Les Actualités du 3 juin 2016

________________________________________________________

PRIMEUR
Ancien parc d’attractions dans Cartierville
Le Parc Belmont se réincarnera pour le 375e de Montréal


Picture
Le parc Belmont était jadis un parc d’attractions fort populaire à Montréal. Voici ce qu’il en reste: une sculpture intitulée L’attente, du sculpteur Guillaume Lachapelle, qui représente une auto-tamponneuse et les montagnes russes qui étaient si populaires. (Photo: Mélanie Meloche-Holubowski)

Journaldesvoisins.com a appris que l’arrondissement va octroyer 85 000 $ à trois organismes du territoire, à l’occasion des activités du 375e anniversaire de la Ville de Montréal, pour un projet qui fera revivre le parc Belmont, autrefois lieu de villégiature, maintenant devenu un parc d’attractions très populaire auprès des Montréalais.

Trois organismes, soit le Centre local des intervenants communautaires (CLIC), le Centre d’action bénévole Bordeaux-Cartierville (CABBC) et les Loisirs de L’Acadie, se partageront les fonds pour un projet commun, qui se déclinera en trois volets. Ce projet, qui sera chapeauté par le Comité des fêtes de quartier de Bordeaux-Cartierville, fera revivre ou découvrir la belle époque du Parc Belmont à Cartierville.

Soixante ans d’attractions!

Le parc Belmont a été ouvert en 1923, d’abord comme parc champêtre, puis, comme parc d’attractions moderne à partir des années 1930. On y trouvait des dizaines de manèges, dont les fameuses montagnes russes, nommées Le Cyclone. Les visiteurs pouvaient aussi y voir des nains et des femmes à barbe ou encore admirer les prouesses d’avaleurs de sabre et de cracheurs de feu.

L’ouverture de La Ronde et la tenue de l’Exposition universelle de Montréal ont cependant causé le déclin du parc Belmont. Le parc d’attractions a fermé en 1983. Tout ce qu’il reste aujourd’hui pour témoigner de cette époque est une sculpture en aluminium qui représente une auto tamponneuse et des montagnes russes, sculpture réalisée en 2009, intitulée L’attente, première œuvre d’art public du sculpteur Guillaume Lachapelle.

Le parc existe toujours, à plus petite échelle. C’est une halte de verdure en bordure de la rivière des Prairies, angle Lachapelle et Odette-Oligny, tout près du pont Lachapelle.

« À chaque fois qu’on parle à des gens qui connaissent Cartierville, le parc Belmont revient toujours dans la conversation. Il y a beaucoup de nostalgie. Le parc Belmont est un symbole pour le quartier. Et pour les nouveaux arrivants, c’est une belle façon de leur rappeler l’histoire du lieu », souligne Nathalie Fortin, directrice générale du CLIC. D’ailleurs, le comité de dialogue interculturel profitera de l’occasion pour tisser encore plus de liens entre les résidants de longue date et les nouveaux arrivants, dont de nombreux immigrants et réfugiés.

Été 2017

En juin 2017, le CLIC organisera un week-end « champêtre » au parc : pique-nique, costumes d’époques, carrousel d’antan et jeux sont au menu. « Bien sûr, on ne peut ramener les montagnes russes – ça coûterait trop cher – mais on veut rappeler l’ambiance de l’époque », dit Nathalie Fortin, qui espère ramener un peu de magie à ce magnifique parc, un peu oublié depuis la fermeture du parc d’attractions.

Puis, le parc Belmont deviendra un parc ambulant, mobile, grâce à un projet du Centre d’Action bénévole. Les bénévoles construiront des jeux de kermesse qui rappelleront les années du parc d’attractions.

Ces jeux seront ensuite transportés de parc en parc dans le quartier, permettant à tous les résidants d’en profiter. « Un peu comme des miniparcs Belmont mobiles! », explique Nathalie Fortin.

Enfin, les enfants du camp de jour des Loisirs l’Acadie prépareront un défilé à la fin de l’été avec marionnettes et costumes. Une façon de leur faire connaître l’histoire de leur quartier et de célébrer le 375e anniversaire de la ville.

​La planification commencera dès cet automne et les activités auront lieu à l’été 2017. (Par Mélanie Meloche-Holubowski) (2016-06-03)

_______________________________________________________
_____________________________________________________

Boisé patrimonial sur 93 hectares
Le parc-nature du Bois-de-Saraguay est officiellement ouvert au public


Picture

Les résidants ont commencé à se servir des nouveaux sentiers. (Crédit-photo: Courtoisie)
Le parc-nature du Bois-de-Saraguay a officiellement été inauguré, le 2 juin, à la Maison Mary-Dorothy-Molson, marquant l’aboutissement d’une importante mobilisation citoyenne pour la sauvegarde de ce milieu naturel.  

« C’est un moment important pour les citoyens d’Ahuntsic-Cartierville, car ce que l’on vit ici aujourd’hui est le résultat d’un projet qui est en route depuis 40 ans », a souligné Pierre Gagné, maire de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, lors de l’inauguration.La Ville de Montréal a investi 2,5 millions de dollars dans le projet, ce qui a permis l’aménagement de trois sentiers d’une longueur totale de 1,8 km : Polo, Paton et Tertiaire. La Ville a également aménagé trois accès au parc-nature, construit une passerelle et installé des bancs, des poubelles ainsi que des supports à vélo.« Les Montréalais pourront emprunter ses sentiers et découvrir un endroit extraordinaire sur le plan de la biodiversité », a expliqué Réal Ménard, responsable du développement durable, de l’environnement, des grands parcs et des espaces verts au comité exécutif de la Ville de Montréal. Il a précisé que le parc-nature du Bois-de-Saraguay est le septième parc de ce genre sur l’île de Montréal.Une forêt mature recouvre essentiellement les 93 hectares du parc, dans lequel 260 espèces végétales et 80 espèces d’oiseaux ont été observés.

Une démarche collaborative

Un comité permanent de suivi a été mis en place par la Ville pour assurer la concertation de l’ensemble des partenaires et des citoyens participant au projet. « C’est une belle histoire de complicité réciproque », a indiqué Réal Ménard. En effet, la Ville souhaitait travailler avec les citoyens et ceux-ci désiraient prendre part à la valorisation de cet espace naturel.

Jocelyne Leduc Gauvin, présidente du Comité pour la mise en valeur du Bois-de-Saraguay, est heureuse de l’existence de ce comité de suivi. Selon elle, cette initiative a permis de mettre sur pied un projet respectueux de l’environnement. « Les trois sentiers ont été aménagés avec toutes sortes de précautions pour que les gens puissent se promener sans risquer de nuire à la végétation, aux plantes et aux animaux », a-t-elle assuré.

Depuis 2008, Jocelyne Leduc Gauvin milite activement pour la valorisation de cet espace naturel. « Il fallait qu’il soit ouvert au public pour que les gens aient à cœur sa protection et, que dans 100 ans, ce milieu naturel soit encore aussi beau qu’aujourd’hui », a-t-elle souligné.

Rappelons que dans les années 70, le Bois-de-Saraguay a failli être détruit pour y construire un projet immobilier d’envergure. Ce sont des citoyens qui se sont mobilisés et qui militent pour la protection du parc depuis maintenant 40 ans.

À venir

Le travail accompli jusqu’à présent se poursuivra. Entre autres, l’ouverture de la Maison Mary-Dorothy-Molson au public et le réaménagement du boulevard Gouin sont prévus.

« Rendre accessible ce boulevard aux piétons et aux cyclistes est extrêmement important », a expliqué le conseiller de ville du district Bordeau-Cartierville, Harout Chitillian. « Entre les rues Joseph Saucier et Le Mesurier, deux rues limitrophes au parc, il n’y a pas de trottoirs. Les résidents et les visiteurs devront marcher sur le gravier en bordure de la rue pour accéder au parc », a-t-il ajouté. (Par Isabelle Neveu) (2016-06-03)


Photo

Le conseiller du district de Bordeaux-Cartierville, Harout Chitilian, vice-président du comité exécutif,, était visiblement très content lors de la journée d’inauguration des nouveaux sentiers du Bois-de-Saraguay. Il félicite le travail de Geneviève Levac, agente de mobilisation citoyenne (à g. sur la photo), Jocelyne Leduc Gauvin, présidente du comité citoyen du Bois-de-Saraguay (2e à g.); Marc Sardi, chargé de projet de biodiversité urbaine chez Ville en Vert (2e à dr.); ainsi que Nathalie Fortin, directrice du Conseil local des intervenants communautaires de Bordeaux-Cartierville (à l’extrême-droite sur la photo), pour la mobilisation locale autour de ce projet. (Crédit-photo: courtoisie, Harout Chitilian)
_______________________________________________________
________________________________________________________

CACI et Chambre de commerce de Montréal
Coup de pouce aux réfugiés syriens pour trouver un emploi


Picture

Le CACI a participé à la journée de rencontre organisée par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain pour familiariser les réfugiés syriens au milieu des affaires de Montréal. (Photo : Facebook / CACI)

Belle rencontre lundi dernier à l’hôtel Delta du centre-ville alors qu’une centaine de réfugiés syriens, la plupart habitant Cartierville, ont eu l’occasion de prendre contact avec le milieu des affaires québécois.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain, avait organisé l’évènement, appuyé par la compagnie d’assurance Intact et le Canadien national (CN),  de même que par le Centre d’appui aux communautés immigrantes (CACI) d’Ahuntsic-Cartierville. Les deux ont qualifié cette rencontre de succès.

Une centaine de personnes, représentant 60 entreprises d’ici, étaient sur place. La rencontre comptait également un séminaire sur le marché du travail montréalais. Question de faciliter les choses sur le plan des communications, des gens s’exprimant en arabe étaient sur place, ce qui a a contribué à faciliter les activités de réseautage.

Entreprises sensibles

Des représentants de diverses entreprises notamment dans les secteurs des finances, de l’assurance, de l’alimentation, et de la mode (dont plusieurs du quartier Chabanel), étaient sur les lieux.

Le CACI, qui a son siège social sur la rue de Salaberry, dans Cartierville, avait été sollicité pour rassembler des arrivants syriens, qui pour la plupart sont parrainés par des familles d’origine syrienne.

Anait Aleksanian, directrice générale du CACI, a indiqué en entrevue au journaldesvoisins.com qu’un gros travail s’effectue, surtout depuis quatre ans, pour l’accueil aux réfugiés de Syrie.

« Depuis 2012, nous nous occupons de 2500 immigrants  et la plupart sont arrivés entre janvier et avril derniers. Environ mille habitent dans Cartierville, qui est pour eux un rapprochement naturel, puisqu’il y a de nombreux Arméniens. Les autres (réfugiés syriens) sont à Laval ou dans l’arrondissement de Saint-Laurent », dit Mme Aleksanian.

Madame Aleksanian ne manque pas de rappeler que ces Syriens sont « très qualifiés ». Mais un éternel problème se pose: la reconnaissance des qualifications et des diplômes.

Dans le groupe de lundi,  on retrouvait des mécaniciens de machinerie lourde et d’automobiles,  des cuisiniers,  des couturiers,  des chimistes et des ingénieurs, notamment, selon Mme Aleksanian.

« Ce ne sont pas tous les métiers qui sont régis par des ordres professionnels. Dans plusieurs secteurs, on embauche. Et j’ai constaté soudainement, sûrement à cause de l’effet média, une belle sensibilité des entreprises; jamais elles n’avaient été si ouvertes. Pour leur part, les arrivants veulent travailler. Ce sont des jeunes avec des enfants. Ils amènent de belles valeurs comme le respect. Et aux yeux de leurs enfants, il est important de travailler », a-t-elle signalé.

Par exemple, vendredi dernier, une entreprise de transformation alimentaire a tenu dans Cartierville une séance d’information et cinq personnes ont été recrutées.

L’apprentissage du français

De par sa fonction,  Anait Aleksanian connaît fort bien les besoins de ces nouveaux Québécois. De façon générale, il n’est pas facile de trouver un boulot sans avoir appris la langue de Félix Leclerc.

« Ils sont parfaitement sensibilisés au fait qu’avant le travail, c’est de se familiariser avec le français. Au CACI, nous avons présentement 44 groupes pour des cours, avec des horaires variés (matin, après-midi et soir). Indépendamment du travail, ils sont plusieurs à venir ici le soir (pour prendre des cours de français). On offre ici des services de première ligne. Ils savent que, s’ils veulent vivre ici, il faut parler français. Je peux vous dire qu’ils dépensent beaucoup d’énergie pour le faire, car ils adhèrent à nos valeurs.  Les résultats sont excellents. »

De plus, certaines entreprises ajustent les horaires de leurs employés pour leur permettre de prendre des cours de français, a-t-elle ajouté.

Du côté de la Chambre de commerce

Du côté de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le président Michel Leblanc a rappelé cette semaine l’importance de l’intégration par l’emploi pour les nouveaux arrivants. « L’intégration des réfugiés syriens à la société québécoise, a soutenu M. Leblanc, passe principalement par leur insertion sur le marché du travail. (…) Nous croyons fermement à leur potentiel d’intégration ainsi qu’à leur contribution au développement social et économique de la métropole», a-t-il déclaré.

