MONTRÉAL, le 11 avril 2022 – Pour accélérer la transition écologique de la métropole et répondre aux enjeux urgents identifiés dans le dernier rapport du GIEC, la Ville de Montréal mettra en place, dès le mois de mai 2023, l’option d’adhésion volontaire afin d’encadrer la distribution de publicités sur son territoire. Ainsi, les publicités seront uniquement distribuées aux personnes qui le demandent par le biais d’un autocollant prévu à cet effet. De plus, pour assurer la réduction à la source des déchets et les impacts environnementaux associés à la distribution d’articles publicitaires, les publicités ne pourront plus être distribuées dans des sacs de plastique ou tout autre emballage qui nécessitent qu’ils soient séparés de leur contenu afin d’être recyclés.

 

Présentement, chaque semaine, quelque 800 000 circulaires et autres publicités non sollicitées sont distribuées dans la métropole, dont une partie n’est pas désirée, ni utilisée. Cela représente plus de 40 millions de circulaires par année qui remplissent les centres de tri et les sites d’enfouissement.

 

« Il y a une semaine, un nouveau rapport du GIEC sonnait l’alarme quant à l’urgence d’accélérer la transition écologique. Les villes doivent poser des gestes forts pour répondre à la crise climatique, et ce règlement nous permettra de réduire à la source une quantité importante de papier et de plastique en circulation à Montréal. La Ville de Montréal s’est fixé l’objectif ambitieux de devenir une ville zéro déchet d’ici 2030. Pour y arriver, le volume de matières enfouies doit être réduit de 85 %, ce qui représente une réduction de 10 kg de matière résiduelle, par personne, par année. Avec ce règlement, nous permettons aux personnes qui le souhaitent de continuer de recevoir les publicités, tout en agissant avec ambition pour le bien de notre planète et de la population », a déclaré la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

 

Le nouveau règlement vient répondre à la volonté de la population, qui s’est prononcée à 82 % en faveur de la mise en place d’un système d’adhésion volontaire lors d’un sondage réalisé dans le cadre d’un processus de consultation. Rappelons qu’une importante consultation publique sur le contrôle des circulaires a été menée en 2019 par la Commission permanente sur l’eau, l’environnement, le développement durable et les grands parcs. Le rapport de la Commission a été publié en 2020. Depuis, la Ville de Montréal collabore étroitement avec les différents acteurs qui sont touchés par le nouveau règlement, notamment les journaux locaux, afin de faciliter la transition et de ne laisser personne pour compte.

 

Soutien aux journaux locaux

 

Tout au long du processus, la Ville de Montréal a travaillé afin de s’assurer que les journaux locaux soient prêts à la transition.  Au cours de la dernière année, un comité aviseur composé de représentants de l’industrie et présidé par Monsieur Andrew Mulé président directeur général de Métro média a émis des recommandations que la Ville de Montréal mettra en œuvre avec eux. La Ville développera notamment des façons de mieux utiliser les journaux locaux comme plateforme d’information de proximité et un programme d’aide financière sera mis en place pour soutenir la période de transition. Les détails seront définis tout au long de la prochaine année, au sein d’un comité de pilotage mis en place par l’industrie et soutenu par la Ville.

 

« Nous voulions collaborer avec l’industrie des journaux locaux, un outil essentiel à la démocratie. La Ville de Montréal a également prévu une stratégie efficace de diffusion des autocollants, notamment auprès de groupes communautaires, pour que toutes les personnes qui souhaitent continuer de recevoir la publicité puissent le faire de la façon la plus simple possible », a expliqué la mairesse Valérie Plante.

 

« La réduction à la source est l’un des gestes les plus importants à poser compte tenu de l’ampleur de la crise environnementale planétaire. Le fait d’interdire la distribution de publicités dans un sac de plastique permettra d’améliorer la performance de nos centres de tri et la qualité des matières destinées à la revente. Cela nous permettra ultimement de limiter l’augmentation des coûts de gestion, autant de valorisation que d’élimination des matières résiduelles », a souligné la responsable de la transition écologique et de l’environnement au comité exécutif, Marie-Andrée Mauger.

 

« L’annonce d’aujourd’hui est une bonne annonce pour les Montréalais et les Montréalaises, et une bonne annonce pour l’environnement. Bien faire les choses veut parfois dire prendre le temps qu’il faut pour y parvenir, et c’est ce que la Ville de Montréal a fait. L’option de l’adhésion volontaire, le opt-in, jumelée à une période transition pour l’implanter, en partenariat avec les différentes parties prenantes, est véritablement une situation gagnant-gagnant qui met encore une fois la Ville de Montréal à l’avant-plan dans l’instauration de mesures visant une véritable réduction à la source des matières résiduelles », a souligné le directeur général du Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets, Karel Ménard.

 

« Le opt-in pour les circulaires est une mesure qui reflète le changement des habitudes de la population et la Ville a pris le temps de bien travailler avec les différentes parties prenantes pour la transition. Ce règlement est un passage nécessaire pour réduire l’utilisation des matières. Nous saluons le courage de la Ville de Montréal, qui a démontré que c’était possible de le faire. Il est maintenant temps que le gouvernement du Québec déploie une réglementation sur la réduction à la source et les articles à usage unique, telle que suggérée par le BAPE dans son rapport de janvier », a souligné la directrice générale d’Équiterre, Colleen Thorpe.

 

« Pour des raisons environnementales, Métro Média appuie ce nouveau règlement de la Ville de Montréal. Cette décision engendrera la nécessité de revoir le mode de distribution par le Publisac, lors de son entrée en vigueur prévue l’année prochaine, ce qui aura indéniablement des impacts collatéraux sur l’industrie de l’information locale. Chez Métro Média, nous devrons donc miser sur le soutien financier de la Ville pour nous appuyer dans la poursuite de la transition de notre modèle d’affaires déjà en cours depuis plus d’un an. La reconnaissance par l’administration municipale de notre apport à la vitalité sociale, communautaire et économique des quartiers de Montréal envoie un message fort pour l’avenir de l’information », a pour sa part ajouté Andrew Mulé, président et directeur général de Métro Média et président du Comité aviseur sur les journaux locaux de la Ville de Montréal.

 

« Nous comprenons la volonté de la ville de vouloir encadrer la distribution publicitaire, afin d’en réduire les impacts environnementaux et ainsi de limiter la distribution à ceux qui la désirent et qui l’utilisent. La TCAIM est donc heureuse de la sensibilité de la Ville de Montréal à faciliter, pour les aînés, la transition vers le modèle d’adhésion volontaire. Nous soulignons positivement que la Ville travaille avec différents groupes de partenaires et groupes sociaux, dont le nôtre qui compte plus de 120 groupes partenaires affiliés, afin de s’assurer de bien communiquer l’option d’adhésion et d’en simplifier le processus », a pour sa part ajouté Jean-Marc Laforest qui dirige, à titre de coordonnateur, la Table de concertation des aînés de l’île de Montréal.

 

« La mise en place d’un mode de distribution volontaire plutôt que systématique des circulaires par la Ville de Montréal correspond aux recommandations de la CMM dans le cadre des travaux de modification du Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2015-2020, qui a fait l’objet d’une vaste consultation publique en 2019. Il s’agit d’une mesure importante visant à réduire l’empreinte environnementale du matériel à usage unique qui répond à la résolution sur l’urgence climatique adoptée par le conseil de la CMM en 2018 », a déclaré Massimo Iezzoni, directeur général de la Communauté métropolitaine de Montréal.

 

-30-

 

Source: Ville de Montréal

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Communiqué – La saison d’automne de l’Alliance culturelle

L’automne prochain, nous espérons revenir en salle mais nous faisons encore face…

COMMUNIQUÉ: Journée internationale des droits des femmes

Montréal, le 8 mars 2022 – La Fédération des maisons d’hébergement pour femmes vous…

COMMUNIQUÉ – Taux de participation aux élections municipales : une baisse décevante qui soulève bien des questions

Le directeur général des élections du Québec, M. Pierre Reid, constate avec déception que…

COMMUNIQUÉ: Ahuntsic-Cartierville honore trois femmes aux parcours exceptionnels

Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, le…