En ce mois de l’histoire des peuples autochtones, la mairesse de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville et responsable de la démocratie, de la transparence, des communications, de l’expérience citoyenne et du patrimoine, Émilie Thuillier, est fière d’annoncer l’adoption du nouveau toponyme du « sentier Tetewaianón:ni Iakoiánaka’weh », anciennement connu par l’appellation usuelle “sentier des Sauvages”.

En cohérence avec les positions de la Ville de Montréal en faveur de la réconciliation avec les peuples autochtones, et en respect de la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones, un comité de travail a été mis en place pour identifier un nom qui mette en valeur l’histoire autochtone de ce sentier ainsi que les langues autochtones. Ce comité a rassemblé les Chefs Victor Bonspille et Bruce Montour, de Kanehsatà:ke, la directrice du Centre linguistique et culturel de Kanehsatà:ke, Hilda Nicholas, la Commissaire aux relations avec les Peuples autochtones, Marie-Ève Bordeleau, ainsi que des représentants de la Société d’histoire de Ahuntsic-Cartierville et de l’arrondissement.

« L’idée de nommer officiellement le sentier connu par l’appellation usuelle « sentier des Sauvages » fait l’objet de discussions depuis de nombreuses années. En remplaçant cette désignation péjorative, l’arrondissement répond à l’une de ses priorités identifiées dans son plan stratégique », a déclaré la mairesse de l’arrondissement.

 

« Avec ce toponyme, nous honorons nos ancêtres qui ont utilisé ces sentiers pendant des siècles. Ces sentiers étaient nos lignes de vie, pour la communication et le commerce, entre nos communautés sœurs, l’île de Montréal et au-delà. Ce toponyme ramène sur l’île nos langues, là où elles ont été parlées, et le sont toujours. Je remercie mon collègue chef Bruce Montour, ainsi qu’Hilda Nicholas, directrice du centre culturel et de langue de Kanehsata:le et Minnie Nelson, aînée et traductrice, pour la proposition du nom », souligne Victor Bonspille, chef responsable de la culture à Kanehsata:ke.

« La désignation “Sentier des autochtones” proposée par des travaux antérieurs ne remplissait pas les objectifs de réconciliation de la Ville, qui favorise une démarche collaborative entre les nations autochtones et allochtones. C’est pourquoi nous avons entrepris un processus collaboratif dès notre entrée en poste en 2017. Ce toponyme, en langue kanien’kéha (mohawk), signifie « sentier des Messagers » et désigne les sentiers foulés durant des centaines d’années par les messagers de nombreuses Premières Nations, qui ont par la suite continué de l’être par les Européens et leurs descendants après la colonisation. Aujourd’hui, plusieurs de ces sentiers sont devenus les routes qui traversent l’Amérique du Nord et portent en eux la reconnaissance de la présence historique et continuelle des Premières Nations sur le territoire de l’île de Montréal », a exposé Jérôme Normand, conseiller du district Sault-au-Récollet, où est situé le sentier.

Ce sentier, situé entre le terrain du collège Mont-Saint-Louis et le cimetière du Sault-au-Récollet, dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, accueillera une plaque explicative qui sera installée sur les lieux dans les prochaines semaines. Rappelons également que le site est situé à proximité du site archéologique et patrimonial de Fort-Lorette, qui correspond à l’emplacement d’une des premières missions administrées par les prêtres sulpiciens autour de laquelle s’installèrent de nombreux membres des Premières Nations entre 1696 à 1721, comme l’attestent les récits et la présence de plusieurs maisons longues sur les documents d’époque.

Ce toponyme a été approuvé par le comité de toponymie autochtone de la Ville de Montréal et par le comité exécutif de la Ville de Montréal durant la séance du 10 juin 2020.  Le changement sera entériné par le conseil municipal le 15 juin 2020. Les personnes intéressées à connaître la prononciation du « sentier Tetewaianón:ni Iakoiánaka’weh » pourront trouver un fichier audio sur le site de la Ville de Montréal.

(Source : Arrondissement Ahuntsic-Cartierville)

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Brèves – Le Collège de Bois-de-Boulogne en pleine expansion

Montréal, le 14 septembre 2020 – Le Collège de Bois-de-Boulogne poursuit sur…

Brèves – Montréal lance un appel de propositions de 1 M$ destiné aux OBNL

La Ville de Montréal annonce le lancement d’un appel de propositions totalisant…

Brèves – Mise sur pied du comité aviseur sur la solidarité sociale pour une relance inclusive de Montréal

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, est heureuse de dévoiler la composition…

Brèves – Budget de la Ville de Montréal 2021-2022 : la FCEI dévoile ses recommandations

Montréal, le 10 septembre 2020 – Dans le cadre des consultations prébudgétaires menées par…