M. Leblanc n’a pas raté l’occasion de louanger l’équipe du CACI.  « J’en profite aussi pour souligner l’appui du Centre d’appui aux communautés immigrantes, qui a collaboré à réunir les réfugiés participants », a-t-il affirmé dans son bilan de l’évènement. (Par Alain Martineau) (2016-06-03)

_______________________________________________________
________________________________________________________

Référendum de la mosquée Legendre, ce dimanche
Une mosquée « illégale », selon les opposant; une « injustice », disent les membres du centre


Photo

Nicole Vermette s’oppose au changement d’usage pour autoriser une mosquée sur la rue Legendre

Photo

Hassna Laazari utilise le centre et souhaite que le changement d’usage soit approuvé

À deux jours du référendum sur la mosquée de la rue Legendre, journaldesvoisins.com a parlé à une opposante au projet et à une représentante du centre communautaire musulman qui cherche à obtenir un changement d’usage dans la zone du territoire.

Depuis plusieurs mois, le dossier a créé bien des tensions et a monopolisé plusieurs périodes de questions lors des derniers conseils d’arrondissement. Les élus ont tenté de calmer le jeu et d’éviter un référendum, mais des citoyens ont réussi à obtenir la tenue de ce scrutin. La parole sera aux citoyens dimanche. D’ici ce moment, nous vous offrons le point de vue des deux parties.

« Non à la mosquée »

Une résidente du quartier, Nicole Vermette, s’oppose à cette mosquée depuis le début parce qu’elle croit que la mosquée a opéré de façon « illégale » et « qu’elle se cache dans un endroit qui ne permet pas de mosquée ou de lieu de culte. En fait, elle précise, qu’avant la demande de changement de zonage, elle pensait que le local était abandonné.

« C’est un endroit zoné commercial. C’est une des raisons pour laquelle l’arrondissement avait refusé que trois églises chrétiennes s’installent (dans des locaux commerciaux). Y a-t-il une loi pour les chrétiens et une pour les musulmans? » demande Mme Vermette.

« Il y a en a qui disent qu’il y a plus d’une vingtaine de mosquées dans Ahuntsic-Cartierville et que c’est peut-être assez. Ça ne me regarde pas. Pour moi, c’est le fait que c’est illégal. Peu importe votre religion, ce qui est important c’est que les lois doivent être respectées par tout le monde. »

Mme Vermette croit que les élus de l’arrondissement ont accepté de procéder au changement de zonage « en pensant gagner des votes et qu’on ne se rendrait compte de rien. » D’autres opposants ont fait valoir qu’une mosquée à cet endroit causerait des problèmes d’achalandage et de stationnement.

« Oui à la mosquée »

Pour sa part, Hassna Laazari se désole de voir que ce référendum crée une division au sein du quartier. « Avant, on cohabitait de façon agréable. On ne veut pas une guerre. Pourquoi maintenant qu’on a décidé de se regrouper dans un petit coin, on suscite votre inquiétude?»

Elle rappelle que le centre existe depuis trois ans et que les familles ont commencé à se rencontrer sporadiquement pour des activités et des fêtes religieuses. « Ils ont commencé à prier sur place et c’est à ce moment que notre communauté a décidé d’aller chercher l’approbation de la municipalité. » La municipalité a d’ailleurs visité le centre et avait déterminé que tout était conforme, dit Hassna Laazari.

Elle ajoute que le problème de stationnement soulevé par les opposants est un faux problème. « Le problème de stationnement existait depuis plusieurs années avant, parce qu’il y a beaucoup de commerces, de bureaux, de compagnies, donc le problème existe depuis toujours », dit Mme Laazari, qui ajoute que, de toutes façons, le centre ne peut accueillir qu’une centaine de personnes au plus. « Le problème de l’achalandage n’existe pas. Et puis, la plupart des personnes se déplacent à pied, puisqu’ils habitent ou travaillent tout près. » Par ailleurs, elle fait valoir que certains des opposants ont leur propre place de stationnement sur leur propriété.

Mme Laazari croit que les opposants se sont fait une image complètement fausse de ce qui se passe dans ce local. « La prière se fait dans un période qui ne dépasse pas cinq minutes par prière, et c’est question de cinq prières par jour. On s’entend qu’on parle 5 % du temps, comparativement à 95% (pour les autres activités). Si on veut associer l’existence du centre à la prière, on ne voit que sous l’angle de 5%. C’est injuste. »

En plus d’activités pour les jeunes, des cours de langue arabe y sont aussi enseignés, afin d’aider « les jeunes à établir un lien avec notre culture d’origine, tout en conservant leur identité canadienne. On n’est pas en train de créer une société au sein d’une société », dit-elle pour rassurer les citoyens.

Qu’arrivera-t-il si les citoyens votent en majorité contre le centre?  La communauté a déjà commencé à chercher pour un autre local dans le même secteur, même s’ils préfèrent de loin leur local sur la rue Legendre. « Nous ne voulons pas nous déplacer ailleurs. L’emplacement répond à nos besoins. »

Où, quand et comment voter?

Le bureau de vote le jour du scrutin sera ouvert le dimanche 5 juin 2016 de 10 h à 20 h au Bureau d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, 555 Chabanel ouest.

La question du référendum sera: « Approuvez-vous la résolution CA16 090031 autorisant les usages de lieu de culte, d’activités communautaires ou socioculturelles et d’école d’enseignement spécialisé pour l’emplacement localisé au 406, rue Legendre Ouest? ».

Pour savoir si vous pouvez voter dans ce référendum, consultez la liste des adresses du secteur en cliquant ici.   (Par Mélanie Meloche-Holubowski) (20​16-06-03)

_____________________________________________________
______________________________________________________

Démarche du RUI
Cinquante cas d’insalubrité recensés depuis février


Photo

Source: Comité logement Ahuntsic-Cartierville

Picture

Source: Comité logement Ahuntsic-Cartierville

PhotoSource: Comité logement Ahuntsic-Cartierville

Le projet Zoom sur l’insalubrité offre, depuis février, un soutien individuel aux locataires qui vivent des problèmes d’insalubrité dans le secteur Laurentien-Grenet. Déjà, une cinquantaine de plaintes ont été transmise à l’arrondissement.

L’initiative a été mise sur pied dans le cadre de la démarche de Revitalisation urbaine intégrée (RUI), pilotée par le Conseil local des intervenants communautaires (CLIC) de Bordeaux-Cartierville.

« L’insalubrité est un problème important dans le secteur Laurentien-Grenet », a expliqué Bertrand Pouyet, chargé de projet RUI au CLIC Bordeaux-Cartierville. « Ça faisait plusieurs années que l’importance de cette problématique était soulignée par tous les acteurs du milieu », a-t-il ajouté.

Plan d’action

Cette année, le Comité local de revitalisation (CLR), qui encadre la démarche RUI, a priorisé les questions de logement et les problèmes de salubrité dans son plan d’action. Quarante-deux mille dollars ont donc été injectés dans le projet Zoom sur l’insalubrité pour une période d’un an.

L’intervenant de milieu du Comité logement Ahuntsic-Cartierville (CLAC), Charles-Hugo Desroches, est responsable du projet. Son rôle est de visiter les logements ciblés et d’accompagner les locataires qui vivent des problèmes d’insalubrité dans leurs démarches respectives. Il les aide notamment à monter un dossier sur leur logement et à déposer une plainte auprès de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

Lorsqu’il visite un logement, Charles-Hugo Desroches prend le temps d’aller cogner à toutes les portes de l’immeuble. « J’informe l’ensemble des locataires qu’un de leur voisin a des problèmes d’insalubrité », a-t-il précisé.

Projet souhaité

« Dès que l’on a diffusé le projet, les cas d’insalubrité se sont manifestés, a confirmé Charles-Hugo Desroches. Le projet était attendu par les intervenants du quartier. » Coquerelles, punaises de lit, souris et moisissures, les problèmes sont multiples et de diverses ampleurs.

Jusqu’à présent, l’intervenant a affirmé qu’une cinquantaine de plaintes ont été soumises à l’arrondissement et qu’il a visité près d’une trentaine d’immeubles. « J’estime avoir parlé à environ 200 locataires dont la plupart m’ont confirmé avoir au moins un problème d’insalubrité dans leur logement. Toutefois, la plupart d’entre eux n’ont pas souhaité porter plainte par crainte de représailles », a indiqué Charles-Hugo Desroches.

Au fur et à mesure, l’intervenant compile diverses données, afin de dresser un portrait de la situation à la fin du projet, prévu en décembre prochain.

Objectif commun

« Pour que l’action puisse être réalisée correctement, il fallait qu’on développe un lien avec le service d’inspecteurs de l’arrondissement, a souligné Bertrand Pouyet. Nous avons donc mis en place une méthodologie de travail avec eux pour que les informations leur soient transmises rapidement. »

La chargée de communication de l’arrondissement Ahuntsic-Cartiville, Émilie Miskdjian, a expliqué par courriel à journaldesvoisins.com que l’arrondissement est très heureux de participer au projet. « Nous avons tous le même objectif, soit offrir aux locataires des logements salubres et sécuritaires », a-t-elle mentionné.

L’arrondissement a confirmé avoir reçu près de 50 requêtes de la part du CLAC, dont 15 d’entre elles ont fait l’objet d’une inspection. « Nous avons envoyé une lettre à chacun des propriétaires, leur demandant d’agir pour remédier à la situation dans un délai déterminé. Sur réception de cette lettre, la majorité des propriétaires prennent contact avec nos inspecteurs. Des travaux ont déjà eu lieu dans les logements où il y avait des problèmes de salubrité », a précisé la chargée de communication.

Depuis le début de l’année 2016, l’arrondissement a reçu plus d’une centaine de requêtes liées à la salubrité.

Les citoyens qui ont besoin d’aide pour un problème d’insalubrité peuvent joindre Charles-Hugo Desroches au 514-475-2204 ou par courriel à clacinsalubrite@gmail.com. (Par Isabelle Neveu) (2016-06-03)


______________________________________________________
______________________________________________________

Cité Historia
Une entente de 11 000$ pour offrir des services cet été 


Picture

Facebook/Cité Historia
L’organisme GUEPE qui a récemment été choisi par la Ville de Montréal pour prendre le relais au site de Cité Historia et assurer un service à la Maison du Pressoir et à la maison du Meunier, a obtenu un contrat de 11 472$ pour l’été.

Pascal Lynch Caron, responsable des communications pour GUEPE, dit que l’organisme est ravi de pouvoir offrir des activités cet été sur le site historique dans le Sault-au-Récollet.Le Groupe uni des éducateurs-naturalistes et professionnels en environnement (GUEPE), est un organisme à but non-lucratif qui offre des services éducatifs et professionnels en sciences de la nature et de l’environnement.« Ça fait 23 ans que GUEPE a un rapport avec la Ville de Montréal pour diverses activités. Nous avons déjà des activités à L’île-de-la-Visitation depuis une dizaine d’année. On connait très bien le site et on sait que le Sault-au-Récollet est important pour les citoyens » dit M. Lynch Caron, qui ajoute qu’il avait été bouleversé d’apprendre la fermeture, la faillite et la mise à pied des employés. « On connaît les employés. La faillite était une surprise et on ne savait pas ce qui arriverait avec le patrimoine. »Employés réembauchés

D’ailleurs, deux anciens employés de Cité Historia, qui avaient été mis à pied, ont été engagés pour l’été.

​Pour l’instant, une entente a été signée seulement pour l’été, affirme M. Ménard, mais il n’exclut pas de prolonger l’entente si tout va bien.

La Maison du Pressoir est maintenant ouverte tous les jours de 12h à 18h, sauf les lundis. Après le 4 septembre, l’accueil de la Maison du Pressoir sera ouvert les samedis et dimanches de 12h à 18h, jusqu’au 9 octobre 2016, et ouvrira exceptionnellement les lundis 5 septembre et 10 octobre, de 12h à 18h.

L’organisme prépare également cinq activités avec une thématique historique. La nature et les dates des activités ne sont pas encore connues.

Le comité exécutif devait prendre une décision mercredi sur une entente pour une offre alimentaire sur le site. Mais, selon l’attaché de presse de Réal Ménard, le comité n’avait pas encore pris une décision. (Par Mélanie Meloche-Holubowski) (2016-06-03)

______________________________________________________

Chirurgies pour transgenres
Une clinique médicale unique au Canada au cœur d’A-C


Picture

¨Photo: JDV Philippe Rachiele

Pour plusieurs Ahuntsicois, c’est malheureusement un incendie criminel qui a fait découvrir une clinique médicale unique au Canada. Le centre métropolitain de chirurgie, qui existe depuis 1973, a fait plus de 5000 chirurgies de réassignation sexuelle.

Une femme a été arrêtée cette semaine à Kelowna, en Colombie-Britannique en lien avec l’incendie criminel, au grand soulagement des employés et des patients du centre. « Nous sommes une communauté tissée serrée. C’est triste que ça soit quelqu’un de la communauté (qui a été arrêté) », dit Mélanie Dupuis, directrice générale du centre.

​Toutefois, elle dit que les employés du centre ont été extrêmement touchés par les nombreux messages d’encouragement reçus après l’incident. S’il y a un côté positif à cette affaire, c’est que les gens parlent plus des difficultés que vit la communauté transgenre.

Déjà, les travaux de réparations sont presque terminés et les opérations ont rapidement repris leur cour.

Sur un site à deux pas du parc de la Merci, ce centre hospitalier privé (le seul au Canada) compte deux bâtiments; celui où se font les chirurgies et la maison de L’Asclépiade, une maison de convalescence. Même si les récents évènements ont fait mis le centre au cœur d’un tourbillon médiatique, « nous avons toujours été discrets, pour le bien de nos patients », dit Mme Depuis.

Chirurgies du bonheur

Si la majorité des chirurgies qui sont effectuées à la clinique sont des réassignations sexuelles, les médecins font aussi des chirurgies esthétiques, orthopédiques et bariatriques. « Je dis que ce sont des chirurgies du bonheur. Les gens viennent parce qu’ils le veulent et qu’ils vont repartir heureux », dit la directrice. La clinique compte 75 employés, dont une quinzaine qui sont des médecins et des anesthésistes. L’an dernier, ils ont fait plus de 500 chirurgies de réassignation sexuelle.

Le docteur Pierre Brassard est propriétaire du centre et a voué sa carrière à ce type de chirurgies. Aujourd’hui, des gens viennent de partout au Canada et des quatre coins du monde pour être opéré à ce centre. Incroyablement, malgré le fait que ce centre sosit le seul en son genre au Canada, les listes d’attente ne sont que de quelques mois.

En augmentation

L’équipe du centre s’attend toutefois à voir au cours des prochaines années une augmentation du nombre de personnes qui voudront avoir recours à la chirurgie de réassignation sexuelle, puisque la majorité des provinces acceptent maintenant de défrayer une partie des coûts de l’opération. « Nous sommes dans une phase de développement», précise Mme Dupuis.

Si les provinces démontrent de plus en plus d’ouverture pour les chirurgies de réassignation sexuelle, le problème est qu’il manque de médecins spécialisés pour les faire.  « Nous essayons de travailler avec les écoles de médecins pour former d’autres spécialistes. Ce sont de longues formations et ce n’est pas n’importe qui qui peut s’improviser chirurgien pour les transgenres », dit Mme Dupuis, qui ajoute que le centre ahuntsicois procèdera bientôt à une réorganisation pour assurer que le maximum de personnes soit pris en charge. (Par Mélanie Meloche-Holubowski) (2016-06-03)

________________________________________________________

Cri du cœ​ur pour un rein
Après 21 ans d’attente, un Ahuntsicois opte pour un traitement expérimental aux É.-U.


Photo

Jalil Karaziwan, durant une dialyse, avec un membre de sa famille. (Crédit-photo: courtoisie).

Vingt-et-un ans, ce n’est pas l’âge de l’Ahuntsicois Jalil Karaziwan, mais plutôt le nombre d’années pour lequel il est en attente d’une greffe de rein. Inquiet de ne jamais pouvoir trouver un don compatible dans le système de santé canadien, le résidant de 34 ans d’Ahuntsic-Cartierville tente le tout pour le tout aux États-Unis.

« Je suis compatible avec moins de 1% de la population pour une transplantation rénale », explique l’Ahuntsicois qui a subi une seule greffe infructueuse en 2005.

Sous dialyse depuis 1994 pour insuffisance rénale, les années de M.Karaziwan sont désormais comptées. Fonder une famille, manger sans restriction et vivre sans être branché à une machine qui le maintient en vie sont pour le moment ses objectifs.

Le don vivant d’un rein provient normalement d’un proche ou d’un membre de la famille compatible avec le receveur. En cas d’incompatibilité avec ces derniers, l’attente d’un donneur cadavérique était auparavant la seule solution à envisager.

Le Québec, bon dernier

Selon la chef des communications de Transplant Québec, Brigitte Junius, on remarque une hausse du don d’organes entre vivants au pays. « Toutefois, le Québec demeure la province qui a le plus bas taux de donneurs vivants à l’échelle du Canada », souligne-t-elle.

Après plusieurs tentatives qui ont découragé M. Karaziwan au Canada et avec une santé en détérioration due aux nombreux traitements qu’il subit, Jalil Karaziwan souhaite maintenant se faire greffer aux États-Unis. « La dialyse est censée être un traitement en attendant une greffe, mais au Québec, je risque de devoir patienter peut-être encore un autre 20 ans et y passer », constate le résidant d’Ahuntsic-Cartierville.

Il choisit donc d’avoir recours à une nouvelle technique expérimentale offerte par l’hôpital Johns Hopkins de Baltimore. L’intervention consiste à greffer un donneur et un receveur incompatibles puisque le jeune homme peut obtenir un don que d’une infime minorité de la population.

« C’est la seule solution réaliste qui est à ma disposition en ce moment, se désole M.Karaziwan. Oui, la greffe existe au Québec, mais je suis la preuve encore vivante que l’organe n’est pas disponible ici. »

Interrogations

Il y a beaucoup de questions, mais trop peu de réponses pour expliquer le manque de dons d’organes entre personnes vivantes dans notre province.

​« Peut-être qu’il y a beaucoup d’énergies qui ont été déployées pour encourager le don cadavérique et le don vivant est resté le parent pauvre du Québec, questionne Brigitte Junius de chez Transplant Québec. Pourtant, les deux sont tout aussi importants. »

Sociofinancement

Dans le but de sensibiliser la population aux dons vivants et de ramasser les fonds nécessaires pour subir son opération aux États-Unis, Jalil Karaziwan a décidé de démarrer sa campagne de financement sur la plateforme YouCaring.

« Chaque dollar m’y rapproche », mentionne celui qui a déjà accumulé plus de 44 mille dollars sur sa page et vise le million.  (Par Françis Pilon) (2016-06-03)

​________________________________________________________

Changements climatiques
Mélanie Joly promet de donner la parole aux citoyens avant l’automne


Picture

Le site web de l’initiative “Un vrai plan climat?”

Le comité Mobilisation environnement Ahuntsic-Cartierville (MEAC) a demandé à la députée fédérale, Mélanie Joly, d’organiser une séance de discussion sur le territoire, en vue de l’élaboration de la stratégie fédérale de lutte aux changements climatiques. On promet qu’une rencontre aura lieu bientôt.

Promises par le gouvernement fédéral à la suite de la Conférence des Nations-Unies sur les changements climatiques à Paris, ces séances de discussion étaient attendues par de nombreux groupes environnementaux, dont le MEAC.

« Les consultations publiques sont très importantes, parce que ça nous donne l’occasion à nous, citoyens de toutes les provinces, de donner notre opinion », a souligné Gisèle Comtois, membre du MEAC.

Depuis le début du mois de mai, une vingtaine de groupes environnementaux canadiens ont coordonné l’initiative Un vrai plan climat. L’objectif est de s’assurer que des séances de discussions sur les changements climatiques aient lieu à travers le pays.

« Dans une centaine de circonscriptions, des gens comme Gisèle Comtois ont demandé à leur élu d’organiser une consultation publique », a expliqué Matthew Chapman, coordonnateur de la mobilisation Un vrai plan climat.

Il a indiqué que près de 25 séances de discussion ont eu lieu jusqu’à présent dans diverses provinces et qu’environ 2500 personnes y ont participé. « Sans l’encouragement des citoyens, les députés n’auraient peut-être pas pu organiser autant de consultations, a fait remarquer Matthew Chapman. Une vingtaine de séances de discussions sont également prévues prochainement. »

Dans Ahuntsic-Cartierville

La directrice du bureau de circonscription de Mélanie Joly, Véronique Papineau, a affirmé qu’une séance de discussion aura lieu sur le territoire d’ici la fin de la fin de l’été. « Le cabinet essaie présentement de trouver un moment pour tenir la consultation, a expliqué Véronique Papineau. La date choisie sera annoncée en temps et lieu aux citoyens. »

De son côté, le MEAC attend toujours une réponse officielle à sa demande. « Tant que la date n’est pas officielle, nous ne pouvons pas être certains que l’évènement aura lieu », a mentionné Gisèle Comtois. D’ici là, la militante souhaite sensibiliser la population à la possibilité qu’il y ait une consultation sur le territoire, afin que les gens s’informent et qu’ils se forgent une opinion sur les différents enjeux climatiques.

Rappelons que le Canada a officiellement signé l’Accord de Paris sur le climat. Il s’est engagé à maintenir la hausse des températures moyennes de la planète en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels et à tenter de limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C.

Les citoyens qui désirent participer à la discussion nationale sur les changements climatiques peuvent présentement soumettre leurs commentaires sur la page Web du site du gouvernement du Canada prévue à cet effet :
https://www.canada.ca/fr/services/environnement/meteo/changementsclimatiques/action-pour-climat.html (Par Isabelle Neveu) (2016-06-03)

_______________________________________________________

Poubelles qui débordent sur Fleury
Après de nombreuses plaintes, l’arrondissement ajuste le tir

Picture

À la suite de plaintes formulées par des commerçants quant à la collecte des ordures dans les tronçons commerciaux de la rue Fleury, la situation a finalement été corrigée. L’arrondissement a même augmenté la fréquence des collectes.

Des commerçants avaient vivement déploré le débordement des poubelles et le fait que la cueillette se faisait tard, notamment pendant l’heure du lunch, entre midi et 13 heures, alors que les clients mangent sur les trottoirs ou terrasses.

Le directeur de la Promenade Fleury, François Morin, s’est félicité du fait que l’arrondissement a vite réagi et a corrigé le tir. Idem du côté de Fleury Ouest, comme nous l’a confirmé  la directrice Kriss Naveteur.

« Nous avons signalé des cas pour les deux dernières semaines, a dit Mme Naveteur, mais le problème a été réglé,  a affirmé la directrice de Fleury Ouest. Des photos avaient même été prises », a-t-elle indiqué.

Pour sa part,  M. Morin a aussi critiqué les délais dans les collectes. «Ce n’est pas une crise, a tempéré le directeur général de la Promenade, mais il faut corriger la situation. Il peut y avoir parfois un changement de sous-traitant ou un problème avec un camion. Nous comprenons cela. Mais de préférence, la cueillette des déchets doit se faire avant l’ouverture des commerces, en général avant 10 heures. Mais nous avons eu une belle réponse à nos doléances », a-t-il conclu.

À l’arrondissement, on a signalé que la collecte des paniers de rue se fait deux fois par semaine. Et compte tenu de la saison chaude, les responsables ont même ajouté une troisième collecte par semaine. C’est le cas depuis le week-end dernier et l’opération se poursuivra pour les 20 prochaines semaines.

« L’ajout de cette collecte a justement pour objectif de répondre à une plus grande demande durant cette période », aux dires de la responsable des communications. Une visite cette semaine des deux segments de rue a permis de constater que les corrections ont été apportées.

Autres problèmes à signaler

Mais, un autre problème semble se poser avec les petits bacs noirs de la ville accrochés aux lampadaires municipaux. Dans certains cas, la petite poubelle a été arrachée en plusieurs endroits comme on a pu le voir encore cette semaine sur Fleury, tant à l’est qu’à l’ouest.
En ce qui a trait à ces petits bacs noirs, l’arrondissement devrait revoir sa politique en privilégiant des poubelles hybrides avec d’un côté les déchets ordinaires et de l’autre des produits pouvant être recyclés.

François Morin a aussi noté que les poubelles se remplissent plus vite où il y a un abribus ou un arrêt d’autobus. Par ailleurs, une situation difficile à contrôler: des gens jettent leurs déchets de maison dans ces bacs, ce qui n’aide pas. Il faut également rappeler que les commerces qui ont plus de six gros sacs d’ordures doivent aussi composer avec un cueilleur privé pour enlever les rebuts.

En ce qui concerne les poubelles dans les parcs, l’arrondissement précise que la collecte des déchets est faite par les cols bleus et qu’aucune plainte n’avait été formulée jusqu’ici. Mais journaldesvoisins.com avait constaté que les poubelles débordaient également au parc Ahuntsic au cours du week-end de la Fête des Patriotes, et l’avait  mentionné sur ses Actualités la semaine passée.
(Par Alain Martineau) (2016-06-03)


_______________________________________________________
Bilan avec la dg de Bâtir son quartier
Trop peu d’offres de logements sociaux pour les familles d’A-C

Picture

Photo: GoogleMaps

Nous avons publié la semaine dernière un bilan des réalisations dans le domaine des logements sociaux en 2015. Cette semaine, nous faisons le point sur les projets d’habitation à venir et le plaidoyer d’Édith Cyr pour la préservation du modèle québécois dans le domaine de l’habitation.

Selon la directrice générale, Édith Cyr, l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a un besoin criant en nouveaux logements familiaux. «On a taux d’inoccupation des logements familiaux de 0,3%. La députée fédérale Mélanie Joly s’est engagée à favoriser la construction de nombreux nouveaux logements sociaux et communautaires. Nous l’avons entendu et nous allons être collaboratifs. Nous travaillons fort à trouver des solutions», soutient-elle.

Le taux souhaitable d’inoccupation, c’est-à-dire de logement qui demeure vacant à chaque année, est estimé à 3% et A-C se trouve donc à avoir trop peu d’offres pour les familles.

Deux projets en chantier pour 2016

Deux projets visant à augmenter l’offre pour les aînés autonomes seront en chantier cette année. Le premier sera situé dans Ahuntsic et le deuxième dans Cartierville. «Ce sont des projets en développement qui pourront commencer d’ici la fin de l’année et qui se concrétiseront relativement à court terme», soutient Erwan Poënces, membre de l’équipe de développement de Bâtir son quartier.

À plus long terme, un projet de logements pour les familles verra le jour sur Henri-Bourassa Ouest. «Il y a une entente qui a déjà été signée et il y aura 75 logements communautaires sur ce site-là, on parle plus d’un horizon de deux à trois ans avant que le projet se concrétise», explique M. Poënces. Un second projet d’un nombre semblable de logements sera érigé sur la rue Sauvé. Finalement, un groupe développera un projet de 55 nouveaux logements pour les aînés autonomes. «L’objectif c’est que les personnes retraitées qui sont dans des logements familiaux puissent aller dans des logements plus adaptés à leurs besoins. Cela libérera ainsi des places pour les familles», conclut-il.

Félicitations et réprobation

Si la directrice générale de Bâtir son quartier a salué le virage de l’actuel gouvernement du Canada et l’augmentation du budget pour la lutte à l’itinérance, elle n’avait aucune félicitation à faire au gouvernement du Québec.

Elle dénonce la réduction du nombre de logements financés, passant de 3000 à 1500. Mme Cyr critique vivement la préférence du gouvernement d’investir pour l’aide à la personne via le Programme de supplément au loyer (PSL) plutôt que d’investir dans la construction de nouveaux logements.

Le gouvernement provincial a entamé une vaste restructuration de la Société d’habitation du Québec et Mme Cyr exprime ses inquiétudes.

«Ce qu’on espère, c’est que ce ne sera pas le modèle qui sera remis en question. Si le gouvernement veut revoir pour que cela fonctionne mieux, c’est parfait, puisqu’on est toujours prêt à s’améliorer», affirme-t-elle.

Selon elle, il manque de logements et la seule solution est d’en construire de nouveaux. «On doit choisir des solutions pérennes et durables. Dans le contexte actuel qui est difficile, on doit choisir des solutions qui sont génératrices d’emplois, de retombées économiques», conclut-elle, en spécifiant que l’aide à la personne ne parvient pas à remplir ces objectifs.

​Elle voit également d’un bon œil les démarches du maire de Montréal pour obtenir un statut de métropole qui permettrait à la Ville de gérer elle-même les budgets en ce qui concerne l’habitation. (Par Thomas Deshaies) (2016-06-03)

___________________________________________________

Promenade Fleury
Deux locaux commerciaux loués temporairement

Deux locaux commerciaux d’importance sur la Promenade Fleury, vacants depuis plusieurs mois, ont finalement de nouveaux locataires. Cependant, la période de location est limitée.

D’abord, le local de deux mille pieds carrés qu’occupait l’organisation libérale de Mélanie Joly a trouvé preneur. M. Kevin Koussan, qui achète du stock de faillites, a pris possession du local au coin des rues Fleury et Hamel (en face de Présâges) et offrira des vêtements pour hommes et adolescents.

Son commerce de marchandises de liquidation ouvrira la semaine prochaine, juste avant la braderie de la Promenade (du 16 au 19 juin; la rue sera fermée du 17 au 19 juin).

M. Koussan nous a dit qu’il a loué l’ancien local, qui a aussi été occupé par le passé Café-Crème, pour quelques mois d’abord. Des pancartes électorales de Mme Joly s’y trouvent encore. Il semble que l’homme d’affaires ait mis la main sur environ un million de dollars de marchandises (habits, pantalons, etc.); le tout sera offert dans les prochains mois aux éventuels acheteurs.

Kevin Koussan est aussi en mode liquidation de chaussures depuis environ deux ans dans un local situé face au stationnement de la Promenade, près de la rue Chambord. Il affirme qu’il offrira de la marchandise différente de celle de Koury Mode, l’un des plus vieux commerces de la Promenade, au 1211 Fleury Est, quatre rues à l’ouest, et seul magasin de vêtements pour hommes.

La SAQ temporairement dans l’ancien Vidéotron

Les habitués du centre commercial Fleury-Papineau auront remarqué que depuis quelques jours, la succursale de la Société des alcools du Québec (SAQ) avait transporté toutes ses bouteilles de vin et de spiritueux dans le local adjacent abritant autrefois une succursale de Videotron.

La raison? La petite succursale de la SAQ jouxtant le marché Metro sera complètement rénovée. t si la succursale déménageait de façon permanente dans son local temporaire? Ça aurait pu permettre d’offrir une offre beaucoup plus intéressante, comme nous l’a mentionné cette semaine le directeur de la Promenade, François Morin. Le local est beaucoup plus grand et aurait même permis de faire de nouvelles expériences clients.

Un dossier à suivre, comme celui de  l’ouverture d’un nouveau restaurant avec une offre de viande de gibier en lieu et place du défunt Goût de la Thaïlande, au coin de Fleury et Sacré-Cœur. Le propriétaire avait prévu une ouverture à l’automne 2015, mais on ignore son plan de match, pour l’instant. (Par Alain Martineau) (2016-06-03)
___________________________________________________

Transferts de ressources professionnelles
La CSN demande un moratoire au ministre de la Santé

Picture

Des représentants de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et des travailleurs de près d’une vingtaine de CLSC de Montréal et de Laval, dont les CLSC de Bordeaux-Cartierville et d’Ahuntsic, ont pris part à une opération de visibilité le 1er juin.

Le but était de sensibiliser le public aux conséquences des transferts de ressources professionnelles des CLSC vers les groupes de médecine de famille (GMF). Prévus par le gouvernement de Philipe Couillard, ces transferts pourraient, selon la CSN, occasionner « une baisse de l’accès à des services de qualité pour la population. »Des tracts présentant les arguments de l’organisation syndicale ont été distribués, une pétition a circulé et des pancartes, sur lesquelles il était inscrit « Mon CLSC j’y tiens », ont été affichées dans les établissements.« On demande au ministre de la Santé d’instaurer immédiatement un moratoire sur les transferts prévus. Il serait pertinent de prendre un temps d’arrêt pour réfléchir aux moyens de renforcer les CLSC plutôt que de les vider », explique le conseiller syndical de la CSN, Jean-Pierre Larche.La pétition sera déposée à l’Assemblée nationale la semaine prochaine. Il est encore possible de la signer :
https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-6033/index.html (Par Isabelle Neveu) (2016-06-03)


______________________________________________________

Un homme de 72 ans abattu dans un café sur Fleury Est


Picture

Un homme a été tué dans ce café sur la rue Fleury. (Photo: Philippe Rachiele)

Un homme de 72 ans a été tué par balle jeudi en fin d’après-midi dans le café-bar Hillside, qui est situé sur Fleury, en face du parc des Hirondelles et près de la rue André-Jobin. 

L’homme a été transporté à l’hôpital, mais il est mort peu après son arrivée.
Le service de police de la Ville de Montréal recherche un homme homme noir qui aurait fait feu au moins une fois dans le café-bar. Un résidant, Charles Williams, était sur son balcon à 75 mètres du café-bar Hillside. Il raconte avoir entendu au moins trois coups de feu. 

Selon le porte-parole du SPVM Benoit Boisselle le suspect avait des cheveux noirs frisés mi-longs. (M. M.-H.) (2016-06-03)

_______________________________________________________

Jardins et potagers
Trucs et astuces
Réussir nos pots et jardinières de fleurs


Picture

Photo: Pixabay

PhotoPhoto: Pixabay

J’ai souvent l’impression, quand vient le temps d’accrocher au balcon ou en cour arrière, jardinières et pots suspendus, de reproduire un geste d’une toute autre saison : celui d’accrocher les boules de Noël au sapin, l’hiver. Le sapin en place, les lumières et bibelots installés, j’apporte une touche finale à l’ensemble, qui harmonise le tout.Au contraire, pour certaines gens, jardinières et pots (par terre où suspendus) sont les premiers éléments qui pareront de gaieté printanière leur devanture de maison ou leurs espaces de vie extérieurs.

Peu importe, les questions qu’on doit se poser, dans un cas comme dans l’autre, sont celles de leur conception et de leur entretien, pour un été fleuri et un porte-monnaie heureux et bien gras. Car, lorsque ces ornements sont achetés déjà assemblés, ils pèsent souvent davantage par leur prix que par leur poids! Cette dernière solution demeure néanmoins très légitime en soi, pour ceux et celles qui courent souvent après le temps et souhaitent des articles prêts à être utilisés. Pour les autres, voici quelques suggestions de conception de base.

Idées de conception

Il existe différents styles de conception florale pour nos pots et jardinières. Par exemple, les victoriennes me plaisent particulièrement par leur côté rebelle et déchevelé. Je vous présente ici une méthode plus générique, mais qui marche à coup sûr!

Pour garnir vos pots ou jardinières, rappelez-vous certains concepts clés du design de plates-bandes; certains s’appliquent ici. Pensez à varier ou marier couleurs, textures, silhouettes et tailles.

Choisissez une plante dite « vedette » qui pourrait occuper le centre du pot, par exemple, qui se distinguerait justement par sa couleur, sa taille ou sa silhouette. On peut penser à l’élégante Alocasia, au plus classique Canas, à la Cordyline, aux différentes espèces de palmiers. Ajointez-lui en bordure de contenant, des fleurs retombantes (Lobélia, Bacopa, Calibrachoa, Hedera, etc.) qui viendront envelopper votre pot, donnant l’impression d’un débordement de vigueur.

Finalement, entre les deux, insérez-y des plantes dites « de remplissage », qui auront généralement un port érigé ou buissonnant, de plus petite taille que la plante vedette, et qui combleront de couleurs et de textures l’ensemble.

Pour les jardinières, certaines variantes sont possibles, comme en plaçant les plantes les plus hautes, et par paire, aux extrémités du bac, avec, par exemple, une cascade de fleurs retombantes au centre et au premier plan, le tout, retenu par des plantes de remplissage juste à l’arrière.

Nourriture, vie et entretien

Les fleurs de vos pots suspendus achetés en pépinières brillent-elles encore de santé après avoir passé quelques jours chez vous? C’est parce qu’elles sont bourrées, à fond la caisse, d’engrais synthétiques, administrés de façon régulière et systématique, ce qui contraste souvent avec les banquets frugaux que nous leur offrons, à l’occasion. De plus, le terreau d’empotage généralement utilisé pour les arrangements en pot est fait à base de tourbe de sphaigne, un substrat léger et confortable, mais qui sèche rapidement, est pauvre en éléments nutritifs et est inerte.

Ainsi sera-t-il impératif de procurer vie et éléments nutritifs à vos plantes en contenants, qui sont, avouons-le, limitées par un environnement non naturel. Exposées davantage au vent, elles supposent un arrosage assidu qui a pour conséquence de lessiver les engrais synthétiques à action rapide, car la plante n’a pas le temps de les absorber. Je vous épargne les conséquences écologiques de ce lessivage…

Que vos arrangements soient achetés ou conçu avec la truelle de votre imagination, je vous suggère donc fortement d’ajouter au terreau de base, du compost (de crevettes, de fumier, de votre propre composteur, etc.).  Je vous conseille 1/3 compost et 2/3 substrat de plantation et, quitte à faire frissonner d’angoisse certains experts, j’irais même jusqu’à mettre moitié compost, moitié terreau d’empotage! Ainsi, vous incorporerez la vie à vos pots et jardinières, pour un processus plus lent, mais naturel. Vous aurez aussi moins besoin d’arroser, car le composte procurera du même coup une meilleure structure au sol. Une poignée de compost en extra une fois par mois suffira à maintenir vos plantes en santé.

Au cas où vous seriez insatisfaits de l’éclat de vos fleurs, ou noteriez un jaunissement des feuilles, aspergez-les d’engrais naturels d’algues ou d’émulsion de poisson, tôt le matin et vous verrez un effet presque instantané.

N’oubliez pas de supprimer les fleurs fanées. Nos arrangements en pots étant presque exclusivement composés d’annuelles, il faut se rappeler que celles-ci n’ont qu’une saison pour se reproduire. Elles fleurissent et montent en graines pour assurer leur descendance, dès qu’elles le peuvent, et utilisent du coup, toute leur énergie à produire des graines. Alors que nous voulons des fleurs! En supprimant les fleurs fanées, la plante comprend que sa grenaison est compromise et qu’elle doit fleurir davantage!

Finalement, comme à mon habitude, je vous encourage à remettre tous ces conseils en doute, et d’oser faire comme votre intuition vous le dicte, en création, comme en entretien, et même dans le choix de vos pots (grosseurs, textures, matériaux, tailles, couleurs) et de leur emplacement (par terre, suspendus, sur le pavé, balconnières, au potager, à l’ombre sous un arbre, etc.). Votre propre expérience  sera dorénavant votre guide le plus sage.

Derniers trucs

Pour les plus récalcitrants, qui tiennent aux engrais synthétiques, simplifiez-vous la vie avec des engrais enrobés à libération graduelle (Osmocotte), à appliquer une fois en début de saison et qui ne se lessivent pas. Un dernier truc : arrosez avec de l’eau de pluie, utilisez votre eau d’aquarium, paillez vos pots (moins d’arrosage et plus de vie) et n’angoissez pas avec l’arrosage en général et laissez sécher les deux ou trois premiers centimètres de votre terreau, l’équivalent de la longueur d’une phalange. Voilà!

Au plaisir de faire votre connaissance dans un potager près de chez nous!

Votre fermier urbain,
​Patrick De Bortoli
_______________________________________________________


__________________________________________________

Plongez…dans le mag papier de l’été de journaldesvoisins.com!

Dès vendredi 3 juin, le magazine papier de la saisons estivale de journaldesvoisins.com commencera à être distribué sur tout le territoire, et jusqu’au 18 juin.

Pour ceux et celles qui habitent dans des immeubles à logements où nous ne pouvons en laisser (pas de boîtes aux lettres, concierge tâtillon, ou trop d’appartements), vous pourrez vous en procurer un exemplaire dans les bibliothèques du territoire ou au YMCA de Cartierville.

Trente-deux pages à savourer au petit matin avec un bon café, ou à l’apéro, les pieds dans l’eau! (C.D.) (2016-06-03)

__________________________________________________

Le coin des commerçants

Fleury Ouest
Les amateurs de poissons et de fruits de mer seront comblés depuis le temps qu’ils en veulent une!  Une poissonnerie qui a pignon sur la rue Beaubien ouvrira une succursale d’ici le 1er juillet sur Fleury Ouest. Il s’agit de « Fou des Îles », une poissonnerie qui vent également des produits d’épicerie fine. Ils ont d’ailleurs mis une annonce pour embaucher du personnel dans la vitrine.

Le café Le Brûloir sera l’hôte d’une opération « Fines herbes » mise sur pied par Christine Gauthier, courtier RE/MAX. Elle et les membres de son équipe offriront un pot de fines herbes gratuit pour qui va les rencontrer à l’extérieur du café, samedi 4 juin, de 9 h à 13 h, ou jusqu’à épuisement des stocks.Prenez note que la SDC Quartier Fleury Ouest organise une fête des voisins qui aura lieu le samedi 18 juin. Dans le Guide officiel 2016, de FLO, vous y trouverez, notamment, la programmation de l’été à l’intérieur, dont les activités prévues sur Fleury Ouest à l’occasion de la fête de quartier, et le détail quant aux mercredis pique-niques du parc Tolhurst.
La Promenade Fleury

​Pour une période temporaire, Kevin Koussan, qui achète du stock de faillite, a pris possession du local au coin de Fleury et Hamel (l’ancien Café-crème qui a également été le local électoral de la députée et ministre Mélanie Joly, en face de Présâges-Berthiaume du Tremblay). M. Koussan offrira des vêtements pour hommes et ados. Le commerce de marchandises de liquidation ouvrira la semaine prochaine, juste avant la vente trottoir de La Promenade (du 16 au 19 juin avec rue fermée du 17 au 19).

La succursale de la SAQ au centre commercial Fleury-Papineau a déménagé temporairement ses pénates dans l’ancien local du Vidéotron, à côté, le temps de procéder à des travaux de réaménagement de son magasin habituel.

La vente-trottoir de La Promenade aura lieu du jeudi 16 au dimanche 19 juin, alors que la rue Fleury Est, de la rue St-Hubert à la rue Papineau, sera fermée du vendredi 17 juin, 9 h, au dimanche 19 juin, 17 h inclusivement. Plusieurs petits spectacles de chanteurs auront lieu en quatre endroits différents sur la rue tout au cours du week-end.

District-Central

Photo

L’entreprise Fayolle Canada, située rue de Beauharnois, devient le partenaire principal de l’événement, Concerts Ahuntsic en Fugue, série de concerts estivaux, initiative lancée en 2014 par le musicien et professeur Clément Canac-Marquis, résidant du territoire. Fondée en France en 1929, l’entreprise familiale Fayolle est devenue, au fil des ans, une firme de référence, un bâtisseur réputé dans les domaines du génie civil, du bâtiment et des métiers de la route. La division nord-américaine, installée au cœur de l’arrondissement, célèbre cette année son 10e anniversaire.  C’est lors de ces festivités que la compagnie annoncera officiellement son partenariat avec Concerts Ahuntsic en Fugue, confirmant du même coup son désir de s’impliquer dans les arts et les produits culturels de qualité offerts aux citoyens d’Ahuntsic-Cartierville.

________________________________________________________

LETTRES OUVERTES

Journaldesvoisins.com se fait un plaisir de publier vos lettres ouvertes si elles traitent d’une situation, d’une problématique ou encore d’un événement concernant le territoire. Prière d’envoyer vos lettres avant le mercredi, 17 heures, en fichier Word (et non en pdf), et d’en vérifier l’orthographe avant l’envoi. Nous nous réservons le droit de les éditer, de les raccourcir, si nécessaire, ou de les corriger en espérant que vous aurez fait vos devoirs avant de nous faire parvenir votre missive. Merci! (C.D.)

__________________________________________________​
BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES

Pour en savoir plus sur la Fête des plantes et la distribution des fleurs qui a eu lieu en quatre endroits de l’arrondissement le week-end dernier, cliquez ici.

Photo

Des citoyens de Bordeaux-Cartierville font une tournée de quartier ! Pour une septième fois cette année, le Comité de la « Démarche du tout inclus » du CLIC de Bordeaux-Cartierville, a organisé une tournée de quartier en autobus pour des citoyens nouvellement arrivés dans Bordeaux-Cartierville. L’objectif était de leur permettre de connaître les différents services et ressources disponibles dans la communauté.

Plus d’une vingtaine de citoyens ont pris part à la tournée et neuf arrêts étaient prévus pour eux, soit : au Centre d’appui aux communautés immigrantes (CACI), au Club de recherche d’emploi de Montréal centre Nord (CREMCN), à la Maison des parents de B-C, au Cartier Émilie, au YMCA Cartierville, à La Corbeille B-C, à la bibliothèque Cartierville, au poste de quartier 10 du SPVM et finalement dans l’autobus de l’Accès-Soir. En plus d’en apprendre davantage au sujet de ces neuf organisations, les participants ont également pris connaissance des services et activités de huit autres partenaires, présents dans l’un ou l’autre de ces points d’arrêt, à savoir : le Carrefour Jeunesse-Emploi ABC, Carrefour Foi et Spiritualité, IRIS, le Centre d’Action Bénévole B-C, les Loisirs l’Acadie, le CLIC de B-C, la Maison de la famille P.B. Noailles et Tandem A-C.

La journée a été fort appréciée, de part et d’autre. Les citoyens ont exprimé leur satisfaction face à la diversité et à l’utilité de l’information reçue, alors que les partenaires ont souligné la pertinence d’une tournée comme celle-ci. D’ailleurs, une huitième tournée est prévue pour l’automne 2016.

La tournée de quartier est une initiative du Comité de la « Démarche du tout inclus » du CLIC, issue du plan concerté en développement social « Bordeaux-Cartierville ; quartier de tous les possibles ». Les membres du Comité et organisateurs de la tournée sont : le CACI, le CLIC de B-C, YMCA Cartierville, Carrefour foi et spiritualité, Rap Jeunesse et la Table de concertation Jeunesse B-C. L’objectif général de la « Démarche du tout inclus » est d’accueillir et de faciliter l’inclusion des nouveaux venus dans Bordeaux-Cartierville, notamment en harmonisant nos pratiques d’accueil et de référence. (Source : Conseil Local des Intervenants Communautaires (CLIC) de Bordeaux-Cartierville)


PhotoClément Canac-Marquis, idéateur de Ahuntsic en Fugue. (Crédit-photo: Ahuntsic en fugue)

Amateurs de musique : à prévoir pour votre été! Concerts Ahuntsic en Fugue, les 20, 24, 25 et 27 août 2016
Inspiré par le quartier Ahuntsic, la beauté de sa nature, son dynamisme économique, la présence de salles de spectacle à l’acoustique exceptionnelle et surtout par la culture musicale et la curiosité culturelle de ses résidents, Concerts Ahuntsic en Fugue présente depuis deux ans des concerts de musique de chambre dans une approche moderne de la musique classique, dans la simplicité et la proximité avec des musiciens reconnus qui interprètent de grandes œuvres de la musique de chambre, du XVIe siècle à aujourd’hui. La nouvelle saison du mois d’août prochain s’inscrit dans la continuité en offrant des concerts de grande qualité dans des lieux typiquement ahuntsicois avec des artistes reconnus que le public aura la chance de voir et d’entendre dans une atmosphère intime.  Comme la fugue musicale qui propose quatre mélodies simultanées formant une entité harmonieuse, Concerts Ahuntsic en Fugue présente quatre concerts, dans quatre lieux emblématiques du quartier inspirés de son architecture, son environnement, son milieu de vie et son économie.
Parfum de FranceGrand concert d’ouverture
Samedi 20 août, 20 h
555 Chabanel – Salle des défilés
Kimy McLaren, soprano
Marie-Ève Scarfone, piano
Quatuor à cordes
Le grand concert d’ouverture de Concerts Ahuntsic en Fugue mettra en vedette la soprano canadienne Kimy McLaren, une étoile montante reconnue internationalement. Elle interprétera quelques-unes des plus grandes mélodies du répertoire français.
– Œuvres de Ravel, Debussy, Chausson, Poulenc et Cros.
Fugue grandiose
Mercredi 24 août, 20 h
Église de la visitation – 1847, Boulevard Gouin Est
Marc-André Doran, orgue – Titulaire du grand orgue Casavant de l’Église de la visitation
Quatuor Tokai (Toronto)
Ce concert sera grandiose par son amplitude sonore dans un des plus beaux lieux du patrimoine de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville !
– Œuvres de Bach, Schubert et Brahms.
Tissu baroque
Jeudi 25 août, 20 h
Les Ateliers à Façon au 9494, boulevard Saint-Laurent, local 606 – Quartier Chabanel
Ensemble Pallade Musica
Au XVIIe siècle, sous l’influence du baroque, le costume use d’imagination et de virtuosité : absence de mesure, recherche de mouvement, d’opposition, de liberté.
Il est donc tout naturel d’interpréter de la musique baroque dans ce décor de création et de réalisation de la mode. L’entreprise spécialisée dans la confection de vêtements haut de gamme Les Ateliers à Façon nous accueille dans ses locaux et nous offre une visite guidée de ses différents espaces avant le concert qui se tiendra au cœur de l’espace de travail des couturiers.
– Œuvres de Vivaldi, Telemann et Schieferlein.
Russie éternelle
Samedi 27 août, 20 h
Salle Marguerite-Bourgeoys du Collège Regina Assumpta – 1750, rue Sauriol Est
Ce dernier concert transportera les auditeurs en Russie à l’époque de la post-révolution et alliera l’opulence expressionniste de Tchaïkovsky (avec son célèbre sextuor à cordes Souvenir de Florence) à la révolte humaniste de Chostakovitch, en passant par détermination nationale de Prokofiev.
– Œuvres de Tchaïkovsky, Prokofiev et Chostakovitch.

Photo

Technologie de médecine nucléaire obtient un agrément de six ans de l’AMC. L’Association médicale canadienne (AMC) a renouvelé l’agrément du programme de Technologie de médecine nucléaire du Collège Ahuntsic pour une période de six ans, de 2016 à 2022, à la suite d’un rigoureux processus de qualification et d’inspection.

Du 18 au 20 avril 2016, une équipe de cinq inspecteurs était au Collège afin de finaliser le processus d’agrément. Au terme de leur inspection, le programme répond à tous les critères des cinq exigences requises. Il obtient donc une note parfaite. Également une première ! (Source : Collège Ahuntsic)


Photo

Plus de 650 finissants du Collège Ahuntsic fêtent leur réussite ! Un événement organisé en l’honneur des 2 091 finissants de décembre 2014 ainsi que de mai et août 2015 a eu lieu les samedi et dimanche 21 et 22 mai au Collège Ahuntsic. Sept cérémonies de fin d’études regroupant près de 2 000 personnes – un record – dont 610 finissants, se sont succédé de 10 h à la fin de l’après-midi, à l’auditorium du Collège. (Source : Collège Ahuntsic)

Photo

Le tour de l’Ile de nuit passera par l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville le 3 juin prochain. Comme parcours, les cyclistes emprunteront l’avenue Christophe-Colomb depuis Crémazie jusqu’à la rue Sauriol ensuite l’avenue Charton, pour continuer sur la rue de Port Royal Est.  Ces rues seront fermées à la circulation à compter de 19 h 45 jusqu’à 23 h. Automobilistes, évitez ce secteur. (Source : Arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville)

Photo

Fêtons Ahuntsic-Cartierville. La 14e édition, sous le thème de l’espace! C’est sous le thème de l’espace que se déroulera la 14e édition de la fête familiale de l’arrondissement, le 4 juin au parc Marcelin-Wilson. Spectacles, démonstrations scientifiques, animations, maquillage, jeux, kiosques d’information, figurent au programme. Les festivités s’amorceront le 3 juin par la projection, sous les étoiles, du très populaire film d’animation En route! Bien que la représentation débute à 21 h, les familles sont invitées à se rendre au parc plus tôt afin de profiter de la collaboration des équipes d’animation scientifique du Cosmodômes pour observer les étoiles. En cas de pluie, la projection sera diffusée au Centre de Bocce l’Acadie situé au 10526, boulevard de l’Acadie.

Le 4 juin, ce sera la fête pour toute la famille! À compter de 10 h et jusqu’à 16 h, grands et petits sont conviés. En plus des jeux gonflables, les enfants pourront se faire maquiller et les sportifs pourront assister, dans la zone Énergi’Z toi! à des démonstrations de disciplines sportives.

Plusieurs organismes de l’arrondissement tiendront des kiosques d’information ou de sensibilisation sur les services offerts. Une exposition de camions de pompiers et de voitures de police saura sûrement captiver l’attention de plusieurs. Les policières sociocommunautaires seront présentes, accompagnées de leurs collègues policiers à vélo et de la cavalerie du Service de police de la ville de Montréal (SPVM). Plusieurs autres attractions sont à l’horaire comme le saut à l’élastique (bungee) sur trampoline, l’hébertisme, ainsi que la présence de la mascotte de l’arrondissement, Gaillard, Flick, la mascotte du SPVM et Chef, la mascotte dont la mission consiste à sensibiliser les enfants afin de prévenir les incendies.
Cette fête est l’occasion pour la population d’Ahuntsic-Cartierville de connaître les nombreux services offerts tant par l’arrondissement que par ses organismes partenaires relativement à une foule d’activités comme l’enlèvement des graffitis, l’émission de permis, en passant par les activités culturelles, de sports et de loisirs offerts près de chez-vous.

Le parc Marcelin-Wilson est situé dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville en bordure du boul. de l’Acadie (côté est), au nord du boul. Henri-Bourassa. Les autobus 164,171 et 179 vous y mèneront. Cet événement bénéficie du soutien financier de TC Médias (Courrier Ahuntsic et Courrier Bordeaux-Cartierville)! Renseignements : 311 • www.ville.montreal.qc.ca/ahuntsic-cartierville (Source: Arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville)


Photo

Un arbre pour mon quartier. Depuis le 15 avril dernier, la Ville de Montréal, la Soverdi et le Regroupement des éco-quartiers (REQ) invitent les Montréalais à participer à l’opération « Un arbre pour mon quartier » en plantant des arbres sur leurs terrains pour encourager la biodiversité urbaine et accroître le couvert végétal de leur quartier. Jusqu’au 7 juin prochain, les citoyens intéressés peuvent acheter un ou plusieurs arbres à 25 $ l’unité sur le site (www.unarbrepourmonquartier.org) ou auprès de leur éco-quartier. Différentes essences indigènes, d’une taille actuelle de 1,5 à 2 mètres, sont proposées.  La prise de possession des arbres par les citoyens débutera le 15 juin. Premiers arrivés, premiers servis ! (Source : Arrondissement)

Photo

LA COMMUNAUTÉ DE BORDEAUX-CARTIERVILLE-SAINT-LAURENT EST UNIE CONTRE LA MALTRAITANCE ENVERS LES AÎNÉS. Dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées, qui aura lieu le 15 juin prochain, le comité « Ensemble contre la maltraitance envers les aînés » de Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent organisera diverses activités pour sensibiliser la population de ce territoire.
Voici quelques activités à retenir :
• Durant la semaine du 6 juin 2016 : des napperons de sensibilisation seront distribués à des partenaires restaurateurs, épiciers, résidences pour aînés, organismes communautaires et institutionnels. On y retrouvera les ressources pouvant aider et informer les personnes témoins, victimes ou à risque de maltraitance.
• Le 7 juin 2016 en matinée au centre de prélèvement du CLSC Bordeaux-Cartierville : distribution de rubans mauves et de dépliants de la Ligne Aide Abus Aînés (AAA).
• Le 8 juin 2016 en matinée au centre de prélèvement CLSC Saint-Laurent : distribution du ruban mauve et du dépliant de la Ligne AAA.
• Le 15 juin 2016 à 11 h au CLSC Bordeaux-Cartierville : les aînés sont invités à l’activité de sensibilisation « Ce n’est pas correct! ». Des kiosques d’informations renseigneront les participants sur différents services offerts aux aînés. Le coût d’admission est de 5$ et les personnes intéressées doivent s’inscrire avant le 7 juin 2016 en appelant au 514-335-0545.
La Journée mondiale de lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées a lieu dans le but de rappeler à la population que ce phénomène existe et qu’il faut le signaler lorsqu’on en est témoin. La Ligne Aide Abus Aînés est là pour recueillir les témoignages : 1-888-489- ABUS (2287). (Source : Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal)

Photo

À l’occasion du Relais rivière l’arrondissement invite la population à la Fête de l’eau au parc de Beauséjour le 18 juin 2016. Près de 200 participants de la traversée sur l’eau du Relais rivière
débarqueront sur les berges de l’arrondissement, au parc de Beauséjour, le 18 juin 2016. Pour
l’occasion, Ahuntsic-Cartierville invite les résidents et visiteurs à venir accueillir les participants à leur arrivée au parc et à prendre part à la Fête de l’eau, à compter de 12 h 30.Relais rivière est une excursion en kayak ou en rabaska de deux ou trois heures sur la rivière des
Prairies. Athlètes amateurs ou professionnels partent du parc régional du Cap-Saint-Jacques, à
Pierrefonds, et se rendent au parc de Beauséjour, dans le district de Bordeaux-Cartierville. (Cliquez ici pour visionner la vidéo du Relais rivière 2015).Fête de l’eau : apportez votre pique-nique! Au programme de la fête* : musique et animations pour toute la famille, pêche à la ligne (gratuit) pour les enfants de 9 à 12 ans (réservation requise au 514 280-6833), structures gonflables pour les enfants, conteurs, séance gratuite de Cardio Plein Air, activités physiques de l’escouade Énergi’Ztoi!, kiosques et aires de pique-nique. De plus, le parc de Beauséjour est un endroit magnifique à découvrir ou à redécouvrir pour les amateurs de plein air et de sports nautiques. L’organisme GUEPE (guepe.qc.ca) encadre ces activités tout l’été.Rappelons que le site nautique du parc de Beauséjour, situé au 6891, boulevard Gouin Ouest, fait partie du Parcours Gouin, qui offre une série d’activités récréoculturelles accessibles à tous. Pour plus d’information sur ce parcours riverain, consultez le site web de l’arrondissement : ville.montreal.qc.ca/ahuntsic-cartierville.

* En cas de fortes pluies ou d’orages, la Fête de l’eau est annulée. (Source: Arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville)


Photo

Fête de quartier de Fleury Ouest : Un banquet familial à ciel ouvert « Apportez votre vin ». La Fête de quartier de la rue Fleury Ouest aura lieu le samedi 18 juin de 13 h à 22 h 30. Organisé par les commerçants de la rue, cet événement festif permettra aux citoyens du quartier de fraterniser, de participer à de nombreuses activités et de profiter d’un banquet gastronomique « Apportez votre vin ». La fête se déroulera sur la rue Fleury Ouest, entre le boulevard Saint-Laurent et la rue Tanguay.

Au programme : animations, activités familiales gratuites, rencontres avec les commerçants de la rue, spectacles et permission exceptionnelle d’« apportez son vin » en plein air.

Activités familiales gratuites et spectacles dans le parc Tolhurst. Un feu roulant d’activités est prévu dès 13 h. Cirkazou offrira des ateliers de maquillage, d’initiation au cirque, de création de bulles de savon géantes et animera la rue avec différents personnages. Le « soccer-bulle », des jeux d’adresse, un conteur d’histoires et plus encore seront aussi au rendez-vous. À 20 h 30, Édwar 7, parmi les neuf demi-finalistes des Francouvertes 2016, nous proposera un son pop-rock francophone. À 21 h, le groupe Bleu Jeans Bleu, auteur de la chanson au succès radiophonique « J’te gâte all dressed », offrira des chansons à saveurs country, folk, pop et rock.

La rue Fleury Ouest se transformera en vaste salle à manger à ciel ouvert avec de nombreuses tables et chaises. Une diversité de mets d’ici et d’ailleurs seront étalés à la manière d’une braderie des commerces alimentaires de la rue Fleury Ouest. Plusieurs commerces de services (santé, beauté, autres) seront également présents avec des promotions, de l’information et des surprises.

En place depuis 2015, la Société de développement commercial Quartier Fleury Ouest compte près de 80 membres, dont les lieux d’affaires sont situés sur la rue Fleury Ouest, entre le boulevard Saint-Laurent et la rue Meilleur, dans Ahuntsic.

La Fête de quartier de Fleury Ouest est présentée en collaboration avec la Caisse Desjardins d’Ahuntsic, Jean Coutu, RE/MAX Ambiance, Simplex et Bétonel/Dulux. Pour en savoir davantage sur notre programmation, visitez notre site fleuryouest.com ou notre page facebook.com/FleuryOuest. (Source : SDC Fleury Ouest)


Photo

Amateurs de tennis, les terrains de l’arrondissement sont ouverts. Le printemps se pointe le bout du nez… tranquillement. En vue de la saison chaude, l’arrondissement a déjà ouvert ses 20 terrains de tennis aux résidents. Voici les adresses et les heures d’ouverture de ces terrains jusqu’à l’automne. Les horaires peuvent être modifiés selon les conditions météorologiques. Tous les terrains de tennis sont accessibles gratuitement du lundi au dimanche, de 7 h à 23 h, jusqu’en octobre. Un surveillant est sur place pendant les heures indiquées ci-dessous. Les réservations sont requises pour jouer durant ces heures. C’est gratuit!
Parc Nicolas-Viel (9 terrains) 95, boulevard Gouin Ouest 514 872-1140
23 avril au 17 juin Lundi au vendredi, de 16 h à 20 h Samedi et dimanche, de 9 h à 19 h
18 juin au 5 septembre Lundi au vendredi, de 9 h à 22 h Samedi et dimanche, de 9 h à 21 h
6 septembre au 10 octobre Lundi au vendredi, de 16 h à 20 h Samedi et dimanche, de 9 h à 19 hParc Marcelin-Wilson (6 terrains) 11301, boulevard de l’Acadie 514 404-6278 
23 avril au 17 juin Lundi au vendredi, de 16 h à 20 h Samedi et dimanche, de 12 h à 20 h
18 juin au 5 septembre Lundi au vendredi, de 9 h à 20 h Samedi et dimanche, de 9 h à 21 hParc Henri-Julien (4 terrains) 9300, rue Saint-Denis 514 604-0474 
18 juin au 5 septembre Lundi au vendredi, de 9 h à 19 h Samedi et dimanche, de 9 h à 20 hParc Camille (1 terrain) 9300, boulevard Gouin Ouest

Cours de tennis Tennis Montréal vous offre des cours de tennis. www.tennismontreal.qc.ca 514 270-2724

Autres terrains de sport et réservations :
Pour réserver un terrain de bocce, de pétanque, de basketball ou de volleyball, composez le 311.
Pour réserver un terrain de baseball, communiquez avec l’Association des sports de balle de Montréal (ASBM) au 514 872-2647.
Pour utiliser un terrain de soccer, communiquez avec la Commission sportive MontréalConcordia (CSMC) au 514 722-2551, poste 224, ou écrivez à reservations@csmc-sport.qc.ca.
(Source et renseignements :  Emilie Miskdjian Chargée de communication Arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville Division relations avec les citoyens et communication 514 872-6922)


LE COIN COMMUNAUTAIRE

Photo

Une dixième Fête de la famille chaleureuse ! Près de 3 000 personnes ont participé à la dixième Fête de la Famille de Bordeaux-Cartierville le samedi 28 mai. Dans le cadre enchanteur du parc Louisbourg, le comité des fêtes du quartier a réuni 29 bénévoles et 23 organismes afin de proposer plus de 40 activités diversifiées aux familles du quartier.

Dès 9h, les citoyens ont pu bénéficier de la distribution de fleurs offertes par Ville en Vert. Un peu plus tard dans la matinée, les animations ont pris place. Au programme, un espace convivial où parents et enfants grignotaient entre autres quelques mets de La Corbeille et du pop-corn. Un coin lecture en libre-service a permis des moments de partage parents-enfants dans des hamacs colorés. Sous le regard brillant des plus jeunes, des mascottes déambulaient parmi les kiosques, la voiture de police ou encore les camions de pompiers. Sans oublier l’apport à la fête du soccer Fédération Sportive Salaberry (FSS) où la musique, le maquillage et les jeux gonflables géants ont bonifié les festivités au même titre que l’activité « Photomaton » proposée par le Comité citoyen sur le dialogue interculturel de Bordeaux-Cartierville (CCDI). (Source : Conseil Local des Intervenants Communautaires de Bordeaux-Cartierville (CLIC))

Photo

Ateliers de danses et de chansons traditionnelles québécoises. Espacetrad, soutenu financièrement par la Ville de Montréal, et en partenariat la Maison du monde, offre une série d’ateliers d’initiation à la chanson et à la danse traditionnelle québécoise, durant les mois de mai et juin 2016. Ces ateliers sont offerts gratuitement aux familles, adultes du quartier Ahuntsic, aux nouveaux arrivants qui souhaitent connaître nos traditions et aux autres qui souhaitent participer à la faire connaître.
Lundi
Danses avec Nicole Normand-Divay
16h00-18h00
Mardi
Chansons avec Jacinthe Dubé
16h00-18h00
Samedi
Chansons avec Monique Jutras
14h00-15h15
Samedi
Danses avec Jacynthe Guimond
15h15-17h00
Les ateliers ont lieu à la Maison du Monde (20, rue Chabanel, Ouest, Montréal, H2N 1E6). Pour inscriptions et informations: info@espacetrad.org,  514-273-0880, maisondumonde1@gmail.com. (Source : SPDTQ/EspaceTrad)

Relax-Action Montréal, organisme communautaire sans but lucratif venant en aide aux adultes vivant avec un problème de santé mentale, tiendra son assemblée générale annuelle le vendredi 3 juin à 14 h au centre communautaire Solidarité Ahuntsic, situé au 10780, rue Laverdure. Aux salles poly I et poly II. Merci d’annoncer votre présence au (514) 385-4868. (Source : Relax-Action Montréal)

Photo

La Maison des Jeunes Le Squatt d’Ahuntsic fête ses 30 ans! Pour célébrer cet événement en grand, la gang du Squatt invite tous ses partenaires ainsi que les jeunes et anciens jeunes ayant un jour ou l’autre fréquenté l’établissement à venir partager souvenirs, jeux et petites bouchées avec la belle grande famille passée et présente de la Maison des Jeunes. La fête se déroulera le samedi 4 juin de 16 h à 19 h, sur les lieux mêmes du Squatt, au 1239 boul. Gouin Est (à l’est de l’école Sophie-Barat, la Maison est reliée par une passerelle à l’école). Vous devez envoyer un courriel au squattenfolie@hotmail.com pour confirmer votre présence et le nombre de vos accompagnateurs. Notez « 30 ans » comme titre au courriel. Pour informations : Sébastien Renaud au 514-383-6193. (Source : Maison des Jeunes Ahuntsic)

Photo

Assemblée générale du SNAC. Vous êtes cordialement invités à l’assemblée générale annuelle du Service de nutrition et d’action communautaire (SNAC), le lundi 6 juin 2016 à 19 h au centre communautaire, 10 780, rue Laverdure, salle Polyvalente 1. Un léger goûter sera servi. Nous vous prions de confirmer votre présence avant le 1er juin au (514) 385-6499. (Source : SNAC)

Photo

Avis de convocation du Carrefour Jeunesse-emploi Ahuntsic Bordeaux-Cartierville au  10 794, rue Lajeunesse, bureau 105, Montréal. Portes ouvertes le mercredi 8 juin à 16 h et l’Assemblée générale annuelle le mercredi 8 juin à 18 h. Pour avoir le droit de vote lors de l’assemblée, l’adhésion doit être complétée avant le jeudi 26 mai à 16 h 30. Pour informations : Mme Maddy Lespinasse au 514 383-1136 poste 36. (Source : Carrefour Jeunesse-emploi Ahuntsic Bordeaux-Cartierville)

Photo

Un nouvel atelier d’introduction aux arts plastiques débutera le 8 juin prochain au Centre de Bénévoles Ahuntsic-Sud, les mercredis matin de 10 h à 12 h 30. Pour cet été, nous débuterons par des exercices d’introduction au dessin : pastels secs, crayons, feutres et encre de chine, etc. Le matériel est fourni et les frais d’inscription sont demandés. Pour toute information, vous pouvez nous contacter du lundi au jeudi aux coordonnées suivantes : Centre Bénévoles Ahuntsic-Sud, 9286, rue Berri, Montréal (Québec) H2M 1P9. Tél : 514 388-0775 Téléc :  514 388-3139 arts@cbas.ca (Source : Centre de Bénévoles Ahuntsic-Sud)

Photo

Jeudi 9 juin à 13 h 30
Session d’informations : Comprendre le marché de l’emploi. Venez découvrir les subtilités du marché du travail ouvert et caché afin d’acquérir les outils et les stratégies pour une recherche d’emploi efficace. Session animée par Lekbir Kherrati de SIMO. Inscriptions : 514-382-0735 poste 225. Au CANA, 10 780 rue Laverdure. (Source : CANA-Carrefour d’aide aux nouveaux arrivants)

Photo

Assemblée annuelle du plan d’action concerté en développement social « Bordeaux-Cartierville, quartier de tous les possibles ». Le jeudi 9 juin de  17 h à 20 h 30 au Centre communautaire Arménien de Montréal. 3401, Olivar-Asselin (accès par Dudemaine/Élie-Blanchard) Notez que cette rencontre sera précédée par l’Assemblée générale annuelle du CLIC de 16h à 17h. Souper inclus. Halte-garderie gratuite sur place. INSCRIPTION OBLIGATOIRE d’ici le 2 juin 2016, auprès de Mme Angélique Boulet (514) 332-6348 ou infos@clic-bc.ca (Source : CLIC de Bordeaux-Cartierville)

Photo

Le Centre des femmes solidaires et engagées invite ses membres à son assemblée générale annuelle le jeudi 9 juin à 18 h 30 à Présâges (1474, Fleury est). Un goûter sera servi à 18 h. À l’ordre du jour : présentation du rapport d’activités, bilan financier 2015-2016, dévoilement des priorités 2016-2017 et élection des nouvelles administratrices du CA. Seules les membres ont le droit de vote. Merci de vous inscrire au (514) 388-0980 avant le 2 juin 2016. (Source : Centre des femmes solidaires et engagées)

Photo

La «Fête des voisins » sera soulignée au  Musée des Sœurs de Miséricorde. Citoyens d’Ahuntsic-Cartierville, profitez de la Fête des voisins (fetedesvoisins.qc.ca) pour vous familiariser avec le musée des Sœurs de Miséricorde et de sa communauté; des voisins méconnus dans l’arrondissement. Spécialement pour l’occasion, des visites familiales seront offertes, en plus de la visite régulière.
– Visites familiales  (7-12 ans, avec réservation) Le samedi 11 juin à 9 h 30 et 10 h 45
– Visites régulières  (+15 ans, sans réservation) Le  vendredi 10 juin à 10 h 30 et 14 h et le samedi 11 juin à 14 h
Le musée est situé dans la Maison mère de la communauté, 12435, av. de la Miséricorde. Il est voué à raconter l’histoire de l’assistance aux « filles-mères » et à leurs enfants par les Sœurs de Miséricorde. Pour information : 514-332-0550 poste 1-393 ou www.museemisericorde.org. (Source : Musée des Sœurs de Miséricorde)

Photo

Mercredi 15 juin de 16 h à 19 h
Évaluation pour nos cours de français gratuits. Session d’été du 11 juillet au 25 août. Niveau à déterminer. Inscriptions au 514-382-0735 poste 223. Au CANA, 10 780 rue Laverdure. (Source : CANA-Carrefour d’aide aux nouveaux arrivants)

Photo

Entraide Ahuntsic-Nord vous invite à son assemblée générale annuelle publique le vendredi 17 juin à 10 h au 10780 rue Laverdure. Bienvenue à tous! (Source : Entraide Ahuntsic-Nord)

Photo

La su-père fête-14e édtion 2016. En collaboration avec le regroupement pour la valorisation de la paternité, Repère participe à l’organisation de la su-père fête prévue le samedi 18 juin 2016 de 10 h à 16 h au Patro Le Prévost, 7355, Christophe-Colomb, Montréal. Tous les pères sont invités à participer avec leur famille. (Source : Repère)

Photo

Le CANA est heureux de vous inviter à son ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE 2016. Le mardi 21 juin à 17 h 30. Venez parcourir l’année 2015-2016 et connaître nos orientations pour la prochaine année avec toute l’équipe du CANA, les membres de notre Conseil d’administration, nos bénévoles et nos membres. Un petit buffet sera servi. Frais de 5$ pour l’adhésion ou le renouvellement comme membre. Merci de confirmer votre présence au plus tard le 14 juin au 514-382-0735 poste 228 ou par courriel à adjointe@cana-montreal.org. Cliquez ici pour plus de détails sur la soirée ainsi que pour le formulaire de mise en candidature du CA. Le CANA est situé au 10780 rue Laverdure (métro Henri-Bourrassa). (Source : CANA-Carrefour d’aide aux nouveaux arrivants)

Vous êtes un organisme communautaire et vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, des succès ou des questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com en nous faisant parvenir un court texte (maximum de 100 mots) dans un fichier WORD (et non en pdf). La tombée est le LUNDI de chaque semaine, à 17 h. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception, nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et publier le plus d’information possible.​
________________________________________________________

QUOI FAIRE… QUOI FAIRE… QUOI FAIRE… QUOI FAI

Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices d’activités ou d’événements intéressants dans nos quartiers? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com en nous faisant parvenir un court texte (maximum de 100 mots) dans un fichier WORD (et non en pdf). La tombée est le LUNDI de chaque semaine, à 17 heures. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception, nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et publier le plus d’information possible.​
​___________________________________________________

Photo

Le mardi 31 mai au dimanche 12 juin
Spectacles de l’École nationale de cirque. Les finissants de l’École nationale de cirque vous en mettent plein la vue avec deux éblouissants spectacles mettant en lumière leur créativité et leur talent. Demain, mis en scène par Marie-Josée Gauthier et Colibri, mis en scène par Edgar Zendejas. Découvrez les grands artistes de demain! TOHU 2345, rue Jarry Est (angle d’Iberville) ($) Informations : Tél. : (514) 376-TOHU (8648) (Source : PROJET CARAVELLE)

Photo

Le vendredi 3 juin à 18 h
J’ai rendez-vous avec vous, par Monique Paquin. Auteure-compositrice, elle émaille également ses spectacles d’interprétations ramenés de ses chasses aux trésors dans le fabuleux répertoire de la chanson française. C’est en compagnie de Marc-André Cuierrier au piano et de Gabriel Paquin-Buki à la clarinette qu’elle vous propose un cocktail d’humour, de passion et de tendresse dans l’ambiance feutrée et chaleureuse d’une formule cabaret. SOUPER-SPECTACLE : 44,95$. (Source : Le Rendez-Vous du Thé)

Photo

Le samedi 4 juin de 8 h à 12 h
Sortie du Club d’ornithologie d’Ahuntsic au Parc-nature du Bois-de-Saraguay à Cartierville. La personne responsable de l’activité est Mme Marie-Hélène Bécot. Vous découvrirez de nouveaux sentiers et vous pourrez observer les passereaux du printemps. Covoiturage : 4.00$ INFORMATIONS : coamessages@gmail.com ou 438-338-4138 (Source : Club d’ornithologie d’Ahuntsic)

Photo

Le samedi 4 juin à 18 h
Hommage aux Beatles, par Rocky Chouinard & Jean Pellerin. C’est accompagné du formidable bassiste/contrebassiste Jean Pellerin que Rocky Chouinard interprète avec une touche tout à fait singulière l’immortel répertoire des fabuleux Beatles. Vous entendrez également les chansons de John Lennon et de Paul McCartney des années post Beatles. À voir absolument ! Souper-spectacle 42,95$. (Source : Le Rendez-Vous du Thé)

Le samedi 4 juin à 19 h 30
Concert : Misatango et rythmes latins. Le Chœur Massenet vous propose un concert ensoleillé où se côtoient la Misatango de Palmeri et plusieurs autres œuvres de Piazzolla et de Guastavino. Une soirée à ne pas manquer, à l’église Saint-Jude. Tous les billets comprennent une bonne dose de bonne humeur : 25 $ – 30 $ ou 10 $ (6 à 12 ans). billets@choeurmassenet.com ou 450 505-7278 (Source : Le Chœur Massenet)

Photo

Le samedi 4 juin à 20 h
Fortuna Métamorphosis. L’Ensemble vocal Carpe Diem de Montréal (chorale d’Ahuntsic-Cartierville), le Chœur en Fugue de Châteauguay et la chorale du Cégep de Saint-Jérôme présentent le concert Fortuna Métamorphosis à L’Église Saint-Jean-Baptiste de Montréal au 309 Rachel est, Montréal (métro Mont-Royal). Le Chœur en Fugue, la chorale du Cégep de Saint-Jérôme et l’Ensemble vocal Carpe Diem sont trois chœurs rayonnants chacun dans leur milieu. Ils seront réunis par leur chef, le temps d’une expérience artistique saisissante et exaltante à ne pas manquer !  Billetterie Adulte : 35 $ Section VIP : 45 $ (Presque complet!) 17 ans et moins : 20 $  Réservations par courriel ou téléphone : billetterie@FM2016.ca ou (450) 692-4491 Site web officiel : http://FM2016.ca Événement Facebook : https://www.facebook.com/events/1772486196318364/ (Source : Ensemble vocal Carpe Diem)

Le dimanche 5 juin à 14 h 30
Plusieurs choristes d’Ahuntsic-Cartierville au Lion d’Or. La chorale D’un Commun Accord (DCA) présentera son concert de fin d’année. Cette année, l’événeent aura lieu dans la salle du Cabaret du Lion d’Or, dans une ambiance intimiste et chaleureuse. Assistez à un formidable voyage musical en compagnie de choristes, hommes et femmes, vous interprétant de beaux airs anciens, chants de nobles ou d’esclaves, jusqu’aux mélodies, françaises ou anglaises, d’hier à aujourd’hui. Trois musiciens ajouteront leurs couleurs au paysage musical. Le tout sous la direction musicale de notre dynamique chef, Claude-Marie Landré. Les billets, au coût de 20 $, sont disponibles auprès des choristes et à la porte le jour du concert. Le Cabaret du Lion d’Or est situé au 1676 rue Ontario Est, angle Papineau. (Source : La chorale D’un Commun Accord)
Le lundi 6 juin de 17 h à 21 h
Vernissage d’une artiste d’Ahuntsic ! Où? : Ô Patro Vys. L’artiste Fillspectre mixera en direct pour vous. Les œuvres de l’artiste seront en vente sur place et des bouchées seront servies. Andréanne Talbot est une artiste pluridisciplinaire qui exploite principalement les diverses techniques photographiques, ainsi que la peinture et le dessin. Elle s’inspire des technologies omniprésentes et de la société en décrépitude en questionnant un éventail de possibilités quant à ce qui pourrait arriver « après ». Étudiante en arts visuels et médiatiques profil enseignement, elle travaille avec de jeunes décrocheurs et partage sa passion par des ateliers stimulants et interactifs. (Source : Andréanne Talbot)

Photo

Le mardi 7 juin à 18 h
Soirée Salsa! Par Jesus Cantera & Lazaro Leyva. Passez une soirée aux rythmes et percussions exotiques de cuba! La Formula, réchaufferont l’atmosphère du Rendez-Vous du Thé! CONTRIBUTION VOLONTAIRE. (Source : Le rendez-vous du thé)

Photo

Le mercredi 8 juin à 18 h
Fado Portugais, swing et rythmes du cap vert par Alix Noel Guéry, Marc Wencelius et Andrew Bruhelius. Embarquez dans le navire du groupe Iguana Caravel. Vous partirez en voyage avec un répertoire de Fado portugais teinté de swing, de rythmes des îles du Cap Vert et d’Angola. Hommages à Amalia Rodriges et Mariza, en passant par Cesaria Evora et Waldemar Bastos. Ce voyage musical lusophone s’aventurera sur plusieurs continents avec le piano, l’accordéon, la guitare manouche, la basse et les percussions de musiciens-chanteurs hautement voyageurs. Un spectacle raffiné, multiculturel et coloré ! CONTRIBUTION VOLONTAIRE. (Source : Le rendez-vous du thé)

Photo

Le jeudi 9 juin 18 h
Fugain, Lama, Sardou. Par Jocelyn St-Jean. Une soirée à vous laisser bercer par les plus belles mélodies de ces trois géants de la chanson populaire française. Jocelyn St-Jean vous interprète, simplement, à sa manière : Bravo Monsieur le Monde, Les P’tites Femmes de Pigalle, Les Vieux Mariés et plusieurs autres grands succès de ces légendes vivantes. Avis aux nostalgiques. Rendez-vous dans le passé! CONTRIBUTION VOLONTAIRE. (Source : Le rendez-vous du thé)

Photo

Le vendredi 10 juin à 10 h 30 et 14 h
La «Fête des voisins » sera soulignée au  Musée des Sœurs de Miséricorde. Citoyens d’Ahuntsic-Cartierville, profitez de la Fête des voisins (fetedesvoisins.qc.ca) pour vous familiariser avec le musée des Sœurs de Miséricorde et de sa communauté; des voisins méconnus dans l’arrondissement. Visites régulières (+15 ans, sans réservation) (Source : Musée des Sœurs de Miséricorde)

Photo

Le vendredi 10 juin 18 h
Hommage à Gerry Boulet & Francis Cabrel par Rocky Chouinard. C’est avec fougue et passion que Rocky Chouinard présente un spectacle hommage à ces artistes majeurs du Québec et de la France que sont Gerry Boulet et Francis Cabrel. Guitariste et chanteur flamboyant, Rocky interprète les classiques d’Offenbach, des chansons de l’album solo de Gerry, ainsi que les plus belles chansons de Cabrel. Poésie, mélodies, énergie sont au rendez-vous. CONTRIBUTION VOLONTAIRE. (Source : Le rendez-vous du thé)

Photo

Le samedi 11 juin à 9 h 30, 10 h 45 et 14 h La «Fête des voisins » sera soulignée au  Musée des Sœurs de Miséricorde. Citoyens d’Ahuntsic-Cartierville, profitez de la Fête des voisins (fetedesvoisins.qc.ca) pour vous familiariser avec le musée des Sœurs de Miséricorde et de sa communauté; des voisins méconnus dans l’arrondissement.
– Visites familiales  (7-12 ans, avec réservation) à 9 h 30 et 10 h 45
– Visites régulières  (+15 ans, sans réservation) à 14 h (Source : Musée des Sœurs de Miséricorde)

Photo

Le samedi 11 juin à 14 h 30
Tours Kaleidoscope Venez découvrir ce que sont devenus la fabrique de crème glacée Lowney, l’ancien tracé du tramway numéro 24, etc. D’une durée de 3 heures. Dans le Quartier Ahuntsic et la Promenade Fleury. Rendez-vous en face du McDonald’s, 10400 Rue Lajeunesse, entre Prieur et Fleury (près du métro Henri-Bourassa). Prix : 20 $. Les réservations sont faites à l’avance par téléphone ou par courriel. Le paiement se fait en argent sur place seulement. 514 990-1872 tours.kaleidoscope@sympatico.ca (Source : Tours Kaleidoscope)

Photo

Le samedi 11 juin à 18 h
Hommage à Claude Nougaro. Par Jonathan Boissonet et Antonio Carione. Jonathan Boissonnet, chanteur interprète, et Antonio Carlone, pianiste accompagnateur, rendent hommage aux textes de Claude Nougaro, un nom qui tient une place à part dans la chanson française. L’un des derniers artistes du XXe siècle à jongler avec les mots, comme le faisaient avant lui Brassens ou Brel. Jonathan Boissonnet vous invitera à un voyage émouvant et drôle. Avec une voix puissante et chaude, il saura vous transporter via son interprétation théâtrale et originale. Il sera accompagné d’Antonio Carlone, pianiste de grand talent. À découvrir absolument. Souper-Spectacle 39.95$. (Source : Le rendez-vous du thé)

Photo

Le samedi 11 juin et le dimanche 12 juin à 10 h
Grain de ciel. GRATUIT. Reconnu comme la plus grande fête de cerfs-volants à Montréal, cet événement familial propose plusieurs activités sur la place publique de la TOHU : ateliers de confection de cerfs-volants pour les enfants, ateliers d’initiation au cirque et de cirque aérien dirigés par les instructeurs de l’École nationale de cirque, le spectacle de danse percussive Cube de la troupe Zogma, les ateliers Buzz ($), escalade ($) et maquillage ($). Des animations déambulatoires par Les Vivaces et un salon de décoiffure assureront une ambiance des plus festives!  Rendez-vous sur la voie polyvalente du CESM, au coin de la rue Émile-Journault, pour un point de vue idéal. TOHU 2345, rue Jarry Est (angle d’Iberville). Informations : Tél. : (514) 376-TOHU (8648) (Source : PROJET CARAVELLE)

Le samedi 11 et dimanche 12 juin à 15 h et 19 h 30
C’est avec un immense plaisir que le CHŒUR ALARICA vous convie à l’un de ses concerts pour leur 40e anniversaire les 11 et  12 juin 19h30 et 15h  à l’église de la Visitation.  Venez célébrer avec nous en écoutant plusieurs mélodies et cantiques qui ont été chantés depuis ces 40 dernières années.   Prévente 20 $ et 25 $ à la porte.  Nous appuyons la fondation Héros de tous les jours.  Informations : 514-703-3122 (Source : Chœur Alarica)
Le samedi 18 juin à 20 h 15,
La Société d’Astronomie de Montréal (SAM), présente la conférence « Le pedigree des étoiles visibles cet été», au chalet du Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation, 2425, boul. Gouin Est H2B 1X7. Après la conférence, des télescopes et jumelles seront mis à votre disposition. Apprenez à reconnaître les constellations et venez observer la Lune, les planètes et les merveilles du firmament. L’observation n’aura pas lieu si le ciel est couvert. Cette soirée est gratuite et s’adresse à toute la famille. (Source : La Société d’Astronomie de Montréal (SAM))

Autres idées d’activités sans date précise

Photo

Exposition inspirée par le cirque, les artistes à l’œuvre. Jusqu’au 24 juillet. GRATUIT. Le cirque et ses personnages vus par les plus grands peintres, de Toulouse Lautrec à Riopelle. Issus du Fonds Jacob-William, ces dessins, estampes et peintures nous dévoilent un pan de leur imaginaire. TOHU 2345, rue Jarry Est (angle d’Iberville) Informations : Tél. : (514) 376-TOHU (8648) (Source : PROJET CARAVELLE)

________________________________________________________
Numéros de téléphone utiles
Bibliothèque d’Ahuntsic : 514 872-0568
Bibliothèque de Cartierville : 514 872-6989
Bibliothèque de Salaberry : 514 872-1521
Café de Da : 514 872-5674
Le Rendez-vous du thé : 514 384-5695
Maison de la culture : 514 872-8749
* Les renseignements de la section Quoi faire sont publiés à titre indicatif. C’est avec plaisir que journaldesvoisins.com corrige les coquilles, mais il ne peut être tenu responsable d’erreurs ou d’omissions.
​_______________________________________________________

Pour plus de nouvelles, « Aimez-nous »
sur Facebook, à
journaldesvoisins.com
Nous sommes également sur Twitter : @jdesvoisins

_____________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur Archives – Actualités tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de PME Montréal Centre-Ouest dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Journaldesvoisins.com :

    • Gagnant de trois (3) Prix d’excellence au congrès annuel 2016 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ): catégories “reportage”, “article d’opinion”, et 2e meilleur média de l’année parmi les 87 membres.
    • Gagnant de cinq (5) Prix d’excellence au congrès annuel 2015 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ): catégories “nouvelle”, “reportage”, “entrevue”, “photo de presse”, et 2e meilleur média.
    • Gagnant d’une bourse de 5000 $ au concours Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
    • Mention Coup de cœur du jury au Concours québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
    • Participant à la finale régionale de Montréal au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie Économie sociale
    • Journaldesvoisins.com est un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour les résidants d’Ahuntsic–Cartierville, et dont le siège social se trouve à Ahuntsic. Notre journal est un magazine bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne qui, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic–Cartierville, se consulte sur le Web, à www.journaldesvoisins.com

 

  • Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).

Courriel : journaldesvoisins@gmail.com.
Téléphone : 514 770-0858.
CORRESPONDANCE: 10780, rue Laverdure,
Montréal (Québec) H3L 2L9
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration : Paul Guay, CA, président; Pierre Foisy, PhD., vice-président; Me Mark Savard, secrétaire; Douglas Long, trésorier; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Carole Laberge, administratrice (représentant les commerçants et les gens d’affaires), Pascal Lapointe, administrateur, Me Geneviève Griffin, administratrice, et Alain Martineau, administrateur, représentant les journalistes et chroniqueurs.
Éditeur et cofondateur : Philippe Rachiele.
Publicité: Philippe Rachiele
Rédactrice en chef et cofondatrice: Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint : Alain Martineau.
Rédactrice en chef suppléante: Mélanie Meloche-Holubowski
Photographes: Philippe Rachiele, François Lauzon, Élaine Bissonnette
Journalistes, version Web : Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj, Mélanie Meloche-Holubowski, Christiane Dumont, François Lauzon, et Thomas Deshaies.
Journalistes, version papier : Alain Martineau, François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski, Rabéa Kabbaj, et Thomas Deshaies.
Journalistes, collaborateurs à la rédaction, collaborateurs: Diane Éthier, Laetitia Cadusseau, Justine Castonguay-Payant, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Elizabeth Forget-Le François, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Patrick De Bortoli, Jean Poitras, Nacer Mouterfi, Pierre E. Lachapelle, et Marc-André Roy.
Conception graphique : Nacer Mouterfi
Mise en page : Philippe Rachiele, Christiane Dupont et Nacer Mouterfi.
Illustrations originales : Claire Obscure.
Caricaturiste : Florence Tison.
Bédéiste: Martin Patenaude-Monette
Illustrateur: Nicolas Roy
Correction/révision, version Web : Christiane Dupont.
Correction/révision, version papier : Samuel Dupont-Foisy et Séverine Le Page.
Réseaux sociaux : Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele.
Impression, version papier : Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier : journaldesvoisins.com
Dépôt légal, version papier : BNQ – ISSN1929-606
Dépôt légal, version Web : BNQ – ISSN1929-607X

________________________________________________________

Journaldesvoisins.com et quelques-uns de ses artisans sont membres de :


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ; Mélanie Meloche-Holubowski, rédactrice en chef remplaçante, membre FPJQ; Alain Martineau, rédacteur en chef adjoint, membre FPJQ; Rabéa Kabbaj, journaliste, membre FPJQ; François Lauzon, photo-journaliste, membre FPJQ.
________________________________________________________

Photo

32 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires