Les Actualités du 26 fevrier 2016

________________________________________________________

Les membres du CA démissionnent
Cité historia déclare faillite
Journaldesvoisins.com n’a toujours pas accès aux états financiers


Photo

La maison du Pressoir (Photo : Archives JDV)
Compte tenu d’un déficit important, la Corporation de la maison du pressoir inc. (communément appelée Cité historia) a officiellement déclaré faillite cette semaine, après plus de 20 ans d’existence, et les membres du conseil d’administration ont démissionné.

Malgré de nombreuses réunions pour tenter de trouver une solution viable au déficit, les membres du conseil d’administration ont déclaré dans un communiqué expédié à journaldesvoisins.com qu’ils « n’ont pu que constater l’insolvabilité de l’organisme » qui est « incapable de faire honneur à ses obligations financières ».

La compagnie a fait cession de ses biens, au 23 février 2016, au syndic Raymond Chabot inc. Le passif s’élève à 180 249,28 $. Une fois les biens de l’actif vendus, le déficit sera de 151 247,28 $. « Nous avons travaillé très fort au cours des cinq derniers mois pour trouver une solution. Nous avions toujours voulu que Cité historia demeure. Mais la situation est devenue ingérable », a déclaré brièvement le président du conseil d’administration, Michel Villeneuve, au journaldesvoisins.com. On ne compte qu’environ 29 000 $ en biens, dont 25 000 $ pour l’exposition permanente qui existe. Les bâtiments appartiennent toutefois à la Ville de Montréal, confirme Michel Villeneuve. 

Nombreux créanciers

Parmi la cinquantaine de créanciers – dont journaldesvoisins.com—nommés  dans les documents du syndic, on retrouve la Fédération des Caisses Desjardins du Québec (près de 100 000 $); la SAQ (1371 $); la députée Marie Montpetit (1000 $ pour une activité publique d’Halloween à laquelle elle avait déjà apporté son soutien financier, mais qui a été annulée à la dernière minute, fin octobre, nous a mentionné son attaché de presse); les Brasseurs GMT inc. [1987 $]; Hydro-Québec [près de 7000 $] et près de 8000 $ pour des services d’avocats. « C’est une issue dont on se doutait bien. On ne peut que déplorer la situation », a réagi la conseillère de Sault-au-Récollet, Lorraine Pagé.

Certains créanciers n’ont qu’une créance de 1 $. Selon le représentant du syndic, Michel Thibault, ces entreprises ou individus sont liés de différentes façons avec l’OBNL en faillite (NDLR: crédit-bail, par exemple).Il s’agit de : BBP Avocats; la CDEC (rue Mazurette); Kolleco service de recouvrement; MDM Monaca’h Data (entreprise de création de logiciels en tourisme appartenant au DG Michel Lecoester qui a démissionné de Cité historia en septembre dernier; Rodolphe Maruca, avocat et conseiller en management;  et Services Muséologique (sic) Cartgo Inc.

Grands Parcs, pas responsables

Des leçons devront être tirées de cette faillite, croit Mme Pagé, ajoutant qu’il faut maintenant songer à l’avenir du site historique. « Ça nous amène à réfléchir sur la gouvernance, sur le soutien financier qu’on accorde aux organismes, sur la reddition de comptes, sur les personnes qui sont à l’emploi de l’organisme », dit la conseillère du district du Sault-au-Récollet.

Selon Réal Ménard, maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et responsable des Grands Parcs, le service des Grands Parcs n’est pas responsable des problèmes financiers de l’organisme. « La réalité, c’est que l’administration de Cité Historia ne relève pas des Grands Parcs. On avait une entente de partenariat. On ne se reconnaît pas de responsabilité. Si l’organisme ne croit pas que le financement est suffisant, c’est à eux de s’exprimer publiquement.» 

États financiers: ni vus, ni connus

Au cours des dernières semaines, journaldesvoisins.com a tenté, à plusieurs reprises, d’obtenir les états financiers de Cité Historia, mais sans succès. La division des Grands Parcs de la Ville de Montréal, qui aide présentement Cité historia, et qui a donné des milliers de dollars en subventions, n’a pas non plus voulu divulguer les états financiers de l’organisme.

De son côté, Mme Pagé qui a pu prendre connaissance d’un  « état de situation » et non des états financiers de l’OBNL, se dit mal à l’aise avec le fait qu’un organisme qui reçoit de l’argent public « ne s’est pas montré plus ouvert » à diffuser l’information sur leur situation financière. « Les états financiers d’un organisme à but non lucratif devraient être publics », a-t-elle ajouté. Comme Cité Historia est un OBNL, il n’est pas assujetti à la Loi d’accès à l’information.

Quel avenir?

Maintenant, la division des Grands Parcs de la Ville de Montréal devra voir si elle mandatera un nouvel organisme pour assurer les activités et l’animation du site historique. Real Ménard dit que le service des Grands parcs est confiant de pouvoir offrir un accès au site et une animation pour le début de la saison estivale, possiblement dès le mois de mai. S’agira-t-il d’un partenariat avec un individu ou un autre OBNL? Il est trop tôt pour confirmer, dit M. Ménard. Quant au retour du bistro à la Maison du Pressoir, M. Ménard dit que « c’est envisageable, mais ce n’est pas une certitude. » 

Sur notre page Facebook, de nombreuses personnes ont commenté cette nouvelle que journaldesvoisins.com a apprise en exclusivité, mercredi. L’un d’eux s’est inquiété de ce qu’il adviendrait des documents qui avaient été prêtés par des individus et des familles du Sault-au-Récollet pour l’exposition permanente. Feront-ils partie de l’inventaire du syndic de faillite qui sera vendu? 

​Selon la conseillère Pagé, l’une des hypothèses serait que la Ville se porte acquéreure de cet inventaire muséal. L’assemblée des créanciers doit avoir lieu le 14 mars prochain. (Par Mélanie Meloche-Holubowski, avec la collaboration de Christiane Dupont) (2016-02-26)
 
Pour prendre connaissance du document du syndic de faillite, cliquez ici.

_______________________________________________________
________________________________________________________

Le maire Gagnier sollicite des dons à la famille Musto
Des dons légaux, mais est-ce éthique, demande l’Opposition? 


Photo

Le maire Gagnier au dernier conseil d’arrondissement (Photo : Philippe Rachiele)
Dimanche, Radio-Canada révélait que le maire d’Ahuntsic-Cartierville, Pierre Gagnier, a sollicité des dons en 2014, à Marco Musto et à Giuseppe Panzera, deux promoteurs immobiliers,  au même moment où l’arrondissement étudiait le dossier de Projet particulier d’urbanisme (PPU) qui autoriserait un développement immobilier important sur le terrain de ces deux hommes. Un geste légal, mais qui fait néanmoins sourciller l’Opposition.

Marco Musto a donné 300 $, Paolo Musto, 300 $, et Giuseppe Panzera, 200 $, à l’équipe Denis Coderre. Marco Musto et Giuseppe Panzera possèdent un terrain près de la prison de Bordeaux, qui doit être transformé en un nouveau quartier résidentiel.

La conseillère de Projet Montréal, Émilie Thuillier se demande si ces dons ont eu une influence sur la position du maire dans ce dossier, qui a été vivement contestée et critiquée par les citoyens d’Ahuntsic-Cartierville. « Et si le maximum (pour les dons) avait été de 1000$, auraient-ils donné 1000$? », demande-t-elle.

Mme Thuillier, croit qu’« il y a assurément une proximité entre M. Gagnier et M. Musto pour avoir sollicité un don comme ça », tout en admettant que le lien est difficile à établir. Comme c’est souvent le cas, le maire Pierre Gagnier n’a pas directement répondu à nos questions; nous avons plutôt obtenu des commentaires de la part du service des communications de l’Équipe Denis Coderre. « Émilie Thuillier jette facilement des blâmes à qui-mieux-mieux, mais ne prouve jamais avec rigueur ses assertions », dénonce Françoise Stanton, dans un courriel. 

Pour sa part, le maire de Montréal a reconnu que M. Gagnier avait été «maladroit». «Personne ne donnerait l’Oscar de la meilleure sollicitation à M. Gagnier, mais là s’arrête l’histoire », précise Françoise Stanton. Ces dons n’ont eu aucune conséquence sur le dossier du PPU et les décisions ont été prises « publiquement et en toute transparence », affirme la responsable des communications.
La conseillère d’Ahuntsic estime que le parti de Denis Coderre refuse de voir la vérité. « Si le parti de Denis Coderre ne voit pas le problème, c’est un problème ».

Éthique et zones grises

«  À la commission Charbonneau, on en a vu plusieurs qui avaient la morale élastique. Là, c’est comme s’il n’y avait pas eu de commission. Ça démontre que ces personnes, incluant M. Gagnier, n’ont pas saisi la préoccupation des citoyens concernant l’éthique des élus », fait valoir Mme Thuillier.

Paul Arcand, animateur bien connu d’une émission matinale sur les ondes radio, et Brian Myles, directeur et éditorialiste au journal Le Devoir, ont fait part des mêmes réflexions à leurs auditeurs et lecteurs au cours des derniers jours.

La conseillère indépendante, Lorraine Pagé, estime que « le maire Gagnier a manqué de vigilance, voire même de jugement », mais ajoute qu’il ne faut « pas tomber dans la culpabilisation par association. » Selon Mme Pagé, cette situation devrait plutôt servir de rappel aux élus qui doivent, plus que jamais, « être plus blancs que blancs ».

Devrait-on donc interdire aux promoteurs immobiliers de faire des dons lorsqu’ils sont dans un processus avec la Ville? Mme Pagé aimerait plutôt voir le montant maximum pour les dons aux partis politiques municipaux réduit à 100$, comme au provincial. « Ce serait mieux que d’essayer d’exclure une catégorie de personnes. »

Un maire doit-il être président du CCU?

Par ailleurs, Mme Thuillier ajoute que M. Gagnier ne devrait pas être président du comité consultatif d’urbanisme (CCU), « puisqu’il n’est pas capable de s’encadrer ». Elle dénonce aussi le fait qu’il est souvent absent lors de ces réunions et qu’il n’a pas « beaucoup à apporter en matière d’urbanisme ».

Selon les procès-verbaux du CCU, sur 11 réunions en 2015, M. Gagnier était présent à la moitié d’entre elles, soit celles de janvier, février, mars, avril et mai. Il a été absent à quatre rencontres (juin, juillet, août, octobre) et a quitté pendant les réunions du mois de septembre et de novembre. (Par Mélanie Meloche-Holubowski) (2016-02-26)

_______________________________________________________
_______________________________________________________

Lieu de culte au 406, rue Legendre
Il y aura un référendum


PhotoLe centre communautaire au 406 Legendre Ouest pour lequel est demandé l’autorisation de “lieu de culte” (Photo : Archives jdv)

Dans la saga du lieu de culte de la rue Legendre Ouest, un référendum sera finalement tenu. Les résidants qui s’opposent à ce lieu de culte dans leur secteur ont signé le registre en nombre suffisant, mardi 23 février dernier.
 
Cent vingt et une signatures étaient nécessaires pour qu’un référendum ait lieu en lien avec le lieu de culte et centre communautaire établi au 406, rue Legendre Ouest.

Lors de la signature du registre, 134 personnes des deux zones prédéterminées se sont présentées au bureau de l’arrondissement pour y apposer leur signature. Toutefois, 132 signatures ont été retenues aux fins de l’exercice; deux signatures de résidants ayant été retirées parce qu’ils n’étaient pas citoyens canadiens.

C’est le bureau du directeur général des élections du Québec (DGEQ) auquel l’arrondissement s’était adressé qui, selon la Loi sur les élections et référendums dans les municipalités, avait établi le nombre de votants dans les deux zones désignées.

Quatre-vingt-dix jours

​Le référendum doit avoir lieu au plus tard 90 jours après la signature du registre. Les élus seront probablement de nouveau saisis du dossier pour établir la date du référendum lors des prochaines réunions du conseil d’arrondissement du 14 mars ou du 11 avril.
 
Ce sont les élus qui détermineront le libellé de la question référendaire. Le référendum devrait avoir lieu un dimanche et pour l’emporter, le choix du « oui » ou du « non » devra être gagné par une majorité simple d’électeurs, soit 50 % plus un. (Par Christiane Dupont) (2016-02-26)
 
Pour prendre connaissance de la Loi sur les élections et référendums dans les municipalités, cliquez ici.


_______________________________________________________
________________________________________________________

Laurentien-Lachapelle
Des travaux pour bientôt, mais d’abord à l’entrée du pont Lachapelle
Lien cyclable : pas encore de changement satisfaisant 


Photo

Vue du pont Lachapelle (Photo : Archives JDV)
Les travaux de réaménagement des rues à la sortie sud du pont Lachapelle (près de l’ancien parc Belmont) commenceront dans quelques semaines. Le secteur menant aussi au pont qui traverse la Rivière-des Prairies pour se rendre dans Chomedey, à Laval, aura enfin un aménagement moderne.

À la séance du conseil de la Ville de Montréal, fin janvier, les élus ont adopté à l’unanimité le Règlement autorisant un emprunt de 37 500 000 $ pour, selon le libellé, le financement des travaux de réfection des infrastructures souterraines et routières et de réaménagement du boulevard Laurentien et de la rue Lachapelle.
Ces travaux se feront sur ces deux boulevards et rue entre le pont Lachapelle et la rue de Louisbourg (rue située juste un peu au sud du YMCA de Cartierville). Bref, tout ce qui est dans le sol et au-dessus sera refait comme prévu, un projet dont on parle depuis plusieurs années.

Piste cyclable : statu quo

Des voies réservées au transport collectif sont prévues ainsi qu’un lien cyclable. Mais le tronçon retenu pour la piste cyclable, sur la rue Cousineau (à l’ouest de Laurentien, au lieu d’une des artères en voie de rénovation) ne fait pas l’affaire de groupes de pression du monde cycliste, comme Vélo Québec et Ahuncycle.

La Ville devait faire des représentations à Québec pour modifier le code de la route en faveur d’un partage sensé « autobus et cyclistes », mais pour l’instant, c’est silence radio. « Aucun changement n’a été annoncé au Code à cet effet pour le moment », a indiqué Stéphanie Couillard, conseillère aux relations publiques à Vélo Québec. Pour Cartierville, la Société de transport de Montréal n’a toujours pas donné son accord pour le partage de la voie-bus avec les vélos. Il faut savoir que même si cela était accepté, ce serait uniquement effectif trois heures par jour, ce qui est tout à fait insatisfaisant selon Vélo-Québec, car le reste du temps, il n’y aurait pas d’aménagement cyclable.

Mais l’organisme ne baisse pas les bras et garde espoir, estimant que la bataille pour une voie sécuritaire n’est pas terminée. « Le dossier n’est pas clos. Nous considérons que l’aménagement proposé ne tient pas compte des besoins des cyclistes comme il le devrait », a conclu Mme Couillard.

La balle est donc dans le camp de l’administration municipale (ville-centre) qui n’a pas encore répondu à notre demande d’entrevue.

Projet porteur
 
Durant les travaux, certes il y aura de la poussière et du bruit. Les gens du secteur et les automobilistes passant par là (de même que le concessionnaire auto Honda) devront faire montre de patience. Le plan de match de déviation sera dévoilé sous peu. L’échéancier du projet total est sur une période pouvant aller jusqu’à quatre ans.
Une fois complétée, Lachapelle et Laurentien seront à sens unique. De plus, les trottoirs seront plus larges et des secteurs espace public sont prévus. Les piétons auront le temps nécessaire pour traverser de façon sécuritaire aux intersections.

Notons que le réaménagement du secteur suit la démarche de Revitalisation Urbaine Intégrée (RUI), prévoyant une concertation du milieu. C’est le CLIC (Conseil Local des Intervenants Communautaires) de Bordeaux-Cartierville qui tient les rênes de la démarche intitulée « Bâtir ensemble un quartier à notre image ». (Par Alain Martineau) (2016-02-26) 

______________________________________________________
____________________________________________________

Vous trouvez qu’il y a trop de bruit?
Faites vous entendre à votre tour! Signez une pétition! 


Photo

Le bruit des transport peut être dérangeant pour certains (Photos : Archives JDV)
Le groupe Les Pollués de Montréal-Trudeau, actif dans Ahuntsic et Cartierville entre autres, n’est pas seul dans sa bataille contre le bruit. Le mouvement appuie l’initiative qui a été lancée il y a quelques mois par deux groupes antibruit visant à signer la pétition déposée sur le site Web de l’Assemblée nationale. La pétition exige l’adoption d’une politique publique pour contrer la « détestable » pollution sonore.

L’instauration d’une telle pétition fait suite à l’avis de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) ne réclamant rien de moins qu’une reconnaissance des effets nuisibles de la pollution sonore sur la santé publique et la qualité de vie des citoyens et la mise en place d’une politique solide pour la contrer.

Le Regroupement québécois contre le bruit et Citoyens contre la pollution sonore sont les groupes initiateurs, comme nous l’a indiqué Claire Croteau, porte-parole du regroupement, et professeure à l’École d’orthophonie et audiologie de l’Université de Montréal. Mme Croteau nous a mentionné que des sous-groupes travaillent aussi pour publiciser la pétition, par exemple, des gens militant dans les secteurs de Saint-Lambert et de Pointe St- Charles dans la région métropolitaine. « Nous irons par la suite rencontrer des députés et des ministres, notamment ceux qui devront débattre du dossier », de préciser Mme Croteau.

Il faut moins de deux minutes pour poser le geste. Le site (voir le lien plus bas) est ouvert jusqu’au 18 avril. Par la suite, la Commission de la Santé et des services sociaux devrait se pencher sur le dossier, et peut-être celle des Transports et de l’Environnement. C’est la députée Nicole Ménard, chef du caucus libéral et député de Laporte, qui porte la pétition.

Problèmes de santé

Cécile D’Amour, du groupe Citoyens contre la pollution sonore, dit déplorer que plus de 600 000 Québécois souffrent de la pollution sonore. « La pollution par le bruit a un impact sur le sommeil des gens, leur travail, car ça entraîne du stress. Donc, les effets sont négatifs sur la santé de la population. Elle empêche les gens de faire une vie normale. Les effets sont démontrés scientifiquement. Il y a beaucoup de gens qui portent un système auditif, ont un problème d’acouphène. D’autres ont des problèmes d’hypertension artérielle à cause du bruit », a-t-elle mentionné.

Les coûts de la pollution sonore sont évalués à 680 millions $ par année, selon une étude réalisée pour le compte du ministère de la Santé. En Europe il y a des normes établies pour prévenir, mais ce n’est pas le cas ici bien qu’il peut y avoir certaines interventions faites au plan municipal. « Ici, il en faut pour régler les problèmes de bruits aériens, routiers et ferroviaires. Nos périodes de calme sont de plus en plus réduites. Et il y a aussi la musique forte, la motoneige, et le fait qu’il y a de plus en plus d’appareils motorisés. Avant on utilisait un balai-feuilles, maintenant il faut un aspirateur-souffleur » déplore-t-elle.

La pétition rappelle que le bruit est déjà reconnu comme une nuisance potentielle dans la Loi sur la qualité de l’environnement, mais qu’aucune norme n’a jamais été adoptée au provincial à ce sujet. « Il faut mobiliser les gens et exiger que les élus posent des gestes », a conclu Mme D’Amour. (Par Alain Martineau) (2016-02-26)
 
Pour apposer sa signature électronique, il faut cliquer ici.
​____________________________________________________

_____________________________________________________

Le compost bientôt dans A-C


Picture

Les bacs bruns pour le compost feront leur apparition au printemps dans l’arrondissement. On attend le feu vert des élus à la mi-mars.

 « La ville de Montréal a annoncé l’année dernière qu’à partir de 2016, tous les arrondissements qui n’ont pas encore commencé le compost devraient débuter par le premier quart de leur arrondissement pour couvrir l’ensemble du territoire en 2019 », a affirmé Émilie Thuillier, conseillère du district Ahuntsic.

Selon Marlène Ouellet, porte-parole de l’arrondissement d’A-C, une annonce officielle sera faite le 14 mars (NDLR : il y a réunion du conseil d’arrondissement le 14 mars) alors que toutes les modalités seront dévoilées. Pour l’heur, l’arrondissement affirme ne pas avoir encore toutes les informations pour répondre aux questions du journaldesvoisins.com puisque le projet n’a pas encore été adopté par les élus. « Tout porte à croire que ce sera effectivement en mai 2016, mais ce n’est pas sûr encore », a précisé Mme Ouellet. 

Du chemin à faire…

Au printemps dernier, Réal Ménard, membre du comité exécutif responsable du développement durable, de l’environnement et des grands parcs, déclarait à La Presse : « L’Assemblée nationale a demandé à toutes les municipalités d’atteindre l’objectif de zéro enfouissement d’ici 2020. Pour y arriver, il faut diminuer le volume des ordures ménagères et augmenter ce qu’on recycle et ce qu’on composte », ajoutant : « Montréal recycle à 58 % et il faut monter à 70 % d’ici 2020. Pour les matières organiques, on est à 13 % alors qu’il faudrait être à 60 %. Essentiellement, on veut réduire le volume des déchets pour augmenter le recyclage et la collecte de matières organiques. »

L’an dernier, 9 des 19 arrondissements faisaient la collecte des matières organiques. C’est l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal qui a été précurseur dans ce domaine. (Par Thomas Deshaies, avec la collaboration de Christiane Dupont) (2016-02-26)
 
Pour en savoir plus sur le compostage domestique par la Ville de Montréal, cliquez ici.

Pour lire le Petit guide du compostage, cliquez ici.
____________________________________________________


_______________________________________________________

Taxes municipales 2016
Première douloureuse à acquitter mardi
Mise à jour: les cols blancs devaient faire la grève ce jour-là, mais elle a été suspendue ( 2016-02-27 10 h 09)

C’est un rituel, en ce temps-ci de l’année. D’ici le mardi 1er mars, il faut acquitter le premier volet du compte de taxes municipales.

​Pour plusieurs, cette date cible (la même que la fin de la période REER) tombe bien mal; cela « empêche » de mettre un peu plus de sous dans un compte pour la retraite. Et en plus, cela en fait moins pour la semaine de relâche scolaire qui suit.

La hausse du compte de taxes atteint bien souvent un montant supérieur au taux d’inflation malgré les promesses du maire Denis Coderre. Sans parler du fait que l’inflation dépasse aussi la hausse des salaires ou revenus qui pour beaucoup de gens est de moins de 2 % par année ces temps-ci. Et nous ne parlons pas des proprios à la retraite, un autre débat…

En moyenne, les contribuables d’Ahuntsic-Cartierville  composent avec une hausse de 2,2 pour cent. On peut se consoler, car des contribuables de certains secteurs composent avec plus de 3 pour cent.
Du côté des commerçants, la donne a changé pour 2016. La hausse se limite à 0,9 %, moins de la moitié de la hausse chez les proprios résidentiels, conséquence des difficultés du secteur du commerce de détail.

​Frais pour retard

Les dates limites pour acquitter les comptes sont le mardi 1er mars (Mise à jour: les cols blancs devaient être en grève ce jour-là, mais elle a été suspendue – 2016-02-27) et le mercredi 1er juin. Ces deux dates ont été décidées par l’administration de l’ex-maire Jean Doré; avant c’était un mois plus tard. S’il y a versement après ces dates limites, la ville ajoute automatiquement des frais calculés de jour en jour aux taux mensuels suivants : 0,8333 % (intérêts) et 0,41 % (pénalité). Et si vous ne payez pas, il y a risque de saisie et de vente de votre immeuble…

Montréal pour tous

Profitant de la période, le groupe de pression Montréal pour tous récidive en faveur de l’implantation de mesures d’adoucissement pour ceux et celles qui font face à des hausses de taxes foncières dépassant largement le taux d’inflation (comme dans les quartiers centraux). Le groupe signale une fois de plus que plusieurs villes américaines ont mis en place des mesures d’atténuation pour les propriétaires occupants de longue durée.

Aussi, Montréal pour tous souhaite que le Service d’évaluation foncière de la Ville de Montréal publie des informations de base sur l’évaluation foncière de tel ou tel immeuble résidentiel. Plusieurs villes le font comme Québec, sur son site Web, avec un code sécurisé. Cela permettrait ainsi au propriétaire d’avoir une référence « officielle » pour juger de l’évaluation de son immeuble. « Montréal doit rattraper son retard à ce niveau et s’inspirer de ses pratiques positives antérieures pour instaurer une ville intelligente… dans ses évaluations foncières », précise son porte-parole, Pierre Pagé.

Le groupe affirme que des discussions vont bon train avec la direction de l’évaluation. « Le Service de l’évaluation foncière de Montréal dit poursuivre l’analyse de faisabilité de publier sur internet des données du dossier de l’évaluateur d’un immeuble résidentiel de cinq logements et moins, et ce, avant la mi-septembre 2016. » Le groupe rappelle que l’on pourra contester la prochaine évaluation après la mi-septembre 2016, alors que l’on publiera le nouveau rôle foncier 2017-2018-2019. (Par Alain Martineau) (2016-02-26)

Pour en savoir plus sur le comptes de taxes municipales, cliquez ici.

_______________________________________________________
________________________________________________________

Étudiants, 1, aînés d’A-C et Montréal, 0
Aînés de Laval et de Longueuil : transport gratuit menacé​?


Photo

(Photo : Archives JDV)
Alors que tous les étudiants de Montréal pourront bénéficier d’un tarif de transport en commun réduit, quel que soit leur âge, la Commission des transports et de l’environnement qui étudie présentement à Québec le projet de loi 76, portant sur la gouvernance du transport en commun dans la région métropolitaine, ne pourra statuer sur le sort qui attend les aînés de Montréal.

Quelque 3000 personnes ont signé une pétition réclamant la gratuité du transport en commun pour les aînés à Montréal, mais aucun engagement ne semble avoir été pris en ce sens pour le moment malgré le fait que le tarif réduit vient d’être accordé à tous les étudiants. À Laval, les usagers de 65 ans et plus bénéficient déjà du transport gratuit tandis qu’à Longueuil, c’est gratuit en-dehors de la période de pointe.

« Actuellement, selon le projet de loi, la décision appartiendra à la nouvelle structure qui serait créée. Il n’y a pas de tarif défini par la loi. Ce sera aussi à l’Autorité de décider comment les municipalités pourront appliquer des tarifs particuliers. J’ai posé beaucoup de questions afin d’éviter que les municipalités soient pénalisées, mais je dois vous avouer qu’on n’a pas encore toutes les réponses sur ces volets-là » a affirmé la députée Martine Ouellet, membre de la Commission, en entrevue au Journaldesvoisins.com.

Il ne semble donc pas y avoir de garantie pour que la gratuité actuellement en vigueur à Laval ou en partie en vigueur à Longueuil pour les aînés soit maintenue. Pour Montréal, ce n’est pas dans la mire pour le moment, semble-t-il, malgré la pétition de l’Association québécoise de défense des retraités, section St-Laurent/Ahuntsic, dont journaldesvoisins.com vous informait récemment.

Aucune garantie

Selon Melissa Turgeon, attachée de presse du ministre des Transports, « cela reviendra aux instances locales d’appliquer un tarif particulier pour les aînés, si elles le veulent, en tenant compte du financement octroyé par l’Autorité. »

Samuel Labrecque de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) nous a expliqué que son organisme récolte toujours des noms pour la pétition et que malgré un accueil favorable lors d’une rencontre avec Philippe Schnobb, président du Conseil d’administration de la STM, ils n’ont pas eu de nouvelles d’un représentant de la STM ou d’un membre de la Commission depuis.

Selon Amélie Régis de la Société de transport de Montréal (STM), « L’Autorité régionale de transport métropolitain aura la compétence exclusive sur l’établissement des tarifs et ce sera donc à eux de trancher sur la question » a-t-elle expliqué.

Étudiants : tarif réduit

La députée Martine Ouellet a proposé un amendement pour qu’il soit maintenant possible pour les étudiants de 25 ans et plus de continuer à bénéficier du tarif réduit. « Le libellé fait en sorte qu’il ne peut pas y avoir de discrimination pour la tarification pour les étudiants de 18 ans et plus » explique-t-elle. Il ne s’agissait donc pas d’une proposition concernant le tarif en soi et il était donc possible de le proposer. « Jusqu’à maintenant, la Commission a consacré six séances à l’étude de ce projet de loi. Nous en sommes à la page 34 sur 77 » affirmé Louise Cameron, secrétaire de la Commission des transports et de l’environnement. (Par Thomas Deshaies) (2016-02-26)
________________________________________________________

_______________________________________________________

Initiative Librairies à domicile
Quand le libraire livre des bouquins…


Picture(Photo: Archives JDV)

Si les personnes âgées aiment se laisser transporter par la lecture, il leur est parfois difficile de se déplacer jusqu’à la librairie du coin. Eh bien, avec le projet « Libraires à domicile », ce sont les libraires, les livres, et même les auteurs qui viennent à leur rencontre! Trois résidences pour aînés du territoire participent à cette initiative de l’Association des libraires du Québec (ALQ) et accueilleront, si ce n’est déjà fait, quatre rendez-vous de deux heures au cours de l’année.

La Maison de l’éducation tient ses ateliers aux Jardins Millen, boulevard Gouin, le premier ayant eu lieu le 16 février, révèle la libraire Louise Bordeleau. Louise Tremblay-D’Essiambre, auteure prolifique de séries historiques, était présente. « Nous avions apporté tous les livres de l’auteure. C’était très sympathique, facile, un bel échange! Il y avait une trentaine de personnes, surtout des dames et un monsieur », relate la libraire de l’avenue Millen, qui a trouvé la journée « extraordinaire ». La prochaine rencontre aura lieu le 29 mars, et c’est Pauline Gill, auteure à succès de romans historiques, qui y prendra la parole.

Autre jumelage, la Librairie Carcajou et le Manoir Gouin, sur le boulevard Laurentien. Quatre thématiques ont été retenues, dont celle de la littérature du temps de guerre. « Pendant la première heure, je parle de livres d’auteurs québécois et étrangers sur la guerre de Sécession, la première guerre mondiale, de Larry Tremblay et de L’orangeraie, qui a gagné tous les prix il y a deux ans. Ensuite, j’échange en questions et réponses avec l’auteur. Bien sûr, je vais laisser les résidants poser des questions sur la rédaction du livre, sur l’auteur ou sur l’histoire. C’est quelque chose de bon enfant pour passer un beau deux heures à discuter de littérature autour de grands thèmes », indique le libraire Jérémy Laniel. 

Contrairement à ce que laisse présager les titres de ses oeuvres,  ̶  dont L’enterrement de la sardine, Excellence Poulet et Le sermon aux poissons,  ̶  Patrice Lessard fait plus dans le roman noir que dans la chronique alimentaire. La Librairie Le Port de tête l’a choisi comme ambassadeur du livre auprès de la clientèle de la Résidence Rosalie-Cadron le 26 avril.

Un livre pour tout le monde

L’âge ne fait pas le lecteur, estime Jérémy Laniel. « Parfois on a d’immenses lecteurs et d’immenses lectrices qui plongent dans les classiques littéraires. Il y en a qui sont férus de polars, d’autres sont à la solde des grands prix littéraires français. Il y en a aussi qui sont prêts à partir avec n’importe quelle suggestion qu’on est capable de leur mettre dans les mains, en leur disant : « ça, c’est un foutu bon livre! ».

Les lecteurs de divertissement vont le rester plus tard. Si une dame a enseigné le français toute sa vie, elle va peut-être lire des choses plus pointues. Il y a un livre pour tout le monde, c’est ça qui est beau », conclut-il.

À noter que les activités de Librairies à domicile sont réservées aux personnes habitant dans les résidences hôtes. (Par Christiane Dumont) (2016-02-26)
​_____________________________________________________


_____________________________________________________

Chez Bois Urbain, on restaure des meubles… et sa confiance!

L’Association des gens d’affaires d’Ahuntsic-Cartierville (AGAAC) organisait une visite des locaux de l’entreprise d’économie sociale, Bois Urbain, le 24 février dernier. 

Située au 9015, rue Meilleur, cette entreprise de réinsertion sociale occupe chaque jour 25 à 30 jeunes qui viennent y apprendre un métier, celui qui consiste à fabriquer des meubles et à restaurer des antiquités.

Une visite guidée des lieux aura permis à la dizaine de membres de l’AGAAC présents à ce 5 à 7 de constater comment six professionnels du métier encadrent ces jeunes apprentis, âgés de 18 à 35 ans, durant un stage qui durera six mois.

S’ils avaient de la difficulté à trouver ou à conserver un emploi, leur passage chez Bois urbain, permet aux jeunes apprentis de restaurer des meubles, mais aussi leur confiance en eux! Selon André Boisjoly, président du conseil d’administration, 80 % d’entre eux dénichent un emploi ou font un retour aux études à la suite de leur stage.   (Texte et photo : Philippe Rachiele) (2016-02-26)

_______________________________________________________

Vous aimez journaldesvoisins.com ?
Nous avons besoin de vous!
Devenez membre de la Société des amis du journaldesvoisins.com sans tarder!
Cliquez ici.

_________________________________________________
Le coin des commerçants


Picture

Fleury Ouest
La Flo Fest est de retour sur Fleury Ouest! Du 14 au 19 mars, venez fêtez la fin de l’hiver… Voyez toute la programmation de la semaine en cliquant ici :   Durant la semaine : spectacle d’humour, spectacle de chants… La semaine sera clôturée par une grande fête au parc Tolhurst, samedi 19 mars : le Winston Band, le conteur François Lavallée, bouffe, courses de trottinettes des neiges, marche dynamique à trois reprises dans la journée, courses de tube sur neige, soccer-bulle sur neige, et le reste.

Le Centre Chiropratique Optimal Ahuntsic, situé au 150 Fleury Ouest, annonce une promotion spéciale pour les enfants de 14 ans et moins, durant la semaine de relâche. Ils auront droit à un examen gratuit par la chiropraticienne Dr Christine St-Louis, certifiée en chiropratique pédiatrique. Le Centre est ouvert le 29 février, de 14 h à 19 h; le 1er mars, de 10 h à 13 h, et jeudi 3 mars, de 10 h à 19h.
 
Galeries Salaberry

La librairie Monet, située aux Galeries Salaberry, aura une programmation toute spéciale pour la semaine de relâche scolaire. Au menu : animation, heure du conte, salon des sciences et brigade volante de jeunes libraires en herbe qui viendront parler de leurs livres préférés. Du 29 février au 4 mars. Infos et réservations : 514 337-4083, evenements@librairiemonet.com Pour voir le programme de la semaine, cliquez ici. 
 
La Promenade Fleury

Il y aura une chasse aux œufs pour les tout-petits sur La Promenade comme par les années passées, lors du week-end pascal, le samedi 26 mars. La direction, après le déménagement épique de la semaine dernière, a commencé à plancher sur l’activité bien appréciée des jeunes Ahuntsicois. Plus d’infos au cours des prochaines semaines.

Le restaurant Alexia est toujours fermé temporairement à la suite d’une situation hors du contrôle des propriétaires. Des travaux sont en cours. 

Le Centre visuel Fleury a un nouvel environnement rafraîchi alors que des travaux de rénovation et de décoration ont été faits au cours des dernières semaines. Mélanie et Stéphanie vous attendent au 1540, Fleury est dans des locaux différents!
________________________________________________________


LETTRES OUVERTES

Journaldesvoisins.com se fait un plaisir de publier vos lettres ouvertes si elles traitent d’une situation, d’une problématique ou encore d’un événement concernant le territoire. Prière d’envoyer vos lettres avant le mercredi, 17 heures, en fichier Word (et non en pdf), et d’en vérifier l’orthographe avant l’envoi. Nous nous réservons le droit de les éditer, de les raccourcir, si nécessaire, ou de les corriger en espérant que vous aurez fait vos devoirs avant de nous faire parvenir votre missive. Merci! (C.D.)

Nuisances de l’aéroport Dorval-Trudeau,
par Gilles Mercier

Réflexion à la suite de l’incendie à l’Église de la Visitation et sauvegarde de nos trésors,
par Pierre E. Lachapelle

_______________________________________________
BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BR

Église de la Visitation 
Le gouvernement du Québec accorde plus de 40 000 $ pour la restauration du toit


PictureLa marguillère Francine Legrand en compagnie de la députée Marie Montpetit. (Photo: courtoisie)

Marie Montpetit, députée de Crémazie, a souligné l’aide financière de 41 374 $ accordée par le gouvernement du Québec à la Fabrique de la paroisse de la Visitation de la Bienheureuse-Vierge-Marie pour des travaux de restauration des éléments de la toiture de l’église de la Visitation.

 L’église de la Visitation est un joyau patrimonial de Crémazie, de Montréal et du Québec. Elle est la plus ancienne église de Montréal et parmi les plus anciennes du Québec. Je suis fière que notre gouvernement la soutienne. Les 40 000$ accordés, soit 85 % de la facture pour la restauration de la toiture, sont un apport essentiel afin de s’assurer que l’église de la Visitation demeure un symbole bien vivant et emblématique de notre communauté », a déclaré Marie Montpetit. « La contribution du gouvernement s’ajoute à une importante mobilisation financière de la part des citoyens qui ont amassé à ce jour 150 000 $. Nous sommes donc très heureux de constater l’appui de notre députée, Mme Montpetit, et du gouvernement du Québec. La restauration de la toiture est une étape importante, mais non la dernière, pour la conservation de notre église. Nous sommes confiants qu’ils seront encore au rendez-vous pour la suite des choses », a déclaré Francine LeGrand, marguillère et responsable de la campagne de financement de la paroisse de la Visitation de la Bienheureuse-Vierge-Marie. (Source :  Bureau de Marie Montpetit, députée de Crémazie)
​______________________________________________


Programme canadien d’emplois d’étés pour les jeunes
Le gouvernement canadien bonifie un programme qui profitera à l’économie

Le 12 février, le gouvernement du Canada a annoncé qu’il remplissait son engagement de doubler le nombre d’emplois d’été qui seront créés pour les étudiants, afin de les aider à construire un avenir meilleur et à acquérir les compétences et l’expérience dont ils ont besoin pour contribuer à notre croissance économique collective.

