Covid-19 : des outils pour aider les jeunes en détresse psychologique durant le confinement

C’est plus que jamais le moment de se pencher sur la santé mentale des jeunes, dans le cadre de la Semaine de la santé mentale, qui se déroule du 4 au 10 mai 2020. Alors que les écoles secondaires du Québec doivent fermer leurs portes jusqu’à septembre prochain, la Fondation Jeunes en Tête, dont la mission est de prévenir la détresse psychologique chez les jeunes de 11 à 18 ans, offre du contenu en ligne pour aider les adolescents à mieux vivre le confinement.

« En situation de confinement, les adolescents sont plus vulnérables. Ils ont perdu accès à plusieurs repères. Ils ne voient plus leurs amis sauf virtuellement, ils ont peu ou pas accès aux ressources habituelles de leurs écoles. Certains font face à des situations familiales très conflictuelles», constate Catherine Burrows, directrice générale adjointe à la Fondation.

 

Avant la pandémie, c’était déjà 29% des jeunes qui disaient vivre un niveau élevé de détresse psychologique.

Source : Institut de la statistique du Québec

 

Des récents sondages, comme celui de CROP-Fondation Jasmin-Roy Sophie Desmarais, nous permettent d’affirmer que la situation se détériore suite au début du confinement. Les conséquences à court et à long terme peuvent comprendre l’isolement, l’anxiété et la dépression, mais aussi une consommation accrue de drogues et un impact négatif sur le parcours scolaire.

Des capsules en ligne pour aider

Depuis plus de 20 ans, la Fondation offre des ateliers de sensibilisation dans les écoles. Ce contenu développé par des experts est maintenant disponible sous forme de courtes vidéos de manière à le rendre accessible aux jeunes et à leurs parents, à la maison. Cette initiative vise à les aider à mieux vivre cette période d’isolement et à développer une plus grande résilience face à l’incertitude.

Vulgarisant les concepts de pleine conscience, de méditation, de communication positive, et en offrant une liste de ressources qui sont disponibles pendant le confinement, ces vidéos sont disponibles sur les pages Facebook et Instagram de la Fondation.

« Nous croyons vraiment au pouvoir de l’éducation et de la sensibilisation pour les aider. Ces capsules sont le début d’une série de contenus que nous lancerons à l’automne pour les jeunes mais aussi pour les adultes qui les entouren» a ajouté Mélanie Boucher, directrice générale de la Fondation.

(Source : Fondation Jeunes en Tête)

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Brèves – Possibilité de déposer une DDR après le 30 avril selon la Loi

Bonjour J’espère que vous allez bien. Comme nous vous le disions, l’administration…

Brèves – La Ville de Montréal déploie une nouvelle série de mesures visant à aider les commerçants de la métropole

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, et le responsable du développement économique…

Brèves – Le comité exécutif recommande la nomination de monsieur Alexandre Taillefer à la présidence du conseil d’administration de BIXI Montréal

Le comité exécutif de la Ville de Montréal a recommandé aujourd’hui la…

Brèves – Réouverture progressive des portes des églises

L’Église catholique à Montréal envisage l’avenir avec confiance Mgr Lépine, archevêque de…