La Ville de Montréal annonce le lancement d’un appel de propositions totalisant 1 M$ visant à financer des projets portés par des organismes à but non lucratif (OBNL) qui souhaitent mettre sur pied un soutien technique aux petites entreprises montréalaises éprouvées par la pandémie de la COVID-19.

« Notre métropole fait présentement face à un défi immense qui n’épargne personne. Tous nos secteurs économiques ont été frappés d’une façon ou d’une autre et il est de notre responsabilité d’accompagner l’écosystème économiques montréalais sur plusieurs fronts pour maintenir notre vitalité économique. Nous avons déjà annoncé une série de mesures afin de venir en aide aux entreprises montréalaises. Aujourd’hui, nous nous adressons spécifiquement aux OBNL », a déclaré Valérie Plante, mairesse de Montréal.

« Nous désirons approfondir notre rôle en matière de solutions offertes aux entreprises dans le contexte actuel. L’appel de propositions nous permettra d’agir en ce sens et d’ainsi déployer des projets innovants d’accompagnement technique de qualité et de soutien tangible à des entreprises montréalaises. Cela les aidera à poursuivre leurs opérations », a ajouté Luc Rabouin, responsable du développement économique et commercial au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal.

La mesure annoncée par la Ville s’adresse aux OBNL pouvant offrir du soutien technique aux entreprises montréalaises. Elle vise à soutenir des projets qui pourront répondre aux besoins immédiats des petites entreprises qui sont en difficultés en raison de la situation de la COVID-19. Ces projets devront être complémentaires aux autres mesures d’aide mises en place par la Ville et par les autres paliers gouvernementaux.

Avec une enveloppe de 1 M$, issue de l’Entente Réflexe Montréal, la Ville souhaite soutenir des projets qui répondent à des besoins urgents identifiés à la suite d’enquêtes, de sondages ou d’études réalisés depuis le début de la crise. Les projets pourraient, par exemple, s’attaquer aux enjeux de l’approvisionnement, du soutien administratif, de la gestion du personnel ou du système de vente.

L’objectif est de favoriser les projets qui bénéficieront à un nombre significatif d’entreprises, et prioritairement aux petites entreprises situées sur le territoire montréalais.

Un comité d’analyse fera la sélection des propositions retenues selon des critères préétablis et s’assurera du bon cheminement des projets.

Entente Réflexe Montréal

Dans le cadre du statut officiel de métropole conféré à la Ville en 2017, l’entente « Réflexe Montréal » vise le développement de tout le potentiel de Montréal au niveau économique, social et culturel. À titre de métropole, Montréal dispose désormais d’une plus grande autonomie et de plus de flexibilité dans la prise de décisions qui influencent la qualité de vie de ses citoyennes et citoyens. Le gouvernement du Québec reconnaît aussi ce statut particulier de métropole dans l’élaboration des lois, des règlements, des programmes, des politiques ou des directives qui concernent Montréal.

Soumission des propositions

La Ville de Montréal invite les organismes de soutien aux entreprises à soumettre leurs projets dès maintenant par le biais de son site internet, où tous les critères d’admissibilité et d’analyse sont précisés.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

COMMUNIQUÉ: Fonds pour l’écosystème de la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat

Montréal-Nord, le 12 janvier 2022.- Le gouvernement canadien a lancé, en début…

COMMUNIQUÉ: La Ville de Montréal offre de la prévisibilité et double le financement des Sociétés de développement commercial montréalaises

  MONTRÉAL, le 17 mars 2022 – La Ville de Montréal est…

COMMUNIQUÉ: Le comité exécutif souligne des points de décision de la séance du 8 décembre en art public, en promotion du sport et en transition écologique

MONTRÉAL, le 8 décembre 2021 – Le comité exécutif de la Ville…

COMMUNIQUÉ: UN PROJET VOIT LE JOUR AU DOMAINE. AVEZ-VOUS NOS PANNEAUX?

Au nom de la Société d’histoire du Domaine-de-Saint-Sulpice(SHDSS) , il me fait…