1200px-Assemblée_nationale_du_Québec.svg (1)

Québec, le 12 mars 2021 — Aujourd’hui, cela fait 100 jours que le rapport de la Commission sur l’exploitation sexuelle des mineurs a été déposé à l’Assemblée nationale. L’Opposition officielle rappelle que le premier ministre lui-même s’est engagé, lors du dépôt, à ne pas tabletter le rapport et que son gouvernement allait agir rapidement.

En ce sens, l’ex-vice-présidente de la Commission sur l’exploitation sexuelle des mineurs et porte-parole du Parti libéral du Québec, Mme Christine St-Pierre, salue les quelques recommandations déjà mises en place par le gouvernement caquiste, toutefois, elle insiste sur le fait que la ministre de la Sécurité publique, Mme Geneviève Guilbault, doit déposer un échéancier clair de la mise en œuvre de l’ensemble des 58 recommandations du rapport.

De plus, considérant que nous avons récemment appris que le budget sera déposé le 25 mars prochain, nous insistons sur le fait que la CAQ doit saisir cette opportunité pour prioriser d’autres recommandations afin de démontrer un engagement fort à enrayer ce fléau, notamment :

— Financement des organismes communautaires à la mission plutôt qu’au projet ;

— Ajouter des ressources humaines et financières aux corps de police en matière de répression afin de cibler les clients abuseurs et les proxénètes ;

— Meilleur accompagnement des victimes et de leurs parents ;

— Création de maisons d’hébergement et de transition vers l’âge adulte pour les victimes ;

— Déploiement de campagnes massives de sensibilisation.

« Je réitère encore aujourd’hui l’importance de la mise en application des recommandations du rapport. Le tout, est le fruit d’un travail transpartisan et concerté. Dans les circonstances, vu la situation actuelle de la pandémie, plusieurs mineurs sont dans une situation d’extrême vulnérabilité, et ce, plus que jamais. Notre devoir est de les aider et un échéancier précis, des actions à venir du gouvernement, serait une bonne façon de les accompagner. Avec le prochain budget, nous nous attendons à ce que le gouvernement caquiste porte une attention particulière

à ce dossier puisque malheureusement, 100 jours après le dépôt du rapport, aucun signal clair d’argent neuf n’a été donné. »

Mme Christine St-Pierre, ex-vice-présidente de la Commission sur l’exploitation sexuelle des mineurs.

(Source: Cabinet du Leader de l’opposition officielle)

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Communiqué – Intimidation sur les médias sociaux – L’UMQ lance une vidéo de sensibilisation ayant pour thème « Dompte ton troll »

Montréal, le 13 mai 2021 — Dans le cadre de sa campagne « La…

Brève – Avis de disparition | Adam El Kharraz, 15 ans

14 janvier 2021 Bonjour à tous, À la demande de ses enquêteurs,…

Brève – Des opérations policières dans l’Ouest-de-l’Île mènent à la saisie de cinq armes à feu

Montréal, le 18 février 2021 – Des évènements récents survenus dans l’Ouest-de-l’Île ont…

Communiqué – L’Institut Pacifique met à la disposition des parents des outils gratuits visant à soutenir l’enfant de 5 à 12 ans…

Des outils uniques aux parents pour une vie sociale transformée, mais pacifique!…