Négociation 2020

Alors que les négociations dans le secteur public débutent, des profs du Collège Ahuntsic ont déposé des copies corrigées à leur direction des demandes de la partie patronale.

Laurence Daigneault Desrosiers, présidente du Syndicat du personnel enseignant du Collège Ahuntsic (SPECA), explique cette action qui marque le début de la négociation. « Le document contenant les demandes de nos patrons est véritablement bâclé et insatisfaisant. Il y a des problèmes urgents à régler dans le réseau collégial, mais le souhait de nos directions semble être plutôt d’accroître leur pouvoir de gestion. Les profs du cégep sont très déçus et leur ont décerné la note zéro » affirme-t-elle.

Pour le SPECA, il est particulièrement urgent de réduire la précarité chez les profs, dont 40% n’ont aucune de stabilité d’emploi. De plus, la sous-reconnaissance et la sous-rémunération des profs qui enseignent à la formation continue (ex. : cours du soir, cours d’été, etc.) sont dénoncées depuis de nombreuses années sans que la Direction ne se penche sur cette iniquité injustifiable.

De plus, le syndicat trouve plutôt curieux que les patrons ne proposent aucun ajout de ressources dans le réseau collégial, alors que le gouvernement affiche d’importants surplus budgétaires. « Notre réseau collégial est sous-financé depuis des années alors que notre tâche et les besoins des étudiantes et des étudiants augmentent. Nous avons dans cette négociation une occasion d’améliorer les conditions dans lesquelles nous donnons nos cours, ce qui aura un effet certain sur la réussite étudiante » ajoute Laurence Daigneault Desrosiers.

Le SPECA est représenté à la table de négociation par la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec, une organisation affiliée à la CSN. « Notre comité de négociation et de mobilisation ira défendre nos solutions et notre vision pour le réseau collégial. Au cours des prochaines semaines, nous expliquerons à la partie patronale de quelle manière il est possible d’améliorer nos conditions de travail et d’améliorer les conditions dans lesquelles les étudiantes et les étudiants reçoivent l’enseignement » conclut Laurence Daigneault Desrosiers.

(Source : Collège Ahuntsic)

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Brèves – Classiques de Noël au Rendez-vous du Thé

La soprano Marie-Claire Fafard-Blais et la pianiste Lisandre Sévigny Di Quinzio présentent…

Brèves – Plan d’action montréalais en itinérance 2018-2020

La Ville de Montréal accorde plus de 2,3 M$ à une quarantaine d’organismes…

Les brèves – semaine du 27 septembre 2019

Comité pour la mise en valeur du Bois-de-Saraguay: 10e anniversaire Déjà 10…

Brèves – Prévention de la violence commise ou subie chez les jeunes

La Ville de Montréal lance le programme Montréal sécuritaire pour les jeunes Le…