Les Actualités du 6 mai 2016

AVIS AUX MEMBRES EN RÈGLE:
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES MEMBRES LUNDI 16 MAI, 19 h, Centre communautaire Ahuntsic, 10780, rue Laverdure.

_______________________________________________________

PRIMEUR
FESTIBLUES, du 11 au 14 août 

L’édition 2016, la dernière?


Picture

(Photo : Archives jdv)
Selon une source bien informée, l’édition 2016 du Festiblues présentée au parc Ahuntsic depuis 18 étés pourrait être la dernière de l’histoire du Festiblues. Le conseil d’administration du Festiblues, sous la présidence de Martin Laviolette, l’actuel directeur général et producteur délégué de l’OBNL « Montréal en histoires », se réunit le 23 mai prochain et devra décider s’il met la clé sous la porte, après l’édition d’août prochain, faute de soutien financier suffisant. Il est donc loin d’être certain que le célèbre Festiblues qui, au fil des ans, a vu défiler quelques « gros noms » de la colonie artistique célèbre ses 20 ans dans Ahuntsic-Cartierville.

Dans un article publié sur ses Actualités le 18 mars dernier, sous la plume de son journaliste et rédacteur en chef adjoint, Alain Martineau, journaldesvoisins.com avait mentionné les difficultés de financement du Festiblues compte tenu du peu de subventions provenant de la Ville-centre, notamment. En outre, l’un des principaux commanditaires et bailleurs de fonds, Loto-Québec, prévoyait se retirer du financement de festivals en 2017. Cette édition-ci du Festiblues pouvait toutefois toujours compter sur les commandites, dont l’importante contribution de Location Simplex, une entreprise bien connue du territoire.

Financement déficient

Comme l’indiquait Alain Martineau le 18 mars, pour l’édition 2016 du Festiblues , le comité organisateur de l’événement muscial a obtenu 50 000 $ de l’arrondissement, un montant plus important que celui de l’an dernier (autour de 35 000 $). De la Ville-centre, l’organisation du Festiblues doit se contenter de dix fois moins, soit seulement 5 000 $, ce que journaldesvoisins.com a pu constater en consultant des documents du  conseil municipal. « Il s’agit du même financement que l’an dernier », a précisé Valérie De Gagné, relationniste aux affaires publiques de la Ville-centre.

Pas final

Bien que la décision du conseil d’administration du Festiblues ne soit pas encore connue, puisque ses administrateurs doivent se réunir sous peu, la rumeur a déjà commencé à circuler auprès de certains élus du territoire.

Martin Laviolette et Martin Landry (NDLR: M. Landry est fondateur du Festiblues et enseignant au Collège Regina Asumpta en année sabbatique) sont tous deux membres du conseil d’administration du Festiblues. Ils sont également membres de l’équipe de direction de « Montréal en histoires » un OBNL né dans la foulée des préparatifs des Fêtes du 375 anniversaire de Montréal et qui est soutenu par des entreprises privées à la santé financière qui semble solide. (C.D.) (2016-05-06)

Pour lire notre dernier article sur le financement du Festiblues, cliquez ici.
Pour en savoir plus sur la 19e édition du Festiblues, cliquez ici.
Pour en savoir plus sur la diminution des commandites par Loto-Québec, cliquez ici
Pour en savoir plus sur Montréal en histoires, cliquez ici.

_______________________________________________________
_____________________________________________________

La Grande Rencontre jusqu’au 7 mai
À deux semaines d’avis, une coupure de 30 000 $ du MAMROT fait mal à EspaceTrad


Picture

Un atelier lors du festival trad (Photo : Courtoisie SPDTQ)
Depuis le 4 mai et jusqu’au 7 mai, la Grande Rencontre présente conférenciers et interprètes majeurs de la musique traditionnelle d’ici et d’ailleurs à la Maison de la Culture Ahuntsic. Mais deux semaines avant le lancement, la direction apprenait que le festival allait devoir se dérouler avec 30 000 $ en moins, résultat d’une subvention du MAMROT annulée sans tambour ni trompette.

Ne pouvant annuler sans dommages conférenciers et chanteurs, encore moins les activités (ateliers avec gens déjà inscrits, etc.), le conseil d’administration de la Grande Rencontre a décidé, le 28 avril, d’aller de l’avant malgré l’avis d’annulation de la subvention. L’organisation sollicite d’ailleurs la générosité des citoyens sur son site dans une opération de sociofinancement destinée à combler cette subvention retranchée sans préavis lors de la planification de l’événement.

Quid?

Selon Gilles Garand, directeur artistique à EspaceTrad, l’organisme responsable de la Grande Rencontre, le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMROT) l’a prévenu il y a deux semaines à peine que cette subvention qui était octroyée à l’événement depuis au moins trois ans n’était pas renouvelable. « L’an dernier, j’avais compris que le montant serait valable entre trois et cinq ans. Nous avons donc rempli les documents nécessaires en février dernier, en vue d’obtenir de nouveau la subvention reçue encore l’an dernier. Il y a deux semaines, nous avons reçu une lettre officielle du cabinet du ministre, datée du 31 mars, nous indiquant que, comme nous ne répondions pas aux nouveaux paramètres d’assistance de 25000 personnes et plus, cette subvention était non renouvelable après trois ans. »

Paramètres identifiés?

Renseignements pris sur le site Web du MAMROT dans le programme subventionnaire du Fonds d’initiatives au rayonnement de la métropole, aucun paramètre n’est précisé quant aux nombre de personnes devant fréquenter un événement susceptible d’être soutenu financièrement par ce ministère. Tout au plus, peut-on y lire des généralités.

Ainsi, le site du MAMROT mentionne-t-il les catégories d’organismes qui peuvent bénéficier de ce soutien financier : « Soutien aux festivals et événements culturels et sportifs, émergents ou fédérateurs, de grande envergure ou ayant un fort potentiel de développement, en vue d’assurer une masse critique d’événements dans la métropole tout au long de l’année. Soutien aux initiatives s’inscrivant dans la stratégie Montréal, métropole culturelle. Soutien à certains événements majeurs d’envergure internationale, notamment les congrès internationaux et les grandes conférences, ainsi que les événements majeurs culturels, touristiques ou sportifs. »

La Grande Débrouillardise

Déboussolés par cette annonce intempestive à deux semaines d’un événement majeur en musique traditionnelle au Québec, les organisateurs de La Grande Rencontre ont relevé leurs manches. Ils tentent maintenant de remplir les coffres pour honorer leurs engagements et rétribuer les artistes et conférenciers pour leurs prestations en sollicitant l’appui des amateurs de musique traditionnelle et les résidants d’Ahuntsic-Cartierville.

Heureusement, bien que moindre, la subvention d’aide au fonctionnement du ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ) demeure puisque le MCCQ n’a pas, contrairement au MAMROT, retiré ses billes in extremis.

Au moment de mettre nos Actualités en ligne, journaldesvoisins.com était entré en communication avec le MAMROT mais n’avait pas encore obtenu ses commentaires. (C. D.) (2016-05-06)
 
Pour visiter le site de la Grande Rencontre et de l’opération de Grande solidarité, cliquez ici.

Pour prendre connaissance du programme du MAMROT qui encourage les initiatives visant le rayonnement de la métropole et qui incluait La Grande Rencontre, en 2014, cliquez ici.

Pour lire le communiqué du MAMROT sur son appui à La Grande Rencontre en 2014, cliquez ici.

_______________________________________________________
________________________________________________________

PPU d’Henri-Bourassa Ouest
Une demande d’approbation référendaire a été déposée 


Picture

Illustration des zones concernées et contiguës relativement au PPU Henri-Bourassa Ouest (Avis public – site Web de l’arrondissement)
Une citoyenne d’Ahuntsic-Cartierville, Denise Rouillard-Landry, résidante de Place Fleury, s’est opposée aux dernières modifications annoncées, mineures dans certains cas, au plan particulier d’urbanisme (PPU) d’Henri-Bourassa Ouest. De concert avec 11 autres signataires, elle a déposé son document (et produit un annexe pour que le tout soit réglementaire) au bureau de la secrétaire de l’arrondissement. 

« Je devais m’opposer aux différents éléments de la zone 0227, qui étaient contigus à ma zone 0244 », a signalé Mme Rouillard-Landry, à journaldesvoisins.com. La zone 0227 correspond à l’ex-magasin Loblaws. Après avoir sollicité la signature de onze résidants de sa zone, le 3 mai, Mme Rouillard-Landry a déposé sa requête aux bureaux de l’arrondissement en incluant sa signature. Il s’agit là d’une demande d’approbation référendaire. Cette demande devrait donc être discutée au conseil d’arrondissement du mois de juin.

Selon la conseillère Émilie Thuillier, un registre référendaire doit être ouvert si 12 résidants et plus d’une zone concernée, ou contiguë, se prévalent de leur droit de demande d’approbation référendaire. À la suite de l’ouverture d’un registre, qui ne dure souvent qu’une journée, un nombre non encore déterminé de résidants seraient appelés à se présenter aux bureaux de l’arrondissement pour apposer leur signature afin de demander un référendum en bonne et due forme sur les modifications proposées. Si le nombre de signatures est suffisant, encore une fois, un référendum aura lieu. Il s’agit d’un long processus.

Avis public

Rappelons que journaldesvoisins.com n’a encore jamais reçu d’avis public de l’arrondissement pour être publié sur son site Web ou dans les pages de son magazine. L’avis public annonçait les dernières modifications (NDLR : nombre d’étages, notamment) au PPU Henri-Bourassa Ouest. 

Le PPU Henri-Bourassa Ouest a fait couler beaucoup d’encre au cours des dernières années alors que de nombreux résidants se sont déplacés pour la durée des consultations publiques qui ont commencé en 2012 se sont échelonnées sur plus de trois ans. Les consultations se sont d’ailleurs terminées à l’insatisfaction des résidants du secteur après que les élus aient voté une décision sans appel. À suivre. (C.D.) (2016-04-06)
 
Pour lire l’avis public en lien avec cette demande d’approbation référendaire et les documents afférents, cliquez ici.
 
Pour en savoir plus sur l’adoption du PPU « alternatif » de mai 2015, cliquez ici.


Photo

Voici les documents préparés par Denise Rouillard-Landry, résidante, et appuyés par 11 signataires, outre elle-même, et présentés à l’arrondissement pour qu’un registre en vue d’un référendum soit ouvert. (Courtoisie: Denise Rouillard-Landry)
_______________________________________________________
________________________________________________________

Débaptiser le parc Ahuntsic?
Plutôt une autre proposition pour un parc Maurice-Richard


Picture

Illustration du projet de parc riverain Maurice-Richard situé non loin de la résidence où vivait le célèbre hockeyeur, tel que proposé par Jacques Lebleu, résidant d’Ahuntsic-Cartierville (courtoisie: Jacques Lebleu)
Récemment, le maire Coderre a annoncé au Comité exécutif, de but en blanc, que le parc Ahuntsic allait être renommé en l’honneur d’un grand citoyen du quartier Ahuntsic et hockeyeur émérite, Maurice « Le Rocket » Richard. Cette « suggestion » avait été faite par nul autre que le commentateur sportif, Ron Fournier, lors de la soirée hommage aux bénévoles des Braves, en avril. Un résidant du quartier, Jacques Lebleu, qui a bien étudié la question, fait une contre-proposition. Des citoyens sont interviewés à ce sujet lors d’un vox-pop au parc Ahuntsic et sur la page de la conseillère du district Ahuntsic, tandis que l’animateur Ron Fournier, exprime un peu mieux le fond de sa pensée.

Jacques Lebleu connaît bien Ahuntsic. Il y réside depuis de nombreuses années et y effectue souvent des recherches pour ses projets artistiques. Il a même monté une exposition sur les gens d’Ahuntsic, laquelle a été présentée à la Maison de la Culture l’an dernier. Cycliste, il parcourt aussi les rues du quartier. À la consultation citoyenne-bilan de la piétonnisation de l’avenue Park-Stanley, l’automne dernier, il a également participé et a donné son avis sur ce qu’il souhaiterait pour bonifier l’idée de piétonnisation. Au cours des derniers jours, M. Lebleu a contacté journaldesvoisins.com pour proposer autre chose afin de rendre hommage au célèbre hockeyeur.

« La suggestion du maire Coderre me paraît regrettable, dit Jacques Lebleu. En plus de vouloir débaptiser le parc Ahuntsic pour l’appeler parc Maurice-Richard, c’est penser à courte vue! Ça ne donne rien de changer le nom d’un lieu pour honorer quelqu’un, alors qu’on peut faire mieux! , ajoute-t-il. Par contre, souligne-t-il, je crois sincèrement dans la validité d’une idée que j’ai ébauchée publiquement pour la première fois lors de la soirée d’information de novembre dernier au sujet de la consultation sur le projet de rue piétonne Park-Stanley, soit le regroupement des parcs au nord de la station Henri-Bourassa. Le nouveau parc ainsi constitué pourrait porter fièrement le nom de Maurice-Richard.»

Proposition alternative

La proposition de M. Lebleu est la suivante : Regrouper cinq parcs morcelés (NDLR la Place Charles-Roy, le parc du pont Ahuntsic, le parc Jeanne-Sauvé, le parc Maurice-Richard [actuel] et le parc Basile-Routhier) pour constituer un seul parc Maurice-Richard et en faire un parc riverain avec un accès direct à la station de métro Henri-Bourassa”. Comme l’explique Jacques Lebleu (NDLR : voir encadré), ce parc serait sublimé par la présence de la future maison d’accueil du Parcours Gouin qui conférerait au parc Maurice-Richard du parcours Gouin une prestance encore plus grande. D’ailleurs, comme le fait valoir la conseillère du district Ahuntsic dans lequel on retrouve le parc Ahuntsic, Émilie Thuillier : “Dans quelques années, cet endroit va devenir l’un des plus beaux de l’arrondissement.”

Plutôt un aréna?

On se souviendra que l’idée première des Braves d’Ahuntsic était de renommer l’aréna Ahuntsic, aréna Maurice-Richard. Un autre aréna situé près du parc Olympique porte déjà le nom Maurice-Richard, mais il sert maintenant de lieu d’entraînement pour le patinage courte piste. Toutefois, selon la conseillère Émilie Thuillier, le Comité de toponymie de Montréal a fait valoir que dans ce dernier aréna se disputent des tournois régionaux qui publicisent régulièrement et de façon plus large le nom du célèbre hockeyeur, d’où l’intérêt de lui laisser son célèbre nom.

Par ailleurs, journaldesvoisins.com a interrogé quelques usagers du parc Ahuntsic durant la semaine pour savoir s’il leur semblait préférable de renommer le parc ou l’aréna en l’honneur de Maurice Richard. Si tous s’entendent pour dire qu’il faut trouver un hommage à la mesure de la légende que fut Maurice Richard, non seulement pour le hockey, mais aussi pour les francophones, la plupart d’entre eux préféreraient que ce soit l’aréna qui porte le nom de Maurice Richard. Idem pour la consultation entreprise par la conseillère Thuillier sur sa page Facebook, « laquelle n’a rien de scientifique », précise-t-elle. Une dizaine de personnes ont fait des commentaires semblables au vox-pop du journaldesvoisins.com à ce sujet.

Décision unilatérale

Par ailleurs, Émilie Thuillier fait valoir que les élus de l’arrondissement – et à plus forte raison les citoyens—n’ont jamais été consultés avant que le maire Coderre ne lance cette idée. « Ça me choque, lance-t-elle. Selon les règles du Comité de toponymie de Montréal, les arrondissements doivent être consultés. Et même maintenant, je n’arrive pas à avoir une réponse claire quant aux processus qu’il a enclenché. »

Sur le site de la Comité de toponymie de Montréal, il est d’ailleurs précisé : « Les propositions et demandes d’attribution de noms retenues sont analysées et un dossier est soumis pour avis au Comité de toponymie de la Ville de Montréal. Par la suite, les arrondissements et services municipaux concernés sont consultés et une recommandation est transmise aux instances décisionnelles. Enfin, le conseil municipal de la Ville de Montréal rend sa décision par l’adoption d’une résolution. Cette résolution est transmise à la Commission de toponymie du Québec, qui veille à l’officialisation des nouveaux toponymes à l’échelle provinciale. »

L’idée de Ron Fournier

L’animateur Ron Fournier, un ancien des Braves d’Ahuntsic, maintenant membre du Temple de la renommée de l’organisation, appuie fortement l’idée que le parc Ahuntsic devienne le Parc Maurice-Richard. « Cette désignation, c’est pour l’ensemble de l’œuvre, a dit au journaldesvoisins.com l’ex-arbitre de la Ligue nationale de hockey, qui anime « Bonsoir les sportifs »  98,5 à Montréal. Et c’est plus représentatif du personnage que le tout petit parc sur le bord de l’eau même si la résidence de Maurice Richard était de l’autre côté de la rue. Pour moi, il ne faut pas s’enfarger dans les fleurs du tapis. L’impact du changement de nom sera gigantesque » a-t-il prédit. M. Fournier a tenu à rappeler que le Rocket se rendait aussi souvent au parc pour le hockey (à l’aréna, qui a plus de 45 ans) que pour le baseball (l’ilot baseball est encore plus vieux). 

Rappelons que notre parc, un des « poumons » d’Ahuntsic, a une superficie de près de onze hectares. Il comprend aussi un vaste étang et d’autres équipements de loisirs, dont une aire de planche à roulettes. Il sert aussi pour de grands spectacles (Orchestre symphonique de Montréal, FestiBlues, événements thématiques, etc). L’hiver, la glissade y est populaire.  

Reste à voir si l’idée du citoyen Lebleu, qui propose de reconstituer un grand parc riverain sur le parcours Gouin, non loin de la future Maison d’accueil, parc qui serait situé tout près de la résidence qu’a habitée le Rocket, fera son chemin. (Par Alain Martineau, Philippe Rachiele, et Christiane Dupont) (2016-05-06)
 
Pour en savoir plus sur le Comité de toponymie de Montréal, cliquez ici.

_____________________________________________________
______________________________________________________

Collecte des résidus alimentaires ds Ah.
C’est un départ!


Picture

Premier jour de la collecte des résidus alimentaires dans le district d’Ahuntsic (Photo : Philippe Rachiele)


Photo

Depuis le mardi 3 mai, la collecte de résidus alimentaires dans le district d’Ahuntsic  a commencé à remplacer la collecte des déchets du mardi.  Tous les résidants devaient avoir reçu leur bac brun au plus tard jeudi 5 mai.

Ce changement ne concerne pas tout Ahuntsic-Cartierville, mais seulement le district d’Ahuntsic (voir la carte). L’implantation de la collecte pour les trois autres districts se fera au rythme d’un district par année pour couvrir tout le territoire en 2020. Onze « patrouilleurs » sont passés aux portes et ont réussi à communiquer avec 60 % des résidants pour expliquer les nouvelles procédures. Les résidants qui n’étaient pas présents lors de la visite des patrouilleurs devraient tout de même avoir reçu la documentation explicative selon Charles Leclerc, chef de patrouille que journaldesvoisins.com a rencontré. Parmi les résidants visités par la patrouille, 77 % semblaient être en accord avec cette nouvelle façon de procéder.

Huit logements et moins

Les édifices concernés par cette nouvelle implantation sont ceux de huit logements et moins. Les autres continueront d’avoir une collecte de déchets deux fois par semaine pour l’instant.
Que peut-on mettre dans le bac de la collecte des résidus alimentaires? Beaucoup de choses, comme les aliments crus, cuits ou avariés de même que les restes de tables, les résidus de papier (mouchoirs et essuie-tout) ainsi que de carton souillés (comme les boîtes de pizza). Parmi les matières refusées, il y a les matières recyclables, non recyclables, les résidus verts (collectés à part), et les déchets domestiques dangereux.

Trucs et tuyaux

Afin de rendre l’expérience plus facile, l’arrondissement suggère plusieurs trucs : éviter de laisser le bac brun au soleil; utiliser des sacs de papier au fond du petit bac, tapisser le fond avec du papier journal ou même fabriquer une doublure de papier.(instructions ici).

Grâce à la collecte de résidus alimentaires, de nombreuses matières qui étaient auparavant enfouies sans distinctions avec des déchets pourront dorénavant être revalorisées et transformées en énergies et en compost. Cette opération à laquelle tous les résidants du district d’Ahuntsic qui sont concernés vont participer permettra de réduire l’empreinte écologique, selon Marlène Ouellet, porte-parole de l’arrondissement.

Chez nos voisins…

Sept arrondissements sur 19 font déjà la collecte des résidus alimentaires dont nos voisins de Saint-Laurent et Villeray-Saint-Michel-Parc Extension. Ces collectes ont permis d’éviter que 38 000 tonnes de résidus alimentaires se retrouvent au dépotoir en 2015.

En attendant que de nouvelles usines de traitement des résidus alimentaires soient en fonction à Montréal même, les résidus alimentaires d’ici seront d’abord transportés à Montréal Est, puis, à Berthierville. Une fois le compost qui y sera fabriqué, une partie reprendra le chemin de Montréal pour être distribué aux résidants deux fois par année. 

Vous avez encore des questions? L’arrondissement vous recommande d’appeler au 311. (Par Philippe Rachiele) (2016-05-03)


______________________________________________________
______________________________________________________

Nouvelles du Sault-au-Récollet
La conseillère Lorraine Pagé rencontre les résidants


Picture

Rencontre citoyenne de la conseillère Lorraine Pagé dans le district du Sault-au-Récollet (Photo : Philippe Rachiele)
La conseillère du district du Sault-au-Récollet a rencontré les résidants de son district, comme elle a pris l’habitude le faire depuis son élection, pour leur faire part des dernières nouvelles concernant leur district. Une vingtaine de citoyens étaient présents le 25 avril à la Maison de la visite. Plusieurs sujets ont fait l’objet de discussion, alors que Mme Pagé a transmis de nombreuses informations à ses commettants.

Cliquez ici pour lire le texte.

______________________________________________________
______​____​____________________________________________

Revitalisation Gouin Ouest
Aide aux commerçants durant les travaux Gouin/Laurentien


Picture

Le boulevard Laurentien (Photo : Archives jdv)
La mise en œuvre du programme PR@M-Artère en chantier dans le secteur du boulevard Gouin Ouest entre la rue De Serres et le boulevard Laurentien devrait soulager des commerçants alors que des travaux majeurs se pointent à l’horizon au sud du pont Lachapelle.

Harout Chitilian, conseiller municipal de Bordeaux-Cartierville et vice-président du comité exécutif de la Ville, lutte depuis des années pour la revitalisation du secteur. Mais on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs.

M. Chitilian a répondu aux doléances des commerçants alors qu’il y a en général, toujours des craintes face à de gros travaux d’infrastructures. Le programme financé par le gouvernement québécois et la ville de Montréal est là pour rassurer les proprios.

« Ça fait longtemps que les résidants, les gens d’affaires et la table de concertation de Bordeaux-Cartierville (le CLIC, le Conseil local des intervenants communautaires) discutent d’une revitalisation du secteur Gouin, depuis plus de 15 ans. Au cours des 18 à 24 derniers mois, nous avons consulté et cheminé avec ce projet », a martelé M. Chitilian dans un entretien avec journaldesvoisins.com.

Le programme vise les associations de commerçants situées sur des artères commerciales faisant l’objet de travaux d’infrastructures souterraines touchant les réseaux d’aqueduc ou d’égouts et répondant à des conditions. L’aide se traduit entre autres par l’aménagement des vitrines pendant le chantier et la réalisation de plans d’action commerciaux.

 « Les commerces remplissent les critères dans le secteur touché, a indiqué M. Chitilian, qui appuie ces commerçants qui devraient éventuellement se regrouper dans une Société de développement commercial (SDC), comme l’ont fait Fleury est et Fleury Ouest » a-t-il rappelé.

Travaux, bientôt

Concrètement, au cours des deux prochaines années, la phase un des travaux de revitalisation du secteur Gouin auront lieu entre le pont Lachapelle et Émile-Nelligan. Il y aura ainsi des impacts et on travaillera en amont. Les travaux commenceront à l’automne. « Nous allons expliquer et donner les détails des travaux, leur évolution, et nous on va ficeler le projet; on lancera les appels d’offres bientôt pour trouver le constructeur », a dit le conseiller municipal.

Il y aura un petit chantier sur Gouin Ouest, a aussi averti M. Chitilian. « Il y aura des travaux de réfection de la chaussée et des trottoirs. Cela va durer quelques semaines, mais ça rendra Gouin plus carrossable ».

À terme, Gouin Ouest (avec l’aide de PME Montréal Centre-ouest) devrait pouvoir attirer de nouvelles clientèles et des investisseurs. On compte aller chercher la clientèle de transit et celle qui va à l’hôpital du Sacré-Cœur.

Outre les façades de commerces, on ajoutera des bacs végétaux, de nouveaux bancs et des poubelles. Le coin aura aussi sa « propre signature », une zone WI-FI (gratuit) et de nouvelles aires de repos. Plusieurs centaines de milliers de dollars sont prévus. (Par Alain Martineau) (2016-05-06)

__________​____________________________________________
________________________________________________________

Départ de PKP
Les associations péquistes de Crémazie et de L’Acadie prêtes pour la course à la direction

Bien que « surprises » du départ de leur chef, Pierre Karl Péladeau, les associations de « comté » du Parti québécois (PQ) dans Crémazie et L’Acadie demeurent confiantes pour l’avenir avec un nouveau leader qui sera choisi probablement à l’automne.

Dans Crémazie, Céline Charbonneau, présidente de l’exécutif, n’a pas caché son étonnement quand elle a vu PKP en direct à la télé annoncer avec plein d’émotions qu’il quittait la direction du PQ et son poste de député de Saint-Jérôme. « C’est une décision que l’on respecte, mais c’était la consternation lundi quand on était en train de l’écouter. Quelle tristesse! Il était politiquement un guerrier, il n’avait pas la langue de bois. Mais il faut ravaler nos peines et continuer la lutte pour l’indépendance avec dans un premier temps une victoire électorale à l’automne 2018 », a soutenu Mme Charbonneau.

La présidente du PQ-Crémazie, qui compte bien reprendre Crémazie au prochain scrutin, souhaite maintenant que Pierre Karl Péladeau prenne la tête de l’Institut de recherche sur la souveraineté. PKP a promis de continuer à militer pour l’indépendance, mais un retour à la direction de Québecor pourrait freiner ses ardeurs.

Au PQ-L’Acadie, le président Alain Querry ne s’attendait pas non plus à un tel départ. « « Je comprends toutefois ces circonstances, a mentionné M. Querry, qui avait appuyé Martine Ouellet lors de la course à la chefferie du parti en 2015. Je le félicite pour avoir travaillé sur la convergence des forces souverainistes », a-t-il ajouté en faisant référence aux efforts de PKP pour tenter de rallier les autres formations indépendantistes.

Liens-associations

Les deux associations péquistes du nord de Montréal travaillent main dans la main pour la tenue d’activités politiques. Ainsi, tout porte à croire que l’on répétera l’expérience de la dernière course à l’investiture en invitant ici tous les candidats et les candidates à la chefferie pour une soirée rencontre avec les militants.

Dans Crémazie, le PQ s’appuie sur une force de 650 membres alors que L’Acadie en compte 350. Le PQ était jusqu’à tout récemment en campagne de renouvellement des cartes de membres et en campagne de financement.

Entre temps, les deux associations du nord, de même que le Bloc québécois d’Ahuntsic-Cartierville et la section locale de la SSJB (Nicolas-Viel) se rencontreront lundi soir prochain pour parler de stratégie indépendantiste et planifier des activités d’ici la fin de l’année.

Et jeudi prochain (12 mai, à 18 h 30), le Club de lecture indépendantiste accueillera Akos Verboczy, l’auteur de « Rhapsodie québécoise Itinéraire d’un enfant de la loi 101 », publié chez Boréal. Ce Québécois d’origine hongroise est arrivé à Montréal à l’âge de 11 ans, il y a 30 ans exactement. Ce partisan de la loi 101 est opposé au multiculturalisme. Dans son essai, Verboczy raconte des faits troublants sur l’attitude peu élégante que cultivent selon lui certains milieux anglophones et immigrants envers la majorité francophone. Pour assister à la rencontre, au Centre communautaire Ahuntsic (10780 rue Laverdure), la seule condition est d’avoir lu son livre de 240 pages. Une trentaine de personnes ont déjà signifié leur présence. (Par Alain Martineau) (2016-05-06)

______________________________________________________

________________________________________________

10765, rue Lajeunesse
​La firme CBRE Ltée choisie pour vendre les terrains et édifices de la STL

C’est la firme CBRE Limitée, dont le siège social est à Los Angeles, et qui a des bureaux dans plusieurs villes canadiennes dont Montréal, sur le boulevard René-Lévesque, à qui la Société québécoise des infrastructures, Direction Évaluation et Transactions immobilières, a confié le mandat de vendre les édifices et terrains de l’ancien terminus de la STL du 10765, rue Lajeunesse, près du boulevard Gouin.

Le bureau montréalais de CBRE attend les propositions des acheteurs éventuels jusqu’au 12 mai 2016, 14 h, heure de Montréal. Les propositions d’achat ne seront pas ouvertes publiquement.
Curieusement, sur le site Web de CBRE, journaldesvoisins.com n’a pu trouver la propriété commerciale correspondant à ce numéro d’immeuble.

Rappelons que le 4 septembre dernier, la Société québécoise des infrastructures lançait un appel d’offres en ligne visant à trouver des services d’intermédiaire de marché pour la vente de trois de ses immeubles, dont l’ancien immeuble et terrain de la STL situés au 10765, rue Lajeunesse. 

La valeur totale au rôle d’évaluation du 10765 Lajeunesse dépasse les 3 M$. Les soumissionnaires en intermédiaires de vente avaient eu jusqu’au 2 octobre pour déposer leur offre de services professionnels. À suivre.

Pour lire l’article du journaldesvoisins.com de septembre dernier sur la vente du terminus de la STL, cliquez ici.

Pour lire l’avis publié sur le site de la SEAO, cliquez ici.
_______________________________________________________

Distribution de fleurs : le samedi 28 mai
La tradition se poursuit ! Comme à chaque printemps, les résidents d’Ahuntsic-Cartierville ont la chance de se procurer gratuitement des fleurs pour embellir leur jardin, balcon ou parterre.  Cette année, la distribution  des fleurs aura lieu le samedi 28 mai, à de 9h à 12h, et elle  est effectuée par l’éco-quartier d’Ahuntsic-Cartierville dans différents lieux répartis dans chacun des districts de l’arrondissement.  Voici ces endroits :

  • District de Bordeaux-Cartierville : Pavillon du parc de Louisbourg, 5455, rue de Louisbourg (entre les rues De Meulles et De Tracy).
  • District d’Ahuntsic : Pavillon du parc Ahuntsic, 10 555, rue Lajeunesse (entre la rue Prieur Est et le boul. Henri-Bourassa Est).
  • District du Sault-au-Récollet : Pavillon du parc Gabriel-Lalemant, 2244, rue Sauvé Est (entre les rues Parthenais et De Martigny).
  • District de Saint-Sulpice : Pavillon du parc Henri-Julien, 9260, rue Saint-Denis (entre les rues Legendre et Chabanel Est). La distribution se fera à la pataugeoire.

Nous vous conseillons d’apporter des sacs réutilisables ou contenants rigides pour emporter vos  plantes.  Vous devez également  posséder une preuve de résidence. Les fleurs sont offertes strictement aux résidents d’Ahuntsic-Cartierville et en quantité limitée.
 
Vaste opération de plantation d’arbres
 
Depuis  le 25 avril,  la Division des parcs et des installations de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville  procède à une vaste opération de plantation d’arbres sur le domaine public. Cette activité s’inscrit dans la poursuite du Plan de gestion intégrée de la forêt urbaine qui comporte deux volets, soit le Programme de renforcement de la canopée, qui consiste à préserver l’étendue du couvert végétal formé par les arbres sur un territoire, et le Programme de remplacement des frênes abattus dans le cadre de la lutte à l’agrile du frêne. À cela s’ajoute le Programme de plantation régulier dont l’objectif vise à planter annuellement 330 arbres (rues et parcs). Ainsi, pour l’année 2016, l’objectif est de procéder à la plantation de près de 1 000 arbres d’essences variées sur l’ensemble du territoire d’Ahuntsic-Cartierville d’ici la fin d’octobre 2016.

Le plan a pour but, soit de remplacer un arbre abattu devenu dangereux, un arbre affecté par l’agrile du frêne ou de planter un nouvel arbre pour toute résidence qui ne possède aucun arbre devant sa façade. Ces arbres sont plantés sur le domaine  public, une zone située majoritairement en façade des terrains des résidents, qui appartient à la Ville de Montréal. Les emplacements des nouveaux arbres ainsi que le choix des essences relèvent de la responsabilité et des compétences des inspecteurs et des agents techniques de l’arrondissement. Ces choix sont établis en fonction de « critères spécifiques » et ils tiennent compte de l’environnement afin d’assurer une biodiversité adéquate sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville.

Rappelons que les arbres assainissent l’air, luttent contre les îlots de chaleur et la minéralisation du territoire, favorisent la biodiversité et contribuent à une gestion optimale du ruissellement, en plus de créer des milieux de vie de grande qualité.
 
Prochain conseil d’arrondissement 
 
Le prochain conseil d’arrondissement aura lieu le lundi 9 mai 2015, à 19h, à la salle du conseil située au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Les citoyens qui désirent poser une question aux élus doivent s’inscrire entre 18h30 et 19h au registre disponible à l’entrée.


Photo

Les conseils d’arrondissement sont également  diffusés sur le Web en direct ou en différé. Il faut simplement aller sur le site de l’arrondissement à www.ville.montreal.qc.ca/ahuntsic-cartierville et de cliquer  sur l’onglet correspondant.

________________________________________________________

Fontaine et pique-nique
Des idées pour valoriser le patrimoine du Sault-au-Récollet


Picture

La fontaine (coin Gouin et De Martigny) que l’on voit à gauche sur la photo pourrait retrouver sa place dans le Sault-au-Récollet… (Crédit : Archives de Stéphane Tessier, par l’entremise de la SHGMN))
Il y a eu au moins un aspect positif à la fermeture et à la faillite de Cité Historia; des résidants du quartier se sont mobilisés pour s’assurer que l’aspect patrimonial, historique et récréotouristique de ce secteur ne tombe pas dans l’oubli.

« Il y a un potentiel qui dort. On veut le réanimer », dit Jocelyne Brien, l’une des citoyennes du groupe et propriétaire du café Le Pressoir du Sault.

Journaldesvoisins.com vous en parlait dans une édition précédente – un petit groupe de citoyens se sont rencontrés quelques fois depuis la faillite de l’organisme, dans l’espoir de trouver quelques réponses à cette aventure, décevante pour plusieurs résidants de l’arrondissement. « Nous voulons que quelqu’un nous rende des comptes. Après tout, il y a eu beaucoup d’argent public investi dans Cité Historia », rappelle Mme Brien.

Les circonstances entourant la faillite demeurent toujours floues et les citoyens craignent toujours qu’il n’y ait pas d’activités sur le site historique à la Maison du Pressoir et du Meunier cet été. (NLDR : voir notre article sur la rencontre-citoyenne organisée par la conseillère du district). Toutefois, plusieurs idées pour revaloriser le quartier ont surgi des rencontres.

Fontaine : pas un poisson d’avril?

Journaldesvoisins.com a pris plusieurs lecteurs au piège le 1er avril dernier en annonçant que la fontaine au coin Gouin et De Martigny renaîtrait. Installée en 1914 par la petite municipalité du village du Sault-au-Récollet, cette fontaine a eu pignon sur rue durant de nombreuses années, là où le boulevard Gouin est très large. Elle a par la suite disparu du paysage quand le secteur a été refait. Mais… voilà que ce poisson d’avril pourrait peut-être devenir réalité…

Lors d’une rencontre avec la conseillère Lorraine Pagé à la fin du mois d’avril, Mme Brien lui a demandé si la fontaine pourrait bel et bien être restaurée. « Elle nous a dit que tout est prévu pour un éventuel réaménagement de la fontaine », dit avec joie Mme Brien.

La proprio du Pressoir du Sault et plusieurs voisins souhaitent que la fontaine soit de retour à temps pour les célébrations du 375e anniversaire de Montréal en 2017. « On parle seulement du pavillon d’accueil (sur Gouin) comme façon de célébrer le 375e de Montréal. Mais il n’y a rien pour le Sault-au-Récollet », se désole Mme Brien, qui invite les Ahuntsicois à écrire ou téléphoner à la municipalité pour encourager l’arrondissement à donner suite à cette idée. 

Pique-nique en juin

Enfin, dans le but de faire découvrir ou redécouvrir le Sault-au-Récollet aux Ahuntsicois et aux Montréalais, le groupe souhaite organiser une fête des voisins le 11 juin prochain. Les détails de l’activité seront bientôt connus, mais il s’agira probablement d’un pique-nique dans le parc-nature. Toute personne qui voudrait se joindre au groupe de citoyens de Sault-au-Récollet peut communiquer avec Jocelyne Brien au 514 381-3813. (Par Mélanie Meloche-Holubowski) (2016-05-06)

______________________________________________________
______________________________________________________

Un conseil jeunesse dans A-C 


Photo

Le futur conseil jeunesse de l’arrondissement fera-t-il des recommandations qui donneront une couleur différente aux décision du conseil d’arrondissement? (Illustration : reproduction autorisée)
Le conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a voté une motion afin que l’arrondissement se dote d’un conseil jeunesse d’ici 2017. 

L’initiative n’est pas étrangère à celle du Conseil jeunesse de Montréal qui existe depuis 2002 et qui a pour mandat de « conseiller le maire et le comité exécutif, de façon régulière et continue, sur toutes les questions relatives aux jeunes », peut-on lire sur le site Web de la Ville de Montréal. L’objectif est donc, d’une part, d’intéresser les jeunes aux affaires publiques municipales, mais également de constituer un comité consultatif afin que les élus prennent des décisions plus éclairées en ce qui concerne la jeunesse montréalaise.

Ici aussi

« C’est grand Montréal et depuis quelques années, on voulait que les arrondissements puissent faire quelque chose aussi », explique Émilie Thuillier, conseillère du district d’Ahuntsic. Selon elle, les arrondissements ont parfois davantage de liens avec les jeunes que la Ville centre. Le projet serait né d’une proposition émanant du Conseil jeunesse de Montréal, selon Marie-Ève Brunet, conseillère dans l’arrondissement de Verdun.

En construction

Pour le moment, il n’était pas possible d’avoir de détails sur le fonctionnement et la structure du Conseil puisque le projet n’en est qu’à ses balbutiements. « On leur (employés de la ville) a demandé de ne pas repartir à zéro parce qu’il y a deux modèles déjà existants; le modèle du Conseil jeunesse de Montréal et celui du Conseil jeunesse de Verdun. On a donc une bonne idée des possibles paramètres », a ajouté Mme Thuillier. Selon toutes probabilités, les jeunes âgés de 16 à 25 ans pourraient se présenter pour être membres du conseil et il y aura la parité homme/femme. Les dates de la période de recrutement restent à être déterminées.

Un quart de la population

« Les jeunes, c’est 27 % des gens de l’arrondissement. Ils sont très importants, mais peu représentés au sein des élus et de la fonction publique. Ça viendra un peu pallier la démocratie représentative », croit Mme Thuillier. Selon elle, les citoyens appartenant à ce groupe d’âge se présenteraient peu en politique municipale puisqu’il s’agit presque d’une occupation à temps plein à Montréal. « C’est très différent dans les autres municipalités du Québec où c’est plutôt à temps partiel », explique Mme Thuillier.

Engouement à Verdun

Pour Marie-Ève Brunet, la démarche est un succès. Leur Conseil jeunesse est composé de 15 jeunes âgés de 12 à 25 ans. « Nous n’avons eu aucune difficulté à recruter les jeunes de 18 ans et plus », explique-t-elle, avouant qu’il fallait toutefois « travailler fort » pour recruter les plus jeunes. Le Conseil qui s’est formé à l’automne dernier déposerait sous peu sa première recommandation au Conseil d’arrondissement.  (Par Thomas Deshaies) (2016-05-06)
​_____________________________________________________

____________________________________________________

Mouvements aériens en croissance
Beaucoup de questions sur un changement au règlement pour l’aéroport de Montréal


Picture

Quelques manifestants lors de l’assemblée annuelle d’Aéroports de Montréal (Photo : Les Pollués de Montréal-Trudeau)
Un nouveau règlement de zonage aérien pour l’aéroport Montréal-Trudeau, qui doit remplacer celui datant de 1976, soulève plusieurs questions auprès de l’organisme Les Pollués de Montréal-Trudeau.

Un membre du groupe a découvert par hasard l’annonce du changement dans la Gazette du Canada. « Ce n’est pas très transparent comme procédure », déplore Raymond Prince, l’un des porte-paroles des Pollués de Montréal-Trudeau. Depuis, tous tentent de comprendre les tenants et aboutissants des changements proposés.

Deux séances de consultations ont été récemment tenues à Pointe-Claire, mais peu de citoyens y ont participé et les explications données étaient vagues et trop techniques, dit Raymond Prince. Bien des réponses restent en suspens ou se révèlent incomplètes, ajoute M. Prince. « C’est difficile de s’y retrouver. On ne comprend pas trop à quels endroits le règlement change. Peut-être que tout est beau, mais on ne peut pas valider les changements », s’inquiète M. Prince.

Ça veut dire quoi?

Le règlement ajouterait, entre autres, deux kilomètres à la portée du territoire autour de l’aéroport touché par les restrictions sévères du règlement de zonage. « Est-ce que ça pourrait pénaliser des citoyens au moment de la vente de leur propriété? », se demande M. Prince.
Le nouveau règlement valide aussi l’abandon du prolongement de la piste 10-28 et de la protection du terrain permettant la création de la piste 12-30. Selon les Pollués, ces projets auraient pu aider à mieux répartir les trajets des aéronefs au-dessus de l’île de Montréal, et ainsi réduire l’impact du bruit sonore.

Enfin, les Pollués s’interrogent sur la signification de la limitation recherchée de certaines activités humaines et industrielles, attirant la faune jusqu’à une distance de 15 kilomètres. Cette distance englobe presque tout Ahuntsic-Cartierville, ajoute M. Prince.

Les citoyens avaient jusqu’à la fin avril pour faire part de leurs inquiétudes, mais constatant le manque d’information, les Pollués ont demandé au ministre des Transports d’imposer à Transports Canada une prolongation de la période de consultation. « Nous demandons à Transports Canada de refaire ses devoirs, de faire preuve de plus de transparence et de revenir expliquer en détail les changements réels qu’entraînera son projet », déclare Antoine Bécotte, le président des Pollués de Montréal-Trudeau, dans un communiqué de presse. « Nous ne voulons pas nous retrouver un jour devant des faits accomplis ayant un impact négatif sur notre qualité de vie et face à une organisation publique qui nous dira que nous avons été consultés », ajoute M. Bécotte.

Le nombre de passagers en hausse

ADM a dévoilé jeudi 5 mai ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2016. Dans le communiqué d’ADM, on indique que le trafic passager total à Montréal-Trudeau a augmenté de 5,0 % pour se chiffrer à 3,9 millions. Le trafic international a augmenté de 3,7 %, le trafic domestique a crû de 6,1 %, tandis que le transfrontalier (États-Unis) a affiché une croissance de 5,7 % par rapport au même trimestre l’an dernier.

Par ailleurs, les mouvements aériens aux aéroports Montréal-Trudeau et Montréal-Mirabel ont, dans l’ensemble, augmenté de 4 % au cours du premier trimestre 2016, atteignant 56 240 mouvements comparativement à 54 066 l’an dernier.

Peu après la publication de ces résultats, les Pollués de Montréal-Trudeau ont décerné à ADM le titre de « Plus grand pollueur de Montréal », tout en critiquant sévèrement la gestion et le manque de transparence de l’organisme. Quelques membres de l’OBNL ont d’ailleurs fait du piquetage durant l’assemblée générale d’ADM, devant le Centre des sciences de Montréal situé dans le Vieux-port, jeudi.

« Le comportement d’ADM est scandaleux, clame Antoine Bécotte, le président du comité de citoyens. Cette société privée administrée par des gens d’affaires n’a aucune considération pour la pollution sonore et atmosphérique que ses décisions provoquent sur des milliers de Montréalais. Son assemblée générale annuelle ne sert qu’à la dédouaner auprès de ses partenaires économiques en dénaturant les données sur la population touchée négativement par le bruit. » (Par Mélanie Meloche-Holubowski) (2016-05-06)
___________________________________________________

______________________________________________________

Nouvelle structure d’intervention pour les HLM
L’Entre-Maisons Ahuntsic remplace le Centre des jeunes Saint-Sulpice


Picture

Le Centre des jeunes Saint-Sulpice (CJSS) devient l’Entre-Maisons Ahuntsic, un organisme qui se consacrera désormais à l’intervention dans les trois milieux : les Habitations André-Grasset, Meunier-Tolhurst, et Saint-Sulpice. Jusqu’à présent il y avait quelquefois des intervenants provenant d’organismes différents qui travaillaient ensemble, mais qui pouvaient avoir des priorités différentes.

Avec le regroupement, il y aura un seul organisme qui sera responsable des interventions et la mise en contact des résidants des trois HLM d’Ahuntsic avec les ressources externes. Les organismes partenaires eux formeront un comité pour assurer la cohérence des interventions.

À l’origine plus active auprès des jeunes, le mandat du CJSS devenu Entre-Maisons touchera désormais l’ensemble des locataires des trois principaux HLM famille d’Ahuntsic, qu’il s’agisse de jeunes ou de parents, soit 361 familles. La configuration visée pour les trois HLM est d’avoir un intervenant famille et un intervenant jeunesse à chaque emplacement. On espère également qu’avec cette nouvelle structure, les HLM deviennent plus ouverts sur la communauté. (Par Philippe Rachiele) (2016-05-06)

_______________________________________________________

Début d’incendie à l’aréna Marcelin-Wilson

Un début d’incendie survenu à l’aréna Marcelin-Wilson situé au 11301 boulevard de L’Acadie, à 6 h 11 du matin, le 13 avril dernier, a mis les sapeurs pompiers de la caserne 42 Salaberry sur un pied d’alerte.

Une vingtaine de pompiers au total, dont certains en provenance d’autres unités, se sont rendus sur place avec deux camions autopompes et trois camions à échelles. L’incendie a vite été maîtrisé puisqu’à 6 h 49, tout était terminé et un pompier enquêteur s’est présenté pour essayer d’y voir plus clair.

Selon la porte-parole du Service d’incendie de Montréal (SIM), Mélanie Drouin, il semble que la cause du début d’incendie soit due à une défectuosité du système électrique. On ne connaît pas pour l’instant l’étendue des dommages. (C.D.) (2016-04-06)
_______________________________________________________

____________________________________________________

Visite du boisé de Saraguay
La plus vieille forêt de Montréal

Journaldesvoisins.com vous propose un photoreportage du nouveau sentier qui a été créé au boisé de Saraguay, à l’ouest de l’arrondissement. Ce boisé, le plus vieux de Montréal, fait partie des Grands Parcs de la Ville tout comme le parc-nature de l’Île de la Visitation, mais a un petit quelque chose de plus : une vocation de conservation. 

« C’est un trésor à protéger », dit Jocelyne Leduc-Gauvin qui, avec d’autres résidants , milite pour la conservation du parc depuis de nombreuses années. Mme Leduc-Gauvin mentionne que les sentiers ont été gardés étroits pour faire en sorte que soit respectée la sauvegarde de la forêt. Dans ce but, dit-elle, il est important de marcher dans les sentiers. 

Par ailleurs, les grosses pierres qu’on y retrouve seraient des restes de murets agricoles qui proviennent des environs. Pour la petite histoire, la raison pour laquelle la forêt à cet endroit aurait été conservée en bon état serait parce qu’elle était peu propice à l’agriculture avec ses marais.

En attendant d’aller admirer le boisé de visu et d’y entendre le murmure de la forêt, journaldesvoisins.com vous propose d’en voir des images en cliquant ici pour le photoreportage. (Par Philippe Rachiele) (2016-05-06)
​______________________________________________________

Aménagement urbain dans B-C
Le CLIC prend le pouls des résidants


Photo

Nathalie Fortin, dg du CLIC de Bordeaux-Cartierville (Photo: Philippe Rachiele, jdv)
Un sondage sur l’aménagement urbain dans Bordeaux-Cartierville  a été rendu public jeudi 5 mai au YMCA de Cartierville et a révélé des résultats variés. Le sondage,  une vision de l’aménagement urbain,  va aider élus et organismes divers, a mentionné la directrice générale du CLIC (Conseil Local des Intervenants communautaires) de Bordeaux-Cartierville, Nathalie Fortin. 

Quelques 280 personnes ont pris part au sondage. Déjà, au départ, selon le lieu de résidence des personnes sondées sur le territoire géographique de Bordeaux-Cartierville, les résultats à certaines des 77 questions étaient différents.

  • 42 % des répondants sont contre l’implantation de nouveaux édifices de quatre étages et plus alors que 40 % sont en faveur
  • 92 % se sentent en sécurité le jour dans leur quartier le jour et 69 % le soir
  • 33 % prévoient déménager d’ici un an et 17 % ne le savaient pas encore
  • Pour 67 % des répondants, il y assez d’espaces verts et 55 % trouvent qu’ils sont bien entretenus
  • 50 % des résidants interrogés aimeraient qu’il y ait plus d’agriculture urbaine mais 65 % n’ont pas l’espace requis
  • 64 % des répondants utilisent une voiture au quotidien, 60 % le bus, 58 %, la marche, 42 % le métro, et 18 % le vélo (les gens utilisent une combinaison de moyens de transport). On juge que la cohabitation entre les différents moyens de transport est bonne à 56 %
  • 82 % feraient leurs achats courants dans le quartier, mais vont à l’extérieur par manque de choix/variété
  • 20 % des ménages comptent cinq (5) personnes et plus alors que 22 % des ménages comptent un seule personne
  • Les personnes ayant répondu au sondage semblent satisfaites de la vie de quartier à 71 %, et vont continuer d’y habiter durant les 20 prochaines années pourvu que « Le quartier ne change pas… ».  (Par Philippe Rachiele) (2016-05-06)
________________________________________________________

Lentement, mais sûrement…
Une nouvelle saison horticole s’amorce!
JARDINS ET POTAGERS


Photo

Des semis de tomates bien avancés… (Photo: Patrick De Bortoli)
Malgré un hiver incertain, qui semblait hésitant à étendre un couvert blanc permanent, le printemps, cette année, semble, à mes yeux, long à s’installer. Pourtant, le rituel était le même que celui des années précédentes, quant à mes habitudes horticoles : livres, catalogues de semences, commandes, semis, rêveries.

Mes balades pédestres dans le quartier, et ailleurs à Montréal, m’ont fait poser mon attention sur l’irrégularité des premières pousses printanières. Des Narcisses, ici, déjà épanouies, embrassant le soleil à pleins pétales; là, têtes basses, leurs tiges encore endormies par le froid. Des Jacinthes, aux fleurs déboutonnées, chez moi;  un coin de rue plus loin, à peine levées de terre. Des Scilles de Sibérie féeriquement bleues, tapissant une pelouse; là-bas, toute petites et frêles encore.

Ces observations n’ont rien de scientifique, ni même ont-elles la prétention d’être justes. Au mieux, elles traduisent mon impatience, et peut-être celle d’autres jardiniers, à voir poindre derrière certains nuages maussades et persistants, un soleil sûr de lui-même, réchauffant la terre et l’air, assurément.

Des semis, chez moi

À l’intérieur, mes semis, qui s’éveillent et s’endorment aux cycles artificiels des néons qui s’allument et s’éteignent à la cadence mécanique des minuteries, se transforment en plantes véritables. Ils poussent mon impatience vers l’extérieur, tant est qu’ils s’insèrent aujourd’hui à peine sous l’étagère du haut. Leur neuve verdure enivre nos sens. Nous avons même déjà goûté nos premières salades « poussées maison », avec de la laitue à feuilles de chêne, de la laitue frisée, quelques feuilles de capucines, de basilic, et une myriade de micropousses!

Je me ronge d’impatience à vous parler de mon enthousiasme à la longue, mais inévitable venue de la belle saison! C’est ainsi que je reprends la plume, pour inscrire l’horticulture au menu des pages de journaldesvoisins.com, qui m’offre encore cette année, toutes les deux semaines, le privilège de vous jaser, et ce, tout au long de la saison.

Nous parlerons de…

On peut ainsi s’attendre à lire des chroniques qui porteront sur des trucs et astuces au potager. Certaines chroniques à thème récurrent comme « Connaissez-vous les arbres de votre quartier » et « Ces plantes utiles au potager » referont leur apparition. Il y aura place à la nouveauté aussi : des informations sur la santé des plantes, des sols, sur les insectes bénéfiques, et sur le fait de savoir les attirer et les reconnaître.

Finalement, il y aura place, comme toujours, aux questions que vous me poserez et aux suggestions que vous me ferez, qui occupent une place toute spéciale.

C’est ainsi que j’ouvre la saison, cette année, en douce introduction, au même rythme que le temps. Au plaisir de vous côtoyer tout au long de l’été, avec mes chroniques, et en personne, au cœur de mon potager de devanture de maison!

Au plaisir de faire votre connaissance dans un potager près de chez nous!

Votre Fermier urbain,
Patrick De Bortoli


Photo

Nous avons même déjà goûté nos premières salades «poussées maison», dit l’auteur. (Photo: Patrick De Bortoli)
________________________________________________________

Collecte de sang à l’école Ahuntsic


Photo

(Photo: Philippe Rachiele, JDV)
 « C’est ma fille Évelyne qui m’a demandé de venir.  Je n’ai pas pu refuser», a mentionné Anne Bauthier au photographe du journaldesvoisins.com à la collecte de sang de l’école Ahuntsic, qui a eu lieu récemment.  Entourée de deux parents bénévoles, elle a expliqué que c’était son premier don de sang, que tout avait bien été et qu’elle le recommande à d’autres.(P.R) (2016-05-06)
________________________________________________________

LETTRES OUVERTES

Journaldesvoisins.com se fait un plaisir de publier vos lettres ouvertes si elles traitent d’une situation, d’une problématique ou encore d’un événement concernant le territoire. Prière d’envoyer vos lettres avant le mercredi, 17 heures, en fichier Word (et non en pdf), et d’en vérifier l’orthographe avant l’envoi. Nous nous réservons le droit de les éditer, de les raccourcir, si nécessaire, ou de les corriger en espérant que vous aurez fait vos devoirs avant de nous faire parvenir votre missive. Merci! (C.D.)

De Lord Durham à aujourd’hui
Lettre de Catherine Tremblay

​CLIQUEZ ICI POUR LIRE LES LETTRES OUVERTES 

__________________________________________________​
BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES


Photo

Un arbre pour mon quartier. Depuis le 15 avril dernier, la Ville de Montréal, la Soverdi et le Regroupement des éco-quartiers (REQ) invitent les Montréalais à participer à l’opération « Un arbre pour mon quartier » en plantant des arbres sur leurs terrains pour encourager la biodiversité urbaine et accroître le couvert végétal de leur quartier. Jusqu’au 7 juin prochain, les citoyens intéressés peuvent acheter un ou plusieurs arbres à 25 $ l’unité sur le site (www.unarbrepourmonquartier.org) ou auprès de leur éco-quartier. Différentes essences indigènes, d’une taille actuelle de 1,5 à 2 mètres, sont proposées.  La prise de possession des arbres par les citoyens débutera le 15 juin. Premiers arrivés, premiers servis ! (Source : Arrondissement)


Photo

Célébrations entourant les 60 ans du département d’obstétrique-gynécologie. Le Gala d’humour, organisé par le Département d’obstétrique-gynécologie et la Fondation de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, a permis d’amasser 38 518 $. On a profité de cette soirée pour célébrer les 60 ans d’existence de ce Département. Pour l’occasion, quatre femmes humoristes, Silvi Tourigny, Valérie Blais, Katherine Levac et Cathy Gauthier, ont foulé les planches du Théâtre Rialto à tour de rôle, le jeudi 21 avril dernier, pour offrir un spectacle exceptionnel. Les bénéfices de cette activité seront entièrement versés à l’Unité mère-enfant du Département d’obstétrique-gynécologie de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal pour l’achat d’équipements à l’Unité mère-enfant. La comédienne Anick Lemay, une dame au grand cœur, a été la marraine d’honneur de cet événement. La comédienne Catherine Trudeau a animé la soirée. (Source : Fondation de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal)

L’arrondissement remercie bénévoles et partenaires


Photo

L’humoriste François Massicotte (Photo : Philippe Rachiele)

Photo

Élus, directeurs, bénévoles et partenaires (Photo : Philippe Rachiele)
C’est dans une ambiance festive que s’est déroulée le jeudi 28 avril la fête des partenaires de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. Les élus ont convié partenaires et bénévoles de l’arrondissement à un spectacle de l’humoriste François Massicotte. Le spectacle, qui a eu lieu au Collège Regina Assumpta, a été précédé d’un coquetel où les élus, les employés et les collaborateurs ont pu échanger entre eux. C’est la 6e année que l’arrondissement opte pour la formule coquetel-spectacle afin de remercier ses bénévoles. Le spectacle, d’une heure trente, s’est révélé à la hauteur des attentes de chacun! L’humoriste, auteur et comédien qui a déjà plus de 25 ans de carrière à son actif, a su faire rire et réfléchir le public qui a assisté à du stand-up efficace, drôle et énergique. « Pour nous, il est essentiel de rendre hommage aux bénévoles et aux partenaires d’Ahuntsic-Cartierville. Ce sont des personnes qui travaillent dans l’ombre alors que leur dévouement et leur implication au sein des organismes locaux contribuent grandement à la qualité de vie dans notre arrondissement. Ce qu’elles offrent à la population, tout au long de l’année, fait toute une différence. Cette soirée, c’est notre façon de les remercier », a mentionné le maire Pierre Gagnier. (Source : Arrondissement)
Dans le cadre de la promotion «Moment chanceux», Michel Ricard, propriétaire du Provigo du boulevard St-Laurent, a remis leur épicerie gratuitement aux 22 clients chanceux qui étaient au magasin mardi le 3 mai 2016. (Source : Provigo Michel Ricard)


Photo

C’est la Quinzaine de la Culture au Collège André-Grasset du 27 avril au 11 mai. Le réalisateur Jean-Philippe Duval (Dédé à travers les brumes, Chasse-Galerie, Unité 9) agira à titre de parrain d’honneur. La Quinzaine de la culture du Collège André-Grasset, organisée par les finissants du Programme Arts, lettres et communication, offrira quinze jours de célébration des arts et de la culture et permettra de souligner avec éclat la fin du parcours collégial des étudiants. (Source : Collège André-Grasset)

VISITE GUIDÉE PRINTANIÈRE 2016 AU BOIS-DE-SARAGUAY


Photo

Le Comité pour la mise en valeur du Bois-de-Saraguay vous invite à sa visite guidée printanière annuelle, samedi le 14 mai 2016 à 13h30. Venez découvrir la biodiversité exceptionnelle de la plus ancienne et la plus belle forêt de Montréal. Nous y observerons des fleurs sauvages printanières, des arbres rares, des oiseaux. La visite sera guidée par Marc Sardi, chargé de projet en biodiversité urbaine chez Ville en vert | éco-quartier Ahuntsic-Cartierville. Il y a du nouveau cette année: la Ville de Montréal a pratiquement terminé les travaux des trois premiers sentiers de la forêt, allons les admirer! Rendez-vous à 13h30 à l’entrée principale du parc-nature située à l’angle des rues JosephSaucier et Jean-Bourdon, à Cartierville (autobus 68). L’activité est gratuite, cependant on prévoit un maximum de 25 personnes. Pour information et inscription, s’adresser à: Geneviève Levac du Conseil local des intervenants communautaires de Bordeaux-Cartierville (CLIC), mobilisation@clic-bc.ca ou par téléphone, en contactant Johanne Beaudet au 514-745-631. Comme la forêt de Saraguay est belle même à la pluie, la visite aura lieu “beau temps, mauvais temps”. Cependant, en cas de prévision d’orages, la visite sera annulée et les personnes inscrites seront avisées la veille de l’évènement.  (Source : Comité pour la mise en valeur du Bois-de-Saraguay)

Mois de la BD aux bibliothèques d’Ahuntsic et de Cartierville. Dans le cadre du Mois de la BD, les bibliothèques d’Ahuntsic et de Cartierville convient les jeunes de 9 à 14 ans à des activités célébrant la passion pour la bande dessinée. De manière à la fois ludique et efficace, Djanice St-Hilaire initie les jeunes à la création d’une planche de bande dessinée. Le plan, le crayonné, l’encrage, la planche : tous les termes techniques seront démystifiés. De l’idée initiale au dessin final, tous les participants auront les outils pour créer et s’amuser. Cette activité aura lieu le samedi 21 mai à 14 h, à la bibliothèque d’Ahuntsic. Pour participer, veuillez réserver à partir du 7 mai (soit deux semaines à l’avance), en téléphonant au 514 872-0568 ou en vous présentant directement au 10300, rue Lajeunesse. Découvre le monde de la bande dessinée à travers le travail de Stéphanie Leduc, auteure de la série jeunesse BD Titi Krapouti & cie et de la série fantasy Terre sans dieux! Tu découvriras que la bande dessinée est à la portée de tous… et tu auras l’occasion de dessiner ta première aventure! Cette activité aura lieu le dimanche 22 mai à 14 h, à la bibliothèque de Cartierville. Pour participer, il faut réserver en téléphonant au 514 872-6989 ou en se présentant directement au 5900, rue de Salaberry. Attention : Dans la programmation de la bibliothèque, cette activité a été annoncée pour le samedi 14 mai à 14 h. Il s’agit d’une erreur. L’activité aura lieu le dimanche 22 mai à 14 h. (Source : Arrondissement)
Le comité local de la Coopérative jeunesse de services d’Ahuntsic est en recrutement d’un citoyen du quartier désirant s’impliquer dans cette initiative estivale. La Coopérative jeunesse de services offre à 15 jeunes du quartier une première expérience de travail en participant à l’élaboration et à la gestion d’une coopérative offrant ses services (entretien ménager, tonte de pelouse, gardiennage, etc). Le rôle du comité local consiste à soutenir ce projet avant l’arrivée des jeunes coopérants dans la recherche de contrats, de soutien financier et dans la visibilité de la coopérative. Intéressé? Communiquez avec Ericka Alnéus au 514-383-1136 poste 31 ou à ealneus@cje-abc.qc.ca (Source : CJE)


Photo

Gagnante du 2e Prix Coup de coeur au Gala du Défi OSEentreprendre – C’est Amélie Morency, de The Food Room, (au centre, en bleu, sur la photo) espace culinaire collaboratif installé depuis dans Ahuntsic-Cartierville qui a remporté le deuxième prix Coup de Coeur au Gala du Défi OSEentreprendre remis par le réseau PME MTL lors de l’annonce des gagnants de l’échelon régional du Défi OSEntreprendre, le 28 avril dernier. Dévoilés lors de deux galas qui se sont tenus à l’hôtel de ville de Montréal, 13 projets entrepreneuriaux étudiants, neuf projets du volet Création d’entreprise et le gagnant du Prix Réussite inc. accéderont à la finale nationale. 
Pour lire l’article sur The Food Room publié par journaldesvoisins.com le 25 mars dernier, cliquez ici:
(Source: PME MTL Grand Sud-Ouest)
________________________

Séance ordinaire du conseil d’arrondissement le lundi 9 mai. La séance a lieu à 19 h à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions car il faut s’inscrire à l’entrée. L’ordre du jour est disponible en cliquant ici.

​​En outre, si vous désirez regarder la séance du conseil en Webdiffusion, c’est sur le site de l’arrondissement, sous la rubrique “Mairie d’arrondissement”, puis “Conseil en direct”, par ici. 

Séance ordinaire du conseil municipal de Montréal le lundi 16 mai à l’Hôtel de ville. L’ordre du jour est disponible en cliquant ici.

En outre, si vous désirez regarder la séance du conseil municipal en Webdiffusion, cliquez ici.

_________________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

AVIS DE RECHERCHE La Maison des Jeunes Ahuntsic dit “Le Squatt” est à la recherche de jeunes et d’anciens jeunes et employés ayant fréquentés le Squatt au cours des 30 dernières années… Car cette année, LE SQUATT FÊTE SES 30 ANS! Nous recherchons activement : Des photos, vidéos, enregistrements de vos souvenirs à la MDJ, Des anecdotes et histoires savoureuses concernant votre passage en nos murs. Prière d’envoyer le tout au squattenfolie@hotmail.com Et ajoutez-vous à notre groupe “30 ième Anniversaire du Squatt!” sur Facebook pour être au courant des détails entourant notre soirée de réunion des anciens! (Source : MDJ Ahuntsic)
Soirée mexicaine et jeux de société. Venez fêter Cinco de Mayo, avec les Éclés-Filles du 103e Groupe scout Saint-André-Apôtre au sous- sol de l’église (10505, ave de l’Esplanade). Quand ? le vendredi 6 mai dès 17 h 30 (souper jusqu’à 19 h 30) et jusqu’à tard en soirée (pour les jeux de société). Coût: 10 $ en pré-vente ou de 12 $ à la porte, le soir même. Le prix d’entrée comprend: soirée mexicaine et jeux de société; repas mexicain (2 tacos, salades, boisson); animation (musique, jeux, pinata…) Venez nombreux! Nus voulons financer un beau camp d’été de canoë-camping. (Source: Les Éclés-filles du 103e) (2016-04-19)
Journée internationale des sages-femmes. Soulignez la Journée internationale des sages-femmes en visitant le Musée des Soeurs de Miséricorde. Du 5 au 7 mai prochains, un capsule historique sur l’histoire des sages-femmes en lien avec celle des Soeurs de Miséricorde sera offerte au musée des Soeurs de Miséricorde, afin de souligner la Journée internationale des sages-femmes. Départ des visites 10h30 et 14h00. Aucune réservation requise. Animation gratuite offerte en français seulement. (Source: Musée des Soeurs de Miséricorde) (2016-04-19)
Friperie prêt-à- (re) porter. Invitation au 9167, boulevard  Gouin  Ouest, Montréal,  H 4 K  2 E 2. Vendredi 6  mai  2016  de 10h à 16h et samedi  7  mai  2016    de 10h à 16h. Venez en grand nombre encourager votre Friperieprêt-à- (re) porter. (Source: Comité des loisirs, Résidence l’Amitié) (2016-04-19)
Collecte des bouteilles pour les Scouts du 103e Groupe Saint-André-Apôtre. La collecte des bouteilles  pour les Scouts 103e  Saint-André-Apôtre arrive à grand pas!  Notez samedi 14 mai à vos agendas et calendriers et gardez vos bouteilles et canettes consignées. Cette activité de financement permet à 100 jeunes du quartier de partir en camp de plein air plusieurs fois dans l’année. Nous passerons dans les rues entre Terrasse Fleury et St Denis, Sauvé et Gouin. Si nous ne passons pas dans votre rue, contactez-nous pour venir les chercher 103groupestandreapotre@gmail.com ou 514 858 5404. Les entreprises peuvent y participer aussi. Merci de votre soutien. (Source: Les jeunes et les animateurs du 103e.) (2016-04-19)


Photo

Grand bazar de financement du SNAC. Le samedi 14 mai 2016 de 9 h 30 à 15 h, Le SNAC vous invite à son bazar au 10780, rue Laverdure. Des tables sont à louer au coût de 30 $ chacune. Vous pourrez aussi nous apporter vos marchandises que nous vendrons au profit du SNAC et ce, dès maintenant du lundi au vendredi entre 9 h et 16 h. Pour tout renseignement ou don, communiquez avec Louise Donaldson au 514 385-6499 ou louise@lesnac.com. (Source : SNAC)


Photo

Quille-O-Thon ! Soirée bénéfice au profit de l’Archipel de l’avenir. L’Archipel de l’avenir a le plaisir d’annoncer qu’une soirée bénéfice aura lieu le samedi 14 mai 2016 à 19 h au profit de notre organisme dédié à la cause des adultes souffrant d’un trouble du spectre de l’autisme. Un OBNL d’habitation visant à offrir du logement social pour une clientèle adulte souffrant d’un trouble du spectre de l’autisme sans déficience intellectuelle, des ateliers préparatoires à leur autonomie résidentielle, des conférences et différentes autres formes de soutien. Fondé par un groupe de parents et de proches désirant soutenir ces adultes et leur offrir une gamme d’activités facilitant leur intégration sociale et professionnelle. Pour l’achat des billets : via notre adresse courriel : larchipeldelavenir@gmail.com (Source : l’Archipel de l’avenir)


Photo

Assemblée Générale annuelle. Prévention du crime Ahuntsic-Cartierville a le plaisir de vous inviter à son assemblée générale annuelle qui aura lieu le lundi 16 mai 2016 au Centre communautaire de Bordeaux/Cartierville situé au 1405, boul. Henri-Bourassa Ouest, salle 022. Les objectifs de cette assemblée sont de prendre connaissance du bilan des activités du programme Tandem réalisées en 2015 et du plan d’action pour l’année 2016.  Accueil à 18h00.  Buffet et cocktail inclus. Confirmer votre présence avant le 11 mai par téléphone au 514-335-0545 ou par courriel à tmac@bellnet.ca  (Source: Tandem Ahuntsic-Cartierville)


Photo

BIENVENU AU DÎNER LE JEUDI CONVIVIAL. Le Centre de Bénévoles Ahuntsic-Sud vous convie à un dîner sur le thème : le Jeudi convivial qui aura lieu le 19 mai 2016 à 12 h. Une quinzaine de places sont disponibles. Veuillez réserver s.v.p. avant le 17 mai prochain. Pour de plus amples informations, composez le 514 388-0775. (Source : Centre de Bénévoles Ahuntsic-Sud)

VENTE DE GARAGE ANNUELLE. Venez magasiner à la MÉGA VENTE DE GARAGE de l’École La Visitation ou même réserver votre table au coût de 35$ (2 tables à 60$ et 3 tables à 80$). Toute réservation après le 20 mai sera au coût de 40$. L’événement aura lieu lors de la Fête de la Famille, le samedi 28 mai 2016 dans la cour de l’école La Visitation située au 10591, rue Séguin. La vente débutera à 9h. En cas de pluie, l’événement aura lieu à l’intérieur, les places seront limitées. Les profits iront aux divers projets de l’école. Nous acceptons également  des dons en argent ou d’objets le matin même de la vente. Pour plus d’informations, communiquez avec le secrétariat de l’école au : 514-596-5295. (Source : l’OPP de l’école La Visitation)


Photo

Le CRÉCA offre gratuitement des ateliers d’informatique tous les mercredis de 13 h à 15 h depuis le 6 avril. Les dates des prochains ateliers sont les suivantes :
04 mai: la suite Office
11 mai: Traitement de texte Word
18 mai: Chiffrier électronique Excel
25 mai: Logiciel de présentation PowerPoint
De plus, la salle d’accès public sera ouverte les lundis et les mardis de 12 h à 15 h. Le CRÉCA est situé au 10770, rue Chambord. Téléphone : 514-596-7629. (Source : CRÉCA)


Photo

CRÉCA –  ASSEMBLÉE GÉNÉRALE
Le jeudi  26 mai,  vous êtes invités à l’assemblée générale du CRÉCA : 9h45 :  Accueil, café et viennoiseries. 10h15 :  Début de l’assemblée générale. Créca : 10 770 rue Chambord coin Henri-Bourassa. Bienvenue à tous. (Source : CRÉCA)

Vous êtes un organisme communautaire et vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, des succès ou des questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com en nous faisant parvenir un court texte (maximum de 100 mots) dans un fichier WORD (et non en pdf). La tombée est le LUNDI de chaque semaine, à 17 h. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception, nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et publier le plus d’information possible.​
________________________________________________________
Henri-Bourassa


PhotoLouis Pasnik

Le gym pour femmes Nutri-Cardio organise pour une première fois une journée d’accueil (des portes ouvertes). C’est l’occasion pour toutes les femmes du secteur d’essayer les appareils à air comprimé adaptés pour elles, de prendre des informations sur les cours offerts et promotions et d’échanger sur la mission et la vision du gym. L’événement aura lieu le mercredi 11 mai prochain, de 8 h à 20 h, au 1510 boul. Henri-Bourassa Ouest (angle Bois de Boulogne).

Fleury Ouest

Les proprios de la Chocolaterie Bonneau profiteront du mois de mai pour faire un retour aux sources en France et aller retrouver famille et amis qu’ils ont laissés derrière eux pour s’établir à Montréal, il y a quelques années déjà. Après la trépidante saison des Fêtes, suivie de la St-Valentin, puis rapidement de Pâques et la fête des Mères, ce week-end, nul doute que ces vacances seront pour eux très profitables. Dans l’intervalle, le personnel sera au poste pour prendre le relais durant ces quelques semaines.

La Promenade

Le projet de bar-bistro Au vieux Farfadet doit toujours remplacer le restaurant Le Goût de la Thaïlande, angle Sacré-Cœur et Fleury Est. Toutefois, les démarches pour obtenir les divers permis et procéder aux travaux de rénovation sont plus longues que prévu. Pour l’instant, le projet est sur la glace, mais pourrait bien reprendre de la vigueur au cours des prochains mois.

Louis Pasnik, le valeureux stagiaire français qui a donné un bon coup de main à l’équipe de la direction de La Promenade, depuis un mois, termine vendredi son stage parmi nous. Louis, originaire de la région parisienne, va profiter des prochaines semaines pour visiter, en touriste, le Québec et le Canada. Il s’est fait dire de ne pas oublier d’aller voir les baleines, à Tadoussac, par le signataire de cette chronique, notamment! Par la suite, il retournera dans l’Hexagone sans doute pour poursuivre ses études. Il a bien aimé son expérience. Nous lui souhaitons bonne continuation!



PhotoMarigil Pelletier

Une nouvelle naturopathe, la toute première sur La Promenade, Marigil Pelletier, se joint à la Clinique Complice Santé, au 1649, rue Fleury Est, bureau 201. Naturopathe agréée depuis 2011, elle est diplômée de l’Institut d’enseignement en science naturopathique (IESN) et membre de l’Association des Naturopathes agréés du Québec. 
​_________________________________________________

QUOI FAIRE… QUOI FAIRE… QUOI FAIRE… QUOI FAI

Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices d’activités ou d’événements intéressants dans nos quartiers? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com en nous faisant parvenir un court texte (maximum de 100 mots) dans un fichier WORD (et non en pdf). La tombée est le LUNDI de chaque semaine, à 17 heures. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception, nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et publier le plus d’information possible.​
​___________________________________________________


Photo

Le vendredi 6 mai à 18 h
Un Rendez-Vous Crooners, par Jocelyn St-Jean. Une soirée où vous vous laisserez facilement emporter sur des airs qui vous sont familiers. Les grands classiques de Perry Como, Dean Martin, Frank Sinatra, Julio Iglesias, d’Engelbert Humperdinck et de plusieurs autres vous seront interprétés par Jocelyn St- Jean dans l’ambiance de détente et de cordialité qu’offre le Rendez-Vous Du Thé. En fait, l’époque des crooners c’est aussi, un peu, la nôtre! Une invitation à ne pas manquer. Souper-Spectacle 44.95$ (Source : Le rendez-vous du thé)

Vendredi 6 mai
Soirée des ados (adultes interdits). Tu as de 10 à 14 ans ? Le vendredi 6 mai, c’est ta soirée ! La bibliothèque de Cartierville fermera ses portes à 18 h comme tous les vendredis soirs puis, exceptionnellement, elles s’ouvriront uniquement pour toi et tes amis à 19 h !  Au programme : jeux vidéo, atelier de création « Les mains collectives », à boire et à manger, un DJ pour te faire danser, tirages et autres surprises ! Quand : le vendredi 6 mai, de 19 h à 22 h. Pour qui: les ados de 10 à 14 ans. Endroit : La bibliothèque de Cartierville  5900, rue de Salaberry. Entrée libre, mais les admissions sont limitées.  Pour information : 514 872-6989 (Source: Arr. Ahuntsic-Cartierville) (2016-04-19)
Vendredi 6 et samedi 7 mai
Devenez un parfait enquêteur!  11e édition du 24 heures de science. Les jeunes de 8 à 12 ans sont invités à l’atelier Devenez le parfait enquêteur. Un corps a été découvert. Qui est l’auteur du crime? Une femme, un homme? Avec quelle arme le meurtrier a-t-il assassiné la victime? Dans quelle direction le coupable s’est-il échappé? Découvrez comment la science contribue à résoudre des crimes. Pendant cet atelier, les jeunes pourront exploiter différentes techniques d’identification : empreintes, réactions chimiques, analyses au microscope et luminescence. Bibliothèque d’Ahuntsic, samedi 7 mai, 14h. Renseignements514-872-0568. Gratuit, réservation nécessaire. (Source: Ville de Montréal) (2016-04-19)


Photo

Le samedi 7 mai à 18 h
Dalida à ma Manière, par Claire Garand. Depuis 25 ans, cette grande Diva demeure une source d’inspiration pour beaucoup d’artistes de la scène. Avec sa voix grave et chaude, Claire Garand n’aura pas besoin d’artifices ni de paillettes pour vous transmettre la passion de cette glorieuse artiste que fut Dalida. Souper-spectacle 42.95$ (Source : Le rendez-vous du thé)

Samedi 7 mai
Visite guidée Quartier Ahuntsic et Promenade Fleury. Venez découvrir ce que sont devenus la fabrique de crème glacée Lowney, l’ancien tracé du tramway numéro 24…Quand: samedi 7 mai à 10h. Endroit: sur la rue Lajeunesse entre Prieur et Fleury, en face du restaurant McDonald’s. Les réservations sont faites à l’avance par téléphone: 514-990-1872 ou par courriel: tours.kaleidoscope@sympatico.ca (Source: Tours Kaléidoscope) (2016-04-19)


Photo

Le dimanche 8 mai à 18 h
Fête des mères, par Jocelyn St-Jean. Maman…c’est pour toi! Les activités familiales se font rares! Cependant, en cette journée bien spéciale, prenez le temps d’offrir au premier Grand Amour de votre vie une soirée empreinte de délicatesse et de doux souvenirs. Venez redécouvrir quelques-uns des airs marquants de votre tendre enfance autour de la même table. Poésie et bon vin s’entendent à merveille et puisqu’on ressent toujours l’amour inconditionnel d’une mère… et bien chantons-lui le nôtre! souper-spectacle 39,95$ (Source : Le rendez-vous du thé)


Photo

Le mardi 10 mai à 18 h
Ambiance Jazz avec Trio Guitare Jazz par Mike Gauthier, Jean Cyr & Jeff Simons. Au cours des deux dernières années, le guitariste Mike Gauthier s’est concentré dans l’art du trio de guitare jazz (guitare, basse & batterie), il décide d’exploiter cet art lors de sa présentation au Rendez-Vous Du Thé. Afin de rendre sa soirée inoubliable, Mike sera accompagné de Jean Cyr à la basse et Jeff Simons à la batterie. Contribution volontaire (Source : Le rendez-vous du thé)


Photo

​Le mercredi 11 mai de 10 h à 11 h
L’inscription pour les activités de l’été aura lieu à la salle de l’église Saint-Jude (10 120, avenue d’Auteuil). Elle sera suivie, de 13 h 30 à 15 h 30, d’une conférence intitulée Nettoyer Montréal : les campagnes de moralité publique, 1940-1954. Gratuit pour les membres de l’Alliance culturelle (50 ans et plus), 10$ pour les non-membres. Information: 514-382-5716. www.allianceculturelle.qc.ca. (Source : Alliance culturelle)


Photo

​Le mercredi 11 mai à 18 h
Hommage à Brassens par Jean Viau. Jean Viau présente son spectacle ” Hommage à Brassens depuis une dizaine d’années. Ce spectacle remplis d’humour et de bonne humeur va piger dans un répertoire très large des  chansons de Brassens. Excellent guitariste et interprète de talent, Jean Viau fait revivre l’esprit truculent et tendre de Tonton Georges. Du ” Gorille ” à  ”Je me suis fait tout petit ”, on redécouvre l’œuvre, agrémenté de présentations drôles et pertinentes. Contribution volontaire (Source : Le rendez-vous du thé)


Photo

Le jeudi 12 mai à 18 h
Hommage à Gerry Boulet & Francis Cabrel par Rocky Chouinard. C’est avec fougue et passion que Rocky Chouinard présente un spectacle hommage à ces artistes majeurs du Québec et de la France que sont Gerry Boulet et Francis Cabrel. Guitariste et chanteur flamboyant, Rocky interprète les classiques d’Offenbach, des chansons de l’album solo de Gerry, ainsi que les plus belles chansons de Cabrel. Poésie, mélodies, énergie sont au rendez-vous. Souper-Spectacle 44.95$ (Source : Le rendez-vous du thé)

​Le jeudi 12 mai à 18 h 30
Le club de lecture indépendantiste d’Ahuntsic fait le lien entre le discours de l’auteur et le point de vue des participants. Nous poursuivons avec Rhapsodie Québécoise : itinéraire d’un enfant de la loi 101 d’Akos Verboczy, ancien attaché politique auprès de la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles. L’auteur sera des nôtres au centre communautaire d’Ahuntsic 10780, rue Laverdure, Montréal. Le livre est disponible à la librairie Monet.
Informations: lectureindependatiste@gmail.com ou https://m.facebook.com/LectureIndependantiste/ (Source: Club de lecture indépendantiste d’Ahuntsic)  


Photo

Le jeudi 12 mai de 19 h à 20 h
Marche exploratoire de la gare Sauvé.
Les nouveaux aménagements autour de la gare Sauvé vous préoccupent? Vous avez des commentaires au sujet de la nouvelle gare Sauvé? Joignez-vous à Tandem Ahuntsic-Cartierville à l’entrée de la gare sur la rue Berri pour une marche exploratoire qui recueillera vos commentaires. Veuillez confirmer votre présence au 514-335-0545 ou à tandemSL@outlook.com. (Source : Tandem Ahuntsic-Cartierville)


Photo

Le vendredi 13 mai de 12 h à 20 h et
Le samedi 14 mai de 10 h à 16 h

Exposition annuelle du Cercle de Fermières Ahuntsic. Le Cercle de Fermières Ahuntsic vous invite à son exposition annuelle située au 2574, rue Fleury Est, Montréal. Entrée gratuite, nous espérons avoir le plaisir de vous y rencontrer. (Source: Cercle de Fermières Ahuntsic)


Photo

​Le vendredi 13 mai à 18 h
Hommage à la Chanson par Sélim Bichara. Sélim interprètera des chansons de Georges Moustaki, Brel, Aznavour, Félix Leclerc et biens d’autres, en plus de quelques-unes de ses compositions. Il puisera aussi dans ses répertoires québécois, français, espagnol et italien. Sélim se produit un peu partout dans la province offrant des soirées intimes, douces et avec un peu d’humour. Souper-Spectacle 44.95$ (Source : Le rendez-vous du thé)


Photo

​Le samedi 14 mai à 18 h
Reggiani, Montant, Ferrat par Pierrot Fournier. Reggiani, Montand, Ferrat : trois grands noms de la chanson française dont tous connaissent les plus belles chansons, connues ou moins connues. Venez les redécouvrir et laissez Pierrot leur redonner un second souffle. Souper-Spectacle 44,95$ (Source : Le rendez-vous du thé)


Photo

Le jeudi 19 mai 2016 de 19 h à 20 h
Marche exploratoire de la gare Ahuntsic.
Les nouveaux aménagements autour de la gare Ahuntsic vous préoccupent? Vous avez des commentaires au sujet de la nouvelle gare Ahuntsic? Joignez-vous à Tandem Ahuntsic-Cartierville à l’entrée de la gare au 9615 boulevard de l’Acadie pour une marche exploratoire qui recueillera vos commentaires. Veuillez confirmer votre présence au 514-335-0545 ou à tandemSL@outlook.com. (Source : Tandem Ahuntsic-Cartierville)


Photo

Le dimanche 22 mai 2016
C’est la fête des abeilles à la TOHU le 22 mai prochain à l’occasion de la Journée internationale de la diversité biologique. Les familles sont invitées à prendre part à ce grand rassemblement, durant lequel une multitude d’activités ludiques et gratuites entourant le monde des abeilles seront offertes : stations interactives, ateliers de confection de bonbons et chandelles, dégustations de miel, rencontres avec un apiculteur, visites guidées, conférence, et plus!
Petits et grands pourront explorer les différentes stations ludiques et se mettre dans la peau d’un apiculteur. Ils auront la chance de voir un apiculteur au travail en assistant à l’ouverture des ruches de la TOHU et ainsi découvrir l’intérieur d’une colonie d’abeilles. Différents miels urbains seront offerts à la dégustation et des ateliers parents-enfants inviteront à confectionner des petites douceurs à rapporter à la maison. Des visites guidées de la TOHU ainsi que la conférence pour adulte « Abeilles et curiosités : système reproducteur et sensoriel des abeilles », animée par Miel Montréal, seront également offertes. Munis d’un passeport, les jeunes pourront parcourir les stations afin de gagner des prix : billets de spectacle, pots de miel et accessoires de cirque. Pour plus d’informations et pour connaître l’horaire de la journée, cliquez ici.
 (Source: TOHU)

Mercredi 25 mai 
​Le répertoire familial de chansons d’Adélard Lambert. Mercredi 25 mai, à 19 h, Café de Da. Le Fonds d’archives inédites d’Adélard Lambert (1867-1946) comprend près de 700 artefacts de tradition orale : chansons, contes, danses chantées et jeux d’enfance hérités de sa famille. Danielle Martineau nous parlera plus particulièrement du répertoire chanté recueilli par Adélard Lambert. Infos inscr.:514-872-0568. (Source: Arr. Ahuntsic-Cartierville) (2016-03-15)

Autres idées d’activités sans date précise

Mai, mois de l’activité physique!
________________________________________________________
Numéros de téléphone utiles
Bibliothèque d’Ahuntsic : 514 872-0568
Bibliothèque de Cartierville : 514 872-6989
Bibliothèque de Salaberry : 514 872-1521
Café de Da : 514 872-5674
Le Rendez-vous du thé : 514 384-5695
Maison de la culture : 514 872-8749

* Les renseignements de la section Quoi faire ? sont publiés à titre indicatif. C’est avec plaisir que journaldesvoisins.com corrige les coquilles, mais il ne peut être tenu responsable d’erreurs ou d’omissions. 
​_______________________________________________________

Pour plus de nouvelles, « Aimez-nous »
sur Facebook, à
journaldesvoisins.com
Nous sommes également sur Twitter : @jdesvoisins

_____________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur Archives – Actualités tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de PME Montréal Centre-Ouest dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Journaldesvoisins.com :

  • Gagnant de trois (3) Prix d’excellence au congrès annuel 2016 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ): catégories “reportage”, “article d’opinion”, et 2e meilleur média de l’année parmi les 87 membres.
  • Gagnant de cinq (5) Prix d’excellence au congrès annuel 2015 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ): catégories “nouvelle”, “reportage”, “entrevue”, “photo de presse”, et 2e meilleur média.
  • Gagnant d’une bourse de 5000 $ au concours Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention Coup de cœur du jury au Concours québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie Économie sociale
  • Journaldesvoisins.com est un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour les résidants d’Ahuntsic–Cartierville, et dont le siège social se trouve à Ahuntsic. Notre journal est un magazine bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne qui, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic–Cartierville, se consulte sur le Web, à www.journaldesvoisins.com
  • Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).    

Courriel: journaldesvoisins@gmail.com
Téléphone : 514 770-0858.
CORRESPONDANCE: 10780, rue Laverdure,
Montréal (Québec) H3L 2L9
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration : Paul Guay, CA, président; Pierre Foisy, PhD., vice-président; Me Hugo Hamelin, secrétaire; Douglas Long, trésorier; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et les gens d’affaires), Pascal Lapointe, administrateur, Liliane Gingras-Lessard, administratrice, et Alain Martineau, administrateur, représentant les journalistes et chroniqueurs.
Éditeur et cofondateur : Philippe Rachiele.
Publicité: Philippe Rachiele
Rédactrice en chef et cofondatrice: Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint : Alain Martineau.
Rédactrice en chef suppléante: Mélanie Meloche-Holubowski
Photographes: Philippe Rachiele, François Lauzon, Élaine Bissonnette
Journalistes, version Web : Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj, Mélanie Meloche-Holubowski, Christiane Dumont, François Lauzon, et Thomas Deshaies.
Journalistes, version papier : Alain Martineau, François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski, Rabéa Kabbaj, et Thomas Deshaies.
Collaborateurs: Diane Éthier, Laetitia Cadusseau, Justine Castonguay-Payant, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Elizabeth Forget-Le François, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Patrick De Bortoli, Nacer Mouterfi, Marc-André Roy, et Pierre E. Lachapelle
Conception graphique : Nacer Mouterfi
Mise en page : Philippe Rachiele, Christiane Dupont et Nacer Mouterfi.
Illustrations originales : Claire Obscure.
Caricaturiste : Florence Tison.
Bédéiste: Martin Patenaude-Monette
Illustrateur: Nicolas Roy
Correction/révision, version Web : Christiane Dupont.
Correction/révision, version papier : Samuel Dupont-Foisy et Séverine Le Page.
Réseaux sociaux : Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele.
Impression, version papier : Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier : journaldesvoisins.com
Dépôt légal, version papier : BNQ – ISSN1929-606
Dépôt légal, version Web : BNQ – ISSN1929-607X
_______________________________________________________

Journaldesvoisins.com et quelques-uns de ses artisans sont membres de :


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ; Mélanie Meloche-Holubowski, rédactrice en chef remplaçante, membre FPJQ; Alain Martineau, rédacteur en chef adjoint, membre FPJQ; Rabéa Kabbaj, journaliste, membre FPJQ; François Lauzon, photo-journaliste, membre FPJQ.
________________________________________________________

Photo

32 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires