Dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînées, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et ses partenaires font appel à la vigilance des personnes aînées afin de prévenir la maltraitance dont certaines pourraient être victimes en cette période de pandémie. Le SPVM et ses partenaires demandent également aux parents, aux proches et aux voisins de personnes aînées de garder un œil bienveillant envers ces dernières. Avec la crise de la COVID-19, les personnes aînées peuvent être privées de leur réseau de soutien habituel.

Les risques de maltraitance et de fraude sont bien réels et nous devons tous nous en préoccuper. « Il y a maltraitance quand un geste singulier ou répétitif, ou une absence d’action appropriée, intentionnel ou non, se produit dans une relation où il devrait y avoir de la confiance, et que cela cause du tort ou de la détresse chez une personne aînée. » La maltraitance envers les personnes aînées peut être physique, psychologique, sexuelle, matérielle, financière ou une violation des droits.

Soyons à l’affût des indices susceptibles de révéler une situation de maltraitance tels :

  • des blessures inexplicables;
  • une perte de poids;
  • un manque d’hygiène;
  • un changement de comportement;
  • des signes de dépression;
  • une augmentation du nombre de transactions bancaires;
  • la disparition d’objets de valeur.

En tant que personnes aînées, n’hésitez pas à faire valoir vos droits :

  • à la sécurité physique et psychologique;
  • au respect;
  • de prendre vos propres décisions;
  • de disposer de votre argent et de vos biens comme bon vous semble;
  • de recevoir les soins et les services dont elles ont besoin.

Nous avons tous des droits, peu importe notre âge, notre sexe, notre origine ou notre orientation sexuelle.

Comme parents, proches et voisins de personnes aînées ou intervenants auprès de celles-ci, le SPVM et ses partenaires vous invitent à :

  • Prendre régulièrement des nouvelles des personnes aînées de votre entourage;
  • Ne pas hésiter à composer le 911 lorsqu’il n’est pas possible de rejoindre une personne aînée ou le responsable de l’établissement où il vit, et que la sécurité de cette personne vous inquiète.

Des ressources sont là pour vous aider!

Si la situation n’est pas urgente, vous pouvez appeler la Ligne Aide Abus Aînés, que vous soyez une personne aînée vivant de la maltraitance, un membre de sa famille, un ami, un voisin ou encore un intervenant en contact avec ce dernier.

Ligne Aide Abus Aînés

1 888 489-ABUS (2287)

Service anonyme, confidentiel et gratuit

De 8 h à 20 h, 7/7

En cas d’urgence

  • Composez le 911.

Si vous vivez de la maltraitance et qu’il vous est difficile de faire le 911 ou de communiquer avec une ressource d’aide :

  • Sortez de la maison pour que d’autres personnes puissent vous voir, à moins que vous soyez plus en sécurité à l’intérieur.
  • Criez, avertissez vos voisins pour qu’ils appellent la police.

Ensemble, nous devons oser agir contre la maltraitance envers les personnes aînées.

Pour en savoir +

SPVM, Zone aînés : spvm.qc.ca

SPVM, Ressources d’aide

TCAIM, Infolettre spéciale

Gouvernement du Québec : Maltraitance envers les aînés

Gouvernement du Québec : Quebec.ca/coronavirus

(Source : Service de police de la Ville de Montréal (SPVM))

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Brèves – Présentation du concept d’aménagement temporaire de la rue partagée sur le boulevard Gouin

Une présentation du concept d’aménagement temporaire de la rue partagée sur le…

Brèves – La Ville de Montréal déploie une nouvelle série de mesures visant à aider les commerçants de la métropole

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, et le responsable du développement économique…

Brèves – ADM met fin unilatéralement à sa coopération avec AÉROplainte

Le 24 mars 2020, Aéroports de Montréal (ADM) a annoncé qu’en raison…

Brèves – Droit de préemption à des fins de logements sociaux et communautaires

La Ville de Montréal se dote d’un nouvel outil qui lui permettra…