Le financement accordé au programme Emplois d’été Canada est doublé et passe à 220 millions de dollars annuellement pour les trois prochaines années, à compter de 2016. Cette nouvelle contribution financière fera augmenter le nombre de jeunes qui peuvent être embauchés, qui passera d’un peu plus de 34000 en 2015 à près de 70 000 cet été.

Emplois d’été Canada crée des possibilités d’emplois d’été et une précieuse expérience de travail pour les jeunes âgés de 15 à 30 ans qui ont l’intention de poursuivre leurs études au cours de la prochaine année scolaire. Le programme a aussi pour but d’aider les employeurs à créer des possibilités d’emploi d’été qui mettent l’accent sur des priorités importantes pour leur collectivité, comme des événements sportifs ou culturels spéciaux.

Dans Ahuntsic-Cartierville, les priorités sont axées surtout sur l’aide aux familles (activités de camps d’été et programmes sportifs) aux aînés et aux personnes vulnérables, mais tous les employeurs admissibles sont encouragés à présenter une demande. Il est à espérer que beaucoup présenteront des demandes qui contribuent à
la réalisation de diverses priorités nationales, notamment :  accueillir des réfugiés et des étudiants syriens au Canada et les aider à s’établir; soutenir les Autochtones, qui représentent l’un des segments de la population canadienne en plus forte croissance; aider les petites entreprises à devenir plus novatrices, compétitives et prospères, en reconnaissance de leur contribution importante à la création de nouveaux emplois; aider les industries du domaine de la culture et de la création qui cherchent à créer des emplois et à renforcer notre riche identité canadienne – cette priorité soutiendra la planification du 150e anniversaire de la Confédération canadienne en 2017.

Il est possible de présenter une demande jusqu’au 11 mars 2016. Les employeurs dont la demande de financement sera approuvée pourront commencer à embaucher des étudiants dès mai 2016. Pour obtenir plus de renseignements et pour présenter une demande, visitez www.servicecanada.gc.ca/eec ou rendez-vous dans un Centre Service Canada.

En investissant ensemble dans les jeunes Canadiens, nous les aidons à construire un avenir meilleur et à acquérir les compétences et l’expérience dont ils ont besoin pour contribuer à notre croissance économique collective. (Source : Bureau de Mélanie Joly, députée d’Ahuntsic-Cartierville, ministre du Patrimoine canadien)
​_______________________________________________________

Collectif Ahuntsic-Montréal-Nord/Coalition Laval
Opération klaxon contre l’austérité


Picture

Crédits-photos: Samuel-Élie Lesage et Vincent Gariépy.
Jeudi, au coup de 15 h, alors que les automobilistes rentraient du boulot et s’engageaient de Papineau vers le pont Papineau-Leblanc, le Collectif Ahuntsic Montréal-nord unis contre l’austérité et la Coalition lavalloise pour la même cause agitaient leurs bannières pour attirer leur attention sur le viaduc Gouin. En outre, d’autres manifestants et leurs bannières attendaient les automobilistes au viaduc Lévesque, à Laval.

Cette action s’est déroulée à l’occasion de la Semaine d’actions pour un meilleur partage de la richesse lancée par la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics. Elle avait lieu quelques semaines avant l’annonc3e du budget québécois attendu à la mi-mars. 

Selon les deux regroupements, les mesures que le gouvernement a mises en place ont eu des impacts dévastateurs sur les réseaux de l’éducation, de la santé et des services sociaux; sur la fonction publique, et sur les organismes communautaires et de femmes, mais aussi sur les populations les plus vulnérables. (Source: Coalition lavaloise contre l’austérité). 


Picture

Participation du Poste de quartier 27 au Défi de l’ours polaire
Sauter à l’eau pour une bonne cause, le feriez-vous? Le samedi 13 février 2016, les policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et leurs collègues au sein du programme de la Course au flambeau ont relevés le Défi de l’ours polaire. Femmes et hommes courageux se sont lancés dans un bassin d’eau glaciale par une journée de froid extrême de moins 37 degrés Celsius, et ce, au bénéfice d’Olympiques spéciaux Québec (OSQ). Les agents de police du Poste de quartier 27 d’Ahuntsic, soit le commandant Jean-Michel accompagné de sa fille, et les agents Josée, Mohamed, Sabrina, Guillaume, Annie, Michaël, Claudia, Lucie, Christine, Marc-André et Jean-Daniel, ont représentés fièrement le quartier en étant les Braves d’Ahuntsic pour l’occasion et ont remis 920 $ aux Olympiques spéciaux.  Merci à M. John Di Iorio des entreprises Doro, propriétaire des restaurants McDonald’s d’Ahuntsic, pour sa contribution. (Source : SPVM) 

Fête d’hiver au parc des Hirondelles
La conseillère du district du Sault-au-Récollet, Lorraine Pagé, mentionnait sur sa nouvelle page Facebook https://www.facebook.com/lorrainepagemtl/?fref=ts il y a quelques jours que la fête d’hiver avait eu lieu dans son district. « Hier, Fête d’hiver dans le district du Sault-au-Récollet au Parc des hirondelles. Le temps était doux, le soleil, au rendez-vous. Beaucoup de monde. Malheureusement certaines parties du parc étaient inondées. Cela n’a pas empêché les gens de profiter des activités diverses. La glissade était très populaire .Félicitations aux jeunes qui nous ont offert des prestations de danse. Merci aux organisateurs. » Journaldesvoisins.com y est allé, mais pas au même moment que Mme Pagé. Voici quelques photos prises par notre photographe. (C.D.)
Pour voir plus de photos de la fête d’hiver, cliquez ici.
​__________________________


Picture(Photo : Courtoisie Maude Lambert-Dion)

Compressions dans les services de garde 
Manif devant les bureaux de la députée de l’Acadie
 
Une dizaine de responsables de service de garde accompagnées de l’équipe de leur bureau coordonnateur ont manifesté le 18 février dernier devant le bureau de circonscription de la députée de l’Acadie et ministre des Relations internationales, Christine St-Pierre.

Le bureau coordonnateur fait partie de cette circonscription.Le groupe a remis des lettres des parents d’enfant fréquentant leurs garderies et des responsables des services de garde au bureau de la députée. Ses représentants désiraient ainsi témoigner de leur indignation face aux compressions dans le réseau de la petite enfance. Ils désiraient également manifester pacifiquement leur colère face aux mesures qui privilégient les garderies commerciales au détriment du réseau des garderies subventionnées, notamment par la modulation des tarifs de garde subventionnée et par les crédits d’impôt accordés aux parents pour la garde privée. (C.D.)


Trois enseignants du Collège Ahuntsic signent des essais remarqués. Au cours des dernières semaines, trois enseignants du Collège Ahuntsic ont publié coup sur coup des essais remarqués. Philippe Boudreau, enseignant au Département de sciences sociales du Collège Ahuntsic et son collègue Claude Perron, enseignant au Collège André-Laurendeau, ont publié la 4e édition du Lexique de science politique, aux éditions Chenelière éducation. Yves Lever, qui a enseigné le cinéma au Collège Ahuntsic, a publié la biographie de Claude Jutra le 16 février dernier. Patrick Moreau, enseignant au Département de français au Collège, a collaboré à la rédaction d’un essai intitulé L’exil et l’errance – Le travail de la pensée entre enracinement et cosmopolitisme. (Source : Collège Ahuntsic)


Picture

Défi OSEntreprendre Montréal – Lancement du volet Entrepreneuriat étudiant À l’occasion de la 18e édition du Défi OSEntreprendre Montréal, c’est devant une soixante de jeunes de l’école secondaire James Lyng située dans le Sud-Ouest de Montréal qu’Alice Tran, la porte-parole du volet Entrepreneuriat étudiant, a donné le coup d’envoi au Défi. Sa présentation dynamique et interactive a été suivie de celle de M. Sam Andraos, un mentor du Réseau M venu parler d’entrepreneuriat aux étudiants. « Suis tes passions, partage ton savoir, n’aie pas peur de demander du soutien et deviens ce en quoi tu crois », a affirmé Alice lors de son atelier. Osez entreprendre et… lancez-vous le Défi! Le compte à rebours est donc commencé! La date limite de dépôt des projets entrepreneuriaux étudiants est fixée au 14 mars à 16 h. Une activité de remise de prix aura lieu le 28 avril prochain pour couronner les lauréats à l’échelon régional. (Source : PME MTL Grand Sud-Ouest)

Séance ordinaire du conseil d’arrondissement le lundi 14 mars. La séance a lieu à 19 h à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions car il faut s’inscrire à l’entrée. En principe, lordre du jour sera disponible sur le site Web de l’arrondissement 48 heures ouvrables à l’avance.
 
En outre, si vous désirez regarder la séance du conseil en Webdiffusion, c’est sur le site de l’arrondissement, sous la rubrique “Mairie d’arrondissement”, puis “Conseil en direct”, par ici. 
_______________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE


Picture

MESDAMES, vous voulez changer de décor? Venez déjeuner en bonne compagnie tous les jeudis matins dès 9 h 30. Nous vous offrons un petit déjeuner convivial et un bon café chaud ! Vous avez des questions concernant vos droits ? Une avocate répond à vos questions les mercredis aux (2) deux semaines. Prochaine consultation, mercredi le  24 février. Contactez-nous pour prendre rende-vous au 514-388-0980. Contribution de 5$ suggérée. Dès le lundi 29 février, pendant 10 semaines, venez améliorer vos connaissances en informatique ! Cours d’ordinateur de niveau intermédiaire à coût minime. Inscriptions obligatoires. Place limitées, Faites vite ! Nous sommes situées au 1586 Fleury Est porte 100. (Source : CFSE)


Picture

Vous connaissez le tout nouveau groupe Facebook du Comité citoyen sur le dialogue interculturel (CCDI) de Bordeaux-Cartierville?  Visitez-le, vous constaterez que depuis janvier dernier, des citoyens interviennent dans les lieux publics du quartier afin de favoriser le dialogue interculturel. Trouvez le groupe FB facilement en ligne, en les recherchant en indiquant leur nom : ce comité citoyen, accompagnée par le CLIC, s’est donné comme mission d’augmenter la participation citoyenne dans le quartier, par des échanges interculturels. Prochaines interventions, le 12, le 20 et le 28 février, venez-vous joindre à eux!  Pour plus d’informations, contactez Ruba Ghazal, la présidente au 514-332-6348 ou comiteinterculturel@hotmail.ca (Source : CCDI)


Picture

Le Passeport Jeunesse, le journal jeunesse de Bordeaux-Cartierville. À la une de cette première édition 2016, des sujets qui préoccupent les jeunes : le comité Solid’ère, la violence, les boissons énergisantes, l’image de soi, la persévérance scolaire ou encore  l’itinérance. Réalisé par la Table de concertation de Bordeaux-Cartierville (TCJBC) et les jeunes adolescents des écoles secondaires publiques du quartier (Évangéline et La Dauversière), le journal s’adresse à un lectorat de 11 à 18 ans. Le journal est distribué en version papier dans Bordeaux-Cartierville et est disponible sur le site du CLIC de Bordeaux-Cartierville www.clic-bc.ca.

Conférence: Les impacts de la violence familial sur les enfants
​Défi-lles et des ailes en collaboration avec RePère et Amal présente : La violence au sein de la famille et ses impacts sur le développement des enfants. La présentation aura lieu au centre communautaire Ahuntsic, au 10780 rue Laverdure, samedi le 27 février à 13 h 45 h.


Picture

Hiver en fête est de retour pour une 8ème édition avec des surprises ! À Bordeaux-Cartierville, on profite des joies de l’hiver ! Le Comité des fêtes de quartier de Bordeaux-Cartierville vous donne rendez-vous le dimanche 28 février 2016 de 11h à 16h au Parc de Mésy. Il y en aura pour tous les âges ! Au programme : des jeux d’adresse, des sports d’hiver, du dialogue, etc. et de quoi vous réchauffer. Les activités sont gratuites, et la nourriture ainsi que les boissons chaudes sont à un prix modique. On vous y attend en grand nombre ! (Source : Comité des fêtes de Bordeaux-Cartierville)


Picture

Un hiver tout en dialogue
Le comité citoyen sur le dialogue interculturel (CCDI) poursuivra le dimanche 28 février prochain au Parc de Mésy son activité « Le dialogue réchauffe les cœurs » dans le cadre d’Hiver en fête. À cette occasion, les membres du CCDI continueront le dialogue amorcé plus tôt cet hiver auprès des citoyens de  Bordeaux-Cartierville à travers des activités comme distribuer des chocolats chauds aux abris-bus, patinoires et stationnements du quartier dans des tasses liées entre elles par des bouts de fil de laine. Cette façon originale de présenter les tasses d’une boisson réconfortante permet à deux personnes qui ne se connaissent pas de se parler. Pour bien profiter de la fête, le CCDI prépare bien d’autres surprises à ceux et celles qui seront présents. Petits et surtout grands seront invités à étendre leurs idées sur la corde à  mots. Pour en savoir plus, les citoyens doivent se joindre à Hiver en fête le dimanche 28 février prochain au parc Mésy où des tasses de chocolat chaud fait maison les y attendront. (Source : CCDI)


Picture

POUR LES MEMBRES DU CLUB D’ORNITHOLOGIE D’AHUNTSIC:
Chers membres, comme à chaque année, vous êtes invités à l’assemblée générale annuelle qui aura lieu lundi, le 29 février 2016. Vous êtes attendus au Centre Solidarité Ahuntsic, au 10780 rue Laverdure, Montréal à compter de 18 h 30. La réunion débute à 19h et doit se terminer au plus tard à 21 h 30. (Source : COA)


Picture

Cours de francisation gratuits au CANA
La session débutera en avril 2016. Évaluation obligatoire qui aura lieu mardi le 8 mars au CANA entre 16 h et 19 h. Inscrivez-vous! Pour plus de renseignements ou pour vous inscrire : 514 382-0735 poste 223 (Source : CANA)


Picture

Souper dansant de cabane à sucre du SNAC
Le SNAC vous invite à un souper dansant de cabane à sucre, le vendredi 18 mars à 18 h 30 dans la grande salle du Centre communautaire (10 780, rue Laverdure). Billets en vente au SNAC au coût de 25 $ pour les  adultes et de 10 $ pour les enfants de 12 ans et moins. Paiement d’ici le 11 mars. Apportez votre vin ! Venez bien manger et vous amuser tout en aidant au financement de notre organisme pour l’achat de denrées dont bénéficieront les résidents du quartier Ahuntsic ayant un revenu sous le seuil du faible revenu. Pour plus de renseignements contactez  Louise Donaldson au 514-385-6499 (louise@lesnac.com.) (Source : SNAC)

Le studio d’art communautaire Saint-Sulpice ouvre ses portes au public chaque samedi, de 14 h à 18 h. Les matériaux sont offerts gratuitement. Il est situé au 1070A, rue Louvain est, angle Christophe-Colomb. Meng Siow, intervenante, vous souhaite la bienvenue! Vous pouvez consulter la page Facebook du studio au: https://www.facebook.com/Studio-dart-Saint-Sulpice-554072474626783/
Vous êtes un organisme communautaire et vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, des succès ou des questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com en nous faisant parvenir un court texte (maximum de 100 mots) dans un fichier WORD (et non en pdf). La tombée est le LUNDI de chaque semaine, à 17 h. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception, nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et publier le plus d’information possible.​
________________________________________________________

QUOI FAIRE… QUOI FAIRE… QUOI FAIRE… QUOI FAI

Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices d’activités ou d’événements intéressants dans nos quartiers? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com en nous faisant parvenir un court texte (maximum de 100 mots) dans un fichier WORD (et non en pdf). La tombée est le LUNDI de chaque semaine, à 17 heures. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception, nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et publier le plus d’information possible.​
​___________________________________________________

Pour l’info-patinoire, cliquez ici
Pour l’info-glissadecliquez ici
Pour l’info-ski de fondcliquez ici

___________________________________________________
Le vendredi 26 février à 20 h et le samedi 27 février à 19 h 30
L’orchestre des Jeux vidéo (OJV) invite les médias et le grand public à venir revivre en musique les plus grandes épopées des jeux de rôles (Rôle PlayingGames RPG) qui ont marqué l’histoire des jeux vidéo. La cinquantaine de musiciens se mettra au service des thèmes de Final Fantasy, Kingdom Hearts, Mario RPG,Pokemon, Secret of Mana et bien d’autres! L’occasion de venir vivre la nostalgie des grands jeux de rôle ayant marqué les dernières années ou de découvrir un répertoire musical épique et lyrique à la fois qui n’a rien à envier aux grands thèmes de la musique de film ! Les adeptes du monde vidéo ludique pourront s’immerger complètement dans l’univers desRPGen venant jouer,dès 18h ; sur les consoles mises à disposition gratuitement dans le hall de la salle de concert(le tout entouré de cosplayer !). Il sera également possible de magasiner quelques souvenirs du show (CD, Pixel art, Jeux de société) aux tables mises à disposition par nos partenaires.  Lieu : Salle Marguerite Bourgeois, 1750 rueSauriol Est, Montréal. Les billets sont actuellement en vente au coût de 10$ pour les enfants de moins de 12 ans, 15$ pour les étudiants et les plus de 60 ans et de 25$ pour les adultes. On peut se les procurer au guichet des boutiquesGeekatorium, leNexus baret Gamekeeper Verdunet aussi en ligne sur le site http://rpg2-ojv.bpt.me/. Pour d’autres informations ou pour obtenir des billets :
514-994-6586 − http://www.orchestre-ojv.ca/fr − info@orchestre-ojv.ca (Source : CONCERT RPG)
 


Picture

Le vendredi 26 février à 18 h
Reggiani, Montant, Ferrat par Pierrot Fournier. Reggiani, Montand, Ferrat : trois grand noms de la chanson française dont tous connaissent les plus belles chansons, connues ou moins connues… Venez les redécouvrir et laissez Pierrot leur redonner un second souffle … Souper-Spectacle 44.95$ (Source : Le rendez-vous du thé)


Picture

Le vendredi 26 février à 20 h
Théâtre à la Maison de la Culture « Bibish de Kinshasa ». Bibish de Kinshasa est l’adaptation par le metteur en scène Philippe Ducros du roman Samantha à Kinshasa, de Marie-Louise Bibish Mumbu. Véritable fête théâtrale kinoise, la pièce est une déclaration d’amour à Kinshasa l’insaisissable, lieu d’excès, de vitalité, de démesure où se côtoient les odeurs, les vapeurs et la cacophonie du Congo. À mi-chemin entre une bouffe entre amis et une discussion géopolitique, cette visite guidée des souvenirs de l’héroïne sera entrecoupée d’échanges décontractés entre l’auteure, Bibish jouée par Gisèle Kayembe et le metteur en scène. Spectacle présenté dans le cadre du Conseil des arts de Montréal en tournée. (Source : Maison de la Culture)

Le samedi 27 février à 10 h 30
Pour les poupons de 0 à 18 mois et leurs parents “Bébé découvre…” Des ateliers d’éveil aux livres pour les tout-petits. Histoires, chants, comptines et jeux permettent aux bébés de bien s’amuser ! Rendez-vous à la bibliothèque d’Ahuntsic. Toutes les activités sont gratuites et les inscriptions se font aux comptoirs des bibliothèques ou par téléphone. Bibliothèque d’Ahuntsic: 10 300, rue Lajeunesse, téléphone 514 872-0568. (Source: Arrondissement)


Picture

Le samedi 27 février à 18 h
Brel, Brassens, Ferré par Pierrot Fournier. Parfois auteur, parfois interprète, Pierrot offre aux amoureux de la chanson française un tour de chant qui met en vedette la poésie et la quête de liberté de trois artistes majeurs : Jacques Brel, Georges Brassens, et Léo Ferré! Pour notre plus grand bonheur, Pierrot nous présente, sans flonflons, avec justesse et sentiments, des pièces qui comptent parmis les plus belles chansons des dernières décennies.  Souper-Spectacle 44.95$ (Source : Le rendez-vous du thé)

Le samedi 27 février à 13 h 30
Des heures de plaisir pour les adolescents à la bibliothèque de Cartierville! Pour se divertir et passer des heures de plaisir, la bibliothèque de Cartierville convie les jeunes âgés de 10 à 14 ans à participer à une série d’activités de jeux de rôle. Samedi le 27 février, ceux et celles qui se sentent l’âme d’un chevalier, d’une princesse Léa ou d’un Jedi et qui rêvent de jouer un rôle actif au cœur d’une grande épopée seront servis. L’animateur, Cédric, s’y connaît dans le domaine des jeux de rôle et saura accompagner les jeunes dans de grandes aventures. Il faut cependant réserver en téléphonant au 514 872-6989 ou en se présentant directement au comptoir de la bibliothèque située au 5900, rue De Salaberry. (Source : Arrondissement)


Picture

Le samedi 27 février de 9 h à 12 h
Sortie au Jardin Botanique de Montréal avec le Club d’Ornithologie Ahuntsic. Venez faire la tournée de ce magnifique endroit pour la variété des espèces d’oiseaux et de surprises du printemps. Point de rencontre au pavillon principal du Jardin à 9:00 (situé près de l’entrée au coin Pie-IX et Sherbrooke).
On vous suggère d’apporter des crampons si vous en avez, au cas où les sentiers seraient glacés après le regel de vendredi. Information : info@coamontreal.org ou 438-338-4138 (Source : COA)


Picture

Le dimanche  28 février de 11 h à 16 h
Journée d’activité hivernales gratuites pour toute la famille. Cabane à sucre, trotinette des neige, curling, balon-balai, raquette, jeux d’adresse et bien plus. Au parc de Mésy dans Cartierville.


Picture

Le dimanche 28 février à 15 h
Invitation au lancement de l’album
“Kattam et ses Tam-Tams De Tombouctou à Bombay “!!!
Après des années à faire chanter, danser et voyager les enfants (et leurs parents !) dans les maisons de la culture, écoles et garderies du pays avec son spectacle Kattam et ses Tam-Tams, l’album «
De Tombouctou à Bombay » est enfin prêt ! Dans cet album, Kattam propose un véritable voyage musical, mettant en vedette des centaines de voix d’enfants des Écoles Le Plateau et Katimavik-Hébert, ainsi qu’une dizaine de musiciens invités. L’album comprend des pièces originales, des arrangements inédits et quelques reprises; un parfait mélange de traditions et de modernité !!! Rendez-vous à la Maison de la culture Ahunstic avec une chorale d’enfants, des musiciens invités et autres surprises ! Réservez votre place : kattam@gmail.com


Picture

Le dimanche 28 février à 18 h
Show d’Bistro par Anne-Sophie Hoffman. Passez la soirée en compagnie de quatre chanteuses talentueuses, sympathiques, drôles et touchantes et de Samuel, le pianiste chanceux! Un moment pour se retrouver, se laisser bercer et enchanter par les voix d’Annie-Pier, Florence, Jacynthe et Rachel. Elles chanteront en duo, en solo, en choeur et de tout leur coeur! Entrée libre – contribution volontaire (Source : Le rendez-vous du thé)


Picture

Le lundi 29 février à 18 h
​Les lundis de Sergeï Trofanov par Sergeï Trofanov en solo. Le violoniste et chanteur Sergei Trofanov vous propose une ambiance à saveur romantique, légère et joyeuse! Son répertoire international de chansons, musique de films, standards de jazz, d’airs populaires dans plusieurs styles musicales crée l’ambiance chaleureuse de la soirée. Il saura faire ressortir le meilleur de l’occasion. Entrée libre – contribution volontaire (Source : Le rendez-vous du thé)


Picture

Le mercredi 2 mars à 18 h
Duo Contra-Danza par Denis Doucet & Sébastien Deshaies. Le Duo CONTRA-DANZA, formé de Denis Doucet à la clarinette et de Sébastien Deshaies à la guitare, vous offre un concert-spectacle original «Le Voyage Virtuose tome 3», basé sur les danses traditionnelles du monde : Tangos argentin, gigues irlandaises, danses ‘Klezmer’ de l’Europe de l’Est, danses espagnoles traditionnelles, musiques de l’Amérique du Sud, etc. Cette formation originale à la sonorité unique, en duo clarinette-guitare, vous transportera par ses interprétations rythmées, vivantes, sensibles et passionnées. Entrée libre – contribution volontaire (Source : Le rendez-vous du thé)


Picture

Le mercredi 2 mars à 13 h 30
Conte musical pour les enfants âgés de 6 à 10 ans « Le chat et le gondolier » à la Maison de la Culture. Avec cinq musiciens et quatre marionnettistes, ce conte musical, incarné par les marionnettes géantes, enchantera et captivera le public par les sonorités envoûtantes des instruments. Après Tsuki, princesse de la Lune, Suzanne De Serres nous emmène une nouvelle fois au-delà des océans pour suivre en gondole le chat Gelato et découvrir la Venise baroque du XVIIe siècle. Une production de la Nef. Spectacle présenté dans le cadre du Conseil des arts de Montréal en tournée. (Source : Maison de la Culture)


Picture

Le mercredi 2 mars de 13 h 30 à 17 h 30
Bob Cantin parlera de l’Everest, son histoire et ses légendes, à la salle de l’église Saint-Jude (10 120, avenue d’Auteuil). Gratuit pour les membres de l’Alliance culturelle (50 ans et plus), 10 $ pour les non-membres. Information: 514-382-5716; www.allianceculturelle.qc.ca. (Source : Alliance culturelle)


Picture

Le jeudi 3 mars à 18 h
Hommage à Brassens par Jean Viau. Jean Viau présente son spectacle  «  Hommage à Brassens » depuis une dizaine d’années. Ce spectacle remplis d’humour et de bonne humeur va piger dans un répertoire très large des chansons de Brassens. Excellent guitariste et interprète de talent, Jean Viau fait revivre l’esprit truculent et tendre de Tonton Georges. Du ” Gorille ” à ”Je me suis fait tout petit ”, on redécouvre l’oeuvre, agrémentée de présentations drôles et pertinentes. Entrée libre – contribution volontaire (Source : Le rendez-vous du thé)


Picture

Le jeudi 3 mars à 9 h 30 et 11 h
« OGO » Marionnettes et musique pour les enfants âgés de 3 à 5 ans à la Maison de la Culture. OGO est une invitation au voyage et à l’amitié, une ode à la créativité et à l’imaginaire des petits. Avec un accompagnement musical en direct à l’harmonica, au mélodica, au kalimba et au xylophone, les propositions sonores viennent compléter le voyage. Une création du Théâtre des Petites Âmes écrite et interprétée par Isabelle Payant accompagnée sur scène de Stéphane Heine et Patrick Beauchemin. (Source : Maison de la culture)


Picture

Le vendredi 4 mars à 18 h
Hommage à la Chanson par Sélim Bichara. Sélim interprètera des chansons de Georges Moustaki, Brel, Aznavour, Félix Leclerc et biens d’autres, en plus de quelques-unes de ses compositions. Il puisera aussi dans ses répertoires québécois, français, espagnol et italien. Sélim se produit un peu partout dans la province offrant des soirées intimes, douces et avec un peu d’humour. Souper-Spectacle 44.95$ (Source : Le rendez-vous du thé)



Picture

Le samedi 5 mars à 18 h
Les grandes chansons par Patrick Olafson & Marc-André Cuerrier. De Brel à Sinatra, de Céline Dion à Aznavour, en passant par Luis Mariano et Pavarotti, Patrick Olafson du quatuor Tocadéo, vous offre les plus belles et grandes chansons du répertoire français, anglais et italien. Souper-Spectacle 44.95$ (source : Le rendez-vous du thé)


Picture

Le samedi 5 mars à 14 h
L’univers d’Elsie Reford.  Conférence d’Hélène Jasmin accompagné en musique par Antonin Marien. Entrée libre. À la librairie Monet, 2752, rue de Salaberry. Info : 514 337-4083

Le vendredi 11 mars de 17 h à 19 h
Journée internationale des femmes Dans le cadre de la Journée Internationale des femmes 2016, le Centre des femmes solidaires et engagées en partenariat avec le bureau de la Députée de Crémazie Madame Marie Montpetit et la SDC Promenade Fleury présente une soirée « Place aux femmes artistes » qui réunira plusieurs artistes professionnelles résidentes du quartier Ahuntsic. Pour l’occasion notre invité spécial sera ODAYA, un groupe de femmes autochtones qui chantent la richesse des cultures des Premières Nations. Également nous aurons une prestation de la chanteuse italo-argentine Silvia Sabash et les œuvres de la céramiste Christiane Dion, des peintres Nathalie Cloutier et Marie « sherpa » Frenette seront exposées. Finalement le court-métrage de Paule Beaudoin “Rencontre-moi au Parc” sélectionné au Short film Corner du Festival de Cannes 2014 sera présenté lors de cette soirée. Lieu :  L’Ami-Temps, 1345 Fleury Est.


Picture

Le mardi 11 et mercredi 12 mars
Une sortie multigénérationnelle pour souligner la Journée internationale des femmes Profitez de la Journée internationale des femmes pour faire une sortie multigénérationnelle au musée des Soeurs de Miséricorde. Venez avec votre fille ou petite-fille ou grand-mère. Découvrez ensemble la dure réalité d’être une mère célibataire au XIXe siècle par rapport à celles d’aujourd’hui. L’animation « Parole aux pionnières » vous aidera à mettre en relief l’évolution de la condition féminine. Départs des visites : 10 h 30 et 14 h. Aucune réservation requise. Pour les 15 ans et plus. 12435, avenue de la Miséricorde, Montréal, H4J 2G3. Tél: 514-332-0550 (Musée des sœurs de Miséricorde)


Picture

Le samedi 12 mars de 8 h à 11 h 30
Visite au Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies (secteur des marais) avec le club d’ornithologie Ahuntsic. À la découverte des oiseaux d’hiver et des surprises en ce début de printemps. Pour Informations : info@coamontreal.org ou 438-338-4138 (Source : Club d’ornithologie Ahuntsic)

__________________________________________________

Autres idées d’activités sans date précise

Groupe de marcheurs « Les philanthropes »
C’est gratuit! Viens bouger! Tous les lundi à 9 h et les mercredi à 19 h Départs au Parc des Hirondelles (coin Larose / Fleury)
Responsable :  Alain Lavigne (514) 419-2786 (Source :  Marcheurs Philanthropes)
Profitez des joies de l’hiver dans les parcs de Montréal sans traverser les ponts! C’est l’hiver et une foule d’activités extérieures, très souvent gratuites, s’offrent aux Montréalais dans les parcs-nature! Inutile de quitter la ville pour prendre une grande bouffée de plein air, les parcs-nature de Montréal sont accessibles via le réseau de transport en commun et permettent de se dépayser à quelques pas de chez soi! Les parcs-nature proposent mille et une activités hivernales amusantes à 45 minutes de voiture du centre-ville qui sauront satisfaire les aventuriers qui n’ont pas froid aux yeux comme les plus frileux!
Le parc-nature du Bois-De-Liesse
Situé au croisement de l’autoroute 13 et de l’autoroute 40, ce parc recèle une belle diversité d’espèces animales et végétales, y compris une forêt centenaire et une érablière composée d’arbres impressionnants et rares, comme l’érable noir, une véritable forêt enchantée !
Activités & services :
-11,5 km de pistes de ski de fond ; 9,6 km de pistes de raquette ; 4,4 km de sentiers de randonnée;
-Cours de ski de fond pour 6 à 13 ans et 14  ans et +, Promenades sous les étoiles;
-Les Après-midi colorés;
-La fête des mitaines;
 -Découverte des sciences de la nature et de l’environnement pendant la relâche scolaire;
-Accueil de la maison Pitfield;
-Chalet d’accueil des Champs avec comptoir de rafraîchissements et collations;
-Location de skis de fond, raquettes, luges et tapis à glisser.
Parc-Nature de L’île- De-La-Visitation
Situé dans l’arrondissement de Ahuntsic-Cartierville, accessible à partir de la station de Métro Henri-Bourassa, ce coin de nature regorge de vestiges historiques patrimoniaux.
Activités & services :
-8,6 km de pistes de ski de fond, de raquette et de randonnée pédestre;
-Balade historique grâce à l’application mobile Destination Sault de Cité Historia;
-Dimanche autour du feu;
-Observation des oiseaux;
-Chalet d’accueil;
-Location de skis de fond, luges et tapis à glisser.

________________________________________________________
Numéros de téléphone utiles
Bibliothèque d’Ahuntsic : 514 872-0568
Bibliothèque de Cartierville : 514 872-6989
Bibliothèque de Salaberry : 514 872-1521
Café de Da : 514 872-5674
Le Rendez-vous du thé : 514 384-5695
Maison de la culture : 514 872-8749

* Les renseignements de la section Quoi faire sont publiés à titre indicatif. C’est avec plaisir que journaldesvoisins.com corrige les coquilles, mais il ne peut être tenu responsable d’erreurs ou d’omissions. 
​_______________________________________________________

Le mag papier d’avril en préparation!

L’équipe de journalistes et de collaborateurs de votre journal communautaire est à pied d’oeuvre pour vous concocter un superbe magazine de printemps.

Le numéro d’avril de journaldesvoisins.com, le mag, sera disponible dès le 11 mars, à votre porte ou dans nos différents points de chute (bibliothèques, YMCA de Cartierville, résidences Les Deux Aires et Jardins Millen, Entraide Ahuntsic-Nord, etc.). Bonne lecture ! (C.D.)
________________________________________________________

EN 2016
Prenez UNE bonne résolution!
Devenez un ami de la Société des amis du
journaldesvoisins.com

Parce que la qualité de l’information vous tient à cœ
ur!


Photo

Faites comme des dizaines d’autres résidants d’Ahuntsic–Cartierville! Devenez membre de La Société des amis du journaldesvoisins.com.

Faites-le par Paypal ou encore par la poste en envoyant votre chèque libellé à l’ordre de journaldesvoisins.com et vos coordonnées au 10780, rue Laverdure Montréal, QC, H3L 2L9. Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une) et votre adresse postale.

Pour devenir membre, cliquez ici.
_______________________________________________


Pour plus de nouvelles, « Aimez-nous »
sur Facebook, à
journaldesvoisins.com
Nous sommes également sur Twitter : @jdesvoisins

_____________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur Archives – Actualités tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) AhuntsicCartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Journaldesvoisins.com :

  • Gagnant de cinq (5) Prix d’excellence au congrès annuel 2015 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ): catégories “nouvelle”, “reportage”, “entrevue”, “photo de presse”, et 2e meilleur média.
  • Gagnant d’une bourse de 5000 $ au concours Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention Coup de cœur du jury au Concours québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie Économie sociale
  • Journaldesvoisins.com est un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour les résidants d’Ahuntsic–Cartierville, et dont le siège social se trouve à Ahuntsic. Notre journal est un magazine bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne qui, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic–Cartierville, se consulte sur le Web, à www.journaldesvoisins.com

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).

Courriel : journaldesvoisins@gmail.com.
Téléphone : 514 770-0858.

CORRESPONDANCE: 10780, rue Laverdure,
Montréal (Québec) H3L 2L9

Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration : Paul Guay, CA, président; Pierre Foisy, Ph.D., vice-président; Me Hugo Hamelin, secrétaire; Douglas Long, trésorier; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et les gens d’affaires), Pascal Lapointe, administrateur, et Liliane Gingras-Lessard, administratrice.
Éditeur et cofondateur : Philippe Rachiele.
Rédactrice en chef et cofondatrice: Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint : Alain Martineau.
Rédactrice en chef suppléante: Mélanie Meloche-Holubowski

Photographes: Philippe Rachiele, Élaine Bissonnette, François Lauzon
Journalistes, version Web : Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj, Mélanie Meloche-Holubowski, Christiane Dumont, François Lauzon, et Thomas Deshaies.
Journalistes, version papier : Alain Martineau, François Barbe,
Mélanie Meloche-Holubowski, Rabéa Kabbaj, Elizabeth Forget-Le François, et Thomas Deshaies.
Journalistes et collaborateurs à la rédaction: Diane Éthier, Laetitia Cadusseau, Justine Castonguay-Payant, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Patrick De Bortoli, Nacer Mouterfi, et Daphné Dupont-Rachiele.

Graphisme de la nouvelle version papier et nouveaux logos :         Nacer Mouterfi
Mise en page : Philippe Rachiele, Christiane Dupont et Nacer Mouterfi.
Illustrations originales : Claire Obscure.
Caricaturiste : Florence Tison.
Bédéiste: Martin Patenaude-Monette
Illustrateur: Nicolas Roy
Correction/révision, version Web : Christiane Dumont.
Correction/révision, version papier : Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien et Séverine Le Page.
Réseaux sociaux : Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele.
Impression, version papier : Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier : journaldesvoisins.com

Dépôt légal, version papier : BNQ – ISSN1929-606
Dépôt légal, version Web : BNQ – ISSN1929-607X

________________________________________________________

Journaldesvoisins.com et quelques-uns de ses artisans sont membres de :


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ; Mélanie Meloche-Holubowski, rédactrice en chef remplaçante, membre FPJQ; Alain Martineau, rédacteur en chef adjoint, membre FPJQ; Rabéa Kabbaj, journaliste, membre FPJQ; François Lauzon, photo-journaliste, membre FPJQ.
________________________________________________________

Photo

34 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires