Montréal, le 22 septembre 2021 – Le comité exécutif de la Ville de Montréal est heureux de recommander l’approbation de l’entente entre la Ville et le ministère de la Sécurité publique (MSP) portant sur le financement de deux équipes d’intervention spécialisées au sein du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Ainsi, la nouvelle Équipe de concertation communautaire et de rapprochement (ECCR) poursuivra son déploiement et l’Équipe de soutien aux urgences psychosociales (ESUP), qui existe depuis 2012, sera bonifiée. Ces initiatives permettront au SPVM d’être un acteur clé en matière de cohabitation sociale en plaçant les citoyens au cœur de la démarche visant à soutenir et à accompagner davantage les personnes en situation de vulnérabilité.

« La sécurité des Montréalais et des Montréalaises est une priorité pour notre administration. Nous poursuivons le déploiement aujourd’hui d’une nouvelle équipe de concertation et de rapprochement et nous ajoutons un nombre important d’effectifs composés de policiers et de civils. La Ville et le SPVM proposent ainsi d’implanter un modèle de police communautaire conjoint et novateur qui fait appel à l’expertise et à la collaboration entre policiers et professionnels civils. Il est impératif d’avoir un corps policier de proximité pour la population montréalaise, les équipes ECCR et ESUP viennent également répondre à ce besoin », a déclaré Valérie Plante, mairesse de Montréal.

« Chaque jour, le SPVM reçoit de nombreux appels liés à des personnes en crise ou avec des troubles de santé mentale. Un certain nombre de ces appels nécessitent aussi l’intervention de policiers auprès de personnes en situation d’itinérance. Le travail de ces deux équipes spécialisées contribuera à faire en sorte que des situations difficiles et inattendues dans l’espace public ne se transforment pas en urgences sociales, en problèmes de sécurité ou d’insécurité. Nous voulons aider ces personnes adéquatement et maintenir les liens sociaux ainsi que la qualité de vie de la population », a ajouté Caroline Bourgeois, membre du comité exécutif responsable notamment de la sécurité publique.

« Aucune intervention ni aucun acteur ne peuvent, à eux seuls, prétendre apporter une solution unique à l’ensemble des enjeux complexes de sécurité urbaine et de cohabitation sociale à Montréal. Le partenariat avec des intervenants favorise une meilleure concertation des actions à l’intérieur des expertises, des mandats et des limites de chacun des acteurs. Il permet de réduire le nombre d’interventions répétitives auprès des mêmes personnes et, indirectement, de diminuer les tensions provenant des problèmes de cohabitation. Ces équipes constituent un bel exemple de l’intégration des pratiques policières dans un continuum de services multisectoriels », a précisé Sylvain Caron, directeur du SPVM.

L’ECCR sera composée de 33 policiers et 6 civils. Cette équipe est entièrement dégagée de la réponse aux appels d’urgence. Elle a pour mission et mandat de favoriser un travail policier proactif en misant sur une approche partenariale synergique, basée sur les préoccupations citoyennes, ainsi qu’à créer des occasions d’échange en vue de renforcer le lien de confiance envers les diverses communautés et organismes.

Créée en 2012 en partenariat avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, l’ESUP sera bonifiée par l’ajout de 5 ressources supplémentaires. Elle s’adresse aux clientèles aux prises avec une problématique de santé mentale. Elle vient soutenir le travail policier lors d’interventions impliquant des personnes en crise ou dont l’état mental est perturbé. Comme elle favorise la collaboration multidisciplinaire, elle facilite l’accès de ces personnes à des services adaptés que ce soit au niveau de la justice, de la santé ou du soutien dans la communauté.

Ces équipes vont travailler en partenariat car les enjeux traités font partie d’une responsabilité partagée. Ce sont donc 38 postes policiers et 6 postes civils qui sont ajoutés au total. Notons que 19 postes policiers sont financés par le MSP et 19 postes policiers sont pris à même l’effectif du SPVM. Quant aux 6 postes civils, ils sont financés à 50 % par le MSP et la Ville. La subvention de 7,4 M$ provenant du MSP couvre la période de 2021 à 2024.

Le comité exécutif a adopté une résolution par laquelle il recommande au conseil d’agglomération d’approuver l’entente entre la Ville et le ministère. Le dossier sera soumis pour adoption à la prochaine assemblée du conseil d’agglomération.

(Source : Youssef Amane, Directeur des relations médias – Cabinet de la mairesse et du comité exécutif)

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Brève – CARTES-CADEAUX OU CARTES PRÉPAYÉES : PRENEZ GARDE AUX ARNAQUES!

Les policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM)…

Communiqué – Patrouille bleue – Lancement de l’édition 2021

Montréal, le 4 mai 2021 – Le Regroupement des éco-quartiers (REQ) est fier…

Communiqué – Ouverture officielle de la CIEC – Coop d’initiation à l’entrepreneuriat collectif d’Ahuntsic

Montréal, le 9 juillet 2021 – La Coop d’initiation à l’entrepreneuriat collectif…

Communiqué – Nomination de Nadia Bastien à titre de directrice du Service de la diversité et de l’inclusion sociale

MONTRÉAL, le 12 mai 2021 – Le comité exécutif de la Ville…