntsic et ses partenaires vous convient au Forum citoyen « Sault-au-Récollet en devenir », le 16 avril prochain, de 10 h 30 à 15 h 30, au 1474, rue Fleury Est. Que vous soyez résident du district Sault-au-Récollet ou encore citoyen ayant à cœur l’avenir de ce secteur, venez prendre part aux ateliers qui aborderont plusieurs enjeux importants, notamment la place des aînés, la mobilité durable et la saine alimentation pour tous. Halte-garderie sur place. Un léger goûter sera offert ainsi qu’un service de halte-garderie. Le lieu est accessible pour les personnes à mobilité réduite. Inscrivez-vous en ligne en remplissant le formulaire. Vous êtes attendu! (Solidarité Ahuntsic) (2016-03-22)
Bibliothèque de Cartierville: prêt en libre-service. L’arrondissement est heureux d’aviser les résidants qu’au cours du mois d’avril prochain la bibliothèque de Cartierville passera au prêt en libre-service. D’ici là, une étape de plus sera franchie alors que les réservations des usagers passeront en libre-service. Nouvelle façon -Grâce à une identification simple et confidentielle, les usagers de la bibliothèque pourront dorénavant récupérer eux-mêmes, sur du rayonnage prévu à cet effet, leurs documents réservés pour ensuite les apporter au comptoir en vue de leur enregistrement. Cette nouvelle procédure est déjà en vigueur, soit depuis le 4 mars 2016. (Source: Arrondissement Ahuntsic-Cartierville) (2016-03-15)
Le programme Biblio-Aidants lancé dans Ahuntsic-Cartierville. Les bibliothèques en soutien aux proches aidants.  – L’arrondissement est fier d’informer la population d’Ahuntsic-Cartierville que les bibliothèques d’Ahuntsic et de Cartierville ont joint les quelque 520 bibliothèques à travers le Québec afin d’offrir le service d’information Biblio-Aidants, destiné aux proches aidants et qui est coordonné par l’Association des bibliothèques publiques (ABPQ). Un programme gratuit et complet. Ce programme compte 15 cahiers thématiques offerts gratuitement en ligne, sur le site www.biblioaidants.ca, ainsi qu’en version imprimée afin de renseigner les proches aidants sur les maladies ou les sujets auxquels ils sont confrontés quotidiennement. Ces cahiers incluent une liste d’organismes, de sites Internet pertinents et de suggestions de lecture, le tout analysé et validé par des bibliothécaires diplômés. (Source: Arr. Ahuntsic – Cartierville) (2016-03-15)
Séance ordinaire du conseil d’arrondissement le lundi 11 avril. La séance a lieu à 19 h à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions car il faut s’inscrire à l’entrée. L’ordre du jour est disponible 48 heures à l’avance sur le site de l’arrondissement. 
 
En outre, si vous désirez regarder la séance du conseil en Webdiffusion, c’est sur le site de l’arrondissement, sous la rubrique “Mairie d’arrondissement”, puis “Conseil en direct”, par ici. 
_______________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Clinique d’impôt 2015. Du 8 mars au 13 avril 2016. Sur rendez-vous seulement depuis le 15 février 2016. Frais de 5$ par personne.
Le Centre d’action bénévole Bordeaux-Cartierville offre un service d’aide aux résidents de Bordeaux-Cartierville à faible revenu, qui ont besoin d’assistance pour compléter leurs déclarations d’impôt.
Prenez note des critères d’admissibilité. Il faut habiter le quartier, ne pas avoir travaillé comme travailleur autonome et correspondre aux revenus maximaux suivants ( personne seule : 25 000$; couple : 30 000$ et chaque personne à charge supplémentaire 2 000$; un adulte et un enfant : 30 000$ et chaque personne à charge supplémentaire 2 000$). Endroit : Centre communautaire Bordeaux-Cartierville, 1405 boul. Henri-Bourassa Ouest, bureau 200. Tél. : 514-856-3353 (2016-03-11)
Assemblée des membres de Solidarité Ahuntsic. Mercredi 30 mars 2016 à 9h au Centre communautaire Ahuntsic 10780, rue Laverdure Au menu: État d’avancement des chantiers de Solidarité Ahuntsic; Coopérative d’habitation pour les familles (grands logements) sur le Terrain Louvain; Pour une maison de citoyens dans Saint-Benoît. (2016-03-11)
Cours de langues. Centre Scalabrini pour réfugiés et immigrants. Session de printemps. Cours de langues: anglais, espagnol, français et italien. Également des cours d’informatique. Pour connaître l’horaire et les coûts, communiquer avec info@scalabrinimontreal.org au 514-387-4477. Le centre est situé au 655, rue Sauriol Est. (2016-03-22)


