Blanche d'Ahuntsic
La nouvelle bière, Blanche d’Ahuntsic, brassée par Brouhaha, créée pour souligner les 50 ans du cégep. (Photo: courtoisie)

Le Collège Ahuntsic fêtera ses 50 ans en 2017 et il marque l’événement en s’offrant une bière, la Blanche d’Ahuntsic. Elle est brassée par Brouhaha ici même à Montréal, à partir d’une recette concoctée par l’un des enseignants du cégep, Martin Thibault.

La Blanche d’Ahuntsic a une teneur de 4 % en alcool. « C’est le cégep qui nous a demandé ça, expose le fondateur et copropriétaire du pub Brouhaha, Marc Bélanger. Ça leur tentait d’avoir une blanche différente, un peu légère en alcool, quelque chose d’accessible. Et nous, on a décidé de relever le défi en préparant une blanche au goût du jour. »

« Elle a été fermentée avec des levures sauvages et ça lui donne un goût sauvage et fruité, poursuit-il. Ces levures ont été cultivées à partir de souches en Belgique. »

La directrice générale du cégep, Nathalie Vallée, l’a dégustée il y a quelques jours : « Elle est très bonne. Bien froide, c’est une blanche qui a une belle amertume et elle est goûteuse en agrumes. Moi, elle m’a plu et j’espère qu’elle va plaire à un grand nombre de personnes. » –« Y compris vos cégépiens?»  –« Probablement, oui, évidemment. »

La mise en marché

Il ne faut pas croire pour autant que la bière va couler à flots entre les murs de cet établissement fréquenté par des jeunes n’ayant pas tous 18 ans. D’autant moins que « ce n’est pas possible, la loi ne nous permet pas de vendre d’alcool au cégep », relève-t-elle.

« Par contre, chaque fois qu’on aura des événements à célébrer au collège ou des activités pour la Fondation, par exemple, au lieu de servir du rouge ou du blanc, on ajoutera cette bière qui est faite en l’honneur du Collège. On va se la procurer comme tout le monde, dans les épiceries à proximité qui l’auront », prévoit Mme Vallée.

Dès maintenant, les amateurs peuvent tenter l’expérience dans les deux établissements de Brouhaha, l’un sur Papineau au coin de Fleury, l’autre au coin de Des Carrières et De Lorimier, où elle est servie en fût. La blanche sera aussi distribuée en canettes. « Nous espérons pouvoir la brasser le plus longtemps possible. Nous visons le marché montréalais, dans les magasins spécialisés, dans les épiceries qui ont un choix de bières artisanales. On a 200 points de vente en ce moment », expose M. Bélanger.

Une carte de visite

C’est la directrice des relations extérieures de l’époque, Odile Boisnard qui a lancé le projet à l’automne 2015, de connivence avec Martin Thibault. « Cet enseignant est une sommité en la matière. Il est coauteur de très beaux ouvrages sur la bière. En fait, je pense que je n’exagère pas en disant qu’il est reconnu mondialement », confie Mme Vallée.

« Ce projet-là, ça fait longtemps qu’il mijote. Depuis l’automne 2015. En fait, ce sera le 50e anniversaire des cégeps et comme le Collège Ahuntsic fait partie des 12 cégeps fondateurs de 1967, on trouvait assez intéressant de démarrer ce projet-là. On trouve que c’est une belle carte de visite pour le Collège et que cela met en valeur le quartier et l’un de nos enseignants », conclut-elle.

Pour l’instant, les détails du lancement de la Blanche d’Ahuntsic ne sont pas connus.

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Coup de théâtre! La ruelle Saint-Laurent/Grande-Allée de nouveau à vendre!

La ruelle parallèle au boul. Saint-Laurent et à la Grande-Allée est de…

COVID-19 : la situation se stabilise à Ahuntsic-Cartierville

Pour la deuxième semaine consécutive, le nombre de nouveaux cas de COVID-19…

Le coin des commerçants – Semaine du 28 janvier 2022

Réouverture des salles à manger des restos, à capacité réduite Québec a…

COVID-19 : Une forte hausse de cas dans Ahuntsic-Cartierville

Le lancement de la campagne de vaccination des 5-11 ans cette semaine…