conseil-darrondissement-043b

Un citoyen et une policière honorés pour leur courage et leur humanisme

Le commandant Guy Simard, du poste de quartier 10 du Service de police de la Ville de Montréal a remis une mention de reconnaissance à Adil Benchekroun, un résidant de l’arrondissement ainsi qu’une mention de qualité, à l’agente Stéphanie Bernier, du PDQ-10, afin de souligner l’acte de courage et d’humanité qu’ils ont posé envers une fillette âgée d’un an. Le 12 novembre dernier, monsieur Benchekroun a prêté assistance à une voisine dont la fillette inconsciente ne respirait plus. Grâce aux manœuvres de réanimation appropriées qu’il n’a pas hésité à pratiquer sur l’enfant et à la collaboration de la policière, qui arrivée rapidement sur les lieux a effectué les manœuvres de désobstruction jusqu’à l’arrivée des ambulanciers, ils ont ramené la fillette à la vie. (Source Arrondissement, photo : Philippe Rachiele)

Le CLIC de Bordeaux-Cartierville a fêté ses 25 ans de concertation

25e-du-clic-018Pour l’occasion, le CLIC a déroulé le tapis rouge le 9 décembre dernier à l’espace Hubert Reeves du Collège Bois-de-Boulogne pour les quelques 100 invités. Parmi eux étaient présents des citoyens, des partenaires actuels et anciens, ainsi que des élus.

Sous le thème des retrouvailles, 25 souvenirs, ponctués de discours et de prix, ont été racontés par des citoyens et partenaires. Parmi les plus drôles, on retiendra la première journée de travail de Bertrand Pouyet, chargé de projet RUI au CLIC et la première année de concertation des frères Hotte, engagés au sein de l’Association des gens d’affaires de Gouin Ouest (AGAGO). D’anciens acteurs du quartier étaient aussi de la partie. Nehal Nassif, ex directrice du YMCA Cartierville, a souhaité rappeler la force du travail de concertation, sans lequel le YMCA Cartierville n’aurait pas vu le jour.

Les élus n’ont pas manqué eux aussi de souligner le dynamisme de la concertation à Bordeaux-Cartierville. « Un plus un au CLIC, ça ne fait pas deux, mais quatre ! » d’après Émilie Thuillier, conseillère de la ville du district d’Ahuntsic. « Depuis 1991, le CLIC est un acteur majeur du milieu », a écrit quant à elle Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie, et députée de l’Acadie. La mise en place rapide du comité temporaire pour l’accueil des réfugiés syriens, la revitalisation de Gouin Ouest ou encore la forte mobilisation citoyenne dans le quartier ont été remarqués par Jean-Marc Fournier, ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne, et député de St-Laurent, qui a transmis son soutien par message vidéo.

À titre de conseiller du district de Bordeaux-Cartierville, Harout Chitilian a applaudi les 25 années de travail remarquable du CLIC. « Son rôle influent et sa vive contribution sont évidents dans notre milieu. Ainsi, je félicite cette communauté de gens engagés et je réitère mon appui continu au CLIC de Bordeaux-Cartierville ». Chantal Jorg, commissaire scolaire d’Ahuntsic Ouest – Cartierville ajoutera que le CLIC est un facteur de changement dans le quartier.

« Ce soir, permettons-nous de célébrer nos forces : la communication, le plaisir, la mise en mouvement rapide vers des solutions concrètes, un certain pragmatisme, l’ouverture d’esprit. On peut être très fiers de notre action collective, de nos mécanismes de concertation, de notre CLIC » a conclu Nathalie Fortin, directrice du CLIC. (Source : CLIC, photo : Philippe Rachiele)

Aux propriétaires de chien de type Pit bull : Vous êtes-vous procuré le permis spécial de garde pour votre chien?

