img_20161031_134414
Tout-petits et aînés ont participé à une fête d’Halloween intergénérationnelle à la résidence Berthiaume-du-Tremblay, lundi.

De plus en plus, les organismes sociaux font des pieds et des mains pour briser les barrières intergénérationnelles. Quoi de mieux que de favoriser de belles rencontres entres des gens aux pôles extrêmes du cycle de la vie. La fête de l’Halloween est le prétexte parfait pour rassembler jeunes et moins jeunes.

Lundi dernier, jour de l’Halloween, la Résidence Berthiaume-Du-Tremblay qui compte près de 200 résidants a tenu un événement intergénérationnel en conviant les enfants du CPE Du Passe-Temps, dont le local est situé au Centre d’hébergement Laurendeau, juste à côté.

Sourires de part et d’autre

La vedette de l’évènement qui a duré une heure fut bien sûr la méchante sorcière qui a fait une entrée remarquée devant jeunes et moins jeunes. Mais c’était juste pour rire. Les enfants, les adultes et les membres du personnel déguisés pour la circonstance, n’ont pas eu peur d’elle.

« Ça fait du bien de voir des enfants » a confié une résidante du CHLSD fort heureuse de voir des plus petits dans l’enceinte du Grand salon de la maison de retraités. Une éducatrice, Manon Dandurand, nous signalait que cette fête d’Halloween intergénérationnelle, inscrite dans le cadre de l’événement «7000 vies, 7000 sourires» se déroule depuis près de trois décennies. « On voit de beaux sourires quand l’on tient cet événement »,  a-t-elle indiqué, ajoutant que l’on voit des gens retourner en enfance.

Chansons, danses, concours de déguisement et surtout de belles discussions ont agrémenté la fête à laquelle participaient aussi des enfants de la garderie de l’établissement Louvain, localisé dans un autre centre d’hébergement du CIUSSS du nord de Montréal. « C’est pour le moins réjouissant d’avoir un tel événement plurigénérationnel » a souligné Chantal Bernatchez, directrice générale de la Résidence.

Pour sa part, Annie Poirier, adjointe à la direction générale, s’est félicitée de la forte participation des résidants, une cinquantaine, flanqués d’une quinzaine d’enfants enjoués.

Notons que la Résidence Berthiaume-Du-Tremblay compte aussi un centre de jour qui accueille plus de 200 aînés par semaine et d’autres unités d’hébergement, sans oublier la venue d’une autre résidence pour aînés, pour l’été 2018, ajoutant ainsi une quarantaine de logis à son parc immobilier qui s’appellera le Quartier des générations.

 

 

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le résumé de l’actualité du mois de novembre en photos

Le Journal des voisins propose un résumé de l’actualité du mois de novembre…

Centre de jour, aide médicale : des services essentiels, mais insuffisants

Face à l’augmentation du nombre de personnes en situation d’itinérance à Ahuntsic-Cartierville,…

La Foire des Possibles en plein essor à Ahuntsic-Cartierville

Retrouvez la troisième Foire des Possibles ce samedi 9 septembre au parc…
Henri-Bourassa

Une séance d’information sur le boulevard Henri-Bourassa

Les citoyens pourront poser des questions et commenter le projet d’aménagement du…