Les Actualités du 29 juillet 2016

________________________________________________________

TRAVAUX AUX PISTES DE L’AÉROPORT MTL-TRUDEAU
Injonction des Pollués vs ADM?
Les inconvénients seraient temporaires, selon ADM


Photo

Les travaux qui ont commencé à l’aéroport et qui font en sorte que les gros avions passeront pour la plupart au-dessus d’Ahuntsic plutôt que d’être partagés entre Villeray et Ahuntsic , du moins temporairement, soutient ADM. (Photo : Courtoisie)
Le groupe de citoyens, Les Pollués de Montréal-Trudeau, étudie présentement avec ses avocats la possibilité de demander une injonction contre Aéroports de Montréal compte tenu de l’annonce faite par ADM récemment concernant les travaux effectués sur deux des pistes de l’aéroport. Selon le groupe de pression, ces travaux pourraient occasionner plus de trafic aérien au-dessus d’Ahuntsic, notamment.

Interrogé par journaldesvoisins.com, le président du groupe de pression, Antoine Bécotte, a déclaré qu’un bureau d’avocats du centre-ville de Montréal regardait de près le nouveau protocole de communications et de consultation sur les modifications à l’espace aérien mis en place par NAV Canada et le Conseil des aéroports du Canada (CAC) en 2015 afin d’évaluer la pertinence de déposer en Cour supérieure une demande d’injonction au nom du groupe Les Pollués de Montréal-Trudeau pour faire stopper lesdits travaux.

Réduite ou pas? Temporaire ou pas?
Journaldesvoisins.com rapportait, dans son édition de la semaine dernière: « Du 23 juillet jusqu’en novembre 2016, ADM procèdera à des travaux d’agrandissement de la baie de la piste 06D (droite) – une des principales pistes de l’aéroport. La longueur de la piste 06D-24G (gauche) sera alors réduite et elle sera utilisée principalement par des avions à hélices. »

Dans un communiqué de presse émis après cette annonce envoyée à certains résidants, Les Pollués de Montréal-Trudeau s’indignaient du fait qu’une piste de l’aéroport allait être raccourcie, ne servant dorénavant que pour les avions à hélices, et que les gros porteurs utiliseraient l’autre piste de l’aéroport, faisant ainsi passer automatiquement les avions gros porteurs au-dessus des résidences déjà touchées, dans Ahuntsic.

Maldonne
Selon Anne Marcotte, directrice, Affaires publiques, pour ADM, les travaux ont pour but d’élargir la baie (NDLR : l’aire) d’attente d’une des deux pistes, là où les avions se préparent au décollage, et non pas de raccourcir une piste de façon permanente.

C’est ce qu’a souligné à maintes reprises la porte-parole d’ADM lors de l’entrevue qu’elle a accordée à journaldesvoisins.com jeudi. Toutefois, si les travaux sont temporaires, ce n’est pas ainsi qu’ils ont été compris par les résidants riverains qui ont reçu l’avis officiel d’ADM, ni par Les Pollués de Montréal-Trudeau, ni par journaldesvoisins.com qui a eu connaissance de l’avis la semaine dernière. En effet, le mot « temporaire » n’était écrit nulle part sur l’avis officiel distribué aux résidants. (NDLR: Voir le communiqué ici).

Rencontre avec Mélanie Joly
Par ailleurs, le président des Pollués de Montréal-Trudeau, Antoine Bécotte, et l’un des directeurs, Raymond Prince, ont eu, il y a quelques jours, une rencontre très fructueuse d’une quarantaine de minutes avec le personnel du bureau de la députée d’Ahuntsic-Cartierville, Mélanie Joly. Les deux représentants désiraient les informer du dossier et des plaintes qui leur sont adressées régulièrement par les résidants qui déplorent la pollution sonore importante causée par les aéronefs volant au-dessus de leur résidence, à toute heure du jour et de la nuit. À la suite de ce premier contact et de la remise de documents, les responsables du groupe de pression auront également une rencontre avec la députée elle-même, le 11 août prochain.

Rappelons que Mme Joly doit elle-même rencontrer les autorités d’Aéroport de Montréal au cours des prochaines semaines, à la suggestion du ministre des Transports, Marc Garneau. (C.D.) (2016-07-29)
​_______________________________________________________

________________________________________________________

Ainsi fond, fond, fond…*
…l’asphalte aux arrêts d’autobus !
Mtl prévoit reconstruire certains arrêts de bus en béton


Photo

Boulevard Henri-Bourassa face au collège Bois-de-Boulogne (Photo : Philippe Rachiele)
Il n’y a pas que la crème glacée qui a tendance à se liquéfier à la chaleur. Quand le soleil tape dur, l’asphalte ramollit. Par les temps qui courent, ce phénomène est particulièrement visible aux intersections de grandes artères comme Henri-Bourassa et Sauvé.

À certains coins de rue, la chaussée est nettement déformée, de larges sillons parallèles au trottoir étant creusés sur une bonne longueur. Des traces de pneus témoignent des nombreux passages de véhicules lourds, notamment sur Henri-Bourassa, boulevard qu’empruntent plusieurs circuits d’autobus.

