Enrochement au barrage Simon-Sicard d’Hydro-Québec au terrain du Fort Lorette (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

Dans une lettre adressée à la cheffe des affaires régionales et des relations avec les collectivités à Hydro-Québec, Marie-Claude Durand, l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville fait pression sur Hydro-Québec pour revoir l’aménagement des berges en amont du barrage Simon-Sicard.

La lettre, envoyée le 15 octobre dernier, fait état de vives préoccupations quant aux impacts des travaux d’enrochement prévus par Hydro-Québec dans le cadre des travaux de réfection du mur de soutènement du barrage Simon-Sicard.

« La hauteur de la crête prévue de l’enrochement est en effet telle qu’elle créera certainement une barrière cachant la rivière à partir de plusieurs points de la rive, notamment dans le parc Louis-Hébert. Les coupes présentées dans le document et soumises à la consultation ne permettent pas d’évaluer les modifications aux diverses vues sur la rivière actuellement existantes, mais il semble inévitable qu’elles seront sérieusement réduites, comme c’est actuellement le cas sur le site de Fort-Lorette, notamment », fait valoir la mairesse d’arrondissement, Emilie Thuillier, dans la lettre qui a été rendue publique dans les documents décisionnels du conseil d’arrondissement du 25 novembre.

La mairesse Thuillier et le conseiller du district du Sault-au-Récollet, Jérôme Normand, notent que si les trois scénarios soumis lors de la séance de consultation publique tenue le 2 octobre dernier cherchent à atténuer les impacts visuels d’un enrochement, aucun scénario ne prévoit d’alternative aux travaux d’enrochement ni de solution permettant la réalisation d’une promenade riveraine continue.

Or, l’arrondissement et la Ville souhaitent aménager un accès public entre le parc Louis-Hébert et le barrage Simon-Sicard.

« L’objectif de cette promenade est de créer un parcours piétonnier agréable en bordure de la rivière qui puisse prolonger l’expérience offerte dans le parc Maurice-Richard, sur le terrain de l’école Sophie-Barat et dans le parc Louis-Hébert », fait valoir Emilie Thuillier.

L’arrondissement énonce une série de demandes à Hydro-Québec afin d’assurer l’acceptabilité sociale du projet de réfection du mur de soutènement, mais aussi de faire en sorte que ces travaux s’inscrivent en cohérence avec les efforts déployés localement par la Ville, l’arrondissement et des acteurs locaux qui souhaitent protéger et valoriser le milieu naturel et le patrimoine le long des berges de la rivière des Prairies dans le secteur du Sault-au-Récollet

La mairesse d’Ahuntsic-Cartierville invite donc Hydro-Québec à remettre en question la « solution technique de l’enrochement pour la réfection du mur, question sur laquelle la population n’a pas été consultée ».

À défaut de trouver une alternative viable à l’enrochement, elle exige qu’Hydro-Québec fasse en sorte que la crête d’un éventuel enrochement ne dépasse pas la hauteur de la rive actuelle et assure une végétalisation de la berge, et ce, tant sur la section sur laquelle des travaux d’urgence ont été réalisés que sur la section où une seconde phase de travaux est prévue.

Elle demande aussi à Hydro-Québec de faire réaliser et de rendre publique une analyse des impacts du projet sur les vues existantes sur la rivière.

Enfin, elle insiste pour que l’aménagement d’une promenade riveraine continue entre le barrage Simon-Sicard et le parc Louis-Hébert via le site de Fort-Lorette, soit inclus dans les demandes d’autorisation qu’Hydro-Québec doit déposer au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour réaliser les travaux de réfection du mur.

« Suite à la consultation publique qui s’est terminée le 17 octobre dernier, Hydro-Québec a pris les dernières semaines afin d’analyser les différents commentaires reçus et revoir certains critères de conception », fait savoir Jonathan Laporte, conseiller aux relations avec le milieu d’Hydro-Québec à Montréal.

Le JDV doit assister prochainement à un briefing média où Hydro-Québec prévoit présenter « certains éléments nouveaux » dans ce dossier.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Réal Migneault devant une planche de kale

La Ferme de Rue mise sur le long terme et les nouveaux projets

Après avoir été considérée comme un projet expérimental depuis quatre ans, la…

Coup de théâtre! La ruelle Saint-Laurent/Grande-Allée de nouveau à vendre!

La ruelle parallèle au boul. Saint-Laurent et à la Grande-Allée est de…

En direct de la Ferme de Rue: Gérer la sécheresse

Malgré l’état avancé de la saison, il n’est pas trop tard pour…

L’action collective des Pollués survit en Cour d’appel

Les Pollués de Montréal-Trudeau (LPDMT) peuvent se réjouir. Un jugement de la…