La communication interculturelle est au cœur des activités du Collège Ahuntsic Photo : Caroline Bergeron
(Photo: courtoisie)

1967, année de l’Expo! C’est aussi cette année-là que les cégeps voient le jour, en pleine révolution culturelle. Le Collège Ahuntsic est l’un de ceux-là, avec cinq autres cégeps dans l’Île de Montréal. Les cégeps naissent un peu partout au Québec. C’est l’année de la concrétisation d’une volonté populaire de plus en plus pressante et revendicative pour doter la Belle Province d’établissements publics qui adoptent le principe de la gratuité scolaire et qui allient enseignement préuniversitaire et enseignement technique orienté directement vers le marché de l’emploi.

Cet arrimage avec les besoins du marché du travail constitue, effectivement,  le point de force de ce cégep emblématique du quartier Ahuntsic et qui se distingue par son ancrage dans son milieu socio-économique. En outre, sa structure et son fonctionnement reflètent le caractère multiculturel très accentué de la population desservie.

En entrevue avec journaldesvoisins.com, les responsables des communications au Collège Ahuntsic, Éric Léveillé et Louis Brosseau, annoncent les moments forts des célébrations de cet anniversaire majeur, notamment celles auxquels participeront d’illustres anciens étudiants du collège.

Vallée et Tremblay

Ainsi, le vendredi 29 septembre, le Collège organise une soirée cinéma avec la projection du film « CRAZY » de Jean-Marc-Vallée, ancien étudiant du Collège.

Le Jeudi 19 octobre, aura lieu une cérémonie de désignation de l’auditorium du Collège « L’Espace Le Vrai monde? », qui reprend un titre d’une pièce de Michel Tremblay qui a étudié la typographie à l’École des arts graphiques (créée en 1942), l’une des trois institutions dont le regroupement a donné lieu au Collège.

L’inauguration aura lieu en présence de cet illustre grand auteur québécois.

Les responsables du Collège exprime leur volonté de faire de cet auditorium une salle de spectacles multidisciplinaire, avec  un plus grand rayonnement au niveau de l’arrondissement et de la ville.

L’OSM et les cégeps

Autre moment fort est la soirée festive célébrant les 50 ans des cégeps et qui sera organisée par l’OSM (Orchestre symphonique de Montréal), le jeudi 30 novembre à la Maison Symphonique. Ce spectacle de musique classique, chants, danse et beaucoup d’humour se déroulera avec la participation de plusieurs artistes et sera rediffusé à l’auditorium du Collège.

Visite guidée

Les responsables du Collège annoncent d’autres rendez-vous importants tels que la visite architecturale du Collège Ahuntsic, qui sera  ouverte au public et au cours de laquelle des explications sur la naissance et l’évolution du Collège seront données par l’enseignante d’histoire de l’art Véronique Rodriguez.

Oeuvre d’art

Le point culminant des célébrations sera le dévoilement en mai prochain de l’œuvre d’art public, legs du 50e, créée à partir d’anciennes grandes lettres en aluminium qui composaient le logo du Collège.

René Lévesque lors d’une visite historique au Collège Ahuntsic (Photo: courtoisie)

Techniques et marché de l’emploi

Parmi les 26 programmes de ce cégep, les responsables soulignent l’importance accordée aux programmes techniques dans divers domaines,  très demandeurs en emplois : santé, génie industriel, techniques de laboratoires, etc. Ils expriment leur satisfaction quant à la haute qualification du corps enseignant.

Plus de 400 enseignants travaillent au Collège Ahuntsic (218 hommes et 219 femmes, avec un âge moyen d’environ 49 ans) dont plusieurs détenteurs de doctorats.

Un nombre important d’ enseignants sont encore très actifs sur le marché du travail et dans les différents secteurs d’activités vers lesquels débouchent les programmes techniques offerts par ce cégep qui accorde une grande importance aux partenariats étroits avec les milieux d’affaires de son environnement socio-économique.

La communication interculturelle est au cœur des activités du Collège Ahuntsic (Photo : Caroline Bergeron)

Diversité culturelle

Par ailleurs, la diversité culturelle est mise en valeur dans la programmation des activités de ce Collège qui dispose de comités internes dédies à la promotion de la communication interculturelle, tels que « Ahuntsic en couleurs » et «Ahuntsic sans frontières » qui visent à favoriser l’interaction des étudiants de différentes origines culturelles et le partage de leurs expériences et les spécificités de leurs parcours socioculturels.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Pierre Arpin
Pierre Arpin
4 Années

Je suis un finissant de la première promotion d’étudiants de ce CEGEP en chimie industrielle.
J’ai par la suite obtenu un diplôme universitaire en chimie quelques années plus tard.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

COVID-19 : de moins en moins d’actualité

Alors que la vie normale reprend ses droits pratiquement partout, la première…

Le coin des commerçants – Semaine du 3 juin 2022

Quartier Fleury Ouest Des pique-niques à prévoir cet été! Les mercredis pique-nique…

Lettres ouvertes – Semaine du 5 novembre 2021

Que vaut un arbre à Montréal? En 2017, j’ai fait une requête…

Mobilité durable: l’AMAAC présente un rapport sur la mobilité active à l’arrondissement 

L’Association pour la mobilité active d’Ahuntsic-Cartierville (AMAAC) a présenté à l’arrondissement un…