De nombreuses couches d’asphalte ont été superposées aux endroits affaissés, leur donnant l’allure de vêtements rapiécés. À l’intersection des rues Laverdure et Sauvé, par exemple, on n’a pas lésiné sur le bitume et d’épaisses tartines noires peu esthétiques débordent même sur le trottoir nord-est. De quoi consolider le tout pour un bout de temps, pourrait-on croire. Eh bien non, les ornières se sont reformées comme si de rien n’était!

« Cette situation se retrouve presque exclusivement aux arrêts d’autobus », explique la chargée de communication de l’arrondissement, Marlene Ouellet. Il y a deux facteurs en cause, expose-t-elle, « soit le poids des autobus, articulés ou non, en plus du poids des usagers, et le temps chaud de l’été combiné à l’état de la chaussée (fondation et asphalte) ».

Par temps chaud, poursuit-elle, « l’effet des arrêts et des départs multiples des autobus fait en sorte que l’asphalte devient plus malléable. Le poids des autobus et leurs mouvements créent à l’usage ces ornières importantes. »

Pas du ressort de la STM
Ce problème n’est pas du ressort de la Société de transport de Montréal, affirme la relationniste Isabelle Tremblay. « Nous, notre travail, c’est de transporter les gens. On a des circuits sur Henri-Bourassa depuis toujours. Nous, on circule, on est un usager de la route. »

Si les travaux d’asphaltage semblent bâclés, « il ne s’agit pas de réparations hâtives », s’empresse de préciser Mme Ouellet. Mais à l’évidence, l’ajout d’asphalte ne peut tenir lieu de solution permanente. Montréal prévoit « reconstruire certains arrêts d’autobus en béton », révèle la porte-parole. La Ville centre a proposé un programme spécifique aux arrondissements et attend confirmation des endroits visés. « Si l’endroit vu sur les photos n’est pas dans les mises à niveau cette année, il sera réparé temporairement », assure-t-elle.

Est-ce que ces sillons peuvent nuire au travail des chauffeurs d’autobus? À l’heure de tombée, Mme Tremblay n’avait pu nous le préciser. (Par Christiane Dumont) (2016-07-29)
 
*Air connu il y a plusieurs décennies, contine pour enfants, « Ainsi font font font », de Maman Fonfon et Tante Lucille.:-)


Photo

Rue Sauvé, coin Laverdure (Photo : Christiane Dumont)

Photo

Boul. St-Laurent coin Legendre (Photo : Christiane Dumont)
_______________________________________________________
________________________________________________________

Jeux du Québec 2016
Plusieurs jeunes d’A-C s’illustrent durant l’événement
Un bilan positif pour les athlètes de Mtl 


Photo

L’équipe de basketball masculine en première place aux jeux du Québec (Photo : Page Facebook Montréal-Concordia)


PhotoLa bénévole Claire Massicotte avec la mascotte des jeux (Photo : Courtoisie Claire Massicotte)

Tous les deux résidants d’Ahuntsic-Cartierville, Michael Ankamah, 14 ans, et Aboubacar Konde, 13 ans, font partie des nombreux jeunes athlètes montréalais qui se sont démarqués à la 51e finale des Jeux du Québec, du 17 au 25 juillet, à Montréal. Leur équipe de basketball masculin, Montréal-Concordia, a obtenu une première place au classement.
 
Les deux athlètes, qui en étaient à leur première participation aux Jeux du Québec, ont beaucoup apprécié leur expérience. Ils gardent en mémoire le moment où ils ont remporté le match décisif, qui leur a permis d’obtenir la médaille d’or. « Cette médaille, c’est ce que l’on retient le plus de notre expérience », ont souligné Michael Ankamah et Aboubacar Konde, fiers de leur performance.

D’autres Ahuntsicois se sont illustrés, notamment en athlétisme. C’est le cas de Vlad Tarus qui a remporté la médaille d’or dans la catégorie « juvénile masculin longueur ». Quant à elle, Oriane Chéry a reçu une médaille d’argent dans les catégories « cadet féminin 300m » et « cadet féminin longueur » ainsi qu’une médaille de bronze dans la catégorie « cadet féminin hauteur ». Les deux athlètes font partie du club d’athlétisme Impulsion d’Ahuntsic-Cartierville.

Une performance satisfaisante
Montréal s’est classé au septième rang du classement régional avec 44 médailles. Les athlètes montréalais ont récolté 20 médailles d’or, 14 médailles d’argent et 10 médailles de bronze, et ce, dans plusieurs disciplines dont l’athlétisme, la nation, le tir à l’arc ainsi que dans certains sports d’équipe dont le basketball, le soccer et le volleyball.

Le chef de mission de la région de Montréal, Yves Collin, s’est dit satisfait de la performance des athlètes, compte tenu de l’adversité à laquelle Montréal a fait face cette année dans plusieurs sports. Yves Collin, qui a encadré la délégation de 270 athlètes et entraîneurs, souhaitait que les jeunes puissent gagner 70 médailles cet été, comme cela avait été le cas en 2014 à Longueuil.
« D’habitude, quand on va chercher autant de médailles comme il y a deux ans, c’est parce que nous avons très bien performé au niveau des sports individuels, a expliqué le chef de mission de la région de Montréal. Cette année, ce sont les sports collectifs qui sont ressortis davantage gagnants et, contrairement aux sports individuels, quand on gagne en sports collectifs, ce n’est qu’une médaille que l’on remporte. »

Pour Yves Collin, le bilan de cette année est l’un des plus positifs que la région de Montréal n’a jamais connu, et ce, en raison de la très bonne représentativité de Montréal dans presque tous les sports. « Il y a deux ans, nous étions absents dans sept sports et, cette année, nous avons uniquement été absents dans trois sports », a-t-il souligné, précisant que beaucoup d’efforts ont été déployés au niveau du développement régional.

Offrir de son temps pour le sport
La finale 2016 des Jeux du Québec a également réuni plus de 2400 bénévoles, dont plus de 500 ont donné de leur temps au centre Claude-Robillard dans Ahuntsic-Cartierville. Rappelons que le centre était l’un des principaux sites où ont eu lieu les compétitions sportives.

La résidante d’Ahuntsic-Cartierville Claire Massicotte a fait partie d’une équipe de quatre bénévoles responsable des ressources humaines au centre Claude-Robillard. Nouvellement retraitée, Mme Massicotte a grandement apprécié son expérience. Celle-ci lui a permis d’apprendre sur elle-même, mais également sur sa relation avec les autres bénévoles. « Je pense que cette expérience va me servir dans les autres types de bénévolat que je compte faire à l’avenir, a-t-elle indiqué. Je vais définitivement être une meilleure bénévole. »

Mme Massicotte a été bénévole durant les Jeux olympiques de Montréal en 1976. Les Jeux du Québec lui ont permis de revivre, à une plus petite échelle et 40 ans plus tard, une expérience similaire. « Les Jeux du Québec m’ont remémoré de très bons souvenirs », a-t-elle confié. (Par Isabelle Neveu) (2016-07-29) 


______________________________________________________

Un fraudeur fait du porte-à-porte
​au nom de la Maison du Père

L’organisme a porté plainte à la police

Méfiez-vous des colporteurs et autres solliciteurs qui se réclament de toutes sortes d’organismes et de causes et qui sollicitent vos dons en faisant du porte-à-porte sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville. La Maison du Père – tout comme d’autres organismes — ne récolte jamais de dons en faisant faire du porte-à-porte par ses bénévoles. Histoire vraie.

Dimanche 24 juillet, de retour de vacances, une résidante d’Ahuntsic-Cartierville a ouvert sa porte, vers 19 h, juste avant un souper de famille à sa résidence. Un individu se réclamant de la Maison du père, lui demande sa contribution financière pour le « téléthon de la Maison du père » comme chaque année… Dans l’effervescence du moment, elle y songe… quelques secondes. Puis, un doute s’immisce dans ses pensées.

Elle se remémore que le même modus operandi avait été utilisé au nom de la Fondation du docteur Julien il y a quelque temps pour solliciter des dons et que l’organisme avait prévenu les citoyens qu’il s’agissait là d’une arnaque. Se souvenant vaguement de l’événement, la résidante lui répond qu’elle ne donne que par les canaux officiels, le salue, et ferme la porte. Cette résidante c’était moi!

Fin de l’histoire? Non. Je décide d’appeler le 911 pour signaler la chose. Le type en question est toujours sur la rue après vérification. Le service du 911 enverra une patrouille.

Les résultats…
Le lendemain, je communique avec la direction de la Maison du père pour vérifier si mon pressentiment était le bon. Il l’était! Le directeur général, François Boissy, m’informe qu’en aucun cas l’organisme ne procède à des sollicitations de fonds auprès des citoyens par du porte-à-porte, d’une part. Il ajoute qu’étant au fait de cette situation (à savoir qu’un individu sollicite des dons ainsi à Montréal), l’organisme a déposé une plainte à la police.

Depuis mon appel à M. Boissy, j’ai eu d’autres nouvelles au sujet de ma plainte au 911. Ainsi, la police a communiqué avec moi pour que je fasse une déposition. J’apprends, en outre, que l’individu en question a été interpellé par une patrouille du PDQ 27 un peu plus tard sur la rue, à la suite de mon appel. Il aurait, paraît-il, déclaré qu’il avait mentionné que l’argent était pour lui. Que nenni! J’ai bien entendu…

Voici ce que l’on peut lire à la une du site Web de la Maison du père : « La Fondation de la Maison du Père met sur pied, chaque année, de nombreuses collectes de fonds afin d’assurer le maintien des services et la pérennité de la Maison du Père : envois postaux, bal pour les gens d’affaires, téléthon Juste pour Aider. Toutefois, elle n’autorise en aucun temps les levées de fonds par sollicitation de porte à porte. Si on se présente chez vous, en notre nom, il s’agit d’une pratique frauduleuse que vous pouvez dénoncer en signalant le 911. » (C.D.) (2016-07-29)
 
Pour consulter le site de la Maison du père, cliquez ici

______________________________________________________

Un chien MIRA chez Chaussures O’pas
Et l’arrondissement A-C n’est pas en reste…


Photo

Matta, le chiot de la fondation Mira à la boutique O’pas (Crédit Photo : Philippe Ricard)
Il y a une nouvelle mascotte à la boutique de souliers Chaussures O’pas située sur La Promenade Fleury. Il s’agit d’un chiot de la Fondation MIRA qui se nomme Matta. Une employée l’héberge pour les prochains mois afin de concrétiser son processus de socialisation.

« C’est pour le socialiser, lui apprendre à se tenir tranquille malgré certaines conditions et apprivoiser les gens », explique Maude Paquin, l’employé de Chaussures O’pas qui agit à titre de « famille d’accueil » pour Matta. Le chiot l’accompagne au magasin depuis déjà quelques semaines et semble même attirer des clients. « Il y en a qui viennent juste pour voir le chien. Il y aussi parfois des enfants qui en profitent pour s’amuser avec lui en attendant (leurs parents) », explique-t-elle.

Un an de garde
Pour accueillir un chien de la Fondation MIRA, Mme Paquin a dû effectuer des démarches administratives et patienter pendant plusieurs mois avant de pouvoir prendre en charge Matta. Elle devra s’en occuper pendant plus d’un an. « Il y aura son évaluation après un 12 mois, mais ça peut aller jusqu’à 18 mois de garde. Après, elle est classée comme chien-guide ou chien d’assistance. Elle va se faire entrainer plus sévèrement avant d’être confiée à un bénéficiaire », précise Mme Paquin.

Aussi à l’arrondissement
Un chien MIRA se trouve aussi dans les bureaux de l’arrondissement, à la division des parcs d’Ahuntsic-Cartierville. L’inspectrice en horticulture, Jade Despras, accueille des chiots depuis déjà plusieurs années et n’en est donc pas à sa première expérience. « Il travaille avec moi, je l’amène partout où je vais. Il revient avec moi le soir parce qu’il faut qu’il soit 24 heures sur 24 avec la personne qui le socialise », explique Mme Despras. Elle affirme même que la présence du chien a un effet thérapeutique au bureau et calme parfois certains citoyens mécontents de la présence d’inspecteur.
Bien qu’elle croit que cette démarche soit de plus en plus populaire, le fait de redonner le chien « peut être très crève-cœur pour plusieurs personnes », ce qui en découragerait plus d’un. La nourriture et les soins de santé sont couverts par la Fondation MIRA. (Par Thomas Deshaies) (2016-07-29) ​
___________________________________________________

Rue Sauvé
Les travaux se poursuivent
​malgré la pause « de la construction »


Photo

Photo croquée au coin de Christophe-Colomb le jeudi 28 juillet (Photo : Philippe Rachiele)
______________________________________________________

JARDINS ET POTAGERS
Ces plantes utiles au potager
Faites connaissance avec le lupin

La définition de ce qui peut être utile est relative. Mais dans le cadre de cette chronique, je traiterai de plantes qui se distinguent au potager par leurs multiples fonctions. Un plant pourra ainsi être comestible, attirer les pollinisateurs, servir de nichoir et être épandu comme paillis une fois mort, par exemple. Les plantes qui serviront de cas de figure, dans ces chroniques, auront en commun qu’elles cumuleront, au minimum, trois fonctions différentes.

Il est aussi vrai, au même titre que la définition de ce qui est utile, qu’il serait intéressant d’élargir la définition de la notion de potager. Quand on mentionne ce terme, on s’imagine cet espace de culture peuplé de plantes maraîchères, voué aux fruits et aux légumes. Il conviendrait peut-être davantage, pour ces chroniques, d’y comprendre, « jardin écologique », « polyculture » ou encore « jardin permaculturel ». Ces appellations renvoient à une idée plus large que celle plus traditionnellement entendue par le terme de potager. Ils y incluent la belle complexité relationnelle qui existe entre les végétaux de types différents, mais complémentaires et qui bénéficient des uns et des autres.

Une plante indigène
Le lupin (Lupinus ssp.), un genre qui compte plus de 200 espèces et qui est indigène au Canada (Ouest), est une plante herbacée, aux feuilles digitées, hautement ornementale, mais qui à bel et bien sa place au potager. Capricieuse, diront certains jardiniers, elle adore le soleil, mais tolère mal les grosses chaleurs. Bien rustique, elle tolère bien nos hivers, puisqu’elle est originaire du nord-ouest, mais les canicules la rendent vulnérable aux attaques de pucerons duveteux (Macrosiphum albifrons) et ensuite à la rouille ou au mildiou.
En revanche, lorsque, en juin elle explose en épis floraux, elle est spectaculaire! Ses fleurs attirent beaucoup les papillons et ainsi contribuent à la biodiversité de votre potager. Voilà déjà deux fonctions, bien importantes : l’esthétique et son intérêt pour les insectes pollinisateurs.

Une plante pionnière
Mais le lupin ne s’arrête pas là. Il possède une racine pivotante profonde et est ainsi une plante pionnière qui ameublit les sols récalcitrants et compacts. Le lupin s’accommode bien de n’importe quel sol et travaille en même temps pour nous. Il va chercher ses nutriments en profondeur, laissant à d’autres plantes, avec des racines plus superficielles, toute la place pour se nourrir en surface. Le lupin constitue, à cet égard, une plante accompagnatrice par excellence.

Une plante en symbiose
Sa caractéristique, ou sa fonction, qui équivaut peut-être à sa beauté, est celle de savoir travailler en symbiose avec certaines bactéries du sol, les rhizobiums. Comme toutes les plantes de la famille des Fabacées ou des Légumineuses, elles réussissent grâce à cette collaboration, à fixer l’azote de l’air dans le sol. Ainsi, elles sont autosuffisantes en azote, nutriments essentiels à la croissance des plantes. Une fois leur cycle terminé, cet azote fixé dans le sol, profite maintenant à nos autres plantes (maraîchères), pour lesquelles il devient accessible!

Une plante comestible, mais toxique
Finalement, les graines du lupin, similaires aux pois, sont comestibles! Mais attention, elles sont aussi toxiques, certaines espèces plus que d’autres, mais tout de même, il faut savoir comment s’y prendre. On la cultive a cet effet pour ses vertus protéiniques, supérieures à celles du soja, depuis plus de 3000 ans!
Les lecteurs assidus de ma chronique y retrouveront ici au moins quelques-unes des fonctions accrochées à l’acronyme du B .E.A.U. : Bon, Écologique, Attrayant et Utile.
Au plaisir de faire votre connaissance dans un potager près de chez nous!
Votre fermier urbain,
Patrick De Bortoli   

________________________________________________________

L’île-de-la-Visitation
​Des surprises vous attendent!

Si vous êtes observateur, vous aurez peut-être l’occasion d’apercevoir un Grand Héron comme celui qu’a croqué le photographe près de la maison du Meunier le jeudi 28 juillet. Leur petit cousin, le Biohoreau, est aussi présent quelquefois au même endroit (Photo : Philippe Rachiele)
_______________________________________________________

On vous présente… 
​Le parc Berthe-Louard

Durant l’été, il fait bon se prélasser dans l’un des nombreux parcs de l’arrondissement.  Cette semaine, nous vous présentons un photo-reportage sur le parc Berthe-Louard situé dans le district St-Sulpice.

Cliquez-ici pour voir le photo-reportage

_______________________________________________________

Plongez…dans le mag papier de l’été de journaldesvoisins.com!

Le magazine papier de la saison estivale de journaldesvoisins.com a été distribué  sur le territoire d’Ahuntsic, Bordeaux et Cartierville. Vous en manquez? Vous voulez en donner à un ami? Il y en a dans les bibliothèques du quartier.

Trente-deux pages à savourer au petit matin avec un bon café, ou à l’apéro, les pieds dans l’eau! Bonne lecture! Prochain rendez-vous du mag papier? Pour la rentrée! (C.D.) (2016-07-29)

__________________________________________________

Le coin des commerçants

Le coin des commerçants fait relâche cet été. De retour, fin août.
________________________________________________________

LETTRES OUVERTES

Journaldesvoisins.com se fait un plaisir de publier vos lettres ouvertes si elles traitent d’une situation, d’une problématique ou encore d’un événement concernant le territoire. Prière d’envoyer vos lettres avant le mercredi, 17 heures, en fichier Word (et non en pdf), et d’en vérifier l’orthographe avant l’envoi. Nous nous réservons le droit de les éditer, de les raccourcir, si nécessaire, ou de les corriger en espérant que vous aurez fait vos devoirs avant de nous faire parvenir votre missive. Merci! (C.D.)

ÉLARGISSONS LES TROTTOIRS!
par Charles Reny

__________________________________________________​
BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES

Vous êtes un organisme communautaire et vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, des succès ou des questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com en nous faisant parvenir un court texte (maximum de 100 mots) dans un fichier WORD (et non en pdf). La tombée est le LUNDI de chaque semaine, à 17 h. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception, nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et publier le plus d’information possible.​

Consultation sur les changements climatiques.  La députée fédérale d’Ahuntsic-Cartierville, l’honorable Mélanie Joly, vous invite à une consultation citoyenne et populaire sur les changements climatiques. Celle-ci aura lieu le 1er août prochain de 18 h 30 à 20 h 30, au Centre Scalabrini de Montréal (sous-sol), 655 rue Sauriol Est à Montréal.  Inscriptions : (514) 383-3709, ou melanie.joly@parl.gc.ca.

Club de lecture TD : une foule d’activités au programme pour les jeunes de 3 à 13 ans! Montréal, le 28 juin 2016- Cet été, on est…fous de nature et nous invitons  les jeunes de 3 à 13 ans à participer à notre Club de lecture. Ils pourront découvrir une tonne de livres sur le thème de la nature et participer à de nombreuses activités. En juillet, les trois bibliothèques de l’arrondissement proposent des heures du conte, des activités ludiques ainsi que des activités nature. C’est à ne pas manquer! (Source : Arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville). ​

______________________________________________________
LE COIN COMMUNAUTAIRE
Animateurs demandés…  Tu aimes le plein air, tu as 16 ans et plus, tu es responsable, sociable et tu souhaites t’engager comme bénévole pour l’année 2016- 2017 ? Le 103e Groupe Scout St-André Apôtre (Esplanade et Henri Bourassa) recherche quelques ANIMATEURS et ANIMATRICES (avec ou sans expérience dans les Scouts) dès septembre 2016 pour des jeunes de 7 à 17 ans. Informations : Geneviève Poirier au 514-686-0473 ou 103groupestandreapotre@gmail.com
Chauffeurs bénévoles recherchés  au Centre d’action bénévole de Bordeaux-Cartierville pour son service de popote roulante. Les besoins sont pour les mardis, mercredis et vendredis de 9h30 à 12h et ce, à compter de la semaine du 15 août. Les personnes intéressées doivent posséder un permis de conduire valide et disposer d’un véhicule. Un remboursement de 45 cts du kilomètre est prévu. Informations : Sylvain Caron au (514) 856-3553 au poste 1

Embauchez un étudiant! La CJS d’Ahuntsic de retour cet étéLa Coopérative Jeunesse de Services d’Ahuntsic est de retour cet été pour son 10e anniversaire. La CJS est un projet éducatif visant à initier un groupe de jeunes de 12 à 17 ans aux rouages de l’entrepreneuriat social. Durant l’été, l’équipe sera amenée à former leur propre coopérative de travail et d’offrir des services en tout genre à la communauté d’Ahuntsic. Jusqu’au 12 Août prochain, lorsqu’il sera le temps d’entretenir votre pelouse, de s’occuper de vos plantes ou animaux lors de vos vacances, ou bien de déménager, pensez à la CJS d’Ahuntsic pour vous donner un coup de main. Les services sont offerts: du 4 juillet au 12 août Comment : Par téléphone au 514-383-6193 ou par courriel à cjsahuntsic@hotmail.ca. (Source : CJS d’Ahuntsic).

Tu veux vivre une vie d’aventure et d’entraide avec des amis de ton âge (entre 7 et 17 ans) tout en améliorant ta santé, ton caractère, ta débrouillardise avec des réunions chaque semaine, des camps et plein d’autres activités, alors les inscriptions pour le 103e Groupe Scouts St André Apôtre (Esplanade et Henri Bourassa) débutent dès maintenant.  Infos : Louise Desilets au 514-858 5404 ou 103groupestandreapotre@gmail.com
________________________________________________________

QUOI FAIRE… QUOI FAIRE… QUOI FAIRE… QUOI FAI

Sur la rue piétonne du Parcours Gouin (avenue Park Stanley et rue Basile-Routhier). 
 
Ateliers sur l’environnement
Ville en vert présente:

  • Vendredi 29 juillet de 10 h 30 à 13 h 30 : Le déjeuner
  • Samedi 30 juillet de 10 h à 13 h : Atelier de mise au point de vélo

 
GUEPE présente:

  • Samedi 30 juillet de 16 h à 19 h : L’agriculture urbaine
  • Dimanche 31 juillet de 10 h à 13 h: Les reptiles et amphibiens

 
Évènements et activités sur la rue piétonne du Parcours Gouin:
Samedi 30 juillet:

  • 11 h: Démonstration de zumba / danse afro Caraïbes par le YMCA de Cartierville
  • Geocaching en journée

 
Dimanche 31 juillet:

  • 10 h à 11 h: Yoga en plein-air avec Pop Spirit
  • 13 h 30  à 15 h 30: Volleyball
  • 19 h: Ahuntsic en Fugue présente Rhapsodie, un quatuor à cordes et un jeune virtuose d’Ahuntsic
  • Geocaching en journée

 

Le 30 juillet de 12 h à 18 h
Fiesta champêtre Une autre façon de s’amuser! Dans le but de nous faire connaître du grand public, le centre chrétien de la Nouvelle Alliance vous invite cordialement au grand concert gratuit de Gospel avec un volet très exotique d’instruments africains accompagnés de danses de différentes cultures et de générations, au Parc Ahuntsic près du métro Henri-Bourassa à Montréal! Un barbecue à prix modique sera offert au public et des jeux pour les enfants. Venez-vous amuser avec-nous en découvrant nos activités multiculturelles. Téléphone : 438-398-5523 ou 438-824-7221 (Source : Michele Kaugbouh).

Tous les samedis jusqu’au 17 septembre
Prochain arrêt : Gouin Ouest ! Aux heures d’ouverture des commerces, la population pourra prendre une pause bien méritée à la nouvelle zone de relaxation éphémère, installée en un point central de l’artère, à l’angle de la rue Ranger (devant la pharmacie). L’installation hebdomadaire et la supervision de l’installation ont été confiées à la Coopérative jeunesse de services Cartierville. Cette zone de repos est déployée dans le cadre du projet Gouin Ouest : cœur de Cartierville qui vise à verdir, embellir et redynamiser le cœur commercial du quartier. (Source : 
CLIC de Bordeaux-Cartierville).

Le 5 août 
​Notre programmation d’activité pour l’été est prête! Sortie d’été avec la CANA. Participez à nos belles activités familiales pour la saison estivale! De tout pour tous les goûts! Certaines activités sont payantes. Inscription obligatoire : 514-382-0735 poste 225. Activités: 
– 5 août: Pièce de théâtre au parc Ahuntsic 

– 11 août: Visite du quartier Ahuntsic en bus 

– 17 août: Pique-nique au Parc nature de l’Île-de-la-Visitation. 
(Source : Centre d’aide aux nouveaux arrivants).

Le 5 et 6 août
Musée des Sœurs de la Miséricorde. Cet été, combinez une visite au musée et l’exploration de ses magnifiques alentours. Obtenez un itinéraire en visitant le musée. Visites offertes sur rendez-vous. Les 5-6 août et 2-3 septembre, visites sans rendez-vous; départs à 10 h 30 et 14 h. Information : 514-332-0550, poste 1-393.
 (Source : Musée des Sœurs de Miséricorde​).


Photo

Le 16 août à 20 h
CINÉ-FAMILLE… À LA BELLE ÉTOILE !
C’est avec grand plaisir que nous vous invitons à venir voir en famille « Zootopie». Comme c’est l’été, la projection aura lieu dehors
sur le terrain de l’église Saint-André Apôtre (coin Prieur et Waverly).
En cas de pluie, la soirée est remise au 17 août. S’il pleut le 17 août, pas de problème ! – vous êtes attendus au sous-sol… L’activité est gratuite ! Pour  votre confort, apportez chaises et couvertures ! Pour les gourmands, il y aura du popcorn et des jus sur place offerts à un prix modique !

Les 20-24-25-27 août à 20 h
Suivant le même patron qu’une fugue musicale, qui propose quatre mélodies formant une entité harmonieuse, Concerts Ahuntsic en Fugue propose quatre concerts, chacun présentés dans quatre lieux caractéristiques du quartier et inspirés de son architecture, son environnement, son milieu de vie et son économie.
Le 20 août, Parfum de France, 555 Chabanel – Salle des défilés
Le 24 août, Fugue grandiose, Église de la visitation – 1847, Boulevard Gouin Est
Le 25 août, Tissu baroque, Les Ateliers à Façon au 9494, boulevard Saint-Laurent, local 606 – Quartier Chabanel
Le 27 août, Russie éternelle, Salle Marguerite-Bourgeoys du Collège Regina Assumpta, 1750, rue Sauriol Est
Billets : 25 $/concert –  80 $/passeport 4 concerts  
Informations : www.ahuntsicenfugue.com
Le 8 septembre 18 h 30
Le club de lecture indépendantiste d’Ahuntsic fait le lien entre le discours de l’auteur et le point de vue des participants. Profitez de l’été pour lire notre prochain livre “Histoire de la République du Québec: 25 ans de souveraineté” de Denis Monière, est maintenant disponible à la librairie Monet.  Au centre communautaire d’Ahuntsic 10780, rue Laverdure, Montréal. Information :  lectureindependatiste@gmail.com ou https://m.facebook.com/LectureIndependantiste/
Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices d’activités ou d’événements intéressants dans nos quartiers? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com en nous faisant parvenir un court texte (maximum de 100 mots) dans un fichier WORD (et non en pdf). La tombée est le LUNDI de chaque semaine, à 17 heures. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception, nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et publier le plus d’information possible.​
​___________________________________________________

Autres idées d’activités sans date précise

L’artiste visuel ahuntsicois Jacques Lebleu présente, chez nos voisins de Montréal-Nord, l’exposition “Toi, moi et montréal-Nord”, jusqu’au 28 août / entrée libre, à la  Maison Brignon-dit-Lapierre, 4251 Boulevard Gouin est, Montréal-Nord / autobus # 48, 49, 69 et 139. Vélo : parcours Gouin. La maison est à 225 mètres à l’est du pont-Pie-IX. Information 514-328-4000 poste 5360. (Source : Jacques Lebleu).

Visite organisée par “Le roi du nord”(Stéphane Tessier) en partenariat avec Tours Kaléidoscope. Découvrez l’histoire et le patrimoine du nord montréalais. Ce voyage dans le temps révélera l’évolution de ses territoires et ses modes de vie qui se sont succédé : ruralité, villégiature, urbanisation… On prendra connaissance de la diversité architecturale résidentielle, institutionnelle et commerciale de la Nouvelle-France à aujourd’hui. On parlera de plusieurs personnages historiques qui ont marqué l’histoire de la région. Samedi 20 août 2016 – 10h00 – Cartierville Samedi 20 août – 14h00 – Vieux Bordeaux Samedi 27 août 2016 – 13h00 –  Sault-au-Récollet, église de la Visitation, maison du Pressoir, site des Moulins et l’île-de-la-Visitation* *La visite Sault-au-Récollet est prévue pour une durée d’environ quatre heures. Une pause collation est prévu* $$$ Informations et réservations: (514) 990-1872 ou tours.kaleidoscope@sympatico.ca. (Source : Les visites du Roi du Nord)

________________________________________________________
Numéros de téléphone utiles
Bibliothèque d’Ahuntsic : 514 872-0568
Bibliothèque de Cartierville : 514 872-6989
Bibliothèque de Salaberry : 514 872-1521
Café de Da : 514 872-5674
Le Rendez-vous du thé : 514 384-5695
Maison de la culture : 514 872-8749

* Les renseignements de la section Quoi faire sont publiés à titre indicatif. C’est avec plaisir que journaldesvoisins.com corrige les coquilles, mais il ne peut être tenu responsable d’erreurs ou d’omissions. 
​_______________________________________________________

Pour plus de nouvelles, « Aimez-nous »
sur Facebook, à
journaldesvoisins.com
Nous sommes également sur Twitter : @jdesvoisins

_____________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur Archives – Actualités tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de PME Montréal Centre-Ouest dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Journaldesvoisins.com :

  • Gagnant de trois (3) Prix d’excellence au congrès annuel 2016 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ): catégories “reportage”, “article d’opinion”, et 2e meilleur média de l’année parmi les 87 membres.
  • Gagnant de cinq (5) Prix d’excellence au congrès annuel 2015 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ): catégories “nouvelle”, “reportage”, “entrevue”, “photo de presse”, et 2e meilleur média.
  • Gagnant d’une bourse de 5000 $ au concours Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention Coup de cœur du jury au Concours québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie Économie sociale
  • Journaldesvoisins.com est un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour les résidants d’Ahuntsic–Cartierville, et dont le siège social se trouve à Ahuntsic. Notre journal est un magazine bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne qui, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic–Cartierville, se consulte sur le Web, à www.journaldesvoisins.com
  • Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).

Courriel : journaldesvoisins@gmail.com.
Téléphone : 514 770-0858.
CORRESPONDANCE: 10780, rue Laverdure,
Montréal (Québec) H3L 2L9
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration : Paul Guay, CA, président; Pierre Foisy, PhD., vice-président; Me Mark Savard, secrétaire; Douglas Long, trésorier; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Carole Laberge, administratrice (représentant les commerçants et les gens d’affaires); Pascal Lapointe, administrateur; Me Geneviève Griffin, administratrice; Alain Martineau, administrateur, et Mélanie Meloche-Holubowski, administratrice, tous deux représentant les journalistes et les chroniqueurs.
Éditeur et cofondateur : Philippe Rachiele.
Publicité: Philippe Rachiele
Rédactrice en chef et cofondatrice: Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint : Alain Martineau.
Rédactrice en chef suppléante: Mélanie Meloche-Holubowski
Photographes: Philippe Rachiele, François Lauzon, Élaine Bissonnette
Journalistes, version Web : Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj, Mélanie Meloche-Holubowski, Christiane Dumont, François Lauzon, Thomas Deshaies, Isabelle Neveu.
Journalistes, version papier : Alain Martineau, François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski, Rabéa Kabbaj, Isabelle Neveu, et Francis Pilon.
Journalistes, collaborateurs à la rédaction: Diane Éthier, Laetitia Cadusseau, Justine Castonguay-Payant, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Elizabeth Forget-Le François, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Patrick De Bortoli, Jean Poitras, Nacer Mouterfi, Pierre E. Lachapelle.
Conception graphique : Nacer Mouterfi
Mise en page : Philippe Rachiele, Christiane Dupont et Nacer Mouterfi.
Illustrations originales : Claire Obscure.
Caricaturiste : Florence Tison.
Bédéiste: Martin Patenaude-Monette
Illustrateur: Nicolas Roy
Correction/révision, version Web : Christiane Dupont.
Correction/révision, version papier : Samuel Dupont-Foisy et Séverine Le Page.
Réseaux sociaux : Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Francis Pilon.
​Webmestre, vidéo, photo: Francis Pilon
Impression, version papier : Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier : journaldesvoisins.com
Dépôt légal, version papier : BNQ – ISSN1929-606
Dépôt légal, version Web : BNQ – ISSN1929-607X

________________________________________________________

Journaldesvoisins.com et quelques-uns de ses artisans sont membres de :


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ; Mélanie Meloche-Holubowski, rédactrice en chef remplaçante, membre FPJQ; Alain Martineau, rédacteur en chef adjoint, membre FPJQ; Rabéa Kabbaj, journaliste, membre FPJQ; François Lauzon, photo-journaliste, membre FPJQ.
________________________________________________________

Photo

32 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Pensionnat de Cranbrook

Écoles résidentielles autochtones : les Sœurs de la Providence face à leur passé – Premier texte de trois-

Les Soeurs de la Providence sont présentes dans Cartierville depuis 1926, où…

Sœurs de la Providence : un rôle actif dans les pensionnats autochtones – Texte 2 de 3

Les Sœurs de la Providence sont généralement connues et reconnues pour leurs…

Sœurs de la Providence et pensionnats autochtones : une dette d’honneur à régler – Texte 3 de 3

Comme nombre de congrégations religieuses catholiques au Québec confrontées à la décroissance…