Picture

Ville en vert. Nous sommes à la recherche de personnes désireuses de participer à notre conseil d’administration. Si vous avez des questions et pour nous signaler votre intérêt, n’hésitez pas à communiquer avec nous. Élyse Rémy, directrice générale.  Coordonnées: 514 447-6227   direction@villeenvert.ca (2016-03-11)

Rejoignez l’équipe d’Entraide Ahuntsic-Nord! Vous avez un peu de temps libre à offrir aux aînés du quartier ? Nous recherchons des chauffeurs et des accompagnateurs bénévoles pour nous aider à assurer le transport et l’accompagnement des aînés lors de  rendez-vous médicaux, pour la popote roulante et pour des activités de magasinage, des sorties au resto et des rencontres de socialisation.
Informations ( 514)  382-9171, poste 25 (2016-03-11) www.entraideahuntsicnord.org



Picture

Bénévole recherché – Enseignant(e) d’angais. Le CANA est à la recherche d’un(e) enseignant(e) d’anglais bénévole pour notre cours d’Introduction à l’anglais. Nos cours sont offerts les jeudis et les vendredis de 13h à 15h et s’adressent à des personnes immigrantes qui veulent connaître les bases de l’anglais. Nous recherchons une personne ayant de l’expérience en enseignement qui sera responsable de préparer les cours à l’avance et de gérer un groupe pendant 10 semaines à partir du 14 avril. Un programme d’enseignement de l’anglais langue seconde sera mis à sa disposition. Pour soumettre votre candidature, veuillez contacter Alejandra 514-382-0735 poste 225. alejandra.aracena@cana-montreal.org (Source: CANA) (2016-03-15)

Atelier: La mobilisation citoyenne, exemples, témoignages et défis. Mardi 5 avril 2016 13h15 à 16h. Pour l’ensemble des organisations, la participation citoyenne constitue un grand défi. Comment peut-on mieux encourager les membres de nos organismes à exercer et exprimer leur citoyenneté ? Comment favoriser la prise de parole des personnes parfois isolées et vulnérables ? Comment trouver et accompagner des personnes voulant contribuer au changement social ? Quatre panelistes, dont trois sont des agent-e-s de mobilisation, parleront de leurs expériences et leurs approches, leurs réalisations et leurs défis. Françoise Légaré-Pelletier, agente de mobilisation pour la RUI Pont Viau (Laval); Sébastien Caron, animateur communautaire (agent de mobilisation), à La Corbeille de Bordeaux-Cartierville; Geneviève Levac. agente de mobilisation citoyenne au CLIC; Daniel Leduc, citoyen membre du Comité citoyen sur le dialogue interculturel de Bordeaux-Cartierville. Endroit: Centre communautaire Ahuntsic, 10 780 Laverdure. Inscription obligatoire (places limitées) developpement@solidariteahuntsic.org
(2016-03-11)
Atelier sur  la prévention des maladies dentaires. Centre Scalabrini, en collaboration avec l’Université McGill. Sujets abordés: l’information utile concernant différentes maladies dentaires; les modalités de traitement des celles-ci; la prévention des maladies et les soins appropriés de la cavité buccale; conseils pertinents concernant les traitements et l’emplacement de différentes cliniques qui offrent des services gratuits où à un prix abordable. Dates et langue de l’atelier: 6 avril de 18h à 20h- atelier en français; 7 avril de 18h à 20h- atelier en arabe. Atelier ouvert à tous. Endroit:  Centre Scalabrini, 655, rue Sauriol Est. Info.: tél. : (514) 387-4477
info@scalabrinimontreal.org (2016-03-22)
Ateliers informatiques gratuits.  À compter du 6 avril,  tous les mercredis de 13h à 15h, au CRÉCA. Calendrier des ateliers: 
6 avril:   S’approprier son ordinateur, sa tablette; 
13 avril: Windows 10; 20 avril: Créer son courriel;
27 avril: Questions et réponses sur l’informatique.
De plus, la salle d’accès public sera ouverte les lundis et les mardis de 12h à 15h. Bienvenue à toutes et  tous. Endroit: CRÉCA, 10 770, rue Chambord. (Source: CRÉCA) (2016-03-15)
Vous êtes un organisme communautaire et vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, des succès ou des questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com en nous faisant parvenir un court texte (maximum de 100 mots) dans un fichier WORD (et non en pdf). La tombée est le LUNDI de chaque semaine, à 17 h. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception, nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et publier le plus d’information possible.​
________________________________________________________

QUOI FAIRE… QUOI FAIRE… QUOI FAIRE… QUOI FAI

Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices d’activités ou d’événements intéressants dans nos quartiers? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com en nous faisant parvenir un court texte (maximum de 100 mots) dans un fichier WORD (et non en pdf). La tombée est le LUNDI de chaque semaine, à 17 heures. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception, nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et publier le plus d’information possible.​
​___________________________________________________
Mardi 29 mars
Soirée-conférence:  Le diabète et ses implications dentaires. Mardi 29 mars, 19 h 30. Conférencière: Mme Johanna Pham, dentiste. Notre santé bucco-dentaire passe par la prévention et encore plus quand on est diabétique! Endroit: Salle Émilie-Gamelin, Hôpital Sacré-Coeur de Montréal, 5400, boul. Gouin Ouest. Téléphone : 438-828-3565. Courriel : diabetenordmontreal@gmail.com (2016-03-15)


Picture

Mercredi 30 mars
Conférence. Vieillissons (un peu) ensemble. Le mercredi 30 mars, de 13 h 30 à 15 h 30. Michel Coulombe présentera une conférence intitulée Vieillissons (un peu) ensemble! à la salle de l’église Saint-Jude (10 120, avenue d’Auteuil). Gratuit pour les membres de l’Alliance culturelle (50 ans et plus), 10 $ pour les non-membres. 
Information: 514-382-5716; www.allianceculturelle.qc.ca
(Source : Alliance culturelle) (2016-03-22)

Jeudi 31 mars
​Carrefour Foi et Spiritualité. Jeudi 31 mars, 19h00. Conférence avec Louis Rousseau, spécialiste en sciences des religions, « Comment le passé peut-il  nous amener à imaginer un avenir religieux meilleur? » Comprendre ce qui a provoqué l’affaiblissement de la ferveur des croyants n’est jamais facile,  car les causes apparaissent complexes alors même que l’opinion publique caricature le passé. Cerner les moyens de changer la situation est tout aussi difficile. Et pourtant, pour avancer, il faut oser analyser les choses. Soyez des nôtres le jeudi 31 mars 2016 à 19h au 12 075 rue Valmont. Tél : 514-336-2420 (2016-03-15)
1er au 3 avril 
​Exposition d’aquarelles d’un artiste-peintre, Roger Brière, ancien résidant du quartier Ahuntsic. 1er au 3 avril. Natif de Montréal-Nord, Roger Brière a vécu plus de 55 ans dans le quartier Ahuntsic. Il a participé à différents symposiums et à gagné plusieurs prix dont le premier prix du jury Ress-Art (2001) pour la peinture de l’église de la Visitation. Afin de soulier le premier anniversaire de son décès (1927-2015), sa fille et deux amies aquarellistes désirent lui rendre hommage en exposant ses œuvres à la Galerie d’Art de Sainte-Rose du 1 au 3 avril. (2016-03-15)
Dimanche 3 avril 
​Dubé du bout du Bic. Dimanche 3 avril, 15h. Théâtre Bouches Décousues, Chansons pour les enfants âgés de 4 ans et plus. Du bout du Bic est une excursion musicale au bord du chemin d’eau chantée par Jasmine Dubé accompagnée par Christophe Papadimitriou (contrebasse, guitare et voix) et Luzio Altobelli (accordéon et voix). Laissez-passer disponibles dès le samedi 19 mars, 13 h à la Maison de la culture Ahuntsic. (Source : Arr. Ahuntsic-Cartierville(2016-03-15)
Mardi 5 avril 
​Conférences à venir au Centre des femmes. Mardi 5 avril à 13h30 : « Surveillance des populations : Je n’ai rien à cacher, mais tout à craindre ! » offerte par La Ligue des droits et libertés. Tél.: 514-388-0980 (2016-03-15)
Mercredi 6 avril 
​Jean-François Bélanger et invité LES VENTS ORFÈVRES. Mercredi 6 avril, 20h. Invitation au recueillement autant qu’à la fête, ce concert du compositeur et multi-instrumentiste Jean-François Bélanger fait la part belle aux influences baroques et scandinaves. Laissez-passer disponibles dès le mardi 22 mars, 18 h à la Maison de la culture Ahuntsic. (Source : Arr. Ahuntsic-Cartierville(2016-03-15)
Jeudi 7 avril 
Conférence: Nouveautés du monde horticole. 
Le jeudi 7 avril à 19 h 30. Prêts à accueillir le printemps? Pour sa prochaine conférence, la Société d’horticulture et d’écologie du nord de Montréal reçoit Mme Joëlle Venne qui nous parlera des Nouveautés du monde horticole. La conférence aura lieu au sous-sol de l’Église Saints-Martyrs-Canadiens, au 10 007, rue Partenais (coin Sauriol). Coût: 5$ pour un non-membre. Pour information: shenm1975@yahoo.ca (Source : SHENM) (2016-03-15)
Jeudi 7 avril 
​Florent Vollant. Puamuna. Chants Innu. Jeudi 7 avril, 20h. Le printemps 2015 a été souligné par le retour de l’icône Innu Florent Vollant. L’artiste présente le projet dont il a rêvé depuis toujours, un album entièrement conçu, créé, réalisé chez-lui à Maliotenam au Studio Makusham. PUAMUNA signifie « rêve » (…). Laissez-passer disponibles dès le mardi 22 mars, 18 h à la Maison de la culture Ahuntsic. (Source : Arr. Ahuntsic-Cartierville(2016-03-15)
7 au 28 avril 
Autochtones du Québec : réalités et enjeux au début du XXIe siècle avec Pierre Grégoire, B en droit, M. en anthropologie, les jeudis, du 7 au 28 avril 2016 inclusivement à la Salle communautaire de l’église Saint-Jude, 10 120 avenue d’Auteuil, Ahuntsic.  Horaire des rencontres : le matin de 10h00 à 12h00 ou l’après-midi de 13h15 à 15h15. Ces cours sont offerts aux personnes de 50 ans et plus par l’Antenne universitaire du troisième âge de l’Université de Sherbrooke à Ahuntsic-Bordeaux-Cartierville.  Une préinscription est obligatoire à www.usherbrooke.ca/uta/abc (2016-03-15)
Vendredi 8 avril
​LO’JO Musiques métissées. Vendredi 8 avril, 20h. Qualifiés de saltimbanques musicaux de l’imaginaire, Lo’jo est un groupe de musique originaire d’Angers fondé en 1982 par Denis Péan et Richard Bourreau. La bande de bourlingueurs aux valeurs sociétales et à la vision unique façonnée au gré des voyages et des rêves, mélange des styles musicaux très variés : (…).Laissez-passer disponibles dès le samedi 26 mars, 13 h à la Maison de la culture Ahuntsic. (Source : Arr. Ahuntsic-Cartierville)    (2016-03-15)
Vendredi 8 avril 
Cabaret Juste-Là. Klez-Kaba. Vendredi 8 avril, 21h30. Klez-Kabaret mêle musique instrumentale klezmer débridée et arrangements finement ciselés, chansons yiddish traditionnelles toniques ou poignantes et chansons originales sur des poèmes yiddish de Montréal, (…).Cabaret juste-là. Laissez-passer disponibles dès le samedi 26 mars, 13 h à la Maison de la culture Ahuntsic. (Source : Arr. Ahuntsic-Cartierville(2016-03-15)


Picture

Samedi 16 avril 
Forum citoyen « Sault-au-Récollet en devenir» Solidarité Ahuntsic et ses partenaires vous convient au Forum citoyen « Sault-au-Récollet en devenir », le 16 avril prochain, de 10 h 30 à 15 h 30, au 1474, rue Fleury Est. Que vous soyez résident du district Sault-au-Récollet ou encore citoyen ayant à cœur l’avenir de ce secteur, venez prendre part aux ateliers qui aborderont plusieurs enjeux importants, notamment la place des aînés, la mobilité durable et la saine alimentation pour tous. Halte-garderie sur place. Un léger goûter sera offert ainsi qu’un service de halte-garderie. Le lieu est accessible pour les personnes à mobilité réduite. Inscrivez-vous en ligne en remplissant le formulaire. Vous êtes attendu! (Solidarité Ahuntsic) (2016-03-22)

Vendredi 25 avril 
​Concert de musique classique avec le «Duo Toivo».Vendredi 25 mars, 19h30.Église Chrétienne d’Ahuntsic,10211 Basile-Routhier,  tél. :514-385-6778. (Toille-Vo, Le Duo d’Espoir en Finlandais).De formation classique internationale, la soprano, Emili Losier se joint à la pianiste Melissa Dickerson, originaire du Vermont, afin de toucher les cœurs lors d’un éclectique concert de musique classique. Le choix musical va du Baroque Anglais au Romantisme Allemand en passant par des chants Finlandais du vingtième siècle chantés dans un style classique. Händel, Merikanto, Wolf et autres. Contribution volontaire. (2016-03-15)
Mercredi 27 avril 
​La musique irlandaise de la Gaspésie à Montréal. Mercredi 27 avril, à 19 h, Café de Da. Le village gaspésien de Douglastown est reconnu pour ses traditions en musique, chant et danse, même si plusieurs membres de cette communauté sont aujourd’hui dispersés à l’extérieur de la Gaspésie, notamment à Montréal.L’ethnomusicologue et violoneuse, Laura Risk, mettra en valeur les traditions musicales de ce coin de pays méconnu qui se retrouvent à Montréal. Infos inscr.:514-872-0568. (Source: Arr. Ahuntsic-Cartierville) (2016-03-15)
Mercredi 25 mai 
​Le répertoire familial de chansons d’Adélard Lambert. Mercredi 25 mai, à 19 h, Café de Da. Le Fonds d’archives inédites d’Adélard Lambert (1867-1946) comprend près de 700 artefacts de tradition orale : chansons, contes, danses chantées et jeux d’enfance hérités de sa famille. Danielle Martineau nous parlera plus particulièrement du répertoire chanté recueilli par Adélard Lambert. Infos inscr.:514-872-0568. (Source: Arr. Ahuntsic-Cartierville) (2016-03-15)

Autres idées d’activités sans date précise

Club Toastmasters Expression Ahuntsic.  Venez vaincre votre peur de parler en public et devenez un leader ! Le Club Toastmasters Expression Ahuntsic est un OBNL favorisant le développement de l’art oratoire, la confiance en soi et le leadership chez les adultes. Les rencontres ont lieu les mardis soirs de 18 h 45 à 21 h 15 au Centre communautaire Ahuntsic: 10780, rue Laverdure, H3L 2L9 (métro Henri-Bourassa). Les 2 premières rencontres sont gratuites. www.expressionahuntsic.org  Tél.: (438) 763 0831   Courriel: infoexpressionahuntsic@gmail.com (2016-03-22)
Groupe de marcheurs « Les philanthropes »
C’est gratuit! Viens bouger! Tous les lundi à 9 h et les mercredi à 19 h Départs au Parc des Hirondelles (coin Larose / Fleury)
Responsable :  Alain Lavigne (514) 419-2786 (Source :  Marcheurs Philanthropes)
________________________________________________________
Numéros de téléphone utiles
Bibliothèque d’Ahuntsic : 514 872-0568
Bibliothèque de Cartierville : 514 872-6989
Bibliothèque de Salaberry : 514 872-1521
Café de Da : 514 872-5674
Le Rendez-vous du thé : 514 384-5695
Maison de la culture : 514 872-8749

* Les renseignements de la section Quoi faire sont publiés à titre indicatif. C’est avec plaisir que journaldesvoisins.com corrige les coquilles, mais il ne peut être tenu responsable d’erreurs ou d’omissions. 
​_______________________________________________________

Jusqu’au 16 avril…
C’est votre dernière chance de devenir membre de la Société des amis du journaldesvoisins.com…

Parce que la qualité de l’information vous tient à cœur!


Photo

Faites comme des dizaines d’autres résidants d’Ahuntsic–Cartierville! Devenez membre de La Société des amis du journaldesvoisins.com.

Faites-le par Paypal ici ou encore par la poste en envoyant votre chèque libellé à l’ordre de journaldesvoisins.com et vos coordonnées au 10780, rue Laverdure Montréal, QC, H3L 2L9. Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une) et votre adresse postale.

Pour devenir membre, cliquez ici.
_______________________________________________


Pour plus de nouvelles, « Aimez-nous »
sur Facebook, à
journaldesvoisins.com
Nous sommes également sur Twitter : @jdesvoisins

_____________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur Archives – Actualités tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de PME Montréal Centre-Ouest dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Journaldesvoisins.com :

  • Gagnant de cinq (5) Prix d’excellence au congrès annuel 2015 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ): catégories “nouvelle”, “reportage”, “entrevue”, “photo de presse”, et 2e meilleur média.
  • Gagnant d’une bourse de 5000 $ au concours Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention Coup de cœur du jury au Concours québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie Économie sociale
  • Journaldesvoisins.com est un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour les résidants d’Ahuntsic–Cartierville, et dont le siège social se trouve à Ahuntsic. Notre journal est un magazine bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne qui, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic–Cartierville, se consulte sur le Web, à www.journaldesvoisins.com

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).

Courriel : journaldesvoisins@gmail.com.
Téléphone : 514 770-0858.

CORRESPONDANCE: 10780, rue Laverdure,
Montréal (Québec) H3L 2L9

Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration : Paul Guay, CA, président; Pierre Foisy, PhD., vice-président; Me Hugo Hamelin, secrétaire; Douglas Long, trésorier; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et les gens d’affaires), Pascal Lapointe, administrateur, et Liliane Gingras-Lessard, administratrice.
Éditeur et cofondateur : Philippe Rachiele.
Conseiller Média : Éric Lescure, 514 506-8665, ou publicitedesvoisins@gmail.com
Rédactrice en chef et cofondatrice: Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint : Alain Martineau.
Rédactrice en chef suppléante: Mélanie Meloche-Holubowski

Photographes: Philippe Rachiele, François Lauzon, Élaine Bissonnette
Journalistes, version Web : Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj, Mélanie Meloche-Holubowski, Christiane Dumont, François Lauzon, et Thomas Deshaies.
Journalistes, version papier : Alain Martineau, François Barbe,
Mélanie Meloche-Holubowski, Rabéa Kabbaj, et Thomas Deshaies.
Collaborateurs à la rédaction: Diane Éthier, Laetitia Cadusseau, Justine Castonguay-Payant, Sandrine Dussart, Elizabeth Forget-Le François, Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Patrick De Bortoli, Nacer Mouterfi, David-Karl Gravila, et Pierre E. Lachapelle.

Graphisme de la nouvelle version papier et nouveaux logos : Nacer Mouterfi
Mise en page : Philippe Rachiele, Christiane Dupont et Nacer Mouterfi.
Illustrations originales : Claire Obscure.
Caricaturiste : Florence Tison.
Bédéiste: Martin Patenaude-Monette
Illustrateur: Nicolas Roy
Correction/révision, version Web : Christiane Dupont
Correction/révision, version papier : Samuel Dupont-Foisy et Séverine Le Page.
Réseaux sociaux : Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele.
Impression, version papier : Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier : journaldesvoisins.com

Dépôt légal, version papier : BNQ – ISSN1929-606
Dépôt légal, version Web : BNQ – ISSN1929-607X

________________________________________________________

Journaldesvoisins.com et quelques-uns de ses artisans sont membres de :


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ; Mélanie Meloche-Holubowski, rédactrice en chef remplaçante, membre FPJQ; Alain Martineau, rédacteur en chef adjoint, membre FPJQ; Rabéa Kabbaj, journaliste, membre FPJQ; François Lauzon, photo-journaliste, membre FPJQ.
________________________________________________________

Photo

32 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires