logo_trajectoire

1er septembre 2021 – Montréal – Alors que la pandémie a eu un effet dévastateur sur les budgets des municipalités et des organismes de transport en commun, la coalition En mouvement pour le transport collectif – une coalition pancanadienne de groupes de défense des usagers des transports en commun, d’organisations communautaires et de syndicats, s’adresse aux partis politiques pour faire du transport collectif un enjeu important de la campagne électorale. La coalition a récemment publié sa liste de demandes et souhaite voir les partis politiques s’engager en faveur de celles-ci:

  1. Instaurer un financement permanent consacré à l’exploitation du transport collectif.
  2. Un plan national de services d’autobus interurbains.
  3. Jouer un rôle de leadership et assumer sa part de responsabilités concernant les enjeux de justice sociale, de santé publique et des impacts de la crise climatique.
  4. Maintenir et accélérer les investissements dans les infrastructures de transport collectif.
  5. Améliorer l’accessibilité du transport en commun.

Pour consulter les explications des cinq demandes électorales, vous pouvez le faire ici.

Un financement permanent dédié à l’exploitation est essentiel

La Coalition a envoyé une lettre à la fin de l’année dernière à la ministre des Finances, Chrystia Freeland, appelant le gouvernement fédéral à renouveler l’aide d’urgence pour l’exploitation des services de transport collectif qui avait été accordée dans le cadre de l’Accord sur la relance sécuritaire dans le budget 2021. L’accord a fourni aux municipalités canadiennes un financement d’urgence totalisant près de 2 milliards de dollars. Malheureusement, ce financement est désormais épuisé dans la plupart des municipalités, et rien n’indique qu’il sera renouvelé.

Les sociétés de transport de partout au pays sont confrontées à des déficits importants qui risquent d’entraîner des coupures de service majeures, dont il faudra des décennies pour se remettre. À eux seuls, les réseaux de transport de Montréal, Toronto et Vancouver cumulent un déficit de près de 2 milliards de dollars. C’est pourquoi la coalition En mouvement pour le transport collectif exhorte les partis politiques à s’engager à instaurer un financement permanent à l’exploitation des services de transport collectif.

« Il faut absolument éviter les coupures de services, et pour ce faire, il est primordial que le gouvernement fédéral s’implique dans le financement de l’exploitation des services de transport collectif en respectant les compétences des provinces. Il est essentiel d’offrir aux usagers des services efficaces et de qualité afin de favoriser le retour rapide de l’achalandage. Le transport collectif doit faire partie de la relance économique post-pandémique pour que celle-ci soit verte et inclusive. Les partis politiques ont le devoir de s’engager en faveur de la mobilité durable afin de réduire à la fois les inégalités sociales et les émissions et gaz à effet de serre », affirme Sarah V. Doyon, directrice générale de Trajectoire Québec.

Le transport collectif, à la croisée des chemins

En effet, sans intervention rapide du gouvernement, des coupures de service importantes se profilent à l’horizon, ce qui aurait des impacts significatifs sur la qualité de vie de nombreux citoyens en plus d’entraver les objectifs climatiques du Canada, avertit la coalition.

« Des millions de travailleurs canadiens comptent sur un transport en commun fiable et abordable pour se rendre au travail et aux services essentiels », a déclaré John Di Nino, président national de l’Amalgamated Transit Union – Canada. « Si le transport en commun ne reçoit pas un financement dédié à l’exploitation adéquat, la prestation des services essentiels sera mise en péril et cela nuira à la santé et à la qualité de vie des Canadiennes et Canadiens partout au pays. », ajoute-t-il.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Brève – Le grand ménage du printemps s’amorce à Montréal

MONTRÉAL, le 6 avril 2021 –  La Ville de Montréal lance son grand ménage du…

Communiqué – La Ville conclut une entente de principe avec le Syndicat des cols blancs de Montréal

MONTRÉAL, le 8 juillet 2021 – Le 8 juillet, la Ville de Montréal…

Communiqué – Deuxième édition du budget participatif d’Ahuntsic-Cartierville

Le budget participatif est dans sa 2e phase d’activités. Il est maintenant…

COMMUNIQUÉ – Ensemble Montréal apaisera la circulation dans les rues d’Ahuntsic-Cartierville

Montréal, le 20 octobre 2021 – L’équipe Chantal Huot d’Ensemble Montréal pour…