MONTRÉAL, le 30 juin 2021 – La Ville de Montréal annonce sa volonté d’abolir les frais de retard dans les bibliothèques de Montréal. Un geste fort, décidé en concertation avec l’ensemble des arrondissements et qui s’impose, malgré un contexte budgétaire difficile.

La pandémie a montré à quel point les bibliothèques publiques sont essentielles au soutien des communautés les plus vulnérables. Ces institutions, en permettant à toutes celles et à tous ceux qui résident sur le territoire montréalais d’avoir un accès à la culture, au savoir, aux nouvelles technologies et au loisir, sont un outil incontournable pour réduire les inégalités.

Malheureusement, les frais de retard freinent la fréquentation et l’utilisation des bibliothèques et c’est ce que nous voulons combattre avec cette nouvelle mesure.

En raison de la pandémie, le réseau des bibliothèques de Montréal a suspendu les frais de retard en repoussant les dates de retour des documents pour éviter de bloquer des dossiers d’abonnés. Ainsi, en accord avec la position de l’Association des bibliothèques publiques du Québec, qui soutient le mouvement d’abolition des frais de retard, la Ville de Montréal poursuit son engagement et souhaite y adhérer.

« Avec cette abolition, nous nous assurons de ne laisser personne pour compte. Plusieurs familles ne viennent plus dans nos bibliothèques parce que leurs dossiers sont bloqués en raison de frais de retard. Cette situation prive des enfants et d’autres personnes en situation de vulnérabilité d’un accès à des livres, à la culture, mais aussi aux ordinateurs, très populaires auprès des membres. Cela va à l’encontre de nos valeurs d’équité et de justice sociale », a déclaré la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Comme il s’agit d’une décision qui doit être votée dans chaque conseil d’arrondissement, il faudra attendre le mois d’octobre 2021 avant que l’opération ne soit complétée partout sur l’île. L’abolition des frais de retard pourrait donc entrer en vigueur cet automne dans tout le réseau des bibliothèques.

« Je suis très fière que Montréal rejoigne le mouvement collectif nord-américain d’abolition des frais de retard en bibliothèque. En permettant le retour dans nos bibliothèques de citoyennes et de citoyens qui n’y venaient plus, nous favorisons la démocratisation de l’accès à la culture », a souligné la vice-présidente du comité exécutif et responsable de la culture, Magda Popeanu.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Brève – COVID-19 – Montréal prolonge son initiative de gratuité des stationnements tarifés sur rue au centre-ville

MONTRÉAL, le 30 mars 2021 – Montréal annonce qu’elle prolonge jusqu’au lundi 6…

COMMUNIQUÉ : Nomination de Monsieur Sébastien Piché, directeur des études du Collège de Bois-de-Boulogne

Le président du conseil d’administration du Collège de Bois-deBoulogne, M. Jean Thibodeau,…

COMMUNIQUÉ: Projet Montréal démarre la campagne en force dans Ahuntsic-Cartierville

(Montréal, le 17 septembre 2021) — C’est dans l’enthousiasme et avec détermination…

Communiqué – Montréal présente le Plan directeur pour la diversité, l’équité et l’inclusion en emploi 2021-2023

MONTRÉAL, le 9 juin 2021 – La Ville de Montréal est déterminée à…