L’arrondissement informe ses résidants que les dispositions du Règlement sur le contrôle des animaux qui font référence aux chiens de type Pit bull sont en vigueur  sur tout le territoire de Montréal. Ainsi, les résidents qui possèdent un chien de ce type doivent demander un permis spécial de garde d’un chien de type Pitbull avant le 31 décembre 2016. (Source : Arrondissement)

Lancement d’un livret d’information destiné aux femmes de communautés culturelles de Montréal victimes de violence conjugale
img_6939Grâce au soutien financier du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’île-de-Montréal et dans le cadre de son plan d’action en violence conjugale, la Table de concertation en violence conjugale secteur Nord de Montréal a produit un livret d’information destiné aux femmes des communautés culturelles de Montréal et victimes de violence conjugale. Ce livret répond aux questions que les femmes se posent quand elles décident de quitter le foyer pour en finir avec la violence, comme :

Qu’arrivera-t-il quand je vais dénoncer la situation à la police?
Où je peux aller si je quitte la maison? J’ai signé un bail pour mon logement, comment je peux faire pour partir?
Est-ce que je peux obtenir un logement social?
Comment je fais pour subvenir à mes besoins?
Qu’arrivera-t-il avec l’allocation pour enfant?
Je ne connais pas mes droits et je n’ai pas d’argent pour payer un avocat, est-ce que je vais perdre la garde de mes enfants?
Est-ce que je vais perdre mon statut d’immigrante? Etc.

Le livret est offert en dix (10) langues : français, anglais, espagnol, italien, portugais, roumain, russe, arabe et punjabi. La Table a fait le lancement du livret le mardi 6 décembre dans le cadre de douze journées d’action contre la violence envers les femmes. Le livret sera disponible sur le site de Concertation-Femme www.concertationfemme.ca, en janvier 2017. (Source : Concertation femme)

Douze millions de plus pour les cégeps et les universités du Québec -Un réinvestissement qui répond aux besoins exprimés  par les acteurs de l’enseignement supérieur

20161212_160718La ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David, accompagnée de la députée de Crémazie, Marie Montpetit, a annoncé le 12 décembre un réinvestissement dans les réseaux collégiaux et universitaires dans le but de combler des besoins prioritaires pour les acteurs du milieu de l’enseignement supérieur.  « J’ai eu l’occasion de me rendre dans les collèges et les universités du Québec au cours des derniers mois pour y rencontrer leurs communautés. On m’a entre autres parlé des besoins en matière de services professionnels pour aider les étudiants, de formation continue pour les travailleurs en emploi, de formation d’appoint pour les nouveaux arrivants, de l’apport des étudiants étrangers, d’apprentissage du français et de prévention des violences sexuelles sur les campus. Aujourd’hui, notre gouvernement pose un geste concret pour répondre à ces besoins exprimés par les acteurs du milieu de l’enseignement supérieur et soutenir la réussite des étudiantes et des étudiants partout au Québec », a déclaré la ministre David. Ce réinvestissement de 12 millions de dollars s’ajoute aux 55 millions alloués par le Plan pour la réussite en enseignement supérieur, annoncé dans le dernier budget du gouvernement, ce qui fait un montant total de 67 millions de dollars pour l’année 2016-2017. Des sommes supplémentaires seront donc consacrées dès maintenant :

* à l’embauche de ressources pour favoriser la réussite de tous les étudiants dans le cadre de leur parcours collégial ou universitaire, notamment pour ceux ayant des besoins particuliers (3,5 M$);

* à l’accroissement de l’offre de programmes de formation qui répondent aux besoins du marché du travail, notamment par le soutien à la formation continue, y compris la formation destinée aux autochtones, et à la formation d’appoint pour les immigrants pour que ceux-ci puissent intégrer plus rapidement le marché du travail (3,2 M$);

* à l’attraction, à l’encadrement et à la rétention des étudiants étrangers, particulièrement en région, entre autres par la mise en place d’exemptions et de bourses d’excellence (3,8 M$);

* à renforcer la maîtrise du français chez l’ensemble des étudiantes et étudiants du collégial (0,6 M$);

* à l’encadrement et à la promotion des meilleures pratiques d’intervention contre les violences à caractère sexuel et la radicalisation sur les campus collégiaux et universitaires (0,6 M$);

* au soutien à l’innovation, entre autres grâce à l’élaboration d’une stratégie pour la formation distance (0,3 M$).

« L’annonce faite au Collège Ahuntsic démontre la volonté de notre gouvernement à tout mettre en œuvre afin de soutenir la réussite de nos étudiantes et de nos étudiants. Je me réjouis de ces investissements qui permettront de favoriser le développement de nos réseaux collégial et universitaire », a conclu la députée de Crémazie, Mme Marie Montpetit. (Source : Bureau de Marie Montpetit)

Le dîner de Noël du commandant du PDQ 10

photo-diner-noel-corbeille-policiersLe mois de décembre est entamé et Noël arrive à grand pas.  Pour une  quatrième  année consécutive, les policiers du PDQ 10 ont invité à un dîner communautaire 50 personnes aînées du secteur de Bordeaux /Cartierville. Cet événement s’est déroulé le 12 décembre  dernier et vise à briser l’isolement que ces personnes peuvent vivre au quotidien.  Ce dîner est très apprécié car il permet l’échange entre policiers, organismes communautaires et personnes aînées. Ce dîner avait lieu au Festigoût traiteur Bordeaux Cartierville.  Cet organisme est le programme d’économie sociale de La Corbeille Bordeaux-Cartierville.  Il assure la stabilité financière de la Corbeille et permet le développement de projets en sécurité alimentaire.  Leur équipe de professionnels nous permet de déguster un repas délicieux tout en soutenant leurs activités puisque les profits sont réinvestis dans les missions d’aide de la Corbeille. (Source : SPVM) 

Les faits saillants du conseil d’arrondissement du 12 décembre 2016

Voici les faits saillants du dernier conseil d’arrondissement, qui a eu lieu le 12 décembre 2016. Le prochain aura lieu en février 2017. Un bilan fort positif du plan d’action du développement durable 2010-2015 La direction a dressé un bilan positif du plan d’action du développement durable 2010-2015 alors que 91 % des actions prévues au plan ont été réalisées ou partiellement réalisées. C’est un portrait détaillé des actions et des cibles précises à atteindre qui a été présenté à la population. Ainsi, depuis 2011, 294 supports à vélo ont été ajoutés sur le territoire et 16,2 km de pistes cyclables. Désormais, on dénombre 1054 jardinets communautaires et un marché public saisonnier. Plus de 900 kg de piles ont été récupérés annuellement. En matière d’apaisement de la circulation, ce sont 190 mesures qui ont été installées durant ces années. Bref, le succès de ce plan démontre sans équivoque que l’arrondissement et ses partenaires sont engagés dans une démarche collective porteuse d’une vision durable, soit celle d’améliorer la qualité de vie des gens. Ville en vert, un partenariat renouvelé Le conseil a approuvé la convention à intervenir entre l’arrondissement et l’Éco-quartier Cartierville (Ville en vert), pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2017 ainsi que l’octroi d’une aide financière de 378 900 $ pour la réalisation du programme Éco-quartier dans Ahuntsic-Cartierville. Un soutien financier pour 2017, qui totalise 180 000 $ est versé aux Sociétés de développement commercial (SDC) Les élus ont approuvé les conventions à intervenir entre l’arrondissement et chacune des trois Sociétés de développement commercial, soit la SDC La promenade Fleury, la SDC du Quartier Fleury Ouest ainsi que la SDC District central, et ont accordé pour l’année 2017, un soutien financier de 60 000 $ à chacune d’elles. Un partenariat renouvelé pour des services de qualité Les conventions à intervenir entre l’arrondissement et les différents organismes en vue d’offrir à la population des services de qualité, accessibles et diversifiés dans le cadre des programmes d’activités physiques, culturelles, de loisirs et de plein air; de Club de vacances; de Clubs sportifs et d’activités sportives; de jeunesse; de sécurité urbaine et d’entretien sanitaire, dans certaines installations, pour une période d’un an se terminant le 31 décembre 2017 ont été approuvées. Afin d’aider les organismes à poursuivre leur offre de services auprès des citoyens, le conseil leur a octroyé une aide financière qui totalise 1 014 926 $, dont 968 581 $ proviennent du budget d’Ahuntsic-Cartierville et 46 345 $ du budget du Service de la gestion et de la planification immobilière de la Ville de Montréal. Installation d’un filet protecteur au parc de Louisbourg Un contrat de 69 343,61 $ a été octroyé à la firme Atlas Excavation inc. pour l’installation d’un filet de protection contre les ballons de soccer qui vise à protéger les véhicules et les résidences situés sur la rue de Tracy. Construction d’un terrain de rugby au parc Henri-Julien C’est la firme Lanco aménagement inc. qui a obtenu le contrat pour la construction de l’infrastructure du terrain de rugby au parc Henri-Julien pour la somme de 1 979 622 $. L’arrondissement veut se doter d’une installation qui permette aux équipes de rugby de la région montréalaise de pratiquer leur sport tout en continuant à répondre à la demande en programmation des terrains de soccer du secteur. Cet ajout viendra donc compléter et diversifier son offre de services à la population tout en favorisant la maximisation de l’utilisation de ses terrains sportifs. Le Conseil local des intervenants communautaires de Bordeaux-Cartierville (CLIC) reçoit 30 000 $ Le conseil a approuvé la convention à intervenir avec le CLIC dans le cadre du projet « Gouin Ouest : cœur de Cartierville »  et a octroyé une contribution financière de 30 000 $. Ce projet prévoit la réalisation d’actions visant à dynamiser la vie de quartier et à revitaliser l’artère commerciale située sur le boulevard Gouin Ouest entre l’hôpital du Sacré-Coeur et la rue Cousineau par l’amélioration et le verdissement des devantures commerciales, l’installation de mobilier urbain et d’une zone wifi, l’ajout d’une signalisation distinctive pour le secteur et d’un espace public pour la détente. Pour une meilleure sécurité des piétons, des cyclistes et des automobilistes Le conseil a édicté, en vertu du Règlement sur la circulation et le stationnement, une ordonnance qui réduit les limites de vitesse à 40 km/h sur le boulevard Gouin Ouest, entre l’avenue Albert-Prévost et la limite ouest du territoire de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville et à 30 km/h, devant le Collège Sainte-Marceline et le parc Camille situés sur le même tronçon. Ahuntsic-Cartierville s’enjolive Les élus ont adopté un premier Règlement autorisant un emprunt de 100 000 $ pour l’acquisition de mobilier urbain, dans le cadre du Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2017-2018-2019 de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville et un second au montant de 2 millions $ pour la réalisation du programme d’aménagement et de réaménagement des parcs de l’arrondissement. Calendrier 2017 des séances du conseil d’arrondissement Comme par les années passées, le conseil d’arrondissement fera relâche en janvier prochain. Les séances du conseil reprendront à compter du lundi 13 février 2017. Les autres séances auront lieu les lundis 13 mars, 10 avril, 8 mai, 5 juin ainsi que les mardis 4 juillet et 5 septembre. La dernière séance du conseil avant les élections municipales se tiendra le lundi 2 octobre 2017. (Source : Arrondissement)

500 personnes réunies pour le Grand Concert de Noël de la députée et de la promenade Fleury

pat_5092Plus de 500 personnes ont assisté le samedi 10 décembre au grand concert de Noël organisé par Marie Montpetit, députée de Crémazie, et La Promenade Fleury qui s’est tenu à  l’église Saint-Paul-de-la-Croix.  Pour une cinquième année consécutive, l’église Saint-Paul-de-la-Croix a ainsi résonné au rythme des chants classiques et autres cantiques de Noël choisis parmi les plus beaux du répertoire traditionnel du temps des fêtes, interprétés par plus de soixante chanteurs de la Chorale Chantevoix du CHUM, du Chœur classique des Basses-Laurentides et de la Coro Vivo Montréal, sous la direction de Lorraine Gariépy et accompagnés par le pianiste Jean-François Grondin. « C’est un réel plaisir de pouvoir offrir, d’année en année, aux gens de Crémazie un aussi magnifique concert. Voilà une belle façon de s’imprégner de l’esprit des fêtes. Merci à mes partenaires : La Promenade Fleury et la paroisse St-Paul-de-la-Croix de rendre cet événement possible », a déclaré Marie Montpetit. (Source : Bureau de Marie Montpetit)

  Les élèves de l’école Sourp Agop disent « merci! »

Le programme des classes d’accueil ou de francisation vise plusieurs compétences dont « l’adaptation  à la culture de son milieu » ce qui engendre la vie en société et le civisme mais aussi reconnaître les similitudes et les différences entre la culture scolaire du Québec et celle de son pays d’origine. C’est donc dans le cadre de cette compétence à développer que la Direction de l’École arménienne Sourp Hagop a voulu inculquer le sens de la responsabilité   mais aussi de développer le sentiment de  gratitude auprès de ses élèves d’origine syrienne, arrivés au pays depuis moins de trois ans. La direction de l’École a lancé un appel de solidarité pour que les jeunes participent de façon bénévole à la « Guignolée de la Corbeille ». Une quinzaine de jeunes adolescents des classes d’accueil se sont portés volontaires  pour porter le chapeau rouge, tenir une petite tirelire et ramasser des dons. Quand nos élèves et leurs familles sont arrivés à Montréal, plusieurs organismes de la communauté arménienne mais aussi  du quartier, dont La Corbeille, ont contribué à leur bien-être et à leur accueil. Samedi le 10 décembre, ce fut le tour de nos élèves de faire preuve de générosité envers la société qui les a accueillis et de lui dire MERCI. De plus, cette année, nos élèves ont eu l’occasion de rencontrer Mme la Ministre, Mélanie Joly qui faisait son tour au marché central, samedi le 10 décembre et qui les a félicités pour leur  bénévolat. L’école arménienne Sourp Hagop est très fière de ses élèves des classes d’accueil et souhaite que leur intégration dans la société continue dans le succès aussi bien pour bénéficier des bienfaits de la société québécoise que pour y contribuer de façon positive comme citoyens  reconnaissants. (Source : École arménienne Sourp Agop)

Rue Grande-Allée – Suivi des arbustes

img_20161101_093834356

Comme mentionné par Marlène Ouellet de l’arrondissement dans nos Actualités du 11 mars dernier, les arbustes qui avaient disparu de la rue Grande Allée avaient été «rabattus» pour les aider à mieux repousser.  C’est en effet le résultat que l’on peut voir sur cette photo prise en novembre dernier. (P.R)

La maison du peintre renaît

maison-du-peintre-baricadee-dscf7943
La maison du peintre au 14 avril 2015 avant sa démolition complète.
img_20161210_090153235_hdr
La maison du peintre en reconstruction en décembre 2016.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le propriétaire de la maison du peintre dans le district historique du Sault-au-Récollet avait été autorisé à démolir la maison avec la condition de reconstruire la façade à l’identique.  Bien que les travaux ne soient pas encore terminés, on peut déjà remarquer un air de familiarité. (P.R)

 

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Lettres ouvertes – Semaine du 21 janvier 2022

Sauver nos postes de quartier Pour de nombreux Montréalaises et Montréalais, les…

Récupération du verre: le projet est reconduit pour 2022

Les deux conteneurs destinés à la récupération du verre dans l’arrondissement seront…

COMMUNIQUÉ: Forum montréalais pour la lutte contre la violence armée : Vers un modèle montréalais de sécurité publique

MONTRÉAL, le 31 mars 2022 – La mairesse de Montréal, Valérie Plante,…

COVID-19 : de moins en moins d’actualité

Alors que la vie normale reprend ses droits pratiquement partout, la première…