Ahuntsic en fugue
Ahuntsic en fugue propose des spectacles de musiques dans divers secteurs d’Ahuntsic-Cartierville. (Photo : courtoisie Ahuntsic en fugue)

Le festival Ahuntsic en fugue revient pour la neuvième fois animer plusieurs lieux dans le quartier. Avec la programmation de sept spectacles, dont deux gratuits, l’événement artistique de cette année s’installe dans la continuité. Voici un tour d’horizon des concerts prévus, commentés par Clément Canac Marquis, directeur artistique du festival.

Ahuntsic en fugue inaugure sa programmation à Cartierville, secteur à l’ouest de l’arrondissement, avec Chaises musicales d’Orient et d’Occident, un concert de Didem Başar.

« C’est la troisième fois que nous montons un événement majeur à Cartierville, souligne M. Canac Marquis. Cette fois nous revenons avec Didem Başar qui joue du kanoun [une sorte de cithare du Moyen-Orient]. Elle est accompagnée du quatuor à corde Andara, Patrick Graham aux percussions et Samuel-San Vachon à la contrebasse. »

Durant ce concert gratuit, les musiciens interpréteront les carnets de voyage de Mme Başar. « Didem est une immense artiste qui parcourt le monde », relève le directeur artistique du festival.

À cette occasion, l’Association des gens d’affaires de Gouin Ouest (AGAGO) a pu convaincre les restaurateurs sur Gouin d’offrir des réductions aux spectateurs qui assisteront au concert.

Mercredi 17 août à 20 h, à l’église Notre-Dame-des-Anges, au 12325, rue de Serres.

Ticket pour Broadway

« Avec ce spectacle, nous sommes au cœur d’Ahuntsic, souligne M. Canac Marquis. C’est un concert qui tourne autour des comédies musicales américaines. Nous connaissons toutes ces mélodies. »

Ces œuvres ont façonné l’image de la société et renvoient, selon le porte-parole d’Ahuntsic en fugue, au rêve américain.

« Nous allons jouer ces mélodies avec un chœur de 30 personnes [The Lyric Theatre Singers], un ensemble de cuivre [Buzz cuivres] et une grande pianiste, Pamela Reimer. C’est énorme. »

Les spectateurs pourront écouter aussi Rhapsody in Blue le célèbre concerto de George Gershwin.

Jeudi 18 août, à 20 h à l’église St-André-Apôtre, 10503, avenue de l’Esplanade.

Pour l’Ukraine

La 1000e orange… est un concert gratuit, mais c’est aussi une main tendue pour aider les réfugiés ukrainiens. « Nous allons ramasser des dons au profit d’un organisme qui soutient les familles ukrainiennes arrivant sur notre territoire », souligne M. Canac Marquis.

La 1000e orange fait référence à la révolution orange de 2004 et au combat des Ukrainiens pour la démocratie. « Aujourd’hui, ils perdent leur démocratie à cause d’un envahisseur », relève M. Canac Marquis.

Les musiciens Andrew Wan, Sharon Wei, Brian Manker, membres du New Orford String Quartet et Angela Park au piano interpréteront des œuvres de Mozart, de  Brahms et de Carolyn Shaw.

Samedi 20 août à 20 h, à la salle Marguerite-Bourgeoys du collège Regina Assumpta, 1750, rue Sauriol Est.

Le souffle de Brahms

« Ce qui est intéressant avec ce concert, c’est qu’il se tiendra au cœur du lieu résidentiel des gens de Saint-Sulpice », assure M. Canac Marquis.

Ce sera un concert intime, mais une expérience sonore très particulière, selon les responsables d’Ahuntsic en fugue.

« Nous avons fait des tests acoustiques à l’église Saint-Isaac-Jogues. C’est un bijou, signale-t-il. Ce sera un moment magique pour les gens qui iront voir ce spectacle. »

Trio pour piano, violon et cor en mi bémol majeur, op. 40 et trio pour clarinette, violoncelle et piano en la mineur, op. 114 seront interprétés par Corine Chartré-Lefebvre au cor, Éliane Charest-Beauchamp au violon, Dominique Beauséjour-Ostiguy au violoncelle, Jean-François Normand à la clarinette et Chloé Dumoulin au piano.

Lundi 22 août à 20 h, à l’église Saint-Isaac-Jogues, 1335, rue Chabanel Est.

Du classique au jazz

« C’est un grand concert avec deux grands pianistes [Matt Herskowitz et John Roney] dans un endroit culte pour la musique à Ahuntsic », observe M. Canac Marquis.

Les musiciens interpréteront des morceaux classiques de Bach, Debussy, Chopin, Beethoven, Gershwin…, et en feront une improvisation de jazz. « C’est un concert qui va faire rêver », promet M. Canac-Marquis.

Mercredi 24 août à 20 h, à l’église de la Visitation, au 1847, boulevard Gouin Est.

Le lien aux territoires

Entre soi et l’autre est le grand spectacle de ce neuvième Ahuntsic en fugue. Cet amalgame d’œuvres musicales regroupées sous un thème et présentées sous forme scénarisée dans une performance allie musique et théâtre dans un loft de la rue Chabanel.

« Ce sont des pièces de compositeurs qui sont inspirés de différents territoires et à partir de ces pièces, nous créons un questionnement sur l’espace, entre soi et l’autre », décrit M. Canac Marquis.

Selon une ie de Clément Canac Marquis qui en assure la direction musicale, une mise en scène de Fabien Lachance, une scénographie et le décor de Thierry Vigneault, la comédienne Marie-Eve Beaulieu, la chanteuse Rose Naggar-Tremblay et les musiciens Amélie Benoit-Bastien, Julie Triquet, David Brongo, Simon Duchesne et le Quatuor Molinari interpréteront des œuvres de Richard Wagner, Olivier Greif, Michel Longtin, Jimmy Hendrix, Georges Crumb et David Bowie. « C’est une expérience en soi », résume le représentant d’Ahuntsic en fugue.

Vendredi 26 août à 20 h, Entre soi et l’autre au Loft, 433, rue Chabanel Ouest.

Une rareté

Musique de la « divine proportion » est le deuxième concert qu’Ahuntsic en fugue a programmé à la salle Marguerite-Bourgeoys.

« On propose une œuvre qui est rarement présentée, la sonate pour deux pianos et deux percussionnistes de Béla Bartók. C’est rare qu’elle soit en concert, parce qu’elle est difficile à monter », prévient M. Canac Marquis.

Le spectacle prévoit aussi Brahms et Rachmaninof au programme, avec Philip Chiu et Tristan Longval-Gagné aux pianos et ainsi que David Brongo et Alexandre Lavoie aux percussions.

Dimanche 28 août à 20 h, à la salle Marguerite-Bourgeoys, au 1750, rue Sauriol Est.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Martin Fecteau et son livre

Secrets de pêche et de pêcheurs

Un livre sur la pêche qui ne vous dira pas comment attraper…

Le coin communautaire – Semaine du 29 avril 2022

Une bouteille (ou une cannette) à la mer! Les Scouts du 103e…
Parc canin temporaire installé au parc Jean-Martucci, dans le district de Saint-Sulpice.

Parc à chiens : une contestation qui a du mordant…

De nombreux citoyens ne sont pas d’accord avec l’aménagement d’un parc à…

Lettres ouvertes – Semaine du 21 janvier 2022

Sauver nos postes de quartier Pour de nombreux Montréalaises et Montréalais, les…