Les Actualités du 29 novembre 2013

__________________________________________________________________________

Deux Ahuntsicoises reçoivent des prix au congrès de la FPJQ
. Catherine Perrin: un hommage du CSLF remis par Lorraine Pagé
. Stéphanie Grammond: un prix Judith-Jasmin, catégorie services


Photo

Lorraine Pagé et Catherine Perrin. Crédit photo – FPJQ Michaël Monnier

Photo

Stéphanie Grammon. Crédit photo – FPJQ Michaël Monnier
Deux Ahuntsicoises, Catherine Perrin, l’animatrice de Médium-Large, à la radio de Radio-Canada, et Stéphanie Grammond, choniqueure à La Presse, ont été récompensées pour leur travail, au cours du dernier congrès de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) qui avait lieu à Québec, le week-end dernier.

Mme Perrin s’est vue remettre le prix “Coup de coeur” du grand public pour les médias radiotélévisés pour la qualité de son français, en ondes. Ce prix lui a été remis par Lorraine Pagé, qui était la représentante du Conseil supérieur de la langue française, commanditaire du Prix.  Le jury a souligné que Mme Perrin possède cette aptitude à rendre intéressants tous les sujets qu’elle aborde, en plus de maîtriser de façon exemplaire la langue française.  Rappelons que Lorraine Pagé, qui lui a remis son prix, est également conseillère du district Sault-au-Récollet.

De son côté, Stéphanie Grammond, chroniqueure à La Presse, s’est mérité un Prix Judith-Jasmin dans la catégorie “services”. (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)

______________________________________________

Abattage d’arbres près des lignes de haute-tension
Hydro-Québec remet ça près du parc de l’Île Perry

. Selon Jeanne Millet, chercheuse invitée à l’U de M et spécialiste de l’architecture des arbres, il faut mieux élaguer les arbres

PhotoD’autres arbres abattus au parc de l’Île Perry

En septembre dernier, journaldesvoisins.com vous présentait un reportage-photos “Avant” et “Après” relatant la coupe d’abres par Hydro-Québec sur l’emprise d’Hydro-Québec autour des lignes de haute-tension, au parc de l’Île Perry.

Boisé de Saraguay

Une autre saga au sujet de coupe ou d’élagage d’arbres est en cours présentement, bien qu’elle ait été en partie suspendue pour l’instant: il s’agit de la coupe d’arbres et  l’élagage au Boisé de Saraguay par Hydro-Québec.

Encore Île Perry

Quelle ne fut pas notre surprise, au cours d’une balade à vélo plus tôt cette semaine, de constater que plusieurs dizaines d’autres arbres (en témoigne la photo de souches que vous voyez plus haut) avaient été abattus sur l’emprise d’Hydro-Québec au parc de l’Île Perry, vraisemblablement par Hydro-Québec.

Des questions se posent: pourquoi ne pas avoir coupé ces arbres l’an dernier avec les autres? Les normes ont-elles déjà changé?  Et pour l’an prochain, d’autres coupes sont-elles prévues? Et par quoi prévoit-on remplacer ces dizaines d’autres arbres supplémentaires qui ont été coupés ? C’est un dossier à suivre.


PhotoCrédit-photo: Revue Les diplômés

Élagage contreproductif

Selon Jeanne Millet, chercheuse invitée, chargée de cours au département de sciences biologiques, spécialiste de l’architecture des arbres, et auteure d’un ouvrage sur l’arboriculture urbaine, l’élagage des arbres stimule des réactions de croissance qui vont à l’encontre des buts de l’aménagement, selon un article publié dans la revue Les diplômés (automne 2013) de l’Université de Montréal.

Chaque année, Hydro-Québec dépense 60 M$ pour tailler des arbres. Des coûts qui s’ajoutent aux dépenses des municipalités et des résidants pour l’entretien et le remplacement d’arbres. Selon la chercheure, ces procédés créent une dépendance coûteuse aux tailles répétitives, donnant aux végétaux des formes inesthétiques et provoquant leur vieillissement prématuré. (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)

Pour lire notre article et voir notre reportage-photos du 13 septembre dernier sur les coupes d’arbres par Hydro-Québec au parc de l’Île Perry, cliquez ici.

Pour découvrir l’ouvrage de Jeanne Millet sur l’architecture des arbres en régions tempérées et en apprendre plus sur l’arboriculture urbaine et ses pratiques, dont certaines doivent être remises en question selon l’auteure cliquez ici


_____________________________

Réunion extraordinaire du nouveau conseil, le 25 novembre
La première réunion ordinaire prévue pour lundi 9 décembre
. Émilie Thuillier sera mairesse suppléante du 25 nov. au 31 déc.

PhotoDe g. à dr.: Émilie Thuillier, Pierre Desrochers, Pierre Gagnier, Harout Chitilian et Lorraine Pagé. (Crédit-photo: jdv)

Une première rencontre –réunion extraordinaire du conseil d’arrondissement– a eu lieu lundi 25 novembre dernier, vers 11 h 30, mais n’a duré que quelques minutes! En effet, elle servait seulement à confirmer la date de la première réunion ordinaire du nouveau conseil d’arrondissement, le lundi 9 décembre prochain, à 19 heures. Tous les élus étaient présents: Émilie Thuillier, conseillère de ville, district d’Ahuntsic; Pierre Desrochers, conseiller de ville, district de Saint-Sulpice et président du comité exécutif; Pierre Gagnier, maire d’arrondissement; Harout Chitilian, conseiller de ville, district de Bordeaux-Cartierville; et Lorraine Pagé, conseillère de ville, district de Sault-au-Récollet.

Contrats de la Ville

Par la même occasion, Émilie Thuillier fut désignée mairesse suppléante pour la période allant du 25 novembre au 31 décembre prochain. Rappelons que, plus tôt cette semaine, Mme Thuillier a également été nommée présidente de la Commission d’examen des contrats de la Ville. (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)

________________________________________________________________________


______________________________________________________
Feuilles mortes non-ramassées dans l’arrondissement
La saga se retrouve sur le bureau du maire Coderre, via Twitter
. Un restaurateur déplore l’inaction et décide d’agir
. Interpellé sur Twitter, le maire Coderre intervient, à la pièce…

PhotoDes feuilles qui font jaser…

 Le week-end dernier, le propriétaire du restaurant Le Saint-Urbain n’en pouvait plus –comme de nombreux résidants du quartier– de voir des tas de feuilles mortes en amoncellements près de son restaurant, bloquant ainsi au moins un espace de stationnement.

Qu’à cela ne tienne ! C’est un adepte du fil Twitter…et le maire Coderre aussi. Le premier envoie donc un message sur Twitter au deuxième. Quelques heures plus tard, le tas de feuilles angle Saint-Urbain et Fleury est ramassé. Le nouveau maire Coderre, adepte des réseaux sociaux, a fait ramasser les feuilles en question. C’est dire s’il est efficace! Et le proprio du restaurant est –avec raison– très satisfait de son intervention.

Le bon rôle?

Si l’anecdote est amusante et réconcilie avec le manque de services que connaissent parfois les citoyens dans une grande ville, elle ne résiste pas à l’analyse. Ainsi, on peut se demander si c’est là le rôle du premier magistrat d’une grande ville comme Montréal? Doit-on tous se mettre à “twitter” nos doléances au maire de Montréal? Et ceux et celles que les médias sociaux rebutent, que doivent-ils faire? En outre, le 3 novembre, les résidants de l’arrondissement n’ont-ils pas élu un maire et des conseillers pour veiller au grain sur le territoire de l’arrondissement?

Et les autres?

Nombreux sont les propriétaires de l’arrondissement qui ont encore des tas de feuilles devant leurs résidences, car le camion qui est venu ramasser celles de la rue St-Urbain, angle Fleury, n’a pas poussé le zèle jusqu’à ramasser les autres amoncellements de feuilles, dont celui à l’intersection de la rue sur St-Urbain et de la rue Prieur, notamment, et partout ailleurs dans le quartier, et l’arrondissement. On n’a qu’à circuler dans les rues pour s’en rendre compte. En outre, depuis qu’il a neigé, ces tas de feuilles sont recouverts de neige.

Bref, si l’idée de départ est séduisante et charmante, on peut se questionner sur la pertinence d’une telle intervention de la part du premier magistrat de la Ville.  (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)


________________________________________________

Les activités de l’UFA ont repris à l’école Saint-André-Apôtre
Le cambriolage n’est toutefois pas encore élucidé

Photo

Bien que le cambriolage qui a été perpétré la semaine dernière à l’école Saint-André-Apôtre n’ait pas été élucidé, les activités de l’Union des familles d’Ahuntsic ont repris dès vendredi dernier pour le plus grand bonheur des jeunes et des moins jeunes. (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)

________________________________________________


Du verre de bouteilles pour le ciment des trottoirs
Les trottoirs de la rue de Poutrincourt, dans l’arrondissement, servent de laboratoire extérieur pour ce nouveau procédé

.La Ville de Montréal et la SAQ unissent leurs efforts en ce sens

Photo

La Ville de Montréal  procède à des travaux expérimentaux pour créer des trottoirs plus résistants en utilisant de la poudre de verre. C’est dans l’arrondissement, sur la rue de Poutrincourt plus précisément, que ces essais –déjà expérimentés en laboratoire– ont été reproduits à plus grande échelle. (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)*

Pour visionner le vidéo expliquant la nouveau procédé de confection de trottoirs avec du verre, cliquez ici

Pour lire l’article du journal Le Devoir sur ces expériences-pilotes de la SAQ et de la Ville de Montréal, cliquez ici

Merci à Philippe Sabourin, chargé de communication à la Ville-centre, qui nous a fait parvenir cet intéressant petit vidéo.

______________________________________________


FAITES CONNAISSANCE AVEC…
Pierre Desrochers, conseiller de St-Sulpice et président du c. e. :
“Chose promise, chose due…mais une bouchée à la fois!”

PhotoPierre Desrochers (crédit-photo: jdv)

Pierre Desrochers se souviendra
longtemps du porte-à-porte qu’il a fait dans le district de Saint-Sulpice au
cours de la dernière campagne électorale municipale.

Et pour cause. Deux personnes, dont le
visage est très exactement imprégné dans sa mémoire,  et qui ne voulaient pas aller voter, lui ont
dit qu’elles iraient après qu’il ait « placoté » avec eux. Il leur a promis
certaines choses, dit-il, sans élaborer, et il considère que c’est une grande
responsabilité qu’il porte sur ses épaules. Il veut honorer ses promesses.  « Je
suis réputé pour tenir mes promesses, dit-il. Quand je ne peux pas, je ne
promets rien! »

Le conseiller de Saint-Sulpice tient d’ailleurs
à remercier les citoyens qui lui ont accordé leur confiance lors des élections du
3 novembre et qui ont voté pour lui. « Avec les responsabilités que j’aurai
à l’Hôtel de ville, je suis conscient que mes disponibilités ne seront pas
toujours aussi grandes que les citoyens le souhaiteraient. » Mais justement,
à ce propos, le président du comité exécutif souligne que ses électeurs n’étaient
pas sans savoir que Denis Coderre le destinait à devenir président du comité
exécutif. « Ça été annoncé au début de la campagne, insiste-t-il, et ils ont
quand même fait le choix de m’élire conseiller de leur district, tout en
sachant que des responsabilités supplémentaires m’attendraient à l’Hôtel de
ville.

« Ce n’était pas une cachette! ».

Pierre Desrochers suppute que les résidants du district qui ont voté pour lui
ont considéré qu’il saurait équilibrer ses responsabilités de conseiller du
district et de président du comité exécutif, et que sa contribution dans ce
dernier poste leur rapporterait sans doute quelque chose, à eux, résidants de
Saint-Sulpice. « C’est certain qu’en tant que conseiller de Saint-Sulpice,
il y a des enjeux de très grande proximité qui seront à régler, mais en ce qui
concerne les enjeux de Montréal, les résidants du district vont en profiter
autant. »

Pas
un empêchement

Au chapitre de sa disponibilité,
justement, il tient d’entrée de jeu à mettre les choses au point. « Mes adversaires
se sont plu à dire que je n’étais pas du quartier », dit-il. Il ne nie
pas, expliquant à journaldesvoisins.com
qu’il habite le Vieux-Montréal. Mais ni le fait qu’il réside en-dehors de son
district, ni le fait que lui échoient d’énormes responsabilités comme numéro 2
de la Ville de Montréal, ne l’empêcheront de bien faire son travail dans
Saint-Sulpice, dit-il. « Je suis conscient que c’est un handicap!,
précise-t-il. Mais le reconnaître, c’est déjà beaucoup! », dit le nouvel
homme fort du comité exécutif, d’allure sportive, du haut de ses six pieds, affirmation
appuyée d’un franc regard bleu perçant.

« Nous sommes en train de nous
organiser. Je vais me rendre disponible pour les activités d’arrondissement et
pour rencontrer les citoyens s’il y a des enjeux particuliers. Avec l’aide de
Vanna, je vais y arriver », dit-il en désignant Vanna Nazarian, la jeune
femme qui s’est jointe à nous pour l’entrevue, et qui a son baptême professionnel
du district, ce jour-là, ayant commencé le matin même dans ses nouvelles
fonctions d’adjointe au chef de cabinet, Robert Dolbec.

« Vanna va travailler avec moi et
elle va servir de lien entre les citoyens et moi. Mais, de toutes manières, je
vais faire en sorte d’être présent une journée par semaine à l’arrondissement,
fort probablement le jeudi », précise Pierre Desrochers.

Le nouveau conseiller souligne que les
appels qui vont arriver à son bureau seront pris en compte, analysés et
répondus. « La première ligne, ce sera avec Vanna, dit-il. Par la suite,
le jeudi je vais m’occuper des dossiers avec elle », ajoute-t-il.

Il a d’ailleurs déjà commencé à
rencontrer les résidants. « Dimanche dernier, j’étais à un dîner de l’Âge
d’or. Je vais continuer à faire ça dans la mesure du possible. J’ai déjà reçu
une série d’invitations pour Noël. Avec mon adjointe, on va essayer d’en
prendre le maximum. »

Il constate tout de même que les gens
ont peur qu’il ne respecte pas ses promesses… « J’ai entendu souvent, en faisant du porte-à-porte : ” Là
t’es fin, tu viens nous rencontrer,
mais après les élections, ce sera pas la même chose”.»

Carrière
chez Texaco et Esso

Pierre Desrochers a travaillé dans l’industrie
pétrolière pendant toute sa carrière : 32 ans bien comptés, dont la moitié
chez Texaco, d’abord, et l’autre moitié chez Esso. Porte-parole pour le Québec
et les provinces de l’Atlantique, il était celui qui devait expliquer aux consommateurs
les hausses de prix de l’essence par l’entremise des médias. En outre, il était
représentant senior de l’entreprise au Québec.

Il s’occupait également de relations
gouvernementales et d’affaires publiques. C’est ainsi qu’il eut à côtoyer de
nombreux politiciens dans l’exercice de ses fonctions. « J’ai été très engagé
au sein de plusieurs organismes de développement économique, comme Pro-Est,
dans l’est de l’Île. J’ai rencontre Denis Coderre par l’intermédiaire de ces
organismes-là », précise-t-il. Le registre des lobbyistes eût-il existé, à
l’époque, qu’il eut certainement été inscrit comme l’un d’entre eux.

Retraite
et réflexion

En 2005, Pierre Desrochers prenait sa
retraite et quittait la compagnie Esso. Il devenait consultant en gestion et en
communications. C’est à l’automne 2012, au cours d’une discussion avec l’un de
ses fils (il a trois enfants, deux garçons et une fille) qui s’intéresse à la
politique municipale qu’il a commencé à réfléchir à l’idée de faire de la
politique. « Nous étions en train de prendre une bière dans une brasserie,
dit-il en souriant et se remémorant quelques souvenirs, et nous faisions état
de notre frustration mutuelle devant ce qui se passait au niveau municipal,
notamment. C’est alors qu’il m’a dit : “Pourquoi tu te lances pas? ».
Et il a commencé à y réfléchir…

« Tant qu’à me plaindre, je me
suis dit que j’étais mieux de faire le saut et de faire partie de la solution. Tout
ce qui se passait me frustrait, me choquait et m’interpellait vraiment »,
lance-t-il, convaincu. Une fois sa décision prise, il devait voir avec qui il
se sentirait plus à l’aise, évoque-t-il. « Il fallait que j’identifie celui
qui pouvait faire les changements auxquels je croyais, et dans lesquels je
pouvais apporter ma contribution. » C’est vers Denis Coderre qu’il s’est
tourné. « J’ai donc décidé d’aller vers celui avec lequel je me sentais le
plus à l’aise! ».

Gérer
l’argent du monde

« Clairement, je sais que j’aurai
beaucoup de travail! », dit Pierre Desrochers. Et de rappeler le dicton
qui dit : « Comment mange-t-on un éléphant?… Une bouchée à la fois ».
Selon le nouveau conseiller, les enjeux sont importants, c’est le moins que l’on
puisse dire. « Nous avons pris l’engagement de ne pas augmenter les taxes
plus que le niveau d’inflation qui se situe aux environs de de 2% . Donc,
c’est vraiment la colonne « dépenses » qu’il faut qu’on regarde. Et
là, on s’y attaque! On va regarder ça de façon très approfondie, voir comment
on peut y arriver. »

Disant lui-même qu’il aime bien savoir
ce qu’il fait avec son argent, il présume que les citoyens aiment savoir ce qu’on
fait avec le leur. « C’est pas mon argent que je vais gérer, c’est l’argent
du monde! Et il n’est pas question qu’on fasse des dépenses folles avec l’argent
des autres. Si j’en fais parfois pour moi-même, là il s’agit de l’argent des
citoyens », souligne-t-il.

Se qualifiant de gestionnaire axé sur
les résultats et aimant faire travailler les gens par consensus, il dit être
patient, mais exigeant. « Je n’aime pas que les gens se traînent les
pieds! À un moment donné, insiste-t-il, il faut que les choses avancent. Ce
ne sera pas le consensus à tout prix! ».

Sports
d’équipe

Se disant un homme organisé, Pierre
Desrochers aime travailler en équipe, près des autres. De même, il aime les
sports d’équipe. Il a fait partie des ligues intercollégiales de basket-ball et
de football, plus jeune. Maintenant, il fait partie d’une ligue de garage et
joue au hockey trois fois par semaine. « Je ne suis pas du tout un bon
joueur de hockey mais j’aime ça! Donc, je compense par du désir et beaucoup de
détermination », précise-t-il.

Le retraité aimait aussi jouer au golf
plusieurs fois par semaine… Il croit qu’il n’en aura pas aussi souvent le
loisir, occupant les postes qui sont maintenant les siens. « C’est certain
qu’il n’y a pas que le travail dans la vie, dit-il. Il faut réussir à trouver
un équilibre. Mais je sais que ce ne sera pas toujours facile pour moi, surtout
au cours des prochains six à 12 mois alors que l’équilibre sera difficile à maintenir.
Je jouerai sans doute moins au hockey. J’espère pourvoir le faire une fois par
semaine. Ce sont mes collègues sur la glace qui vont subir mes frustrations… »,
dit-il, mi-figue, mi-raisin.

L’homme a-t-il d’autres passe-temps? C’est
un amateur de bons vins, dit-il. Il n’aime pas faire la cuisine mais aime bien
la savourer avec un bon cru.


PhotoPierre Desrochers (crédit-photo: jdv)

Loin des projecteurs

Bien qu’il ait été porte-parole d’entreprises, Pierre Desrochers se décrit comme un individu n’aimant pas la visibilité plus que nécessaire. Éprouvant de la difficulté à se décrire lui-même, il dira qu’il ne trouve pas facile de répondre à la question, sans doute par humilité.

Interrogé à savoir s’il a déjà rencontré son principal adversaire, le candidat de Projet Montréal dans Saint-Sulpice, Martin Bazinet, celui qui a perdu l’élection par neuf votes, il confirme qu’ils se sont croisés en cours de campagne. Il trouve malheureux que Projet Montréal ait compté dans son propre but au moment de la demande de dépouillement judiciaire à la Cour du Québec, mais il insiste pour dire qu’il est tout de même le conseiller de tous les résidants. « C’est la démocratie! », dit-il.

Chaque vote compte

Il n’a pas eu beaucoup de temps pour s’y attarder, mais a quand même fait une analyse très primaire du vote dans son district. Dans Saint-Sulpice, l’équipe de Vrai changement pour Montréal-Équipe Mélanie Joly ne présentait pas de candidat. Si le contraire s’était produit, Pierre Desrochers croit qu’il aurait remporté l’élection plus facilement, dans la mesure où les gens qui penchaient vers Mélanie Joly ont probablement voté pour Projet Montréal.

Au terme de cette bataille électorale, il reconnaît le travail de son équipe dans le district. « Je suis extrêmement reconnaissant aux bénévoles parce que ce sont eux qui ont fait sortir le vote.  Nous avons fait huit transports en auto pour des gens qui avaient l’intention de voter pour moi, plus la personne que j’ai convaincue d’aller voter pour moi lors du porte-à-porte, c’est là que l’importance de chaque vote prend toute sa dimension…”, souligne-t-il. Maintenant, il sait qu’il faut livrer la marchandise!

Ce grand-papa de cinq petits-enfants (« et demi! », précise-t-il) sait que tenir ses promesses est aussi sa marque de commerce au sein de sa famille. « Mon fils saura me ramener dans le droit chemin si je ne fais pas ce que je dis! » Voilà qui promet…


Gens de Saint-Sulpice:
Vana Nazarian attend vos appels

PhotoVana Nazarian

Comme le soulignait Pierre Desrochers en entrevue avec journaldesvoisins.com, Vana Nazarian, adjointe au chef de cabinet, Robert Dolbec, assurera les services de première ligne du conseiller Pierre Desrochers, au bureau de l’arrondissement, au 555, rue Chabanel Ouest. Elle transmettra vos doléances au conseiller qui, de son côté, assure ses commettants qu’il sera parmi eux, de façon récurrente, fort probablement chaque jeudi. On peut joindre Mme Nazarian au bureau des élus, au 514 872-8993.

Journaldesvoisins.com lui souhaite bonne chance dans ses ouvelles fonctions.

Au cours des prochaines semaines et des prochains mois, journaldesvoisins.com vous fera connaître d’autres élus ainsi que d’autres personnalités publiques ou avec lesquelles il faut compter dans l’arrondissement. Au cours des prochaines semaines: Harout Chitilian et Lorraine Pagé. (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)

_________________________________________________________________________


______________________________________________________
Conclusions du Grand défi Pierre-Lavoie à l’école Saint-Benoit
Remise de l’argent ramassé par l’équipe Saputo aux écoliers
.L’athlète Benoît Huot rencontre les jeunes

Photo

Dans le cadre du Grand Défi Pierre-Lavoie, les écoliers de l’école Saint-Benoît ont connu une autre journée festive le jeudi 28 novembre. Le matin, l’athlète paralympique, Benoît Huot, les a rencontrés et leur a parlé des efforts qu’il a dû déployer, malgré son handicap, pour faire partie des espoirs des Jeux paralympiques, des défis que cela a comportés, des échecs qu’il a connus, mais des succès qu’il a su atteindre à force de persévérance et d’efforts.

Plus tard, dans l’après-midi, les membres de l’équipe de cyclistes Saputo qui concouraient l’an dernier au Grand défi cycliste Pierre-Lavoie sont venus rencontrer les jeunes et remettre à la direction de l’école un chèque au montant de près de 9 $ mille dollars, soit l’argent amassé lors du Grand défi. Cet argent servira à assurer le bien-être des élèves de l’établissement scolaire. (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)


Cliquez ici pour voir les photos de la journée.
Pour en savoir plus sur le Grand Défi Pierre-Lavoie, cliquez ici.

__________________________

SÉANCE D’INFORMATION DU BAPE
Projet de grande envergure:
Hydro-Québec veut reconstruire le poste Fleury

Journaldesvoisins.com était présent à la rencontre du BAPE, mardi 26 novembre, à l’Institut des communications graphiques du cégep Ahuntsic. Il s’agissait d’une séance d’information concernant les travaux importants envisagés au poste Fleury par Hydro-Québec.

Dans nos Actualités du 6 décembre prochain, nous vous présenterons un résumé de cette rencontre, ainsi qu’une synthèse du dossier en question, lequel ne se résume pas facilement, tellement il y a d’éléments à prendre en considération. À suivre, donc. (2013-11-29)

_______________________________
L’ÉCONOMIE SOCIALE À L’OEUVRE DANS L’ARRONDISSEMENT
Une demi-douzaine d’acteurs de ce vecteur réunis
La CDEC consulte qques représentants ; une table est formée


Photo

De g. à dr., rangée du fond: des représentats de journaldesvoisins.com; Quartier Émilie; Arrondissement.com; Bois urbain; l’Escale verte; la Corbeille Bordeaux-Cartierville. et Maddy Lespinasse, de la CDEC. Devant: Sandra Cohen et Jean-François Gosselin, tous deux de la CDEC.
Mercredi 27 novembre, une rencontre remue-méninges convoquée par Jean-François Gosselin, conseiller en gestion, Financement et développement des entreprises collectives, à la CDEC Ahuntsic-Cartierville, réunissait quelques-unes des 19 entreprises d’économie sociale de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville. Au menu: discussion autour des enjeux reliés à la croissance de ces entreprises à différents niveaux, tels que le financement, la mise en marché, les communications et le soutien à la gestion.

Au terme de la rencontre, les participants ont convenu qu’ils aimeraient se rencontrer périodiquement, en personne ou virtuellement, pour échanger des idées, des trucs, et se soutenir mutuellement, ce qui donnera vraisemblablement lieu à la mise sur pied d’une table de concertation en économie sociale dans l’arrondissement. (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)

_____________________________________________________

QUÉBEC OCTROIE PLUS DE 4 M $ POUR SOUTENIR L’INFO
Journaldesvoisins.com reçoit une contribution financière du MCCQ

Photo

Le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, a annoncé par voie de communiqué, cette semaine, l’attribution d’une aide financière de 4 690 799 $ aux différents médias communautaires à travers le Québec.

Pour l’année 2013-2014, ce sont 81 médias imprimés, 40 radios hertziennes, 35 télévisions conventionnelles et quatre médias en ligne qui recevront une aide pour leur fonctionnement.

Journaldesvoisins.com (sur le Web et papier) est l’un des bénéficiaires du programme. C’est par l’entremise du bureau de la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, députée de Crémazie, Diane De Courcy, que l’annonce officielle sera faite à la présidente du conseil d’administration de journaldesvoisins.com, Diane Viens, et à l’éditeur-désigné, Philippe Rachiele, au cours des prochaines semaines. À suivre. (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)

__________________________________________________________________________


______________________________________________________
Éclairage de l’allée piétonnière de la piscine Sophie-Barat
Les travaux doivent être faits sous peu

Photo

Renseignements pris par l’arrondissement, il semble que ce soit bien la Ville de Montréal (et non la CSDM, son partenaire pour l’installation sportive) qui soit responsable de l’éclairage de l’allée piétonnière du stationnement de la piscine Sophie-Barat.

On se souviendra de notre histoire de la semaine dernière alors qu’une maman déplorait le fait que l’éclairage ne fonctionnait plus sur cette allée piétonnière au beau milieu du stationnement de la piscine. Problème quand la noirceur arrive plus tôt comme c’est le cas depuis le changement d’heure, notamment.

C’est un conduit souterrain brisé qui aurait provoqué la panne. Selon le porte-parole de l’arrondissement, les réparations seront effectuées par l’arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie, responsable des travaux d’éclairage, de signalisation et de marquage. Les travaux devraient commencer fort probablement la semaine prochaine. (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)

__________________________________________


BON À SAVOIR (2)
Les revenus des parcomètres ne reviennent pas en totalité à la Ville de Montréal, mais d’abord à un organisme associé
.Ces jours-ci, des cols bleus ont été accusés de voler les recettes
.Stationnement de Montréal fait l’objet de perquisitions de l’EPIM

Photo(Cr.-photo: É. Bissonnette)

Saviez-vous que les revenus des parcomètres, bien qu’ils soient remis en grande partie à la Ville de Montréal, ne sont pas TOUS remis?

Saviez-vous que ce n’est pas la Ville de Montréal qui gère les parcomètres, mais bien une société en commandite créée en 1995 par le premier magistrat de l’époque, Pierre Bourque, Stationnement de Montréal ? Il s’agit d’une filiale de la Chambre de Commerce de Montréal, responsable de cet organisme associé.

Stationnement de Montréal a versé 44 M $ à Montréal en 2012 sur un total de revenus de parcomètres de plus de
60 M $.

Vols des recettes

Récemment, quatre employés de l’organisme ont été arrêtés et accusés pour avoir volé les recettes des horodateurs. L’émission J.E. avait fait enquête et selon cette source, les sommes volées s’établiraient à plus de 250 000 $. D’autres personnes pourraient également avoir été impliquées dans cette affaire.

Perquisitions

Par ailleurs, plus tôt cette semaine, et sans qu’il n’y ait, semble-t-il de lien entre les deux, l’escouade anticorruption de la police de Montréal menait une perquisition dans les locaux de Stationnement de Montréal, dans son édifice de la rue St-Paul, situé dans le Vieux-Montréal.

Quatre-vingt-cinq personnes sont à l’emploi de cet organisme associé à la Ville, mais non sous sa juridiction, dont 74 fonctionnaires de la Ville de Montréal.

Autre son de cloche

Selon un rapport préparé par le professeur Léo-Paul Lauzon, de l’UQAM, en septembre 1996, soit deux ans après la mise sur pied de cet organisme en juillet 1994, la firme de consultants (Stratem) retenue par la Ville de Montréal pour faire une étude des options possibles (étude au coût de 50 000 $), dans un premier temps, affirmait que “la proposition de la Chambre de commerce, qui prônait la création d’une Société d’Économie Mixte, était l’option la moins intéressante pour la Ville, et cela pour les raisons suivantes : au bout de 30 ans, la Ville obtiendrait 1.3 milliards de dollars dans l’optique du statu quo, contre seulement 767,3 millions de dollars si la proposition de la Chambre de commerce était acceptée (détail du calcul présenté à l’annexe 3).

Toujours selon le rapport du professeur Lauzon, “la demande de financement risquait d’être difficile étant donné la faible capacité d’offrir des garanties financières. D’après la firme de consultation, les terrains disponibles étaient évalués à 6,8 millions de dollars et non 20 millions de dollars tel qu’énoncé dans la proposition de la Chambre de commerce. En ce qui concerne l’aspect administratif et opérationnel, la Chambre de commerce ne disposait d’aucune expérience ou expertise dans le domaine de la gestion des stationnements.”

Mais une deuxième étude fut commandée par la Ville qui coûta, semble-t-il, 300 000 $ de plus aux contribuables montréalais, et qui en vint à des conclusions différentes, à la satisfaction des parties en cause, dont la mairie de l’époque. (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)

Pour prendre connaissance de l’étude conduite par le professeur Léo-Paul Lauzon sur le sujet, cliquez ici

Pour voir le site Web de Stationnement de Montréal, cliquez ici.


______________________________
Triste histoire…
Vu cette semaine sur la rivière des Prairies

Plus tôt cette semaine, des plongeurs de la Sûreté du Québec ont été aperçus fouillant les eaux de la rivière des Prairies, à la hauteur du Parc de la Merci, sans doute toujours à la recherche du corps de ce malheureux qui s’était jeté du haut du pont Gédéon-Ouimet, de l’autoroute 15, il y a quelques semaines. (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)

_______________________________
Résidants d’Ahuntsic sous haute tension…

Huit familles du quartier Ahuntsic voient leurs appareils électriques abîmés par un brusque changement du courant

PhotoSource: La Presse

Début novembre, la journaliste Stéphanie Grammond rapportait dans La Presse Affaires qu’à la veille de l’Halloween, Hydro-Québec avait vraiment “flanqué la trouille à huit familles d’Ahuntsic”.

Après une panne d’électricité, le courant serait reparti “en fou” raconte la journaliste dans sa chronique du 7 novembre. Un des protagonistes se rappelle que c’était comme si l’électricité était repartie à la puissance 10.

Film d’horreur

Soudainement, les ampoules ont éclaté, les prises de courant ont explosé et tous les appareils électroniques ont grillé, tels que micro-ondes, cuisinière, lave-vaisselle, etc.

Certaines familles ont craint, avec raison, un début d’incendie. Les pompiers sont arrivés rapidement, mandés sur les lieux. Mais alors qu’on aurait pensé qu’Hydro-Québec aurait dédommagé prestement les victimes de cette surtension, la réalité a été plus drue.

Dédommagement rare

Il semble que ce soit après le coup de fil de La Presse que la direction d’Hydro-Québec ait décidé d’aller de l’avant et de faire inspecter les maisons en question.

Il s’agissait, semble-t-il d’une erreur commise par l’équipe d’Hydro-Québec qui s’était rendue sur les lieux, après la panne, pour rétablir le courant. Les familles seront dédommagées étant donné qu’il s’agissait d’une erreur de l’entreprise, toutefois c’est loin d’être le cas, de façon générale. “Bon an, mal an, une centaine de clients demandent à Hydro-Québec de les dédommager pour des bris découlant d’une variation de tension. Mais normalement, Hydro refuse. Chaque année, une dizaine de consommateurs poursuivent aux petits créances. Mais la plupart perdent leur cause”, concluait la journaliste. (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)

Pour lire l’article de Stéphanie Grammond, de La Presse, sur le sujet, cliquez ici


________________________________

Adoption de la Charte à majorité simple par l’Assemblée nationale
Ce serait immoral et illégitime!, soutient la députée d’Ahuntsic

Photo

Si le projet de loi 60, plus communément appelé Charte des valeurs québécoises était adopté à majorité simple, ce serait illégal et illégitime, de l’avis de la députée d’Ahuntsic, Maria Mourani. Toujours selon Mme Mourani, il faudrait un vote unanime de l’Assemblée nationale.

Actuellement, le projet de loi tel qu’il est vise à modifier la Charte des droits et libertés qui a été votée en 1975. “C’est une grande tradition de ne pas toucher à la Charte des droits et libertés, lance Mme Mourani. Les chefs d’État ont toujours fait attention à ça!””

La Charte ne passera pas le cap des tribunaux, selon elle. “Le Parti Québécois est en train de manipuler la population québécoise”, déclare Maria Mourani.

Toujours selon la députée fédérale d’Ahuntsic, le but n’est pas de régler des problèmes. “Le Parti Québécois veut faire des élections là-dessus!”, dit-celle, qui déplore recevoir des courriels haineux depuis quelque temps, avec des propos racistes et xénophobes.

“Nous nous devons de prendre conscience que la volonté du gouvernement de vouloir procéder autrement qu’en recherchant un consensus au sein des députés de l’Assemblée nationale crée un dangereux précédent. Il nous faut une formule d’amendement à la Charte des droits et libertés de la personne du Québec qui protège les minorités des débordements de partis populistes”, ajoute Mme Mourani. (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)


__________________________________
Intersection Lajeunesse et Gouin

Les travaux progressent

Les travaux entrepris en début d’automne pour moderniser et rendre plus sécuritaires les infrastructures routières et les trottoirs à l’intersection de la rue Lajeunesse et du boulevard Gouin progressent.

Fin septembre, la ville-centre avait entrepris les travaux afin de sécuriser l’intersection. Selon Geneviève Dubé, chargée de communication à l’arrondissement, l’objectif des travaux est de réguler par un feu de circulation la bretelle du boulevard Gouin Ouest vers le pont Viau. “Actuellement, les automobilistes ont un “cédez le passage” pour la bretelle, mentionne Mme Dubé, et cela est peu sécuritaire pour les cyclistes et les piétons.” Mme Dubé précise que ces travaux sont en lien avec l’ajout d’un lien cyclable dans ce secteur depuis deux ans.

Les travaux se font en plusieurs phases, dont:

  • réaménagement de l’ilôt triangulaire et de la géométrie des voies, coin nord-est de l’intersection Lajeunesse/Gouin
  • réaménagement des trottoirs et de la chaussée sur le boulevard Gouin, dans la bretelle d’accès au pont Viau
  • construction du mail de la nouvelle piste cyclable et reconstruction des trottoirs et de la chaussée sur la rue Lajeunesse, jusqu’à un point nord de la rue Duvert
  • reconstruction du mail central et construction de saillies sur le côté ouest de l’intersection Lajeunesse/Gouin. (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)

__________________________________________________________________________

_____________________________________________________
Guignolée de Saint-André
Une belle récolte!

PhotoYolande Marceau avec quelques-unes des réserves et des boîtes de la Guignolée

La guignolée annuelle de la Société St-Vincent-de-Paul de St-André-Apôtre s’est bien déroulée malgré le froid, le dimanche 24 décembre dernier.  La responsable de la société, Yolande Marceau, remercie grandement tous les donateurs, marcheurs, chauffeurs et trieurs de tous âges.

Près de 192 boîtes de denrées et 6 892 $ en argent ont été recueillis pour les défavorisés. Si jamais des portes avaient été oubliées, on  demande d’apporter les dons au presbytère St-André, aux heures de bureau.  (Par Philippe Rachiele) (2013-11-29)

__________________________________________


Hydro-Québec est à pied-d’oeuvre dans le secteur
Des travaux sont réalisés cette semaine, rue Meilleur


Photo

Travaux d’Hydro-Québec, rue Meilleur près de Port-Royal. Ils devraient se terminer d’ici une semaine. Crédit photo : JDV – Philippe Rachiele
Au cours de la semaine, des travaux souterrains importants avaient cours sur la rue Meilleur au sud de la rue Sauvé. Hydro-Québec procédait à l’installation d’une ligne souterraine à 120 kV entre les postes Beaumont et Fleury, à partir de la chambre souterraine située sur la rue Jeanne-Mance. L’installation précédente datait de 1984 et devait être remplacée. Les ouvriers ont donc procédé à l’installation d’un câble électrique à l’intérieur des canalisations construites au cours de l’été le long de la rue Jeanne-Mance. En janvier Hydro-Québec effectuera les travaux de fabrication de jonction des câbles. (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)

____________________________________________________
Des ombres artistiques sur le mur du restaurant Les cavistes
Une photographe du journal croque l’automne qui nous quitte…
.Et le toit fait pousser des branches…

PhotoCrédit-photo: Élaine Bissonnette

Quelques fidèles lecteurs nous font parvenir, à l’occasion, des images de leur cru et nous les en remercions. Ici, une jolie photo d’automne, d’Élaine Bissonnette, résidante du quartier.  Jeu d’ombres et de lumières… En outre, voyez ce “toit végétal”: quelle belle illusion photographique! (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)

________________________________________________________________________


______________________________________________________________________
BRÈVES…..BRÈVES….BRÈVES….BRÈVES…..BRÈVES….BRÈVES

Photo

Aidez la Fondation de l’école Christ-Roi à recueillir des fonds pour revitaliser la cour de l’école en votant chaque jour du 2 au 11 décembre sur le site du Fonds communautaire Aviva  ou à partir de la page Facebook de la Fondation. Confirmation de la mort de l’usine de compostage de St-Michel à la première réunion du conseil municipal de Montréal cette semaine. Beaux arbres de Noël vendus par les Scouts pionniers de Saint-André pour financer leur camp d’hiver (livraison gratuite entre le Parc Ahuntsic et la rue Meilleur, rue Sauvé et la rivière).  Renseignements : 514 557-0775.  Présâges soutien financièrement un colloque intergénérationnel avec Pierre Maisonneuve, Martine Lagacé et plusieurs invités, le 6 décembre de 13 h à 17 h au Centre d’archives de Montréal. Inscriptions : cliquez-ici. Conférence sur l’abus envers les aînés, présentée par M. Peter Eusanio, le 3 décembre à 10 h au Café de Da.  Inscriptions : 514 872-0568.  Le service de police avise que plusieurs cas de vols sur des
personnes âgées ont récemment été répertoriés sur le territoire du SPVM.  Dans tous les cas, les suspects approchent
des victimes et prétextent vouloir donner des bijoux pour différents motifs.  Ils insistent pour faire essayer les bijoux
qui n’ont aucune valeur.  Ensuite, les
suspects arrachent les bijoux de valeur des victimes et prennent la fuite.  Soyez vigilant. Joyeuse, passionnée et inspirante, l’horticultrice Julie Boudreau viendra nous faire découvrir les « Mythes et légendes des plantes qui nous
entourent » à la Société d’horticulture et d’écologie du nord de Montréal,
mercredi 4 décembre à 19h :30, à l’école Louis-Colin, 10122, Boul. Olympia
(coût : 5$ pour un non-membre). Pour information : (514) 384-5681. Les scouts Pionniers de St-André financent leur camp d’hiver en aidant à emballer vos denrées au Marché Provigo Michel Ricard (St-Laurent et Prieur) les 30 novembre et 1er décembre. Bénévoles recherchés pour le recensement des oiseaux de Noël Audubon avec le Club d’ornithologie Ahuntsic le 14 décembre.  Renseignements : 438 338-4138.  Présâges présente le DVD de la pièce «Je suis toujours là» qui offre des outils et des pistes de solution très concrètes pour comprendre la situation des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.  Information : 514 382-0310.  Activités du SNAC pour le Magasin-Partage qui permet aux personnes économiquement défavorisées d’Ahuntsic de se composer une épicerie qui respecte leur budget et leurs goûts : Tourtières vendues 10$ au SNAC; Mme De Courcy organise une vente de sapins au 1448 Fleury Est le 6 décembre de 12 h à 21 h et le 7 décembre de 9 h à 18 h; les supermarchés Métro André Grasset et Métro Fleury organisent des quêtes du 6 au 8 décembre. Information : 514 385-6499.    (Par Philippe Rachiele et Christiane Dupont) (2013-11-29)

____________________________________________________________________


Click here to edit.
QUOI FAIRE ?

PhotoEn attendant l’été…dans un jardin anglais

FAMILLES
L’arrondissement vous invite à
la Journée familiale du dimanche 1er décembre, dans le cadre du festival sportif, entre 9 h à 16 h, au YMCA
Cartierville.  Au menu : spectacles, activités pour les tout-petits,
démonstrations, activités sportives pour tous et bain libre….
Marché de Noël
de la fondation de l’école Ahuntsic, avec plus de 25 artisans, le vendredi 6 décembre, de 16 h à 20 h au gymnase de l’école (10 615 boul. Saint-Laurent). Visitez le blogue de l’événement en cliquant ici
JEUNES

Science des détectives à la Bibliothèque de Cartierville, le samedi 30 novembre à 14 h. Cette activité amusante est destinée aux jeunes âgés entre 7 à 12 ans. Un effroyable crime a eu lieu à la bibliothèque et l’équipe de « Sciences en folie » sera sur place pour éclaircir cette affaire lugubre. Ils auront besoin de détectives en herbe pour résoudre l’enquête. Inscriptions : 514 872-6989.  Méga-Quiz Ahuntsic contre Cartierville pour les sept ans et plus! Si vous profitez d’une journée pédagogique, le 29 novembre prochain à 14 h, venez défendre l’honneur de votre bibliothèque avec vos amis et prouvez que vous êtes les meilleurs, dans une lutte sans merci! L’entrée est libre et des prix seront offerts aux gagnants!  Présentez-vous directement soit à la bibliothèque d’Ahuntsic, située au 10300, rue Lajeunesse ou à la bibliothèque de Cartierville, située au 5900, rue Salaberry.
ADULTES
Concert à la Visitation Dans un jardin anglais.  Musique baroque avec des musiques du 17e et 18e siècle d’Angleterre, avec cordes, clavecin, flûte-à-bec et soprano.  Entrée libre à l’église de la Visitation le 1er décembre à 15 h.
Concert de l’ensemble Vocal Carpe Diem qui est une chorale située dans Ahuntsic depuis plus de dix ans.  En cette saison de festivités, vous êtes conviés à un concert où Aladin, Le Roi Lion, Ariel et plusieurs autres sauront vous charmer avec leurs belles mélodies.  Le concert aura lieu le 15 décembre prochain à 13 et 16 heures à l’école Mont-de-La Salle. Information : info@ensemblevocalcarpediem.com.
L’ONF à la maison – Les chasseurs de fruits
.  Film époustouflant du réputé cinéaste Yung Chang sur l’univers exotique des fruits et du commerce depuis la préhistoire jusqu’à aujourd’hui.  V.O.A. avec sous-titres français.  Suivi d’une discussion avec la productrice Kat Baulu.  Le 4 décembre à 19 h 30 à la maison de la culture.  Laissez-passer nécessaires.
Des mots sur mesure IV – Des mots d’ici sur des musiques d’ailleurs
Concept original initié en 2009 et sans cesse renouvelé, cette production propose une douzaine de créations musicales inédites réalisés par une sélection des meilleurs compositeurs-interprètes issus des grandes cultures musicales de la planète qui chantent en français pour la première fois des mots d’ici sur des musiques d’ailleurs.  Spectacle tarifé à 10$ tout inclus le 7 décembre à 20 h à la maison de la culture.  Information : 514 872-8749.
Au Brûloir:
Julie Hamelin Trio Jazz, compositions originales,vendredi 29 novembre, 20 h;  Tremblay, chanson francophone, vendredi 18 décembre, 20 h ; 343, rue Fleury Ouest; Rens.: 514 508-2888.
(Par Philippe Rachiele et Christiane Dupont) (2013-11-29)

_________________________________________________________________________


Tirage de Noël de journaldesvoisins.com
Déposez votre coupon chez Chocolaterie Bonneau, sur FLO
ou à la Lingerie des Petits, sur la Promenade Fleury, du côté est
    .Les lots : deux paniers-cadeaux de douceurs tirés au sort
. Un panier semblable sera remis à la Société St-Vincent-de-Paul pour une famille du quartier qui a besoin de douceurs

Photo

Comme l’année dernière,  alors qu’il avait fait deux heureux/heureuses, journaldesvoisins.com vous invite à participer à son tirage de Noël!
Remplissez le coupon (voir plus bas) et déposez-le dans la boîte de Noël qui sera sur le comptoir de la Chocolaterie Bonneau, à partir du dimanche 1er décembre prochain, ainsi qu’à la Lingerie des petits, sur la Promenade Fleury.

Cette année, nous n’acceptons pas de participation par courriel; seulement les coupons déposés dans la boîte.

À gagner, cette année: savoureuses conserves maison, petits plats cuisinés, douceurs et sucreries gracieusement fournis par les commerçants du quartier. De quoi réchauffer bien des petits coeurs durant cette saison particulièrement festive qu’est la période des fêtes de Noël et du Nouvel An!

Aussi: un panier semblable sera remis à la Société Saint-Vincent-de-Paul pour être donné à une famille qui a particulièrement besoin de douceurs cette année, en cette période des Fêtes, pour des raisons particulières. (Par Christiane Dupont) (2013-11-29)

——————————————————————————————————————-
TIRAGE DE NOÊL de journaldesvoisins.com
(Le tirage aura lieu le dimanche 22 décembre à la Chocolaterie Bonneau, à 15 heures).

Nom:————————————————————–

Prénom:———————————————————–

Adresse:———————————————————–

Adresse courriel, le cas échéant:———————————

Numéro de téléphone:—————————————————–

Coupon à déposer dans la Boîte de Noël de journaldesvoisins.com
de la Chocolaterie Bonneau,
au 69, rue Fleury Ouest
(Tél. : 514 419-7892)

* Il n’est pas nécessaire d’imprimer ce coupon.  Écrivez les renseignements demandés sur un bout de papier (de grandeur similaire) et déposez-le dans la boîte à la Chocolaterie.
———————————————————————————————————————

_________________________________________________________________________


Vous avez manqué les précédentes Actualités?

Allez sur «Archives – Actualités» tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

_________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com, c’est…

  • 1 335 abonnés à nos Actualités hebdomadaires sur Internet
  • Plus de 2 700 visiteurs hebdomadaires sur notre site
  • 150 membres de l’OBNL journaldesvoisins.com
  • 487 abonnés Facebook
  • 185 abonnés Twitter
  • 9 membres au conseil d’administration
  • 11 membres au comité de rédaction
  • 4 journalistes bénévoles
  • 4 chroniqueurs invités
    5 comités et responsables de comités
  • 16 bénévoles pour la distribution, lorsque nécessaire
  • 2 versions papier, pour Ahuntsic Ouest, et Ahuntsic Est
  • 6 numéros papier par année
  • 52 semaines d’Actualités par année sur Internet
  • 1 siège social dans Ahuntsic
  • 2 membres fondateurs résidants d’Ahuntsic depuis 25 ans

Bref, toute une communauté, la vôtre!
UN VRAI JOURNAL COMMUNAUTAIRE!

_________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com et ses artisans sont membres de:


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ
________________________________________________________________________

Photo

22 100 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires