Crédit photo : Pierre Dieudonné Godson

Montréal, le 14 septembre 2019 – Une équipe du Collège Ahuntsic lance un projet-pilote de pédagogie en plein air au cœur du boisé Saint-Sulpice, adjacent à l’établissement. Dans le contexte actuel de la session d’études qui se déroule majoritairement à distance, ce projet est une occasion de créer un lien pédagogique entre enseignants, étudiants et environnement et d’explorer les avantages de la pédagogie à l’extérieur.

Au cours de la session d’automne, quelques cours auront lieu dans ce boisé, un site écologique important pour la préservation de la flore et de la faune indigène de Montréal. Deux groupes de biologie analyseront les perturbations de cet écosystème; un enseignant de sociologie s’y rendra afin d’initier ses étudiants à la perspective sociologique et à la pensée critique et un groupe de finissants en sciences humaines aura le privilège d’échanger avec la cinéaste abénakise Alanis Obomsawin lors d’un atelier portant sur son œuvre-phare Kanehsatake : 270 ans de résistance, dans le cadre de leur cours Anthropologie des peuples autochtones. Enfin, les étudiants du comité d’arts visuels du Collège utiliseront des plantes cueillies dans le boisé afin de produire des encres naturelles pour ensuite réaliser des représentations artistiques du site.

Pédagogie en plein air : une dose d’avantages !

« Les avantages de la pédagogie en plein air sont nombreux, mentionne François Delwaide, technicien en environnement et en développement durable. « Elle permet entre autres aux étudiants de vivre une expérience pédagogique originale et novatrice, bénéfique à leur motivation, à leur créativité et à leur réussite, ce qui est particulièrement bien accueilli dans le contexte actuel. Il est également reconnu qu’elle augmente la concentration, diminue le stress et qu’elle a des incidences cognitives, physiques, mentales et académiques positives importantes », explique-t-il.

Un travail de collaboration entre plusieurs équipes

Pour voir le jour rapidement, le projet-pilote a nécessité un travail d’équipe important. Ainsi, la Direction des études, la Direction des affaires étudiantes et la Direction des ressources matérielles ont uni leurs forces et les enseignants ont répondu à l’appel. Un bilan de la phase pilote permettra d’analyser la possibilité de déployer le projet de façon plus importante au cours des sessions à venir.

(Source: Collège Ahuntsic)

[ninja_form id=5]

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Brèves – L’Opération Sac à Dos, organisée par le Regroupement Partage, se tenait ce lundi 17 août au Centre communautaire Ahuntsic

Montréal, le 18 août 2020 – L’Opération Sac à Dos, organisée par…

Brève – Le Comité logement Ahuntsic Cartierville (CLAC) affiche l’urgence de financer le logement social

Montréal, le 11 novembre 2020 – À la veille la mise à…

Brèves – Fonds pour les communautés noires

Le gouvernement fédéral crée un fonds de 25 millions de dollars destinées…

Brèves – Appareils numériques – profitez d’un service de dépannage offert dans les bibliothèques

Vous avez besoin d’un coup de pouce pour vous familiariser avec votre…