Robert Beaudry, responsable de l’habitation, de la stratégie immobilière, des grands parcs et du parc Jean-Drapeau au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal, a dressé aujourd’hui le bilan 2019 de la plantation d’arbres et de la lutte contre l’agrile du frêne dans la métropole. Il a également profité de l’occasion pour annoncer les objectifs pour l’année 2020.

« Les récentes vagues de chaleur accablante nous rappellent l’importance des arbres en milieu urbain. En ce sens, je suis très fier de ce que nous avons réalisé au cours de 2019. Cette année a été exceptionnelle en matière de plantation, la plus significative en fait depuis 2012, avec la plantation de 28 000 arbres. Montréal poursuit sur sa lancée et notre administration et nos partenaires continuons d’investir les efforts nécessaires pour atteindre notre cible d’augmenter l’indice de canopée de 5 % d’ici 2025 », a indiqué Robert Beaudry.

Bilan 2019

Depuis que Montréal a mis sur pied son programme de foresterie urbaine en 2012, plus de 110 000 arbres ont été plantés sur le domaine public. La Ville a également financé la plantation de plus de 61 000 arbres sur le domaine privé.

Grâce à l’ajout de près de 22 000 arbres en 2018 et un résultat encore plus impressionnant en 2019, avec près de 28 000 arbres plantés, Montréal garde le cap sur l’objectif d’atteindre un indice de canopée de 25 % en 2025.

En comptant les plantations financées par la Ville de Montréal hors du domaine public municipal, c’est un peu plus de 36 400 arbres qui ont été plantés en 2019. Pour l’année 2020 en cours, la Ville poursuit sur la lancée et compte planter 40 000 arbres sur l’ensemble de territoire montréalais.

Pour son programme de foresterie urbaine, la Ville a investi 12,6 M$ en 2018 et 16,9 M$ en 2019.

« Globalement, le rythme de plantation sur le domaine public s’est grandement accéléré depuis l’arrivée de notre administration. Malgré les défis, le bilan d’accroissement global de 2012 à 2019 est positif et s’établit à 91 020 arbres. Le travail porte ses fruits et on poursuit dans cette direction. L’année 2020 ne sera pas moins spectaculaire avec un budget prévu de 24 M$  pour permettre d’atteindre les objectifs de plantation d’arbres et de lutte contre l’agrile du frêne dans la métropole. Cela porte à plus de 66,7 M$ l’investissement de la Ville en foresterie urbaine depuis 2012, année du lancement du programme visant l’augmentation l’indice de canopée », a ajouté Robert Beaudry.

Mortalité des frênes sous contrôle

Les efforts de lutte contre l’agrile du frêne de Montréal donnent des résultats. La mortalité des frênes demeure en effet sous contrôle, malgré l’ampleur prise par l’infestation sur le territoire montréalais. La mortalité massive et exponentielle prédite par l’expérience d’autres villes aura été évitée.

Cette année encore, un effort colossal a été consenti à la protection et au traitement des frênes, qui constituent une part importante du patrimoine arboricole montréalais, estimé à 1,2 million d’arbres. Tant sur le domaine privé que public, c’est plus de 57 000 frênes qui sont traités aux deux ans avec le pesticide TreeAzin, ce qui fait de Montréal la ville canadienne qui protège le plus d’arbres contre l’agrile.

Pour protéger les frênes qui sont encore sains, la Ville a également assumé, pour une deuxième année, les frais du traitement contre l’agrile sur les propriétés privées. Pour les frênes qui doivent être abattus, la Ville offre une aide financière pouvant atteindre 4 000 $ et conditionnelle au remplacement de l’arbre abattu.

« En terminant, je tiens à remercier nos partenaires qui travaillent avec nous pour faire de Montréal une ville toujours plus verte et en santé. Je salue toute l’équipe de l’Alliance forêt urbaine, pilotée par la Soverdi, qui fait un travail de plantation remarquable sur les terrains institutionnels et commerciaux. Merci également à Bois Public qui a produit pas moins de 113 000 pieds de planches avec les frênes abattus sur le territoire. Grâce à votre travail, les frênes qui ont dû être abattus ont une deuxième vie et profitent désormais à l’ensemble de la population », a conclu M. Beaudry.

Pour plus de détails sur les deux programmes d’aide financière concernant le traitement et le remplacement des frênes : montreal.ca/sujets/quoi-faire-avec-son-frene

(Source : Ville de Montréal – Cabinet de la mairesse et du comité exécutif)

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

COMMUNIQUÉ: Montréal présente 12 engagements  pour accélérer, en 2022, la transition vers une Ville exempte de racisme et de discriminations 

MONTRÉAL, le 29 mars 2022 – Fermement engagée dans la lutte contre…

COMMUNIQUÉ: Le Québec dit : « Bye Bye aux gobelets jetables » du 5 au 11 juin 2022.

Montréal, le 24 mai 2022 – L’organisme à but non lucratif La…

COMMUNIQUÉ: La Ville de Montréal déclenche sa troisième opération de chargement complet de la neige de la saison 2021-2022

MONTRÉAL, le 4 février 2022 – La Ville de Montréal annonce le…

COMMUNIQUÉ : La culture s’invite dans Ahuntsic-Cartierville

Élections municipales La culture s’invite dans Ahuntsic-Cartierville   Culture Montréal dévoile les…