Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Vert…un avenir possible?

Chers candidats(es), et si vous « Viriez au vert »?

Publié le 06/08/2018
par Mélanie Busby

Le 1er octobre, les citoyens seront appelés à faire une croix sur un petit bout de papier afin d’exprimer leur préférence quant au candidat ainsi qu’au parti qu’ils souhaiteraient voir élire pour les prochaines années au Québec. Ainsi s’exprime la démocratie dans notre société.

À l’heure où nous battons sans cesse des records de température, où les scientifiques lancent les uns après les autres des cris d’alarme pour nous inciter à prendre toute la mesure de la balafre qu’infligent les humains à la face de la Terre, l’importance de la crise environnementale n’est plus à démontrer. L’heure est grave.

Nous, les citoyens, avons parfois l’impression que nos élus prennent des décisions en porte-à-faux avec nos valeurs, particulièrement lorsqu’il est question de protéger l’environnement et d’assurer un avenir de qualité à notre progéniture.

Que ce soit sous prétexte de stimuler la croissance économique, de générer des emplois ou de créer de la richesse, nos représentants ont sans cesse repoussé le moment de prendre les décisions courageuses qui se révèlent nécessaires pour inverser la tendance actuelle.

Agir sans plus attendre

Non, les écosystèmes qui soutiennent la vie sur la terre ne peuvent pas attendre la création d’une richesse hypothétique qui les protègerait théoriquement et éventuellement. D’autant plus que cette même richesse a surtout, jusqu’à présent, contribué à les détruire.

Nous devons agir sans plus attendre. Nous ne pouvons plus espérer développer les énergies fossiles et investir dans cette filière, miser sur l’auto-solo, développer les autoroutes, asperger nos cultures d’insecticides meurtriers et raser nos aires naturelles.

Au cours des prochaines élections, notre parole de citoyens ne se résumera pas simplement au geste de voter. Nous ne nous contenterons plus de nous faire entendre seulement derrière l’isoloir. Cette fois-ci, nous nous organiserons pour jouer un rôle important pendant la campagne électorale.

Nous inviterons tous les partis politiques à se commettre sur les enjeux qui nous tiennent à cœur et nous ferons entendre haut et fort les raisons pour lesquelles nous sommes prêts à donner notre vote à un candidat!

Vire au vert

Vire au vert est une campagne de mobilisation visant à outiller et soutenir les citoyens et citoyennes afin qu’ils expriment leurs préoccupations environnementales auprès des partis politiques et leurs candidats(es), leur entourage et le public. L’objectif est de mettre l’environnement au cœur des élections au Québec et que chacun des partis prenne des engagements ambitieux en faveur de l’environnement.

La campagne est orchestrée par onze grands groupes environnementaux québécois influents tels que la Fondation David Suzuki, Équiterre et Greenpeace. Ces derniers ont formulé conjointement 23 demandes touchant, entre autres, le climat, le transport et l’aménagement, l’agriculture, la biodiversité et la forêt et qui ont été présentées à vos différents partis.

Se faire entendre!

Partout au Québec, des citoyens outillés ont déjà pris des mesures pour faire entendre leurs demandes. Ils ont écrit des lettres aux journaux ou à leurs candidats; vous en avez peut-être déjà reçu quelques-unes. Ils ont organisé des projections de films, ont signé l’engagement à mettre l’environnement au cœur des élections (disponible sur le site www.VireAuVert.org), ont abordé leur entourage afin que celui-ci s’engage également, ont participé bénévolement à des stands d’information de la campagne ou ont même formé de nouveaux groupes de citoyens engagés pour l’environnement. La vague s’amplifie.

Dans les semaines qui viennent, les activités s’intensifieront encore. Vous serez invités à participer à des débats, vous serez interrogés sur vos engagements pour l’environnement et sur ceux de votre parti. Nous espérons que vous saurez démontrer une bonne compréhension de ces enjeux vitaux pour les prochaines années et que vous saurez surtout proposer des solutions sérieuses qui démontreront que vous avez bien saisi toute l’importance d’agir rapidement.

Cette chronique a été publiée originalement dans notre magazine papier de septembre 2018