Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Une demande difficile à obtenir

Les citoyens veulent plus de bain libre à Claude-Robillard

Publié le 11/10/2017
par Alizée Calza

Alors que l’arrondissement encourage l’activité sportive par de nombreux événements, l’activité physique quotidienne ordinaire est-elle limitée? Il semble, en tout cas, que cela soit le cas à la piscine du Complexe sportif Claude-Robillard où un regroupement de citoyens nageurs a de la difficulté à obtenir une prolongation des heures de bains libre.

Depuis trois ans, ce groupe de citoyens fait des démarches auprès des responsables administratifs et politiques pour conserver l’accessibilité aux nageurs lors des plages horaires de bain libre. Les heures réservées à cette activité dans le bassin de deux mètres avaient été supprimées en 2014 et n’ont été regagnées qu’en janvier 2017 grâce à l’action de ce groupe de citoyens représenté par Jean La Roche, Jean-Luc Malo et Vincent Camarda.

(Crédits: Archives JDV)

Pour récupérer ces heures perdues, ces trois citoyens ont rencontré les responsables administratifs, le président du comité exécutif et conseiller du district de St-Sulpice, Pierre Desrochers, et l’élu responsable de l’approvisionnement, des sports et loisirs ainsi que des communautés d’origines diverses, le maire de Pierrefonds-Roxboro, Dimitrios Jim Beis. Si les heures ont pu être rétablies, la demande de nouvelles heures a été ignorée.

Ces citoyens, qui désirent que soient allongées les heures de bain libre, s’étonnent de voir la difficulté qu’ils ont à faire valider leur demande, alors que Montréal physiquement active a été mis en branle en 2014. Ce plan d’action souhaite « qu’en 2025, à la grandeur de l’île, [ Montréal ] soit une métropole active, inclusive et accessible à tous, reconnue mondialement pour la qualité de son milieu de vie et son dynamisme sportif, » selon le site de Montréal Métropole en Santé.

Si l’arrondissement encourage effectivement l’activité physique par des événements comme le Festival sportif, qui aura lieu du 25 novembre au 3 décembre prochain, il est étonnant de voir la demande de prolongation d’heures de bain libre refusée. De plus, s’il est aisé d’accéder aux horaires de la piscine du YMCA Cartierville et de la piscine Sophie-Barat, ceux du Centre Sportif Claude-Robillard ne sont pas accessibles sur le site de l’arrondissement.

Une heure de plus de bain libre

Le regroupement de citoyens nageurs désire que le bassin de deux mètres soit accessible au public tous les matins entre 9h et 10h puisqu’il n’est pas utilisé pendant cette plage horaire. Pour cela, il faudrait engager embaucher trois sauveteurs ce qui, selon eux, ne requerrait qu’un budget minime. Ils ont donc entrepris de nombreuses démarches auprès des élus de l’arrondissement pour rendre leur projet concret.

«Dernièrement, on a rencontré Emilie Thuillier et Harout Chitilian. Ils sont très sensibles à la question de la santé et aux bains libres», explique Jean La Roche.

Si leur demande porte ses fruits, le bassin serait accessible toute la semaine pendant cinq heures d’affilée. À suivre.

PartagezShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone