Québec, le mardi 22 mars 2022  Malgré l’aide financière pour soutenir le transport collectif dans le contexte de la pandémie, le budget déposé aujourd’hui par le ministre des Finances, monsieur Éric Girard, déçoit au regard des mesures annoncées pour faire avancer le transport collectif.

Le transport collectif comme mesure pour faire face à la hausse du coût de la vie

Ce budget devait aider les ménages à faire face à l’augmentation du coût de la vie. Pourtant, aucune mesure pour favoriser l’usage du transport collectif n’en fait partie alors qu’il s’agit d’une solution pour réduire le fardeau financier des Québécoises et Québécois. En effet, le transport constitue le deuxième poste de dépense des ménages et la Politique de mobilité durable 2030 fixe une cible de réduction de 20% des dépenses brutes des ménages allouées au transport.

 

Il s’agit d’une occasion manquée de la part du Gouvernement de favoriser la mobilité durable comme levier pour aider les ménages à faire face à la hausse du coût de la vie. Par ailleurs, dans le contexte actuel de l’inflation les usagers à faible et très faible revenu auront encore plus de difficulté à se payer un titre de transport collectif. Ce budget était l’occasion tout indiquée pour assurer l’accessibilité financière des citoyens et citoyennes aux services de transport collectif par l’instauration d’une tarification sociale basée sur le revenu.

« Si on trouve le moyen de subventionner les plus riches pour l’achat de véhicules électriques, on devrait être capable d’aider les plus défavorisés à se procurer un titre de transport collectif ! », déclare Sarah V. Doyon, directrice générale de Trajectoire Québec.

 

Accélérer la réalisation des projets majeurs d’infrastructures de transport collectif

Alors que des travaux préparatoires au troisième lien, notamment l’élargissement de l’Autoroute 20, sont déjà en réalisation au PQI, les projets majeurs de transport collectif eux demeurent tous en planification ou à l’étude, que ce soit le Tramway de Québec, le prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal ou le projet de réseau structurant de transport collectif dans l’ouest de Gatineau.

« Nous aurions aimé voir le gouvernement avoir le même empressement à réaliser les projets de transport collectif que celui dont il fait preuve pour développer le réseau routier québécois ! Il est très décevant de constater qu’aucun des projets majeurs en transport collectif ne progresse d’une étape au PQI » affirme Mme Doyon.

 

Financement de la mobilité

Trajectoire tient à rappeler l’engagement du Gouvernement du Québec pris dans le Plan pour une économie verte de rééquilibrer les investissements en transports pour atteindre un taux de 50 % des investissements du PQI en transport terrestre pour les transports collectifs. Or, le budget présenté aujourd’hui est loin d’atteindre cet objectif alors que les transports collectifs obtiennent 30% des sommes investies contre 70% pour le transport routier.

Rappelons que les sommes allouées au transport routier devraient être consacrées à 100% en maintien de l’offre de service du réseau routier et ne devraient pas servir à augmenter la capacité routière.

 

Certes, l’aide de 393M$, financée en parts égales entre le Gouvernement du Québec et le Gouvernement du Canada, pour soutenir les organismes de transport collectif dans le contexte de la pandémie et maintenir les niveaux de services constitue une bonne nouvelle. Par contre, il aurait été préférable que cette aide soit pluriannuelle considérant que les effets de la pandémie sur l’achalandage se feront encore sentir dans les prochaines années.

Alors que le Chantier sur le financement de la mobilité devait permettre d’identifier de nouvelles sources de financement, Trajectoire Québec se désole de ne voir aucune mesure pour assurer la pérennité du financement de la mobilité dans le contexte de l’électrification des transports, qui réduira rapidement les revenus de la taxe sur l’essence.

 

Quelques bonnes nouvelles

Après des années difficiles pour les usagers des traversiers du Québec, Trajectoire se réjouit de l’aide annoncée de 72,7M$ sur cinq ans pour assurer la fiabilité et l’efficacité des services maritimes de traverses et d’approvisionnement.

Par ailleurs, la bonification de 10% de l’aide spécifique pour le transport adapté constitue une excellente nouvelle pour les usagères et usagers des services de transport adaptés.

Trajectoire Québec tient à souligner les sommes allouées au Plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire 2022-2027 notamment pour la bonification du financement à la mission globale des organismes d’action communautaire.

-30-

 

Source: Trajectoire Québec

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

COMMUNIQUÉ: Le cri du cœur d’Anaïs Favron : quand Noël rime avec abandon

Montréal, 7 décembre 2021 – Cette année, nous espérons pouvoir nous réunir…

COMMUNIQUÉ: Montréal décerne deux prix d’excellence en arts visuels : Découvrez les lauréats 2021 du prix Pierre-Ayot et du prix Louis-Comtois

MONTRÉAL, le 26 novembre 2021 – La Ville de Montréal, en collaboration…

COMMUNIQUÉ: Les organismes communautaires de Montréal sont à un point de rupture

Le financement de base doit être rehaussé de 100 millions $, maintenant! …

COMMUNIQUÉ: Appel de candidature – Comité consultatif local de patrimoine et de toponymie d’AC

Un poste est à combler au sein du comité consultatif local de…